La pression artérielle systolique normale d'une personne est de 120 et la diastolique de 80. La pression qui a des taux plus bas est basse. Il est considéré comme étant partout dans le monde. Cependant, les médecins russes ajoutent que le traitement nécessite une pression chez les hommes, dont le niveau est inférieur à 100/60, et chez les femmes, à moins de 95/60.

L'hypotension physiologique est souvent causée par une fatigue mentale ou physique, un effort excessif émotionnel, une alimentation déséquilibrée, un manque aigu de vitamines (en particulier A, B et E) et des micro-éléments. Une pression gravement réduite peut résulter d'un empoisonnement du corps par des substances toxiques, en raison de réactions allergiques.

Une hypotension est souvent observée chez les patients qui adhèrent à un régime ou à un jeûne strict, effectuent un nettoyage thérapeutique du corps et réduisent considérablement leur poids. Une pression artérielle basse est un compagnon fréquent des femmes enceintes. Le développement de l'hypotension peut être associé à un changement de temps ou à un déplacement dans des pays au climat plus froid ou plus chaud.

L'hypotension survient chez les personnes asthmatiques, mais dans ce cas, elle est plutôt insignifiante et n'entraîne donc pas de gêne pour le patient.

Séparément, il faut parler de l'hypotension secondaire (symptomatique). Lorsque cela se produit, il se produit une chute persistante de la pression, à laquelle l'état de santé ne se normalise pas par lui-même. Dans ce cas, la cause de l'hypotension est toujours une maladie ou un état pathologique. Les causes les plus courantes du développement d'une hypotension secondaire peuvent être attribuées au syndrome de l'IRR (dystonie végétative-vasculaire).

Dans ce cas, le patient en raison d'un état dépressif ou d'une fatigue constante échoue dans le système nerveux, qui contrôle le travail du cœur, des vaisseaux sanguins et des artères. Souvent, cette affection est un symptôme de pathologies congénitales ou acquises dans le système cardiovasculaire (par exemple, l'athérosclérose, l'insuffisance cardiaque). Les maladies aiguës des organes du tractus gastro-intestinal (notamment les ulcères d'estomac), les troubles endocriniens (hypothyroïdie, diabète sucré), les maladies chroniques du foie (hépatite, cirrhose), les rhumatismes, l'anémie peuvent conduire à une hypotension.

Très souvent, la pression artérielle est basse avec ostéochondrose, entorses, subluxations, lésions de la colonne vertébrale ou crânes. Les patients qui prennent des médicaments ou des médicaments non médicamenteux qui réduisent la pression (hypertension, arythmies) peuvent se plaindre d’une forte diminution de la pression.

Dans certains cas, l'hypotension peut indiquer la présence d'un processus infectieux-inflammatoire chronique dans le corps.

Il convient de noter que quelle que soit la cause de la diminution de la pression, le mécanisme de ce processus est toujours associé à l'un des quatre facteurs suivants: une réduction de l'impact et une libération minute du cœur, une diminution du volume sanguin en circulation, une diminution de la résistance des vaisseaux périphériques à la suite d'une diminution de leur tonicité et de leur élasticité. (hypotension orthostatique), réduction du débit sanguin veineux vers le cœur.

Il est important de noter que, quel que soit le type d'hypotension, le patient peut subir une violation de la régulation vasculaire par des mécanismes plus élevés - l'hypothalamus et l'hypophyse, ainsi qu'une défaillance de la régulation de la pression artérielle du système rénine-angiotensine-aldostérone et une diminution de la sensibilité du corps aux hormones surrénaliennes (principalement adrénaline et noradrénaline).. Parfois, le mécanisme de développement de l'hypotension est un dysfonctionnement de la partie afférente et / ou efférente des arcs réflexes.

Hypotension: qu'est-ce que c'est, types, symptômes

Une hypotension a été diagnostiquée chez de nombreux patients au moins une fois dans leur vie.

De quoi s'agit-il et quelles sont ses variétés - telle est la première question qui intéresse les patients dans ce cas.

Puisque l'hypotension peut être observée chez des personnes en parfaite santé, qu'elle soit un symptôme de tout processus pathologique du corps ou une forme nosologique indépendante, il existe une classification de l'hypotension artérielle.

Traditionnellement, il est habituel de le diviser en physiologique, symptomatique (secondaire) ou pathologique (primaire).

L’hypotension physiologique doit en premier lieu être attribuée à celle qui constitue la norme physiologique pour une personne donnée (par exemple, en raison de la constitution de son corps, caractérisée par un poids insuffisant). L'hypotension adaptative, qui survient chez les personnes vivant dans un climat trop chaud ou très élevé en montagne, peut également être attribuée à cette espèce. Physiologique est une hypotonie liée à une amélioration de la condition physique, qui survient chez les athlètes lors d’entraînements intenses ou chez les personnes effectuant un travail physique pénible.

L'hypotension pathologique est généralement considérée comme une maladie indépendante. Ceux-ci incluent l'hypotension orthostatique d'origine inconnue, ainsi que l'hypotension neurocirculatoire. Dans les deux cas, le processus pathologique peut être aussi léger et, après un certain temps, disparaître tout seul ou présenter des symptômes vifs, caractérisés par une évolution longue et chronique.

L'hypotension secondaire (symptomatique) peut également suivre une évolution aiguë ou chronique. Une hypotension secondaire aiguë survient dans des conditions graves telles qu'un choc ou un collapsus. L'hypotension secondaire est un compagnon fréquent des pathologies chroniques des organes internes, du syndrome de l'IRR et des processus infectieux, de l'inflammation de la vésicule biliaire.

Dans la classification internationale de la maladie (code CIM), l'hypotension désigne les «maladies de l'appareil circulatoire» et correspond au code I95. Selon elle, l'hypotension artérielle est divisée en orthostatique (associée à un changement brusque de la position du corps) provoquée par un traitement médicamenteux, chronique et idiopathique.

Maintenant, il est clair que les types d'hypotension existent et ce que c'est. Et quels sont les symptômes?

La présence d'une hypotension peut être déterminée même sans procédure de mesure de la pression artérielle car, dans ce cas, les patients ressentent généralement tout un ensemble de symptômes désagréables, notamment:

  • diminution des performances, désir constant de dormir, léthargie, faiblesse, apathie;
  • des défaillances de la thermorégulation (extrémités froides par temps chaud ou transpiration qui se produit lorsque la température de l'air est basse, légère augmentation de la température corporelle sans raison);
  • hypersensibilité aux changements des conditions météorologiques;
  • apparition fréquente de douleur sourde dans les tempes ou le front;
  • vertiges (se produit généralement avec un changement brusque de la position du corps, avec flexion);
  • accélération du rythme cardiaque et des perturbations du rythme cardiaque;
  • sautes d'humeur fréquentes, larmoiement, apparition d'agressions (se produit généralement en raison de la présence de sons forts ou d'une lumière vive);
  • troubles du sommeil;
  • sensation de manque d'oxygène.

La plupart des patients hypotendus présentent un blanchissement et une sécheresse des muqueuses, des lèvres et du visage. Leurs cheveux et leurs ongles deviennent fragiles et leurs muscles perdent leur tonus. Parfois, l'hypotension peut entraîner une perte de poids, une réduction du désir sexuel chez l'homme et des troubles menstruels chez la femme.

Très souvent, il y a une violation des organes digestifs, qui se manifeste sous la forme de nausée, éructations, flatulences, violation de la chaise, coliques intestinales.

Séparément, il faut dire sur les manifestations de l'hypotension aiguë, ce que c'est et quels sont ses symptômes? Il s'agit d'une exacerbation de l'hypotension artérielle chronique, dans laquelle le patient, en plus du mauvais état de santé standard, subit toujours une perte de conscience ou un état pré-inconscient. Dans ce cas, il y a une violation soudaine du tonus vasculaire, il y a un trouble du cœur et une activité respiratoire.

Cela se produit généralement dans des pièces étouffantes ou chaudes. Chez les femmes, une aggravation des symptômes de l'hypotension peut survenir pendant la menstruation. A ce moment, le visage du patient devient très pâle. Il entend des acouphènes, s'assombrit devant ses yeux, sa respiration devient superficielle et ses muscles perdent de la force. Le patient s'installe progressivement sur le sol et perd conscience.

Une fois les premiers soins prodigués, ces patients retrouvent un état plus ou moins normal, mais une faiblesse et des maux de tête peuvent les perturber longtemps.

Hypotension: symptômes et causes chez les enfants, ainsi que chez les femmes enceintes

Chez un nouveau-né, le niveau de pression est de 80/50. Toutefois, à mesure qu’il grandit, il augmente constamment. Selon les statistiques, environ 20% des enfants de la planète souffrent d'hypotension artérielle. De plus, chez les enfants âgés de 1 à 5 ans, ce phénomène est extrêmement rare. Les écoliers souffrent souvent d'hypotension. Il est à noter que l'hypotension est observée plus souvent chez les filles que chez les garçons.

L'hypotension artérielle chez l'enfant, dont les symptômes et les formes sont les mêmes que chez l'adulte, peut avoir plusieurs autres causes.

L'hypotension chez les enfants est généralement due à une prédisposition héréditaire, à un stress grave, à une alimentation déséquilibrée, à certaines caractéristiques de la psyché (peur de se tromper, à une vulnérabilité accrue), à ​​un déséquilibre hormonal, à la présence de foyers d'infection chroniques dans le corps.

L'hypotension chez les nourrissons peut être due à une grossesse grave de la mère (hypoxie fœtale, menace de fausse couche, naissance prématurée).

Très souvent, l'hypotension survient chez les enfants qui ont un microclimat défavorable dans la famille. Ils ont généralement des parents stricts qui empêchent l’enfant de se développer dans la direction dans laquelle il le souhaite, tout en l’enseignant constamment à être responsable et pédant. L'hypotension est souvent observée chez les enfants dont les parents ont une anxiété accrue, car dans tous les cas, elle est transmise.

Les enfants souffrant d’hypotension sont brûlants, ont des larmoiements et s’acquittent mal du travail mental et physique. Ils sont dispersés, ne mémorisent pas bien les informations, se plaignent souvent de somnolence, de vertiges, de nausées et, dans certains cas, d'une diminution de la vision. Ces enfants ont une apathie persistante, ce qui les pousse à perdre leurs amis et à devenir des parias.

Il faut dire que l'hypotension chez les enfants n'est pas un flux constant. Les exacerbations sont observées à une fréquence de 1 à 2 fois par mois. À ce stade, le risque de développer une syncope ou des états pré-inconscients est considérablement accru. Ils se plaignent du clignotement des mouches devant ses yeux, de l’aggravation du sommeil et de l’appétit. Chez les filles, il peut y avoir une douleur au coeur.

Éliminer les symptômes de l'hypotension artérielle chez les enfants est toujours une tâche complexe qui doit être abordée de manière globale. Un rôle important dans ce domaine devrait être attribué à la psychothérapie familiale.

Il convient également de mentionner l'hypotension physiologique au cours de la grossesse, car il s'agit d'un phénomène très fréquent. Dans ce cas, la raison du développement de la pathologie est une forte augmentation des hormones. Ils détendent les muscles de tout le corps et les vaisseaux sanguins, entraînant une diminution de la pression. Ce mécanisme réduit le tonus de l'utérus, ce qui est nécessaire pour éviter une naissance prématurée.

En règle générale, cela se produit au début ou au milieu de la grossesse. Si la grossesse se poursuit normalement, alors que vous approchez de la naissance, ces symptômes disparaîtront progressivement. Une autre raison pour laquelle peut se produire une diminution de la pression - l'émergence du deuxième système circulatoire - le placentaire.

Une hypotension assez dure survient chez les femmes qui l’ont eue avant la grossesse, ainsi que chez les patientes présentant un dysfonctionnement des glandes surrénales.

Pour améliorer son état, une femme doit refuser de prendre des bains chauds, éviter les situations stressantes ainsi que les surcharges physiques et intellectuelles, si possible. Pendant cette période, il est important de se détendre beaucoup et de rester au grand air pour suivre un régime thérapeutique.

Hypotension - qu'est-ce que c'est? Causes, symptômes et traitement de l'hypotension

Presque tout le monde connaît les problèmes de santé liés à l'hypertension artérielle, mais peu sont conscients des dangers de l'hypotension. Renseignez-vous sur ce qu'est l'hypotension, quels types de maladie sont distingués, quelles en sont les causes et comment il est recommandé de la traiter.

Quelle est l'hypotension artérielle

Quelle maladie est derrière ce terme? L'hypotension est une affection dans laquelle une personne présente une pression artérielle nettement inférieure (plus de 20% de la norme) et ressent cette affection. Un tel diagnostic est posé si le patient développe une diminution persistante de l'indice supérieur (systolique) sur le tonomètre jusqu'à 90 mm Hg. Art., Et le bas (diastolique) - jusqu’à 60 mm Hg. st.

Cette condition peut dans certains cas être une variante de la norme. Ainsi, la pression artérielle est faible chez les personnes qui pratiquent un sport. On retrouve souvent ce chiffre chez les jeunes filles d'asthénie physique ou chez les personnes caractérisées par un horaire de travail sédentaire, par exemple chez les employés de bureau. Bien que les risques de complications cardiaques et de vaisseaux sanguins avec une pression artérielle basse soient beaucoup plus faibles qu'avec une pression artérielle élevée, une correction est également nécessaire pour augmenter la capacité de travail et la qualité de vie en général, ainsi que pour réduire les risques d'accident ischémique cérébral.

En tant que maladie, il convient de prendre en compte les indications bas sur le tonomètre en cas de symptômes supplémentaires - vertiges, faiblesse générale, etc. Lorsqu'une personne a une pression artérielle constamment basse en raison du fait que le flux sanguin est trop faible pour fournir les éléments nutritifs nécessaires aux organes internes oxygène, de graves dysfonctionnements se produisent dans le corps. Vérifiez quels sont les types d'hypotension et quelles sont les conséquences dangereuses d'un faible niveau de pression dans les artères.

Hypotension aiguë

C'est le nom de la condition dans laquelle il y a une forte baisse du ton des vaisseaux: ils se dilatent de manière paralytique. Quel effet cela a-t-il sur l'hypotonie? Il souffre d'hypoxie cérébrale et de manque d'oxygène dans tous les systèmes du corps. Le taux de développement d'une hypotension artérielle aiguë varie selon les patients, mais dans chaque cas, le médecin doit consulter un médecin pour déterminer le schéma posologique souhaité. Si vous laissez cette maladie sans traitement, une diminution significative du niveau de saturation du corps en oxygène aura inévitablement des conséquences graves.

Hypotension chronique

Avec cette forme de maladie, la personne ne ressent pas particulièrement les changements dans le fonctionnement de l'organisme car son corps s'est adapté à la diminution de la pression. L’hypotension artérielle chronique se caractérise par le fait qu’avec ce type de maladie, les symptômes sont légers et que les troubles circulatoires sont presque imperceptibles. Néanmoins, un tel état doit également être corrigé par le biais de certains changements de mode de vie, de manière à ce que l'hypotonique puisse fonctionner efficacement et être plus énergique et performant dans différents domaines.

Hypotension primaire

Cette maladie est caractérisée comme une maladie complètement indépendante, souvent appelée hypotension essentielle ou maladie hypotonique. La cause de l'hypotension artérielle primaire est une forte diminution de l'activité du système nerveux autonome, responsable du contrôle de la pression artérielle. On pense que cela se produit sous l'influence d'un effort excessif prolongé dans la sphère psycho-émotionnelle - avec des stress fréquents et une dépression.

Hypotension artérielle secondaire

Cette affection n'est pas une maladie indépendante, mais le signe de tout autre changement pathologique ou physiologique dans le corps. Ainsi, l'hypotension artérielle secondaire survient souvent lorsqu'une personne souffre d'insuffisance cardiaque, d'ostéochondrose de la colonne cervicale, de syndrome d'intoxication (pendant l'alcoolisme, par exemple), de névroses, etc. Une tension artérielle basse est souvent observée chez les diabétiques et les femmes enceintes. Dans ce cas, si les facteurs affectant le débit sanguin dans les vaisseaux ne fonctionnent plus, les indicateurs du tonomètre reviennent à la normale.

Hypotension chez les enfants

Cette maladie se manifeste de plus en plus à un très jeune âge et chez les adolescents. Hypotension - qu'est-ce que c'est chez les jeunes patients, pourquoi cela se produit-il? Selon les statistiques, les filles sont plus sensibles à cette maladie que les garçons. À ce jour, il existe plusieurs hypothèses, ce qui explique pourquoi l'hypotension artérielle se développe chez l'enfant. La plupart des experts sont enclins à croire que cela est dû à un dysfonctionnement des glandes surrénales. En pratique, les garçons ont une activité physique et mentale décroissante, ils sont mal adaptés à la vie scolaire.

Hypotension - Causes

Bien que cela puisse être dû à divers facteurs, ils sont unis par le fait qu'un tel effet viole la fonction des systèmes du corps qui doivent contrôler la pression. Les principales causes d'hypotension sont les suivantes:

  • dysfonctionnement du muscle cardiaque;
  • perte de sang importante ou déshydratation;
  • faible tonus artériel;
  • l'allergie;
  • intoxication du corps (nourriture, alcool, nicotine, etc.);
  • surdosage de médicaments pour l'hypertension.

Dans certains cas, la pression artérielle peut rapidement diminuer, même en cas de changement brusque de la position du corps. Une hypertension orthostatique ou posturale transitoire est alors diagnostiquée chez une personne. Ce n'est pas une forme indépendante de la maladie, mais une condition. Cela se produit, par exemple, lors de la prise de certains médicaments lors du traitement d'autres affections (pas d'hypotension). Avec l'élimination des facteurs destructeurs, les ondes de pression disparaissent.

Hypotension - Symptômes

Comment se manifeste l'hypotension artérielle? Les symptômes courants de l'hypotension sont:

  • vertiges, somnolence;
  • le pouls diminue;
  • l'activité mentale et physique diminue;
  • météorologie, irritabilité fréquente;
  • insomnie manifestée;
  • l'hypotonie s'inquiète souvent des nausées - signe que, en raison d'une diminution de la pression artérielle dans le corps, des produits du métabolisme persistent;
  • dans certains cas, perte de conscience possible en raison du manque d'oxygène dans le cerveau.

Hypotension - Traitement

Que devrait-on diagnostiquer avec une hypotension persistante? Il doit nécessairement changer sa routine quotidienne - ajouter une activité physique modérée, ajuster le mode de travail et se reposer. Dans certains cas, même de telles mesures conservatrices simples suffiront à rétablir un état de santé normal. Par exemple, pendant la grossesse, la prise de médicaments est extrêmement indésirable, la thérapie physique, l’aromathérapie et les promenades au grand air donnent de bons résultats.

Si de telles mesures simples n'apportent pas le résultat souhaité, il est nécessaire de commencer le traitement de l'hypotension artérielle par des préparations médicales. Vous devez savoir que l'inaction dans ce cas, non seulement dégradera de manière significative la qualité de la vie chaque jour, mais aussi, à l'avenir, la menace d'une crise cardiaque et d'un accident vasculaire cérébral. Après avoir examiné l’état et les antécédents du patient, le spécialiste révèle d’abord les raisons pour lesquelles la pression est réduite et prescrit un médicament permettant d’éliminer l’influence de ces facteurs de déstabilisation.

Médicaments contre l'hypotension artérielle

La plupart des médicaments conçus pour augmenter la pression artérielle ont une composition en caféine - par exemple, des comprimés tels que Citramon, Askofen, Cofetamine, etc. Si la concentration du patient diminue à cause de la maladie, la mémoire se détériore, le médecin peut vous prescrire des médicaments nootropes pour l'hypotension, fonctions de soutien du cerveau: Kavinton, Zinnarizin, Phenibut, Cerebrolysin, etc. Le traitement doit toujours être prescrit et surveillé par un médecin pour prévenir le surdosage du médicament et la coupe x surtensions.

Traitement des remèdes populaires hypotension

Une tasse de café aromatique est une aide très efficace contre l’hypotension. Les remèdes populaires contre l'hypotension comprennent l'utilisation de ces grains sains et différemment - dans le cadre d'un mélange de 50 g de café moulu torréfié, de 500 ml de miel et de jus d'un citron. Ce médicament doit être pris par 1 c. pas plus tôt que 2 heures après les repas. Eh bien élever le ton général du corps:

  • thé noir sucré au gingembre - il se boit 3 fois par jour pendant 7 à 10 jours;
  • extrait d'hypericum - 1 c. les herbes verser 2 tasses d'eau bouillante, insister une heure et prendre toute la journée pour 3 fois avant les repas.

Vidéo: Qu'est-ce que l'hypotension?

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Hypotension - qu'est-ce que c'est? Symptômes et traitement

Qu'est-ce que c'est - l'hypotension? L'hypotension, traduite du grec, signifie littéralement un ton réduit, à la fois musculaire et dans les vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une dépression.

Description

Si nous parlons d'hypotension dans les muscles des vaisseaux sanguins, cette affection s'appelle généralement hypotension artérielle. Dans ce cas, la pression artérielle diminue régulièrement de 20% ou plus par rapport à la valeur normale de 110/70 mm Hg. st.

Les principaux signes d'hypotension sont les suivants: assombrissement des yeux, faiblesse générale du corps.

Le principal danger de l'hypotension est la privation d'oxygène des tissus, des organes et du cerveau, car le sang circule très lentement, sans pouvoir délivrer les nutriments en temps voulu.

L'hypotension est davantage une maladie féminine. Il existe également des aspects positifs: les personnes atteintes de cette maladie vivent en moyenne 15 ans de plus que la moyenne. La forme chronique ou congénitale ne permettant pas l’athérosclérose de se développer.

Considérez plus en détail ce que c'est: l'hypotension artérielle. Les symptômes et le traitement seront présentés ci-dessous.

  • Hypotension aiguë.
  • Hypotension (chronique).
  • Hypotension chronique primaire.
  • Hypotension chronique (secondaire).

L'hypotension aiguë est très dangereuse, car elle est associée à une chute de pression importante et, par conséquent, elle diminue l'apport d'oxygène au cerveau, ce qui peut provoquer un accident vasculaire cérébral. Une forte baisse de pression nécessite des médicaments.

Causes d'hypotension aiguë: intoxication, pertes de sang importantes, infection, septicémie, déshydratation.

Hypotension chronique - de quoi s'agit-il?

L'hypotension chronique s'appelle physiologique, car elle accompagne une personne tout au long de sa vie. Habituellement, il est rencontré par les habitants des hautes terres, des tropiques et des athlètes. C'est une adaptation de l'organisme à un mode de vie particulier. Dans de tels cas, l'hypotension n'est pas considérée comme une maladie.

Le principal danger se cache dans l'hypotension chez les personnes âgées, à mesure qu'augmente le risque d'accident vasculaire cérébral ischémique.

L'hypotension artérielle (CIM 10 I95) sous forme chronique ne donne souvent pas de bons résultats pour les jeunes car, en raison de la rupture constante, il est impossible de travailler de manière productive et, par conséquent, il est difficile de progresser dans la carrière.

L'hypotension essentielle (primaire) est attribuée à la maladie. Son origine n’est pas connue pour le moment, mais la plupart des médecins ont tendance à croire que cette maladie se développe en raison d’un effort excessif prolongé ou du stress.

L'hypotension secondaire est un effet secondaire d'autres maladies, notamment l'ostéochondrose de la région cervicale, l'arythmie, les troubles circulatoires, le diabète et les maladies gastro-intestinales.

L'hypotension orthostatique est également distinguée dans les ouvrages de référence médicaux. Dans ce cas, l'hypotension est généralement temporaire et apparaît lorsque vous vous levez brusquement après avoir été accroupi ou couché sur le lit. Une telle hypotension artérielle chez les enfants plus souvent. Ce syndrome accompagne de nombreuses maladies neurologiques et somatiques. Lorsque la position horizontale est prise à la verticale, le sang commence à s'accumuler dans les veines des membres et des organes situés dans la partie inférieure du corps, sous l'action de la gravité. En conséquence, le volume sanguin qui revient au cœur devient plus petit, ce qui entraîne une chute de la pression artérielle.

Causes de l'hypotension

Les causes pathologiques de l'abaissement persistant de la pression artérielle peuvent être divers facteurs, qui peuvent être très difficiles à établir. C'est ainsi que se développe l'hypotension primaire.

La présence de ce formulaire explique:

  • prédisposition génétique;
  • caractéristiques de la constitution (asthénie);
  • évolution défavorable de la grossesse et de l'accouchement;
  • la puberté;
  • la nature du patient (hypocondrie, dépression, attitude négative à l'égard de la vie);
  • facteurs sociaux (stress, perturbation de la journée, surmenage, activité physique réduite).

Essayons de comprendre ce qui peut déclencher une hypotension chez l'adulte.

  1. Troubles du système circulatoire: arythmie cardiaque.
  2. Maladies du tube digestif: intoxication, ulcère gastrique.
  3. Anomalies du système immunitaire.
  4. Avitaminose, manque de vitamines C, E.
  5. Neurologie Dépression, fatigue mentale, fatigue chronique.
  6. Quelques autres maladies: lésions de la moelle épinière ou du cerveau, sepsis, réactions allergiques, hépatite, ostéochondrose de la région cervicale.
  7. Adaptation de l'organisme aux nouvelles conditions climatiques: froid, humidité, haute montagne.
  8. Adaptation aux charges. Chez les athlètes, l'hypotension est une réaction protectrice à la surcharge afin de réduire le rythme cardiaque.
  9. La grossesse Le tonus vasculaire réduit pendant cette période conduit également à l'hypertension artérielle.
  10. L'hérédité.

Les causes de l'hypotension sont importantes à déterminer rapidement.

Symptômes d'hypotension artérielle

De quoi s'agit-il et comment le définir?

Le symptôme principal est une pression artérielle inférieure à 90/60 mm Hg. st.

Les autres caractéristiques comprennent:

  • fatigue, faiblesse;
  • somnolence, panne matinale;
  • peau pâle, cernes sous les yeux;
  • vertiges fréquents;
  • évanouissement;
  • maux de tête;
  • bourdonnement dans les oreilles, des bruits;
  • irritabilité due à l'impossibilité de percevoir les informations entrantes;
  • chagrin d'amour
  • mauvaise tolérance à tout changement: chaleur, froid, humidité, effort physique accru;
  • la distraction, l'impossibilité de traiter de grandes quantités d'informations;
  • cycle menstruel tardif;
  • violation de la puissance;
  • refroidissement des membres (pieds, mains);
  • sueurs froides sur les paumes et les pieds;
  • le mal des transports;
  • nausées fréquentes, troubles gastro-intestinaux;
  • bâillement en raison du manque d'oxygène dans les organes et les tissus.

C'est ce que l'hypotension artérielle est. Les symptômes sont plutôt désagréables et peuvent se manifester de différentes manières.

Complications de l'hypotension

Dans toutes les formes d'hypotension, une attention particulière doit être portée aux femmes enceintes, car un manque d'oxygène dans le sang peut entraîner une croissance médiocre du fœtus ou une mauvaise formation des organes et des membres.

Rarement, avec une hypotension inappropriée ou une auto-médication, cette maladie peut se transformer en hypertension (hypertension artérielle), et il sera extrêmement difficile de revenir à l'état initial.

Dans l'hypotension aiguë, une personne peut avoir un pouls affaibli, conduisant à une syncope. Si vous savez qu'une personne souffre d'hypotension, qu'elle se sent mal et ne subit aucune pression, alors, avant l'arrivée de l'ambulance, vous devez placer le patient en position horizontale, ouvrir les fenêtres.

La complication la plus grave de l'hypotension est un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque, qui est fatal.

L'hypertension et l'hypotension peuvent se remplacer.

Diagnostics

Il existe les méthodes suivantes pour le diagnostic de l'hypotension artérielle:

  • examen initial, entretien avec le patient, identification de la cause de la maladie;
  • définition, hypotension héréditaire ou acquise;
  • analyse quotidienne de la pression artérielle;
  • référence du patient à l'ECG;
  • Échocardiographie Doppler.

Traitement

Le traitement de l'hypotension est un complexe dans son ensemble, incluant la correction du mode de vie avec l'utilisation minimale de médicaments visant à maintenir le tonus vasculaire. Si, toutefois, l'hypotonie est la conséquence d'une maladie, ils tentent d'éliminer la cause, c'est-à-dire la maladie primaire.

Les changements de mode de vie incluent:

  • journée de travail constante avec une période de repos stable;
  • posé pour restaurer le sommeil;
  • bonne nutrition;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes;
  • exercice thérapeutique;
  • être à l'air frais dans les parcs;
  • durcissement ou douche.

Étape 1: travail / repos Le rythme de travail et le repos constituent la base du traitement de l'hypotension. Si le corps est soumis à un stress constant, le surmenage met à rude épreuve les systèmes cardiaque, circulatoire et nerveux. Si vous ne reprenez pas la force pendant votre sommeil ou votre repos, votre corps s'épuise lentement et, en conséquence, la résistance à diverses maladies diminue.

Étape 2: sommeil complet. Le problème de l'hypotonie est qu'il ne suffit pas de 6 à 8 heures pour récupérer, la norme étant de 10 à 11 heures, surtout en basse saison ou à basse pression atmosphérique. Après vous être réveillé, vous ne devez pas sauter du lit, vous devez vous allonger quelques minutes, vous étirer et vous asseoir quelques minutes au bord du lit. Dans cet ordre, il n'y a pas de chute de pression soudaine, il est donc possible d'éviter les vertiges, le noircissement des yeux.

Étape 3: Repas en temps opportun. Cela devrait être 3-5 fois par jour. Il n'est pas souhaitable de manger avant le coucher. Il est nécessaire de manger des aliments riches en vitamines C, E et du groupe B, en calcium, potassium, magnésium et phosphore. Il est même recommandé aux personnes souffrant d'hypotension artérielle d'utiliser des aliments épicés, épicés et salés. Sel, levure, café, thé fort, églantier, cornouiller, agrumes, particulièrement recommandés.

Ceci est également vrai pour l'hypotension orthostatique.

Étape 4: Refuser les mauvaises habitudes. La dépendance à la nicotine et l'alcool aggravent encore la situation en affaiblissant les parois des vaisseaux sanguins.

Étape 5: Thérapie physique avec des charges modérées. Améliore le métabolisme du corps, ce qui contribue à l'élimination rapide de toutes les toxines. De plus, de grandes quantités d'oxygène sont fournies aux organes et le travail de tout le système cardiovasculaire est amélioré.

Il est recommandé de faire des exercices matinaux, du jogging, de préférence le soir, de nager sans charge, de marcher, de faire du sport, du vélo dans la zone du parc forestier.

Etapes 6 et 7: Les promenades sans hâte et le durcissement du corps sont les meilleures mesures pour lutter contre l'hypotension artérielle. Ils renforcent les parois des vaisseaux sanguins et protègent le corps des influences de l'environnement et de divers virus et bactéries.

Nous devons également être en mesure de tempérer correctement. Pour commencer - une douche de contraste, se terminant par de l'eau tiède. Ensuite, vous pouvez ajouter la douche du matin avec de l’eau glacée avec votre tête, ce qui inclut un bain et un sauna. La différence de température ne doit pas dépasser 20 degrés, sinon il peut y avoir des coups.

Traitement de la toxicomanie

Les médecins prescrivent pour l'hypotension (CIM 10 I95) "Caffetamine", "Citramon", si la goutte s'accompagne de maux de tête et d'acouphènes, "Saparal", "Askafen".

La dose optimale de caféine est de 0,2 g / jour. En cas de surdosage, le processus inverse peut aller - sommeil médiocre, anxiété, rythme cardiaque rapide, mictions fréquentes.

Les médicaments nootropes sont utilisés en cas de troubles de la mémoire, de diminution de la capacité mentale. Ils réduisent le besoin en oxygène des cellules et des tissus et restaurent tous les processus vitaux nécessaires au fonctionnement normal du cerveau et de l'organisme dans son ensemble. Ces médicaments comprennent "Tanakan", "Caviton", "Niceroglin", "Nootropil".

Avec un manque d'oxygène, le cerveau consomme "Glycine", "Citrulline". En l'absence d'acides aminés et de protéines, Cerebrozil est prescrit.

Traitement de l'hypotension artérielle à domicile

  • Café au miel et au citron. Nous devons immédiatement dire que ce n'est pas une boisson. Vous aurez besoin de prendre 50 grammes de café moulu torréfié, 500 grammes de miel, presser le jus d'un citron à la main. Mélangez tout à fond. Manger 1 cuillère à café 2 heures après les repas. Moyens pour stocker dans le réfrigérateur.
  • Citronnelle chinoise. Teinture, pour la préparation de laquelle il faudra un verre de fruit de citronnelle. Il est nécessaire de broyer et de verser la vodka dans un rapport de 1:10. Insister dans un récipient fermé dans un endroit sombre et froid pendant deux semaines. Il est pris 30 minutes avant les repas de 25 à 40 gouttes avec une cuillère à soupe d’eau froide.
  • Racine de gingembre. En vente est à la fois la poudre de gingembre et les racines elles-mêmes. Bien sûr, la poudre est beaucoup plus pratique, mais elle est préparée avec des réactifs chimiques, il est donc préférable de frotter la racine de gingembre elle-même. Il faudra une cuillère à café pour 1 tasse de thé sucré fort. Il est pris 3 fois par jour pendant une semaine.
  • Racine dorée (Rhodiola rosea). Il y a une vente gratuite dans toutes les pharmacies. L'extrait est pris en 5-10 gouttes, dissous dans de l'eau froide 15 minutes avant les repas. Le cours dure 10 à 20 jours selon l’état de santé.

C'est ce que c'est: l'hypotension artérielle. Les symptômes et le traitement sont souvent liés.

Conclusion

La pathologie peut être congénitale ou acquise. En cas de maladie congénitale, vous devez surveiller en permanence votre état, avoir les médicaments nécessaires avec vous, car le cerveau, les organes et les tissus ne reçoivent pas assez d'oxygène pour l'hypotension. Par conséquent, si vous ne soulagez pas les symptômes à temps, vous pouvez subir un accident cérébrale. En cas d’hypotension acquise, vous devez d’abord identifier les causes de l’apparition de cette maladie et les éliminer, ce qui changera peut-être complètement votre mode de vie. En outre, l'hypotension peut être un symptôme secondaire d'une maladie. Vous devriez consulter votre médecin afin d’identifier les causes et de prescrire le traitement approprié, car l’auto-traitement peut conduire à l’hypertension, ce qui rend impossible toute récupération. Nous avons considéré ce que c'est: l'hypotension artérielle.

Hypotension

Hypotension - abaissement persistant ou régulier de la pression artérielle au-dessous de 100/60 mm. Hg st. L’hypotension se manifeste par des vertiges, des troubles visuels transitoires, de la fatigue, une somnolence, une tendance à l’évanouissement, une thermorégulation altérée, etc. Le diagnostic de l’hypotension artérielle repose sur la détermination du niveau de pression artérielle (y compris une surveillance quotidienne de la pression artérielle), un examen de l’état cardiovasculaire, systèmes endocriniens et nerveux (ECG, EchoCG, EEG, analyse biochimique du sang, etc.). Des méthodes non pharmacologiques (psychothérapie, massage, hydrothérapie, FTL, acupuncture, aromathérapie) et des médicaments (adaptogènes à base de plantes, agents cérébroprotecteurs, médicaments nootropes, tranquillisants) sont utilisées dans le traitement de l'hypotension.

Hypotension

L'hypotension (hypotension artérielle) est un syndrome d'hypotension artérielle caractérisé par des indicateurs persistants de pression systolique (supérieure) inférieure à 100 mm Hg et diastolique (inférieure) inférieure à 60 mm Hg. Les jeunes femmes et les adolescents sont plus susceptibles de souffrir d'hypotension. À un âge avancé, sur fond d'athérosclérose vasculaire, une hypotension artérielle athéroscléreuse se produit en raison d'une perte de tonus vasculaire due à des modifications athéroscléreuses.

En raison de la nature multifactorielle du développement de cette affection, l'hypotension fait l'objet d'une étude en cardiologie, neurologie, endocrinologie et autres disciplines cliniques.

Classification de l'hypotension artérielle

Étant donné que l'hypotension artérielle peut survenir chez des individus en bonne santé, accompagner l'évolution de diverses maladies ou constituer une forme nosologique indépendante, une seule classification des états hypotoniques est utilisée. Il distingue l’hypotension artérielle physiologique, pathologique (primaire) et symptomatique (secondaire).

Les variantes de l'hypotension physiologique comprennent l'hypotension artérielle en tant que norme individuelle (de nature constitutionnelle héréditaire), l'hypotension compensatoire adaptative (chez les résidents des hauts plateaux, des régions tropicales et subtropicales) et l'hypotension de la forme physique améliorée (chez les athlètes).

L'hypotension artérielle primaire pathologique, en tant que maladie indépendante, comprend les cas d'hypotension orthostatique idiopathique et d'hypotension neurocirculatoire avec évolution évolutive instable ou persistante (maladie hypotonique).

Les séries d'hypotension artérielle symptomatique (secondaire), de formes aiguës (avec collapsus, de choc) et chroniques causées par une pathologie organique des systèmes cardiovasculaire, nerveux, endocrinien, des maladies hématologiques, des intoxications, etc.

Causes de l'hypotension

L'hypotension doit être considérée comme un état multifactoriel reflétant une diminution de la pression artérielle dans le système artériel dans diverses conditions physiologiques et pathologiques. La dystonie neurocirculatoire est la cause de l'hypotension artérielle primaire dans 80% des cas. Selon les théories modernes, l'hypotension primaire est une forme particulière de névrose des centres vasomoteurs du cerveau, dans le développement de laquelle le rôle principal est attribué aux stress et aux situations psycho-traumatiques prolongées. Les causes immédiates peuvent être un traumatisme psychologique, une fatigue chronique et un manque de sommeil et une dépression.

L'hypotension secondaire est un symptôme d'autres maladies existantes: anémie, ulcères gastriques, syndrome de dumping, hypothyroïdie, cardiomyopathie, myocardite, arythmies, neuropathie diabétique, ostéochondrose de la colonne cervicale, tumeurs, maladies infectieuses, insuffisance cardiaque, etc.

L'hypotension aiguë peut être le résultat d'une perte de sang massive en une étape, d'une déshydratation, d'un traumatisme, d'une intoxication, d'un choc anaphylactique, d'une perturbation aiguë du cœur, provoquant des réflexes hypotenseurs. Dans ces cas, l'hypotension artérielle se développe rapidement (de quelques minutes à plusieurs heures) et entraîne des troubles prononcés de l'apport sanguin aux organes internes. L’hypotension chronique a tendance à durer longtemps; dans le même temps, l'organisme est adapté à une pression réduite, ce qui évite l'apparition de symptômes prononcés de troubles circulatoires.

Une hypotension peut également se développer sur fond de manque de vitamines B, C, E; régime, surdosage médicamenteux, par exemple, dans le traitement de l'hypertension. Une hypotension physiologique peut être observée chez les personnes en bonne santé ayant une prédisposition héréditaire à une pression artérielle basse, chez les athlètes entraînés, en termes d’adaptation à un changement brusque de conditions météorologiques ou climatiques.

Pathogenèse de l'hypotension artérielle

Malgré l’abondance de causes possibles, le mécanisme de développement de l’hypotension artérielle peut être associé à quatre facteurs principaux: une diminution de la sortie minute et systolique du cœur; abréviation BCC; diminution de la résistance des vaisseaux périphériques; une diminution du débit sanguin veineux vers le cœur.

Un nombre réduit d'accidents vasculaires cérébraux et un volume sanguin réduit se produisent dans les cas de dysfonctionnement myocardique grave en cas d'infarctus, de myocardite, de formes graves d'arythmie, de surdose de bloqueurs β-adrénergiques, etc. ou une nature infectieuse, un choc anaphylactique. L'hypotension résultant d'une diminution du CBC se produit lors d'un saignement externe (gastro-intestinal) ou interne (avec apoplexie ovarienne, rupture de la rate, rupture d'un anévrisme de l'aorte, etc.). L'évacuation rapide de l'exsudat avec une ascite massive ou une pleurésie peut conduire à une hypotension artérielle en raison d'une diminution du retour du sang veineux au cœur, car une partie importante du CBC est retenue dans les plus petits vaisseaux.

Dans diverses formes d'hypotension artérielle, des violations de la régulation vasculaire par les centres végétatifs supérieurs, une réduction du mécanisme de régulation de la pression artérielle du système rénine-angiotensine-aldostérone, un trouble de la sensibilité du récepteur vasculaire aux catécholamines, des troubles de la partie afférente ou efférente de l'arc de baroreflexe peuvent être détectés.

Symptômes d'hypotension artérielle

Dans la plupart des cas, l'hypotension physiologique ne provoque pas d'inconfort particulier. L'hypotension artérielle aiguë se manifeste par une insuffisance marquée d'oxygène dans les tissus cérébraux, entraînant l'apparition de symptômes tels que vertiges, déficience visuelle à court terme, instabilité de la démarche, pâleur de la peau, évanouissements.

Dans l'hypotension secondaire chronique, les symptômes de la maladie sous-jacente apparaissent au premier plan. En outre, les patients présentent des faiblesses, apathie, somnolence, fatigue, maux de tête, instabilité émotionnelle, troubles de la mémoire, altération de la thermorégulation, transpiration des pieds et des paumes et tachycardie. Une hypotension artérielle prolongée provoque des irrégularités du cycle menstruel chez la femme et de la puissance chez l'homme.

Lorsque l'hypotension orthostatique due à un changement de la position du corps d'horizontal à vertical, développez des états pré-inconscients. En cas d'hypotension artérielle, des crises végétatives peuvent survenir, en règle générale, de nature vaginale-insulaire. De tels paroxysmes se manifestent en cas d’adynamie, d’hypothermie, de transpiration excessive, de bradycardie, de chute de pression artérielle et d’évanouissements, de douleurs abdominales, de nausées, de vomissements, de difficultés respiratoires dues à un spasme du larynx.

Diagnostic de l'hypotension artérielle

Dans le processus de diagnostic, il est important non seulement d’établir la présence d’une hypotension artérielle, mais également de déterminer les causes de cette hypotension. Une mesure correcte de la pression artérielle nécessite une mesure de la pression artérielle multipliée par trois, à des intervalles de 3 à 5 minutes. La surveillance quotidienne de la pression artérielle vous permet de déterminer les fluctuations de la magnitude et du rythme quotidien de la pression artérielle.

Pour exclure ou confirmer l'hypotension artérielle secondaire, un examen complet de l'état des systèmes cardiovasculaire, endocrinien et nerveux est nécessaire. À cette fin, les paramètres sanguins biochimiques (électrolytes, glucose, cholestérol et fractions lipidiques) sont examinés, un ECG est réalisé (au repos et avec des tests de stress), un test orthostatique, une échocardiographie, une électroencéphalographie, etc.

Pour déterminer la nécessité d’un examen plus approfondi, les patients hypotensifs doivent être consultés par un cardiologue, un neurologue, un optométriste et un endocrinologue.

Traitement de l'hypotension artérielle

Le traitement de l'hypotension artérielle ne commence qu'après avoir établi la cause exacte de la baisse de la pression artérielle. En cas d'hypotension symptomatique secondaire, la maladie principale servira d'objet d'influence. La genèse neurovégétative de l'hypotension nécessite tout d'abord la correction du déséquilibre végétatif à l'aide de méthodes médicamenteuses et non médicamenteuses.

L'ensemble complexe d'activités médicales et récréatives peut inclure la normalisation du régime journalier et de la nutrition, diverses options de psychothérapie; massage de la zone du cou et du col, massage aromathérapie; hydrothérapie (douche écossaise, douche circulaire, douche Vichy, hydromassage, bains aromatiques et minéraux); acupuncture, physiothérapie (électrophorèse sur la région du col, sommeil électrolytique); aromathérapie, aéro-ionothérapie, thérapie par l'exercice.

Le traitement médicamenteux de l'hypotension artérielle est réalisé avec des médicaments de différents groupes: adaptogènes à base de plantes (infusions de citronnelle, d'aralia, de ginseng); anticholinergiques, agents cérébroprotecteurs (cinnarizine, vinpocetine); médicaments nootropes (glycine, piracétam); antioxydants et vitamines (acide succinique, vitamines A, B, E); antidépresseurs et tranquillisants. En cas d'hypotension artérielle aiguë, de cardiotoniques et de vasoconstricteurs (mezaton, dopamine), des glucocorticoïdes sont introduits, des glucocorticoïdes sont administrés et des solutions salines et colloïdales sont perfusées afin d'augmenter et de stabiliser rapidement la pression artérielle.

Prévention de l'hypotension artérielle

Les principes généraux de prévention de l'hypotension artérielle primaire sont réduits au respect du régime de jour, au maintien d'un mode de vie sain et actif, à la pratique de sports (natation, marche, gymnastique), à ​​une bonne nutrition, à l'élimination du stress. Procédures utiles qui renforcent les vaisseaux sanguins (douches, durcissement, massage).

La prévention de l'hypotension artérielle secondaire est la prévention des maladies endocriniennes, neurologiques et cardiovasculaires. Les patients souffrant d'hypotension artérielle sont invités à surveiller en permanence le niveau de pression artérielle, une surveillance régulière par un cardiologue.

Hypotension (basse pression): signes, causes, neutralisation de la pathologie

L'hypotension (hypotension) est une violation de la pression artérielle dans les vaisseaux. L'hypotension est respectivement une violation de la pression dans les artères. La pression dépend de la fréquence cardiaque. Le préfixe "hypo" parle de pression insuffisante, c'est-à-dire que le sang dans les artères n'est pas pompé aussi intensément qu'il le devrait. Une hypotension peut être dite si la pression est inférieure de 20% à la normale. La norme est de 120/80 et, à des taux inférieurs à 90/60, il convient de penser à la présence d'une hypotension.

Symptômes d'hypotension

La pression artérielle est une valeur mesurée, elle peut être déterminée à l'aide d'un tonomètre. Si l'appareil présente des valeurs de pression systolique (dite supérieure) de 90 mm Hg et de pression diastolique (inférieure) à 60 mm Hg ou inférieure, cet état peut alors être appelé hypotension artérielle ou hypotension artérielle.

Outre les indications du tonomètre, il existe les symptômes d'hypotension suivants:

  • Faiblesse générale, léthargie, somnolence;
  • Transpiration accrue et altération de la thermorégulation (membres froids);
  • Pouls rapide;
  • Troubles du sommeil;
  • Irritabilité, instabilité émotionnelle;
  • Sensibilité météorologique;
  • Maux de tête (principalement, terne dans les zones frontale et temporale) et vertiges;
  • Essoufflement.

L'hypotension se manifeste très souvent par un évanouissement, en particulier dans les pièces bouchées. En général, on peut dire que les personnes sous pression réduite réagissent négativement aux moindres changements de l’environnement extérieur - aux changements de température de l’air, d’humidité, de congestion, ainsi qu’à divers stimuli émotionnels.

Ces signes seuls ne sont pas des symptômes confirmant la présence d'une hypotension. Les cas isolés de faiblesse ou de vertige n'indiquent pas de basse pression. Mais s'il y a plusieurs symptômes et qu'ils sont constants, vous devriez alors consulter un médecin.

Types d'hypotension artérielle

L'hypotension est primaire ou secondaire. Primaire se présente comme une maladie indépendante. Le plus souvent, il est causé par une faible activité du système nerveux végétatif ou par un stress psycho-émotionnel. Sinon, cela s'appelle idiopathique.

Une hypotension beaucoup plus fréquente est secondaire - résultant d'autres maladies. L'hypotension peut accompagner les maladies suivantes:

  1. Troubles endocriniens, y compris le diabète sucré, et le plus souvent - troubles des glandes surrénales;
  2. Blessures aux organes internes et en particulier au cerveau;
  3. Ostéochondrose de la colonne vertébrale;
  4. Insuffisance cardiaque;
  5. Cirrhose du foie;
  6. L'hépatite;
  7. Ulcère peptique;
  8. Autre

Il n’a aucun sens de traiter une dépression secondaire sans traiter la maladie sous-jacente, ce qui conduira également à une normalisation de la pression artérielle.

L'hypotension peut être:

L'hypotension aiguë survient avec les diagnostics les plus difficiles et se caractérise par une chute brutale de la pression. L'hypotension en tant qu'état concomitant est caractéristique d'une crise cardiaque, d'une thromboembolie, d'arythmies et d'anomalies cardiaques, de réactions allergiques graves ou d'une perte de sang importante.

L'hypotension chronique s'appelle également physiologique. On le trouve chez les athlètes, mais il peut également se produire chez les personnes pour lesquelles l'hypotension artérielle est une variante de la norme et ne provoque pas de symptômes négatifs. Une pression réduite est également caractéristique des personnes qui vivent en permanence dans des conditions défavorables, par exemple les habitants du Grand Nord ou des tropiques. Si vous vous inquiétez de l'hypotension artérielle, cette hypotension chronique est pathologique et nécessite une correction et un traitement.

Hypotension orthostatique

Dans certains cas, un effondrement orthostatique peut souvent se produire le matin au réveil et au lever du lit.

Une hypotension orthostatique survient très souvent - une forte diminution de la pression artérielle avec un changement de la position du corps. Il s'agit d'une affection assez courante chez les adolescents lorsqu'un corps en croissance nécessite un travail plus intensif des vaisseaux. Debout ou en position debout pendant une longue période, le sang peut affluer vers le cerveau en quantité insuffisante. En conséquence, la pression chute, il y a des vertiges, les yeux s’assombrissent et des évanouissements peuvent survenir. Cette condition s'appelle l'effondrement orthostatique. Si, quelques minutes après l’effondrement, la pression est réduite et les signes d’hypotension ne disparaissent pas, on peut parler d’hypotension orthostatique.

Les causes de l'hypotension orthostatique peuvent être la déshydratation, la prise de certains médicaments (médicaments contre l'hypertension, les antidépresseurs), des maladies (athérosclérose, anémie, diabète, etc.).

Causes de l'hypotension

Comme il a été dit, d'autres maladies peuvent provoquer une hypotension. Causes de l'hypotension - c'est le médicament, y compris le moyen de traiter l'hypertension.

Les facteurs suivants provoquent une hypotension:

  1. Diminution du volume sanguin due à la déshydratation ou à la perte de sang;
  2. Insuffisance cardiaque, fonction cardiaque anormale;
  3. Faible tonus vasculaire;
  4. Manque de vitamines;
  5. Névrose et dépression;
  6. Manque de sommeil;
  7. Influence externe: mauvaises conditions météorologiques, par exemple augmentation de l'humidité de l'air.

La raison principale peut être considérée comme un faible tonus vasculaire. Dans les vaisseaux hypotensifs (artères) ne sont pas réduits assez rapidement, de sorte que le sang est pompé plus lentement que nécessaire pour le fonctionnement normal du corps.

La cause de l'hypotension peut être une prédisposition innée.

Qu'est-ce qu'une hypotension dangereuse?

La peur ne devrait pas être causée par l'hypotension elle-même, mais par des causes de pression faible. Il est nécessaire d'identifier les causes véritables de cette maladie et d'y prêter une attention particulière afin de prévenir le développement de maladies graves des systèmes cardiovasculaire et nerveux.

Basse pression et grossesse

Le danger est une pression artérielle basse pendant la grossesse. En cas d'hypotension chez la femme enceinte, le fœtus manque d'oxygène du fait d'un apport insuffisant d'oxygène au placenta, ce qui peut nuire à son développement. Les femmes enceintes souffrant d'hypotension artérielle sont plus susceptibles de présenter une toxicose et, plus tard, une gestose.

L'hypotension insidieuse des femmes enceintes est qu'il est difficile de s'en rendre compte. La léthargie et la fatigue, ainsi que d'autres symptômes concomitants d'hypotension, sont considérés comme des déviations par rapport au cours normal de la grossesse, mais non par une hypotension. Dans de tels cas, les soins du médecin responsable de la grossesse sont très importants.

Manifestations cardiaques

Une pression artérielle basse et une fréquence cardiaque élevée peuvent entraîner de graves problèmes du système cardiovasculaire et des arythmies possibles. Un pouls élevé signifie un travail intensif du cœur, qui pompe rapidement un grand volume de sang, et les vaisseaux à tonus grave ne peuvent pas assurer le mouvement rapide du sang. Il y a une lourde charge sur le coeur.

Une impulsion basse à une pression normale est souvent confondue avec une hypotension. Un pouls faible, associé à une hypotension pathologique, est un symptôme d'autres maladies - beaucoup plus graves - par exemple, une maladie coronarienne.

Une attention particulière nécessite une pression plus basse et plus basse, signe de la faible élasticité des vaisseaux sanguins et conduisant à une stagnation du sang. Pour lutter contre cela, le cœur commence à travailler plus fort et, par conséquent, la pression systolique supérieure augmente. La différence entre les valeurs de pression supérieure et inférieure est appelée pression différentielle et ne doit pas dépasser 40 mm de mercure. Toute déviation de cette différence entraîne des lésions du système cardiovasculaire.

Les plus d'un état pathologique

L'hypotension est souvent la condition physiologique du corps et n'est pas dangereuse. Au contraire, il est plus facile de dire que l'hypotension n'est pas dangereuse. Hypotonics n'a pas peur de la maladie la plus insidieuse de notre époque, qui génère des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux - l'hypertension. En cas d'hypotension, les vaisseaux sanguins restent propres plus longtemps et ils n'ont pas peur de l'athérosclérose. Selon les statistiques, les personnes souffrant d'hypotension chronique vivent beaucoup plus longtemps chez les patients hypertendus.

Traitement basse pression

Dans la plupart des cas, le traitement médicamenteux de l'hypotension n'est pas nécessaire. Un mode de vie anormal et le stress sont les causes les plus courantes de l'hypotension artérielle L'hypotension physiologique ne doit pas être traitée, mais il faut s'en rappeler afin d'éviter les coups de bélier. Si un symptôme d'hypotension vous inquiète, par exemple la somnolence, il convient tout d'abord de modifier le schéma posologique quotidien. Cela suffit à faire face à un état déplaisant. Vous pouvez faire appel à la lutte contre l'hypotension, la médecine traditionnelle.

Si des troubles neurologiques ou des anomalies du système cardiovasculaire entraînent une hypotension, le médecin doit vous prescrire le traitement. Si une personne présente depuis longtemps des symptômes d'hypotension artérielle, il est impératif de contacter un cardiologue et un neurologue pour procéder à un examen, prescrire les médicaments nécessaires et également formuler des recommandations sur les modifications à apporter au mode de vie.

Hypotension et médecine traditionnelle

Le traitement des remèdes populaires pour l'hypotension est très efficace. Il existe de nombreuses préparations à base de plantes qui améliorent le tonus vasculaire et améliorent ainsi le bien-être de l'hypotenseur. Ces plantes comprennent:

  • Le ginseng;
  • L'échinacée;
  • Citronnelle chinoise;
  • Eleutherococcus;
  • Rhodiola Rosea

Pour prendre ces préparations à base de plantes devrait être en l'absence de contre-indications pour les régimes conventionnels indiqués sur l'emballage.

On pense que le café fraîchement préparé permet d’économiser de la pression réduite. En effet, l'action tonifiante de la caféine est prouvée. Mais, d’une part, il est beaucoup plus contenu dans le thé vert et, d’autre part, la dépendance à la caféine se produisant assez rapidement, son effet thérapeutique disparaîtra donc.

Avec une diminution générale du tonus et de la soi-disant distemper, le millepertuis peut manifester un effet antidépresseur suffisant pour le traitement de l'hypotension.

Mode de vie avec hypotension

L'hypotension, si elle n'est pas causée par des troubles organiques, peut être ajustée avec précision par un mode de vie correct. Afin de ne pas avoir besoin de médicaments pour traiter l'hypotension, vous devez:

  1. Observez le mode du jour;
  2. Dormez suffisamment (en règle générale, les patients hypotoniques ont besoin de plus de sommeil que les personnes sous pression normale);
  3. Mangez bien, en vous fournissant toutes les vitamines et tous les minéraux, et si cela n’est pas possible avec des aliments normaux, vous devez prendre des complexes de vitamines;
  4. Buvez suffisamment d'eau
  5. Plus souvent, il est souhaitable de se promener tous les jours pendant au moins une demi-heure;
  6. Pour faire du sport - même une activité physique minime fait des merveilles, ce ne devrait pas être un sport professionnel, bien sûr, assez de gymnastique matinale, de jeux actifs avec les enfants;
  7. Prenez des traitements à l'eau - versez de l'eau froide, nagez, tempérez;
  8. Visiter un bain ou un sauna, qui ont un effet bénéfique sur le tonus vasculaire;
  9. Gardez la bonne humeur et ne vous inquiétez pas pour rien.

Ce sont des recommandations de base qui devraient être suivies par toutes les personnes ayant différents niveaux de pression, mais pour l'hypotension, une telle prophylaxie peut remplacer complètement le traitement.

Bonne nutrition

Il est très important de bien manger à basse pression. Il est nécessaire d’inclure dans votre régime alimentaire des aliments riches en vitamines du groupe B. Les produits de surpression sont les produits à base de levure (produit de boulangerie, lait), le lait, les pommes de terre, les carottes, les noix et le miel. Normalise la pression des betteraves et du jus de betterave, ce qui est recommandé pour suivre des cours, s'il n'y a pas de problèmes avec le tractus gastro-intestinal.

Vous pouvez rapidement augmenter la pression en buvant une tasse de café avec du chocolat, mais cette méthode ne fonctionnera que si elle est utilisée rarement et si elle n’est pas régulière.

Les personnes souffrant d'hypotension artérielle, comparées aux patients hypertendus, ont une chance incroyable, car elles n'ont pas besoin de se limiter au sel et aux épices. Le sel retient l'eau, ce qui signifie qu'il augmente le volume sanguin, ce qui a un effet bénéfique sur la pression artérielle. Les épices et les épices améliorent également le bien-être des hypotenseurs, car ils «tonifient» le corps, améliorent le fonctionnement de tous les organes internes, augmentent le tonus des vaisseaux sanguins, ce qui conduit également à la normalisation de la pression.

Attention! une consommation excessive de sel peut toujours nuire à d'autres organes, vous ne devez donc pas en abuser.

Donc, nous résumons ce qui précède. L'hypotension est une affection caractérisée par une hypotension artérielle. Il peut être primaire, c'est-à-dire indépendant, et secondaire, à la suite d'autres diagnostics.

Les causes de l'hypotension artérielle sont généralement soit des violations du système cardiovasculaire et nerveux, soit un stress psycho-émotionnel. Dans le premier cas, il est nécessaire de corriger les lésions organiques avec des médicaments en consultant un cardiologue ou un neurologue. Dans le second cas, vous pouvez obtenir en ajustant le mode de vie et les moyens de la médecine traditionnelle.

De Plus, Lisez Les Navires

Quelle est la dystonie des vaisseaux cérébraux

La dystonie des vaisseaux cérébraux est un ensemble de symptômes provoqués par une perturbation du flux sanguin due à une vasoconstriction. En conséquence, le cerveau ne reçoit pas suffisamment d'oxygène et de nutriments.

Étoiles vasculaires

Les astérisques vasculaires (télangiectasies) sont une extension des petits vaisseaux cutanés caractérisée par l'apparition de réticulums vasculaires. Le diamètre des vaisseaux peut être d'environ 1 mm.

Examen complet de tous les types de bloqueurs adrénergiques: sélectif, non sélectif, alpha, bêta

De cet article, vous apprendrez ce que sont les adrénobloquants, en quels groupes ils sont divisés. Le mécanisme de leur action, les indications, la liste des médicaments bloquants.

Test sanguin pour l'urée et la créatinine

Laisser un commentaireUne analyse sanguine biochimique de l'urée et de la créatinine, prescrite par un médecin, est un autre moyen de détecter les troubles métaboliques dans le corps humain.

Causes, symptômes et traitement de la tachycardie paroxystique, les conséquences

Vous apprendrez de cet article: qu'est-ce que la tachycardie paroxystique, qu'est-ce qui peut la provoquer, comment elle se manifeste?

Encéphalopathie dyscirculatoire - symptômes et traitement de la PED d'un degré

Encéphalopathie dyscirculatoire 1 degré est une maladie associée à une mauvaise circulation du cerveau, ce qui peut entraîner des conséquences indésirables.