Chez l'homme, le système biologique finlandais est responsable de la coagulation du sang. Les indicateurs de système sont importants pour le bon fonctionnement de tout l'organisme, ils doivent être en équilibre dynamique. L’état liquide du sang permet d’exercer ses fonctions principales:

  • transport;
  • de protection;
  • trophique;
  • contrôlé par thermostat.

L'absence ou l'excès de facteurs de coagulation conduit à des maladies basées sur l'accélération ou le ralentissement du processus de coagulation. Que le système fonctionne correctement, il est utile d’établir un test de coagulation du sang.

Le taux de coagulation du sang est déterminé par la rapidité avec laquelle un caillot se forme après une blessure et le contact du sang avec une surface étrangère.

La coagulation sanguine rapide, dépassant les valeurs standard, est plus dangereuse que l'état de sang liquide.

Pourquoi l'analyse de la coagulation est importante

La détermination du temps de coagulation du sang est nécessaire pour vérifier la réponse du corps aux dommages, le degré de rétrécissement de la lumière vasculaire, la détection de la coagulation acquise ou congénitale.

Pour des raisons évidentes, définissez l'heure de la coagulation du sang avant toute opération et chez la femme enceinte.

Méthodes d'essai de coagulabilité

La détermination de la coagulabilité dans le sang peut être effectuée par plusieurs méthodes, y compris: par bureaucrate, par duc (détermination de la durée du saignement), par autos. Mais plus fiables et informatifs sont:

  • Méthode de Sukharev (pour le sang capillaire),
  • méthode pour savoir si wight (pour le sang veineux).

Le temps de coagulation du sang activé permet d'estimer le temps de coagulation du sang total lors de l'héparinisation.

Causes de déséquilibre du système

Chez l'adulte et chez l'enfant, les troubles de la coagulation peuvent être congénitaux ou acquis. Ils se manifestent par une augmentation des saignements (par exemple, l'hémophilie) ou par la formation spontanée de caillots sanguins (thrombus).

Les symptômes de ces troubles comprennent une augmentation du temps de saignement, par exemple un saignement après le brossage des dents, une injection, une menstruation abondante, des ecchymoses régulières, des crampes au cœur.

Certains facteurs prédisposants conduisent à une coagulation sanguine insatisfaisante, notamment:

  • hérédité défavorable
  • première grossesse
  • diabète sucré
  • mauvaises conditions de vie
  • stress psycho-émotionnel important
  • faible niveau social, etc.

Les vitamines pour la coagulation du sang, en particulier la vitamine K, qui participe au processus de coagulation et pénètre dans le corps humain par le biais d'un régime alimentaire équilibré, et qui est constamment produite par des bactéries intestinales, assurent le fonctionnement normal du système.

La pire coagulabilité dans le sang est observée chez les propriétaires du groupe sanguin 0.

Préparation à l'étude

Le sang pour cette analyse doit être donné le matin, l'estomac vide. Si vous avez pris des médicaments qui affectent la coagulation du sang, vous devez en informer votre médecin.

Le décodage du résultat est effectué uniquement par un médecin.

Vous pouvez toujours déterminer le temps de coagulation du sang en utilisant la méthode requise dans le laboratoire INVITRO, qui garantit une grande précision des résultats.

Comment l'analyse permet-elle de déterminer la coagulation du sang: décodage et taux?

Le test de la coagulation sanguine est un élément indispensable de nombreuses études approfondies sur les maladies graves du foie, pendant la grossesse ou en cas de pathologie veineuse. Il est conseillé de ne pas abandonner cette étude en vue d'une intervention chirurgicale. Comment s'appelle l'analyse et quels devraient être les résultats «sains»? Nous disons.

Pourquoi faire des tests de coagulation sanguine?

Les troubles du système de coagulation du sang sont l’une des principales causes du développement de nombreuses pathologies cardiovasculaires. Si les chiffres diminuent, les saignements sont abondants, mais s'ils augmentent, le risque de formation de caillots sanguins augmente. Pour comprendre à quel point la coagulation va bien, une analyse appropriée est attribuée. Sa définition médicale est «coagulogramme».

L'action du système de coagulation est assez compliquée, à titre d'exemple, vous pouvez prendre la coupe habituelle. La profondeur et l'emplacement de la blessure déterminent l'intensité du flux sanguin. Dès que le besoin de protection se fait sentir, les cellules sanguines prennent le dessus: elles se rassemblent à cet endroit afin de former la barrière nécessaire - un caillot.

En raison du caillot, un obstacle apparaît qui empêche le sang liquide de s'écouler de la partie blessée du corps. En fait, il protège le corps des pertes de sang excessives et empêche également l'infection de pénétrer dans le site de la blessure, en «collant» les bords de la plaie.

Dans le même temps, le sang doit rester liquide pour continuer à circuler normalement dans le corps. Une fois que le sang s'est coagulé au niveau du site souhaité, une dilution équilibrée se produit.

Un indicateur d'équilibre est le temps pendant lequel se déroulent les processus de coagulation et de dilution inverse. En cas de divergence dans ce laps de temps, les médecins recommandent de réaliser une analyse de sang détaillée et de déterminer avec précision tous les paramètres.

Qui doit faire cette analyse

La perturbation du processus de coagulation est lourde de crises cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux et de thrombose. Avec des taux réduits, il est impossible de prédire le déroulement de l'opération ou de l'accouchement: le patient peut tout simplement mourir de sang. La détection précoce des violations contribue également à prévenir le développement de maladies dangereuses.

L'analyse peut être prescrite en cas de suspicion de maladie cardiovasculaire ou de trouble de la coagulation. Dans certains cas, c'est obligatoire. Ces situations incluent:

  • période prénatale;
  • suspicion de pathologies héréditaires;
  • période pré et postopératoire;
  • la nécessité d'une utilisation à long terme d'anticoagulants;
  • insuffisance aiguë de la circulation sanguine cérébrale;
  • maladies du système immunitaire.

Si, lors d'une analyse de routine, une diminution du niveau de plaquettes était détectée, la nécessité d'un hémostasiogramme apparaît.

Avec ces pathologies, la fonction du système de coagulation doit être vérifiée pour confirmer le diagnostic et prévenir les complications possibles.

Pourquoi caillot de sang

La coagulabilité est un processus biologique assez complexe. Pendant cette action, la fibrine est formée - une protéine spéciale nécessaire à la formation de caillots. C'est à cause d'eux que le sang devient moins liquide, sa consistance commence à ressembler au fromage cottage. Le taux de coagulation sanguine dépend en grande partie de cette protéine.

La régulation de la coagulation dépend de deux systèmes corporels: le système nerveux et le système endocrinien. En raison de la fluidité du sang, les cellules ne se lient pas et peuvent facilement se déplacer dans les vaisseaux. Plusieurs fonctions dépendent de l'état du fluide:

  • trophique;
  • transport;
  • thermostatique;
  • de protection.

En cas de violation de l'intégrité des parois vasculaires, il existe un besoin urgent en processus de coagulabilité: sans la formation d'un caillot dans une zone à problèmes, une personne peut sérieusement souffrir.

Le sang conserve sa forme liquide grâce à un système anticoagulant spécial et l'hémostase est responsable de la formation de caillots.

Caractéristiques de la livraison de l'analyse pendant la grossesse

Pendant la grossesse, le corps de la femme subit de graves changements physiologiques. Impliqué dans le processus:

  • du sang;
  • système endocrinien;
  • organes excréteurs;
  • Le SNC;
  • système cardiovasculaire;
  • liens d'hémostase.

Souvent, au cours de cette période, les facteurs de coagulation sanguine augmentent considérablement, ce qui peut être attribué à la norme physiologique. L'analyse de la coagulation du sang pendant la grossesse est obligatoire.

Pendant la période pendant laquelle on porte un enfant avec du sang, certains changements se produisent, notamment les suivants:

  • diminution de l'activité de la protéine C;
  • diminution de l'activité antithrombine;
  • suppression de la fibrinolyse;
  • augmentation des propriétés d'agrégation plaquettaire.

Les changements liés au processus d'hémostase sont adaptatifs. Ils sont nécessaires pour prévenir les saignements excessifs pendant l'accouchement et la période post-partum. Cela est dû à une diminution progressive mais constante de l'activité fibrinolytique et à une coagulation accrue.

En raison des changements hormonaux graves qui se produisent pendant la grossesse, le système hémostatique change. La formation de la circulation utéro-placentaire affecte également cela. Certaines femmes développent un CID: il y a tout d'abord l'hypercoagulation, qui est progressivement remplacée par l'hypocoagulation.

Cela peut entraîner une perte de sang importante. Pour éviter cela, il est nécessaire de passer l'analyse non seulement au premier trimestre, mais également aux deux suivants, afin que les spécialistes puissent suivre tous les changements. Assurez-vous de mener l’étude auprès des femmes qui ont souffert d’hypertonie de l’utérus ou qui ont fait une fausse couche.

Il convient de noter que le taux de coagulation sanguine chez la femme enceinte peut différer de l’habituel, c’est dans l’ordre des choses. Expliquez toutes les nuances du décodage de l'analyse au médecin traitant.

Comment se préparer

Avant de prendre l'analyse, une préparation est nécessaire, sur laquelle dépend la fiabilité des données. La coagulation sanguine peut varier en raison de l'action de divers facteurs, dont la plupart dépendent directement du patient.

Certaines règles doivent être suivies lors de la préparation. La liste la plus simple est:

  1. Le don de sang doit être exclusivement à jeun. Tout aliment peut fausser les résultats de l'analyse.
  2. Il est souhaitable que le dernier repas ait lieu 12 heures avant le prélèvement de sang.
  3. La nuit précédente, seule l'eau ordinaire est autorisée à boire, mais en quantité limitée. Une consommation excessive de liquide peut également fausser le résultat.
  4. Le matin avant la clôture, le thé et le café sont strictement interdits.
  5. 2 à 3 jours avant le prélèvement du sang, il est souhaitable d'éviter les aliments épicés et gras: de tels produits peuvent affecter le processus de coagulation.
  6. L'alcool ne peut être consommé que 3 à 4 jours avant l'analyse, il est interdit de fumer le jour de l'accouchement.
  7. Si possible, il est souhaitable d’éliminer les efforts physiques importants.

Il convient de noter que certains médicaments affectent le liquide sanguin. Si certains médicaments sont prescrits au moment de la collecte, il convient d'avertir le médecin qui a prescrit l'analyse, sinon le déchiffrement sera erroné.

Données normales

La capacité du sang à s’effondrer est déterminée par des tests de laboratoire. Le sang veineux et capillaire d'un doigt peut être utilisé à cet effet. Chacun des tests nécessite un type de sang spécifique et vous permet d'identifier l'état de différentes parties du système de coagulation.

Temps de coagulation

Déterminé sur place.

Le temps de coagulation du sang est une étude caractérisant le processus de formation de caillots sanguins dans le sang total. Le test est utilisé pour détecter les violations graves de l'hémostase et est largement utilisé lors d'un examen préventif, ainsi qu'au stade préopératoire.

Une augmentation du temps de coagulation du sang indique une tendance à saigner et est observée avec:

  • déficit significatif en facteurs de coagulation plasmatique ou en infériorité fonctionnelle congénitale;
  • maladies du foie en violation de ses fonctions;
  • traitement à l'héparine, anticoagulants indirects;
  • Syndrome DIC (phase d'hypocoagulation).

Une diminution du temps de coagulation sanguine indique un risque accru de thrombose et est observée au: - stade hypercoagulatif du CIVD; thrombose et thrombophilie (états à haut risque de thrombose active); - utilisation à long terme de contraceptifs sous forme de comprimés, de préparations hormonales contenant des corticostéroïdes, etc.

Une préparation spéciale pour l'étude n'est pas requise. Il est nécessaire de suivre les règles générales de préparation à la recherche.

REGLES GENERALES DE PREPARATION DE LA RECHERCHE:

1. Pour la plupart des études, il est recommandé de donner du sang le matin, entre 8 heures et 11 heures, l'estomac vide (entre le dernier repas et la prise de sang, il faut au moins 8 heures, de l'eau peut être bue comme d'habitude), un souper léger avec restriction le soir de l'étude prendre des aliments gras. Pour les tests d’infection et la recherche d’urgence, il est permis de donner du sang 4 à 6 heures après le dernier repas.

2. ATTENTION! Règles de préparation spéciales pour un certain nombre de tests: strictement sur un estomac vide, après un jeûne de 12 à 14 heures, vous devez faire un don de sang pour la gastrine 17, profil lipidique (cholestérol total, cholestérol HDL, cholestérol LDL, cholestérol LDL, triglycérides, lipoprotéine (a), apolipoprotéine A1, apolipoprotéine B); Le test de tolérance au glucose est effectué le matin à jeun après 12 à 16 heures de jeûne.

3. À la veille de l'étude (dans les 24 heures), excluez l'alcool, l'exercice physique intense et les médicaments (en consultation avec le médecin).

4. Pendant 1-2 heures avant de donner du sang, abstenez-vous de fumer, ne buvez pas de jus de fruits, thé, café, vous pouvez boire de l'eau non gazeuse. Éliminez le stress physique (course, escaliers rapides) et l'excitation émotionnelle. 15 minutes avant le don de sang, il est recommandé de se reposer et de se calmer.

5. Il n'est pas nécessaire de donner du sang pour une recherche en laboratoire immédiatement après une procédure physiothérapeutique, un examen instrumental, une radiographie, une échographie, un massage ou toute autre procédure médicale.

6. Lors de la surveillance des paramètres de laboratoire au fil du temps, il est recommandé de mener des études répétées dans les mêmes conditions - dans un laboratoire, faire un don de sang au même moment de la journée, etc.

7. Le sang destiné à la recherche doit être donné avant le début du traitement ou au plus tôt 10 à 14 jours après son annulation. Pour évaluer le contrôle de l'efficacité du traitement avec n'importe quel médicament, il est nécessaire de mener une étude 7-14 jours après la dernière dose du médicament.

Si vous prenez des médicaments, assurez-vous d'avertir votre médecin.

Analyse de la coagulabilité

Cette section du site explique en détail comment réussir les tests de coagulation sanguine chez les hommes, les femmes et les enfants. Ce qu'il faut faire pour préparer le test sanguin coagulé, ainsi que la désignation détaillée de tous les transcriptions de ce test sanguin.

Sujets d'actualité

La coagulabilité peut être irrégulière. à leur sujet en détail dans cette section. On explique pourquoi la coagulabilité est faible et ce à quoi elle devrait conduire. Une telle analyse n'est pas toujours faite, il y a des raisons à cela. La rubrique indique pourquoi il est si important de subir un test de coagulation. Vous pouvez apprendre quoi faire avant les analyses, comment les prendre.

Une description de ce qu'est un coagulogramme. La rubrique indique la physiologie de la coagulation, le processus lui-même. Il parle des effets des ions sur la coagulation, en particulier des ions calcium. Une description détaillée des méthodes utilisées pour l'analyse de la coagulation, en particulier la division des tests en tests locaux et globaux. Des exemples de pathologies dans lesquelles la coagulation du sang est perturbée sont donnés. Pour obtenir le sang, plusieurs méthodes sont utilisées. Tous sont décrits dans la rubrique. Pour le diagnostic, il existe plusieurs indications. La rubrique indique quels sont les faits auxquels il convient de prêter attention lors d’une analyse. Il y a une description de l'appareil vacutainer. Décrit les systèmes utilisés pour la collecte de sang. Il indique comment l'analyse de la coagulabilité chez les jeunes patients est effectuée avec précision et quelles sont les caractéristiques du prélèvement de sang pour le VIH.

Si vous trouvez une erreur dans le texte, sélectionnez-la et appuyez sur Maj + Entrée ou cliquez ici et nous essaierons de corriger rapidement l'erreur.

Merci pour votre message. Dans un proche avenir, nous corrigerons l'erreur.

Coagulogramme (hémotest) - analyse de l'indice de coagulation du sang.

Un coagulogramme (hémotest) est un test sanguin qui vous permet de déterminer son indice de coagulation. Les médecins doivent connaître ce résultat lors de la préparation d'une personne pour la chirurgie. En outre, si un patient présente un trouble de la coagulation sanguine ou des antécédents de maladie cardiaque, vasculaire, hépatique, auto-immune ou de varices dans les jambes, il est nécessaire de subir le résultat d'un coagulogramme.

Coagulogramme - transcription et indicateurs clés.

Les principaux indicateurs sont les suivants:

  1. Le temps de coagulation est déterminé par l'intervalle de temps entre le moment où le sang commence à s'écouler de la plaie et le moment où elle s'arrête, puisqu'un caillot de fibrine se forme dans le sang.
  2. Saignement long. Le sang coagule plus rapidement après des saignements abondants, ainsi que lors de l'utilisation d'une contraception hormonale.
  3. Le prochain indicateur qui montre un coagulogramme est PTI (ou indice de prothrombine). Il s'agit du rapport entre le temps pendant lequel le plasma sanguin coagule chez une personne en bonne santé (sang témoin) et le temps pendant lequel le sang coagule chez un patient qui effectue une analyse. Il montre également l'état du foie humain.
  4. Le temps de thrombine (normalement 15 à 18 secondes) est l'intervalle auquel le fibrinogène se transforme en fibrine.
  5. Le temps de thromboplastine partielle activée est l'indicateur le plus sensible indiquant le temps de formation d'un caillot sanguin après sa combinaison avec le plasma de chlorure de calcium et d'autres composants.
  6. Avec l'aide du temps de recalcification activé, on peut comprendre comment se déroule chaque étape de la coagulation du sang.
  7. Concentration en fibrinogène.
  8. Complexes de fibrine-monomère solubles. Cet indicateur montre l’évolution des molécules de fibrine sous l’influence de la thrombine et de la plasmine.

Où puis-je faire un coagulogramme et combien coûtera un tel examen?

Un test sanguin, appelé hémostase, peut être pris par n'importe qui dans le centre médical le plus proche. Le seul temps dont dispose un établissement médical devrait être le matériel nécessaire, ainsi que les réactifs. Une analyse du coagulogramme in vitro, c'est-à-dire à l'extérieur du corps. Cela signifie que le sang du patient est prélevé dans une veine.

L'ensemble des services et équipements du centre médical détermine le coût final de l'analyse du coagulogramme in vitro. En règle générale, le prix du paquet de base est compris entre 700 et 1300 roubles. Mais un coagulogramme étendu coûtera environ 3 500 roubles à une personne. Pour les femmes qui occupent une «position intéressante», cette analyse est incluse dans la recherche obligatoire et est donc gratuite. De plus, en utilisant le système OMS, vous pouvez effectuer cette analyse gratuitement, il vous suffit de recevoir au préalable une recommandation appropriée de votre médecin.

Le sang est donné l'estomac vide. Avant la procédure, la dernière fois que vous avez besoin de manger au moins 8-12 heures. Il est interdit de boire des boissons, y compris du thé et du café, sans parler de l'alcool. Lors du don de sang, vous devez préciser les médicaments pris, en particulier s’ils ont une incidence sur la coagulation du sang. L’état émotionnel d’une personne revêt également une importance considérable. Le patient doit essayer d'être calme, aussi équilibré que possible et de ne pas être nerveux. En raison de l'étirement excessif des muscles, les résultats de l'analyse peuvent être incorrects. Immédiatement avant de donner du sang, buvez un verre d’eau froide et propre. Le décodage des résultats du coagulogramme est réalisé exclusivement par un spécialiste expérimenté.

Coagulogramme (test de coagulation du sang)
(hémostase)

Tests sanguins

Description générale

Un coagulogramme (syn.: Hémostasiogramme) est un ensemble de paramètres sanguins qui caractérisent sa capacité à se coaguler. La coagulation sanguine est l’une des nombreuses fonctions de protection qui favorisent le fonctionnement normal du corps.

Le coagulogramme, qui est basique et étendu, doit être évalué avec un test sanguin général, incluant la détermination du nombre de plaquettes, d'érythrocytes, d'hémoglobine et d'hématocrite. Tous les indicateurs de la coagulation sont indicatifs. Si la pathologie a été identifiée dans l’étude de base, une version étendue est réalisée, qui peut inclure une évaluation des facteurs de coagulation du sang.

L’accélération de la coagulabilité, appelée hypercoagulation, conduit à une thrombose accrue, qui se traduit par le développement de thromboses et de thromboembolies. La réduction de la coagulabilité, ou hypocoagulation, entraîne un risque de saignement incontrôlé.

Comment se passe la procédure?

Le sang est prélevé dans la veine cubitale le matin à jeun.

Indications pour la nomination d'un test sanguin pour la coagulation

  • surveiller l'état du système hémostatique;
  • examen de routine avant la chirurgie;
  • la grossesse
  • gestose;
  • surveillance du traitement anticoagulant;
  • surveillance de la thérapie antigregantnuyu;
  • maladies hématologiques;
  • maladie veineuse;
  • fibrillation auriculaire;
  • CHD;
  • accident vasculaire cérébral;
  • TELA;
  • Syndrome DIC;
  • médicaments (contraceptifs oraux, glucocorticoïdes, stéroïdes anabolisants);
  • cirrhose du foie.

Temps de saignement

Le temps de saignement est le principal indicateur de l'état du système hémostatique, son lien vasculaire-plaquettaire. Pour étudier le scarificateur, percez le lobe de l’oreille et enregistrez le temps après lequel le sang s’arrête. Seul l'allongement est évalué. Le test ne doit pas être utilisé pour le dépistage préopératoire planifié.


Interprétation des résultats

Allongement du temps de saignement:

  • thrombocytopénie;
  • thrombocytopathie;
  • l'hémophilie;
  • maladie alcoolique du foie;
  • cirrhose du foie;
  • fièvres hémorragiques;
  • surdosage d'anticoagulants et d'antiplaquettaires.

Raccourcir le temps de saignement:

  • aucune valeur de diagnostic;
  • erreur technique dans l'étude.

Le temps de thromboplastine partielle activée (APTT) est un indicateur de l'efficacité du blocage du saignement par les facteurs plasmatiques, caractérise l'hémostase de la coagulation (plasma) et est l'indicateur le plus sensible et le plus précis de l'hémostase. La valeur de l'APTT dépend en premier lieu des réactifs activateurs utilisés par le médecin et l'indicateur peut varier d'un laboratoire à l'autre.


Interprétation des résultats

  • échec II, V, VIII, IX, X, XI, XII des facteurs de coagulation du sang;
  • fibrinolyse;
  • DIC, 2ème et 3ème phases;
  • traitement à l'héparine (fraxiparine et analogues);
  • maladies auto-immunes;
  • maladie grave du foie;
  • hémophilie A, B, C;
  • La maladie de Hageman;
  • syndrome des antiphospholipides (APS);
  • infusions de reopoliglukina, préparations d'hydroxyéthylamidon.
  • DIC, 1ère phase;
  • thrombose;
  • thromboembolie;
  • prélèvement sanguin inexact pour l'analyse;
  • grossesse physiologique.

Temps de prothrombine par Kvik et INR

Le temps de prothrombine (PTV) est le moment de la formation d'un caillot de thrombine; si du calcium et de la thromboplastine sont ajoutés au plasma, il caractérise l'hémostase de la coagulation (plasma). L'indicateur reflète les phases 1 et 2 de la coagulation plasmatique et l'activité du travail des facteurs II, V, VII et X. Le test est utilisé pour évaluer le mécanisme externe de la coagulation du sang. Le traitement anticoagulant est considéré comme efficace si le PTV est augmenté au moins 1,5 à 2 fois.


Interprétation des résultats

  • Syndrome DIC;
  • les dernières semaines de grossesse;
  • prendre des contraceptifs oraux;
  • traitement des facteurs complexes de la prothrombine.
  • déficience ou anomalie des facteurs du complexe prothrombique (VII, X, V, II);
  • administration d'anticoagulants indirects;
  • maladies du foie et des voies biliaires;
  • traitement à l'héparine non fractionnée;
  • infusions de reopoliglukina, préparations d'hydroxyéthylamidon;
  • la présence d'anticoagulant lupique dans le sang;
  • prélèvement de sang incorrect pour la recherche.

Le rapport normalisé international (INR), ou coefficient de prothrombine, est le rapport entre le PTW du patient et le PTV plasmatique normal au degré d'indice de sensibilité international. Cet indicateur est une valeur de correction mathématique, à l'aide de laquelle la normalisation du PTV est effectuée afin de comparer les résultats obtenus dans différents laboratoires. Le principal objectif de la détermination du RNI est le contrôle des patients recevant des anticoagulants indirects. Normalement, l'INR se rapproche de 1. La plage thérapeutique d'un INR de 2–3 dans le contexte du traitement par anticoagulants indirects permet de prévenir la thrombose sans augmenter le risque de saignement.


Interprétation des résultats

Augmenter le temps PTV et l'INR:

  • cirrhose du foie;
  • hépatite chronique;
  • carence en vitamine K;
  • l'amylose;
  • syndrome néphrotique;
  • Syndrome DIC;
  • déficit héréditaire en facteurs de coagulation II, V, VII et X;
  • diminution du taux de fibrinogène ou de son absence;
  • traitement avec des dérivés de la coumarine.

Réduction de PTV et INR:

  • thrombose;
  • thromboembolie;
  • activation de la fibrinolyse;
  • augmentation de l'activité du facteur VII de coagulation.

Temps de thrombine

Le temps de thrombine (TB) est le troisième test de coagulation le plus important caractérisant l’étape finale du processus de coagulation - la conversion du fibrinogène en fibrine par l’action de la thrombine. Il est toujours déterminé avec l'APTT et le PTV de contrôler le traitement fibrinolytique et l'héparine, et de diagnostiquer les anomalies congénitales du fibrinogène. La définition de la tuberculose est utilisée pour identifier la dysfibrinogénémie et pour évaluer l'activité anticoagulante du sang.


Interprétation des résultats

  • hypofibrinogénémie: diminution de la concentration de fibrinogène (inférieure à 0,5 g / l) ou de son absence complète;
  • Syndrome DIC;
  • thérapie fibrinolytique;
  • maladies auto-immunes;
  • maladie chronique du foie;
  • DIC aigu;
  • la présence d'anticoagulants à action directe dans le sang;
  • l'hyperbilirubinémie;
  • paraprotéinémie;
  • l'urémie;
  • myélome multiforme;
  • prélèvement de sang incorrect pour la recherche.
  • traitement avec des inhibiteurs de la polymérisation de l'héparine et de la fibrine;
  • hyperfibrinogénémie (fibrinogène de 6,0 g / l et plus);
  • CID aigu et subaigu, phases initiales.

Fibrinogène

Fibrinogène - selon le système de coagulation plasmatique du facteur I (premier) de la nomenclature internationale. La détermination quantitative du fibrinogène par la méthode de Clauss est un test fondamental pour l’étude de l’hémostase. Le fibrinogène appartient aux protéines de la phase aiguë, sa concentration augmente dans le plasma lors d'infections, de blessures, de stress. Une augmentation de la concentration plasmatique de fibrinogène, même dans les limites de référence, est corrélée à une augmentation du risque de complications des maladies cardiovasculaires.


Interprétation des résultats

  • maladies infectieuses graves;
  • chez les patients atteints de maladies cardiovasculaires précède le développement de l'infarctus du myocarde et des accidents vasculaires cérébraux;
  • maladies systémiques du tissu conjonctif;
  • tumeurs malignes;
  • la grossesse
  • brûlure;
  • après la chirurgie;
  • l'amylose;
  • la menstruation;
  • traitement par l'héparine et ses analogues de faible poids moléculaire, les œstrogènes, les contraceptifs oraux;
  • diverses pathologies rénales.
  • déficience congénitale et héréditaire;
  • DIC aigu;
  • maladie alcoolique du foie;
  • cirrhose du foie;
  • la leucémie;
  • cancer de la prostate avec métastases;
  • état après saignement;
  • thérapie avec anabolisants, androgènes, barbituriques, huile de poisson, acide valproïque, inhibiteurs de la polymérisation de la fibrine;
  • intoxication à l'héparine.

Antithrombine III

L'antithrombine III (AT III) est un anticoagulant physiologique, un inhibiteur des facteurs de coagulation plasmatique et du cofacteur de l'héparine plasmatique. Il a un effet inhibiteur majeur (anticoagulant) sur les processus de coagulation du sang. Le test est utilisé pour surveiller le traitement par l'héparine.


Interprétation des résultats

AT III augmenté:

  • maladies infectieuses graves;
  • hépatite aiguë;
  • carence en vitamine K;
  • la cholestase;
  • pancréatite aiguë sévère;
  • cancer du pancréas;
  • la menstruation;
  • traitement avec des stéroïdes anabolisants, anticoagulants indirects.

AT III réduit:

  • déficience congénitale et héréditaire en AT III;
  • maladie alcoolique du foie;
  • cirrhose du foie;
  • DIC aigu;
  • CHD;
  • dernier trimestre de la grossesse;
  • l'athérosclérose;
  • après la chirurgie;
  • la septicémie;
  • thrombose et thromboembolie;
  • la septicémie;
  • traitement par inhibiteurs de la polymérisation de l’héparine et de la fibrine, contraceptifs oraux, corticostéroïdes;
  • syndrome néphrotique;
  • cancer du poumon;
  • polytrauma;
  • gestose.

D-dimères

Les D-dimères sont des produits spécifiques de la dégradation de la fibrine qui font partie d'un caillot sanguin. Il fait référence aux tests d'activation de la coagulation sanguine (procoagulation). La concentration sérique de D-dimères est proportionnelle à l'activité de la fibrinolyse et à la quantité de fibrine lysable. Ce test permet de juger de l’intensité des processus de formation et de destruction des caillots de fibrine. Un taux élevé de D-dimères est détecté dans diverses conditions associées à l'activation de la coagulation.


Interprétation des résultats

Augmenter le niveau:

  • thrombose artérielle et veineuse et thromboembolie de diverses localisations;
  • plusieurs maladies du foie;
  • hématomes étendus;
  • CHD;
  • infarctus du myocarde;
  • la période postopératoire d'interventions chirurgicales extensives;
  • longue expérience du tabagisme;
  • Syndrome DIC;
  • polyarthrite rhumatoïde séropositive;
  • la septicémie;
  • la grossesse
  • plus de 80 ans;
  • maladies oncologiques;
  • traitement thrombolytique.

Les complexes monomères fibrine-soluble (FDMK) sont des produits intermédiaires de la dégradation d'un caillot de fibrine due à la fibrinolyse, il s'agit de tests d'activation de la coagulation sanguine (paracoagulation). Le FAMC est très rapidement éliminé du plasma sanguin, il est donc très difficile à déterminer. Le test CPMC est principalement utilisé pour le diagnostic précoce du CID.


Interprétation des résultats

Augmenter le niveau:

  • Syndrome DIC;
  • thrombose artérielle et veineuse et thromboembolie de diverses localisations;
  • la période postopératoire d'interventions chirurgicales extensives;
  • grossesse compliquée;
  • grossesse physiologique;
  • période néonatale;
  • insuffisance rénale aiguë et chronique;
  • la septicémie;
  • choc
  • maladies systémiques du tissu conjonctif;
  • stress physique et psychologique.

Analyses à Zelenograd

VEUILLEZ LIBERER LES INFIRMIÈRES À LA MAISON

Les analyses à Zelenograd - rapidement et à moindre coût - peuvent être effectuées au centre médical "338".

Dans notre centre médical, plus de 5000 analyses et études de matériel biologique sont effectuées.

Le traitement de chaque maladie commence par un diagnostic. Les études de laboratoire menées dans des laboratoires cliniques modernes constituent un moyen rapide et précis d’identifier de nombreuses maladies.

Pensez-vous que passer des tests est désagréable et douloureux? Nous avons créé une atmosphère confortable pour que vous vous sentiez chez vous. On vous proposera du thé avec des bonbons qui améliorent le travail du cerveau et de l'organisme dans son ensemble. Le processus de prise de matériel biologique ne dure que 3 à 5 minutes grâce au professionnalisme de nos infirmières.

Nos avantages sont un accueil chaleureux, une atmosphère chaleureuse, un sourire sincère et une attention particulière pour chaque patient.

Si vous avez besoin de passer des tests à Zelenograd, nous vous offrirons les conditions les plus confortables et favorables!

Nous offrons:

  • Passer des analyses de sang et d’autres biomatériaux à Zelenograd le jour du traitement, en évitant les files d’attente et l’attente des résultats
  • Pour réussir les tests anonymement, nous garantissons la non-divulgation des résultats.
  • Envoi des résultats par courrier électronique.
  • Grâce au professionnalisme de nos médecins, vous pouvez être sûr de l'exactitude de l'interprétation des résultats du test obtenus.
  • Nous coopérons avec les plus grands laboratoires et centres de diagnostic russes et européens, qui opèrent dans le strict respect des normes internationales.

Vous pouvez passer plus de 50 000 tests, notamment:

  • Test sanguin (y compris les complexes, tests sur un marqueur),
  • Spermogramme à Zelenograd
  • PCR,
  • Analyses génétiques
  • Urine
  • Kala
  • Frottis (y compris bakposevy) et beaucoup d'autres.
  • PROGRAMMES COMPLEXES DE RECHERCHE EN LABORATOIRE

Tests enfants:

Analyses - au centre médical et à la maison

Vous pouvez passer des tests (Zelenograd, bâtiment 338) tous les jours sans enregistrer. Si vous ne pouvez pas vous rendre au centre médical, vous pouvez laisser l’infirmière à la maison ou au bureau pour procéder à une analyse.

En médecine moderne, le rôle de la recherche en laboratoire dans le diagnostic et l'évaluation de l'efficacité du traitement de diverses maladies augmente. Les analyses de laboratoire fournissent souvent des données plus fiables sur l'état de santé du patient que d'autres méthodes de diagnostic. Sur la base des données obtenues, le médecin confirme le diagnostic ou son absence, choisit la bonne tactique de traitement, contrôle son efficacité. Les études de laboratoire vous permettent d’optimiser le processus de traitement en évitant les erreurs éventuelles et les rendez-vous parfois inutiles.

PREPARATION POUR LE TRANSFERT D'ANALYSE

Mémo pour les patients: Recommandations pour la préparation du test

BUREAU DE PROCEDURE

Le bureau des procédures du centre médical "338" à Zelenograd est équipé conformément aux normes SanPin (Résolution du médecin hygiéniste en chef de la Fédération de Russie du 18 mai 2010, n ° 58 "sur l'approbation de SanPin 2.1.3.2630-10" Exigences sanitaires et épidémiologiques pour les organisations menant des activités médicales "). Lors de la prise de matériel biologique pour la recherche, seuls des instruments à usage unique sont utilisés. Le matériel collecté est envoyé au laboratoire conformément à toutes les règles et réglementations.

Le matériel biologique (sang, urine, selles, crachats, frottis, etc.) est collecté quotidiennement de 8h00 à 12h00 sans jours de congé.

Dans la salle de traitement, vous pouvez faire:

  • injections intraveineuses et intramusculaires - à partir de 150 roubles. et al.
  • droppers - 400 roubles.
  • blocus.

La fiabilité des résultats de laboratoire dépend de plusieurs facteurs:

  • préparation du patient, en particulier régime, exercice,
  • respect des règles de collecte de biomatériau,
  • sur la qualité des réactifs et du matériel.

Vous pouvez savoir comment vous préparer à la livraison de telle ou telle analyse en appelant les administrateurs de notre centre. Les spécialistes de notre centre médical vous informeront sur les mesures préparatoires nécessaires avant de soumettre le matériel à la recherche. Cela permettra un diagnostic plus précis et le meilleur traitement.

Analyses *

Collecte de sang - 150 roubles
La consommation de tampons - 250 roubles

Test de coagulation sanguine

L’analyse de la coagulabilité dans le sang est une partie obligatoire de l’examen pour la détection des maladies du foie, des pathologies veineuses, pendant la grossesse et elle est réalisée avant la chirurgie. Pour obtenir des résultats fiables, vous devez vous préparer correctement pour la prochaine étude.

Un test de coagulation sanguine complet peut révéler des anomalies du foie et des veines.

Test de coagulation sanguine - qu'est-ce que c'est?

Le test de coagulation est appelé un coagulogramme, un hémostasiogramme, qui permet de révéler les maladies latentes de nombreux organes internes. À l’aide de cette étude en laboratoire, les fonctions de l’hémostase sont surveillées - un système biologique complexe chargé de maintenir une viscosité sanguine optimale, de détruire les caillots de sang en temps voulu et d’arrêter les saignements.

Dans ce cas, le sang doit avoir un niveau de viscosité suffisant pour couvrir les dommages dans les parois des vaisseaux en violation de leur intégrité.

Une faible coagulabilité entraîne de graves pertes de sang, la mort et, avec l’augmentation de la densité sanguine, un risque élevé de thromboembolie, de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

Il est possible de réaliser un coagulogramme dans une clinique publique ou privée, le coût dépend du type d'analyse. La recherche fondamentale coûte entre 350 et 1 200 roubles, le prix d’une analyse détaillée pouvant atteindre 3 000 roubles. Examen gratuit effectué pendant la grossesse et dans les cas d'urgence.

Il est possible de recevoir les résultats de l'analyse de la coagulabilité du sang en 1 à 2 jours.

Indications pour l'analyse

Les médecins recommandent de faire un coagulogramme une fois par an à tout le monde, à des fins prophylactiques, afin de détecter rapidement les pathologies cachées. Pour les maladies caractérisées par la coagulation du sang, une diminution du nombre de plaquettes, vous devez vérifier le niveau de la coagulation sur une base mensuelle.

Quand il est nécessaire de faire un coagulogramme:

  • avant la chirurgie pour prévenir une perte de sang grave ou la formation de caillots sanguins;
  • avec l'apparition de signes extérieurs de violation des vaisseaux dans les jambes - varices, thrombose;
  • en cas de suspicion de dysfonctionnement de l'apport sanguin aux organes du petit bassin, aux intestins, à la thrombo-embolie des artères des poumons, au développement d'une coagulation disséminée dans les vaisseaux;
  • saignements fréquents du nez, hémorragies sous-cutanées;
  • avec des maladies cardiovasculaires graves - accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques, ischémie, arythmie;
  • grossesse, en particulier dans les cas de toxémie grave, avant l’accouchement, par césarienne, afin d’identifier les causes de la fausse couche;
  • maladie chronique du foie;
  • la polyarthrite rhumatoïde, la sclérodermie et d’autres pathologies à caractère auto-immune.

Si le nez saigne souvent, un coagulogramme est nécessaire.

Un contrôle régulier du niveau de coagulabilité doit être effectué lors de la prise de médicaments fluidifiant le sang, de médicaments hormonaux, de stéroïdes anabolisants, lors d’un traitement par des sangsues.

Les femmes qui prennent des contraceptifs oraux oraux doivent passer un coagulogramme tous les 3 mois.

Comment se préparer à l'étude

Une préparation inadéquate à une analyse de sang peut avoir des conséquences graves ou mortelles, il est donc nécessaire de suivre des règles simples pour éviter les résultats erronés. Un coagulogramme est toujours pris le matin à jeun.

Comment se préparer à l'analyse:

  • ne nourrissez pas les bébés 35 à 45 minutes avant le prélèvement de sang;
  • Un enfant de moins de 5 ans peut avoir son dernier repas 4 heures avant l'examen.
  • 3 jours avant l'examen, les aliments épicés, gras et les boissons alcoolisées doivent être exclus du régime alimentaire;
  • les adultes devraient s'abstenir de manger pendant 12 heures;
  • le soir avant l'analyse, vous ne pouvez boire que de l'eau pure sans gaz en petite quantité, il est formellement interdit de boire du thé et du café;
  • une demi-heure avant de prendre le biomatériau, vous devez vous calmer, éliminer les efforts physiques intenses;
  • fumer le jour de l'analyse ne peut pas être.
Si le patient prend des anticoagulants, cela doit absolument être signalé au technicien de laboratoire.

Avant de faire le test, il est permis de ne boire que de l'eau sans gaz.

Comment passer un test de coagulation sanguine

Des échantillons de sang pour déterminer le niveau de coagulation sont produits à partir d'une veine. La peau est traitée avec une préparation antiseptique, une petite ponction est faite avec une seringue ou un système à vide.

Le technicien de laboratoire doit surveiller attentivement le fait que les veines ou les tissus voisins ne sont pas blessés. Si des fragments de thromboplastine pénètrent dans le matériau à des fins d'analyse, cela affectera négativement les résultats de l'étude. 2 tubes sont remplis de sang, la seconde partie est envoyée pour examen.

Sang pour l'analyse de la coagulation prélevé dans la veine

En tant que test rapide, certains laboratoires analysent la durée du saignement pour évaluer l'état des plaquettes: une aiguille est perforée à l'annulaire ou au lobe d'une oreille à l'aide d'une aiguille spéciale. Idéalement, dans 2-3 minutes, des croûtes séchées devraient apparaître sur la plaie. Mais les valeurs comprises entre 1 et 9 minutes sont considérées comme valides. Les indicateurs de plus de 15 minutes indiquent une incohérence complète du sang, la présence de pathologies graves.

Caractéristiques du don de sang pendant la grossesse

Le coagulogramme est inclus dans la liste des tests obligatoires pendant la grossesse, car une mauvaise coagulabilité, comme un sang excessivement visqueux, est dangereuse pour la vie de la mère et de l'enfant.

L'étude de la coagulabilité chez la femme enceinte est réalisée tous les trimestres, en présence de troubles sanguins héréditaires, de pathologies du coeur, des vaisseaux sanguins, du foie, du facteur Rh négatif, l'analyse devra passer plus souvent.

Facteurs plasmatiques du système de coagulation du sang. L'étude des polymorphismes dans les gènes: F2 (20210, G> A), F5 (R534Q, G> A), F7 (R353Q, G> A), FGB (455, G> A), SERPINE1 / PAI-1 (-675, 5G> 4G)

Au moins 3 heures après le dernier repas. Vous pouvez boire de l'eau sans gaz.

L'étude des polymorphismes dans les gènes:

  • F2 (prothrombine, 20210, G> A), rs1799963
  • F5 (mutation de Leiden, R534Q, G> A), rs6025
  • F7 (facteur de coagulation VII, R353Q, G> A), rs6046
  • FGB (fibrinogène A), rs1800790
  • SERPINE1 ou PAI-1 (inhibiteur de l'activateur du plasminogène, - 675, 5G> 4G), rs1799768

Les polymorphismes dans les gènes codant pour les facteurs plasmatiques du système de coagulation sanguine augmentent le risque de thrombose veineuse et de complications connexes, principalement dans les veines des membres inférieurs, ainsi que dans les veines cérébrale, mésentérique, hépatique et portale. L'identification simultanée de plusieurs facteurs génétiques prédisposant à la thrombophilie augmente considérablement le risque de thrombose. Par exemple, l'identification simultanée d'allèles à risque dans les gènes F2 et F5 chez un patient augmente le risque de thrombose de 22 fois, et leur détermination séparée seulement 2 fois.

Savoir si une personne a une thrombophilie congénitale, une thrombophilie mixte ou simplement un risque génétique accru de thrombose affecte de manière significative:

  • préparation préopératoire et gestion de la période postopératoire;
  • sur la préparation et la gestion de la grossesse et de l'accouchement;
  • sur le développement de la prévention individuelle de la thrombose et la nomination d'un certain nombre de médicaments, etc.

Il est nécessaire de rappeler les facteurs supplémentaires qui augmentent le risque de thrombophilie:

  • hypertension artérielle;
  • modifications vasculaires sclérosées;
  • taux de cholestérol élevé;
  • mauvaises habitudes (abus d'alcool, tabagisme, etc.);
  • processus pathologiques et maladies graves (tumeurs malignes, maladie des radiations, maladies des organes internes, en particulier du foie).

Cette étude vise à identifier les mutations polymorphes dans les gènes qui activent ou désactivent diverses parties du système de coagulation du sang et augmentent ou diminuent le risque de thrombose veineuse.

La détermination de la séquence nucléotidique des locus génétiques correspondants est réalisée par pyroséquençage à l'aide de réactifs et d'équipements de Qiagen (Allemagne).

  • valeur pronostique élevée des facteurs de risque détectés;
  • exactitude de la détermination du génotype;
  • l'analyse de la présence de mutations suffit à passer 1 fois dans ma vie.

Indications pour la nomination d'une analyse génétique de la coagulation du sang:

  • détermination dosymptomatique du risque de thrombose veineuse;
  • thromboembolie veineuse répétée;
  • le premier épisode de thromboembolie veineuse à l'âge de 50 ans;
  • le premier épisode de thromboembolie veineuse en l'absence de facteurs de risque environnementaux à tout âge;
  • le premier épisode de thromboembolie veineuse avec localisation anatomique inhabituelle (cervelle, mésentérique, hépatique, veines porte, etc.);
  • le premier épisode de thromboembolie veineuse chez des personnes de tout âge ayant des parents au premier degré (parents, enfants, soeurs, frères) atteints de thrombose jusqu'à 50 ans;
  • le premier épisode de thromboembolie veineuse survenu pendant la grossesse, après l'accouchement ou lors de la prise de contraceptifs oraux;
  • mort fœtale intra-utérine inexpliquée au cours du deuxième ou du troisième trimestre de la grossesse, violation de la structure et de la fonction du placenta, pathologie du travail, développement retardé du fœtus;
  • le premier épisode de thromboembolie veineuse, lors d’un traitement hormonal substitutif;
  • cardiopathie ischémique, hypertension artérielle, athérosclérose ou thrombose veineuse;
  • syndrome des antiphospholipides.

Contre-indications: il n'y a pas de contre-indications à l'étude.

Un exemple du résultat de l'étude. Pour chaque polymorphisme sous la forme de la réponse, la colonne «Résultat» indique son état allélique: «Hétérozygote» ou «Homozygote». Les "valeurs de référence" pour ces paramètres n'existent pas.

Test de coagulation sanguine

La coagulation du sang est la capacité la plus importante du corps à arrêter le saignement lorsque les parois des vaisseaux sanguins sont endommagés et la résorption des caillots sanguins quand ils ne sont plus nécessaires. Le concept de coagulation du sang est inextricablement lié au système d'homéostasie, dont la fonction est de préserver le sang. L'homéostasie a deux mécanismes:

  1. Primaire - plaquettes vasculaires. Quand les plaquettes se collent et forment le "thrombus blanc", qui est dominé par les plaquettes.
  2. Coagulation secondaire (ou coagulation du sang). Lorsqu'il crée un blocage dense du caillot de fibrine, également appelé "thrombus rouge". Ce nom lui a été attribué en raison du fait que le maillage de fibrine est principalement constitué de globules rouges.

Ainsi, le processus de coagulation du sang est plutôt compliqué et son rôle dans le corps est très important. Toute pathologie associée à la coagulation sanguine peut indiquer des maladies et y conduire. Il convient également de préciser que l'homéostasie est la dernière étape de la fibrinolyse, dans laquelle un caillot sanguin est détruit lorsque le vaisseau s'est rétabli et que la nécessité d'un caillot de fibrine a disparu.

Indicateurs pour l'analyse de la coagulation sanguine

Un test de coagulation du sang est également appelé coaguloram. Pour réussir un test sanguin de coagulation, vous devez déterminer l’indication. Dans un certain nombre de maladies, la coagulation du sang peut être altérée et leur présence sert de base pour vérifier la capacité de coagulabilité:

  • maladies auto-immunes;
  • fonction hépatique anormale;
  • pathologie cardiovasculaire;
  • les varices;
  • diabète sucré;
  • hémochromatose.

En outre, l'analyse de la coagulation est nécessaire dans certaines conditions:

  • la grossesse
  • période postopératoire ou préopératoire;
  • contrôle pendant le traitement avec des anticoagulants;
  • Si vous soupçonnez un arrêt prolongé du sang, un contrôle de la coagulation est nécessaire.

Test sanguin de déchiffrement pour la coagulation

Avant de parler du taux d’analyse de la coagulation du sang, il convient de préciser que, dans chaque laboratoire, ces chiffres peuvent légèrement varier et qu’il s’agit donc du mot de la fin pour le médecin traitant. Vous devez également comprendre que les taux de coagulogramme diffèrent pendant la grossesse en fonction du trimestre.

Ainsi, la formule sanguine complète pour la coagulation sanguine contient 8 normes, selon lesquelles la coagulation sanguine est évaluée:

  1. Test sanguin pour le temps de coagulation. Le temps de coagulation est compris entre 5 et 10 minutes (pour le sang veineux et pour le sang capillaire, 2 minutes). Une augmentation du paramètre indique une faible coagulation et une diminution de la coagulation excessive.
  2. APTTV est un temps de thromboplastine partielle activée. Normale - de 24 à 35 secondes. L'augmentation du temps indique une faible capacité de coagulation et une diminution du temps d'hypercoagulation.
  3. L'indice de prothrombine est le temps de prothrombine, qui est lu pour estimer la voie externe de la coagulation. La norme est de 80 à 120%. Une diminution de l'indice indique une hypercoagulation, tandis qu'une augmentation indique une réduction de la fonction de coagulation du sang.
  4. Fibrinogène - protéine plasmatique. Normalement, l’indice est compris entre 5,9 et 11,7 µmol / l. Il peut augmenter avec une inflammation, une grossesse, des brûlures et une crise cardiaque. La réduction peut indiquer une DIC ou une maladie du foie.
  5. Le temps de thrombine est une évaluation du stade final de la coagulation. Normalement, ce chiffre est de 11 à 17,8 secondes. Avec une déficience en fibrinogène, une hyperbilirubinémie ou un traitement par l'héparine, une augmentation peut être observée et une diminution du temps peut être observée avec une grande quantité de fibrinogène dans le sang ou avec un CID.
  6. Le temps de recalcification du plasma est la norme - de 60 à 120 secondes.
  7. Tolérance plasmatique d'héparine. Actuellement, ce test n'est pas toujours utilisé. Normale - de 3 à 11 minutes.
  8. Rétraction d'un caillot de sang. Normalement, le paramètre est compris entre 44 et 65%.

Comment se fait le test de coagulation sanguine?

L’analyse de la coagulabilité dans le sang est souvent réalisée in vitro, mais il est possible, par exemple, de mesurer la coagulabilité de la thromboélastographie sur sang total à proximité des conditions invivo.

Pour faire une numération sanguine complète en vue de la coagulation du sang, 8 heures avant le test ne valent pas la peine d'être mangées. Le sang à analyser est prélevé dans une veine pour évaluer le sang veineux. Pour évaluer la capacité de coagulabilité du sang capillaire et des plaquettes, il suffit d'analyser le sang d'un doigt.

De Plus, Lisez Les Navires

Vue d'ensemble des bloqueurs des canaux calciques: description générale, groupe de types de médicaments

Dans cet article, vous en apprendrez davantage sur les bloqueurs des canaux calciques et sur une liste de ces médicaments pour les maladies qui leur sont prescrites.

Violation du flux veineux du cerveau

Dans le problème de l'apport sanguin au cerveau, une plus grande attention est accordée aux artères. Ils apportent de l'oxygène, des matières plastiques pour créer de l'énergie et effectuer des neurones de leurs fonctions.

La veine du bras est cassée.

J'entends souvent des gens que je connais - la veine de mon bras a éclaté, ils ne voulaient pas d'une blessure. Qu'est-ce que c'est, comment traiter et d'autres problèmes qui roulent dans une vague.

La sclérose des pieds est un analogue sans danger pour leur suppression.

Dans cet article, vous apprendrez ce qui durcit, pourquoi nous avons besoin de cette procédure, comment elle est effectuée. Indications, contre-indications, résultats d'utilisation.

Insuffisance cardiaque avec fibrillation auriculaire

Le flutter auriculaire (AT), la fibrillation auriculaire (FA) ou la fibrillation auriculaire (MA) est une défaillance du rythme de contraction du muscle cardiaque.

Régurgitation sur la valve de l'artère pulmonaire de 1 degré et de quoi il s'agit

La régurgitation est le mouvement inverse du sang d'une cavité du coeur à une autre à travers les valves.Il peut apparaître sur n'importe quelle valve (valve mitrale, aortique, tricuspide, valve de l'artère pulmonaire) et être un précurseur de la norme et de l'état pathologique.