Dans cet article, vous apprendrez de quoi il s'agit et comment l'hypertension se manifeste à 3 degrés, caractérisée par des valeurs de pression artérielle élevée (abrégé BP). L'augmentation de la pression est un problème grave en raison du risque élevé de complications potentiellement mortelles.

Avec l'hypertension de grade 3, la pression artérielle augmente considérablement. En conséquence, le risque de catastrophes vasculaires augmente et l'insuffisance cardiaque augmente progressivement en raison de la charge accrue exercée sur le cœur (incapacité du cœur à remplir pleinement sa fonction).

En fonction de la pression, l'hypertension artérielle est référée à l'un des trois degrés. Pour établir la catégorie, tenez compte à la fois de la pression systolique et de la pression diastolique, en vous concentrant sur le taux le plus élevé. Au niveau 3, l’indice supérieur est supérieur à 180 ou l’indice inférieur est supérieur à 140 mm Hg. st. Avec des chiffres de pression aussi importants, le risque de complications est jugé élevé, même en l'absence d'autres facteurs indésirables, et cette condition est dangereuse.

Souvent, une augmentation significative de la pression s'accompagne d'autres maladies cardiovasculaires, de troubles du métabolisme des glucides ou des lipides, d'une pathologie rénale et d'autres problèmes de santé. Une telle hypertension correspond au risque 3 de grade 3 (un risque cardiovasculaire très élevé). Le degré de risque dépend des indicateurs de pression artérielle et des facteurs affectant le pronostic. Attribuez les niveaux de risque faible, moyen, élevé et très élevé, indiqués par les chiffres de 1 à 4.

Il convient de distinguer 3 degrés d’hypertension du stade 3. Les degrés indiquent les niveaux d’hypertension artérielle et, lors de l’établissement du stade, tiennent compte de la progression de la maladie, de la défaite des organes cibles. Le stade 3 est caractérisé par la présence de maladies associées telles qu'un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde, une angine de poitrine, une insuffisance cardiaque, une insuffisance rénale, une néphropathie, une maladie artérielle périphérique, un anévrisme aortique, le diabète, une rétinopathie.

Ce sont principalement les cardiologues et les thérapeutes qui traitent de la maladie. Avec le développement des complications, les spécialistes en réanimation sont engagés dans la sauvegarde de la vie des patients. En cas d'accident vasculaire cérébral, le traitement est prescrit par un neuropathologiste. Pour guérir complètement l'hypertension, le grade 3 est rarement possible. Seulement si l'augmentation de la pression artérielle est secondaire, dure peu de temps et la raison qui l'a provoquée sera complètement éliminée.

Les raisons de l'augmentation de la pression

La maladie hypertensive affecte environ 35 à 40% de la population. Avec l'âge, le nombre de patients augmente. Dans le même temps augmente le risque cardiovasculaire.

La plupart des cas d’hypertension artérielle sont liés à l’hypertension, s’il n’est pas possible de déterminer avec précision la pathologie à l’origine du problème. Cette variante de la maladie est appelée hypertension primaire (essentielle).

Le mécanisme spécifique du développement de la maladie n'est détecté que dans 5 à 10% des cas. Une telle hypertension symptomatique est considérée comme potentiellement réversible si la cause de son apparition peut être éliminée.

De nombreux facteurs et mécanismes sont impliqués dans la formation de l'hypertension essentielle. Les causes de l'hypertension comprennent des facteurs internes et externes, dont certains peuvent être influencés, tandis que d'autres ne peuvent être pris en compte que:

  • Puissance Pour provoquer le développement de l'hypertension peut excès de sel dans les aliments, les aliments riches en calories. Il est également noté que augmente le risque d'augmentation de la pression artérielle insuffisante de fruits dans le régime alimentaire.
  • Obésité, syndrome métabolique, diabète.
  • Dyslipidémie - une violation du ratio de lipides sanguins bénéfiques et nocifs, provoquant une athérosclérose vasculaire, qui contribue à la croissance de la pression.
  • Maladies cardiovasculaires, pathologie du rein.
  • Âge et sexe. Plus une personne est âgée, plus le risque d’augmentation de la pression artérielle est élevé. Jusqu'à 50 ans, l'hypertension est plus souvent touchée par les hommes. Après la ménopause, le nombre de femmes qui tombent malades augmente considérablement et dépasse même parfois le nombre de cas d'hypertension chez les hommes. Le nombre de pressions augmente également avec l’âge, de sorte que l’hypertension de grade 3 est plus fréquente chez les personnes plus âgées.
  • Facteurs psycho-émotionnels, stress chronique.
  • Le tabagisme La nicotine augmente brièvement la pression de 10 à 20 mm de mercure. st. avec chaque cigarette fumée. En conséquence, les chiffres moyens de la pression artérielle peuvent augmenter considérablement pendant la journée.
  • Alcool Certaines études ont montré que la consommation de petites quantités d'alcool n'affectait pas l'augmentation de la pression, mais il a été démontré que le risque de maladie augmente lorsque l'alcool est consommé avec abus.
  • Facteurs génétiques. Ils ne conduisent pas toujours à la formation de la maladie, mais améliorent souvent de manière significative la réponse aux effets d'autres facteurs provoquants. Les cas de développement précoce de maladies cardiaques chez des parents proches revêtent une importance particulière.
  • L'hypodynamie. Ce facteur contribue au développement de l'obésité et de la pathologie cardiovasculaire, augmentant le risque d'augmentation de la tension artérielle et le risque de complications vasculaires.

Plusieurs mécanismes sont impliqués dans le développement de l'hypertension, qui se manifeste dans chaque cas par des combinaisons différentes, qui déterminent les caractéristiques individuelles de l'évolution de la maladie et les différentes réactions aux médicaments antihypertenseurs. Les principaux mécanismes de formation de l'hypertension:

  1. Neurogéniques, en particulier l’activation du système nerveux sympathique, ces mécanismes jouent un rôle important dans l’hypertension chez les personnes obèses, au stade initial du diabète, dans l’insuffisance cardiaque.
  2. Mécanismes rénaux. L’excrétion de sodium par les reins est un moyen de réguler la pression. En pathologie, ce mécanisme peut être perturbé, du fait que les sels sont éliminés plus lentement que d'habitude, ce qui entraîne une augmentation du volume plasmatique et de la pression artérielle. Cette forme d'hypertension est souvent due à des facteurs génétiques.
  3. Mécanismes vasculaires. L'augmentation de la pression peut être due, d'une part, à un dysfonctionnement de l'endothélium - une couche de cellules tapissant les vaisseaux de l'intérieur, et, d'autre part, à un remodelage des vaisseaux. L'endothélium produit diverses substances responsables du tonus vasculaire. La dysfonction des cellules endothéliales entraîne la perturbation de l’un des principaux mécanismes de protection contre l’hypertension. Le remodelage vasculaire apparaît généralement plus tard que la dysfonction endothéliale et aggrave l'hypertension. Simultanément, un épaississement des parois des vaisseaux sanguins et une diminution de leur jeu sont formés.
  4. Les mécanismes hormonaux jouent un rôle important dans le maintien des valeurs de pression normales. Les substances produites par les structures spéciales des reins, l'hormone sécrétée par les glandes surrénales, l'aldostérone et certaines autres substances bioactives sont impliquées dans un système de réglementation complexe.

Risque cardiovasculaire pour l'hypertension de grade 3

En cas d’hypertension artérielle ou d’augmentation significative de la pression artérielle, les organes cibles souffrent: myocarde, cerveau, structures rénales, membrane réticulaire des yeux. En conséquence, les complications de l'hypertension artérielle peuvent se développer:

  • coup de cerveau;
  • attaques d'ischémie, infarctus du myocarde;
  • la progression de l'athérosclérose;
  • insuffisance cardiaque;
  • maladie rénale;
  • rétinopathie - lésions rétiniennes;
  • mort subite cardiaque.

Symptômes de l'hypertension artérielle degré 3

Une augmentation de la pression peut survenir inaperçue et peut être constatée de manière aléatoire lors de la mesure de la pression artérielle. C'est habituellement le cas de l'hypertension de grade 1. Les manifestations de la maladie au stade initial se produisent généralement avec des sauts de pression importants.

Une augmentation plus significative de la pression artérielle, caractéristique de l'hypertension de grade 2, est plus difficile à tolérer par les patients. Les maux de tête, le sentiment de faiblesse et d’autres symptômes de l’hypertension peuvent être perturbés non seulement pendant la crise, mais aussi après tout surmenage physique et psycho-émotionnel.

Avec le grade 3, la pression monte à des nombres élevés, de sorte que la condition empire, les symptômes augmentent. Avec une évolution prolongée de la maladie, les patients peuvent s'habituer à une augmentation de la pression artérielle et ne pas remarquer les symptômes, ni les associer à d'autres causes. Mais une pression élevée augmente la charge sur le cœur, entraînant une insuffisance cardiaque et un risque accru de mort subite. Par conséquent, quelle que soit la gravité des symptômes, il convient de s’efforcer de normaliser complètement la pression artérielle.

L’hypertension de grade 3 se manifeste par les symptômes suivants:

  • maux de tête
  • vertiges périodiques,
  • acouphènes
  • fatigue
  • chagrin d'amour

Avec le développement de la crise - une forte augmentation de la pression artérielle, les symptômes augmentent rapidement, il y a de nouvelles manifestations de la maladie. Une crise simple se caractérise par les plaintes suivantes:

  1. Mal de tête
  2. Nausée, vomissements.
  3. Mouches devant vos yeux.
  4. Douleur cardiaque
  5. Rythme cardiaque rapide.
  6. Engourdissement de la langue, troubles de la sensibilité dans différentes parties de la peau.
  7. Frissons, fièvre, transpiration accrue.
  8. Mictions fréquentes.

Avec une crise compliquée, les symptômes d'une complication développée apparaissent: attaque transitoire ischémique, accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, œdème pulmonaire, anévrysmes de l'aorte disséqués.

Traitement de la maladie

Drogues

Une hypertension symptomatique permet de guérir complètement et de normaliser la pression artérielle, lorsque, grâce au traitement, il est possible d'éliminer complètement la cause de l'augmentation de la pression artérielle. En cas d’hypertension, afin de maintenir l’indicateur dans la norme et de réduire le risque cardiaque, il est nécessaire de prendre en permanence des antihypertenseurs.

Lorsque l'hypertension de grade 3 est détectée, les médicaments permettant d'abaisser la tension artérielle sont immédiatement prescrits, tout en donnant des recommandations sur les modifications à apporter au mode de vie. Le but des médicaments antihypertenseurs est de réduire de 90 la pression inférieure à 140. Avec une pression artérielle initialement élevée, il est conseillé de prescrire un traitement d'association, car il n'est généralement pas possible de réduire la pression dans l'hypertension de 3 degrés en prenant un seul médicament.

Les principaux groupes de médicaments qui réduisent la pression comprennent:

  • les bêta-bloquants (métoprolol, bisoprolol);
  • les diurétiques (hydrochlorothiazide, furosémide);
  • antagonistes du calcium (nimodipine, amlodipine);
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ACE) et les inhibiteurs des récepteurs de l'angiotensine (lisinopril, losartan);
  • alpha-bloquants (doxazosine, alfuzosine);
  • inhibiteurs de la rénine (aliskiren).

Hypertension du troisième degré - une indication pour la nomination simultanée de 2 ou 3 médicaments pour réduire la pression. Les plus efficaces sont les combinaisons d'un inhibiteur de l'ECA et d'un diurétique ou d'un antagoniste du calcium, d'un bêta-bloquant et d'un diurétique.

Outre le traitement antihypertenseur, d'autres méthodes de correction des facteurs de risque de complications sont également utilisées: médicaments antiplaquettaires, traitement hypolipidémiant, agents hypoglycémiques selon les indications. Il est particulièrement important de prendre des mesures complètes pour l'hypertension à risque 4.

Lorsqu'ils choisissent des drogues, ils sont tout d'abord guidés par l'efficacité d'un groupe de drogues donné dans une situation donnée. En cas de comorbidité, la préférence est donnée aux médicaments qui auront des effets bénéfiques, en tenant compte de la maladie associée. En nommant le médicament, prenez en compte les éventuelles contre-indications. Par exemple, les bêta-bloquants ne sont pas utilisés dans le traitement de l'hypertension chez les patients présentant un pouls inférieur à 55 par minute, en présence d'un bloc auriculo-ventriculaire important, avec de graves altérations de la circulation périphérique.

Le choix de médicaments pour l'hypertension de grade 3 est parfois difficile, car vous devez prendre en compte de nombreux facteurs. Un objectif distinct est de convaincre le patient de la nécessité de prendre plusieurs médicaments de façon constante, dans la plupart des cas tout au long de la vie.

Changement de mode de vie

Comment changer votre mode de vie pour que le traitement soit efficace:

  • Réduction de la consommation de sel dans l'alimentation (moins de 5 grammes par jour). Il est nécessaire de refuser la salinité et le salage des plats.
  • Renonciation à l'alcool ou à sa réduction à 10-20 g par jour.
  • Des recommandations nutritionnelles supplémentaires concernent l'augmentation de la consommation de légumes, de produits laitiers faibles en gras, de grains entiers, de céréales et de fruits. Les repas contenant du cholestérol et des graisses saturées ne sont pas recommandés. L'inclusion de poisson dans l'alimentation deux fois par semaine et plus souvent est la bienvenue.
  • Perte de poids avec obésité. Avec les maladies cardiovasculaires existantes, la stabilisation du poids est recommandée car une perte de poids importante peut aggraver l’état des patients. Cela est particulièrement vrai pour les patients âgés.
  • Cesser de fumer. L'impact négatif de cette habitude n'est pas seulement une augmentation de la pression artérielle, mais également une augmentation significative du risque cardiovasculaire et un effet néfaste sur la santé de l'organisme. La dépendance à la nicotine est parfois si prononcée qu'il est nécessaire de recourir à la nomination temporaire d'un traitement de remplacement.
  • Activité physique Les meilleurs résultats en matière de réduction de la pression artérielle et de risque cardiovasculaire sont obtenus par des activités de plein air régulières (marche, course à pied, vélo). En ce qui concerne l’entraînement en force dans l’hypertension, des études ont montré une meilleure tolérance aux exercices dynamiques par rapport aux charges statiques.
Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Prévisions

Le pronostic de l'hypertension est principalement déterminé par le degré et non par le stade de la maladie. Mais les chiffres de la pression artérielle affectent également le risque de complications cardiovasculaires. En conséquence, l'hypertension de grade 3 entraîne plus souvent une invalidité et devient la cause du décès qu'une maladie avec une augmentation de pression moins importante.

L'hypertension de grade 3 peut ne pas être accompagnée de facteurs de risque et de comorbidités supplémentaires. Les observations montrent que dans une telle situation, les complications ne se développent pas plus souvent que dans 20 à 30% des cas. Si le risque est considéré comme un risque très élevé 4, la probabilité de complications dépasse 30%.

Hypertension 2 degrés, risque 3: pouvez-vous avoir un handicap?

Les experts ont identifié un groupe de pathologies classées parmi les maladies de la société moderne. Ces maux sont causés par le flux de processus dans la société, les changements de rythme et de mode de vie dans la direction de l'accélération. Sans aucun doute, cela affecte la santé. L'une des causes de l'invalidité, la progression de divers maux, la mortalité est considérée comme le diagnostic "d'hypertension de 2 degrés". Les médecins avec une attention particulière distinguent ce stade particulier de la pathologie, car il s'agit d'un état transitoire, considéré comme une certaine ligne de démarcation entre l'évolution normale et plus sévère de la maladie et ses conséquences.

Importance du problème

Comme le montre la pratique, l’hypertension de 1, 2 degrés est significativement "plus jeune" ces dernières années. Dans ce cas, la première étape de la pathologie, les patients ne font pas assez attention. Cela concerne en particulier les situations dans lesquelles la maladie n’est accompagnée d’aucune manifestation susceptible de perturber le cours de la vie. Les gens ne commencent à chercher de l'aide que lorsqu'ils sont vraiment malades. Cela contribue à l'émergence de crises sur fond d'une augmentation de la pression à la vitesse d'un nombre critique. En conséquence, lorsque les gens consultent un médecin, ils présentent une maladie hypertensive de 2, 3 degrés. Et souvent, la pathologie passe la deuxième étape, allant directement de la première à la troisième. Ce dernier se manifeste par des complications assez graves - accident vasculaire cérébral, crise cardiaque. C’est pour cette raison que l’hypertension du deuxième degré occupe actuellement une place particulière en cardiologie.

Informations générales sur la pathologie

L'hypertension est une maladie chronique. La principale manifestation est l'hypertension artérielle. Selon les normes internationales, l'hypertension est considérée comme une affection caractérisée par une augmentation de la pression artérielle normale: systolique - plus de 140 unités, diastolique - plus de 90. Une condition essentielle pour la fixation de la GB est la mesure triple des paramètres pendant la journée ou la double détermination de l'augmentation des nombres pendant la semaine. Dans d'autres cas, il s'agit simplement d'hypertension artérielle de nature situationnelle ou symptomatique, portant une fonction adaptative. En fait, la mesure tonométrique des indicateurs est la seule confirmation de l'hypertension à n'importe quel stade. Dans le cas de la manifestation initiale de la pathologie, on appelle essentielle ou simplement hypertension. Lors de l’examen, il est impératif d’exclure d’autres facteurs qui entraînent des modifications des indicateurs. Ils comprennent notamment la pathologie rénale, l'hyperfonctionnement surrénalien, l'hyperthyroïdie, l'hypertension neurogène, le phéochromocytome et autres. En présence de l'un de ces maux, il est impossible de diagnostiquer l'hypertension.

Causes de la pathologie

Parmi les facteurs provocants pouvant être causés par l'hypertension, il convient de noter:

  • Prédisposition génétique.
  • Manque de magnésium et de calcium dans les aliments.
  • Consommation excessive d'aliments salés.
  • Le tabagisme
  • Réception de l'alcool.
  • Obésité de type dyshormonal ou alimentaire.
  • Abus de café ou de thé fort.
  • Obligations et position dans la société.
  • Agitation psycho-émotionnelle fréquente.

Mécanisme de développement

Les facteurs énumérés ci-dessus provoquent l'activation du complexe hormonal sympatho-surrénalien. Avec son fonctionnement constant, un spasme se produit dans de petits vaisseaux de nature persistante. C'est le mécanisme principal pour augmenter la pression. Les modifications des indicateurs ont un effet négatif sur les autres organismes. Les reins sont particulièrement touchés. Avec leur ischémie, le système de la rénine est démarré. Il entraîne une augmentation ultérieure de la pression due à un spasme vasculaire supplémentaire et à une rétention hydrique. En conséquence, un cercle vicieux avec des liens distincts est formé.

Classification de la pathologie

En cette matière, les étapes et les degrés doivent être clairement distingués. Ce dernier est caractérisé par le niveau auquel la pression augmente. Les étapes reflètent le tableau clinique et les complications. Conformément au concept mondial, les stades de l'hypertension artérielle peuvent ressembler à ceci dans la description:

  • Les altérations structurelles des organes et les complications n'étaient pas identifiées.
  • La formation de conséquences dangereuses sous forme d'attaque cérébrale et de crise cardiaque.
  • Il existe des signes de restructuration des organes internes associés à une pression élevée: cardiopathie hypertensive de 2 degrés, modifications du fond de l'œil, lésion du réseau vasculaire cérébral, rein ridé.

Stratification

La définition du risque en cardiologie fait référence à l’évaluation du niveau de développement de complications chez un patient particulier. Cela est nécessaire pour isoler les patients pour lesquels une surveillance spéciale des indices de pression doit être assurée. Ceci prend en compte tous les facteurs pouvant affecter le pronostic, l'évolution et le développement de la pathologie. Il y a les catégories suivantes:

  • Patients des deux sexes, dont l’âge n’est pas inférieur à 55 ans, présentant un premier degré d’hypertension, non accompagnés de lésions des organes internes et du cœur. Dans ce cas, le niveau de risque est inférieur à 15%.
  • Patients atteints du premier, deuxième degré d'hypertension, non accompagnés de modifications structurelles des organes. Dans le même temps, il existe au moins trois facteurs de risque. Le niveau de danger dans ce cas est de 15-20%.
  • Patients avec le premier, deuxième degré de GB avec trois facteurs de risque ou plus. Dans le même temps, des modifications structurelles des organes internes sont détectées. Les patients diagnostiqués avec l'hypertension de grade 2, risque 3, peuvent être handicapés. Le niveau de danger dans ce cas est 20-30%.
  • Patients atteints d’hypertension du second degré, compliqués de multiples facteurs de risque. Dans le même temps, il y a des changements structurels prononcés dans les organes internes. Hypertension 2 degrés, risque 4 correspond à un niveau de risque supérieur à 30%.

Tableau clinique

Comment l'hypertension de grade 2 se manifeste-t-elle? Les symptômes d’une pathologie simple sont les suivants:

  • Douleur dans la tête de nature palpitante, localisée dans le cou ou les tempes.
  • Arythmie, tachycardie, palpitations cardiaques.
  • Faiblesse générale.
  • Nausée dans le contexte de la crise.

Parmi les manifestations de la pathologie doit également être noté des signes instrumentaux de dommages au cerveau, aux reins, au coeur, au fundus. Pour confirmer ces lésions, un ECG est attribué au patient. L'électrocardiographie peut détecter des symptômes tels qu'une hypertrophie du ventricule gauche, une augmentation de la tension dans les dents de base.

Enquête

Comme mesures de diagnostic supplémentaires, le patient se voit prescrire:

  • ECHO-cardiographie.
  • Fond de recherche.
  • Échographie des reins.
  • Analyse biochimique du spectre lipidique et du sang.
  • Études du profil glycémique.

Hypertension 2 degrés: l'armée

Il arrive souvent que des conflits surviennent lors du recrutement dans les rangs des forces armées ou directement lorsqu’ils servent avec des soldats soumis à de fortes pressions. Dans le même temps, l'armée est encline à reconnaître ces jeunes comme aptes. Les soldats ou les conscrits cherchent à servir sans porter préjudice à leur propre santé. Conformément à la législation, l'hypertension de grade 2 est considérée comme une contre-indication absolue à la conscription si elle est confirmée correctement. Ces jeunes sont soit commandés, soit envoyés en thérapie, après examen de la question de l'opportunité du service.

Capacité de travail

Pour établir un groupe de handicaps particulier, la Commission, à l'exception du stade de développement de la maladie, prend en compte les éléments suivants:

  • La présence de complications et leur gravité.
  • Le nombre et la fréquence des crises.
  • Caractéristiques professionnelles caractéristiques de conditions de travail spécifiques.

Ainsi, pour les patients atteints de maladie hypertensive de degré 2, risque 3, ils peuvent contracter une invalidité du troisième groupe. Dans ce cas, la pathologie elle-même a un cours normal, accompagné de lésions peu prononcées des organes internes. En raison de ces facteurs, les patients sont classés avec un niveau de danger faible. Le groupe de personnes handicapées dans ce cas est principalement constitué pour un emploi convenable. En cas de maladie grave, il peut y avoir une atteinte organique modérée ou prononcée. L'insuffisance cardiaque dans ce cas est également considérée comme moyenne. Dans cet état, le patient se voit attribuer un deuxième groupe d'invalidité. C'est considéré comme non-travail. Au troisième degré de la maladie, les patients reçoivent le groupe d'invalidité 3. Dans ce cas, on note ce qui suit:

  • La progression de la pathologie.
  • La présence de graves dommages, violations des fonctions des organes internes.
  • L'insuffisance cardiaque est prononcée.
  • La capacité de prendre soin de soi, de bouger et de communiquer est extrêmement limitée.

Activités thérapeutiques

Le traitement de l'hypertension de 2 degrés devrait viser principalement à éliminer les facteurs qui provoquent le développement de la maladie. Seul le traitement médicamenteux est inefficace. L'ensemble de mesures comprend les éléments suivants:

  • Se débarrasser des mauvaises habitudes (cesser de fumer et de boire).
  • Exception de café et thé fort.
  • Limitez votre consommation de sel et de liquides.
  • Régime épargnant. Glucides et lipides facilement digestibles, les plats épicés sont exclus du régime.
  • Ajuster le mode du jour.
  • L'exclusion du stress psycho-émotionnel. Si nécessaire, le médecin peut vous prescrire des sédatifs tels que Corvalol, Fitsed et autres.
  • Correction du diabète et de l'obésité.

Effets de drogue

Prendre des médicaments nécessite une attention particulière. La pharmacothérapie vise à éliminer l’hypertension elle-même et ses conséquences. Les préparations sont prescrites par étapes. Au début, les moyens les plus faibles sont indiqués, puis les plus forts. La tactique implique l'utilisation d'un seul médicament et d'un groupe de médicaments. En règle générale, les patients atteints d'hypertension de grade 2 sont prescrits:

  • Bloqueurs d'adrénorécepteurs. Ceux-ci comprennent les fonds "bisoprolol", "métoprolol".
  • Bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine. Parmi eux se trouvent les médicaments "Valsartan", "Losartan".
  • Inhibiteurs de l'ECA. Ce groupe comprend les médicaments "Lisinopril", "Enalapril".
  • Diurétique signifie "Veroshpiron", "Hypothiazide", "Trifas", "Furosémide".
  • Médicaments combinés "Tonorma", "Equateur", "Enap N", "Kaptopres", "Liprasid".

Traitement de l'hypertension à 2 degrés comprend un ajustement de l'activité cardiaque, ainsi que de la circulation cérébrale. Paramètres surveillés et fonctions des systèmes. La principale condition pour un impact effectif est la continuité des mesures thérapeutiques sous le contrôle attentif de spécialistes. Une importance particulière est accordée aux indicateurs de pression artérielle. Il est nécessaire de les réparer régulièrement. La réception des médicaments ou des groupes de médicaments doit être quotidienne. Seul le dosage des agents est sujet à ajustement. Dans la nomination de médicaments sont pris en compte non seulement la nature de l'évolution et la durée de la maladie. Le but du régime et de la posologie est atteint en fonction de la tolérabilité et des autres caractéristiques individuelles du patient. Si des effets indésirables se produisent lors de la prise du médicament, consultez immédiatement votre médecin.

Hypertension artérielle 1, 2, 3 degrés

L'hypertension est un syndrome d'augmentation persistante de la pression artérielle lorsque la pression systolique est supérieure à 139 mm Hg. Art., Et diastolique supérieure à 89 mm Hg. st.

On considère qu'une tension artérielle normale chez une personne en bonne santé est comprise entre 120 et 80 mm Hg. Art., (Systolique / diastolique, respectivement). Il existe deux types d’hypertension: l’hypertension primaire (essentielle) et l’hypertension symptomatique (ou secondaire).

Probablement, chaque personne au moins une fois dans sa vie a été confrontée à une pression accrue, l'a vécue ou l'a appris par le biais de plaintes de parents et d'amis. Non seulement l’hypertension est dangereuse en soi, mais elle est également un catalyseur et la cause de nombreuses autres maladies, beaucoup plus dangereuses, qui ne sont pas si rarement mortelles.

Des études de scientifiques ont montré que des modifications des indicateurs de pression artérielle de 10 mm Hg augmentaient le risque de pathologies graves. Le cœur, les vaisseaux sanguins, le cerveau et les reins sont les plus touchés. Ce sont ces organes qui portent le coup, aussi sont-ils appelés «organes cibles». Cure complètement cette maladie est impossible, mais la pression artérielle peut être contrôlée.

Des statistiques

Voici quelques statistiques:

  1. Une hypertension artérielle a été détectée chez 20 à 30% de la population adulte totale.
  2. La prévalence de la pathologie augmente proportionnellement à l'âge: chez les personnes âgées âgées de 60 à 65 ans, les taux d'incidence atteignent 50 à 65%.
  3. L’hypertension artérielle est plus fréquente chez les hommes qu’à 40 ans, mais elle est plus souvent diagnostiquée après 40 ans chez les femmes. Cela est dû à l’effet protecteur des œstrogènes, qui cessent d’être activement développés pendant la ménopause.
  4. Chez 90% des patients atteints d'hypertension artérielle, il n'est pas possible d'identifier la cause de la pathologie. Cette forme de la maladie est appelée essentielle ou primaire.
  5. Chez 3 à 4% des patients, l'augmentation de la pression est expliquée par des problèmes de reins, chez 0,1 à 0,3% - par des pathologies endocriniennes. Le stress, les facteurs hémodynamiques, neurologiques et les médicaments ont une influence active sur le développement de l'hypertension.

Causes de développement

De quoi s'agit-il et quels sont les facteurs de risque? Les causes de l'hypertension sont diverses. La base de la division de l'hypertension en primaire et secondaire est l'étiologie de cette maladie.

L'épisode primaire survient indépendamment du contexte de certains facteurs de risque. Ceux-ci comprennent:

  1. L'hérédité. Malheureusement, c'est la cause la plus courante de la maladie. Il est particulièrement regrettable qu'aucune drogue ne puisse modifier ce facteur de risque et en réduire les effets sur la santé humaine.
  2. Paul L'hypertension affecte souvent les femmes, ce qui s'explique par le contexte hormonal correspondant.
  3. Âge 55 ans chez les femmes et 60 ans chez les hommes sont déjà considérés comme des facteurs de risque de développement de l'hypertension.
  4. L'obésité. Un poids corporel excessif affecte le travail du cœur et conduit à un épuisement rapide des réserves énergétiques du myocarde (muscle cardiaque).
  5. Le diabète.
  6. Exposition excessive au stress;
  7. L'hypodynamie. La maladie du XXIe siècle est une perturbation du travail de divers organes et systèmes due à un mode de vie sédentaire.

Les facteurs de risque augmentent la pression artérielle progressivement, conduisant au développement de l'hypertension.

Classification de la pression artérielle

Selon cette classification, adoptée en 1999 par l’OMS, les indicateurs suivants sont classés dans la catégorie «standard» de la DA:

  1. Optimal - moins de 120/80 mm Hg. st.
  2. Normal - moins de 130/85 mm Hg.
  3. Normal élevé - 130-139 / 85-89 mm Hg

Et les indicateurs de l'hypertension artérielle sont classés par degrés:

  • 1 degré (l'hypertension est molle) - 140-159 / 90-99 mm Hg
  • 2 degrés (hypertension modérée) - 160-179 / 100-109 mm Hg
  • Grade 3 (hypertension grave) - 180 et plus / 110 et plus
  • Hypertension limite - 140-149 / 90 et moins. (Cela implique une augmentation épisodique de la pression artérielle suivie de sa normalisation spontanée).
  • Hypertension systolique isolée - 140 et plus / 90 et moins. (La pression artérielle systolique est augmentée, mais la pression artérielle diastolique reste normale).

Classification des maladies

Lors de l’examen diagnostique, il est très difficile de déterminer le lieu de concentration des facteurs pathologiques entraînant une augmentation de la pression. La pathogenèse présente également des différences en ce qui concerne les types de maladie. Il existe la classification suivante de l'hypertension artérielle:

  1. L’hypertension artérielle pulmonaire essentielle est considérée comme l’un des types d’hypertension artérielle rare, mais qui représente un grand danger pour la vie. Déterminer cette affection en fonction des symptômes est très difficile, et il est encore plus difficile à traiter. L'hypertension artérielle pulmonaire se forme en raison de la résistance accrue des vaisseaux pulmonaires et, par conséquent, d'un débit sanguin insuffisant.
  2. Malin. Les symptômes d’une telle hypertension se présentent sous forme d’hypertension artérielle jusqu’à 220/130. il y a un changement radical dans le fond de l'oeil et un œdème du disque du nerf optique. Si le diagnostic a été posé à temps, alors guérir ce type d'hypertension est bien réel.
  3. Hypertension artérielle rénovasculaire. Les raisons de la formation de ce type de maladie sont la présence de pathologies telles que la vascularite, l'athérosclérose des vaisseaux et les tumeurs malignes des reins. La pathogenèse de la maladie est réduite à la formation d'une pression caractéristique, qui peut être représentée par une pression artérielle systolique normale et élevée.
  4. Hypertension artérielle labile. Ce type de maladie se caractérise par une normalisation périodique de la pression. Les patients souffrant de cette forme d'hypertension artérielle ne sont pas qualifiés de malades, car ils ne constituent pas une pathologie. Dans certains cas, sur une période de temps, la pression artérielle revient à la normale.

Hypertension artérielle 1, 2, 3 degrés

Pour déterminer le degré d'hypertension artérielle, il est nécessaire d'établir des valeurs de pression artérielle normales. Chez les personnes de plus de 18 ans, une pression ne dépassant pas 130/85 mm Hg est considérée comme normale. La pression 135–140 / 85–90 est la limite entre la norme et la pathologie.

En fonction du niveau d’augmentation de la pression artérielle, on distingue les stades suivants de l’hypertension artérielle:

  1. Lumière (140–160 / 90–100 mmHg) - la pression augmente sous l'influence du stress et de l'effort physique, après quoi elle revient lentement à des valeurs normales.
  2. Modérée (160–180 / 100–110 mm Hg) - La tension artérielle fluctue au cours de la journée; des signes de dommages aux organes internes et au système nerveux central ne sont pas observés. Les crises hypertensives sont rares et bénignes.
  3. Lourd (180–210 / 110–120 mmHg). Les crises hypertensives sont caractéristiques de cette étape. Lors de l'examen médical des patients, on constate une ischémie cérébrale transitoire, une hypertrophie ventriculaire gauche, une augmentation de la créatinine sérique, une microalbuminurie, un rétrécissement des artères rétiniennes.
  4. Extrêmement lourd (plus de 210/120 mmHg). Les crises hypertensives sont fréquentes et difficiles. Des lésions graves des tissus entraînent un dysfonctionnement des organes (insuffisance rénale chronique, néphroangiosclérose, anévrisme disséquant des vaisseaux sanguins, œdème et hémorragie du nerf optique, thrombose cérébrale, insuffisance ventriculaire gauche cardiaque, encéphalopathie hypertensive).

L’évolution de l’hypertension artérielle peut être bénigne ou maligne. La forme maligne est caractérisée par la progression rapide des symptômes, l'ajout de complications graves des systèmes cardiovasculaire et nerveux.

Premiers signes

Parlons des symptômes courants de l'hypertension artérielle. Beaucoup justifient très souvent leur indisposition par la fatigue et le corps donne déjà des signaux complets pour que les gens soient enfin attentifs à leur santé. Jour après jour, en détruisant systématiquement le corps humain, l'hypertension artérielle entraîne de graves complications et conséquences. Une crise cardiaque soudaine ou un accident vasculaire cérébral inattendu est, hélas, une tendance triste. L'hypertension artérielle non diagnostiquée peut "tuer tranquillement" une personne.

Les chiffres ci-dessous vous font vous demander. Pour les personnes hypertendues:

  • Les lésions vasculaires des jambes se produisent 2 fois plus souvent.
  • La cardiopathie ischémique se développe 4 fois plus souvent.
  • Les accidents vasculaires cérébraux se produisent 7 fois plus souvent.

C'est pourquoi il est très important de consulter un médecin si vous êtes concerné:

  1. Maux de tête fréquents;
  2. Des vertiges;
  3. Sensations lancinantes dans la tête;
  4. "Mouches" dans les yeux et bruits dans les oreilles;
  5. Tachycardie (palpitations cardiaques);
  6. Douleur dans le coeur;
  7. La nausée et la faiblesse;
  8. Puffiness des membres et gonflement du visage le matin;
  9. Engourdissement des membres;
  10. Anxiété inexpliquée;
  11. Irritabilité, obstination, jetant d'un extrême à l'autre.

À propos, l'hypertension, en effet, laisse une empreinte sur le psychisme humain. Il existe même un terme médical spécial «de nature hypertonique». Par conséquent, si une personne devient soudainement difficile à communiquer, n'essayez pas de le modifier pour le mieux. La raison réside dans la maladie à traiter.

Il faut se rappeler que l'hypertension, à laquelle on ne prête pas l'attention qui convient, peut raccourcir considérablement la durée de la vie.

Symptômes de l'hypertension artérielle

L’évolution clinique de l’hypertension artérielle est variable et dépend non seulement du niveau d’augmentation de la pression artérielle, mais également du nombre d’organes cibles impliqués dans le processus pathologique.

Pour le stade précoce de l'hypertension, les troubles du système nerveux sont typiques:

  • céphalées passagères, le plus souvent localisées dans la région occipitale;
  • des vertiges;
  • sensation de pulsation des vaisseaux sanguins dans la tête;
  • les acouphènes;
  • troubles du sommeil;
  • des nausées;
  • battement de coeur;
  • fatigue, léthargie, sentiment de faiblesse.

La progression de la maladie, associée aux symptômes ci-dessus, est associée à un essoufflement, qui se produit pendant un effort physique (monter un escalier, faire du jogging ou marcher).

Une augmentation de la pression artérielle est supérieure à 150–160 / 90–100 mmHg. st. se manifeste par les caractéristiques suivantes:

  • douleur sourde dans le coeur;
  • engourdissement des doigts;
  • tremblement musculaire, comme des frissons;
  • rougeur du visage;
  • transpiration excessive.

Si l'hypertension artérielle s'accompagne d'une rétention d'eau dans le corps, des poches des paupières et du visage, un gonflement des doigts se joignent à ces symptômes.

Dans le contexte de l'hypertension artérielle, il se produit chez les patients un spasme des artères rétiniennes, qui s'accompagne d'une détérioration de la vision, de l'apparition de taches sous forme de foudre et de la vue de face. Avec une augmentation significative de la pression artérielle, une hémorragie rétinienne peut survenir, entraînant la cécité.

Quand consulter un médecin?

Il est très important de prendre rendez-vous avec un médecin si ce symptôme vous préoccupe:

  • maux de tête fréquents;
  • des vertiges;
  • palpitations dans la tête;
  • "Mouches" dans les yeux et les acouphènes;
  • tachycardie (palpitations cardiaques);
  • douleur dans le coeur;
  • nausée et faiblesse;
  • gonflement des membres et gonflement du visage le matin;
  • engourdissement des membres;
  • anxiété inexpliquée;
  • irritabilité, obstination, jetant d'un extrême à l'autre.

Il faut se rappeler que l'hypertension, à laquelle on ne prête pas l'attention qui convient, peut raccourcir considérablement la durée de la vie.

Hypertension grade 3 risque 3 - qu'est-ce que c'est?

Lors de la formulation du diagnostic, en plus du degré d'hypertension, le degré de risque est également indiqué. Sous le risque dans cette situation se réfère à la probabilité de maladies cardiovasculaires chez le patient dans les 10 ans. Lors de l'évaluation du degré de risque, de nombreux facteurs sont pris en compte: l'âge et le sexe du patient, l'hérédité, le mode de vie, la présence de comorbidités et l'état des organes cibles.

Les patients atteints d’hypertension artérielle sont divisés en quatre groupes de risque principaux:

  1. Les risques de développer une maladie cardiovasculaire sont inférieurs à 15%.
  2. L'incidence de la maladie chez ces patients est de 15 à 20%.
  3. La fréquence de développement atteint 20-30%.
  4. Le risque dans ce groupe de patients est supérieur à 30%.

Les patients chez qui on a diagnostiqué une hypertension artérielle de grade 3 appartiennent à 3 ou 4 groupes à risque, ce stade de la maladie se caractérisant par des lésions des organes internes de la cible. Le groupe 4 est également appelé un groupe à très haut risque.

Cela impose la nécessité d'établir un diagnostic d'hypertension de niveau 3 sur 4 et de mener de toute urgence un traitement intensif. Cela signifie que pour les patients des groupes à risque 1 et 2, que la surveillance des patients et l'utilisation de méthodes de traitement non médicamenteuses sont acceptables, les patients des groupes à risque 3 et 4 nécessitent l'administration immédiate d'un traitement antihypertenseur immédiatement après le diagnostic.

Hypertension artérielle niveau 2 risque 2 - de quoi s'agit-il?

Avec le grade 2, les facteurs de risque peuvent être absents ou seulement un ou deux signes similaires seront disponibles. Au risque 2, la probabilité de modifications irréversibles des organes après 10 ans, provoquant des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux, est de 20%.

Par conséquent, le diagnostic d '«hypertension artérielle de 2 degrés, risque 2» est posé lorsque cette pression dure longtemps, il n'y a pas de troubles endocriniens, mais un ou deux organes cibles internes ont déjà commencé à subir des modifications, des plaques athérosclérotiques sont apparues.

Prévention

Des mesures prophylactiques doivent être prises pour réduire le risque d'hypertension. En gros c'est:

  1. Prévenir les mauvaises habitudes: boire de l’alcool, prendre de la drogue, fumer, trop manger.
  2. Mode de vie actif. Durcissement. Effort physique dosé (patins, skis, natation, jogging, vélo, marche, rythme, danse). Pour les garçons âgés de 5 à 18 ans, le taux d'activité physique est de 7 à 12 heures par semaine, pour les filles de 4 à 9 heures.
  3. Une alimentation équilibrée qui évite les excès de poids. Limiter la consommation de sel.
  4. Résistance accrue au stress, climat psychologique favorable dans la famille.
  5. Mesure obligatoire de la pression artérielle à différentes périodes de la vie.

Diagnostic de l'hypertension artérielle

Lors de la collecte de l'anamnèse, la durée de l'hypertension artérielle et les valeurs de pression artérielle les plus élevées enregistrées précédemment sont spécifiées; toute indication de la présence ou de la manifestation de PVA, de HF ou d'autres comorbidités (par exemple, accident vasculaire cérébral, insuffisance rénale, maladie artérielle périphérique, dyslipidémie, diabète sucré, goutte) et antécédents familiaux de ces maladies.

Les antécédents de vie incluent le niveau d'activité physique, de tabagisme, d'alcool et de stimulants (prescrits par un médecin et pris indépendamment). Nutrition spécifie la quantité de sel consommée et de stimulants (par exemple, thé, café).

Les objectifs principaux du diagnostic de ce processus pathologique sont la détermination d’un degré de tension artérielle stable et élevé, l’élimination ou la détection de l’hypertension symptomatique et l’évaluation du risque global.

  • Effectuer une analyse biochimique pour déterminer la concentration de glucose, de créatinine, d'ions potassium et de cholestérol.
  • assurez-vous de passer par l'ECG, echo cg.
  • subir une échographie du rein.
  • vérifier les artères rénales, les vaisseaux périphériques.
  • explorez le fond d'oeil.

La surveillance de la pression tout au long de la journée est également une méthode de diagnostic importante qui fournit les informations nécessaires sur les mécanismes de la régulation cardiovasculaire avec la variabilité quotidienne de la pression artérielle, l'hypertension ou l'hypotension nocturne et l'uniformité de l'effet antihypertenseur des médicaments.

Traitement de l'hypertension

Dans le cas de l'hypertension artérielle, il est nécessaire de commencer le traitement en modifiant son mode de vie et en utilisant un traitement non médicamenteux. (Le syndrome de l'hypertension secondaire constitue une exception. Dans de tels cas, le traitement de la maladie est également indiqué, le symptôme étant l'hypertension).

Le schéma thérapeutique comprend la nutrition thérapeutique (avec un apport limité en sel de table et en sel, avec l'obésité - avec un apport calorique quotidien limité); restriction de la consommation d’alcool, abandon du tabac, respect du travail et du repos, physiothérapie, physiothérapie (électro sommeil, électrophorèse médicale, conifères chauds ou frais, radon, bains carbonique, hydrosulfurique, douches circulaires et en éventail, etc.).

Les recommandations comprennent des exercices réguliers en plein air, au moins 30 minutes par jour, 3 à 5 fois par semaine; perte de poids avant d'atteindre un IMC de 18,5 à 24,9; une diète à haute pression riche en fruits, légumes, aliments faibles en gras, contenant moins de matières grasses saturées et totales; apport en sodium.

Traitement de la toxicomanie

Selon les recommandations de l'Association des cardiologues de Moscou, il est nécessaire de traiter l'hypertension avec des médicaments dans les cas suivants:

  1. Avec une augmentation de la pression artérielle à 160/100 mm Hg. st. et au dessus;
  2. Lorsque la pression artérielle est inférieure à 160/100 mm Hg. st. en cas d'inefficacité du traitement non médicamenteux;
  3. Avec la participation d'organes cibles (hypertrophie ventriculaire gauche du cœur, modifications du fond de l'œil, modification des sédiments urinaires et / ou augmentation du taux de créatinine dans le sang);
  4. S'il existe au moins deux facteurs de risque de maladie coronarienne (dyslipidémie, tabagisme, etc.).

Les groupes de médicaments suivants peuvent être utilisés pour le traitement:

  1. Diurétiques (diurétiques);
  2. Alpha-bloquants;
  3. Les bêta-bloquants;
  4. Inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ACE);
  5. Antagonistes de l'angiotensine II;
  6. Antagonistes du calcium;

Le choix d'un agent particulier pour le traitement de l'hypertension dépend du degré d'augmentation de la pression artérielle et du risque de maladie coronarienne, ainsi que de l'âge, du sexe, des maladies associées et des caractéristiques individuelles du patient.

Diurétiques (diurétiques)

Les diurétiques recommandés pour l'hypertension comprennent:

Ces médicaments se sont révélés être des médicaments très efficaces ayant un effet positif sur le système cardiovasculaire et facilement tolérés par les patients. Le plus souvent, c’est avec eux que l’hypertension commence à être traitée, à condition qu’il n’y ait pas de contre-indication sous forme de diabète et de goutte.

Ils augmentent la quantité d'urine excrétée par le corps, ce qui élimine l'excès d'eau et de sodium. Les diurétiques sont souvent prescrits en association avec d'autres médicaments qui abaissent la tension artérielle.

Bloqueurs des canaux calciques

À travers le blocage, l’influx de calcium dans le sarcoplasme des myocytes lisses des vaisseaux sanguins empêche le vasospasme, grâce auquel l’effet hypotenseur est obtenu. Ils affectent également les vaisseaux cérébraux et sont donc utilisés pour prévenir les troubles de la circulation cérébrale. Ils sont également les médicaments de choix pour l'asthme bronchique, associé à l'hypertension artérielle. Les effets indésirables les plus fréquents sont les maux de tête et l’enflure des jambes.

  • Le diltiazem;
  • Verapamil - ralentit la fréquence cardiaque, il est donc déconseillé de l'utiliser avec les bêta-bloquants.

Inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ACE)

  • Le captopril;
  • Le périndopril;
  • Le ramipril;
  • Trandolapril;
  • Le fozinopril;
  • Enalapril

Ces médicaments ont un haut degré d'efficacité. Ils sont bien tolérés par les patients. Les inhibiteurs de l'ECA préviennent la formation de l'angiotensine II, une hormone provoquant une vasoconstriction. De ce fait, les vaisseaux sanguins périphériques se dilatent, le cœur devient plus léger et la pression artérielle diminue. Lors de la prise de ces médicaments réduit le risque de néphropathie sur fond de diabète sucré, changements morphofonctionnels, ainsi que la mort chez les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque.

Antagonistes de l'angiotensine II

  • Valsartan;
  • L'irbésartan;
  • Le candésartan;
  • Losartan.

Ce groupe de médicaments vise à bloquer l’angiotensine II susmentionnée. Ils sont prescrits dans les cas où il est impossible de traiter des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, car les médicaments présentent des caractéristiques similaires. Ils neutralisent également l'effet de l'angiotensine II sur les vaisseaux sanguins, contribuent à leur expansion et abaissent la pression artérielle. Il est à noter que ces médicaments dépassent parfois l'efficacité des inhibiteurs de l'ECA.

Antagonistes du calcium

  • Le vérapamil;
  • Le diltiazem;
  • La nifédipine;
  • Norvask;
  • Plendil.

Tous les médicaments de ce groupe dilatent les vaisseaux, augmentent leur diamètre et empêchent le développement des accidents vasculaires cérébraux. Ils sont très efficaces et facilement tolérés par les patients. Ils possèdent une gamme suffisamment étendue de propriétés positives avec une petite liste de contre-indications, ce qui permet de les utiliser activement dans le traitement de l'hypertension chez les patients de différentes catégories cliniques et groupes d'âge. Dans le traitement de l'hypertension, les antagonistes du calcium sont les plus demandés en traitement d'association.

Médicaments combinés

Les combinaisons de deux médicaments antihypertenseurs sont divisées en rationnel (prouvé), possible et irrationnel. Combinaisons rationnelles: IAPP + diurétique, ARB + ​​diurétique, ACC + diurétique, ARB + ​​ACC, IAPP + ACC, β-AB + diurétique. Il existe des combinaisons fixes (dans un comprimé) sous la forme de formes galéniques prêtes à l'emploi, faciles à utiliser et permettant au patient de mieux suivre son traitement:

  • Diurétique des inhibiteurs de l'ECA (Noliprel A, Korenitek, Enap N, Fozikard N, Berlipril plus, Rami-Hexal compositum, Liprasid, Enalozide, Co-Dyroton)
  • Inhibiteur de l'ECA + antagoniste du calcium (Équateur, Gipril A, Prestanz, Rami-Azomeks)
  • ARA + diurétique (Gizaar, Lozarel Plus, Co-Diovan, Lozap +, Walz (Vazar) H, Diocor, Mikardis plus)
  • Antagoniste du calcium ARA + (Amzaar, Exforge, Lo-Azomex)
  • Antagoniste du calcium (dihydropyridine) + β-AB (Beta-Azomex)
  • Antagoniste du calcium (non-dihydropyridine) + inhibiteur de l'ECA (Tarka)
  • Antagoniste du calcium (dihydropyridine) + diurétique (Azomex N)
  • β-AB + diurétique (Lodoz)

L'un des plus utilisés est une association d'inhibiteurs de l'ECA et de diurétiques. Indications d'utilisation de cette association: néphropathie diabétique et non diabétique, microalbuminurie, hypertrophie ventriculaire gauche, diabète sucré, syndrome métabolique, âge avancé, hypertension systolique isolée.

Méthodes invasives

Des recherches sont également menées sur le traitement peu invasif avec dénervation sympathique partielle du rein, résistant au traitement non médicamenteux conventionnel par au moins trois médicaments antihypertenseurs, dont un diurétique, avec une pression artérielle systolique d'au moins 160 mmHg, incluant: hypertension artérielle maligne [36]. Une telle intervention sera suffisante pour tenir une fois, et le patient au fil du temps n'aura plus besoin inefficace chez ces patients d'un programme de traitement quotidien strict, passant à un traitement avec eux.

Il est possible que des interruptions dans l'administration de médicaments à l'avenir permettent de concevoir et de réaliser un enfant sans affecter le fœtus avec un traitement antihypertenseur. Il ne reste aucun objet étranger dans le corps humain. Toutes les manipulations sont effectuées par voie endovasculaire à l'aide d'un cathéter spécial inséré dans les artères rénales. Un groupe de 530 personnes a été sélectionné pour étudier les effets à long terme d'une telle dénervation aux États-Unis. Selon 2 000 chirurgies de ce type hors des États-Unis, en deux ans, 84% des patients ont réussi à réduire la pression systolique d'au moins 30 mm Hg et la pression diastolique d'au moins 12 mm Hg.

En temps voulu, F. I. Inozemtsev a proposé un traitement similaire contre l'hypertension artérielle et la plupart des autres maladies des organes viscéraux, mais à son époque, il n'existait pas de médicament ni de procédure mini-invasive. L'efficacité du traitement avec cette méthode de l'hypertension artérielle résistante chez les patients présentant une insuffisance rénale chronique sévère ou modérée a été démontrée [37]. En l'absence d'effets dangereux à long terme chez les patients atteints d'hypertension artérielle résistante, il est prévu d'utiliser largement cette méthode spécifiquement pour le traitement de nombreuses autres maladies et d'hypertension artérielle résistante, notamment maligne, il est peu probable qu'elle soit largement utilisée pour le traitement de l'hypertension conventionnelle non résistante au traitement médicamenteux.

Le traitement invasif et avant cette étude a été largement utilisé selon les indications dans le traitement de maladies manifestant une hypertension secondaire et des composants symptomatiques de l’hypertension. Par exemple, il est utilisé dans le traitement de la tortuosité pathologique des artères (kink and loving), qui peut être congénitale, être associée à une combinaison d'athérosclérose et d'hypertension artérielle, être une conséquence de l'hypertension artérielle et contribuer à son renforcement et à sa progression. Le plus souvent localisée dans l'artère carotide interne, généralement - avant d'entrer dans le crâne.

En outre, les artères vertébrales, sous-clavières et le tronc brachio-céphalique peuvent être touchés. Dans les artères des membres inférieurs, ce type de troubles circulatoires est beaucoup moins fréquent et a une signification clinique moindre que dans les vaisseaux brachio-céphaliques. Le traitement invasif de la tortuosité pathologique, qui peut survenir chez près du tiers des personnes et n’est pas toujours la cause de l’hypertension, consiste en une résection du segment affecté suivie d’une anastomose directe de bout en bout.

Les conséquences

L'hypertension est un risque en termes de risque de complications graves. Beaucoup de gens ne se rendent pas compte que les symptômes de l'hypertension peuvent être absents pendant une longue période et que des signes d'anomalies n'apparaissent que lorsque la maladie a touché les organes vitaux.

Troubles vasculaires:

  • une augmentation de la taille du coeur;
  • attaques d'angine;
  • troubles progressifs du coeur;
  • crise cardiaque;
  • claudication intermittente;
  • anévrisme aortique stratifiant.

Changements pathologiques dans les reins:

  • signes d'insuffisance rénale;
  • néphrosclérose.

Troubles cérébraux:

  • diminution de la fonction visuelle;
  • troubles neurologiques;
  • accident vasculaire cérébral;
  • accident ischémique transitoire;
  • encéphalopathie dyscirculatoire.

Les modifications décrites sont souvent irréversibles et un traitement ultérieur vise à maintenir la vie du patient. Sans traitement adéquat, une pression artérielle élevée peut avoir des conséquences fatales.

Prévisions

Le pronostic de l'hypertension artérielle est déterminé par la nature de l'évolution (maligne ou bénigne) et le stade de la maladie. Les facteurs qui aggravent le pronostic sont:

  • progression rapide des signes d'atteinte des organes cibles;
  • Hypertension de stade III et IV;
  • graves dommages aux vaisseaux sanguins.

L'évolution extrêmement défavorable de l'hypertension artérielle est observée chez les jeunes. Ils courent un risque élevé d'accident vasculaire cérébral, d'infarctus du myocarde, d'insuffisance cardiaque et de mort subite.

Avec l'initiation précoce du traitement de l'hypertension artérielle et le suivi scrupuleux de toutes les recommandations du médecin traitant, il est possible de ralentir la progression de la maladie, d'améliorer la qualité de vie des patients et parfois même d'obtenir une rémission à long terme.

De Plus, Lisez Les Navires

Pronostic de récupération après le stenting des vaisseaux cardiaques

L'amélioration des méthodes modernes de traitement chirurgical, telles que l'opération de stenting des vaisseaux cardiaques, avec un soutien médical pré et postopératoire, permet d'obtenir d'excellents résultats cliniques dans les maladies cardiaques à court et à long terme.

Spasme des vaisseaux du cou

Un spasme des vaisseaux du cou (rétrécissement des artères et des veines de la région cervicale) est un phénomène fréquent qui entraîne une perturbation de l'apport sanguin au cerveau.

Qu'est-ce qu'un coagulogramme: décodage de l'hémostase

Un coagulogramme est un ensemble de numérations sanguines qui indique un processus de coagulation. La coagulabilité étant protectrice, c'est-à-dire qu'elle permet une hémostase normale, l'analyse porte un deuxième nom: hémostasiogramme, hémostase de la coagulation.

Nous apprenons les normes de l'ESR chez les enfants

Les enfants, surtout au cours des premières années de leur vie, ne peuvent expliquer les raisons de leur anxiété. Par conséquent, s’ils soupçonnent une maladie, un test sanguin donne la réponse à de nombreuses questions.

Augmentation de l'ESR chez un enfant

La médecine moderne ouvre de nouvelles frontières pour un diagnostic approfondi et fiable des maladies. Il convient de noter que le test sanguin général est élémentaire, mais qu’il s’agit en même temps d’un des moyens les plus informatifs d’apprendre sur la présence de maladies.

Qu'est-ce qu'un hydropéricarde et en quoi est-il dangereux pour le cœur?

Hydropericarde est également appelé une hydropisie du sac péricardique, ou simplement une hydropisie du cœur. Le nom a deux racines: hydro et péricarde.