Dans cet article, vous découvrirez la microangiopathie du cerveau: ce qu’elle est, la pathologie du coeur, des reins, du cerveau et de la rétine, comment cette lésion de petits vaisseaux sanguins de divers organes se manifeste. Quelles complications peuvent causer une maladie.

La microangiopathie est un groupe de processus pathologiques d'origines diverses qui affectent les petits vaisseaux sanguins - artérioles, capillaires et veinules. Ce n'est pas la maladie elle-même, mais le processus qui sous-tend son développement.

Comme ces vaisseaux sont présents dans presque tous les organes du corps humain, une microangiopathie peut se développer dans n'importe lequel d'entre eux. En pratique clinique, le plus important est les dommages au cerveau, au cœur, à la rétine et aux reins. C’est dans ces organes que des troubles du débit sanguin dans de petits vaisseaux peuvent avoir des conséquences graves.

Lorsque la maladie affecte les cellules des parois des vaisseaux sanguins, il en résulte l'apparition de micro-hémorragies ou une altération du flux sanguin. En conséquence, les organes et les tissus ne reçoivent pas suffisamment d'oxygène et de nutriments nécessaires, ce qui entraîne la détérioration de leurs dommages.

Microangiopathie rénale

La plupart des microangiopathies rénales sont causées par un diabète sucré ou une hypertension. La néphropathie diabétique est un résultat naturel de la progression du diabète. Chez les patients qui ne contrôlent pas soigneusement leur glycémie, des lésions rénales se développent très rapidement.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Les symptômes aux premiers stades de la néphropathie diabétique sont absents chez la plupart des patients. Aux dernières étapes, cette complication du diabète sucré se manifeste:

  • hypertension artérielle;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • mictions fréquentes et augmentation de la quantité d'urine;
  • perte d'appétit;
  • des nausées et des vomissements;
  • fatigue

Pour le diagnostic, effectuez une analyse générale de l'urine (détection de protéines), une analyse biochimique du sang (déterminez les niveaux d'urée et de créatinine), une échographie des reins.

La première étape du traitement de la néphropathie diabétique consiste à contrôler la glycémie et la pression artérielle. En appliquant ces mesures avec soin, de nombreux patients parviennent à retarder la défaite des reins et d'autres organes. Pour contrôler la tension artérielle, on utilise le plus souvent des médicaments appartenant aux groupes des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ramipril, périndopril) ou des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine (losartan, candésartan).

Dans les cas graves, les patients présentant une insuffisance diabétique peuvent nécessiter une hémodialyse (purification du sang à l'aide d'un appareil de rein artificiel) ou une greffe de rein.

Microangiopathie rétinienne

La défaite des petits vaisseaux rétiniens est une autre complication du diabète et de l'hypertension, l'une des principales causes de cécité dans le monde. La rétine est la couche photosensible de cellules à l'arrière du globe oculaire qui convertit la lumière en signaux électriques. Elle a besoin d'un apport sanguin constant via un réseau de petits vaisseaux. Une glycémie élevée endommage progressivement ces vaisseaux, entraînant le développement d'une microangiopathie et d'une rétinopathie diabétique.

Au début, les symptômes de la rétinopathie diabétique sont absents chez la plupart des patients. Au fil du temps, apparaissent:

  1. Vision floue progressive.
  2. Perte soudaine de la vision.
  3. Objets flottant dans la vue.
  4. Vision floue.
  5. Douleur ou rougeur du globe oculaire.

Tous les patients diabétiques une fois par an doivent être examinés par un ophtalmologiste, car:

  • La rétinopathie diabétique dans les premiers stades ne provoque aucun symptôme.
  • La maladie peut provoquer une cécité permanente en cas de détection tardive et d’absence de traitement.
  • Lorsque la rétinopathie diabétique est détectée tôt, le traitement peut prévenir ou réduire la perte de vision.

L'examen comprend l'examen du fond d'œil.

Vous pouvez réduire le risque de microangiopathie rétinienne et empêcher sa progression en:

  • Contrôler les niveaux de glucose et de cholestérol dans le sang, la pression artérielle.
  • Traitement approprié du diabète et de l'hypertension.
  • Effectuer des examens préventifs chez l'ophtalmologiste.
  • Demander des soins médicaux pour tout changement de vision.
  • Maintenez un poids santé, une alimentation saine et des exercices réguliers.
  • Cesser de fumer.

Les principaux traitements de la rétinopathie diabétique:

  1. Cautérisation au laser des vaisseaux sanguins de la rétine.
  2. Injection de drogues dans le globe oculaire.
  3. Chirurgie pour enlever le sang ou les cicatrices dans les yeux.

Microangiopathie cérébrale

Sous microangiopathie cérébrale comprendre tous les processus pathologiques qui conduisent à la défaite de petits vaisseaux du cerveau. Le plus souvent, la microangiopathie du cerveau est causée par le vieillissement, l'hypertension et le diabète. Dans ces maladies, les parois vasculaires s'épaississent et deviennent plus fragiles, ce qui entraîne une mauvaise circulation sanguine ou de légers saignements dans la substance cérébrale. La microangiopathie avec la présence de foyers de gliose indique une atteinte grave des cellules principales du cerveau (neurocytes), qui sont remplacées par des éléments auxiliaires (cellules gliales).

Certaines personnes atteintes de microangiopathie cérébrale ne présentent aucun symptôme, tandis que d'autres se manifestent par une altération de la pensée, de l'humeur et des mouvements. La défaite de petits vaisseaux cérébraux peut provoquer le développement de coups.

Le tableau clinique de la microangiopathie cérébrale:

Un ordinateur ou une imagerie par résonance magnétique est réalisée pour détecter les lésions de petits vaisseaux cérébraux. À l'aide de ces méthodes d'enquête, il est possible de détecter de petits foyers d'accidents vasculaires cérébraux ou de micro-hémorragies, une atrophie de la substance cérébrale.

Il est presque impossible de restaurer les vaisseaux et les cellules cérébrales affectés. Après détection de la pathologie microangiopathie du cerveau - le traitement doit viser à ralentir la progression de ce processus pathologique. Pour cela, un traitement efficace de la maladie à l'origine de la microangiopathie doit être mis en place. Si une maladie hypertensive a conduit à son apparition - une normalisation de la pression artérielle est nécessaire, si un diabète sucré - un contrôle minutieux de la glycémie est nécessaire.

Pour améliorer les processus de réflexion et prévenir leur détérioration, les neurologues prescrivent généralement la mémantine et le donépézil. Pour la prévention des accidents vasculaires cérébraux, il est conseillé aux patients de prendre de l’aspirine, qui affecte l’adhérence (agrégation) des plaquettes.

En cas d'accident ischémique dans les premières heures de son développement, il est possible de pratiquer une thrombolyse - un traitement visant à dissoudre les caillots sanguins dans les vaisseaux. Pour ce faire, utilisez Alteplazu et Teneteplazu.

Microangiopathie cardiaque

La défaite des petits vaisseaux cardiaques se développe souvent chez les patients atteints de diabète et d'hypertension. Les symptômes de la microangiopathie incluent:

  • Douleur et sensation de constriction dans la région du cœur, qui s'aggrave pendant l'exercice ou le stress.
  • Inconfort dans le bras gauche, la mâchoire inférieure, le cou ou le dos, associé à une douleur à la poitrine.
  • Essoufflement.
  • Fatigue

Il est impossible de distinguer cette affection du tableau clinique provoqué par la lésion des gros vaisseaux cardiaques par les seuls symptômes. Par conséquent, ces patients subissent souvent une angiographie coronaire (examen radio-opaque des artères du cœur) au cours de laquelle aucune lésion importante des gros vaisseaux sanguins ne peut être détectée. Pour établir le diagnostic, vous pouvez également utiliser l’imagerie par résonance magnétique ou par cœur du cœur et de ses vaisseaux.

Le traitement de la microangiopathie cardiaque comprend des médicaments qui empêchent le rétrécissement des petits vaisseaux. À eux appartiennent:

  • Nitrates (nitroglycérine, nitrosorbit) - détend les artères coronaires et améliore le flux sanguin à travers elles.
  • Bêta-bloquants (bisoprolol, nébivolol) - ralentissent le rythme cardiaque et réduisent la pression.
  • Inhibiteurs des canaux calciques (vérapamil, diltiazem) - détendent les muscles des artères coronaires et augmentent le flux sanguin à travers eux, diminuent la pression artérielle.
  • Statines (atorvastatine, rosuvastatine) - réduisent le cholestérol sanguin, ce qui contribue au rétrécissement des artères.
  • Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ramipril, périndopril) aident à dilater les vaisseaux sanguins et à réduire la pression.
  • Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine (losartan, candésartan) - détendent les vaisseaux sanguins et réduisent la pression.
  • Aspirine - empêche la formation de caillots sanguins et limite l'inflammation.

Pronostic pour la microangiopathie

Le pronostic des lésions des petits vaisseaux dépend de ses causes et de son étendue:

Qu'est-ce que la microangiopathie cérébrale?

Le corps humain est organisé de manière à ce que les organes internes et les composants de leurs tissus ressentent constamment le besoin d'oxygène et d'autres substances utiles. Toutes ces substances tombent aux bons endroits en raison de la circulation du sang dans les petits et les gros vaisseaux sanguins.

Les principaux processus du métabolisme de l'oxygène se produisent dans le cœur et le cerveau, dans ces organes, le système circulatoire le plus développé. Il y a des raisons pour lesquelles des changements se produisent à l'intérieur des petits vaisseaux, ce qui cause leur faible perméabilité et aggrave la délivrance d'oxygène aux organes.

Cette condition des capillaires est appelée «microangiopathie». Le nom s'est développé à partir de ces mots: petit, vaisseau, pathologie. Dans cet article, nous examinerons un cas plus spécifique de cette maladie - une microangiopathie du cerveau.

Qu'est-ce que la microangiopathie cérébrale?

La microangiopathie cérébrale est une lésion pathologique de petits capillaires qui libèrent de l'oxygène et du glucose dans le cerveau. À la suite d’une telle lésion, le débit sanguin devient insuffisant ou s’arrête complètement.

Les neurones du cerveau commencent à mourir et sont remplacés par des cellules hyalar, qui deviennent des adhérences et des cicatrices. Cette condition peut entraîner la mort au fil du temps.

Formes de la maladie

Les troubles dans le travail des plus petits capillaires caractérisant la microangiopathie sont initialement invisibles même pour les spécialistes. Cela complique le diagnostic de la pathologie dans les premiers stades.

Dans la microangiopathie, sécrètent de telles formes:

  • L'angiopathie amyloïde cérébrale est fréquente chez les personnes âgées. Les microangiopathies cérébrales les plus susceptibles sont les personnes atteintes du syndrome d'Alzheimer. Dans le processus de cette forme de la maladie, l'amyloïde se forme sur les parois minces des vaisseaux sanguins.
    L'amyloïde est une substance formée à partir de leurs dépôts de protéines et de polysaccharides. La microangiopathie cérébrale est mal diagnostiquée et sa guérison est encore pire.
  • L'angiopathie au lentikulostriar survient chez les enfants et n'est en fait même pas une maladie, mais une caractéristique de la structure du système d'approvisionnement en sang. Cela nécessite l'observation de l'enfant chez le médecin, mais si le développement et la croissance de l'enfant ne sont pas perturbés, le traitement de cette forme de microangiopathie n'est pas nécessaire.
  • Microangiopathie diabétique. L'une des conséquences de cette maladie est la maladie chez les personnes atteintes de diabète.
  • Microangiopathie hypertensive ou vasculaire. Se produit en raison de troubles circulatoires causés par l'hypertension. Ces patients doivent vérifier la pression et ne pas lui permettre de monter trop haut.

Causes de la maladie

Pour commencer, examinons de plus près les changements qui se produisent dans les parois des petits capillaires:

  1. Thrombose De nombreux capillaires cérébraux sont si minces que les cellules sanguines les traversent en une rangée. Les caillots sanguins sont des globules rouges collés. L'apparition de caillots sanguins conduit à l'encrassement des capillaires.
  2. Nécrose - la mort de cellules vasculaires due à une altération de la circulation sanguine ou à la présence de toxines dans le sang.
  3. Hyalinose - accumulation sur les parois des capillaires de la protéine hyaline. Hyaline se produit en raison d'une violation du système métabolique, déposé dans les capillaires, il commence progressivement à les détruire. Les patients souffrant d'hypertension, de diabète, d'athérosclérose et ceux souffrant de maladies auto-immunes sont les plus susceptibles à l'hyalinose.
  4. Fibrose - remplacement de la structure des capillaires par du tissu fibreux. Se produit dans les processus inflammatoires.

Les raisons de ces changements sont les suivantes:

  • anomalies des structures des parois capillaires causées par des causes génétiques;
  • fumer et boire;
  • des anomalies dans le système de coagulation du sang;
  • les blessures;
  • maladies infectieuses qui affectent les capillaires;
  • les maladies endocriniennes, telles que, par exemple, le diabète;
  • hypertension et autres troubles de l'activité cardiovasculaire;
  • dommages causés par la toxine au corps;
  • l'âge

Les symptômes

Au début, la maladie ne signale pas ses symptômes. Lorsque la microangiopathie commence tout juste à infecter les premiers capillaires, les zones du cerveau alimentées en sang sont transférées dans la nourriture par les capillaires voisins. Par conséquent, l'apparition des symptômes de la maladie sera la preuve de la pathologie d'un nombre important de vaisseaux.

Symptômes de la maladie:

  • Mal de tête Il est assez intense et est rarement réduit au silence par l'utilisation d'analgésiques.
  • Troubles vestibulaires. Des vertiges, des problèmes de mouvement et de la confusion peuvent survenir.
  • Syndrome asthénoneurotique. Manifesté par une irritabilité et une dépression accrues. Vous pouvez avoir du mal à dormir.
  • La nuit, le patient peut souffrir d'insomnie et, au contraire, dans l'après-midi, il veut constamment dormir. Il y a une ventilation globale.
  • Manifestations focales de la microangiopathie. Causé par une variété de symptômes, selon l'endroit où la source de la microangiopathie. Changements possibles dans les sensations de douleur et de température.
  • L'encéphalopathie est un trouble du tissu cérébral. La manifestation de l'encéphalopathie peut être différente. Ici vous pouvez lire sur l'encéphalopathie dyscirculatoire 2 degrés.

Le syndrome de microangiopathie ne semble pas présenter de symptômes spécifiques. Les mêmes symptômes peuvent survenir avec de nombreux autres problèmes cérébraux. Cela signifie qu'un diagnostic rapide et précis est important pour lutter contre la maladie.

REVUE DE NOTRE LECTEUR!

Récemment, j'ai lu un article sur le thé monastique pour le traitement des maladies du cœur. Avec ce thé, vous pouvez TOUJOURS guérir l'arythmie, l'insuffisance cardiaque, l'athérosclérose, les maladies coronariennes, l'infarctus du myocarde et de nombreuses autres maladies cardiaques et les vaisseaux sanguins à la maison. Je n'avais pas l'habitude de ne faire confiance à aucune information, mais j'ai décidé de vérifier et j'ai commandé un sac.
J'ai remarqué les changements une semaine plus tard: la douleur constante et les picotements dans mon cœur qui m'avaient tourmenté auparavant avaient disparu, et après 2 semaines, ils ont complètement disparu. Essayez et vous, et si quelqu'un est intéressé, alors le lien vers l'article ci-dessous. Lire plus »

Diagnostic de la microangiopathie

Pour collecter l'anamnèse et établir un diagnostic précis, plusieurs activités sont réalisées:

  1. tests sanguins, les informations les plus importantes qui en découlent concernent la coagulation et le spectre lipidique;
  2. électrocardiogramme (ECG);
  3. électroencéphalogramme (EEG);
  4. échographie doppler capillaire pour déterminer les endroits difficiles à franchir et les autres différences avec la norme;

En outre, le patient devra consulter un ophtalmologiste pour vérifier le fond d'œil en ce qui concerne le rétrécissement des vaisseaux sanguins et d'autres anomalies.

En outre, les foyers de microangiopathie et la gravité de la lésion sont révélés par des mesures telles que:

  • Imagerie par résonance magnétique;
  • Tomographie par ordinateur;
  • Méthode de résonance nucléaire magnétique.

Vous voudrez peut-être aussi savoir quelle est la différence entre l'IRM et la SCT,

Ces types d’enquêtes aident à étudier le réseau de capillaires sur:

  • insuffisance des parois vasculaires minces;
  • déterminer les endroits où la circulation sanguine est altérée;
  • foyers de gliose;
  • hémorragies microscopiques;
  • expansion de l'espace périvasculaire.

Traitement

  • Les mesures de traitement de la microangiopathie doivent être réalisées avec une approche intégrée. Toutes les étapes du traitement doivent être contrôlées par un médecin. Tout d'abord, le médecin détermine le degré de lésion vasculaire, puis prescrit un médicament. Pour les patients plus âgés, le contrôle devrait être encore plus étroit. Chez les patients dépassant le seuil des 50 ans, la microangiopathie se développe rapidement.
  • Lors de la détection d'une microangiopathie, la première tâche, la plus importante, consiste à réduire la pression. La présence d'hypertension chez un patient aggrave très rapidement l'état de son corps. Les pharmacies proposent un grand choix de médicaments pour réduire la pression, mais dans le cas d'une microangiopathie, le patient doit consulter un médecin et ne pas prendre de mesures indépendantes.
  • Avec cette maladie, la nutrition cérébrale doit être améliorée. Les médicaments nootropes conviennent à cette tâche: Nootropil, Cérébroziline, etc. Les médicaments contenant de l’acide nicotinique dans la composition peuvent donner un bon effet. Pikammilon est l’un de ces médicaments.
  • Une autre tâche importante dans le processus de traitement consiste à réduire la quantité de lipides. Les fibrates et les statines aident à atteindre cet objectif. Peut-être que le médecin vous prescrira le médicament Simvastatin.
  • La diminution de l'oxygène dans les neurones du cerveau contribuera au taux de progression de la maladie. Afin de saturer le système cérébral en oxygène, des antihypoxants sont prescrits.
  • De plus, des médicaments anticoagulants seront inclus dans le schéma thérapeutique. L'aspirine et le Trenal ont un effet bénéfique sur la circulation sanguine et préviennent la formation de caillots sanguins.
  • Lors des traitements médicaux, la physiothérapie, les massages et la piscine ont également un effet bénéfique sur le corps.
  • Il existe de rares cas où le traitement médicamenteux ne permet pas de rétablir la perméabilité des vaisseaux sanguins et compense le déficit circulatoire. Dans de tels cas, le patient doit être opéré.

Probablement, il n'y a personne qui ne connaisse pas la médecine traditionnelle. En appliquant le traitement des remèdes populaires aux premiers stades de la maladie, il est possible d'obtenir un résultat positif.

Les remèdes populaires incluent:

  1. Herbes qui améliorent le métabolisme, normalisant l'activité du système d'approvisionnement en sang. Le trèfle des prés, le discorey, la pruche, ainsi que des préparations à base de plantes prêtes à l'emploi sont vendus dans les pharmacies.
  2. Jeûne médical, jours de jeûne, aliments crus. La lutte contre le surpoids améliore considérablement le bien-être du patient.

Si vous êtes traité pour une microangiopathie ou si vous craignez qu’il ne se produise, la prévention de cette maladie sera utile.

Les mesures préventives comprennent:

  • Mode de vie sain;
  • Respect d'un régime sans sel;
  • Essayez d'éviter le stress et l'effort physique considérable;
  • Refus de dépendance.

Ces méthodes de prévention simples mais efficaces aideront à éviter non seulement la microangiopathie, mais également de nombreuses autres maladies associées aux vaisseaux sanguins.

Risque de maladie

La partie la plus dangereuse de cette maladie sont les foyers de gliose. C’est-à-dire les zones touchées où les cellules gliales détruisent les neurones du cerveau.

Aux points de jonction des capillaires présentant des foyers de gliose, il existe un risque de rupture du vaisseau entraînant une hémorragie à la surface du cerveau ou directement dans la médulla. Dans une telle situation, les conséquences sont terribles. Une personne mourra ou deviendra invalide. Cette étape de la maladie s'appelle microangiopathie dyscirculatoire.

A ce stade, les symptômes les plus graves:

  • Altération des fonctions cognitives (pertes de mémoire, affaiblissement de l’attention, troubles de la pensée, voire de la démence);
  • Troubles affectifs;
  • Troubles du mouvement;
  • Troubles pseudobulbaires (difficultés alimentaires, voix grossière, parole lente, rire violent et pleurs);
  • Troubles cérébelleux (problèmes de marche et de résistance, rugosité des mouvements, élocution intermittente);
  • Troubles vestibulaires et autonomes (nausées, vertiges, coups de bélier fréquents);
  • Aux stades les plus avancés, des troubles pelviens surviennent (incontinence d'urine et de fèces).

De plus, la vie du patient, même au début, est beaucoup plus compliquée. Il est difficile de vivre pleinement quand on a constamment mal à la tête, des vertiges, un corps faible, diverses dépressions, etc.

Une telle condition physique peut simplement être dangereuse en raison de la probabilité élevée de blessure. Par conséquent, vous ne devriez pas souffrir si vous avez des symptômes similaires, assurez-vous de consulter un médecin.

Pronostic de la maladie

La microangiopathie dégénérative du cerveau varie de lésions légères qui disparaissent après un traitement à une insuffisance cérébrale grave avec issue fatale.

Malheureusement, la microangiopathie, une maladie incurable. Pas un seul cas de récupération d'un tel patient. Chez les patients jeunes, il est plus facile d'arrêter la maladie que chez les patients plus âgés. La détection précoce de la maladie contribue également à la localisation des foyers de gliose.

Microangiopathie

La microangiopathie cérébrale est une lésion de vaisseaux sanguins de petit diamètre. En raison d'une diminution du flux sanguin, il y a une pénurie d'oxygène et de glucose, nécessaires au fonctionnement normal des neurones et d'autres cellules. Les symptômes progressivement progressifs provoquent des changements dans le mode de vie du patient. Les processus dégénératifs dans les tissus cérébraux étant irréversibles, le traitement de la microangiopathie cérébrale doit être instauré dès que possible.

Microangiopathie cérébrale

Comment se développe la maladie

Le lien principal dans la pathogenèse de la microangiopathie est un changement des propriétés rhéologiques du sang (tendance à une thrombose accrue) et de la structure des parois des vaisseaux sanguins du cerveau. Cette condition peut être due à des causes physiologiques ou à une maladie qui survient en violation des processus métaboliques. Au cours de l’anatomie, il est connu que le cerveau est alimenté par les artères centrales qui pénètrent à la base de l’organe par le côté du cou. Ensuite, ils se ramifient en petits vaisseaux pénétrant dans les cellules de la substance blanche. Par conséquent, la violation des mécanismes de la microcirculation conduit à une lésion complexe du corps.

Les composants du tissu nerveux sont les neurones et la névroglie. Les neurones sont des cellules ayant une structure spécifique. Leurs processus forment les fibres par lesquelles passe la transmission de l'influx nerveux. La neuroglie joue un rôle dans une sorte de liquide intercellulaire. Elle remplit une fonction protectrice et soutient les conditions nécessaires à la création et à la propagation de l'excitation. La microangiopathie cérébrale provoque une privation d'oxygène, ce qui entraîne la mort des neurones.

Leur place est occupée par la névroglie. Ce processus s'appelle la gliose. Bien que ces cellules constituent normalement environ 40% du tissu du système nerveux, elles sont inférieures aux neurones pour assurer une impulsion adéquate. Par conséquent, la formation de foyers de gliose altère les fonctions cérébrales.

Causes de la maladie

Tout d'abord, la microangiopathie cérébrale est causée par des modifications des parois des vaisseaux sanguins liées à l'âge. Cette maladie donne lieu à un syndrome commun chez les personnes âgées appelé encéphalopathie dyscirculatoire (PED). Une maladie ischémique chronique se développe à la suite de perturbations persistantes de l'apport sanguin à la substance blanche du cerveau. De telles causes peuvent provoquer l'apparition d'une microangiopathie à un âge précoce:

  • athérosclérose, la formation de plaques sur la surface interne de la paroi vasculaire contribue au rétrécissement de la lumière et de l’agrégation plaquettaire;
  • pathologie aiguë ou chronique des reins, ces organes sont impliqués dans la synthèse de la rénine, composant du système rénine-angiotensif qui régule la pression artérielle;
  • diabète sucré, hypothyroïdie;
  • caractéristiques anatomiques congénitales de la structure du système circulatoire;
  • hémolyse due à une intoxication alcoolique ou à d'autres toxines de nature chimique;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • syndrome de dystonie végétative;
  • hypertension de toute origine.

Au risque de nécrose (crise cardiaque) dans le cerveau due à une microangiopathie, attirez les personnes qui ont de mauvaises habitudes. Le tabagisme, la consommation fréquente de boissons alcoolisées, le manque de vitamines A, C, E, groupe B, les micro-éléments (potassium, magnésium, fer) ont une incidence négative sur le tonus des vaisseaux et la structure de leurs parois. Contribue aux violations de la circulation sanguine cérébrale, surmenage nerveux chronique. Il est recommandé aux personnes ayant un mode de vie malsain ou souffrant de l’une de ces maladies de consulter régulièrement un thérapeute. Un début de traitement en temps opportun améliore le pronostic de la microangiopathie cérébrale.

Symptomatologie

Les signes de microangiopathie sont variés et se développent en plusieurs étapes. Leur gravité dépend du degré de lésions vasculaires dans le cerveau et le système circulatoire périphérique. Les maladies associées affectent également les manifestations de la pathologie. Le syndrome de microangiopathie est caractérisé par la présence de tels signes:

  • symptômes neurologiques, maux de tête, vertiges, acouphènes, fatigue, manque de mémoire, troubles du sommeil;
  • faiblesse des membres inférieurs, se traduisant par un changement de démarche, des douleurs dans les muscles du mollet;
  • déséquilibre;
  • vision floue, modification de la taille de la pupille;
  • saignements du nez sans raison apparente.

Les manifestations de la pathologie rénale sont la douleur dans la région lombaire, un œdème, dans les cas graves - la présence de sang dans les urines. L'état de la peau, généralement les membres inférieurs, change également. Marque sa sécheresse, peeling, parfois des démangeaisons. De plus, les signes cliniques dépendent du site de localisation du centre de la gliose. Avec la défaite de diverses structures du cerveau, la sensibilité tactile, l’ouïe, le goût, l’odorat, etc. peuvent s’émousser.

Des lésions vasculaires sont suggérées au stade de la collecte de l'anamnèse et de l'interrogatoire du patient sur les plaintes et les symptômes. Cependant, il est possible d'identifier les foyers de gliose et de nécrose à l'aide d'une méthode de diagnostic telle que la tomographie, de préférence l'imagerie par résonance magnétique (IRM). Les changements identifiés indiquent la gravité de la maladie. Parfois, une macro-angiopathie est diagnostiquée, ce qui signifie la défaite des gros vaisseaux.

Attribuer des tests sanguins cliniques, qui identifient les marqueurs des formes latentes de diabète. À cet égard, une étude importante sur l'hémoglobine glycosylée. Normalement, sa concentration chez les adultes et les enfants ne dépasse pas 6,5% (dans les derniers mois de la grossesse, ce chiffre est supérieur). L'analyse d'urine montrera la pathologie des reins. Ceci est démontré par l'apparition de protéines, de bactéries et de leucocytes.

Thérapie

Si la cause de la maladie est établie avec précision, le traitement de la microangiopathie vise à son élimination. Le pronostic de la pathologie dépend en grande partie de la prévention de la progression ultérieure des lésions vasculaires. En pratique clinique, les médicaments destinés à améliorer la circulation cérébrale ont été largement utilisés. C'est:

  • La pentoxifylline (Vazonit) est prescrite par voie orale et par voie intraveineuse. Mais il est conseillé de commencer le traitement avec des comprimés à raison de 600 mg deux fois par jour;
  • La cinnarizine (nimodipine, diltiazem) détend la paroi vasculaire en réduisant la teneur en calcium de ses cellules. Les drogues boivent de 25 à 50 mg trois fois par jour;
  • Halidor, parmi les avantages des médicaments, comprend la stimulation du flux sanguin dans les vaisseaux cérébraux affectés par l’ischémie. Prescrit 100 mg (un comprimé) trois fois par jour;
  • La Nicergoline agit sur les récepteurs de la paroi vasculaire en abaissant la pression artérielle. La posologie pour l'administration intramusculaire est de 4 à 8 mg par jour, pour l'administration par voie orale - 10 mg trois fois par jour.

Augmente l'efficacité de ces médicaments thérapie neurométabolique. Prescrire des nootropes et des adaptogènes (Piracetam, Nootropil, Tsitikolin, etc.). Le traitement est effectué à partir du processus de diagnostic et tout au long de la vie du patient. Le cours est répété 2 à 3 fois par an pendant 1 à 2 mois. Pour réduire la manifestation de symptômes de microangiopathie cérébrale dans la substance blanche du cerveau, vous devez suivre un régime alimentaire particulier.

Dans le menu, vous devez supprimer les produits qui contribuent à la progression de l'athérosclérose. Ce sont les viandes grasses, le poisson, les aliments frits, le saindoux. La consommation de viande devrait être limitée à 1 - 2 jours par semaine, vous pouvez organiser des jours de jeûne. Les médecins recommandent fortement d'arrêter de fumer, l'alcool. Un mode de vie sédentaire devrait être progressivement remplacé par un effort physique. Cependant, les sports intensifs (surtout avec les pentes) sont contre-indiqués, les promenades plus appropriées, le jogging à un rythme lent.

Microangiopathie

La microangiopathie (microangiopathie) est une pathologie caractérisée par la défaite de petits vaisseaux sanguins (principalement des capillaires). Le plus souvent, il s'agit d'un symptôme d'autres maladies indépendantes. Les pathologies des vaisseaux rétiniens et des capillaires des reins sont considérées comme l'une de ses variétés. La maladie se développe dans les systèmes et les systèmes vasculaires dans le contexte de divers types de maladies infectieuses ou oncologiques, de diabète sucré, de maladies du foie et d’hémolyse (affection pathologique accompagnée de la destruction des globules rouges et de la libération de l’hémoglobine).

Dans la plupart des cas, la microangiopathie est une conséquence de:

  • Mort et mort des tissus et des cellules du corps (nécrose);
  • Thrombose - processus qui s'accompagne de la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins qui perturbent le flux sanguin normal;
  • La hyalinose (ou dystrophie hyaline) est l'un des types de dystrophie protéique caractérisée par le dépôt d'hyaline dans les tissus;
  • Les fibrinoïdes (ou le gonflement des fibrinoïdes) sont une affection irréversible caractérisée par une forte augmentation de la perméabilité vasculaire et des manifestations de désorganisation profonde du tissu conjonctif, basée sur la destruction de sa substance structurelle principale et de ses fibres.

Le tableau clinique de la microangiopathie dépend entièrement de la spécificité du tissu affecté, des caractéristiques anatomiques et morphologiques des organes affectés, ainsi que des effets sur le corps de certains facteurs externes. Ses principales manifestations sont les suivantes: atteinte à l'intégrité des parois des petits vaisseaux sanguins et altération du fonctionnement du système de coagulation du sang (hémostase).

La maladie est souvent accompagnée d'insuffisance rénale, de purpura (hémorragies sous-cutanées - symptôme médical caractéristique de la pathologie de l'un des liens de l'hémostase) et de lésions des globules rouges.

Causes de la microangiopathie

Le développement de la microangiopathie conduit à:

  • Conditionné par un facteur héréditaire et génétique de pathologie, qui s'accompagnent d'une violation du tonus des parois des vaisseaux sanguins;
  • Certaines maladies touchant le sang et le plasma;
  • L'intoxication du corps;
  • Divers types de blessures physiques.

On croit que le tabagisme excessif et la dépendance à l'alcool, ainsi que l'hypertension, la faiblesse générale du corps, provoquée par exemple par le travail dans une production dangereuse ou par certains changements liés à l'âge, peuvent provoquer une microangiopathie.

Formes de microangiopathie

La médecine moderne distingue deux types de la maladie:

  1. Microangiopathie cérébrale (ou microangiopathie du cerveau);
  2. Microangiopathie diabétique.

La microangiopathie cérébrale se caractérise par des lésions des vaisseaux sanguins microscopiques situés dans le cerveau. Il se développe le plus souvent dans le contexte d'une circulation sanguine normale altérée dans le cerveau, d'athérosclérose et d'une pression artérielle toujours élevée (hypertension).

La microangiopathie diabétique est l’un des symptômes associés au diabète sucré et est à l’origine du développement de l’hypoxie tissulaire (ou histotoxique), une affection résultant d’une utilisation insuffisante de l’oxygène par les tissus.

Microangiopathie cérébrale

La microangiopathie cérébrale, accompagnée de lésions des petits vaisseaux sanguins et de leurs branches dans le cerveau, se divise en deux types, l’un se caractérisant par l’épaississement des parois des artères de nature hyaline et l’autre par l’épaississement des parois des capillaires. Dans le premier et le second cas, la microangiopathie du cerveau est considérée comme le résultat d'une insuffisance chronique d'approvisionnement en sang du cerveau et entraîne de graves dommages à sa substance blanche - des amas de fibres nerveuses s'étendant à partir de neurones formant des voies câblées. À son tour, le dysfonctionnement du cerveau provoque le développement de:

  • Infarctus lacunaire (ou accident vasculaire cérébral) - une affection apparaissant sur le fond d'occlusion d'une des branches pénétrantes des vaisseaux cérébraux;
  • Maladies non inflammatoires du cerveau (encéphalopathie), caractérisées par des lésions cérébrales diffuses.

Microangiopathie diabétique

Cette forme de microangiopathie se développe en raison d'une augmentation de la glycémie supérieure à la normale. Dans ce contexte, les patients subissent des dommages aux parois des vaisseaux de petit calibre (veinules, capillaires et artérioles) situés à proximité immédiate des tissus corporels. Dans ce cas, le tableau clinique dépend entièrement de la localisation de la lésion.

La microangiopathie de type diabétique est l’une des manifestations les plus dangereuses du diabète. Cela est dû au fait que la pathologie provoque une perturbation des processus d'approvisionnement en tissu et le retrait de divers métabolites de ceux-ci. Au fur et à mesure que la maladie progresse, il se produit une vasoconstriction, les signes d'insuffisance d'oxygène dans les tissus deviennent plus prononcés et l'évolution de la maladie s'aggrave considérablement.

Le rétrécissement irréversible des parois du vaisseau est une conséquence de:

  • Dommages aux membranes des petites artères;
  • Prolifération d'endothélium;
  • Épaississement des membranes basales
  • Accumulation de mucopolysaccharides dans les parois des artères.

Dans le même temps, en raison d’une augmentation de la pression osmotique, du taux de fructose dans le sang et d’une consommation excessive d’eau, les patients présentent une augmentation de l’œdème dans les cellules et l’état des vaisseaux est altéré par le métabolisme des protéines et des graisses.

Les manifestations les plus caractéristiques de ce type de microangiopathie sont:

  • Néphropathie diabétique (constatée chez environ un tiers des patients et caractérisée par une altération de la fonction rénale, un œdème rénal et la présence de grandes quantités de protéines dans les urines);
  • Angiorétinopathie diabétique (lésion vasculaire de la rétine du globe oculaire);
  • Microangiopathie des vaisseaux situés dans les membres inférieurs.

Diagnostic et traitement de la microangiopathie

Pour le diagnostic de la microangiopathie est nécessaire de:

  • Échographie des vaisseaux sanguins;
  • Fond d'ultrason;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • Examen radiographique;
  • Tomographie par ordinateur.

Quant au traitement de la microangiopathie, il dépend de la localisation du processus pathologique et de son étiologie. Dans la plupart des cas, une thérapie médicamenteuse est proposée aux patients, qui vise à améliorer l'efficacité de la microcirculation dans les tissus. En plus de cela, la physiothérapie peut également être prescrite.

L'intervention chirurgicale n'est requise que lorsqu'il est nécessaire de rétablir la perméabilité vasculaire. Elle est réalisée à l'aide de techniques de cryochirurgie ou de coagulation au laser.

Microangiopathie cérébrale du cerveau: formes et traitement

1. Quelques pathologies 2. Facteurs prédisposants 3. Formes de la maladie 4. Tableau clinique 5. Diagnostic 6. Traitement 7. Pronostic

Il n'y a pas un seul organe ou tissu dans notre corps qui puisse se passer d'oxygène et de nutriments que le sang transporte. Cela est particulièrement vrai des organes vitaux - le cœur et le cerveau, car ce sont les processus métaboliques qui se déroulent le plus rapidement. Mais que se passe-t-il si l'apport de nutriments dans le sang est altéré? Que se passe-t-il si les petits vaisseaux et les capillaires alimentent mal le sang en tissus?

Cette pathologie peut toucher n'importe quel organe, mais la microangiopathie cérébrale est très dangereuse.

Un peu de pathologie

La microangiopathie du cerveau ne vient pas de nulle part. Les violations dans la paroi vasculaire peuvent se produire pour 4 raisons:

  1. Thrombose - blocage de la lumière du vaisseau par un caillot sanguin.
  2. Nécrose - la mort des cellules et des tissus.
  3. Hyalinose - dépôts sur les parois des vaisseaux sanguins de la protéine - hyaline.
  4. La fibrose est une augmentation irréversible de la perméabilité des tissus, qui conduit à sa destruction.

Selon la forme de la microangiopathie, la pathologie peut avoir les conséquences les plus négatives. Il est donc très important de surveiller votre état et de demander de l'aide dès les premiers symptômes.

Facteurs prédisposants

Les centres de dommages ischémiques causés par la microangiopathie ne se produisent pas en quelques heures. Ils sont précédés d’un long processus qui, en règle générale, est associé aux facteurs suivants:

  • anomalie génétique causant une violation du tonus vasculaire;
  • tabagisme et abus d'alcool;
  • les maladies associées aux troubles de la coagulation;
  • les blessures;
  • maladies infectieuses;
  • les maladies endocriniennes, en particulier le diabète sucré;
  • maladies du système cardio-vasculaire, en particulier l'hypertension;
  • travail physique pénible et conditions de travail néfastes;
  • âge après 50 ans.

Formes de la maladie

Selon le nombre de signes, la microangiopathie cérébrale est divisée en 4 types:

  1. La microangiopathie amyloïde cérébrale est une maladie chez les personnes âgées. Causée par un dépôt anormal de protéines. Il n’est pratiquement pas diagnostiqué et répond mal au traitement médicamenteux.
  2. L'angiopathie au lentikulostriar affecte les enfants. Il est nécessaire d'observer l'enfant en dynamique.
  3. La microangiopathie diabétique affecte tout le corps d'un patient diabétique. À mesure que l'état du patient empire, les manifestations cérébrales deviennent plus prononcées. Nécessite un traitement de la maladie sous-jacente.
  4. La microangiopathie hypertensive se développe chez les patients atteints d’hypertension artérielle. Il est nécessaire de surveiller la pression et de ne pas permettre ses baisses soudaines.

Au stade actuel, on pense que l'angiopathie lenticulostricale n'est pas une maladie, mais un type particulier d'approvisionnement en sang. Si cela ne conduit pas à des déviations dans le développement physique et psychomoteur de l'enfant, il n'est pas nécessaire de le corriger.

Tableau clinique

L'état du patient est caractérisé par la présence et la combinaison des principaux syndromes. Les patients se plaignent souvent de maux de tête graves mal soulagés par les médicaments, accompagnés d'un syndrome vestibulaire. Chez ces patients également, le syndrome asthéno-névrotique se manifeste clairement: ils sont de mauvaise humeur, irritables, prédisposés à la dépression et en même temps, ils se fatiguent rapidement, dorment mal, se sentent constamment débordés et fatigués. Ils notent une baisse significative de la performance. En fonction de la localisation des foyers de gliose et de leur volume, le patient peut présenter un syndrome de polynévrite végétative: violation de la sensibilité à la douleur et à la température de la peau dans différentes zones. Un autre syndrome caractéristique et dangereux est hémorragique. Il peut se manifester sous la forme d'ecchymoses et d'ecchymoses et sous la forme de saignements de nez. Le danger est une hémorragie interne dans l'espace situé entre les membranes du cerveau ou directement dans la substance du cerveau.

La microangiopathie cérébrale provoque une encéphalopathie de gravité variable. Si la maladie est déclenchée et mal traitée, son état ne fera qu'empirer, ce qui entraînera une invalidité et, au fil du temps, le décès du patient.

Diagnostics

Tous les syndromes ci-dessus peuvent être des signes d'autres maladies. Il est donc très important de collecter correctement l'historique de la maladie, d'inspecter et d'examiner le patient. En plus des tests sanguins cliniques et biochimiques, on prescrit au patient un test de coagulation du sang, un encéphalogramme. L'étude la plus informative dans ce cas est un scanner ou une IRM du cerveau, car c'est le seul moyen de reconnaître la gliose. Grâce à ces études, il est possible de distinguer les foyers de gliose, leur taille, leur localisation, ce qui est important pour le choix des tactiques de traitement et le pronostic pour la vie et la santé du patient. L'inspection d'un ophtalmologiste et l'examen des vaisseaux du fond d'œil sont également obligatoires.

Traitement

Le traitement de la microangiopathie cérébrale est divisé en deux vecteurs:

  1. Traitement chirurgical.
  2. Thérapie conservatrice.

Une intervention chirurgicale pour la microangiopathie cérébrale est rarement pratiquée, uniquement dans les cas où les collatéraux ne peuvent pas compenser totalement le déficit circulatoire et qu'il n'est pas possible de rétablir la perméabilité du vaisseau avec un médicament.

La thérapie médicamenteuse est préférable dans le traitement. Le traitement vise principalement à lutter contre la maladie sous-jacente, qu'il s'agisse du diabète ou de l'hypertension. Les doses de médicaments sont sélectionnées individuellement pour chaque patient, en fonction de la gravité de sa maladie, de son état général et des traitements antérieurs.

Si la microangiopathie est causée par un diabète sucré, le patient est sélectionné aux doses d'insuline requises, corrige le régime alimentaire ainsi que le mode de travail et de repos.

Les patients atteints d’hypertension artérielle, tout d’abord, prescrivent des statines, des antihypertenseurs, des médicaments qui réduisent les lipides sanguins, puisqu’ils prescrivent un régime pauvre en lipoprotéines, riche en fibres si possible, choisissent une série d’exercices de thérapie physique.

Si un patient présente une encéphalopathie amyloïde cérébrale, on lui prescrit des préparations à base d'acide nicotinique, des substances nootropiques, des vitamines et des micro-éléments. Ces médicaments ont également un effet bénéfique sur les microangiopathies d’une autre étiologie.

La physiothérapie, les massages, la piscine associés à un traitement médical bien choisi améliorent de manière significative l'état du patient. Malgré le fait que les foyers de la gliose demeurent, leur conductivité augmente.

Microangiopathie cérébrale - qu'est-ce que c'est?

La microangiopathie du cerveau est un processus pathologique au niveau des parois des capillaires, qui entraîne une violation de leur perméabilité conduisant à une détérioration ou à un arrêt complet de l'apport sanguin aux neurones du cerveau.

Cela peut entraîner le remplacement de neurones sains par des foyers de gliose. La maladie peut toucher de petits vaisseaux, provoquant ainsi des complications, y compris la mort.

La microangiopathie cérébrale, qui s'accompagne de la défaite de petits vaisseaux sanguins et de leurs branches dans le cerveau, se divise en 2 types:

  • L'une d'elles se caractérise par un épaississement des parois artérielles de nature hyaline.
  • Un autre est caractérisé par un épaississement des parois capillaires.

Les troubles cérébraux peuvent provoquer l'apparition de:

  • Infarctus lacunaire. Une condition qui apparaît sur le fond de l'occlusion de l'une des branches pénétrantes des vaisseaux cérébraux;
  • Maladies non inflammatoires du cerveau caractérisées par des lésions cérébrales diffuses.

Les causes

La microangiopathie cérébrale ne peut pas se produire spontanément. La maladie est toujours déclenchée par certaines causes.

Les troubles fonctionnels dans les parois des vaisseaux sanguins surviennent généralement pour l'une des quatre raisons suivantes:

  • Thrombose Fermeture de la lumière avec thrombus. Les vaisseaux de microcirculation sont plutôt de petite taille. Dans certaines d'entre elles, les cellules sanguines ne se déplacent qu'au premier rang, leur forme se modifie. Tous les symptômes internes à l’organisme qui entraînent une thrombose, l’adhésion de globules rouges, entraînent le blocage de telles petites artérioles et capillaires.
  • Nécrose. Mourir de cellules vasculaires lors de troubles circulatoires ou sous l'influence de toxines.
  • Hyalinose - pose sur les parois vasculaires de la protéine - hyaline. Il apparaît à la suite d'une défaillance du métabolisme du tissu conjonctif. Au fil du temps, les parois internes des vaisseaux sanguins sont détruites et dégonflées et commencent à être imprégnées de fibrine et d'autres composants du plasma sanguin. De tels changements sont caractéristiques de l'hypertension, de l'athérosclérose, du diabète et des pathologies auto-immunes.
  • Fibrose Structure remplacée par un tissu fibreux. Se produit pendant l'inflammation.

Les problèmes de thyroïde et de déficience hormonale de la TSH, de la T3 et de la T4 peuvent avoir des conséquences graves, telles qu'un coma hypothyroïdien ou une crise thyréotoxique souvent fatales. Mais l'endocrinologue Alexander Ametov assure qu'il est facile de guérir la glande thyroïde, même à la maison, il suffit de boire. Lire plus »

Signes de

Au stade préliminaire, il n'y a pas de formation d'angiopathie ni de manifestations, il est donc difficile de s'en rendre compte à l'œil nu. Le sang provenant de vaisseaux collatéraux (à proximité) est alimenté en sang de petites zones individuelles avec des vaisseaux modifiés. À cet égard, les symptômes évidents de la microangiopathie cérébrale sont initialement absents.

En outre, lorsqu'une certaine partie du lit microcirculatoire est déjà atteinte, l'irrigation sanguine collatérale n'est pas en mesure de remplacer les vaisseaux qui ont quitté la circulation sanguine, un grand nombre de neurones meurent, les signes suivants de microangiopathie cérébrale se manifestent:

  • Sensations de douleur. Caractérisé par haute intensité, douloureux. Assez mal réussi à réduire avec l'aide de médicaments.
  • Perturbations dans l'appareil vestibulaire. Il y a des vertiges, des yeux brouillés, une désorientation dans l'espace. Susceptible de commettre des violations en coordination.
  • Syndrome asthéno-névrotique. Une caractéristique des patients est une diminution du fond émotionnel. Irritabilité caractéristique, nervosité. Souvent l'apparition de la dépression. Perturbation du sommeil
  • Il existe une insomnie la nuit et une somnolence diurne. Il y a un sentiment de léthargie incessante.
  • Les foyers de microangiopathie cérébrale se manifestent avec des symptômes différents selon l’emplacement. Violations possibles de la sensibilité à la douleur et à la température.
  • Encéphalopathie. Exprimé à des degrés divers.

La progression ultérieure de la maladie entraîne:

  • À une personne distraite;
  • L'apparition de défaillances de la mémoire;
  • La démarche devient instable;
  • Les élèves commencent à différer en taille;
  • La vision devient plus faible;
  • Saignements persistants du nez;
  • Saignements dans l'estomac;
  • Pelage des pieds;
  • Des caillots sanguins apparaissent dans l'urine.

Facteurs prédisposants

Les facteurs provoquant la microangiopathie cérébrale sont:

  • Anomalies dues à une prédisposition génétique associée à la structure des parois des vaisseaux sanguins;
  • Tabagisme, consommation de boissons alcoolisées;
  • Pathologie avec coagulation du sang;
  • Blessures reçues à la fois;
  • Infections virales qui affectent les vaisseaux;
  • Maladies endocriniennes, y compris le diabète sucré;
  • Hypertension et autres maladies cardiovasculaires;
  • L'effet des toxines sur le corps;
  • La vieillesse

Formes de la maladie

La microangiopathie cérébrale présente des dysfonctionnements caractéristiques dans le fonctionnement des plus petits vaisseaux. Cela ne sera pas perceptible au début, car il est assez difficile pour les médecins d'identifier la maladie à un stade préliminaire.

Selon la variété de symptômes, la microangiopathie du cerveau est divisée en quatre types:

  • L'angiopathie amyloïde cérébrale est fréquente chez les personnes âgées. La maladie est particulièrement dangereuse pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Au cours d'une telle maladie, l'amyloïde s'accumule sur les parois veineuses (substance spéciale, caractérisée par une densité élevée, constituée de protéines et de polysaccharides). La maladie est difficile à diagnostiquer et pratiquement impossible à guérir.
  • La microangiopathie lentikulostriar survient dans l'enfance et est considérée comme une maladie qui n'est probablement pas une maladie mais une caractéristique de la circulation sanguine. Nécessite un suivi constant des indicateurs dynamiques. Lorsqu'il n'y a pas de violations dans le développement et la formation, un traitement spécial n'est pas nécessaire.
  • L'angiopathie diabétique se forme à la suite d'un dysfonctionnement de l'apport sanguin au cerveau causé par le diabète.
  • La microangiopathie hypertensive se forme à la suite de perturbations du fonctionnement du système circulatoire causées par l'hypertension. Il est nécessaire de surveiller les indicateurs de pression artérielle et de prévenir l’apparition de sauts brusques.

Tableau clinique

L'état du patient présente les principaux syndromes caractéristiques:

  • Les patients se plaignent souvent de maux de tête graves, difficiles à éliminer avec des médicaments et accompagnés d'un symptôme vestibulaire.
  • Le syndrome asthéno-névrotique est prononcé: une personne est déprimée, très irritée, sujette à un état dépressif et en même temps se fatigue rapidement, ne dort pas bien, se sent constamment dépassée et fatiguée.
  • Réduction significative de la capacité de travail.
  • En fonction de la localisation des foyers de gliose et de leur taille, la patiente est atteinte du syndrome de polynévrite végétative: absence de sensibilité à la douleur et à la température de la peau à divers endroits.
  • Un autre syndrome caractéristique et dangereux est hémorragique. Manifesté comme des ecchymoses et des ecchymoses et des saignements de nez. Il est dangereux que des saignements internes se produisent dans l'espace situé entre les membranes du cerveau ou dans la substance même du cerveau.

Diagnostics

S'il n'y a pas de pathologie prononcée caractéristique uniquement de l'angiopathie vasculaire cérébrale, l'utilisation de méthodes de recherche clinique instrumentales joue un rôle important. Il est extrêmement important de recueillir un historique détaillé de la maladie.

Ces méthodes incluent:

  • Laboratoire et analyse biochimique du sang.
  • Encéphalographie. La méthode de diagnostic exacte qui reflète les plus petits changements dans le fonctionnement du cortex cérébral et des structures profondes du cerveau. Fournit la possibilité d'analyses qualitatives et quantitatives de l'état fonctionnel du cerveau et de ses réactions lors de l'influence de stimuli.
  • Angiographie avec l'introduction d'un agent de contraste. Cela donne l’occasion de conclure sur l’état général des vaisseaux, leur emplacement, la vitesse du flux sanguin. Les diagnostics vous permettent de déterminer l'emplacement des lésions, des anomalies génétiques, des voies de circulation, un réseau de vaisseaux dans les tumeurs cancéreuses.
  • Tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique. Ces méthodes sont les plus informatives. Ils permettent d’identifier les lieux de la gliose, leurs dimensions, leur répartition, les lieux de l’ischémie, des hémorragies, et permettent de distinguer ce diagnostic de l’accident vasculaire cérébral en oncologie, ischémique, hémorragique.
  • Recommandations de l'ophtalmologiste avec diagnostic du fundus. Il donne l'occasion d'évaluer la couleur du fond d'œil, l'état des vaisseaux sanguins du système circulatoire, l'angle mort (l'endroit où le nerf optique quitte la rétine) et l'angle jaune (l'endroit où l'acuité visuelle est la plus élevée). Le principal avantage de ce diagnostic, utilisant l'ophtalmoscopie, est l'absence de risque de complications indésirables.

Traitement

Choisissez une méthode de traitement de la microangiopathie cérébrale en fonction de:

  • De la forme de la maladie;
  • Lieux de son emplacement;
  • Ton général du patient.

Le spécialiste nomme:

  • Antispasmodique;
  • Des médicaments pour normaliser la coagulation du sang et améliorer la microcirculation dans les vaisseaux cérébraux.
  • La dose et la durée du traitement de l'angiopathie sont prescrites individuellement pour chaque patient.

Méthodes auxiliaires de thérapie:

Dans les cas graves, effectuer une intervention chirurgicale. Fondamentalement, il devrait:

  • Faciliter la reconstruction des parois vasculaires;
  • Rétablissez les espaces qui y sont situés, ce qui améliore la circulation sanguine et par conséquent la nutrition des organes et des tissus mous.

Traitement chirurgical

La chirurgie pour l'angiopathie cérébrale est peu fréquente, uniquement dans les cas où les collatéraux sont incapables de compenser totalement le manque de circulation sanguine et qu'il est impossible de rétablir la perméabilité du vaisseau avec des médicaments.

Thérapie conservatrice

Avec un traitement, un traitement médicamenteux est généralement préférable. Il vise à lutter contre la maladie principale.

  1. Posologie signifie sélectionné individuellement pour tous les patients, en partant de la forme de la maladie, du tonus général et en tenant compte des traitements antérieurs.
  2. Lorsque l'angiopathie cérébrale est déclenchée par un diabète sucré, le patient doit choisir la dose d'insuline requise, adapter son alimentation, travailler et se reposer.
  3. Les statines, les antihypertenseurs et les agents qui abaissent la concentration de lipides dans le sang sont tout d'abord prescrits pour l'hypertension artérielle.
  4. Assigné à un régime avec un petit contenu de lipoprotéines, enrichi en fibres.
  5. Dans la mesure du possible, un ensemble d'exercices de gymnastique cicatrisante est sélectionné.
  6. Lorsqu'un patient souffre d'une encéphalopathie amyloïde cérébrale, des produits à base d'acide nicotinique, de nootropiques, de complexes vitaminiques et d'oligo-éléments sont prescrits. Ces médicaments ont un effet bénéfique lors de microangiopathies d'étiologie différente.
  7. La physiothérapie, les massages, la piscine ainsi que le traitement médicamenteux correctement choisi améliorent considérablement l’état général du patient. Malgré le fait que les foyers de la gliose demeurent, leur conductivité peut augmenter.

Prévisions

Les navires sont le système de transport dans le corps humain. L'état général de tous les organes et systèmes en dépend. Les plus petites défaillances (notamment cérébrales) conduisent à des pathologies assez dangereuses, certaines ne peuvent être guéries.

L’une des plus grandes difficultés sera l’encéphalopathie discillatoire, caractérisée par tout un ensemble de modifications morphologiques des vaisseaux sanguins du cerveau. À cet égard, il est très important de mettre en place des mesures préventives contre la microangiopathie à temps.

Ceux-ci comprennent:

  • Mode de vie actif;
  • Exclusion du régime de sel;
  • Réduction des situations stressantes et des fortes surtensions physiques;
  • Se débarrasser des addictions.

De telles méthodes permettront d'éviter de nombreuses difficultés avec les navires. La maladie ne peut pas être guérie complètement. Dans les corps de patients jeunes et forts, il est possible de le ralentir de manière significative; chez les personnes âgées, ses progrès sont assez rapides.

De Plus, Lisez Les Navires

Monocytes - la norme

Parmi les cellules sanguines sont les plus gros - les monocytes. Ils sont un type de leucocytes, ce qui signifie que leur fonction principale est de protéger le corps contre les agents pathogènes, internes et externes.

Quel est le GRA dans le test sanguin

La numération globulaire complète est l'une des études de laboratoire les plus simples, les moins coûteuses et les plus informatives qui permettent au médecin de déterminer la présence de processus pathologiques.

Varices dans les jambes: symptômes et traitement

Les varices dans les jambes ne sont pas seulement un problème esthétique qui inquiète les gens au sujet de leur attrait, mais aussi une maladie dangereuse qui nécessite un traitement adéquat et le respect des mesures préventives.

Quand, pourquoi et comment effectue-t-on une angiographie cérébrale?

Le contenuPour étudier l'état des vaisseaux du cerveau et du crâne, une méthode moderne est utilisée - l'angiographie cérébrale. Il s’agit d’une méthode d’instruction instrumentale aux rayons X dont l’essentiel est d’introduire un agent de contraste dans le canal vasculaire du cerveau avec la diffraction ultérieure des rayons X.

Prévention du test varicocèle

La prévention de la varicocèle testiculaire aidera à prévenir les varices entourant le cordon spermatique, ainsi que diverses complications en cas de pathologie existante.

Critères de gravité du choc hémorragique

description bibliographique:
Critères de gravité du choc hémorragique -.code intégré sur le forum:
Signes cliniques de gravité du choc hémorragique (G.Ya. Ryabov) Choc hémorragique réversible.