La pulsation dans l'abdomen est un phénomène fréquent qui provoque une gêne chez les personnes de différents groupes d'âge, sans distinction de sexe. Parfois, un tel symptôme peut être commun et peut indiquer une pathologie grave. Très souvent, un symptôme est diagnostiqué chez les personnes situées dans la partie centrale de l'abdomen, à gauche ou en dessous.

Étiologie

Les causes de pulsation dans l'abdomen peuvent être nombreuses. Les plus communs sont liés à:

  • violation du tractus gastro-intestinal;
  • maladies de l'aorte abdominale;
  • les effets du cycle menstruel;
  • peut-être pendant la grossesse.

Chez les hommes et les femmes, ce symptôme est souvent diagnostiqué à la suite d'une fonctionnalité anormale de l'intestin. La pulsation peut être formée sur la base d'une dysbiose, d'un empoisonnement ou d'une suralimentation.

Avec le développement de la pathologie, un tel signe indique la progression de l'anévrisme aortique. Cependant, si l'ondulation ne s'est manifestée que quelques fois, elle a probablement été causée par des facteurs externes.

Les causes pathologiques des sensations de pulsation peuvent servir non seulement à l'anévrisme aortique, mais également à d'autres affections:

  • les tumeurs;
  • rétrécissement de l'aorte abdominale;
  • une pancréatite;
  • maladie du foie;
  • violation de la fonctionnalité du muscle cardiaque.

Certaines douleurs et gênes abdominales peuvent être provoquées par un effort physique, un exercice physique ou un séjour prolongé dans une position inconfortable. Très souvent, les médecins notent les causes suivantes du symptôme:

La plupart des maladies se développent sur les nerfs. Les changements d'humeur fréquents provoquent une motilité accrue et des pulsations dans le nombril.

Des pulsations dans le bas-ventre droit peuvent également se produire chez les femmes et les jeunes filles pendant la menstruation. Les médecins considèrent qu'il s'agit d'un processus naturel normal dans lequel le représentant du sexe faible ressent de la douleur et de l'inconfort.

Des sentiments désagréables l'emportent sur la femme pendant les règles en raison de la contraction utérine. Au début du cycle menstruel, l'endomètre est rejeté dans le corps de la femme afin de se débarrasser enfin du contenu, l'utérus doit rétrécir. Par conséquent, les femmes souffrent si souvent.

Cependant, il faut comprendre que les crises douloureuses doivent être légères et ne pas perturber l'état général et la santé d'une femme. Si les pulsations et le syndrome douloureux se manifestent intensément, cela peut indiquer une hypertonicité de l'utérus, qui est une affection dangereuse. À cet égard, si les symptômes sont forts, il est recommandé à la femme de contacter immédiatement un gynécologue.

Pulsation pendant la grossesse

Les pulsations dans le bas-ventre pendant la grossesse sont assez fréquentes et peuvent survenir à différentes périodes de la grossesse. L'apparition du symptôme est associée à une augmentation de l'utérus, qui commence à pincer les vaisseaux. Cette caractéristique est particulièrement caractéristique des futures mères qui portent des jumeaux ou des triplés. Avec de telles sensations, les médecins recommandent à la femme de se calmer, de s’allonger, de se détendre un peu et de penser à quelque chose d’agréable.

Au troisième trimestre, une femme enceinte peut ressentir une ondulation due au hoquet du bébé. Au cours des derniers mois, le fœtus peut avaler le liquide amniotique, mais il n’ya rien de terrible dans ce processus. Les médecins recommandent de boire du jus de fruit, de manger une barre de chocolat ou de perdre un peu de poids. Si les pulsations et le hoquet du bébé continuent encore, la consultation d'un gynécologue est nécessaire.

Les pulsations abdominales pendant la grossesse peuvent également être déclenchées par une compression partielle ou complète de la veine cave. Depuis le dernier trimestre, lorsque l’utérus est agrandi au maximum, cette veine étant située le long de la colonne vertébrale, des attaques douloureuses et une gêne peuvent survenir.

Symptomatologie

Le tableau clinique des pulsations dans l'abdomen n'a pas d'indicateurs clairs, car ce symptôme se manifeste dans diverses maladies présentant des symptômes caractéristiques.

La cause pathologique la plus commune de la maladie est un anévrisme de l'aorte. Afin de reconnaître la maladie à temps, les médecins sont attentifs à ces plaintes:

  • accès constant de douleur;
  • lourdeur dans l'estomac;
  • teinte pâle de la peau;
  • picotement important;
  • sensibilité altérée.

Si une douleur pulsatoire au bas de l'abdomen, à gauche, à droite ou au centre, se manifeste brièvement et sans symptômes supplémentaires chez une personne, elle n'a alors rien de terrible. En cas de détérioration, l’apparition d’autres manifestations de maladies et de pulsations prolongées de l’abdomen doit faire l’objet d’une consultation médicale.

Traitement

Lorsqu'une personne a des pulsations d'estomac à gauche ou à droite, c'est un motif de consultation dans un établissement médical. Si un symptôme apparaît une fois, il n’ya aucune raison de s’inquiéter. Avec des douleurs lancinantes fréquentes, qui sont accompagnées d'autres signes, il est urgent de diagnostiquer le médecin.

Dans le traitement d'un tel indicateur, le patient doit recevoir la première aide d'urgence:

  • se calmer;
  • identifier la nature et la force des manifestations;
  • déterminer si les symptômes dépendent d'un changement de la position du corps;
  • découvrir la présence d'autres pathologies;
  • Après avoir déterminé la cause, vous pouvez arrêter la douleur si cela vous dérange.

Si le patient est diagnostiqué avec une gêne désagréable due à un anévrisme de l'aorte, le traitement est effectué chirurgicalement.

En cas de sensation de pulsation dans l'abdomen due à une violation du régime, du régime ou de la formation de pathologies du tube digestif, la thérapie par le régime jouera un rôle majeur. Les médicaments sur ordonnance dépendront de l'organe touché.

Un rôle important dans le soulagement de ce symptôme est la normalisation du système vasculaire, pour lequel des préparations sédatives, des complexes de vitamines et de minéraux sont utilisés et des séances de psychothérapie sont organisées.

Si une femme bat souvent l'abdomen pendant la grossesse, il est nécessaire de consulter le médecin traitant pour s'assurer qu'elle est en bonne santé. Le plus souvent, les médecins conseillent aux femmes enceintes de se calmer, ainsi que:

  • changer de position pendant un séjour en position horizontale assis ou debout. Après une certaine activité, maman améliore la circulation sanguine et la gêne abdominale disparaîtra;
  • Si le hoquet de l'enfant en devient la cause, il vous suffit d'attendre. Si un symptôme apparaît fréquemment et intensément, un examen plus détaillé doit être effectué;
  • lors de la détection de saignements et de douleurs lancinantes dans la région utérine, une hospitalisation urgente du patient est nécessaire.

Prévention

En fonction des facteurs étiologiques possibles, une personne doit adhérer à une prévention donnée. Afin de prévenir la formation d'un symptôme pour des raisons physiologiques, les médecins recommandent de se détendre davantage, d'équilibrer le régime alimentaire, de pratiquer un sport modéré, de s'éloigner du stress et de l'anxiété.

Vous devez examiner régulièrement votre état de santé et utiliser les bons aliments qui ne provoqueront pas de progression de l'inconfort.

"Pulsation dans l'abdomen" s'observe dans les maladies:

L'anévrisme aortique est une expansion caractéristique du type sacciforme qui se produit dans un vaisseau sanguin (principalement des artères, plus rarement dans une veine). Les anévrismes aortiques, dont les symptômes sont généralement rares ou qui ne se manifestent pas du tout, sont dus à un amincissement et à un étirement excessif des parois du vaisseau. En outre, il peut se former à la suite d'une exposition à un certain nombre de facteurs tels que l'athérosclérose, l'hypertension, les stades avancés de la syphilis, notamment les lésions vasculaires, les effets infectieux et la présence d'anomalies congénitales concentrées dans la paroi vasculaire et autres.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Causes de pulsation dans l'abdomen - que signifie un signal symptomatique?

La pulsation peut causer une gêne distrayante et même une source de préoccupation pour la santé des organes internes. À cet égard, après avoir ressenti ce symptôme, demandez conseil à un spécialiste - thérapeute ou gastro-entérologue. Le but de cette consultation est de déterminer si la pulsation est une conséquence de causes naturelles ou indique un dysfonctionnement des organes internes.

Le spécialiste vous aidera à comprendre d'où proviennent les sensations extérieures et, si nécessaire, à choisir le traitement approprié.

IMPORTANT À SAVOIR! Un changement de couleur des matières fécales, une diarrhée ou une diarrhée indique la présence dans le corps. Lire plus >>

La sensation de pulsation dans la cavité abdominale n'est pas nécessairement le signe d'une pathologie des organes internes.

Ce symptôme survient chez des personnes en bonne santé.

La sensation de pulsation dans l'abdomen ne provoque pas d'anxiété chez les spécialistes dans les cas suivants:

  • Caractéristiques individuelles de la constitution. Les personnes grandes et minces ressentent souvent des chocs dans la cavité abdominale. Cela est dû à la proximité des organes internes et de l'aorte abdominale. Cela peut aussi expliquer la pulsation dans l'estomac d'un enfant maigre.
  • Situation stressante L'augmentation de la force des contractions cardiaques causée par la libération d'adrénaline peut créer l'impression d'une pulsation dans la partie supérieure de l'abdomen. Un phénomène similaire est observé avec la névrose; dans ce cas, le patient note la pulsation plus souvent.
  • Trop manger Le développement du symptôme est dû à la pression de la paroi de l’estomac trop étirée sur la terminaison nerveuse. Les nerfs envoient des impulsions de réponse, signalant le remplissage de l'estomac. Ce phénomène stimule la motilité du tractus gastro-intestinal, entraînant une pulsation au niveau du nombril ou à proximité.
  • La grossesse La sensation de pulsation dans le nombril chez une femme enceinte s’explique par le fait qu’en augmentant la taille, l’utérus gêne quelque peu les organes abdominaux et l’aorte abdominale. Ce phénomène n’est pas rare en début de grossesse. Souvent, les femmes enceintes ressentent des palpitations rythmiques dans le nombril et au cours des dernières périodes - à partir de la 28e semaine. Le plus souvent, cela est dû au hoquet du foetus, dû à l'ingestion de liquide amniotique. Les experts disent que la contraction rythmique convulsive du diaphragme chez le fœtus ne lui est pas préjudiciable et contribue à renforcer les muscles du tube digestif. Les femmes enceintes décrivent souvent leurs sentiments comme suit: «À l'intérieur, comme si quelque chose tremblait». Les premiers tremblements, tremblements ou battements à l’abdomen pendant la grossesse ne doivent pas être ignorés; l'observateur doit être informé de lui de manière à ce que, lors des examens, il établisse la cause exacte du symptôme. La secousse peut être ressentie à droite et à gauche du nombril, en fonction de la position du fœtus.

S'il est bien établi que la sensation de pulsation dans l'estomac est causée par les raisons indiquées, cela ne devrait pas être un motif d'inquiétude. Une personne qui ressent occasionnellement ces symptômes devrait simplement effectuer les visites préventives prévues chez le médecin, comme recommandé.

Dans certains cas, les sensations de pulsation dans la cavité abdominale sont des signes de pathologie des organes internes.

Dans ces cas, outre la sensation de pulsation, le patient s'inquiète d'autres symptômes et aide souvent le spécialiste à établir le diagnostic. Par conséquent, un diagnostic détaillé de la maladie est important pour le diagnostic le plus rapide et le plus précis.

Dans la dystonie vasculaire, des sensations étrangères à la cavité abdominale aggravent encore plus l'état du patient et contribuent au développement du syndrome hypocondriaque.

En plus des pulsations dans la région abdominale, les patients indiquent:

  • instabilité de la pression artérielle;
  • la météorologie;
  • maux de tête;
  • des vertiges;
  • épisodes de transpiration excessive; sensation de palpitations;
  • rythme rapide du rythme cardiaque.

Anamnestic dans ce cas a révélé:

  • douleur épigastrique;
  • brûlures d'estomac;
  • symptômes dyspeptiques.

Au début d'une exacerbation, consultez un médecin pour connaître les recommandations appropriées.

Dans ce cas, la pulsation dans la zone abdominale est localisée près du nombril, parfois à droite de celui-ci, et s'accompagne des symptômes suivants:

  • Douleur presque constante ou incessante au nombril ou à l'estomac, parfois avec décalage vers la gauche.
  • Sensation de gêne des organes digestifs, quel que soit le repas et même l'estomac vide.
  • Pâleur de la peau, en particulier sur les membres inférieurs.
  • Sensation de picotement.
  • Violations de la sensibilité dans les membres inférieurs (pas toujours trouvé, signe de non permanent).

Les patients atteints de cette pathologie doivent être traités - de manière conservatrice ou chirurgicale - à la discrétion des spécialistes, puis par la surveillance systématique d'un médecin.

Cela est possible en fin de grossesse, lorsque la masse du fœtus est déjà assez grande. Cette condition se manifeste par des pulsations dans la cavité abdominale.

Dans la plupart des cas, le repos en décubitus dorsal aide à éviter les pulsations. Il n'est pas recommandé d'assumer une position couchée sur le dos pour les femmes enceintes, en particulier dans les dernières périodes.

Étant donné que la compression de la veine cave inférieure entraîne de nombreuses conséquences indésirables, il est nécessaire de consulter un médecin.

Lorsqu'une sensation de pulsation dans la cavité abdominale apparaît, pour la première fois, il est nécessaire de consulter un médecin et de réussir l'examen recommandé par celui-ci.

Cette précaution aidera à détecter les maladies graves à un stade précoce.

Causes des sensations de pulsation dans l'abdomen

La pulsation dans l'abdomen est un symptôme courant qui ne cause pas d'anxiété particulière. Toutes les catégories d'âge lui font face. Le plus souvent, les battements dans l'estomac, qui s'étendent jusqu'au nombril, ne sont pas associés à des maladies graves, mais la manifestation fréquente du symptôme doit être alertée.

Causes de pulsation non dangereuses

Écoutez à quel point le ventre peut vibrer après un long séjour dans une position ou un exercice intense. Il s’agit d’un processus physiologique naturel qui ne devrait pas susciter d’inquiétude.

Souvent, les coups provoquent des situations stressantes, qui sont associées à la dixième paire de nerfs crâniens qui tresse l’estomac. Plus souvent que d'autres, les patients IRR sont sujets à ce symptôme, qui aggrave encore leur état.

Ressentez les pulsations du ventre après avoir trop mangé. L'excès de nourriture étend simplement les parois de l'estomac. Les nerfs à l'intérieur de la gaine commencent à inverser les impulsions du nerf vague. La motilité augmente et dans la région du nombril peut être observé une certaine pulsation.

Si les pulsations de l'estomac se sont manifestées la première ou la deuxième fois, ne vous inquiétez pas. Le symptôme était dû à une surcharge émotionnelle. Si c'est le cas, prendre un sédatif suffira. Vous pouvez vous allonger sur le côté et vous détendre - cela soulagera les tensions dans l'estomac.

Des battements fréquents de l'abdomen sont observés chez les personnes de grande taille en raison de la proximité étroite des organes digestifs et de l'aorte. Une forte pulsation peut perturber les patients souffrant de gastrite pendant l'exacerbation.

Si le symptôme se reproduit à plusieurs reprises et provoque un inconfort grave, il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue ou un thérapeute pour déterminer la cause du flottement de l'estomac.

Pulsation dans le nombril pendant la grossesse

La pulsation du bas-ventre, accompagnée d'un cycle menstruel retardé, est le plus souvent un signe de grossesse.

L'augmentation progressive de l'utérus commence à exercer une pression sur les organes abdominaux, qui sont recouverts de petits vaisseaux.

Ce symptôme survient en début de grossesse, si seulement il n’est pas associé au hoquet fœtal, ce qui est possible après 28 semaines. La contraction convulsive du diaphragme chez le fœtus survient à la suite de l'ingestion de liquide amniotique. La femme est confrontée à une sensation de pulsation dans l'abdomen. Pour l'éliminer, il suffit de manger une tranche de chocolat ou de boire du jus de fruit.

Le plus souvent, la pulsation chez les femmes enceintes n'est pas dangereuse. Mais ignorer le symptôme n'en vaut pas la peine. En cas de coups répétés dans l'estomac, il est nécessaire d'informer le médecin traitant, qui procédera à un examen approfondi.

Mais la pulsation dans l'estomac à un stade avancé doit être alertée. Cela peut être le résultat de la compression de la veine cave, qui s’étend du côté droit le long de la colonne vertébrale. Mais il est nécessaire de s’assurer que les battements ne sont pas les actions actives du bébé. En effet, beaucoup de femmes décrivent les premiers mouvements de l’enfant, comme un battement au ventre. Lorsque vous changez la position de la future mère, cela deviendra immédiatement plus facile.

Quand sonner l'alarme

Ne pas toujours battre dans le nombril est un symptôme inoffensif. Dans certains cas, il signale un anévrisme aortique. C'est une maladie des vaisseaux menant au coeur.

La pulsation sera complétée par les symptômes suivants:

  • douleur épigastrique persistante;
  • peau pâle des pieds;
  • sensation d'éclatement dans les organes digestifs, même avec le minimum de nourriture consommée;
  • sensation de picotement;
  • le tableau clinique est complété par une violation de la sensibilité.

L'anévrisme aortique n'est pas la seule pathologie qui s'accompagne d'un battement à l'abdomen. D'autres processus pathologiques peuvent causer ce symptôme:

  • troubles du coeur;
  • les tumeurs;
  • rétrécissement de l'aorte abdominale;
  • maladie du foie;
  • pancréatite.

Traitement des manifestations pathologiques

Avec des sensations de pulsation souvent répétées, surtout si elles sont complétées par une douleur, une aide médicale et un diagnostic minutieux sont nécessaires.

Le traitement de l'anévrisme aortique à la rupture de la paroi vasculaire est effectué avec des médicaments symptomatiques. En cas de rupture, le traitement n'est que chirurgical. La prévision dans ce cas n’est pas très encourageante.

Si le symptôme est causé par une alimentation excessive ou des maladies des organes digestifs, le traitement reposera sur une thérapie par le régime. Les médicaments sont prescrits en fonction de l'organe touché.

La normalisation du système vasculaire est importante. À cette fin, des complexes vitaminiques et des sédatifs sont prescrits. Une visite chez un psychothérapeute est recommandée.

En ce qui concerne les pulsations dans l'abdomen pendant la grossesse, la future mère devrait consulter un médecin. Très probablement, tout va bien, mais les précautions supplémentaires protégeront une femme de l'anxiété. Pour se débarrasser des sensations de pulsation, les médecins recommandent aux femmes enceintes de suivre quelques instructions.

Calme-toi et ne t'inquiète de rien.

Lorsque les pulsations dans l’abdomen changent de position d’horizontale à verticale ou inversement. Après l'activité, la circulation sanguine s'améliore et l'inconfort devrait disparaître.

Si la cause est le hoquet de l'enfant, il vous suffit d'attendre que la gêne passe. Si l'enfant hoquette trop souvent, un examen approfondi est nécessaire.

Mesures préventives

Les mesures préventives dépendent de l'étiologie du développement.

Si la pulsation dans l'estomac est causée par un processus physiologique naturel, il est nécessaire de rationaliser la nutrition et le mode de vie. Évitez les situations stressantes et réduisez l'effort physique.

Dans le cas où la pulsation dans l'estomac est causée par une augmentation de l'acidité, il est nécessaire de prendre des médicaments qui réduisent la production d'acide gastrique - Gastal en association avec Espumizan.

Lorsque les pulsations dues à des troubles digestifs, les experts recommandent de prendre le médicament "CREON".

La base de la prévention est un régime modéré, qui exclut temporairement les aliments gras, épicés et frits. Une bonne nutrition, en évitant les mauvaises habitudes, un mode de vie sain est un facteur fondamental non seulement pour éliminer les pulsations gastriques, mais également pour améliorer l'état de l'organisme.

Pulsation de l'aorte abdominale

La pulsation dans l'aorte abdominale ne peut signifier qu'une chose: il s'agit d'un anévrisme de l'aorte abdominale. Le processus est pathologique, caractérisé par une expansion sacculée persistante de la plus grande artère du corps - l'aorte due à l'amincissement de ses parois. L'anévrisme de l'aorte abdominale est la pathologie la plus courante de ce vaisseau. Il peut être diagnostiqué dans n'importe lequel des départements de l'aorte, mais dans 90% des cas, il se trouve dans la partie abdominale.

L'anévrisme seul est un risque grave. Il peut se briser ou se séparer, ce qui entraîne un saignement massif. L'anévrisme joue également un rôle dans le développement de la thromboembolie.

Clinique

Lors de la pulsation de l'aorte abdominale, deux scénarios sont possibles. Le processus pathologique peut se dérouler de manière totalement indolore et la maladie sera détectée par hasard lors d'une échographie sur un autre problème. Ou l'anévrisme aura des signes cliniques prononcés, apportant un grand nombre de problèmes.

Les signes cliniques les plus courants de pulsation ou d'anévrisme de l'aorte abdominale comprennent:

  • douleur abdominale persistante (principalement dans la région ombilicale et la moitié gauche de l'abdomen). Parfois, la douleur donne à l'aine ou à la colonne lombaire;
  • sensation de "pouls" dans l'estomac. La pulsation est comme un battement de coeur;
  • sensation de lourdeur, débordement de l'estomac;
  • l'apparition de pâleur dans les membres inférieurs, parfois leur sensibilité est perturbée, il y a des sensations de picotement et de «chair de poule rampante»;
  • dans certains cas, syndrome abdominal (éructations, vomissements, manque d'appétit). Constipation possible ou diarrhée, perte de poids drastique.

Traitement

La chirurgie constitue la principale méthode de traitement de l'anévrisme aortique. Si le diamètre de l'anévrisme ne dépasse pas 5 cm, le traitement chirurgical peut ne pas être indiqué. Dans ce cas, les médecins recommandent de commencer un traitement conservateur intensif, qui est essentiellement une mesure préventive. Ils visent à prévenir les complications de la maladie.

Dans ce cas, le traitement conservateur implique de maintenir un mode de vie sain, d'arrêter de fumer et de boire de l'alcool, de traiter l'hypertension, de réduire le cholestérol dans le sang. Un examen régulier et une surveillance constante de l'état de l'anévrisme sont également nécessaires.

Intervention chirurgicale

Le plus souvent effectué une chirurgie ouverte. Dans ce cas, l'accès chirurgical est exposé dans la ligne médiane de l'abdomen ou à travers la poitrine (incision latérale). Après avoir pénétré à l'intérieur de la cavité abdominale et exposé l'anévrisme, les chirurgiens procèdent au clampage et à la couture du matériau synthétique spécial préparé sur l'aorte, à l'endroit de l'incision de sa paroi. Les prothèses de ce matériau n'ont pas tendance à être rejetées, elles contribuent à la préservation des fonctions principales de l'aorte tout au long de la vie du patient. Le pronostic dans le traitement de la pulsation de l'aorte abdominale utilisant cette technique est favorable dans 90% des cas.

La chirurgie endovasculaire est moins courante. Le principal avantage de cette méthode est qu’elle ne nécessite pas d’ouvrir la cavité abdominale. L’essence de la technique endovasculaire consiste à placer une prothèse synthétique spéciale dans la région de l’anévrysme par le biais d’une petite incision dans l’aine. Le stent à travers l'artère fémorale est livré à l'anévrisme sous contrôle permanent obligatoire des rayons x. Un gros plus de cette opération est un petit degré d'invasion. La période de rééducation postopératoire dépasse rarement trois jours, mais il convient de rappeler que, dans la période postopératoire immédiate, vous devrez vous soumettre à un examen radiographique régulier concernant le fonctionnement du stent implanté. Cette opération est contre-indiquée pour les personnes atteintes de maladie rénale.

Aorte abdominale et ses pathologies

L'aorte est la plus grande artère du corps humain. C'est une composante de la grande circulation. La valeur de l'aorte pour le corps est difficile à surestimer. C'est à travers elle que tous les organes de notre corps se nourrissent de sang.

Il existe plusieurs pathologies de l'aorte abdominale. Le plus commun d'entre eux est l'anévrisme. Le symptôme le plus important est la douleur, accompagnée de nombreux autres phénomènes. Cela peut être une toux, un gonflement et un essoufflement. Lorsque ces symptômes apparaissent, la première chose à faire est de consulter un médecin et d’établir un diagnostic précis.

Pathologies aortiques

Tout d'abord, les personnes âgées sont sujettes à des pathologies aortiques et les femmes sont moins touchées que les hommes. Le développement de la pathologie est un processus assez long. Parfois, la pathologie se développe si lentement que, au fil des années, elle ne dérange pas du tout la personne, elle mène une vie habituelle. Souvent, on peut observer une calcification aortique chez les personnes âgées.

Il existe une classification de l'anévrisme aortique. Classé par les caractéristiques suivantes:

Examinons plus en détail la classification de la pathologie aortique en fonction de ces caractéristiques.

Types d'anévrisme par segment:

  • Fils de Valsalva;
  • Arc aortique;
  • Anévrisme de la division ascendante;
  • Anévrisme à la baisse.

Il est à noter que l'anévrisme peut être combiné, c'est-à-dire combiner plusieurs types de pathologies. Dans ce cas, le médecin doit obligatoirement désigner un traitement en plusieurs phases. En premier lieu, l'attention est attirée sur la zone la plus touchée et, en second lieu, la zone la moins douloureuse de l'aorte abdominale est guérie.

Par motifs étiologiques, distinguent:

  • Vrai. Dans ce cas, la coque devient plus fine et un renflement apparaît dessus. De tels cas ne sont pas rares dans la syphilis, l'athérosclérose de l'aorte abdominale et les maladies de ce type.
  • Faux Un faux anévrisme peut survenir si l'aorte abdominale a été blessée ou résulter d'une intervention chirurgicale. Ce n'est pas un indicateur d'une opération mal effectuée, c'est une des complications possibles.

Classement par forme:

  • Un sac Les murs sont bombés vers l’extérieur à plusieurs endroits.
  • Grêles. La même chose se produit, mais dans toute l'aorte et non dans des zones individuelles.

Classification en fonction de l'évolution de la maladie:

  • Simple.
  • Exfoliée.
  • Avec complications.

La plus grave de ces pathologies est compliquée. Le résultat de cette maladie peut souvent être une rupture du sac aortique. Signes d'anévrisme compliqué:

  • Hématomes
  • Thromboembolie.
  • Saignements internes pouvant également entraîner la mort en raison d'une perte de sang.

Malheureusement, les statistiques conduisent à des résultats décevants: dans la plupart des cas, le patient décède s’il n’ya pas de personnel médical à proximité.

Aorte abdominale et ses pathologies

Les maladies de l'aorte abdominale sont invariablement associées à une interférence avec une circulation sanguine saine. La sonographie Doppler aide à diagnostiquer les raisons. L'aorte abdominale est clairement visible. À l'aide de l'étude, le spécialiste reçoit des données sur l'état du flux sanguin, qui alimente tous les organes de la cavité abdominale.

Pathologies détectées par ultrasons:

  • Athérosclérose causée par des lésions de l'artère. L'apparition de cette maladie est toujours associée à des processus métaboliques anormaux des tissus vasculaires et, par conséquent, à des dépôts de cholestérol.
  • Anévrismes de l'aorte abdominale. L'anévrisme est une augmentation de la lumière d'un vaisseau lorsque son diamètre dépasse 2 centimètres.
  • Sténose du tronc coeliaque. Contrairement à l'anévrisme, ces maladies se caractérisent par un diamètre trop étroit des branches vasculaires de l'aorte abdominale. Dans ce cas, une circulation sanguine perturbée et, par conséquent, un apport insuffisant de sang aux organes digestifs sont retrouvés.
  • L'occlusion est un rétrécissement des vaisseaux et, en règle générale, leur obstruction absolue. Il s'agit d'un stade critique de sténose progressive ou de modifications athéroscléreuses. Le balayage en duplex de l'aorte abdominale fournit des données qui indiquent les causes du développement de cette pathologie.
  • La thrombose, qui peut provoquer des symptômes d'athérosclérose de l'aorte abdominale, une blessure ou une infection. Le processus lent de vasoconstriction aortique provoque une occlusion. Ces maladies offrent un environnement favorable à la survenue d'une thrombose.
  • Tortuosité aortique. C'est un facteur héréditaire. Flux sanguin altéré dans l'aorte en raison de modifications des caractéristiques principales: allongement; tendance à la boucle; nombreux virages.
  • Anévrisme exfoliant. Ce type d'anévrisme peut survenir en raison de lésions des membranes internes des branches de l'aorte.
  • Double arc. C'est un défaut congénital. Tout au long de sa vie, il provoque une pression dans l'œsophage et la trachée.

Causes de l'anévrisme

  • Athérosclérose, caractérisée par l'apparition de plaques graisseuses sur les parois vasculaires de l'aorte et de ses branches. L'effet de l'athérosclérose sur l'évolution de l'anévrisme n'a pas été complètement étudié, mais la relation entre l'athérosclérose et les troubles circulatoires et, par conséquent, l'arrêt de la distribution de nutriments aux organes abdominaux a été prouvée.
  • Diabète sucré qui affecte les artères sanguines. Dans certains cas, il est accompagné d'une néphropathie, d'une rétinopathie.
  • La génétique. Il existe plusieurs syndromes congénitaux, par exemple le syndrome d'Ehlers-Danlos, le syndrome de Marfan, etc. lorsqu'ils affectent l'aorte abdominale. Dans la plupart des cas, il existe une relation entre l'anévrisme et les maladies héréditaires.
  • Maladies infectieuses. Ce sont des maladies affectant le coeur, la syphilis, la salmonellose et autres.
  • Blessures à la cavité abdominale. Donc, avec un coup violent à la poitrine ou à l'abdomen, la région de l'aorte peut être affectée.
  • Processus inflammatoires pouvant provoquer un amincissement des parois de l'aorte.

Anévrisme abdominal et ses symptômes

L'anévrisme est une maladie très insidieuse qui peut se développer dans le corps pendant longtemps sans être ressentie. Le plus souvent, il est diagnostiqué par hasard lors d'un examen complet du corps. Effectuer une échographie abdominale correctement et avec le plus de soin possible est extrêmement important.

Les symptômes de l'anévrisme sont peu nombreux, mais il existe deux composants principaux dans l'anévrisme:

  • Sévérité souvent élevée, inconfort dans la cavité abdominale, pouls rapide dans l'abdomen.
  • Douleur abdominale sourde. Il est observé dans le nombril ou légèrement à gauche.

Plusieurs signes indirects peuvent être utilisés pour diagnostiquer un anévrisme. Mais encore une fois, sans une échographie complète, il sera presque impossible de le faire.

  • Signe isioradiculaire. L'anévrisme peut provoquer des maux de dos et une altération de la sensibilité des membres inférieurs et, par conséquent, un trouble des mouvements.
  • Signe abdominal. Il s’agit de vomissements, troubles intestinaux, éructations, perte d’appétit. Conduit à la perte de poids.
  • Ischémie des jambes. L'anévrisme peut provoquer des troubles circulatoires, ainsi que des douleurs douloureuses lors de la marche et même du repos.
  • Signe urologique, accompagné d'une miction altérée, et parfois même de l'apparition de globules rouges dans l'urine.

Lorsqu'un anévrisme de l'aorte abdominale est rompu, des vomissements peuvent apparaître et une palpation dans l'abdomen gauche permet de trouver une formation qui augmente et vibre fortement. Les symptômes vifs de rupture d'anévrisme peuvent être confondus avec d'autres maladies dangereuses. Dans tous les cas, vous devez appeler une ambulance.

Complications d'anévrisme

L'anévrisme est une maladie complexe, dangereuse non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie.

Stratification incroyablement dangereuse de l'anévrisme, dans laquelle les couches du corps des vaisseaux sont brisées. Si le vaisseau est complètement détruit - il y a forcément une perte de sang intense. Mais la pire manifestation de l'anévrisme est sa rupture. L’issue fatale est presque inévitable, l’écart se caractérise par des saignements abondants qui entraînent la mort.

Diagnostic de la maladie

Les premières étapes du diagnostic sont un examen par un médecin. Un spécialiste, effectuant la palpation, détectera une pulsation dans la région du péritoine et suspectera probablement un anévrisme. La prochaine étape est la recherche pour confirmer ou infirmer vos hypothèses. Cela ne peut être fait qu'avec l'aide de la visualisation des processus de la cavité abdominale du patient. Méthodes utilisées:

  • Échographie.
  • Tomodensitométrie (IRM).
  • Tomodensitométrie multispirale de l'aorte (TDM).

L'échographie avec une certitude presque absolue vous permet de diagnostiquer ou de réfuter l'anévrisme. Si la maladie est confirmée, l'échographie indiquera l'emplacement exact de la maladie, l'état des parois du vaisseau, le lieu de la rupture (le cas échéant).

Si les recherches énumérées ci-dessus sont insuffisantes, une aortographie est indiquée. Cette méthode permet de contrôler l'aorte et toutes les branches en introduisant un fluide spécial dans le système. Une telle étude est désignée en cas de suspicion de lésion des artères viscérales et rénales, ainsi que pour évaluer le flux sanguin distal.

La pulsation de l'aorte abdominale, la lourdeur et les ballonnements, la douleur et d'autres désagréments sont les symptômes pour lesquels la sonographie par ultrasons doppler est habituellement prescrite. La technique de l'échographie Doppler vous permet de définir la nature de la maladie et le degré d'endommagement de l'aorte et de ses branches. La technique est basée sur des ondes sonores de différentes fréquences, qui sont réfléchies par les corps sanguins. Pour chaque patient, la gamme de radiations est sélectionnée individuellement, et c’est précisément la raison du haut rendement et de l’efficacité de l’étude. Les données arrivant au tableau de bord de l'appareil ressemblent à des images haute précision enregistrées dans le protocole.

Méthode combinée pour l'étude des pathologies de l'aorte abdominale. Si le diagnostic par des méthodes standard est difficile pour une raison quelconque, un scan vasculaire duplex est attribué. Cette méthode contient deux méthodes - échographie et Doppler. Le diagnostic duplex est une échographie. Il vous permet d’évaluer l’échostructure des parois, l’état des vaisseaux, la longueur de la zone touchée, d’établir le stade de la maladie ainsi que des informations sur la vitesse et l’intensité du flux sanguin.

La clinique d'anévrisme sera très claire. À l’aide du diagnostic duplex, on détermine l’insuffisance aortique, qui ne peut être distinguée dans aucune autre étude. Cette maladie se caractérise par une fermeture incomplète des feuillets de la valve, ce qui perturbe le flux sanguin inverse.

Traitement de l'anévrisme de l'aorte abdominale

Lorsqu'un anévrisme est détecté, le traitement peut être chirurgical (résection de l'anévrisme, stenirana, etc.) et conservateur. L'opération pour anévrisme de l'aorte abdominale n'est pas indiquée si la lumière de l'aorte ne dépasse pas 4,5 centimètres. Ce type d'anévrisme est généralement observé chez les hommes âgés qui sont dépendants de la nicotine. Dans de tels cas, il est préférable d'attendre et de consulter un médecin, en effectuant parfois une échographie pour suivre les dimensions de la lumière aortique. Si l'expansion ne s'arrête pas, alors cela deviendra une indication pour l'opération, car une rupture est probable.

Habituellement, le traitement est effectué par voie endovasculaire, peu invasive. Un cathéter est inséré dans l'aorte du patient, à travers lequel le stent pénètre. En atteignant la zone touchée, la greffe s'ouvre et appuie contre l'artère, remplaçant ainsi l'espace. La pose d'un stent présente de nombreux avantages: il est beaucoup plus facile à supporter pour les patients, sa période de rééducation est courte (quelques jours seulement). Tout le monde ne peut pas mener de telles opérations - c'est le principal inconvénient. Malheureusement, dans 10 cas sur 100, une migration d'un greffon établi est observée.

Des chirurgies à ciel ouvert sont également pratiquées, par exemple des endoprothèses, au cours desquelles la région malade de l'aorte est retirée, et une prothèse en tissu synthétique, en dacron, est remplacée. La prothèse dure environ deux à trois heures et il reste une cicatrice sur le site de l’intervention. Le patient se rétablit assez longtemps et nécessite une longue période de rééducation. Les efforts physiques sévères sont strictement interdits au patient, le repos et les promenades au grand air sont affichés.

Les opérations ouvertes peuvent être interdites dans les états suivants:

  • Transféré il y a moins d'un mois, une crise cardiaque.
  • Insuffisance cardiaque, pulmonaire ou rénale.
  • Artères fémorales touchées.

Méthodes conservatrices

Si la zone touchée de l'anévrisme est isolée, une méthode de traitement conservateur est pleinement justifiée. Les médicaments sont prescrits: statines, bloqueurs, antihypertenseurs. Lors du traitement de la drogue, il est important de surveiller en permanence le spécialiste. L'objectif est de soulager les symptômes, de réduire le taux de développement de l'anévrisme. Mais il faut se rappeler que les médicaments avec anévrisme ne peuvent jamais complètement le guérir, ils ne font que retarder le développement de la pathologie.

Prévention des anévrismes et autres pathologies de l'aorte abdominale

Ce n’est un secret pour personne que maintenir un mode de vie sain constitue la meilleure prévention de toutes les maladies. Trois étapes simples peuvent aider à prévenir l’apparition d’anévrismes et d’autres maladies de la cavité abdominale:

  • Renonciation à l'alcool et au tabagisme.
  • Bonne nutrition.
  • Examen régulier par un spécialiste.

Vous devez également éviter les situations stressantes et les efforts physiques épuisants.

Aorte abdominale pulsante

L'anévrisme de l'aorte abdominale est une expansion pathologique de l'aorte abdominale sous la forme d'une saillie de sa paroi dans la région allant de la XIIe thoracique à la vertèbre lombaire IV-V. En cardiologie et en angioschirurgie, la proportion d'anévrismes de l'aorte abdominale représente jusqu'à 95% de toutes les modifications anévrismales des vaisseaux. L'anévrysme de l'aorte abdominale est diagnostiqué chez 2 à 5% des hommes âgés de plus de 60 ans. Malgré une évolution asymptomatique possible, l’anévrisme de l’aorte abdominale est sujet à une progression; en moyenne, son diamètre augmente de 10% par an, ce qui conduit souvent à un amincissement et à la rupture d'un anévrisme fatal. Dans la liste des causes de décès les plus courantes, un anévrisme de l'aorte abdominale se classe au quinzième rang.

Classification de l'anévrisme de l'aorte abdominale

La classification anatomique des anévrismes de l'aorte abdominale a la plus grande valeur clinique, selon laquelle on distingue les anévrismes sous-rénaux, situés sous l'écoulement des artères rénales (95%) et surrénalien avec localisation au-dessus des artères rénales.

Selon la forme de la saillie de la paroi vasculaire, il existe des anévrismes sacculaires, diffus en forme de fuseau et en dissection de l'aorte abdominale; sur la structure du mur, vrais et faux anévrismes.

Compte tenu des facteurs étiologiques, les anévrismes de l’aorte abdominale sont divisés en congénitaux et acquis. Ces derniers peuvent présenter une étiologie non inflammatoire (athérosclérose, traumatique) et inflammatoire (infectieuse, syphilitique, infectieuse-allergique).

Selon la variante de l'évolution clinique de l'anévrisme de l'aorte abdominale est simple et compliqué (exfoliant, déchiré, thrombose). Le diamètre de l'anévrisme de l'aorte abdominale suggère un anévrisme de petite taille (3-5 cm), moyen (5-7 cm), grand (plus de 7 cm) et géant (avec un diamètre de 8 à 10 fois supérieur à celui de l'aorte sous-rénale).

Basé sur la prévalence de A.A. Pokrovsky et al. Il existe 4 types d'anévrisme de l'aorte abdominale:

  • I - anévrisme sous-rénal avec un isthme distal et proximal suffisant en longueur;
  • II - anévrisme sous-rénal avec un isthme proximal suffisamment long; s'étend à la bifurcation aortique;
  • III - anévrisme sous-rénal impliquant une bifurcation des artères aortiques et iliaques;
  • IV - anévrisme sous-surrénalien (total) de l'aorte abdominale.

Causes de l'anévrisme de l'aorte abdominale

Selon les recherches, le principal facteur étiologique des anévrismes aortiques (anévrismes de la voûte aortique, anévrismes de l'aorte thoracique, anévrismes de l'aorte abdominale) est l'athérosclérose. Dans la structure des causes des anévrismes aortiques acquis, il représente 80 à 90% des cas.

Les origines acquises les plus rares des anévrismes de l'aorte abdominale sont associées à des processus inflammatoires: aortoartérite non spécifique, lésions vasculaires spécifiques de la syphilis, tuberculose, salmonellose, mycoplasmose, rhumatisme.

Une dysplasie fibro-musculaire - une infériorité congénitale de la paroi aortique est une condition préalable à la formation ultérieure d'un anévrisme de l'aorte abdominale.

Le développement rapide de la chirurgie vasculaire au cours des dernières décennies a entraîné une augmentation du nombre d'anévrismes iatrogènes de l'aorte abdominale, associée à des erreurs techniques dans la réalisation d'angiographies, d'opérations de reconstruction (dilatation / endoprothèse, thromboembolectomie, prothèses). Les blessures fermées à la colonne vertébrale ou à l’abdomen peuvent contribuer à la survenue d’anévrismes traumatiques de l’aorte abdominale.

Environ 75% des patients présentant des anévrismes de l'aorte abdominale sont des fumeurs; dans le même temps, le risque de développer un anévrisme augmente proportionnellement au tabagisme et au nombre de cigarettes fumées par jour. L'âge est de plus de 60 ans, le sexe masculin et la présence de problèmes similaires chez les membres de la famille augmentent le risque de formation d'anévrysme de l'aorte abdominale de 5 à 6 fois.

Le risque de rupture de l'anévrisme de l'aorte abdominale est plus élevé chez les patients atteints d'hypertension artérielle et de maladies pulmonaires chroniques. De plus, la forme et la taille du sac anévrismal sont importantes. Il a été prouvé que les anévrismes asymétriques sont plus susceptibles de se rompre que les symétriques et qu'avec un diamètre d'anévrisme supérieur à 9 cm, la mortalité par rupture du sac anévrysmal et de saignements intra-abdominaux atteint 75%.

Pathogenèse de l'anévrisme de l'aorte abdominale

Dans le développement de l'anévrisme de l'aorte abdominale, les processus athérosclérotiques inflammatoires et dégénératifs de la paroi aortique jouent un rôle.

La réponse inflammatoire au niveau de la paroi aortique apparaît comme une réponse immunitaire à l’introduction d’un antigène inconnu. Dans le même temps, les macrophages, les lymphocytes B et T se développent, la production de cytokines augmente et l'activité protéolytique augmente. La cascade de ces réactions entraîne à son tour une dégradation de la matrice extracellulaire dans la couche médiane de l'aorte, qui se traduit par une augmentation de la teneur en collagène et une diminution de l'élastine. À la place des cellules musculaires lisses et des membranes élastiques, des cavités ressemblant à des kystes se forment, entraînant une diminution de la résistance de la paroi aortique.

Les modifications inflammatoires et dégénératives s'accompagnent d'un épaississement des parois du sac anévrysmal, de l'apparition d'une fibrose périanévrysmale et postanévrysmale intense, d'une fusion et de l'implication des organes de l'anévrysme environnants dans le processus inflammatoire.

Symptômes de l'anévrisme de l'aorte abdominale

En cas d'anévrisme de l'aorte abdominale non compliqué, il n'y a pas de symptômes subjectifs de la maladie. Dans ces cas, l'anévrisme peut être diagnostiqué de manière aléatoire par palpation abdominale, échographie, radiographie abdominale, laparoscopie diagnostique pour une autre pathologie abdominale.

Les manifestations cliniques les plus typiques de l'anévrisme de l'aorte abdominale sont des douleurs persistantes, douloureuses et mates du mésogastre ou de la moitié gauche de l'abdomen, associées à la pression de l'anévrisme croissant sur les racines nerveuses et les plexus de l'espace rétropéritonéal. La douleur irradie souvent la région lombaire, sacrée ou inguinale. Parfois, les douleurs sont si intenses que des analgésiques sont nécessaires pour les soulager. Le syndrome douloureux peut être considéré comme une attaque de colique rénale, de pancréatite aiguë ou de radiculite.

Certains patients en l'absence de douleur remarquent une sensation de lourdeur, une distension dans l'abdomen ou une pulsation accrue. Des nausées, des éructations, des vomissements, des flatulences et une constipation peuvent survenir en raison de la compression mécanique de l'anévrisme de l'aorte abdominale de l'estomac et du duodénum.

Le syndrome urologique dans l'anévrisme de l'aorte abdominale peut être dû à une compression de l'uretère, à une luxation du rein et à une hématurie, ainsi qu'à des troubles dysuriques. Dans certains cas, la compression des veines et des artères testiculaires s'accompagne du développement d'un complexe symptomatique douloureux dans les testicules et la varicocèle.

Syndrome isioradiculaire associé à une compression des racines nerveuses de la moelle épinière ou des vertèbres. Elle se caractérise par des douleurs dans le bas du dos, des troubles sensitifs et du mouvement des membres inférieurs.

Avec l’anévrisme de l’aorte abdominale, une ischémie chronique des membres inférieurs peut se développer, accompagnée de symptômes de claudication intermittente et de troubles trophiques.

Un anévrisme isolé de l'aorte abdominale disséquant est extrêmement rare; le plus souvent, il s'agit d'une continuation de la dissection aortique thoracique.

Symptômes de rupture d'anévrisme

Une rupture de l'anévrisme de l'aorte abdominale est accompagnée d'une clinique d'un abdomen aigu et peut entraîner une issue tragique dans un délai relativement bref.

Le complexe symptomatique de la rupture de l'aorte abdominale est accompagné d'une triade caractéristique: douleur dans l'abdomen et la région lombaire, collapsus et augmentation des pulsations dans la cavité abdominale.

Les caractéristiques de la clinique pour la rupture d'un anévrisme de l'aorte abdominale sont déterminées par la direction de la rupture (vers l'espace rétropéritonéal, la cavité abdominale libre, la veine cave inférieure, le duodénum, ​​la vessie).

La rupture rétropéritonéale de l'anévrisme de l'aorte abdominale est caractérisée par un syndrome douloureux persistant. Avec la propagation de l'hématome rétropéritonéal dans la région pelvienne, on observe une irradiation de la douleur à la cuisse, à l'aine, au périnée. Un placement élevé d'hématome peut simuler une douleur cardiaque. En règle générale, la quantité de sang versé dans la cavité abdominale libre en cas de rupture d'un anévrisme rétropéritonéal est faible (environ 200 ml).

Avec la localisation intrapéritonéale d'un anévrisme de l'aorte abdominale rompu, une clinique hémopéritoine massive se développe: les phénomènes de choc hémorragique augmentent rapidement - pâleur aiguë de la peau, sueur froide, faiblesse, filamentaire, pouls fréquent, hypotension. Il y a des ballonnements et des douleurs abdominales dans tous les départements, un symptôme renversé de Shchetkin-Blumberg. La percussion est déterminée par la présence de liquide libre dans la cavité abdominale. L'issue fatale avec ce type de rupture d'anévrisme de l'aorte abdominale se produit très rapidement.

La percée de l'anévrisme de l'aorte abdominale dans la veine cave inférieure est accompagnée de faiblesse, d'essoufflement, de tachycardie; le gonflement des membres inférieurs est typique. Les symptômes locaux incluent des douleurs abdominales et au bas du dos, une masse abdominale pulsée, au-dessus de laquelle on entend un souffle systolique-diastolique. Ces symptômes augmentent progressivement, entraînant une insuffisance cardiaque grave.

Lorsqu'un anévrisme de l'aorte abdominale se déchire dans le duodénum, ​​une clinique de saignements gastro-intestinaux abondants se développe avec un effondrement soudain, des vomissements sanglants et du méléna. Dans le plan diagnostique, cette variante de la rupture est difficile à distinguer des saignements gastro-intestinaux d'étiologie différente.

Diagnostic de l'anévrisme de l'aorte abdominale

Dans certains cas, la présence d'un anévrisme de l'aorte abdominale peut être suspectée par un examen général, une palpation et une auscultation de l'abdomen. Pour identifier les formes familiales d'anévrysme de l'aorte abdominale, il convient de recueillir les antécédents.

Lors de l'examen de patients maigres en position ventrale, une pulsation accrue de l'anévrisme à travers la paroi abdominale antérieure peut être déterminée. À la palpation dans la partie supérieure de l'abdomen, à gauche, une formation indolore, pulsante, dense-élastique est détectée. Lors de l'auscultation de l'anévrysme de l'aorte abdominale, un souffle systolique est entendu.

La méthode la plus accessible pour le diagnostic de l'anévrisme de l'aorte abdominale est la radiographie de la cavité abdominale, qui permet de visualiser l'ombre de l'anévrisme et de calcifier ses parois. À l'heure actuelle, l'USDG est largement utilisé en angiologie et en balayage duplex de l'aorte abdominale et de ses branches. La précision de la détection par échographie de l’anévrysme de l’aorte abdominale est proche de 100%. À l'aide de l'échographie est déterminé par l'état de la paroi aortique, la prévalence et la localisation de l'anévrisme, le lieu de la rupture.

Le scanner ou la tomodensitométrie de l'aorte abdominale permet d'obtenir une image de la lumière de l'anévrisme, une calcification, une dissection, une thrombose intramesh. identifier la menace de rupture ou une rupture accomplie.

En plus de ces méthodes, l'aortographie, l'urographie intraveineuse et la laparoscopie diagnostique sont utilisées dans le diagnostic de l'anévrisme de l'aorte abdominale.

Traitement de l'anévrisme de l'aorte abdominale

La détection de l'anévrisme de l'aorte abdominale est une indication absolue du traitement chirurgical. Une opération radicale est la résection de l'anévrisme de l'aorte abdominale, suivie du remplacement de la zone réséquée par une homogreffe. L'opération est réalisée par une incision de laparotomie. Avec l'implication des artères iliaques dans l'anévrisme, une prothèse aorto-iliaque à bifurcation est indiquée. La mortalité moyenne en chirurgie ouverte est de 3,8 à 8,2%.

Les contre-indications à la chirurgie élective sont les suivantes: infarctus du myocarde récent, accident vasculaire cérébral (jusqu’à 6 semaines), insuffisance cardiopulmonaire sévère, insuffisance rénale, lésion occlusive commune des artères iliaques et fémorales. Lorsqu'un anévrisme de l'aorte abdominale est déchiré ou rompu, la résection est effectuée pour des raisons de santé.

Les prothèses endovasculaires de l'anévrisme utilisant une endoprothèse implantable sont l'une des méthodes modernes de traumatisme peu traumatique modernes de la chirurgie des anévrismes de l'aorte abdominale. L'intervention chirurgicale est réalisée dans une salle d'opération à rayons X à travers une petite incision dans l'artère fémorale; le déroulement de l'opération est contrôlé par la télévision à rayons X. L'installation d'une endoprothèse vous permet d'isoler le sac anévrysmal, évitant ainsi la possibilité de rupture, et crée en même temps un nouveau canal pour la circulation sanguine. Les avantages d'une intervention endovasculaire sont une invasion minimale, un risque moins élevé de développer des complications postopératoires, une récupération rapide. Cependant, selon la littérature, dans 10% des cas, il existe une migration distale des stents endovasculaires.

Examen de l'aorte abdominale

L'aorte abdominale (Fig. 362). L'aorte abdominale est le service le plus accessible pour la recherche physique. L’inspection du patient doit commencer par une évaluation de la couleur de la peau des membres inférieurs, de l’état du trophisme de la peau et des muscles. Chez les personnes en bonne santé, la couleur de la peau des membres inférieurs ne diffère pas de celle des autres parties du corps. Les trophées cutanés (type de peau, couverture capillaire), les ongles trophiques, les muscles des membres inférieurs ne présentent aucune anomalie.

Fig. 362. Aorte abdominale et ses branches.

1 - aorga abdominal,
2 - artère hépatique,
3 - artère rénale droite;
4 - artère mésentérique inférieure,
5 - artère iliaque commune droite;
6 - artère iliaque droite,
7 - l'artère iléale externe droite;
8 - artère gastrique,
9 - aurium splénique,
10 - artère rénale gauche,
11 - artère mésentérique supérieure,
12 - l'artère psomatoe commune commune gauche;
13 - l'artère sacrée moyenne,
14 - artère iliaque iliaque gauche,
15 - artère iliaque externe gauche

Lorsque la pathologie de l'aorte abdominale en violation de sa perméabilité apparaît pâleur, amincissement de la peau, chute des poils des jambes, violation du trophisme des ongles (amincissement, fragilité), apparition d'ulcères trophiques aux pieds, atrophie musculaire des jambes. Les pieds deviennent froids au toucher.

Des pulsations visibles de l'aorte abdominale sont souvent observées chez des individus parfaitement sains, en particulier chez les patients asteniki de nutrition réduite, avec une paroi abdominale faible après anxiété et exercice physique, chez des sujets excitables l'estomac et les intestins vides. La pulsation est généralement visible dans la position verticale du patient, mais mieux à l’horizontale. Il disparaît lorsque la tension des muscles abdominaux. L'intensité d'une telle pulsation n'est pas significative.

Une pulsation visible prononcée est notée chez les patients présentant un type d'hypodynamique hyperkinétique, avec une augmentation du volume systolique du coeur - NDC, hypertension artérielle, thyrotoxicose, ainsi que dans l'insuffisance aortique. Dans ces cas, la pulsation d'intensité variable est généralement visible du processus xiphoïde au nombril.

Un gonflement pulsatoire limité dans la projection de l'aorte est caractéristique d'un anévrisme de l'aorte de grande taille. Seule une tumeur bombée, mais non pulsée, sur l'aorte est possible - cela se produit pendant la thrombose de l'anévrisme.

Palpation de l'aorte abdominale

La palpation de l'aorte abdominale a une grande valeur diagnostique. Elle est réalisée en position horizontale du patient avec une relaxation maximale des muscles abdominaux (Fig. 363).

Fig. 363. Palpation de l'aorte abdominale.
La position du patient allongé sur le dos, les doigts du médecin sont situés sur la ligne blanche de la vie sur l’axe aortique.
En atteignant le stade postérieur de la cavité abdominale, lors de l'expiration du patient, un mouvement de glissement est effectué avec roulement à travers l'aorte.
L’aorte abdominale est examinée du processus xiphoïde au nombril et juste en dessous.

L'étude commence par le processus xiphoïde et se termine au nombril. Il faut se rappeler que, dans l'hypersthénicus, le tiers supérieur de la région épigastrique est rempli du lobe gauche du foie, la palpation doit donc commencer à un niveau inférieur à celui d'astenik et de normostenik.

La palpation de l'aorte s'effectue de la même manière que la palpation profonde de l'abdomen. La main du médecin est posée sur la paroi abdominale au-dessous de l'apophyse xiphoïde, perpendiculairement à l'axe de l'aorte, de sorte que les phalanges finales des doigts II, III et IV se trouvent sur la ligne blanche de l'abdomen. De plus, à chaque expiration du patient, ils sont immergés dans la cavité abdominale jusqu’à la paroi arrière, c’est-à-dire jusqu’au moment où une pulsation apparaît sous les doigts. Une fois là-bas atteint, les doigts lors de la prochaine expiration font doucement un mouvement de glissement sur l'aorte. La manipulation est répétée 2-3 fois. Ensuite, les doigts sont posés de manière similaire juste en dessous et effectuent la palpation.

Cela explore toute l'aorte abdominale de l'épée au nombril ou légèrement en dessous. Chez une personne en bonne santé, si l'aorte est palpée, elle est perçue comme un tube lisse, lisse, lisse, de pulsation modérée, d'un diamètre de 2 à 3 cm Si la paroi abdominale est faible, l'estomac et les intestins ne sont pas surchargés ni gonflés, la palpation peut être facilement réalisée, même à la première main.

Avec des muscles développés, une couche de graisse épaisse, un estomac plein et des intestins, la palpation est difficile. L'aorte doit sentir toute sa longueur. L'aorte abdominale est mieux palpée chez les asténiques, chez de nombreuses femmes ayant accouché, en cas de divergence des muscles abdominaux.

La pulsation accrue de l'aorte abdominale est notée pendant l'agitation, après un effort physique, qui est associé à une augmentation du volume systolique du coeur.

En pathologie, les anomalies de palpation suivantes sont possibles dans l'étude de l'aorga abdominal:

- renforcement ou affaiblissement de la pulsation;
- détection du renflement aortique
- anévrisme;
- détection d'un sceau non pulsé limité (anévrisme thrombosé),
- compactage et courbure de l'aorte.

On observe une pulsation prononcée de l'aorte abdominale sur toute sa longueur chez les patients présentant un type d'hémodynamique hyperkinétique (MNT, hypertension artérielle), une insuffisance aortique des valves, une thyréotoxicose

La pulsation aortique affaiblie sur toute sa longueur est déterminée en cas d'insuffisance cardiaque et vasculaire aiguë (syncope, collapsus, choc, myocardite, infarctus aigu du myocarde), en cas de sténose aortique, de coarctation aortique, d'aortéroartérite, de compression aortique de l'extérieur au dessus de la palpation.

Gonflement aortique pulsé limité - anévrisme, peut être de taille différente - de plusieurs sentiments à la taille de la tête. L'anévrisme peut avoir une forme arrondie, ovale, en forme de sac. La surface de l'anévrisme est lisse, de consistance densément élastique. Avec sa thrombose, il devient plus dense, sa pulsation est insignifiante ou absente. Lorsqu'un anévrisme est détecté, sa palpation est effectuée avec soin, sans pression excessive ni glissement sur sa surface. Ceci est dangereux car il est possible de séparer un caillot de sang avec des conséquences graves. L'aorte abdominale compactée partout ou à certains endroits apparaît dans les lésions athéroscléreuses. Un compactage limité est parfois confondu avec une tumeur.

La thrombose du tronc aortique ou de ses branches est accompagnée d'une ischémie des membres inférieurs (jambes pâles et froides, absence de pulsation dans les vaisseaux, gangrène). Le développement lent de la thrombose se manifeste par une diminution de la pulsation des vaisseaux sanguins, le développement de collatérales et une atrophie musculaire. La pulsation de l'aorte est réduite, la zone de localisation du thrombus est scellée.

Aspiration de l'aorte abdominale

L'ablation de l'aorte abdominale est réalisée le long de la ligne blanche de l'abdomen, du processus xiphoïde au nombril (Fig. 364).

Le phonendoscope s'enfonce progressivement dans la cavité abdominale, en tenant compte de la respiration du patient: lorsque vous expirez, l'appareil tombe, en inspirant, il est maintenu au niveau de l'immersion, résistant à la poussée exercée par les muscles abdominaux.

Selon le développement des muscles, l'aorte peut être atteinte en 1 ou 3 immersions, à l'écoute lors d'une expiration avec maintien de la respiration. Le phonendoscope passe donc de l’épée au nombril. Nous attirons l'attention sur l'inadmissibilité des fortes pressions et des pincements de l'aorte, susceptibles de provoquer l'apparition de bruits sténosés.

Chez les adultes, les jeunes et les personnes d'âge moyen, des bruits se font entendre lors de l'auscultation de l'aorte abdominale. Chez les enfants et les adolescents, un murmure systolique court et silencieux peut être observé au milieu de la distance entre le nombril et l’apophyse xiphoïde.

Un souffle systolique d'intensité variable sur l'aorte abdominale se fait entendre pendant l'athéromatose de l'aorte, de l'aorte, de l'anévrisme et de la compression de l'aorte. En estimant les résultats de l'auscultation de l'aorte abdominale, il convient de garder à l'esprit que le bruit d'écoute du processus xiphoïde peut être dû à une sténose de l'aorte thoracique, ainsi qu'à une sténose ou à une compression du tronc coeliaque. Le bruit dans le nombril peut survenir avec une augmentation du flux sanguin dans les veines ombilicales et paraumbilicales et dans les veines saphènes dilatées de la paroi abdominale lorsque la veine ombilicale est fermée et que le foie présente une cirrhose.

Afin de diagnostiquer les maladies de l'aorte abdominale, ainsi que de la poitrine, il est nécessaire de mesurer et de comparer la pression artérielle dans les bras et les jambes. Dans la pression artérielle normale sur les jambes à 20 mm Hg. plus haut que sous la main. En violation de la perméabilité de l'aorte thoracique et abdominale (coarctation, aortite, thrombose, compression de l'extérieur) sur les jambes, la pression sera réduite.

Quelle est l'aorte abdominale

L'aorte est le premier vaisseau dans lequel le coeur projette du sang. Elle s'étend sous la forme d'une grosse formation tubulaire d'un diamètre de 1,5 à 2 cm à 2,5 à 3 cm à travers la poitrine, en partant de la jonction aorto-cardiaque, et de la totalité de la cavité abdominale jusqu'au niveau d'articulation de la colonne vertébrale avec le pelvis. C'est le navire le plus grand et le plus important du corps.

Anatomiquement important de diviser l’aorte en deux parties: thoracique et abdominale. Le premier est situé dans la poitrine au-dessus du niveau du diaphragme (des bandes musculaires qui respirent et séparent les cavités abdominale et thoracique). La région abdominale est située sous le diaphragme. De là partent les artères qui fournissent le sang à l’estomac, au petit et au gros intestin, au foie, à la rate, au pancréas et aux reins. L'aorte abdominale se termine après avoir été scindée dans les artères iliaques communes droite et gauche, qui amènent le sang aux extrémités inférieures et aux organes pelviens.

Qu'advient-il d'une maladie et quel est son danger?

Les anévrismes de l'aorte abdominale sont les modifications pathologiques suivantes dans ce vaisseau:

  • Extérieurement, cela ressemble à une expansion, à une saillie, à une augmentation du diamètre total et de la lumière interne de la région aortique par rapport aux sections sus-jacentes et sous-jacentes.
  • Situé sous le diaphragme (dans n’importe quel segment du diaphragme au niveau de séparation) le long de la cavité abdominale - dans la région abdominale.
  • Il se caractérise par un amincissement, un affaiblissement des parois du vaisseau dans la zone de saillie.

Tous ces changements pathologiques sont très dangereux en raison de:

Les spécialistes discutent des critères permettant de poser un diagnostic d'anévrisme de l'aorte abdominale. Si, auparavant, on pensait que seule une extension de plus de 3 cm était un symptôme fiable de la maladie, des études récentes ont montré la fiabilité relative de cette information. Cela est dû au fait que de nombreux facteurs supplémentaires doivent être pris en compte:

  • sexe - chez les hommes, l'aorte abdominale a un diamètre moyen de 0,5 cm plus large que celui des femmes;
  • âge - avec l'âge, une dilatation régulière de l'aorte abdominale se produit (en moyenne de 20%) en raison de l'affaiblissement de sa paroi et de l'augmentation de la pression artérielle;
  • la région de l'aorte abdominale - les parties les plus basses ont normalement un diamètre inférieur de 0,3 à 0,5 cm à celui des parties supérieures.

Par conséquent, l'expansion de l'aorte dans la région abdominale de plus de 3 cm - le bon, mais pas le seul signe de la maladie. Cela est dû au fait que l'aorte saine ne doit en aucun cas avoir un diamètre plus grand. En rapport avec la variabilité de la taille du diamètre normal de l'aorte, les experts se réfèrent aux anévrismes d'expansion même inférieure à 3 cm, le cas échéant:

Types d'anévrismes aortiques

Selon la localisation de l'anévrisme de l'aorte abdominale, il est important de se diviser en deux types:

Par la forme et la forme de l'anévrisme abdominal sont:

Petit anévrisme

Les experts identifient un groupe de petits anévrismes aortiques, à savoir les élargissements atteignant 5 cm de diamètre, ce qui les rend opportuns car il est plus souvent recommandé de les observer que de les opérer. Une augmentation rapide de la taille de plus de 0,5 cm en 6 mois indique un risque de rupture. Ces anévrismes nécessitent un traitement chirurgical, malgré leur petite taille. Selon les statistiques, ils sont fracturés de manière égale par rapport aux grands anévrismes, mais le nombre de complications et d’échecs postopératoires est bien inférieur.

Causes de la maladie

Le développement des anévrismes de l’aorte abdominale a quatre causes principales:

1. Le rôle de l'athérosclérose

L'athérosclérose est la principale cause de 80 à 85% des anévrismes. Plaques de cholestérol dans l'aorte et les parties inférieures - les artères des extrémités inférieures détruisent la paroi vasculaire, réduisent sa force, contribuent à la formation de caillots sanguins, augmentent la pression artérielle dans l'aorte. Dans ce contexte, son expansion ou saillie est formée. On remarque que dans l'athérosclérose, apparaissent principalement des anévrismes en forme de fuseau, sujets à une stratification progressive.

2. La valeur des facteurs génétiques et congénitaux

Prouvé une relation héréditaire d'anévrismes de l'aorte abdominale chez les hommes entre parents de première ligne (parents-enfants). Si le père est atteint de cette maladie, la probabilité d'occurrence du fils est d'environ 50%. Ceci est dû à des défauts du matériel génétique, à la structure des gènes et à des anomalies (mutations) de chromosomes. À un moment donné, ils perturbent le travail des systèmes enzymatiques responsables de la production de substances qui sont à la base de la résistance de la paroi aortique.

Les caractéristiques congénitales de la structure des vaisseaux sanguins sous forme de contractions anormales, d'extensions, d'angiodysplasies (violation de la ramification, structure de la paroi) peuvent également entraîner la formation d'un anévrisme. Cela se produit avec le syndrome de Marfan et la dysplasie fibromusculaire artério-aortique.

3. Processus inflammatoires

Selon les causes de l'anévrisme de l'aorte abdominale, il peut être non inflammatoire (athérosclérose, génétique, traumatique) et inflammatoire. La cause et le mécanisme de la formation de la seconde est un processus inflammatoire chronique lent.

Il peut se produire directement dans la paroi de l'aorte et dans les tissus adipeux environnants. Dans le premier cas, l’anévrisme est dû à la destruction de la paroi vasculaire par inflammation, au remplacement de tissus normaux par des tissus cicatriciels faibles. Dans le second cas, l'aorte est à nouveau impliquée dans l'inflammation, s'étend dans différentes directions et se dilate en raison de la formation d'adhérences denses entre elle et les tissus environnants.

Le processus inflammatoire est possible avec:

  • Aorto-artérite - processus auto-immunitaire, dégradation de l'immunité, au cours duquel des cellules immunitaires détruisent la paroi de l'aorte, en percevant ses tissus comme des corps étrangers.
  • Syphilis et tuberculose. Ces anévrismes sont appelés infectieux spécifiques. Ils surviennent pendant la longue existence de ces maladies (années, décennies).
  • Toute infection (intestinale, herpès, cytomégalovirus, chlamydia). Cela se produit très rarement (pas plus de 1 à 2%) en cas d'hypersensibilité individuelle à un agent pathogène spécifique, ainsi qu'en cas d'immunodéficience.

4. Quelles blessures provoquent un anévrisme

Des lésions traumatiques directes de la paroi de l'aorte abdominale sont possibles avec:

Tous ces facteurs affaiblissent la paroi du vaisseau, ce qui peut encore causer une expansion anévrismale dans la zone endommagée.

Importance des facteurs de risque

Les facteurs qui ne sont pas capables, à eux seuls, de provoquer un anévrisme, mais qui en aggravent le cours, sont des facteurs de risque:

  • sexe masculin;
  • âge de 50 à 75 ans;
  • hypertension artérielle sévère (augmentation de la pression);
  • tabagisme et abus d'alcool;
  • l'obésité et le diabète.

Symptômes caractéristiques

Le tableau montre les symptômes typiques et les variantes possibles de l'anévrisme de l'aorte abdominale:

De Plus, Lisez Les Navires

Pression systolique

La pression systolique est la pression artérielle (TA) au moment de la contraction du muscle cardiaque, qui est ressentie par les parois des vaisseaux sanguins lors de la circulation sanguine.

Pourquoi les capillaires éclatent sur les jambes

Les capillaires dans les jambes sont une condition préalable sérieuse pour penser à votre santé. Le plus souvent, de tels changements dans les vaisseaux sanguins sont la forme initiale des varices.

11) Douleur et raideur au bras après angiographie coronaire

Anonyme, Femme, 49 ans
Bonne journée! Le 4 décembre, on m'a administré une angiographie coronaire à travers l'artère radiale, mais le conducteur n'a pas pu être inséré dans la main droite (en 2015, cette procédure a été effectuée à travers elle), une deuxième ponction a été pratiquée à la main gauche.

Toux du sang: causes et diagnostic

En science médicale, pour un tel état pathologique, il existe un terme spécial - hémoptysie. En pratique, cela signifie la présence d'inclusions de sang dans les expectorations de la toux.

Examen complet de la rupture aortique: causes, premiers secours, pronostic

Vous apprendrez de cet article: qu'est-ce qu'une rupture aortique, quelles maladies la provoquent? Symptômes de stratification, les chances de survivre à une rupture partielle ou complète.

Pommade pour varices dans les jambes

Cette maladie, telle que les varices, nécessite un traitement complexe, dont l'une des étapes importantes est l'utilisation de médicaments locaux: crèmes, pommades, gels.