Qu'est-ce que la fibrillation auriculaire? Les patients se plaignent souvent que le cœur est un peu «méchant».

Ils le sentent sous la forme d'un battement de cœur puissant, qui semble donner l'impression qu'un cœur va sortir de la poitrine.

Parfois, les sensations deviennent étrangères - le cœur s'arrête, il y a un frisson ou même un léger picotement.

Cette maladie n'est pas si rare. Voyons ce que c'est et ce qui constitue une dangereuse fibrillation auriculaire du coeur, quelles en sont les causes, ses symptômes et son traitement.

C'est quoi

Le fonctionnement normal du muscle cardiaque est la contraction des oreillettes et des ventricules dans le bon ordre. Lorsque les violations du cœur commencent à diminuer au mauvais rythme, le nom médical de ce phénomène est l'arythmie.

Le type de maladie le plus répandu chez l'homme est la fibrillation auriculaire. Dans le même temps, dans le travail du muscle cardiaque, la phase de réduction des oreillettes disparaît. Au lieu de contractions, il se produit une contraction ou un «scintillement» qui affecte la fonction ventriculaire.

Prévalence

La maladie est connue depuis longtemps et, selon les statistiques, une violation des rythmes cardiaques infligée tous les deux centièmes visiteurs polycliniques.

La fibrillation auriculaire (IA) apparaît souvent comme une conséquence et une complication de l'IHD ou de l'hypertension.

L'IA inclut le flutter auriculaire ainsi que la fibrillation.

Diverses études sur cette maladie ont été menées en Grande-Bretagne et aux États-Unis, qui ont montré que cette maladie était présente chez 0,4 à 0,9% de la population adulte.

Une attaque de MA au début est généralement prononcée, puis des rechutes commencent à se produire (éjection périodique de sang dans l'aorte).

Classification, différences d'espèces, stades

La maladie a 3 étapes:

  • Termine sans aucun traitement. Ce n'est pas particulièrement dangereux et a un pronostic favorable.
  • Indépendamment ne s'arrête pas. Le rythme cardiaque est rétabli en raison d'effets médicaux ou physiothérapeutiques.
  • Permanent Il est nécessaire de surveiller en permanence le travail du cœur pour éviter les thromboembolies.

La fibrillation auriculaire du coeur peut être paroxystique (paroxystique) et permanente (longue), le traitement des deux formes est similaire.

Pourquoi existe-t-il des facteurs de risque chez les jeunes et les personnes âgées?

Le plus souvent, la maladie du muscle cardiaque se produit en raison de rhumatisme articulaire aigu, ainsi que l'obésité ou le diabète (diabète), l'infarctus du myocarde (savoir ce qu'il est et quelles sont les conséquences), la défaite de l'alcool.

Affecte le muscle cardiaque et la prise de divers médicaments, tabagisme, stress psycho-émotionnel fort, utilisation fréquente de boissons contenant de la caféine - café, thé fort, énergie.

Les chirurgies transférées au cœur, les cardiopathies congénitales peuvent également être attribuées à des facteurs de risque.

La plupart des épisodes de maladie à récurrence multiple surviennent chez un patient âgé - plus de 75 ans. Tout le monde ne peut déterminer avec précision la cause de cette maladie.

La pathologie cardiaque est l'une des causes les plus courantes. Cette maladie survient souvent si un patient a déjà été diagnostiqué avec une maladie ou un trouble de la glande thyroïde.

Les mauvaises habitudes constituent le facteur de risque chez les jeunes. Boire de l'alcool en quantités illimitées et fumer augmente considérablement le risque de tomber malade avec MA.

Symptômes et signes d'attaque

Comment l'arythmie se manifeste-t-elle? Cela dépend de la forme de la maladie, des particularités de la psyché humaine et de l'état général du myocarde.

Les premiers signes de cette maladie cardiaque incluent une dyspnée occasionnelle, qui ne s’arrête pas longtemps après une activité sportive, des battements de coeur fréquents, des douleurs ou d’autres sensations désagréables. Tout cela se passe sous forme d'attaques.

Tout le monde n'a pas une maladie chronique. Les attaques peuvent commencer et parfois se reproduire tout au long de la vie. Chez certains patients, 2 ou 3 accès de fibrillation auriculaire sont déjà en train de devenir chroniques. Parfois, la maladie n’est détectée qu’après un examen médical approfondi.

En savoir plus sur cette maladie à partir de la vidéo utile:

Diagnostics

Afin de poser un diagnostic correct sur une maladie du muscle cardiaque, un tel diagnostic est effectué: il est demandé au patient de réaliser un type d'exercice, puis une procédure ECG est utilisée.

Si la forme est bradysystolique, alors avec une charge sur les muscles, le rythme augmente considérablement. Le diagnostic différentiel est souvent réalisé avec une tachycardie sinusale.

Signes de fibrillation auriculaire sur l'ECG:

Premiers secours pour le paroxysme

Afin d'éviter les crises, il ne faut pas oublier de prendre des médicaments prescrits par un médecin, qui apaisent le rythme cardiaque.

La première chose que vous pouvez faire pour vous aider ou aider les autres lors d’une attaque de fibrillation auriculaire est d’appeler une ambulance. Si cela vous arrive fréquemment, apportez une pilule prescrite par un médecin. Ce sont généralement des comprimés de valériane, validol ou volokardin.

Si l'endroit est bondé, demandez aux autres s'ils ont des drogues. Si la pression chute brusquement, les poumons commencent à gonfler, un état de choc survient.

Que peut-on faire, tactiques thérapeutiques, médicaments

Comment traiter la fibrillation auriculaire du coeur? Tout d’abord, cela dépend de la forme de la maladie. Le traitement de la fibrillation auriculaire du coeur peut être un traitement médicamenteux et chirurgical.

L'objectif principal est de rétablir et de maintenir le rythme sinusal, de contrôler la fréquence des contractions cardiaques et d'éviter les complications thromboemboliques après une maladie.

L’un des moyens les plus efficaces est l’introduction dans la veine ou à l’intérieur du procaïnamide, ainsi que de la cordarone ou de la quinidine.

Ils prescrivent également du propanorm, mais avant cela, vous devez surveiller votre tension artérielle et surveiller l'électrocardiogramme.

Il y a des médicaments moins efficaces. Il s’agit le plus souvent de l’anapriline, de la digoxine ou du vérapamil. Ils aident à se débarrasser de l'essoufflement, de la faiblesse du corps et des battements de coeur fréquents.

Vous pouvez regarder la vidéo (en anglais) sur la façon dont la cardioversion électrique est effectuée dans la fibrillation auriculaire:

Si la MA dure plus de deux jours, la warfarine est prescrite au patient. Ce médicament prévient le développement de complications thromboemboliques à l’avenir.

La chose la plus importante est de traiter la maladie sous-jacente qui a conduit à un trouble du rythme cardiaque.

Il existe également une méthode permettant d'éliminer la fibrillation auriculaire de manière radicale. Il s’agit de l’isolation des veines pulmonaires par radiofréquence. Dans 60% des cas, la méthode aide.

Parfois, les méthodes traditionnelles de traitement aident. Ceux-ci comprennent la prise d'aubépine et de valériane.

Réhabilitation

Lorsque les crises d'arythmie sont supprimées, le travail du cœur est établi et le patient est autorisé à rentrer chez lui, il est nécessaire de suivre un programme de rééducation comprenant une gamme complète de mesures préventives.

La première chose que vous devriez faire attention à la fibrillation auriculaire du coeur - est l'ajustement du régime et du régime. Vous devriez essayer de minimiser la consommation de graisses saturées, telles que le beurre, ainsi que du sel.

Un cœur malade nécessite des produits contenant beaucoup de potassium et le sel est un antagoniste.

Il est nécessaire d’inclure dans votre alimentation quotidienne non seulement les bananes, qui contiennent beaucoup de potassium, mais également des produits tels que les pommes de terre au four, les abricots secs, les bleuets et les abricots.

Pour réduire l'impact négatif des arythmies respiratoires, vous devez faire attention à la respiration. Une respiration difficile aggrave l'état général, ce qui entraîne une saturation du corps en dioxyde de carbone. Pour normaliser les vaisseaux respiratoires, il faut essayer de respirer selon le système de Buteyko.

Comment respirer correctement sur le système Buteyko, apprenez de la vidéo:

Une bonne respiration évite les spasmes vasculaires et constitue une excellente prévention de la fibrillation auriculaire. Beaucoup de patients sont bien aidés pour la qualité de la rééducation, la marche en bonne santé

Pronostic, complications et conséquences de la vie

La plupart des complications résultent du fait que les patients ne suivent pas toute la prescription du médecin et commencent à guérir de manière irrégulière, à leur discrétion.

Est-il possible de guérir complètement la fibrillation auriculaire? Une guérison complète dépend de divers facteurs et de la forme de la maladie.

Une visite opportune chez un cardiologue et tous les tests de diagnostic aideront à identifier la maladie à un stade précoce. L'un des dangers du diagnostic de la fibrillation auriculaire est la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux.

Si les attaques apparaissent soudainement et disparaissent dans les deux jours, le pronostic est favorable.

Si la maladie est devenue chronique et dure deux semaines ou plus, un traitement spécial est nécessaire. Le soulagement rapide d'une attaque affecte le résultat global. Vous devriez consulter périodiquement un cardiologue pour suivre l'évolution de la maladie.

Si non traité, le résultat est extrêmement défavorable. Une défaillance des oreillettes peut aggraver l’évolution de la maladie sous-jacente du patient.

Prévention des rechutes et mesures de prévention

Les attaques de cette maladie peuvent être difficilement tolérées par le patient et lui rendre la vie très difficile. Par conséquent, vous devriez prendre soin de votre santé à l'avance. Premièrement, il est nécessaire de traiter à temps les principales maladies - cardiopathie ischémique, tachycardie, etc.

Il est conseillé de ne pas abandonner l'hôpital si le médecin insiste pour que vous restiez à l'hôpital. Le meilleur de tous, si la prévention de l'arythmie se produira sous la supervision d'un médecin.

Si le rythme sinusal n’est pas rétabli après une prise prolongée du médicament, le médecin détermine que la maladie a pris une forme permanente. Dans de tels cas, il prescrit d'autres médicaments.

Il est nécessaire d’observer une alimentation équilibrée et de ne pas manger beaucoup de graisse, ce qui peut entraîner l’apparition de maladies graves, puis une fibrillation auriculaire.

Vous devez également réduire au minimum les habitudes négatives - réduire la consommation d’alcool, arrêter de fumer.

En cas de fibrillation auriculaire cardiaque, veillez à exercer votre corps et à contrôler votre mode de vie. Même une marche ordinaire pendant une longue période constitue une excellente prévention de la fibrillation auriculaire. Maintenez votre poids en ordre et surveillez également le taux de sucre dans le sang.

Fibrillation auriculaire: causes, formes, pronostic, signes, comment traiter

La fibrillation auriculaire est une forme de perturbation du rythme rythmique provoquée par l’apparition d’un foyer pathologique de circulation impulsionnelle dans un nœud sinusal ou dans un tissu auriculaire, caractérisée par la survenue de contractions myocardiales atriales non rythmiques, rapides et chaotiques, et se manifestant par un sentiment de pulsation cardiaque fréquente et irrégulière.

Formes de fibrillation auriculaire; paroxystique, constant

Dans le concept général de fibrillation auriculaire, on distingue la fibrillation (fibrillation auriculaire) et le flutter auriculaire. Dans le premier type, les contractions auriculaires sont des «petites ondes», avec une impulsion d’environ 500 pulsations par minute, ce qui augmente le taux de contraction des ventricules. Dans le second type, les contractions auriculaires se situent entre 300 et 400 par minute, c'est-à-dire avec une «grande vague», mais elles provoquent également une contraction plus fréquente des ventricules. Dans les premier et second types, les contractions ventriculaires peuvent atteindre plus de 200 par minute, mais avec le flutter auriculaire, le rythme peut être régulier - c'est ce qu'on appelle la rythmique, ou la forme correcte du flutter auriculaire.

En outre, la fibrillation et le flutter auriculaires peuvent survenir simultanément chez un même patient pendant un certain laps de temps, par exemple lors d’un paroxysme de fibrillation auriculaire. Souvent, pendant le flutter auriculaire, la fréquence ventriculaire ventriculaire peut rester dans les limites de la plage normale. Une analyse plus précise par cardiogramme est donc nécessaire pour un diagnostic correct.

Outre cette séparation de la fibrillation auriculaire, selon le principe de l'évolution de cette maladie, on distingue les formes suivantes:

  • Paroxystique, caractérisé par la survenue d'interruptions du travail du cœur et enregistré sur un électrocardiogramme pendant les premières 24 à 48 heures (jusqu'à sept jours), qui peut être arrêté indépendamment ou à l'aide de médicaments,
  • Persistante, caractérisée par des troubles du rythme tels qu'une fibrillation auriculaire ou un flutter pendant plus de sept jours, mais capable de récupération spontanée ou médicale du rythme,
  • Persistant à long terme, existant depuis plus d'un an, mais capable de rétablir le rythme en administrant un médicament ou par électrocardiographie (restauration du rythme sinusal à l'aide d'un défibrillateur),
  • Permanent - une forme caractérisée par l'absence de la possibilité de restaurer le rythme sinusal qui existe depuis des années.

Selon la fréquence des contractions ventriculaires, on distingue la brady, les variants normo et tachysystolique de la fibrillation auriculaire. En conséquence, dans le premier cas, la fréquence des contractions ventriculaires est inférieure à 55-60 par minute, dans le second à 60-90 par minute et dans le troisième à 90 ou plus par minute.

Des statistiques

Selon des études menées en Russie et à l'étranger, la fibrillation auriculaire concerne 5% de la population de plus de 60 ans et 10% de plus de 80 ans. Dans le même temps, les femmes souffrent de fibrillation auriculaire 1,5 fois plus souvent que les hommes. Le risque d'arythmie est que les patients atteints de formes paroxystiques ou permanentes ont 5 fois plus de risques de subir un AVC et d'autres complications thromboemboliques.

Chez les patients atteints de malformations cardiaques, la fibrillation auriculaire survient dans plus de 60% des cas, et chez les patients atteints de cardiopathie ischémique, dans près de 10% des cas.

Qu'advient-il de la fibrillation auriculaire?

les contractions cardiaques sont normales

Les changements pathogéniques dans ce trouble du rythme sont dus aux processus suivants. Dans les tissus myocardiques normaux, l'impulsion électrique se déplace de manière unidirectionnelle - du noeud sinusal au côté de la jonction auriculo-ventriculaire. S'il y a des blocages sur le trajet de l'impulsion (inflammation, nécrose, etc.), l'impulsion ne peut pas contourner cet obstacle et est forcée de se déplacer dans la direction opposée, provoquant à nouveau l'excitation des sections du myocarde qui viennent de se contracter. Ainsi, un foyer pathologique de circulation constante des impulsions est créé.

contraction cardiaque dans la fibrillation auriculaire

La stimulation constante de certaines zones du tissu auriculaire entraîne le fait que ces zones propagent l'excitation jusqu'au myocarde auriculaire restant et que ses fibres se contractent individuellement, de manière aléatoire et irrégulière, mais souvent.

À l'avenir, les impulsions sont conduites par la connexion auriculo-ventriculaire, mais en raison de sa capacité de «débit» relativement faible, seule une fraction des impulsions parvient aux ventricules, qui commencent à se contracter à des fréquences différentes et également de manière irrégulière.

Vidéo: Fibrillation auriculaire - Animation médicale

Qu'est-ce qui cause la fibrillation auriculaire?

Dans la plupart des cas, la fibrillation auriculaire survient à la suite de lésions organiques du myocarde. Ces types de maladies sont principalement des malformations cardiaques. À la suite d'une sténose ou d'une insuffisance de la valve au fil du temps, le patient développe une cardiomyopathie, une modification de la structure et de la morphologie du myocarde. La cardiomyopathie conduit au fait qu'une partie des fibres musculaires normales du cœur est remplacée par des fibres hypertrophiées (épaissies) qui perdent leur capacité à conduire normalement des impulsions. Les zones de tissu hypertrophique sont des foyers pathologiques d'impulsions dans les oreillettes, si l'on parle de sténose et / ou d'insuffisance des valvules mitrale et tricuspide.

lésions organiques du cœur - principale cause de fibrillation auriculaire

La maladie suivante, qui se classe au deuxième rang en termes d’incidence de la fibrillation auriculaire, est la maladie coronarienne, y compris l’infarctus aigu du myocarde. La voie du développement des arythmies est similaire à celle des vices, seules des sections de tissu musculaire normal sont remplacées non par des fibres hypertrophiées, mais par des fibres nécrosées.

Une autre cause importante d'arythmie est la cardiosclérose - prolifération de tissu conjonctif (cicatrice) au lieu de cellules musculaires normales. La cardiosclérose peut se former quelques mois ou quelques années après une crise cardiaque ou une myocardite (modifications inflammatoires du tissu cardiaque de nature virale ou bactérienne). La fibrillation auriculaire survient souvent pendant la période aiguë de l'infarctus du myocarde ou dans la myocardite aiguë.

Chez certains patients, la fibrillation auriculaire survient en l'absence de maladie cardiaque organique due à des maladies du système endocrinien. Les causes les plus courantes dans ce cas sont les maladies de la glande thyroïde, accompagnées d'une libération accrue d'hormones dans le sang. Cette affection est appelée hyperthyroïdie, qui survient chez un goitre nodulaire ou auto-immun. En outre, l'effet stimulant constant des hormones thyroïdiennes sur le cœur entraîne la formation d'une cardiomyopathie dyshormonale, pouvant elle-même entraîner une altération de la conductivité des oreillettes.

En plus des raisons principales, il est possible d'identifier des facteurs de risque qui augmentent le risque de fibrillation auriculaire chez un patient particulier. Ceux-ci incluent plus de 50 ans, le sexe féminin, l'obésité, l'hypertension, les pathologies endocriniennes, y compris le diabète sucré, et des antécédents de maladie cardiaque.

Les facteurs provoquant l'apparition d'un paroxysme de fibrillation auriculaire chez les individus présentant une arythmie existante dans l'histoire comprennent des affections qui modifient la régulation autonome de l'activité cardiaque.

Par exemple, sous l'influence principale du nerf vague (vagal, parasympathique), une crise d'arythmie peut commencer après un repas copieux, lorsque le corps tourne, la nuit ou pendant une journée de repos, etc. Lorsque les nerfs sympathiques affectent le cœur, l'arythmie se développe ou s'aggrave. survient à la suite de stress, de peur, d'émotions fortes ou d'efforts physiques, c'est-à-dire de toutes les affections accompagnées d'une sécrétion accrue d'adrénaline et de noradrénaline dans le sang.

Symptômes de la fibrillation auriculaire

Les symptômes de la fibrillation auriculaire peuvent varier d’un patient à l’autre. De plus, les manifestations cliniques sont largement déterminées par la forme et la variante de la fibrillation auriculaire.

Par exemple, la clinique de la fibrillation auriculaire paroxystique est brillante et caractéristique. Un patient en parfaite santé ou avec des précurseurs mineurs (essoufflement en marchant, sensations douloureuses au cœur) ressent des symptômes désagréables soudains - sensation de palpitations aiguë, sentiment de manque d'air, crise d'asthme, sensation de nodule dans la poitrine et la gorge, incapacité à respirer ou à expirer. Dans le même temps, selon la description des patients eux-mêmes, le cœur tremble, comme une «queue de lapin», est prêt à sauter hors de la poitrine, etc. Outre ce symptôme très caractéristique, certains patients présentent des manifestations végétatives - transpiration excessive, sensation de tremblement interne au corps, rougeurs ou blanchissement de la peau du visage, nausée, sensation de nausée. Ce complexe de symptômes dans un langage simple est appelé «rupture» du rythme.
Mais les signes terribles qui devraient alerter les proches et le médecin qui examine le patient sont une forte augmentation de la pression artérielle vers le haut (plus de 150 mmHg) ou, inversement, une baisse importante de la pression artérielle (inférieure à 90 mmHg), en raison du risque élevé de pression élevée. L’apparition d’un accident vasculaire cérébral et une pression faible sont des signes d’insuffisance cardiaque aiguë ou de choc arythmogène

Les manifestations cliniques sont les plus lumineuses, plus le rythme cardiaque est élevé. Bien qu’il y ait des exceptions, lorsque le patient tolère une fréquence de 120-150 par minute de façon plus que satisfaisante, et inversement, le patient présentant la variante bradysystolique présente une insuffisance cardiaque et des vertiges plus prononcés qu’avec la norme et le tachysystole.

Avec une forme constante non compensée de fibrillation auriculaire ou de flutter, le rythme cardiaque est généralement de 80 à 120 par minute. Les patients s'habituent à ce rythme et ne ressentent presque pas l'interruption du cœur, uniquement pendant l'exercice. Mais ici, en raison du développement de l'insuffisance cardiaque chronique, les plaintes concernant l'essoufflement pendant l'exercice, et souvent avec une activité ménagère minime et au repos, sont mises en avant.

Diagnostics

Le diagnostic de fibrillation auriculaire comprend les points suivants:

  1. Examen et interrogatoire du patient. Ainsi, même dans le processus de collecte des plaintes et de l’anamnèse, il est possible d’établir que le patient souffre de troubles du rythme. Le fait de compter le pouls par minute et de déterminer son irrégularité peut donner au médecin une idée de la fibrillation auriculaire.
  2. Le diagnostic ECG est une méthode simple, accessible et informative pour confirmer la fibrillation auriculaire. Le cardiogramme est effectué à l'appel de l'équipe d'ambulance ou lors du traitement initial du patient avec des interruptions en clinique.

Les critères de fibrillation auriculaire sont:

  • La présence de rythme non sinusal (n'apparaissant pas dans les cellules du nœud sinusal), qui se manifeste par l'absence d'ondes P devant chaque complexe ventriculaire,
  • La présence d'un rythme irrégulier, qui se manifeste par différents intervalles R-R - différents intervalles entre complexes reflétant les contractions ventriculaires,
  • La fréquence cardiaque peut être de différentes tailles - de 40-50 à 120-150 par minute ou plus,
  • Les complexes QRS (complexes ventriculaires) ne sont pas modifiés,
  • Des vagues scintillantes ou des vagues flottantes F sont visibles sur les isolignes.
  1. Après un ECG, les indications d'hospitalisation à l'hôpital sont déterminées (voir ci-dessous). En cas d'hospitalisation, des examens supplémentaires sont effectués dans les services de cardiologie, de thérapie ou d'arythmologie. En cas de refus d'hospitalisation, le patient est envoyé pour examen supplémentaire à la clinique de la communauté.

    En principe, pour le diagnostic de la fibrillation auriculaire, des plaintes assez typiques (interruptions du cœur, douleurs thoraciques, asphyxie), des antécédents (aigus ou prolongés) et un électrocardiogramme présentant des signes de fibrillation ou de flutter auriculaire. Cependant, il est nécessaire de rechercher la cause d'un tel dérèglement du rythme uniquement par un examen attentif du patient.

    Tactiques de traitement de la fibrillation auriculaire

    Le traitement de la fibrillation auriculaire permanente et paroxystique varie. Dans le premier cas, l’assistance vise à fournir des soins d’urgence et à effectuer un traitement réduisant le rythme. Dans la seconde forme, la priorité est la prise en charge de la thérapie du rythme avec l'utilisation constante de médicaments. La forme persistante peut être soumise à la fois à un traitement réducteur du rythme et, en cas d'échec de la mise en œuvre de cette dernière, à la traduction de la forme persistante en une forme permanente à l'aide de médiateurs rythmiques.

    Traitement de la fibrillation auriculaire paroxystique

    L'arrêt du paroxysme de clignotement ou de battement est effectué déjà au stade préhospitalier - en ambulance ou en clinique.

    Parmi les principaux médicaments utilisés dans le traitement de l'arythmie intraveineuse, les suivants sont utilisés:

    • Mélange polarisant - solution de chlorure de potassium 4% + glucose 5% 400 ml + insuline 5ED. Chez les patients atteints de diabète, on utilise nat. solution (chlorure de sodium 0,9%) 200 ou 400 ml.
    • Une solution de panangin ou d'asparkam 10 ml par voie intraveineuse.
    • Une solution de novokinamide 10% 5 ou 10 ml de solution naturelle. Une tendance à l'hypotension (basse pression) doit être administrée en même temps que le mezaton pour prévenir l'hypotension médicale, l'effondrement et la perte de conscience.
    • Le cordarone à une dose de 5 mg / kg de poids corporel est injecté dans une solution de glucose à 5% par voie intraveineuse lente ou goutte à goutte. Devrait être utilisé isolément d'autres médicaments antiarythmiques.
    • Strofantine 0,025% 1 ml dans 10 ml de solution saline physiologique par voie intraveineuse lente ou dans 200 ml de solution saline physiologique par voie intraveineuse. Il ne peut être utilisé qu'en l'absence d'intoxication glycosidique (surdosage chronique par la digoxine, le korglikon, le strophantine et d'autres).

    Après l'introduction des médicaments au bout de 20 à 30 minutes, le patient subit un nouveau test ECG et, en l'absence de rythme sinusal, il devra être conduit à l'urgence de l'hôpital pour se prononcer sur la question de l'hospitalisation. Le rythme n'est pas rétabli au niveau du service des urgences, le patient est hospitalisé dans le service où le traitement commencé se poursuit.

    Indications d'hospitalisation:

    1. Arythmie paroxystique récemment détectée
    2. Paroxysme prolongé (de trois à sept jours), la probabilité de complications thromboemboliques étant élevée,
    3. Paroxysme, qui n'était pas occupé au stade préhospitalier,
    4. Paroxysme avec complications en développement (insuffisance cardiaque aiguë, œdème pulmonaire, embolie pulmonaire, crise cardiaque ou accident vasculaire cérébral),
    5. Décompensation de l'insuffisance cardiaque avec un scintillement constant.

    Traitement de la fibrillation auriculaire persistante

    En cas de scintillation persistante, le médecin doit chercher à rétablir le rythme sinusal avec un traitement médicamenteux et / ou une cardioversion. Cela s'explique par le fait qu'avec le rythme sinusal rétabli, le risque de complications thromboemboliques est beaucoup plus faible qu'avec une forme constante et que l'insuffisance cardiaque chronique progresse moins. En cas de rétablissement réussi du rythme sinusal, le patient doit constamment prendre des médicaments antiarythmiques, tels que l’amiodarone, la cordarone ou la propafénone (propanorm, rhythmonorm).

    Ainsi, la tactique de la forme persistante est la suivante: le patient est observé à la clinique avec une fibrillation auriculaire âgée de plus de sept jours, par exemple, après sa sortie de l'hôpital sans arrêt réussi du paroxysme et de l'inefficacité des comprimés pris par le patient. Si le médecin décide d'essayer de rétablir le rythme sinusal, il envoie à nouveau le patient à l'hôpital pour une hospitalisation planifiée dans le but d'une récupération du rythme médical ou pour une cardioversion. Si le patient présente des contre-indications (crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux transférés, caillots sanguins dans la cavité cardiaque selon les résultats de l'échocardioscopie, hyperthyroïdie non traitée, insuffisance cardiaque chronique sévère, prescription d'arythmie supérieure à deux ans), la forme persistante est transférée à une forme permanente avec d'autres groupes de médicaments.

    Traitement de la fibrillation auriculaire persistante

    Sous cette forme, on prescrit au patient des comprimés réduisant le rythme cardiaque. Les groupes principaux ici sont les bêta-bloquants et les glycosides cardiaques, par exemple, Concor 5 mg x 1 fois par jour, coronal 5 mg x 1 fois par jour, egilok 25 mg x 2 fois par jour, ZOK betalok 25-50 mg x 1 fois par jour etc. Parmi les glycosides cardiaques, on utilise 0,025 mg de digoxine, 1/2 comprimé x 2 fois par jour - 5 jours, pause - 2 jours (samedi, soleil).

    ! Il est nécessaire de prescrire des anticoagulants et des agents antiplaquettaires, par exemple 100 mg de cardiomagnyle au déjeuner, 75 mg de clopidogrel au déjeuner ou 2,5 à 5 mg de warfarine par jour (il est recommandé de prendre entre 2 et 2,5 fois le système de coagulation sanguine). Ces médicaments interfèrent avec une thrombose accrue et réduisent le risque de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux.

    L'insuffisance cardiaque chronique doit être traitée avec des diurétiques (indapamide 1,5 mg le matin, Verohspiron 25 mg le matin) et des inhibiteurs de l'ECA (prestarium 5 mg le matin, énalapril 5 mg x 2 fois par jour, lisinopril 5 mg le matin), qui ont un effet protecteur des organes sur les vaisseaux et le cœur.

    Quand la cardioversion est-elle indiquée?

    La cardioversion est la restauration du rythme cardiaque initial chez un patient souffrant de fibrillation auriculaire à l'aide de médicaments (voir ci-dessus) ou d'un courant électrique traversant la poitrine et affectant l'activité électrique du cœur.

    La cardioversion électrique est réalisée en cas d'urgence ou à l'aide d'un défibrillateur. Ce type d'assistance ne devrait être fourni que dans l'unité de soins intensifs avec l'utilisation de l'anesthésie.

    La cardioversion d’urgence est un paroxysme de fibrillation auriculaire dont la prescription n’est pas supérieure à deux jours avec l’apparition d’un choc arythmogène.

    Indication d'une cardioversion planifiée - paroxysme avec prescription de plus de deux jours, sans arrêt du traitement, en l'absence de caillots sanguins dans la cavité auriculaire, confirmée par une échographie transœsophagienne du cœur. Si un caillot sanguin se trouve dans le cœur, le patient en consultation externe prend de la warfarine pendant un mois, au cours duquel le caillot se dissout pour la plupart, puis, après une deuxième échographie du cœur en l'absence de caillot sanguin, il est renvoyé à l'hôpital pour décider de la cardioversion.

    Ainsi, la cardioversion planifiée est effectuée principalement lorsque le médecin cherche à rétablir le rythme sinusal avec une forme persistante de fibrillation auriculaire.

    Techniquement, la cardioversion est réalisée en appliquant les électrodes du défibrillateur sur la paroi thoracique antérieure après que le patient a été anesthésié avec des médicaments par voie intraveineuse. Après cela, le défibrillateur délivre une décharge qui affecte le rythme cardiaque. Le taux de réussite est très élevé et représente plus de 90% du rétablissement réussi du rythme sinusal. Cependant, la cardioversion ne convient pas à tous les groupes de patients. Dans de nombreux cas (par exemple chez les personnes âgées), l'IA se développera rapidement.

    Les complications thromboemboliques après cardioversion représentent environ 5% des patients n'ayant pas pris d'anticoagulants et d'agents antiplaquettaires, et environ 1% parmi les patients ayant reçu de tels médicaments dès l'apparition de l'arythmie.

    Quand un traitement chirurgical est indiqué

    Le traitement chirurgical de la fibrillation auriculaire peut avoir plusieurs objectifs. Ainsi, par exemple, les malformations cardiaques étant la principale cause d'arythmie, la correction chirurgicale de la déficience en tant qu'opération indépendante déjà dans un pourcentage plus élevé de cas empêche de nouvelles récidives de fibrillation auriculaire.

    Dans d'autres maladies cardiaques, l'ablation du cœur par radiofréquence ou par laser est justifiée dans les cas suivants:

    • L'inefficacité du traitement antiarythmique avec des paroxysmes fréquents de fibrillation auriculaire,
    • Scintillement permanent avec progression rapide de l'insuffisance cardiaque,
    • Intolérance aux antiarythmiques.

    L'ablation par radiofréquence consiste en ce que les zones auriculaires impliquées dans la circulation pathologique du pouls sont affectées par une électrode avec un capteur radio au bout. L'électrode est insérée chez le patient sous anesthésie générale à travers l'artère fémorale sous le contrôle de la télévision à rayons X. L'opération est sûre et à faible impact, prend une courte période et n'est pas une source d'inconfort pour le patient. Le RFA peut être effectué selon les quotas du ministère de la Santé de la Fédération de Russie ou à l’argent du patient.

    Le traitement des remèdes populaires est-il acceptable?

    Certains patients peuvent ignorer les recommandations de leur médecin traitant et commencer à être traités seuls, en utilisant des méthodes de médecine traditionnelle. En tant que thérapie indépendante, l'utilisation d'herbes et de décoctions n'est bien sûr pas recommandée. Cependant, en tant que méthode auxiliaire, en plus du traitement médicamenteux principal, le patient peut prendre des décoctions à partir de plantes calmantes qui ont un effet bénéfique sur les systèmes nerveux et cardiovasculaire. Par exemple, les décoctions de valériane, d’aubépine, de trèfle, de camomille, de menthe poivrée et de mélisse sont souvent utilisées. Dans tous les cas, le patient doit informer le médecin traitant de l’admission de telles herbes.

    Des complications de la fibrillation auriculaire sont-elles possibles?

    Les complications les plus courantes sont l'embolie pulmonaire (EP), les crises cardiaques aiguës et les accidents vasculaires cérébraux, ainsi que les chocs arythmiques et l'insuffisance cardiaque aiguë (œdème pulmonaire).

    L'accident vasculaire cérébral est la complication la plus importante. Un accident vasculaire cérébral de type ischémique, provoqué par la formation d'un caillot sanguin dans les vaisseaux cérébraux (par exemple, lorsque le paroxysme est arrêté), survient chez 5% des patients dans les cinq années suivant le début de la fibrillation auriculaire.

    La prévention des complications thromboemboliques (accident vasculaire cérébral et embolie pulmonaire) est l'utilisation constante d'anticoagulants et d'agents antiplaquettaires. Cependant, il y a quelques nuances ici. Par exemple, avec un risque accru de saignement, le patient a une chance de saigner dans le cerveau avec le développement d'un AVC hémorragique. Le risque de développer cette maladie est supérieur à 1% chez les patients au cours de la première année suivant le début du traitement anticoagulant. La prévention d'une augmentation des saignements consiste en une surveillance régulière de l'INR (au moins une fois par mois) avec une correction opportune de la dose de l'anticoagulant.

    Vidéo: comment se produit un accident vasculaire cérébral dû à la fibrillation auriculaire

    Prévisions

    Le pronostic à vie pour la fibrillation auriculaire est déterminé principalement par les causes de la maladie. Par exemple, chez les survivants d'un infarctus aigu du myocarde et d'une cardiosclérose importante, un pronostic à court terme pour la vie peut être favorable et défavorable pour la santé et à moyen terme, le patient développant une insuffisance cardiaque chronique à moyen terme, détériorant et réduisant la qualité de la vie. la durée

    Cependant, avec l'utilisation régulière de médicaments prescrits par un médecin, le pronostic pour la vie et la santé est sans aucun doute amélioré. Et les patients atteints d'une forme permanente d'IA enregistrée à un jeune âge, avec une compensation adéquate, vivent avec elle même jusqu'à 20-40 ans.

    Fibrillation auriculaire du coeur: causes et méthodes de traitement

    La fibrillation auriculaire est l'une des formes les plus courantes de trouble du rythme cardiaque. Un autre nom pour la pathologie est la fibrillation auriculaire.

    En présence de cette maladie, une personne se plaint d'attaques soudaines de tachycardie. À ces moments-là, il lui semble que le cœur est sur le point de «sauter hors de la poitrine». Parfois, d'autres sensations sont possibles, comme si le cœur s'arrêtait pendant quelques secondes, après quoi il commençait à battre à vengeance. Pendant la période de "décoloration" du cœur, les mains d'une personne commencent à trembler, il ressent une forte faiblesse et des frissons partout sur son corps.

    La maladie se caractérise par de fortes interruptions du travail du muscle cardiaque. Les oreillettes cessent de se contracter normalement. Au lieu de cela, elles «tremblent», entraînant une diminution de la quantité de sang pénétrant dans les ventricules. Parfois, ils commencent à produire une vibration arythmique, ce qui amène une personne à avoir des épisodes de peur sans fondement, des attaques de panique et une forte détérioration de l'état général.

    La fibrillation auriculaire est accompagnée de fréquents épisodes de tachycardie, ce qui entraîne un manque d'air aigu, un essoufflement et un vertige. Parfois, des nausées avec envie de vomir. Chez certains patients, ces affections provoquent une syncope - perte de conscience à court terme. Comme beaucoup d'autres maladies cardiaques, la fibrillation auriculaire est étroitement liée à l'âge du patient. Le risque de développer une pathologie augmente de manière significative après que le patient a atteint l'âge de 40 ans, mais les épisodes de la maladie deviennent particulièrement forts entre 70 et 80 ans.

    Qu'est ce que c'est

    Par fibrillation auriculaire, on entend une violation de la fonction contractile du muscle cardiaque causée par la désorganisation de l'activité auriculaire. Cette pathologie se caractérise par une augmentation soudaine de la fréquence cardiaque, pouvant atteindre 600 battements par minute.

    En même temps, le nombre de contractions ventriculaires et auriculaires devient également arythmique, c'est-à-dire que ces processus ne coïncident pas dans le temps.

    Pourquoi la fibrillation auriculaire se développe-t-elle?

    Les causes de la fibrillation auriculaire sont divisées en 2 groupes:

    • cardiaque, directement liée au travail du cœur;
    • extracardiaque - autres facteurs, en raison de l’impact de la violation de la fonction contractile du muscle cardiaque.

    Regardons de plus près chacun de ces groupes.

    Causes cardiaques de la ma

    Ce groupe de causes de fibrillation auriculaire comprend:

    • conditions postopératoires;
    • maladies des artères coronaires du coeur;
    • hypertension artérielle persistante;
    • malformations cardiaques (congénitales et acquises);
    • cardiomyopathie.

    Il y a beaucoup plus de causes extracardiaques de la fibrillation auriculaire.

    Causes extracardiaques de MA

    Ce groupe comprend:

    • interventions chirurgicales antérieures dans la région du cœur;
    • maladies endocriniennes (diabète sucré, thyrotoxicose, etc.);
    • processus obstructifs se produisant dans les organes du système respiratoire et ayant un caractère chronique;
    • pathologies virales;
    • maladies du tractus gastro-intestinal;
    • maladies causées par une altération de la fonction du système nerveux central.

    Les facteurs prédisposant au développement de la fibrillation auriculaire peuvent également être:

    • médicaments non contrôlés;
    • antibiothérapie;
    • syndrome de fatigue chronique;
    • stress fréquent;
    • explosions émotionnelles;
    • exercice excessif;
    • abus d'alcool;
    • tabagisme excessif;
    • Abus de café et d'autres boissons contenant de la caféine en grande quantité (par exemple, la soi-disant "énergie").

    La fibrillation auriculaire peut survenir non seulement chez les patients âgés, mais également chez les jeunes. Dans ce cas, nous pouvons parler du développement de pathologies telles que le prolapsus de la valve mitrale. Une telle maladie est latente dans la plupart des cas et ne peut donc être détectée que lors des examens prophylactiques.

    Classification

    La fibrillation auriculaire a ses propres variétés, selon lesquelles ses symptômes diffèrent également. La maladie est classée selon les critères suivants:

    • cours clinique;
    • le taux de contraction des ventricules cardiaques.

    Considérez ces formes d'arythmie séparément.

    Types d'arythmie en cours clinique

    La fibrillation auriculaire selon la classification de l'évolution clinique est:

    1. Paroxystique. Cette forme de fibrillation auriculaire est caractérisée par l'apparition soudaine d'une crise dont la durée peut atteindre 6 à 7 jours. Mais, en règle générale, cela ne dure pas plus d'une journée. L'état pathologique disparaît de lui-même et ne nécessite aucune intervention médicale.
    2. Persistant. Cette forme de fibrillation auriculaire peut durer jusqu'à 7 jours. Amarré seulement en prenant des médicaments.
    3. Chronique, qui peut perturber le patient pendant une longue période, sans succomber à un traitement médical.

    Même si la maladie est bénigne, elle ne peut être considérée comme sans danger pour la santé humaine. Toute défaillance dans le travail du cœur implique une menace, il est donc inacceptable de les ignorer!

    Classification de MA pour la fréquence de contraction ventriculaire

    Si nous considérons la classification de la fibrillation auriculaire en fonction de la fréquence des contractions ventriculaires, alors elle peut être:

    • bradysystolique, dans lequel le débit ventriculaire est réduit à 60 battements par minute;
    • normosystolique avec une fréquence de contractions de 60 à 90 battements / min;
    • tachysystolique lorsque le taux de contraction des ventricules cardiaques dépasse 90 battements par minute.

    Les symptômes

    Très souvent, la fibrillation auriculaire peut survenir sans symptômes évidents, il est donc presque impossible de l'identifier sans subir de mesures diagnostiques instrumentales spéciales. En règle générale, la détection de la pathologie se produit complètement par hasard, lorsqu'on examine la présence d'autres écarts dans l'état de santé du patient.

    Si l'arythmie se manifeste toujours, les signes de son apparition peuvent être les suivants:

    • augmentation soudaine du rythme cardiaque, accompagnée de pulsations des veines du cou;
    • faiblesse, faiblesse générale;
    • fatigue
    • douleurs cardiaques, ressemblant à des douleurs d'angine (sensation de pression dans le cœur);
    • vertiges systématiques;
    • manque de coordination des mouvements au moment de l'attaque;
    • essoufflement, même avec un effort léger et dans un état de repos absolu;
    • transpiration excessive;
    • évanouissement;
    • syncope;
    • polyurie.

    Lorsque la pathologie devient chronique, le patient n'est plus tourmenté par l'inconfort et d'autres sensations désagréables dans la région du cœur. Peu à peu, la personne commence à s'habituer à la vie avec la maladie.

    Diagnostics

    Pour un diagnostic précis, le patient doit subir un examen médical spécial. Le schéma de diagnostic comprend les activités suivantes.

    1. Examen visuel du patient au cours duquel il est possible d’établir la maladie sous-jacente à l’origine du développement de la fibrillation auriculaire.
    2. Antécédents médicaux basés sur les plaintes des patients.
    3. Études cliniques d'urine et de sang. De telles procédures aideront également à identifier les pathologies pouvant causer une AM.
    4. Analyse biochimique du sang.
    5. Un électrocardiogramme qui aide à détecter les dysfonctionnements du coeur.
    6. Test d'hormone.
    7. KhMEKG - surveillance du cardiogramme, réalisée sur plusieurs jours par la méthode de Holter. La procédure aide à établir avec précision les périodes au cours desquelles des clignotements d'arythmie se produisent, même si l'état du patient n'a pas changé.
    8. Échocardiographie, qui aide à identifier les changements structurels du muscle cardiaque.
    9. Échocardiographie transœsophagienne, qui aide à détecter les caillots sanguins dans les oreillettes ou les oreillettes. Effectué en insérant la sonde dans l'œsophage du patient.
    10. Radiographie thoracique.
    11. Test de charge réalisé à l'aide d'un simulateur spécial. Au cours d'un exercice physique, le médecin évalue le travail du muscle cardiaque.

    Comment traiter la fibrillation auriculaire?

    Le traitement de l'arythmie dépend de sa forme. Ainsi, les méthodes de traitement utilisées dans les cas d'AMM paroxystique ne conviennent pas pour arrêter l'état pathologique de la forme chronique de la maladie.

    Caractéristiques du traitement de la fibrillation auriculaire paroxystique

    Dans ce cas, tous les efforts sont dirigés vers la restauration du rythme cardiaque des sinus. Si plus de 48 heures se sont écoulées depuis le développement du paroxysme, la question d'une autre stratégie de traitement est tranchée individuellement pour chaque personne. Dans ce cas, cela devrait prendre au moins 3 semaines après la prise de warfarine ou de médicaments similaires. Cependant, toutes les mesures visant à se débarrasser de la pathologie nécessitent une hospitalisation obligatoire du patient.

    Les méthodes suivantes sont utilisées pour restaurer le rythme cardiaque:

    • traitement médicamenteux avec novocinamide, Korglikon, strophantine (par voie intraveineuse) et cordarone (par voie orale);
    • traitement avec des médicaments réduisant la fréquence cardiaque - bêta-bloquants (Carvedilol, Nebilet, etc.), antiarythmiques (Propanorm, Allapinin), agents antiplaquettaires (Aspirine Cardio, TromboAss, etc.);
    • cardioversion, qui est utilisé avec l'inefficacité de la pharmacothérapie. Cette manipulation est effectuée dans une unité de cardiologie spécialisée en soins intensifs et nécessite l’introduction d’une anesthésie par voie intraveineuse. La technique de la procédure repose sur l'utilisation d'une petite décharge de courant électrique, avec laquelle le médecin "fait" battre le cœur au bon rythme.

    Si les crises d'arythmie se reproduisent souvent, le médecin peut prendre 2 décisions:

    1. Traduire la forme paroxystique de MA en permanente et traiter ensuite la pathologie.
    2. Effectuer une chirurgie d'urgence.

    En plus de ce qui précède, il existe également d'autres techniques dont l'utilisation aide à se débarrasser de la maladie. Il existe d'autres approches pour oublier les symptômes désagréables pendant longtemps.

    Traitement à la warfarine et aux nouveaux anticoagulants

    En cas de fibrillation auriculaire, tous les patients, à l'exception des personnes de 65 ans et plus, ainsi que les patients présentant un risque faible de développer des complications, se voient prescrire des anticoagulants oraux. En règle générale, les comprimés sont utilisés.

    La prise de warfarine commence par une dose minimale de 2,5 mg, mais augmentera progressivement jusqu'à 5 mg. Dans ce cas, le patient doit régulièrement subir des études de contrôle pour évaluer la dynamique positive du traitement et comprendre comment le médicament affecte la santé générale du patient. Si la capacité de contrôler l'INR est absente, le patient peut se voir prescrire d'autres médicaments - l'aspirine ou le Klopidorgel.

    Des anticoagulants bien connus tels que le Dabigatran, l'Apixaban, etc., n'étant plus considérés depuis longtemps comme des nouveautés, ils sont considérés comme des anticoagulants oraux ordinaires. Cela ne peut pas être dit à propos d'Edoksaban. Ce médicament a déjà passé 3 phases d'essais cliniques. Mais, jusqu'à ce qu'il soit enregistré, son application n'est pas réalisée avec MA.

    Quand une chirurgie est-elle indiquée?

    Le traitement chirurgical de la fibrillation auriculaire a ses propres objectifs. Par exemple, s’il existe une maladie cardiaque causant des arythmies, la chirurgie cardiaque empêche l’apparition de nouveaux foyers de la maladie. Bien que, bien sûr, nous ne pouvons pas exclure la possibilité de récurrence de la pathologie.

    Donc, avec d'autres pathologies cardiaques, il est plus opportun d'utiliser l'ablation au laser. Il se tient à:

    1. Fibrillation auriculaire permanente accompagnée d'une insuffisance cardiaque progressive rapide;
    2. L'inefficacité du traitement antiarythmique médicamenteux;
    3. Intolérance aux médicaments utilisés pour traiter l’AMM.

    L'ablation par radiofréquence consiste à exposer les zones malades des oreillettes à une électrode spéciale munie d'un capteur radio à l'extrémité. L'électrode est insérée dans l'artère fémorale, mais avant cela, on injecte une anesthésie générale au patient. Le processus est contrôlé par la télévision à rayons X. La procédure est absolument sans danger et le risque de blessure est réduit au minimum.

    Implantation de stimulateur cardiaque

    Dans certains cas, le médecin peut décider de présenter au patient un appareil spécial - un stimulateur cardiaque. Cet appareil est également appelé pilote artificiel du rythme cardiaque. Avec cela, vous pouvez normaliser la fréquence cardiaque.

    Un stimulateur cardiaque peut être à chambre unique (il ne stimule que la contraction auriculaire) et à deux chambres (il stimule les contractions auriculaire et ventriculaire). Les appareils modernes s’adaptent facilement au rythme de la vie, ce qui lui permet de ne pas penser à l’intensité de l’activité physique. En outre, l'appareil mémorise toutes les données relatives aux charges survenues récemment, sur la base desquelles le médecin pourra effectuer des calculs et évaluer le travail du cœur du patient.

    Technique de fonctionnement

    L’opération d’introduction d’un stimulateur électrique se déroule en 7 étapes:

    1. Le médecin fait une incision cutanée dans la partie inférieure de la clavicule;
    2. Sous contrôle minutieux des rayons X, une électrode spéciale est insérée dans le cœur;
    3. Le médecin teste le travail des électrodes;
    4. Les extrémités des électrodes insérées sont fixées au bon endroit. faites-le à l'aide d'embouts spéciaux ou de tire-bouchons spéciaux;
    5. Un sillon est formé dans le tissu adipeux sous-cutané, où le logement du stimulateur cardiaque sera ensuite placé.
    6. Le stimulateur implanté est connecté aux électrodes;
    7. Le site de l'incision est suturé.

    Ne pensez pas que l'installation d'un stimulateur cardiaque nuira à la qualité de vie du patient. Au contraire, en cas de fibrillation auriculaire, le dispositif rend le cœur plus fort et plus durable. Cependant, à partir du moment de l'opération, le patient doit toujours se rappeler qu'il porte un appareil plutôt compliqué. Afin de ne pas se faire du mal, il devra prendre des précautions.

    Règles de puissance

    Comme l'arythmie est souvent accompagnée d'autres pathologies du système cardiovasculaire, il est très important de suivre un régime pour prévenir de nouvelles attaques. Cela aidera à éviter un stress inutile sur le cœur, tout en enrichissant le corps en vitamines et minéraux essentiels.

    Pour ce faire, il faut exclure du régime alimentaire:

    • des bonbons;
    • tous les produits contenant du sucre (y compris les fruits);
    • sels et produits salés;
    • viande fumée;
    • les cornichons;
    • saucisses;
    • viandes et poissons gras;
    • beurre gras, margarine;
    • produits de boulangerie;
    • confiserie.

    Au lieu d’aliments «nocifs», il est recommandé au patient de manger plus de fruits et de légumes - crus, cuits à la vapeur ou cuits à la vapeur. Sous cette forme, ils conservent toutes leurs propriétés bénéfiques et enrichissent le corps en fibres, ce qui est très utile pour le métabolisme normal.

    Pronostic, complications et conséquences de la vie

    Dans la plupart des cas, les complications de la maladie sont dues à un accès tardif à un médecin et au non-respect de toutes les recommandations du médecin. Après avoir constaté les premiers progrès, de nombreux patients arrêtent le traitement ou commencent à prendre des médicaments à leur discrétion. Dyspnée, vertiges, douleurs cardiaques et crises aiguës de manque d'air sont les principales raisons pour lesquelles vous devez consulter un cardiologue.

    La fibrillation auriculaire est-elle traitée complètement? Il n'y a pas de réponse unique, car cela dépend de nombreux facteurs. Les médecins donnent le pronostic de traitement le plus favorable s’il était commencé à un stade précoce de développement. Les complications ne sont possibles que si les symptômes gênants de la pathologie ont été ignorés pendant longtemps. Et cela n'a pas d'importance, consciemment la personne a négligé la visite chez le médecin ou a supprimé l'indisposition à la manifestation de fatigue ou d'épuisement physique. Dans ce cas, le retard dans la visite au bureau du cardiologue peut être lourd de thrombose des vaisseaux cardiaques.

    En l'absence de traitement pour la fibrillation auriculaire, les pronostics sont extrêmement défavorables. Un dysfonctionnement des oreillettes peut entraîner la progression de la pathologie sous-jacente à l'origine de la fibrillation auriculaire. Les conséquences peuvent être imprévisibles.

De Plus, Lisez Les Navires

Norme d'hématocrite chez les enfants

Parmi les indicateurs déterminés dans l'analyse du sang de l'enfant, les parents ne le savent pas tout à fait. L'un d'eux peut être appelé un hématocrite, qui dans l'analyse est désigné par l'abréviation Htc.

Angiodystonie cérébrale - une violation de la tonalité des vaisseaux cérébraux

Un indicateur important de la santé humaine - le ton. Le fait qu'il soit nécessaire de suivre précisément cet indicateur est connu de beaucoup de gens, mais tout le monde ne tient pas compte du fait que le tonus n'est pas seulement dans les muscles.

L'indice de prothrombine, les déviations

Le test de coagulation du sang est une étude assez importante qui permet de déterminer la cause d’un certain nombre de maladies graves. Il aide à prévenir les caillots sanguins ou les saignements.

Examen complet du pontage coronarien: comment ça va, les résultats du traitement

Vous apprendrez de cet article: qu'est-ce que le pontage coronarien, des informations complètes sur ce qu'une personne devra faire face à une telle intervention, ainsi que sur la manière d'obtenir le maximum de résultats positifs d'une telle thérapie.

Qu'est-ce que la MID dans le test sanguin?

Au cours de la vie, les gens doivent à plusieurs reprises se rendre à la clinique et faire des tests pour surveiller l'état du corps. Un indicateur de la moitié du test sanguin est nécessaire pour estimer le rapport entre les éosinophiles, les basophiles et les monocytes dans le volume total du matériel.

Que faire si le vaisseau dans l’œil éclaté, les causes de la pathologie

Dans cet article, vous apprendrez: les raisons pour lesquelles un navire a éclaté à l’œil, ce qui peut l’affecter. Ai-je besoin d'un traitement?