Ivan Drozdov 25 août 2017 1 commentaire

L'angioencéphalopathie est un trouble de la fonction cérébrale causé par des pathologies vasculaires et un apport sanguin chronique au cerveau. La pathologie se développe progressivement, principalement chez les adultes, et avec l’âge, le degré de sensibilité à la maladie augmente. Le groupe à risque comprend les personnes atteintes de maladies vasculaires travaillant dans le domaine intellectuel. En raison de l'absence de symptômes prononcés au stade initial, la maladie passe souvent au stade avancé, ce qui complique grandement le processus de restauration des fonctions perdues, et le rend parfois impossible.

Les principales causes de la maladie

La liste des causes pathologiques de l'angioencéphalopathie est assez longue. Les maladies et affections les plus courantes qui provoquent la mort du tissu cérébral sont:

  • l'athérosclérose;
  • troubles végétatifs;
  • hypertension artérielle;
  • maladies endocriniennes (p. ex. phéochromocytome);
  • l'hypotension;
  • diabète sucré en phase de décompensation;
  • augmentation de la viscosité du sang;
  • thrombose vasculaire avec processus inflammatoire;
  • maladies du système vertébral - ostéochondrose, instabilité des vertèbres du cou, anomalies vertébrales de nature congénitale ou traumatique;
  • pathologies rénales (thromlénulonéphrite chronique, insuffisance rénale);
  • processus pathologiques survenant dans les grandes artères vertébrales;
  • vascularite systémique.

Outre les états pathologiques et les maladies décrits, le développement de l'angioencéphalopathie peut également être déclenché par plusieurs facteurs, notamment:

  • mauvaises habitudes - fumer, trop manger, alcool;
  • surmenage et présence constante dans des situations stressantes;
  • prédisposition génétique à l'hypertension, en passant des parents.

Si l’une des maladies est présente ou si les facteurs indésirables décrits sont exposés, vous devriez consulter périodiquement un neurologue et faire examiner la possibilité de détecter la maladie le plus tôt possible.

Les signes d'angioencéphalopathie du cerveau

Les symptômes courants associés à l'angioencéphalopathie comprennent:

  • maux de tête;
  • déficience auditive (congestion, acouphènes);
  • fatigue rapide et diminution des performances en conséquence;
  • détérioration de la concentration;
  • distraction;
  • troubles de la mémoire;
  • sautes d'humeur - déprimé et apathique, alternant irritabilité et agressivité;
  • perturbation du rythme de la vie, se manifestant par une insomnie nocturne et une somnolence diurne.

La nature de la manifestation de ces symptômes dépend du stade de développement de l'angioencéphalopathie et du degré d'endommagement du tissu cérébral.

Le développement de la pathologie comporte trois étapes:

  1. Au stade initial de l'angioencéphalopathie, des cellules cérébrales uniques sont touchées. Par conséquent, il est difficile de diagnostiquer leurs fonctionnalités sans techniques d'examen spéciales. Le patient ne manifeste pratiquement pas de troubles cognitifs tels que la mémoire, la pensée et la concentration. Toutefois, le contexte psycho-émotionnel varie considérablement. Au cours de cette période, la maladie se manifeste par les symptômes suivants:
  • panne;
  • inattention;
  • état de dépression;
  • susceptibilité à la dépression;
  • pensées suicidaires.
  1. Si au stade précédent n'arrête pas le développement de l'angioencéphalopathie, la maladie passe au deuxième stade. En raison de la destruction massive des cellules cérébrales, la relation entre elles est rompue, ce qui entraîne le développement rapide de troubles cognitifs. Le patient présente des signes modérés d'angioencéphalopathie:
  • perte de mémoire, amnésie partielle;
  • distraction, baisse de la concentration;
  • pensée perturbée;
  • troubles du mouvement (coordination, engourdissement des extrémités, convulsions).
  1. Au dernier (troisième) stade de la maladie, les lésions du tissu nerveux du cerveau deviennent focales et irréversibles. Le patient peut souvent observer des signes de démence et un certain nombre de symptômes aggravés en fonction du développement de l’angioencéphalopathie:
  • acouphènes, faiblesse, instabilité de l'humeur, insomnie - avec la défaite des tissus des structures sous-corticales;
  • diminution du niveau de réflexion - lorsque des cellules meurent dans le cortex cérébral;
  • troubles visuels - avec le développement du processus dans les lobes occipitaux;
  • amnésie - avec ischémie du cortex cérébral;
  • changement de voix, violation du réflexe de déglutition, contraction involontaire des lèvres - tout en réduisant la conduction des impulsions entre les cellules nerveuses.

À la dernière étape de l’angioencéphalopathie, le patient est reconnu invalide, car il ne peut pas s’orienter pleinement dans la sphère domestique et sociale.

Décrivez-nous votre problème, partagez votre expérience de vie dans le traitement d'une maladie ou demandez conseil! Parlez-nous de vous ici sur le site. Votre problème ne sera pas ignoré et votre expérience aidera quelqu'un! Ecrire >>

Diagnostics

Pour diagnostiquer l'angioencéphalopathie et en identifier les causes, il est nécessaire de passer une série d'examens et de consultations avec des médecins spécialisés. La maladie principale est traitée par un neurologue mais, en fonction des symptômes et des facteurs provoquant l'apparition d'une angioencéphalopathie, le patient peut nécessiter un examen par le spécialiste suivant:

  • néphrologue;
  • cardiologue;
  • un vertébrologue;
  • endocrinologue.

Examen visuel par un neurologue:

  • apprend du patient la nature des symptômes et le degré de leur manifestation;
  • mesure la pression artérielle;
  • détermine la fréquence du pouls et le caractère du rythme cardiaque;
  • effectue des tests neurologiques et des tests.

Une mesure nécessaire dans le diagnostic est la conduite d’études instrumentales et de laboratoire. Dans le premier cas, le patient se voit prescrire:

  • Échographie des vaisseaux de la tête pour déterminer le degré de circulation sanguine dans le tissu cérébral;
  • études sur le tomographe et l'encéphallographe pour identifier les lésions des cellules nerveuses dans différentes parties du cerveau;
  • doppler vasculaire;
  • l'angiographie;
  • ophtalmoscopie et électrocardiogramme pour détecter les maladies qui contribuent à l’émergence de l’angioencéphalopathie.

Les tests de laboratoire permettant d’identifier l’angioencéphalopathie et les maladies associées sont les suivants:

  • coagulogramme (analyse de la coagulation);
  • évaluation de la glycémie;
  • biochimie sanguine;
  • un test sanguin pour les lipides et le cholestérol.

Après avoir subi un examen approfondi, le médecin peut évaluer la gravité de la pathologie et faire les recommandations appropriées pour le traitement.

Traitement de l'angioencéphalopathie

Une fois l’encéphalopathie diagnostiquée, le traitement devrait être prescrit non seulement pour restaurer les interconnexions perturbées entre les neurones et les fonctions cérébrales perdues, mais également pour réduire l’impact des principales affections entraînant une altération de la circulation sanguine. Avec des lésions légères du tissu cérébral, le traitement ambulatoire est autorisé. Si l'angioencéphalopathie cérébrale s'accompagne de symptômes sévères, le patient est hospitalisé.

En fonction de l'angioencéphalopathie concomitante de la maladie et du degré de symptômes, le médicament suivant peut être présenté au patient:

  • médicaments nootropes - pour améliorer les processus métaboliques entre les cellules nerveuses;
  • antihypertenseurs - pour ajuster la pression artérielle et la stabiliser à un certain niveau;
  • anticoagulants - pour réduire la viscosité du sang;
  • médicaments pour normaliser le taux de sucre dans le diabète sucré;
  • statines - pour réduire le cholestérol dans l'athérosclérose;
  • Vitamines B - pour nourrir les cellules du cerveau et rétablir la relation entre elles;
  • chondroprotecteurs - avec des problèmes de la colonne vertébrale, conduisant au développement de l'angioencéphalopathie.

Outre un traitement médicamenteux visant à améliorer la circulation sanguine et l'altération de la fonction cérébrale, le patient peut attribuer les procédures et techniques suivantes au patient souffrant d'angioencéphalopathie:

  • physiothérapie (UHF, électrophorèse, electrosleep);
  • bains de bien-être (oxygène, galvanoplastie, dioxyde de carbone);
  • acupuncture;
  • massage de la tête et du cou.

Si l'angioencéphalopathie cérébrale évolue en raison d'un rétrécissement important de la lumière des parois vasculaires (plus de 70%), une intervention chirurgicale est alors prescrite au patient:

  • stenting - pour renforcer les parois vasculaires et l'élargissement de la lumière;
  • manœuvre - pour remplacer le navire affecté par un navire artificiel.

N'hésitez pas à poser vos questions ici sur le site. Nous vous répondrons! Posez une question >>

Le patient a de fortes chances de récupérer si, à un stade précoce, il reconnaît la maladie en fonction de symptômes caractéristiques et commence le traitement. À mesure que la progression de l'angioencéphalopathie progresse, le risque de conséquences sous la forme d'une restriction des fonctions vitales et d'une invalidité ultérieure augmente de manière significative.

Angioencéphalopathie - une maladie vasculaire cérébrale dangereuse

L'angioencéphalopathie est une pathologie vasculaire dans laquelle l'activité cérébrale est perturbée en raison de la dilution constante de la circulation sanguine. La prévalence de cette maladie dans la population est de 5%.

Parmi les troubles vasculaires du cerveau, cette maladie est l'un des premiers endroits. Les personnes à risque sont principalement des adultes. L'angioencéphalopathie cérébrale hypertensive est principalement diagnostiquée chez les personnes âgées de plus de quarante ans. La probabilité d'occurrence de la maladie est élevée chez les personnes présentant un stress mental important.

Contrairement aux accidents vasculaires cérébraux et autres maladies apparentées, cette pathologie ne se manifeste pas comme une affection aiguë. La base de l'ontogenèse de l'encéphalopathie est une privation prolongée en oxygène du tissu cérébral.

Causes et pathogenèse

La survenue de cette violation est due à la présence d'une maladie vasculaire. Les facteurs suivants qui déclenchent la survenue d'une angioécéphalopathie sont notés:

  • l'athérosclérose;
  • troubles hormonaux;
  • dystonie vasculaire végétative;
  • hypotension artérielle;
  • la présence de thrombose avec des parois veineuses enflammées;
  • augmentation de la viscosité artérielle;
  • lésion héréditaire des vaisseaux sanguins;
  • manifestation de vascularite systémique;
  • rythme cardiaque perturbé;
  • défauts congénitaux des artères vertébrales;
  • la présence de diabète décompensé;
  • malformations dans le développement de la vertèbre cervicale;
  • blessures antérieures;
  • la présence d'hypertension;
  • violation de la résistance des vertèbres cervicales;
  • la présence d'une maladie rénale.

Les facteurs de base de la pathologie sont l’hypertension artérielle et l’athérosclérose. La déficience de l'aorte, de la ceinture scapulaire, des vaisseaux du cou et du cerveau est tout aussi importante. L'infériorité de l'hémodynamique cérébrale est également associée aux pathologies veineuses. La morphogenèse initiale de l'ischémie cérébrale chronique est provoquée par la compression des vaisseaux veineux et artériels.

L'effet indésirable sur le flux sanguin du cerveau a une pression artérielle basse.

Très souvent, la pathologie de la circulation sanguine apparaît dans le contexte du développement du diabète. D'autres processus pathologiques conduisent également à une déficience vasculaire cérébrale: maladies du sang, vascularite spécifique et non spécifique, rhumatisme.

Les lésions progressives des petites artères contribuent aux lésions ischémiques bilatérales, ce qui entraîne des dysfonctionnements du cerveau et une encéphalopathie vasculaire cérébrale.

La structure des plaques affecte le trouble hémodynamique du cerveau. Les plaques fragiles provoquent des blocages artériels et des troubles aigus de la circulation cérébrale.

Avec une hémorragie dans une telle plaque, son volume augmente rapidement, avec une augmentation supplémentaire de tous les signes de déficit de la circulation cérébrale.

Symptômes de déficience d'un stade à l'autre

L'angioencéphalopathie se manifeste par un tableau clinique commun:

  • diminution de la concentration de l'attention;
  • troubles de la mémoire;
  • distraction et maux de tête;
  • fatigue rapide;
  • mauvais sommeil;
  • humeur dépressive;
  • diminution de la capacité de travail;
  • instabilité de l'humeur.

En général, l'expression des symptômes dépend du degré de la maladie.

  1. Aux stades initiaux (microangioencéphalopathie), une modification de la sphère pathétique du patient est observée. Il y a une panne et un changement d'humeur. La plupart des patients commencent à souffrir de dépression. Le trouble mental est très faible.
  2. L'angioencéphalopathie du deuxième degré est caractérisée par une diminution rapide de la mémoire, de la pensée et de l'attention. Troubles observés dans le système moteur.
  3. Le 3ème degré de la maladie se manifeste par les symptômes les plus graves. La démence peut se produire à ce stade. En raison d'une activité cérébrale anormale, des symptômes somatiques commencent à se manifester (douleur miotique). La manifestation de tous les symptômes dépend notamment de la zone d’ischémie permanente. Lorsque les cellules neuronales meurent dans les structures sous-corticales, il y a des acouphènes, un malaise général, des troubles du sommeil et une humeur instable. Une pensée frustrée suggère que, dans ce processus, la participation prend le cortex cérébral, dans lequel se situent les centres d'activité nerveuse supérieure. Avec l'ischémie du cortex, une nette diminution de la mémoire est observée. Lorsqu'un tel symptôme survient, les patients ne peuvent pas clairement planifier leurs actions et se concentrer spécifiquement sur quelque chose.

Critères de diagnostic

Tout d'abord, un diagnostic symptomatique est réalisé, dans lequel le médecin doit recueillir un historique complet et déterminer le développement des principaux symptômes et la présence de pathologies somatiques. Il est également nécessaire de procéder à un examen physique, qui consiste à mesurer la pression artérielle, à compter le pouls, à écouter les bruits du coeur. Des tests neurologiques sont nécessaires.

Pour identifier la déficience de la circulation sanguine dans le cerveau, un examen de dépistage est effectué. Cette méthode de diagnostic devrait inclure des activités telles que:

  • écouter les artères carotides;
  • tests neuropsychiques;
  • neuroimagerie;
  • échographie des artères centrales de la tête.

Pour établir la raison du développement de l’encéphalopathie vasculaire, des tests de laboratoire sont effectués. Les patients doivent subir un test sanguin clinique, une biochimie sanguine, une coagulation et une glycémie.

Pour déterminer les zones de pathologie dans le cerveau, des examens tels que l'électroencéphalographie, l'IRM et la tomodensitométrie sont effectués. Il est également possible de mettre en œuvre des méthodes d'examen auxiliaires: l'échographie et l'électrocardiographie, qui déterminent la présence de maladies du système cardiovasculaire.

Soins médicaux

Le traitement de l'angioencéphalopathie a pour objectif la suspension et la stabilisation de réactions destructrices de la circulation cérébrale et la thérapie des processus microsomatiques associés.

La violation permanente de la circulation sanguine dans le cerveau n'est pas une raison pour l'hospitalisation du patient. Mais si cet échec est devenu compliqué par un accident vasculaire cérébral ou une anomalie somatique, un traitement hospitalier sera nécessaire.

Les méthodes de traitement suivantes sont utilisées:

  1. Traitement médicamenteux. Dans ce cas, les médicaments utilisés dans le groupe des nootropiques (Nootropil, Piracetam). Ces médicaments améliorent le métabolisme dans les tissus cérébraux. La thérapie avec les médicaments cérébroprotecteurs vasculaires est également utilisée - Kavinton, Cinnarizin.
  2. Traitement antihypertenseur. Elle consiste à ajuster et à maintenir la pression artérielle à un indicateur particulier. Normalisation de la pression à 140-150 mm Hg. st empêche une nouvelle augmentation des troubles moteurs et mentaux. On prescrit aux patients des antihypertenseurs qui protègent les neurones restants des troubles dégénératifs répétés après un AVC. Ce type de thérapie prévient l'apparition de désordres primaires et secondaires dans la circulation sanguine cérébrale.
  3. Traitement du diabète.
  4. Réduire le cholestérol. Des médicaments et un régime alimentaire spécial sont utilisés à cette fin.
  5. Intervention chirurgicale. Dans le cas de lésions sténosantes des artères centrales de la tête, dans la plupart des cas, l'ablation chirurgicale de la zone d'impraticabilité vasculaire est réalisée. La chirurgie reconstructive est réalisée principalement dans la zone des artères carotides endogènes. Ces opérations sont effectuées dans le cas où plus de soixante dix pour cent du diamètre du navire est bloqué.

Plus le traitement est commencé tôt, plus la probabilité d'une guérison complète de la maladie est grande. Les médecins ont du mal à faire des prévisions sur cette maladie, car son évolution dépend de facteurs spécifiques:

  • l'emplacement et la portée de la zone touchée;
  • diagnostic et début de thérapie en temps opportun;
  • état général du patient;
  • la sévérité de la maladie primaire.

Pour les patients souffrant d'angioencéphalopathie, un traitement de fond doit être effectué en permanence. C'est la nomination de médicaments antiplaquettaires qui stabilisent la pression artérielle.

Le traitement tardif des maladies vasculaires du cerveau entraîne des conséquences telles que le manque d'oxygène, la violation de l'intégrité des vaisseaux sanguins, le développement d'une carence cérébrale prolongée et d'une hémorragie.

Les patients semblent rire et l'hystérie sans fondement. Une désorganisation de la coordination et des signes d'automatisme oral apparaissent. Chez les patients, la voix change et des mouvements inconscients des lèvres apparaissent. En raison de dommages à la partie occipitale du cerveau, une perte de vision ou une perte de vision complète se produit.

Angioencéphalopathie du cerveau - de quoi s'agit-il? Symptômes, traitement et pronostic

Le cerveau est l'un des principaux organes du corps humain. Par conséquent, il est nécessaire de veiller constamment à son fonctionnement complet, afin de ne pas permettre le développement de processus pathologiques. Dans l'article d'aujourd'hui, nous allons développer une maladie telle que l'angioencéphalopathie cérébrale. Qu'est ce que c'est

Certificat médical

L'encéphalopathie est une pathologie accompagnée de lésions des cellules cérébrales. Son développement est dû à l'action de facteurs dommageables, qui entraînent toujours une perturbation des fonctions des structures cérébrales. L'encéphalopathie n'est pas une maladie indépendante, mais un syndrome qui peut être causé par plusieurs causes. Il aide à réduire le nombre de cellules nerveuses, l'apparition d'hémorragies mineures et le gonflement des méninges.

En fonction du moment de l'apparition et des causes sous-jacentes de la pathologie est:

  1. Congénital (développé en raison d'anomalies génétiques, de lésions intracrâniennes sur le fond de l'accouchement).
  2. Acquis. Ce formulaire, à son tour, est divisé en:
    • Toxique. Se produit en raison de l'exposition constante à des substances toxiques (poisons, produits chimiques, alcool).
    • Post-traumatique. C'est une conséquence d'une lésion cérébrale traumatique.
    • Métabolique. Il est basé sur de graves troubles métaboliques accompagnés de modifications pathologiques simultanées des organes internes.
    • Rayonnement. Développé en raison de l'exposition au rayonnement ionisant du cerveau.
    • Vasculaire ou dyscirculatoire (angioencéphalopathie) du cerveau. Associé à la perturbation constante de l'approvisionnement en sang.

La dernière forme du trouble survient le plus souvent. C'est sur elle plus en détail dans l'article d'aujourd'hui.

Angioencéphalopathie du cerveau - de quoi s'agit-il?

Il s'agit d'un trouble pathologique associé à une altération de la fonction cérébrale due à des troubles circulatoires. Comparée à un accident vasculaire cérébral, cette affection n’est pas aiguë. L'hypoxie chronique du tissu cérébral est à la base de son développement. Les neurones sont particulièrement sensibles au manque d'oxygène. Par exemple, en cas de manque, les fonctions cognitives sont les premières à souffrir, les mouvements sont gênés et le fond émotionnel change.

L'angioencéphalopathie est une pathologie d'une étiologie neurologique. Sa prévalence est d'environ 5% de la population totale du globe. Parmi les autres troubles vasculaires, il occupe une position de leader. Et souffrent des manifestations de la maladie surtout les gens après 40 ans. Plus la personne est âgée, plus la probabilité de ce trouble est grande. Le groupe à risque comprend également les personnes dont le travail est associé à de lourdes charges de travail intellectuelles.

Raisons principales

L'angioencéphalopathie se développe en présence de pathologies concomitantes du système vasculaire. La maladie survient chez les personnes souffrant de:

  • athérosclérose des vaisseaux;
  • l'hypertension;
  • basse pression;
  • troubles hormonaux;
  • dystonie végétative;
  • thrombose;
  • augmentation de la viscosité du sang;
  • vascularite systémique;
  • trouble du rythme cardiaque;
  • le diabète;
  • pathologies des reins;
  • malformations de la colonne cervicale.

Parmi toutes les causes de l'angioencéphalopathie cérébrale, l'athérosclérose et l'hypertension sont particulièrement remarquables. Ce sont ces troubles qui dans la plupart des cas entraînent une altération de la circulation sanguine.

Avec l’athérosclérose, des plaques se forment sur les parois internes des vaisseaux sanguins de tout l’organisme. Ils réduisent la lumière du flux sanguin et, dans certains cas, le bloquent même complètement. En conséquence, la zone fournie par ce navire commence à subir une carence en oligo-éléments bénéfiques et en oxygène. La substance cérébrale est extrêmement sensible à l’absence de ces composants. Quelques minutes de manque d’oxygène peuvent déclencher la mort de neurones.

Les vaisseaux cérébraux ont la propriété de s'autoréguler. Grâce à lui, l'augmentation de la pression artérielle dans le corps n'affecte pas l'augmentation de ces paramètres dans les structures de la tête. Le flux sanguin dans le même temps ne change pratiquement pas. Cependant, une hypertension progressive prolongée conduit à l'épuisement des capacités compensatoires des vaisseaux. En conséquence, ils sont sclérosés, perdent leur tonus et leur élasticité.

Facteurs de risque

Depuis plusieurs décennies, les médecins étudient activement l’angioencéphalopathie cérébrale, ses caractéristiques et son évolution. Grâce à de nombreuses études, ils ont pu identifier le groupe dit à risque, dans lequel la probabilité de développer une pathologie augmente. Il comprend des personnes:

  • toxicomanes (tabagisme, alcoolisme);
  • éprouver de la fatigue chronique;
  • exposé au stress quotidien;
  • ne pas regarder la nutrition.

De plus, la présence d'hypertension chez les plus proches parents augmente considérablement le risque d'apparition d'angioencéphalopathie.

Tableau clinique

Jusqu'à ce qu'une personne réalise qu'elle a de graves problèmes de santé, elle n'ira pas chez le médecin. Il est nécessaire de comprendre les symptômes de l’angioencéphalopathie cérébrale pour ne pas rater le stade initial de la maladie.

Primo avec cette maladie est une diminution de la mémoire. Une personne ne se souvient pas de dates importantes, oublie même les événements graves de la vie. La performance diminue progressivement. La capacité de travailler est littéralement perdue quelques minutes après son début. Le patient lui-même peut avoir des acouphènes. Son humeur change constamment: maintenant il est positif, il glisse maintenant dans un état dépressif.

Stades du trouble du développement

Dans sa pathogenèse, l'angioencéphalopathie passe par trois étapes. Chacune d'entre elles est caractérisée par certaines manifestations.

  1. Au stade initial, la lumière des vaisseaux rétrécit et l’absence d’approvisionnement en sang n’est toujours pas prononcée. Généralement, les patients éliminent tous les symptômes d’un surmenage banal. Ils s'inquiètent de la faiblesse, de la fatigue, des troubles du sommeil. Maux de tête et apparition de mouches devant les yeux.
  2. Dans la deuxième étape, les signes d'angioencéphalopathie cérébrale restent les mêmes, mais ils sont maintenant plus prononcés. Cette période s'accompagne d'une destruction massive de cellules, des liens entre elles. La démarche devient fragile et instable. Parfois, il y a un tremblement dans les membres. La sphère émotionnelle souffre également. Il y a un endroit pour être irritable, en augmentant la sensibilité.
  3. La troisième étape est caractérisée par des violations graves de la psyché et des fonctions mentales sur fond de lésions irréversibles du tissu cérébral. Une personne devient difficile à naviguer dans l'espace. Il perd la capacité de travailler de manière indépendante. Les symptômes peuvent varier en fonction de la partie du cerveau impliquée dans le processus pathologique. Une déficience visuelle, auditive, de sensibilité ne sont pas exclus.

La dernière étape de l'angioencéphalopathie est la plus difficile. Dans ce cas, la pathologie peut provoquer une démence (démence).

Méthodes de diagnostic

Il est possible de confirmer la présence de troubles vasculaires uniquement après un examen approfondi et une consultation des spécialistes concernés. Le traitement de l'angioencéphalopathie cérébrale chez l'adulte a impliqué un thérapeute. S'il existe des pathologies associées, vous devrez contacter un cardiologue, un neurologue et un endocrinologue.

Le diagnostic de la maladie commence par un examen externe du patient et l'examen de ses plaintes. Si vous suspectez une angioencéphalopathie, des tests instrumentaux et de laboratoire sont nécessaires. Le cours standard de tels événements comprend:

  1. Échographie des vaisseaux sanguins de la tête pour évaluer la circulation sanguine.
  2. Angiographie.
  3. Étude Doppler des vaisseaux sanguins.
  4. IRM C'est la méthode de diagnostic la plus informative qui puisse montrer des signes d'angioencéphalopathie cérébrale à l'IRM.

En outre, le patient doit réussir la biochimie du sang et le test de sa coagulation, faire une analyse des taux de cholestérol et de glucose. Sur la base des résultats de l'examen, le médecin peut conclure à quel point le cerveau est endommagé et choisir un traitement.

Médicaments

Restaurer complètement la fonction cérébrale dans l'angioencéphalopathie n'est pas possible. Par conséquent, le traitement des techniques thérapeutiques devrait viser à ralentir les changements destructeurs de la circulation cérébrale et à éliminer les processus microsomatiques qui les ont provoqués.

La pathologie chronique ne nécessite pas d'hospitalisation. Un patient ne peut être admis à l'hôpital qu'avec une déficience somatique et une probabilité élevée d'accident vasculaire cérébral.

Selon le stade de l’angioencéphalopathie cérébrale, le traitement est effectué à l’aide des médicaments suivants:

  1. Nootropiques ("Nootropil", "Actovegin"). Contribue à l'amélioration des processus métaboliques entre les cellules.
  2. Antihypertenseurs ("Lizinopril", "Nimodipine"). Stabiliser la pression artérielle, améliorer ses performances.
  3. Anticoagulants ("Curantil"). Avec leur aide, ils cherchent à réduire la viscosité du sang.
  4. Statines (Lovastatine, Simvastatine). Les préparations de ce groupe sont recommandées pour l'athérosclérose, car dans ce cas, il est nécessaire d'abaisser le taux de cholestérol.
  5. Chondroprotecteurs. Utilisé en présence de problèmes prononcés avec la colonne vertébrale.

Si le patient souffre de diabète, il est sélectionné pour un régime alimentaire spécial et des médicaments appropriés.

Physiothérapie

Avec l'angioencéphalopathie cérébrale, le traitement est souvent complété par des procédures physiothérapeutiques. Par exemple, thérapie UHF, galvanisation, électrophorèse. Les bains de détente au dioxyde de carbone et à l'oxygène procurent un bon effet curatif. Il est démontré que le massage améliore la circulation et détend les muscles de la région du cou. Il est possible de mener une acupuncture.

Le besoin de chirurgie

Lorsque la lumière des vaisseaux est sensiblement rétrécie, l'angioencéphalopathie cérébrale continue de progresser et la chirurgie est recommandée. Améliorer la circulation sanguine dans un tel diagnostic de deux manières: par stenting ou bypass. Dans le premier cas, les parois des vaisseaux sont dilatées et renforcées et dans le second cas, le vaisseau malade est remplacé par un vaisseau artificiel. La décision concernant la version de l'opération à utiliser est prise par le médecin. Cependant, il prend en compte la gravité de la maladie et la présence de problèmes de santé associés.

Pronostic de récupération

Plus le traitement est commencé tôt, plus la probabilité d'une issue favorable est élevée. Les médecins ont du mal à donner un pronostic pour l'angioencéphalopathie cérébrale, car son évolution dépend de plusieurs facteurs:

  • emplacement de la lésion;
  • rapidité du diagnostic et du traitement;
  • santé humaine générale;
  • la sévérité de la maladie primaire.

Selon les statistiques médicales, l'encéphalopathie vasculaire est la cause de la démence chez les personnes âgées dans 15% des cas.

Complications possibles

Les patients souffrant d'angioencéphalopathie doivent recevoir un traitement de fond avec des antiplaquettaires afin de stabiliser la pression artérielle. Le traitement tardif de pathologies vasculaires cérébrales peut entraîner des complications telles que le manque d’oxygène, la violation de l’intégrité des vaisseaux sanguins et les hémorragies. Chez ces patients, les crises de rire, suivies d'hystérie, apparaissent avec le temps. Coordination razlazhnosti et manifestations de l'automatisme oral. Sur le fond des dommages à la région occipitale du cerveau, une diminution de la vision et même sa perte complète n'est pas exclue.

Méthodes de prévention

Vous connaissez maintenant les causes principales et les principaux symptômes de l’angioencéphalopathie cérébrale. Est-il possible d'empêcher le développement de la maladie?

Tout d'abord, les médecins conseillent une fois par an de se soumettre à un examen professionnel pour identifier la pathologie au stade initial. Dans ce cas, un traitement spécifique n'est pas prescrit, mais nécessite une surveillance constante de spécialistes spécialisés.

Si vous êtes à risque, vous devriez accorder une attention particulière à votre propre santé. Il est nécessaire de régler le mode sportif et de faire régulièrement des exercices pour la région du cou. En savoir plus sur eux devrait en informer le thérapeute. Certains sont aidés par des séances de physiothérapie. Dans le même temps, nous ne devrions pas oublier une nutrition adéquate. De l'alimentation aura besoin d'éliminer les produits excessivement salés et poivrés.

Traitement du coeur

annuaire en ligne

Angioencéphalopathie 1 degré de traitement

Parfois, les médecins spécifient un diagnostic syndromique, par exemple une angioencéphalopathie cérébrale. Qu'est ce que c'est Accident vasculaire cérébral chronique. À propos, une maladie assez commune, juste les gens ordinaires ne prêtent jamais attention à sa formulation. Se produit souvent à un âge avancé, moins souvent - chez les jeunes et les adultes. La maladie est cachée pendant longtemps et lorsque les symptômes apparaissent, il est trop tard pour prendre des mesures drastiques.

Épidémiologie

En raison de la non-spécificité des plaintes, des manifestations cliniques et des changements identifiés lors de la neuroimagerie, il est plutôt difficile de collecter des données statistiques. Dans une certaine mesure, il est possible de juger de la prévalence de l’angioencéphalopathie par le nombre d’AVC. Environ un demi-million de cas de cette affection aiguë sont enregistrés en Russie chaque année.

Les experts soulignent que les troubles cognitifs, l’altération des fonctions cognitives et la fréquence des insuffisances cérébrovasculaires chroniques sont particulièrement importants pour identifier les maladies dyscirculatoires du cerveau. Mais cela ne montre pas la véritable image de la prévalence de la maladie.

Étiologie

De quoi l'angioencéphalopathie cérébrale peut-elle se développer? Les causes des troubles circulatoires chroniques dans le cerveau et, par exemple, dans le cœur ou les poumons sont les mêmes. Il y a deux facteurs étiologiques principaux:
- l'athérosclérose des vaisseaux sanguins;
- augmentation de la pression artérielle.

Souvent, ils se produisent en même temps et s’aggravent mutuellement. En outre, d'autres maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, telles que les troubles du rythme et l'insuffisance cardiaque chronique, affectent également la circulation cérébrale. La présence de malformations vasculaires dans le cerveau, le cou ou les gros vaisseaux revêt une importance particulière. Ils peuvent ne pas se manifester avant que d'autres maladies systémiques ne se développent. La compression des gros vaisseaux, ainsi que la forte diminution de la pression, surtout chez les personnes âgées, jouent un rôle secondaire dans l’appauvrissement de la circulation cérébrale.

Les maladies d'accumulation peuvent également être les raisons pour lesquelles l'angioencéphalopathie du cerveau se développe. Qu'est ce que c'est Ce sont des états où certaines substances spécifiques s'accumulent dans les cellules en raison du processus pathologique: protéines, lipides ou glucides.

L'amylose vasculaire survient chez les personnes âgées, ce qui entraîne des modifications dégénératives de leurs parois. Les maladies endocriniennes ont également un certain poids. Par exemple, la micro et la macroantiopathie du diabète provoquent une ischémie cérébrale chronique. Les perturbations systémiques entraînent des conséquences similaires: rhumatismes, vascularite, maladies du sang.

En règle générale, il n'est pas possible d'isoler un facteur en particulier, c'est pourquoi la maladie est considérée comme polyétiologique. Le médecin attire l'attention sur la présence de facteurs majeurs et considère toutes les pathologies associées comme des facteurs supplémentaires.

Pathogenèse

Les maladies et affections susmentionnées provoquent une diminution de la circulation sanguine dans les tissus cérébraux et, par conséquent, une privation de nourriture (manque d’oxygène et de glucose). Initialement, les processus pathologiques (signes d'angioencéphalopathie cérébrale) n'apparaissent que dans les petits vaisseaux. La microangiopathie se développe. Un grand nombre d'artères touchées provoque une ischémie persistante de la substance blanche, ainsi que de multiples infarctus lacunaires. La combinaison de ces conditions entraîne une perturbation des structures cérébrales.

Si l'athérosclérose est la cause de l'angioencéphalopathie, ce sont principalement les principales artères qui sont touchées. Cela conduit au fait que le niveau de la circulation sanguine dans le cerveau dépend de l'hémodynamique systémique. Dans le cas de l'hypertension artérielle, les artères perforantes du cerveau sont principalement ischémiques.

Les neuropathologistes et les neurochirurgiens ont récemment classé les troubles circulatoires chroniques de deux manières: la nature du dommage et sa localisation. L'angioencéphalopathie diffuse ou diffuse se manifeste sous la forme d'un syndrome cérébral divisé en leucoencéphalopathie et en syndrome de Binswanger.

Il existe également une angioencéphalopathie focale du cerveau. Qu'est ce que c'est C'est la présence dans le tissu nerveux d'hémorragies multiples avec la formation de lacunes. En médecine pratique, les variantes mixtes sont plus courantes car il est impossible d'isoler un mécanisme pathogénique quelconque.

Tableau clinique

Malheureusement, le médecin généraliste ne peut pas toujours établir un diagnostic tel qu'une angioencéphalopathie cérébrale. Les symptômes sont trop non spécifiques et n'inquiètent pas le spécialiste ou le patient. En gros, il s’agit d’une instabilité émotionnelle inhérente aux personnes âgées et ne présentant aucune pathologie, ainsi que d’une mémoire réduite et de capacités d’apprentissage insuffisantes. Dans l'ensemble, ces trois signes mènent à la désadaptation des patients et à leur handicap.

En outre, maux de tête, vertiges, détérioration de la mémoire et du sommeil, bruit subjectif de la tête ou des acouphènes, diminution de la vision, faiblesse et fatigue peuvent être des signes non seulement de l'existence d'une angioencéphalopathie cérébrale. Que pourrait-il être? La présence de malformations vasculaires, de diverses maladies infectieuses, d'hypertension, de syndrome asthénique et d'autres nosologies. De plus, le corps envoie ici des signaux de fatigue extrême.

Il existe une relation entre le nombre de plaintes et la gravité de l'encéphalopathie dyscirculatoire. Plus la mémoire, l'attention et la réflexion sont lourdes, moins une personne en parle au médecin. Par conséquent, dans les cas graves, le patient peut être sûr que rien ne le dérange.

Les étapes

L'angioencéphalopathie se compose de trois étapes:

  1. Les plaintes subjectives d'altération de la mémoire et de l'attention s'accompagnent de petits symptômes focaux: diminution du réflexe pupillaire, apparition de réflexes non flexibles de l'automatisme oral. Légères modifications de la démarche, doute de soi, irritabilité.
  2. À ce stade, les symptômes neurologiques augmentent et un symptôme dominant se cristallise. Il peut s'agir de troubles extrapyramidaux, de syndrome pseudobulbaire, d'ataxie, de dysfonctionnement des nerfs crâniens. La fonction cognitive souffre davantage, l'adaptation professionnelle et sociale diminue.
  3. Chez les patients, plusieurs syndromes prédominent. Les atteintes grossières de la démarche, les troubles cérébelleux, le parkinsonisme, la perturbation du travail des organes pelviens attirent l’attention. A ce stade, la critique de son état diminue et il ne peut y avoir aucune plainte. Les patients deviennent impuissants, comme les enfants, parce qu'ils développent une démence.

Symptômes neurologiques

Un certain nombre de syndromes accompagnent l'angioencéphalopathie cérébrale. Qu'est ce que c'est Ceci est un ensemble de symptômes qui indiquent la défaite d'une structure spécifique du système nerveux central.

Diagnostics

Comme dans le cas de toute autre maladie, le neuropathologiste doit recueillir des antécédents complets de vie et de maladie afin de déterminer le taux de progression des symptômes et la présence de pathologies somatiques concomitantes. Ensuite, effectuez un examen physique: calculez le pouls et mesurez la pression artérielle, écoutez les bruits du coeur, le flux sanguin dans les grandes artères de la moitié supérieure du corps. Puis effectuez des tests neurologiques.

La prochaine étape est le diagnostic de laboratoire. Il aide à clarifier la cause de l'angioencéphalopathie. Le patient est invité à subir un test sanguin clinique, une biochimie sanguine et une coagulation sanguine, ainsi que son taux de glucose. Ensuite, il passe par la neuroimagerie: tomodensitométrie (CT), imagerie par résonance magnétique (IRM), électroencéphalographie (EEG). Tout cela permet de déterminer le niveau de circulation cérébrale et d'identifier les zones de pathologie. En outre, ils peuvent prescrire une électrocardiographie (ECG) et une échographie pour confirmer des maladies du système cardiovasculaire.

Indications d'hospitalisation

Aucun des protocoles cliniques n’indiquait la nécessité de traiter à l’hôpital les patients présentant un diagnostic d’angioencéphalopathie cérébrale. Le traitement, le pronostic et la prévention de cette maladie ont généralement lieu en ambulatoire. Les exceptions sont les cas où l'évolution de la maladie est compliquée par la décompensation de la pathologie somatique ou un accident vasculaire cérébral s'est développé.

Les neuropathologistes estiment que le retrait forcé de patients d'un environnement familier ne peut qu'aggraver l'évolution de la maladie. Par conséquent, à la dernière étape, il est préférable de procéder à un clientélisme à domicile et de ne pas transporter le patient à l'hôpital.

Traitement

L'objectif a été atteint, le diagnostic d'angioencéphalopathie cérébrale a été posé, le traitement doit être instauré dès que possible afin de ralentir le développement du processus pathologique. En outre, ils effectuent la prévention des accidents vasculaires cérébraux et le traitement des pathologies somatiques.

Le traitement vise à améliorer la perfusion du tissu cérébral en affectant le système cardiovasculaire, ainsi que la correction des propriétés rhéologiques du sang. Il s’agit du traitement de l’athérosclérose et de l’hypertension, principaux facteurs du développement de l’ischémie.

Remèdes populaires

Certains patients âgés pensent qu'ils ne devraient pas s'empoisonner avec des pilules, mais ils doivent rechercher d'autres moyens. Une telle pensée paradoxale peut manifester une angioencéphalopathie cérébrale. Le traitement avec des remèdes populaires n’est pas le bienvenu chez les médecins, car il provoque une aggravation des symptômes.

Les spécialistes de la médecine alternative recommandent d'améliorer la circulation cérébrale en utilisant les racines du colorant de garance et de l'hellébore du Caucase, les tiges des marais de Sabelnik, le baume Magic Trio, les teintures d'ail et de canneberges, et bien plus encore. L'efficacité de ces élixirs est très douteuse, alors ne vous mêlez pas de telles expériences. Mieux vaut aller chez un médecin compétent.

Seuls les médecins expérimentés savent pourquoi l'angioencéphalopathie cérébrale se développe, ce que c'est et comment traiter les patients. Cette condition est un dysfonctionnement du cerveau dans le contexte de troubles vasculaires. L'angioencéphalopathie est synonyme d'encéphalopathie dyscirculatoire.

1 Développement de la forme vasculaire de la maladie

L'angioencéphalopathie est une affection pathologique caractérisée par un dysfonctionnement du cerveau dans le contexte de troubles circulatoires chroniques. Contrairement à un accident vasculaire cérébral, ce n'est pas une maladie aiguë. L'hypoxie chronique du tissu cérébral est à la base du développement de l'encéphalopathie. Les neurones sont particulièrement sensibles au manque d'oxygène.

Avec sa pénurie, les fonctions cognitives souffrent, la sphère émotionnelle change et le mouvement est entravé. L'angioencéphalopathie est une pathologie très neurologique. Sa prévalence dans la population est de 5%. Parmi les pathologies vasculaires, il occupe une position de leader.

Les adultes sont principalement atteints. Le plus souvent, il est détecté chez les personnes de plus de 40 ans. Plus une personne est âgée, plus le risque de développer une encéphalopathie est élevé. Le groupe de risque comprend les personnes dont le travail est associé à des charges intellectuelles et à un stress élevés.

2 Les principaux facteurs étiologiques

L'angioencéphalopathie est causée principalement par des maladies vasculaires. Les raisons suivantes expliquent le développement de cette pathologie du cerveau:

  • Est-ce que ça sent la bouche? Au matin, vous serez une masse de parasites si vous buvez une cuillerée de...

  • athérosclérose systémique;
  • lésion athéroscléreuse des vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • l'hypertension;
  • hypertension artérielle secondaire;
  • pathologie endocrinienne (maladie de Itsenko-Cushing, phéochromocytome);
  • maladie rénale (glomérulonéphrite chronique);
  • instabilité des vertèbres cervicales;
  • développement anormal de la colonne cervicale;
  • les blessures;
  • malformations congénitales des artères vertébrales;
  • diabète décompensé;
  • vascularite systémique;
  • trouble du rythme cardiaque;
  • angiopathie héréditaire;
  • augmentation de la viscosité artérielle;
  • hypotension artérielle;
  • thrombophlébite;
  • la présence de dystonie végétative-vasculaire;
  • troubles hormonaux.

Plus de la moitié des cas d’encéphalopathie vasculaire sont dus à l’athérosclérose. C'est une maladie dans laquelle des lipides athérogènes et des sels se déposent sur les parois des artères. Au fil du temps, des plaques denses se forment qui perturbent la circulation du sang dans le cerveau. Cela se manifeste par un déficit chronique en oxygène.

Un peu moins souvent, la cause est une pression élevée. Il s'accompagne toujours d'un spasme des vaisseaux sanguins et d'une diminution du débit sanguin cérébral. La raison peut être dans le rétrécissement ou le blocage des artères vertébrales. Chez les personnes souffrant d'ostéochondrose cervicale, le syndrome de l'artère vertébrale se développe souvent. Cela peut entraîner une encéphalopathie.

L'encéphalopathie est souvent une complication du diabète. Cela est dû à la macroangiopathie. La raison de cette pathologie peut être une pression faible (hypotension), car dans ce cas, la vitesse du flux sanguin et le remplissage artériel diminuent. Les facteurs suivants conduisent au développement de l'angioencéphalopathie:

  • fumer;
  • l'alcoolisme;
  • long séjour dans une position inconfortable;
  • surmenage;
  • travail mental;
  • le stress;
  • la présence d'hypertension chez les parents;
  • mauvaise nutrition.

Cela affecte la matière blanche et grise du cerveau. Les cellules du cerveau meurent, ce qui conduit à la désunion des structures.

3 manifestations cliniques

Les symptômes de l'encéphalopathie dépendent du stade de la maladie (il n'y en a que 3). L'angioencéphalopathie se manifeste par les symptômes suivants:

  • perte de mémoire;
  • détérioration de l'attention;
  • fatigue
  • diminution de la capacité de travail;
  • les acouphènes;
  • labilité de l'humeur;
  • troubles du sommeil (somnolence diurne et insomnie la nuit);
  • humeur dépressive;
  • distraction;
  • mal de tête

Au début, la sphère émotionnelle de la personne malade change. Peut-être une diminution de l'humeur, de la fatigue. Plus de la moitié des patients développent une dépression. Les troubles cognitifs sont légers. Au stade 2, diminution prononcée de la mémoire, de l’attention et de la réflexion. Des troubles du mouvement apparaissent.

  • Dvornichenko: "Le matin, vous aurez beaucoup de vers et de parasites si vous buvez régulièrement avant d'aller vous coucher..."

Lire l'interview du parasitologue en chef de la Fédération de Russie >>

L'angioencéphalopathie à 3 degrés est la plus grave. Il peut causer une démence vasculaire (démence). Dans le contexte d'une altération de la fonction cérébrale, l'apparition de symptômes somatiques (douleurs aux articulations et au dos, dans les muscles, dans l'abdomen) est possible. Il n'y a pas de changements morphologiques dans les organes. La symptomatologie dépend en grande partie de la zone d'ischémie chronique.

La mort des cellules nerveuses dans les structures sous-corticales se manifeste par des acouphènes, une instabilité de l'humeur, des troubles du sommeil, une faiblesse. Un trouble dans le processus de pensée indique une implication du cortex cérébral. C'est là que se trouvent les centres d'activité nerveuse supérieure. L'ischémie du cortex se manifeste par une diminution de la mémoire. De telles personnes ne peuvent pas planifier leurs actions et se concentrer sur quoi que ce soit.

Les patients peuvent avoir des crises d’hystérie et de rire déraisonnables. La violation de la conduction de l'influx nerveux provoque des symptômes d'automatisme oral et des troubles du mouvement. Il y a un changement de voix. Les mouvements involontaires des lèvres sont possibles. La défaite du lobe occipital du cerveau s'accompagne toujours d'une déficience visuelle.

4 diagnostics requis

Si vous suspectez une angioencéphalopathie, les études suivantes sont nécessaires:

  • examen neurologique complet;
  • détermination de l'acuité visuelle;
  • ophtalmoscopie;
  • électroencéphalographie;
  • mesure de la pression artérielle;
  • Échographie Doppler des vaisseaux sanguins;
  • numérisation recto verso;
  • l'angiographie;
  • IRM ou tomodensitométrie du cerveau;
  • électrocardiographie;
  • test sanguin général et biochimique;
  • coagulogramme;
  • étude de la composition lipidique du sang.

En cas d'hypertension artérielle, vous devrez peut-être consulter un cardiologue, un néphrologue ou un endocrinologue. Lors de l'examen d'un patient, il est nécessaire d'identifier la cause principale de l'encéphalopathie. Dans l'athérosclérose, des plaques d'athérosclérose sont détectées dans les vaisseaux de la tête et une augmentation du taux de cholestérol total, ainsi que de lipoprotéines de basse et très basse densité, est détectée dans le sang.

5 méthodes de traitement des patients

Le traitement doit être orienté vers la maladie sous-jacente et le mécanisme de la maladie. Lorsque l’athérosclérose est détectée, des statines sont prescrites (lovastatine, atorvastatine ou simvastatine) et un régime alimentaire strict avec restriction des graisses animales. Dans l'hypertension, des hypotenseurs sont indiqués (lisinopril, nimodipine, aténolol, captopril, énalapril).

En cas d’augmentation de la viscosité du sang, des antiplaquettaires et des anticoagulants sont indiqués (Curantil, Aspirine).

Pour améliorer le flux sanguin cérébral et les processus métaboliques dans le tissu nerveux, on utilise des médicaments tels que Vazobral, Cortexin, Pentoxifylline, Cerebrolysin, Actovegin, Phenibut, Piracetam, Gingko Biloba.

Le schéma thérapeutique comprend souvent une stabilisation des membranes cellulaires (Cereton, Gliatilin).

En outre, prescrire des vitamines, des antioxydants, des cofacteurs. Lorsque l’angioencéphalopathie est utilisée, utilisez la physiothérapie (thérapie UHF, thérapie électrolytique, galvanisation, électrophorèse). Les bains relaxants (oxygène et carbonique) ont un effet cicatrisant. Pour améliorer la circulation sanguine et détendre les muscles du cou, un massage de la région du cou et du cuir chevelu est présenté.

Il est possible de mener une acupuncture. Si une encéphalopathie s'est développée dans le contexte de l'ostéochondrose cervicale, les chondroprotecteurs sont montrés à l'intérieur et à l'extérieur. Besoin de changer de mode de vie. La nature du pouvoir revêt une grande importance. Le contenu calorique quotidien est réduit à 2500 kcal. Cela réduit la consommation de graisse animale.

Les légumes frais, les fruits, les produits laitiers, le poisson, la viande fraîche, les noix doivent prévaloir dans le régime alimentaire. Il est nécessaire d'inclure dans le menu des aliments riches en potassium (pommes de terre au four, abricots secs, raisins secs, bananes). Si une sténose de l'artère vertébrale est détectée, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. L'encéphalopathie progresse rapidement sans traitement.

Avec un diagnostic et un traitement rapides dans les stades précoces, le pronostic est favorable. L'encéphalopathie la plus dangereuse, associée à des attaques ischémiques transitoires et à des crises hypertensives. Souvent, les patients atteints d'encéphalopathie vasculaire deviennent handicapés et perdent leur capacité de travail.

Et un peu sur les secrets...

Avez-vous déjà souffert de douleurs au coeur? À en juger par le fait que vous lisiez cet article, la victoire n’était pas de votre côté. Et bien sûr, vous recherchez toujours un bon moyen de retrouver votre rythme cardiaque à la normale.

Lisez ensuite ce que Elena MALYSHEVA a dit à ce sujet dans son interview sur les méthodes naturelles de traitement du cœur et de nettoyage des vaisseaux.

L'angioencéphalopathie est une pathologie vasculaire dans laquelle l'activité cérébrale est perturbée en raison de la dilution constante de la circulation sanguine. La prévalence de cette maladie dans la population est de 5%.

Parmi les troubles vasculaires du cerveau, cette maladie est l'un des premiers endroits. Les personnes à risque sont principalement des adultes. L'angioencéphalopathie cérébrale hypertensive est principalement diagnostiquée chez les personnes âgées de plus de quarante ans. La probabilité d'occurrence de la maladie est élevée chez les personnes présentant un stress mental important.

Contrairement aux accidents vasculaires cérébraux et autres maladies apparentées, cette pathologie ne se manifeste pas comme une affection aiguë. La base de l'ontogenèse de l'encéphalopathie est une privation prolongée en oxygène du tissu cérébral.

Causes et pathogenèse

La survenue de cette violation est due à la présence d'une maladie vasculaire. Les facteurs suivants qui déclenchent la survenue d'une angioécéphalopathie sont notés:

  • l'athérosclérose;
  • troubles hormonaux;
  • dystonie vasculaire végétative;
  • hypotension artérielle;
  • la présence de thrombose avec des parois veineuses enflammées;
  • augmentation de la viscosité artérielle;
  • lésion héréditaire des vaisseaux sanguins;
  • manifestation de vascularite systémique;
  • rythme cardiaque perturbé;
  • défauts congénitaux des artères vertébrales;
  • la présence de diabète décompensé;
  • malformations dans le développement de la vertèbre cervicale;
  • blessures antérieures;
  • la présence d'hypertension;
  • violation de la résistance des vertèbres cervicales;
  • la présence d'une maladie rénale.

Les facteurs de base de la pathologie sont l’hypertension artérielle et l’athérosclérose. La déficience de l'aorte, de la ceinture scapulaire, des vaisseaux du cou et du cerveau est tout aussi importante. L'infériorité de l'hémodynamique cérébrale est également associée aux pathologies veineuses. La morphogenèse initiale de l'ischémie cérébrale chronique est provoquée par la compression des vaisseaux veineux et artériels.

L'effet indésirable sur le flux sanguin du cerveau a une pression artérielle basse.

Très souvent, la pathologie de la circulation sanguine apparaît dans le contexte du développement du diabète. D'autres processus pathologiques conduisent également à une déficience vasculaire cérébrale: maladies du sang, vascularite spécifique et non spécifique, rhumatisme.

Toutes les maladies et conditions ci-dessus provoquent une hypoperfusion cérébrale permanente, au cours de laquelle le cerveau perd constamment les éléments métaboliques nécessaires (glucose et oxygène).

Les lésions progressives des petites artères contribuent aux lésions ischémiques bilatérales, ce qui entraîne des dysfonctionnements du cerveau et une encéphalopathie vasculaire cérébrale.

La structure des plaques affecte le trouble hémodynamique du cerveau. Les plaques fragiles provoquent des blocages artériels et des troubles aigus de la circulation cérébrale.

Avec une hémorragie dans une telle plaque, son volume augmente rapidement, avec une augmentation supplémentaire de tous les signes de déficit de la circulation cérébrale.

Symptômes de déficience d'un stade à l'autre

L'angioencéphalopathie se manifeste par un tableau clinique commun:

  • diminution de la concentration de l'attention;
  • troubles de la mémoire;
  • distraction et maux de tête;
  • fatigue rapide;
  • mauvais sommeil;
  • humeur dépressive;
  • diminution de la capacité de travail;
  • instabilité de l'humeur.

En général, l'expression des symptômes dépend du degré de la maladie.

  1. Aux stades initiaux (microangioencéphalopathie), une modification de la sphère pathétique du patient est observée. Il y a une panne et un changement d'humeur. La plupart des patients commencent à souffrir de dépression. Le trouble mental est très faible.
  2. L'angioencéphalopathie du deuxième degré est caractérisée par une diminution rapide de la mémoire, de la pensée et de l'attention. Troubles observés dans le système moteur.
  3. Le 3ème degré de la maladie se manifeste par les symptômes les plus graves. La démence peut se produire à ce stade. En raison d'une activité cérébrale anormale, des symptômes somatiques commencent à se manifester (douleur miotique). La manifestation de tous les symptômes dépend notamment de la zone d’ischémie permanente. Lorsque les cellules neuronales meurent dans les structures sous-corticales, il y a des acouphènes, un malaise général, des troubles du sommeil et une humeur instable. Une pensée frustrée suggère que, dans ce processus, la participation prend le cortex cérébral, dans lequel se situent les centres d'activité nerveuse supérieure. Avec l'ischémie du cortex, une nette diminution de la mémoire est observée. Lorsqu'un tel symptôme survient, les patients ne peuvent pas clairement planifier leurs actions et se concentrer spécifiquement sur quelque chose.

Critères de diagnostic

Tout d'abord, un diagnostic symptomatique est réalisé, dans lequel le médecin doit recueillir un historique complet et déterminer le développement des principaux symptômes et la présence de pathologies somatiques. Il est également nécessaire de procéder à un examen physique, qui consiste à mesurer la pression artérielle, à compter le pouls, à écouter les bruits du coeur. Des tests neurologiques sont nécessaires.

Pour identifier la déficience de la circulation sanguine dans le cerveau, un examen de dépistage est effectué. Cette méthode de diagnostic devrait inclure des activités telles que:

  • écouter les artères carotides;
  • tests neuropsychiques;
  • neuroimagerie;
  • échographie des artères centrales de la tête.

Selon les médecins, 80% des patients présentant une lésion sténotique des principales artères cérébrales seraient diagnostiqués avec un déficit en circulation sanguine cérébrale.

Pour établir la raison du développement de l’encéphalopathie vasculaire, des tests de laboratoire sont effectués. Les patients doivent subir un test sanguin clinique, une biochimie sanguine, une coagulation et une glycémie.

Pour déterminer les zones de pathologie dans le cerveau, des examens tels que l'électroencéphalographie, l'IRM et la tomodensitométrie sont effectués. Il est également possible de mettre en œuvre des méthodes d'examen auxiliaires: l'échographie et l'électrocardiographie, qui déterminent la présence de maladies du système cardiovasculaire.

Soins médicaux

Le traitement de l'angioencéphalopathie a pour objectif la suspension et la stabilisation de réactions destructrices de la circulation cérébrale et la thérapie des processus microsomatiques associés.

La violation permanente de la circulation sanguine dans le cerveau n'est pas une raison pour l'hospitalisation du patient. Mais si cet échec est devenu compliqué par un accident vasculaire cérébral ou une anomalie somatique, un traitement hospitalier sera nécessaire.

Les méthodes de traitement suivantes sont utilisées:

  1. Traitement médicamenteux. Dans ce cas, les médicaments utilisés dans le groupe des nootropiques (Nootropil, Piracetam). Ces médicaments améliorent le métabolisme dans les tissus cérébraux. La thérapie avec les médicaments cérébroprotecteurs vasculaires est également utilisée - Kavinton, Cinnarizin.
  2. Traitement antihypertenseur. Elle consiste à ajuster et à maintenir la pression artérielle à un indicateur particulier. Normalisation de la pression à 140-150 mm Hg. st empêche une nouvelle augmentation des troubles moteurs et mentaux. On prescrit aux patients des antihypertenseurs qui protègent les neurones restants des troubles dégénératifs répétés après un AVC. Ce type de thérapie prévient l'apparition de désordres primaires et secondaires dans la circulation sanguine cérébrale.
  3. Traitement du diabète.
  4. Réduire le cholestérol. Des médicaments et un régime alimentaire spécial sont utilisés à cette fin.
  5. Intervention chirurgicale. Dans le cas de lésions sténosantes des artères centrales de la tête, dans la plupart des cas, l'ablation chirurgicale de la zone d'impraticabilité vasculaire est réalisée. La chirurgie reconstructive est réalisée principalement dans la zone des artères carotides endogènes. Ces opérations sont effectuées dans le cas où plus de soixante dix pour cent du diamètre du navire est bloqué.

Plus le traitement est commencé tôt, plus la probabilité d'une guérison complète de la maladie est grande. Les médecins ont du mal à faire des prévisions sur cette maladie, car son évolution dépend de facteurs spécifiques:

  • l'emplacement et la portée de la zone touchée;
  • diagnostic et début de thérapie en temps opportun;
  • état général du patient;
  • la sévérité de la maladie primaire.

Pour les patients souffrant d'angioencéphalopathie, un traitement de fond doit être effectué en permanence. C'est la nomination de médicaments antiplaquettaires qui stabilisent la pression artérielle.

Le traitement tardif des maladies vasculaires du cerveau entraîne des conséquences telles que le manque d'oxygène, la violation de l'intégrité des vaisseaux sanguins, le développement d'une carence cérébrale prolongée et d'une hémorragie.

Les patients semblent rire et l'hystérie sans fondement. Une désorganisation de la coordination et des signes d'automatisme oral apparaissent. Chez les patients, la voix change et des mouvements inconscients des lèvres apparaissent. En raison de dommages à la partie occipitale du cerveau, une perte de vision ou une perte de vision complète se produit.

Ivan Drozdov 25/08/2017

L'angioencéphalopathie est un trouble de la fonction cérébrale causé par des pathologies vasculaires et un apport sanguin chronique au cerveau. La pathologie se développe progressivement, principalement chez les adultes, et avec l’âge, le degré de susceptibilité à la maladie augmente. Le groupe à risque comprend les personnes atteintes de maladies vasculaires travaillant dans le domaine intellectuel. En raison de l'absence de symptômes prononcés au stade initial, la maladie passe souvent au stade avancé, ce qui complique grandement le processus de restauration des fonctions perdues, et le rend parfois impossible.

Les principales causes de la maladie

La liste des causes pathologiques de l'angioencéphalopathie est assez longue. Les maladies et affections les plus courantes qui provoquent la mort du tissu cérébral sont:

  • l'athérosclérose;
  • troubles végétatifs;
  • hypertension artérielle;
  • maladies endocriniennes (p. ex. phéochromocytome);
  • l'hypotension;
  • diabète sucré en phase de décompensation;
  • augmentation de la viscosité du sang;
  • thrombose vasculaire avec processus inflammatoire;
  • maladies du système vertébral - ostéochondrose, instabilité des vertèbres du cou, anomalies vertébrales de nature congénitale ou traumatique;
  • pathologies rénales (thromlénulonéphrite chronique, insuffisance rénale);
  • processus pathologiques survenant dans les grandes artères vertébrales;
  • vascularite systémique.

Outre les états pathologiques et les maladies décrits, le développement de l'angioencéphalopathie peut également être déclenché par plusieurs facteurs, notamment:

  • mauvaises habitudes - fumer, trop manger, alcool;
  • surmenage et présence constante dans des situations stressantes;
  • prédisposition génétique à l'hypertension, en passant des parents.

Si l’une des maladies est présente ou si les facteurs indésirables décrits sont exposés, vous devriez consulter périodiquement un neurologue et faire examiner la possibilité de détecter la maladie le plus tôt possible.

Les signes d'angioencéphalopathie du cerveau

Les symptômes courants associés à l'angioencéphalopathie comprennent:

  • maux de tête;
  • déficience auditive (congestion, acouphènes);
  • fatigue rapide et diminution des performances en conséquence;
  • détérioration de la concentration;
  • distraction;
  • troubles de la mémoire;
  • sautes d'humeur - déprimé et apathique, alternant irritabilité et agressivité;
  • perturbation du rythme de la vie, se manifestant par une insomnie nocturne et une somnolence diurne.

La nature de la manifestation de ces symptômes dépend du stade de développement de l'angioencéphalopathie et du degré d'endommagement du tissu cérébral.

Le développement de la pathologie comporte trois étapes:

  1. Au stade initial de l'angioencéphalopathie, des cellules cérébrales uniques sont touchées. Par conséquent, il est difficile de diagnostiquer leurs fonctionnalités sans techniques d'examen spéciales. Le patient ne manifeste pratiquement pas de troubles cognitifs tels que la mémoire, la pensée et la concentration. Toutefois, le contexte psycho-émotionnel varie considérablement. Au cours de cette période, la maladie se manifeste par les symptômes suivants:
  • panne;
  • inattention;
  • état de dépression;
  • susceptibilité à la dépression;
  • pensées suicidaires.
  1. Si au stade précédent n'arrête pas le développement de l'angioencéphalopathie, la maladie passe au deuxième stade. En raison de la destruction massive des cellules cérébrales, la relation entre elles est rompue, ce qui entraîne le développement rapide de troubles cognitifs. Le patient présente des signes modérés d'angioencéphalopathie:
  • perte de mémoire, amnésie partielle;
  • distraction, baisse de la concentration;
  • pensée perturbée;
  • troubles du mouvement (coordination, engourdissement des extrémités, convulsions).
  1. Au dernier (troisième) stade de la maladie, les lésions du tissu nerveux du cerveau deviennent focales et irréversibles. Le patient peut souvent observer des signes de démence et un certain nombre de symptômes aggravés en fonction du développement de l’angioencéphalopathie:
  • acouphènes, faiblesse, instabilité de l'humeur, insomnie - avec la défaite des tissus des structures sous-corticales;
  • diminution du niveau de réflexion - lorsque des cellules meurent dans le cortex cérébral;
  • troubles visuels - avec le développement du processus dans les lobes occipitaux;
  • amnésie - avec ischémie du cortex cérébral;
  • changement de voix, violation du réflexe de déglutition, contraction involontaire des lèvres - tout en réduisant la conduction des impulsions entre les cellules nerveuses.

À la dernière étape de l’angioencéphalopathie, le patient est reconnu invalide, car il ne peut pas s’orienter pleinement dans la sphère domestique et sociale.

Diagnostics

Pour diagnostiquer l'angioencéphalopathie et en identifier les causes, il est nécessaire de passer une série d'examens et de consultations avec des médecins spécialisés. La maladie principale est traitée par un neurologue mais, en fonction des symptômes et des facteurs provoquant l'apparition d'une angioencéphalopathie, le patient peut nécessiter un examen par le spécialiste suivant:

  • néphrologue;
  • cardiologue;
  • un vertébrologue;
  • endocrinologue.

Examen visuel par un neurologue:

  • apprend du patient la nature des symptômes et le degré de leur manifestation;
  • mesure la pression artérielle;
  • détermine la fréquence du pouls et le caractère du rythme cardiaque;
  • effectue des tests neurologiques et des tests.

Une mesure nécessaire dans le diagnostic est la conduite d’études instrumentales et de laboratoire. Dans le premier cas, le patient se voit prescrire:

  • Échographie des vaisseaux de la tête pour déterminer le degré de circulation sanguine dans le tissu cérébral;
  • études sur le tomographe et l'encéphallographe pour identifier les lésions des cellules nerveuses dans différentes parties du cerveau;
  • doppler vasculaire;
  • l'angiographie;
  • ophtalmoscopie et électrocardiogramme pour détecter les maladies qui contribuent à l’émergence de l’angioencéphalopathie.

Les tests de laboratoire permettant d’identifier l’angioencéphalopathie et les maladies associées sont les suivants:

  • coagulogramme (analyse de la coagulation);
  • évaluation de la glycémie;
  • biochimie sanguine;
  • un test sanguin pour les lipides et le cholestérol.

Après avoir subi un examen approfondi, le médecin peut évaluer la gravité de la pathologie et faire les recommandations appropriées pour le traitement.

Traitement de l'angioencéphalopathie

Une fois l’encéphalopathie diagnostiquée, le traitement devrait être prescrit non seulement pour restaurer les interconnexions perturbées entre les neurones et les fonctions cérébrales perdues, mais également pour réduire l’impact des principales affections entraînant une altération de la circulation sanguine. Avec des lésions légères du tissu cérébral, le traitement ambulatoire est autorisé. Si l'angioencéphalopathie cérébrale s'accompagne de symptômes sévères, le patient est hospitalisé.

En fonction de l'angioencéphalopathie concomitante de la maladie et du degré de symptômes, le médicament suivant peut être présenté au patient:

  • médicaments nootropes - pour améliorer les processus métaboliques entre les cellules nerveuses;
  • antihypertenseurs - pour ajuster la pression artérielle et la stabiliser à un certain niveau;
  • anticoagulants - pour réduire la viscosité du sang;
  • médicaments pour normaliser le taux de sucre dans le diabète sucré;
  • statines - pour réduire le cholestérol dans l'athérosclérose;
  • Vitamines B - pour nourrir les cellules du cerveau et rétablir la relation entre elles;
  • chondroprotecteurs - avec des problèmes de la colonne vertébrale, conduisant au développement de l'angioencéphalopathie.

Outre un traitement médicamenteux visant à améliorer la circulation sanguine et l'altération de la fonction cérébrale, le patient peut attribuer les procédures et techniques suivantes au patient souffrant d'angioencéphalopathie:

  • physiothérapie (UHF, électrophorèse, electrosleep);
  • bains de bien-être (oxygène, galvanoplastie, dioxyde de carbone);
  • acupuncture;
  • massage de la tête et du cou.

Si l'angioencéphalopathie cérébrale évolue en raison d'un rétrécissement important de la lumière des parois vasculaires (plus de 70%), une intervention chirurgicale est alors prescrite au patient:

  • stenting - pour renforcer les parois vasculaires et l'élargissement de la lumière;
  • manœuvre - pour remplacer le navire affecté par un navire artificiel.

Le patient a de fortes chances de récupérer si, à un stade précoce, il reconnaît la maladie en fonction de symptômes caractéristiques et commence le traitement. À mesure que la progression de l'angioencéphalopathie progresse, le risque de conséquences sous la forme d'une restriction des fonctions vitales et d'une invalidité ultérieure augmente de manière significative.

De Plus, Lisez Les Navires

Quel est le risque de prolapsus de la valve mitrale?

L'une des pathologies cardiaques les plus fréquentes est le prolapsus de la valve mitrale. Que signifie ce terme? Normalement, le travail du cœur ressemble à ceci.

Mode temporel de prise de statines

Environ 80% du cholestérol est formé par le foie et les intestins et ne provient pas de la nourriture. Par conséquent, le rôle principal de la thérapie visant à réduire le cholestérol est donné aux médicaments.

Types et traitement des hémangiomes sur les jambes

La tumeur vasculaire bénigne, qui est souvent localisée sur les jambes d'une personne, est un hémangiome. L'hémangiome appartient à la catégorie des formations vasculaires bénignes et constitue un plexus vasculaire capable d'une croissance intensive.

Mr 1 degré coeur c'est quoi

Qu'est-ce qu'une régurgitation mitrale?La régurgitation mitrale est l'un des diagnostics en cardiologie, ce qui signifie qu'un dysfonctionnement des valves cardiaques s'est produit.

Formule sanguine complète - plaquettes: diagnostic et interprétation

Les plaquettes (ou plaques de sang) sont appelées cellules sanguines de forme ovale, dont le but principal est de maintenir le fonctionnement normal du système vasculaire du corps.

Quelle est la dystonie des vaisseaux cérébraux

La dystonie des vaisseaux cérébraux est un ensemble de symptômes provoqués par une perturbation du flux sanguin due à une vasoconstriction. En conséquence, le cerveau ne reçoit pas suffisamment d'oxygène et de nutriments.