L'hydrocéphalie ou, en d'autres termes, l'hydropisie du cerveau, qui résulte d'une accumulation excessive de LCR dans les cavités du GM, a été perturbée par le mouvement des cavités (ventricules) du GM au système cardiovasculaire du corps.

L'issue de cette maladie est dangereuse, car si vous êtes en retard avec le début du traitement, les conséquences peuvent être irréparables.

En règle générale, une pression stable provoque un dysfonctionnement du GM et une déformation du crâne. La démence est souvent le résultat de cette maladie.

Comme déjà mentionné, l'hydrocéphalie cérébrale chez l'adulte est une maladie dangereuse qui peut affecter les principales fonctions du cerveau et entraîner la mort.

Par conséquent, la conclusion correcte du médecin en temps voulu et le début du traitement peuvent permettre un prompt rétablissement et le retour à une vie normale. Mais il convient de rappeler que la prise de médicaments est inefficace, vous ne devez donc pas abandonner les opérations si cela est vraiment nécessaire.

Types d'hydrocéphalie

Selon le mécanisme de génération de la maladie, trois types d'hydrocéphalie chez l'adulte sont déterminés:

  1. Fermé (ne communiquant pas). Cette forme de la maladie est liée à la désorganisation du processus de sortie du liquide céphalo-rachidien en raison du chevauchement des voies descendantes. En règle générale, la cause d'une telle violation est une tumeur ou un thrombus qui est resté après le processus inflammatoire.
  2. Formulaire de communication ou ouvert. Dans ce cas, la cause principale est considérée comme une défaillance des processus d'absorption du liquide céphalo-rachidien dans le système veineux, car certaines structures sont violées.
  3. Forme hypersécrétoire. C’est une forme de maladie à la suite de laquelle plus d’alcool est produit que nécessaire, c’est-à-dire son excès.

Classification des maladies

Selon les causes profondes de l'hydrocéphalie, il existe:

  • congénitale;
  • hydrocéphalie acquise.

Les maladies congénitales sont la conséquence d’une perturbation intra-utérine du système nerveux central ou de troubles du développement. Acquise le même se produit, en règle générale, après le traumatisme FM, une inflammation, l'apparition de tumeurs, etc.

Anomalies congénitales qui contribuent au développement de l'hydrocéphalie:

  1. Déficience congénitale du développement du système circulatoire d’Arnold-Chiari. La maladie se développe à la suite d’une violation du processus de diminution de la teneur en alcool de la quatrième cavité de l’OGM. La manifestation est probablement liée à la fois à la hernie de la partie de la moelle épinière et aux membranes qui la recouvrent, et sans elle.
  2. Le rétrécissement primaire du canal étroit reliant les troisième et quatrième cavités du GM. Malgré ce qui se développe à l'intérieur de l'utérus, il est souvent cliniquement

Hydrocéphalie en plein air chez les adultes

diagnostiqué chez les patients adultes.

  • Le rétrécissement secondaire du canal étroit reliant les troisième et quatrième cavités du GM. Cela peut être le résultat du mécanisme de remplacement des tissus neuraux endommagés sur les cellules gliales à la suite d'une perte de sang, apparue à la suite d'une infection intra-utérine.
  • Défauts héréditaires génétiques:

    • pour le développement de l'hydrocéphalie, il existe des gènes responsables associés au chromosome x;
    • trouble congénital du développement du système circulatoire Dandy-Walker.

    Défauts acquis qui contribuent au développement de l'hydrocéphalie:

    1. Causé par une infection. Il est souvent diagnostiqué en cas d'hydrocéphalie associée.
    2. Dommages résultant d'une hémorragie sous-arachnoïdienne.
    3. Post-hémorragique. Il s'agit de la deuxième cause fondamentale d'hydrocéphalie déclarée.
    4. Dommages survenant après une hémorragie dans les cavités du GM. Si l’on en croit les statistiques, alors 25 à 48% des patients développent une hydrocéphalie émergente. Sans la formation de tumeurs. Tumeurs, malformations artério-veineuses.
    5. Secondaire. Avec des processus étendus à l'intérieur du crâne.
    6. Accompagné de la formation de néoplasmes. La maladie se forme à la suite de la présence d'obstructions de la direction de l'alcool, ce qui provoque des tumeurs dans le cervelet de la cavité latérale du GM.
    7. Après l'opération est caractérisée par ce qui suit. Environ 20% des enfants ayant subi une extraction de tumeurs dans la partie postérieure de la fosse crânienne ressentent le besoin de subir une intervention chirurgicale, par implantation de shunts.

    L'hydrocéphalie est reconnue morphologiquement, en fonction de son emplacement par rapport au tissu cérébral des cavités rachidiennes étendues. Célébrez:

    • intracavité;
    • sous-arachnoïdien;
    • hydrocéphalie extérieure chez les adultes.

    Selon le degré de pression, qui exerce la liqueur, émettent une hydrocéphalie normo-et hypertensive.

    D'un point de vue clinique et fonctionnel, il y a:

    • hydrocéphalie stabilisée;
    • progressive;
    • régressif.

    D'un point de vue clinique, le second type de maladie est sous-compensé ou décompensé (c'est précisément le but de la chirurgie).

    Causes de la maladie

    Il existe une liste de maladies qui contribuent au développement de cette maladie chez l'adulte. Voici les principales causes de l'hydrocéphalie chez l'adulte:

    • Tumeurs chez GM. La formation d'une substance est fortement influencée par les néoplasmes situés dans la partie tige du GM et dans les cavités du GM.
    • Processus inflammatoires et lésions corporelles telles que: méningite, encéphalite, tuberculose, etc.
    • Saignement des vaisseaux à l'intérieur du crâne. Les points importants sont les hémorragies sous-arachnoïdiennes et intracavitaires, qui sont les plus étroitement associées à l'hydrocéphalie.
    • Troubles de la circulation sanguine chez l’OGM, pour la plupart d’origine aiguë: accidents vasculaires cérébraux hémorragiques et ischémiques.
    • Encéphalopathies avec différentes sources d'occurrence: alcool, conséquence d'une privation prolongée d'oxygène, etc.

    Symptômes de la maladie

    Les signes et les symptômes de l'hydrocéphalie chez l'adulte dépendent de la forme de la maladie.

    Hydrocéphalie aiguë

    Dans l'hydrocéphalie aiguë, les symptômes résultent d'une pression accrue à l'intérieur du crâne:

    1. Douleurs apparaissant dans la tête - le patient ressent des douleurs particulièrement graves au réveil le matin. Cela peut s'expliquer par le fait que la pression augmente pendant le sommeil.
    2. Nausées et vomissements - la manifestation de ces symptômes est également caractéristique du matin. Après avoir nettoyé l'estomac, la douleur à la tête s'atténue parfois.
    3. La flaccidité est l'un des symptômes les plus dangereux, indiquant une augmentation de la pression à l'intérieur du crâne. Quand cela se produit, les symptômes neurologiques progressent rapidement et brusquement.
    4. Symptômes de déplacement du tissu cérébral par rapport aux formations solides du cerveau - suppression rapide de la conscience du patient jusqu’au développement du coma, puis prise en compte de la position forcée de la tête par le patient, apparition de troubles oculomoteurs.

    La névralgie du trijumeau est une maladie désagréable dont le traitement médicamenteux n’est pas toujours efficace. Comment réduire la douleur et augmenter les chances d'une guérison complète de la maladie.

    Hydrocéphalie chronique

    Les signes d'hydrocéphalie chez l'adulte dans ce cas:

    1. Déficience cognitive - dans la plupart des cas, les symptômes chez l’adulte se manifestent 15 à 20 jours après une blessure, un saignement vasculaire différé en cas d’OGM, de méningite ou autres.
    2. Le patient est confus avec l'heure du jour, c'est-à-dire qu'il est léthargique pendant la journée et qu'il ne peut pas dormir la nuit. Le patient devient passif, indifférent à ce qui se passe.
    3. Déficience de la mémoire - tout d’abord, la capacité de mémoriser des nombres se dégrade. Dans ce cas, le patient annonce les mauvais mois, les mauvais nombres et oublie son âge.
    4. Aux stades avancés de la maladie, des anomalies intellectuelles peuvent apparaître, empêchant le patient de prendre soin de lui-même. Il se peut qu'il ne réponde pas du tout aux questions, qu'il passe trop de temps à faire des pauses entre les mots.
    5. La violation du processus de marche est un syndrome dans lequel le patient en décubitus dorsal montre facilement comment bouger ou faire du vélo, mais quand il se lève, il est incapable de bouger normalement, c’est-à-dire qu’il bouge les jambes, jambes écartées, en roulant des pieds.
    6. L'excrétion involontaire de l'urine n'est pas nécessaire et constitue un symptôme tardif de la maladie. Les déviations du fond, en règle générale, sont absentes.

    Techniques de diagnostic

    Pour poser le bon diagnostic, vous devez effectuer toute une série de procédures:

    1. La tomodensitométrie est un diagnostic assez précis des contours du GM, de ses cavités et de son crâne. Conduit pour établir la forme et la taille des cavités, la définition des déviations - différentes tumeurs.
    2. Résonance magnétique - L’IRM permet d’établir la gravité et le type de la maladie. Ces études sont nécessaires pour déterminer avec précision les causes de l'hydropisie.
    3. La radiographie des réservoirs à la base du crâne est utilisée pour déterminer le type de maladie et déterminer la voie à suivre pour diminuer le LCR.
    4. Étude interne des vaisseaux sanguins - après le processus de pénétration dans les artères de la substance de contraste, des déviations dans les vaisseaux sont détectées.

    IRM pour hydrocéphalie chez l'adulte photo

    Traitements

    Le traitement de l'hydrocéphalie chez l'adulte dépend de la forme de la maladie.

    Forme aiguë

    Traitement de l'hydrocéphalie aiguë chez l'adulte:

    • avec la maladie dans la forme aiguë, en règle générale, on prescrit des médicaments qui réduisent la pression à l'intérieur du crâne;
    • la procédure d'extraction d'une petite quantité de liqueur en introduisant une aiguille dans la zone des fontanelles vise à réduire la pression.

    Parfois, au cours du traitement, une intervention chirurgicale est également nécessaire - en éliminant la cause principale du dérangement d’un LCR décroissant ou en identifiant d’autres modes d’excrétion du LCR, par exemple l’excrétion d’une substance dans la cavité abdominale.

    Forme chronique

    Le traitement est un implant chirurgical d'un shunt. Le shunt élimine l'excès de boisson de l'OGM dans une autre partie du corps où la substance est absorbée.

    Ces opérations sont efficaces pas moins de 85%.

    La décision de traiter l'hydrocéphalie chez l'adulte doit être prise exclusivement par le médecin traitant.

    Complications de la maladie

    Les patients, soumis à un diagnostic opportun, qui suivent un traitement, peuvent très bien vivre sans complications significatives le reste de leur vie.

    Dans certains cas, il existe un trouble de la parole. Il peut y avoir des problèmes de rupture du shunt ou d’infection lors de son installation, ce qui implique sa réinstallation. Dans les cas particulièrement difficiles et négligés, l'invalidité est possible chez les adultes atteints d'hydrocéphalie.

    Prévisions

    Le pronostic de cette maladie dépend de la cause fondamentale et du temps nécessaire au diagnostic et à la désignation du traitement approprié. Il peut y avoir des restrictions sur la vie future. Dans certains cas, manifestation possible d'un dysfonctionnement de l'appareil vocal.

    Mesures préventives

    Tout d'abord, pour prévenir l'hydrocéphalie cérébrale chez l'adulte, il convient d'éviter les maladies telles que la méningite, la poliomyélite, l'encéphalite et les traumatismes de la FM.

    Prévention des maladies infectieuses chez la femme enceinte, extrême prudence lors de la prise de médicaments pendant la grossesse.

    Vidéo: sur les causes et le traitement de l'hydrocéphalie cérébrale

    Un neurochirurgien de la catégorie de qualification la plus élevée parle des causes de la maladie et des méthodes de traitement de l'hydrocéphalie.

    Hydrocéphalie du cerveau chez un adulte

    Ivan Drozdov 10/02/2017 3 commentaires

    L'hydrocéphalie (œdème cérébral) est une maladie dans laquelle de grandes quantités de liquide céphalo-rachidien s'accumulent dans certaines parties du cerveau. La cause de cette affection est un dysfonctionnement de la production ou de l'écoulement de liquide céphalo-rachidien à partir de structures cérébrales. Enfants et adultes prédisposés aux maladies. L'hydrocéphalie du cerveau chez l'adulte est plus difficile que chez l'enfant, car les os crâniens situés dans la zone de la fontanelle ne sont pas séparés et le liquide commence à exercer une pression sur le tissu cérébral environnant. L'hydrocéphalie est souvent une complication d'autres pathologies affectant les systèmes nerveux et vasculaire, les structures cérébrales. Selon la CIM 10, l'hydrocéphalie dans la section «Autres troubles du système nerveux» est mise en évidence par un code distinct G91, dans lequel les types de maladie sont décrits aux paragraphes 0 à 9.

    Symptômes de l'hydrocéphalie

    Les signes d'œdème cérébral diffèrent considérablement selon la forme sous laquelle la maladie se développe. Pour la forme aiguë de la pathologie est caractérisée par une augmentation rapide de la PIC et de l'apparition des symptômes suivants:

    • Maux de tête - Des sensations de cambrure et de pression, s’étendant jusqu’à la région orbitale, perturbent principalement le matin immédiatement après le réveil. Après une courte période de veille, leur intensité diminue.
    • Nausée - apparaît avec des douleurs à la tête principalement le matin.
    • Vomissements - non associés à la nourriture, après l'attaque de la patiente devient plus facile.
    • Troubles visuels - sensation de brûlure dans les yeux, apparition d'un voile voilé.
    • La somnolence est le signe d’une importante accumulation de liquide, du développement rapide de l’hypertension intracrânienne et de la probabilité d’une forte apparition d’un certain nombre de symptômes neurologiques.
    • Signes de déplacement des structures cérébrales par rapport à l'axe du tronc cérébral - altération des fonctions oculomotrices, position de la tête non naturelle, troubles respiratoires, dépression de la conscience jusqu'au développement du coma.
    • Attaques d'épilepsie.

    Dans le développement chronique de l'hydrocéphalie chez l'adulte, les symptômes apparaissent progressivement et sous une forme moins prononcée. Le plus souvent, le patient a:

    1. Les signes de démence - confusion, trouble du sommeil, perte de mémoire et de processus de pensée, capacité réduite de se servir soi-même dans la vie quotidienne.
    2. Apraxia en marchant - violation de la démarche en marchant (tremblements, incertitudes, pas anormalement grands), tandis qu'en position couchée, le patient démontre en toute confiance ses fonctions motrices, simulant le cyclisme ou la marche.
    3. Violation de la miction et acte de défécation - se manifestent dans des cas avancés sous forme d’incontinence urinaire et de masses fécales.
    4. Faiblesse musculaire persistante, léthargie.
    5. Déséquilibre - à un stade ultérieur, se manifeste par l’incapacité du patient à se déplacer ou à s’asseoir de manière autonome.

    Il est important de bien distinguer l'hydrocéphalie cérébrale chez l'adulte en fonction des symptômes décrits des autres pathologies et de consulter un médecin.

    Causes de l'hydrocéphalie

    La liqueur produite par les plexus vasculaires du cerveau lave sa structure et est absorbée par le tissu veineux. Normalement, ce processus est continu et la quantité de liquide produite et aspirée est égale. Si l'une des fonctions décrites est violée, une accumulation excessive de liquide céphalo-rachidien se produit dans les structures cérébrales, principale cause de l'hydrocéphalie.

    L'hydrocéphalie du cerveau chez l'adulte peut survenir dans le contexte des états pathologiques suivants:

    • Anomalies aiguës du système d'approvisionnement en sang du cerveau causées par une thrombose, un accident vasculaire cérébral hémorragique ou ischémique, une rupture d'anévrisme, un saignement sous-arachnoïdien ou intraventriculaire.
    • Le développement d'infections et de processus inflammatoires affectant le système nerveux central, la structure et le revêtement du cerveau - méningite, ventriculite, encéphalite, tuberculose.
    • L'encéphalopathie est toxique, post-traumatique, alcoolique ou autre, et provoque une hypoxie cérébrale chronique et son atrophie ultérieure.
    • Tumeurs de différentes étiologies qui se développent dans les cellules des ventricules, du tronc cérébral et des tissus proches de la tige.
    • Lésions intracrâniennes provoquant un gonflement des structures cérébrales et la rupture des vaisseaux sanguins, ainsi que des complications post-traumatiques.
    • Complications postopératoires sous forme d'œdème cérébral et de compression du liquide céphalo-rachidien et des voies d'approvisionnement en sang.
    • Anomalies génétiques rares et défauts du système nerveux central - syndromes de Bickers-Adams, Dandy-Walker.

    Si au moins une des maladies décrites est présente, le patient doit prendre en compte le risque de développer une hydrocéphalie en tant que complication et, en cas de survenue de symptômes caractéristiques, en informer immédiatement le médecin traitant.

    Espèces d'hydrocéphalie

    L'hydrocéphalie chez l'adulte est presque toujours attribuée aux maladies acquises. Selon les caractéristiques, la nature d'origine et le développement, il est divisé en types suivants:

    Décrivez-nous votre problème, partagez votre expérience de vie dans le traitement d'une maladie ou demandez conseil! Parlez-nous de vous ici sur le site. Votre problème ne sera pas ignoré et votre expérience aidera quelqu'un! Ecrire >>

    1. Par nature d'origine:
    • Ouvert (externe) - en raison de la faible absorption du liquide dans les parois des vaisseaux veineux, son excès s’accumule dans l’espace sous-arachnoïdien, tandis que dans les sections des ventricules du cerveau ne sont pas observées des violations. Ce type d'hydropisie est peu fréquent, sa progression entraîne une diminution progressive du volume cérébral et une atrophie du tissu cérébral.
    • Fermé (interne) - le liquide de boisson s’accumule dans les sections des ventricules. La cause de ce processus est la perturbation de son écoulement par les canaux conducteurs de la liqueur, provoquée par le processus inflammatoire, la thrombose et la croissance tumorale.
    • Hypersécrétoire - survient lors d’une production excessive de liquide céphalorachidien.
    • Mixte - jusqu'à récemment, ce type d'hydrocéphalie était associé à une accumulation de liquide simultanément dans les ventricules du cerveau et de l'espace sous-arachnoïdien. Aujourd'hui, la principale cause de cette affection est l'atrophie cérébrale. L'accumulation de liquide est une conséquence. Ce type de pathologie ne s'applique donc pas à l'hydrocéphalie.
    1. En termes de pression intracrânienne:
    • Hypotensive - la pression de la liqueur est réduite.
    • Hypertensive - les indicateurs de pression de la PPC ont augmenté.
    • Normotensive - la pression intracrânienne est normale.
    1. Selon le rythme de développement:
    • Aiguë - le développement rapide de la pathologie, la période allant des premiers symptômes à une lésion profonde des structures cérébrales est de 3-4 jours.
    • Subaiguë - la maladie se développe sur 1 mois.
    • Chronique - caractérisée par des symptômes bénins, la période de développement est de 6 mois ou plus.

    Chaque forme d'hydrocéphalie se manifeste sous la forme de certains symptômes, dont la présence aide les médecins en cours de diagnostic complémentaire à poser le bon diagnostic.

    Diagnostics

    Il est impossible de diagnostiquer l'hydrocéphalie cérébrale chez l'adulte uniquement à l'aide de signes ou de symptômes visuels, car la maladie n'apparaît pas à l'extérieur et une mauvaise santé peut être causée par d'autres pathologies.

    Avant de poser un diagnostic d’hydrocéphalie, le médecin prescrit un ensemble d’études comprenant les méthodes suivantes:

    1. Examen par des spécialistes - comprend la collecte d’informations sur les symptômes et les maladies à l’origine du drainage du cerveau; effectuer des tests pour évaluer le degré de dommages causés aux structures cérébrales et réduire leur fonctionnalité.
    2. Tomodensitométrie - pour étudier la taille et la forme des ventricules, le cerveau, l'espace sous-arachnoïdien et les os du crâne, déterminer leur taille et leur forme, la présence de tumeurs.
    3. Imagerie par résonance magnétique - pour identifier le fluide dans les structures du cerveau, déterminer la forme et la gravité de l'hydrocéphalie, ce qui permettra de tirer une conclusion préliminaire sur la cause du développement de la pathologie.
    4. Radiographie ou angiographie à l'aide d'un agent de contraste - pour déterminer l'état des vaisseaux, le degré d'amincissement de leurs parois.
    5. La cystographie est réalisée pour identifier la forme d'hydrocéphalie et pour clarifier la direction du mouvement du liquide céphalo-rachidien.
    6. L'échoencéphalographie est une échographie des structures cérébrales afin de détecter la présence de modifications pathologiques.
    7. Le liquide de ponction lombaire est pris pour déterminer la pression intracrânienne, pour étudier sa composition en fonction du degré d’épaississement et de la présence de processus inflammatoires.
    8. Ophtalmoscopie - est une étude concomitante visant à identifier les troubles visuels et leurs causes.

    Si les résultats de l'examen examiné confirment la présence de liquide dans les structures cérébrales, le médecin diagnostique l'hydrocéphalie et prescrit un traitement en fonction de sa forme.

    Traitement d'hydrocéphalie

    Avec une accumulation modérée et modérée de liquide dans le cerveau, il est recommandé de prendre un médicament.

    Si le liquide céphalo-rachidien crée une pression trop élevée et que la vie du patient est en danger, il doit procéder de manière urgente à une opération chirurgicale.

    Lorsque l'hydrocéphalie est important pour réduire la pression du liquide céphalo-rachidien sur le cerveau. Pour ce faire, le médecin prescrit les médicaments suivants au cours du traitement:

    • Diurétiques (Diakarb, Glimarit) - pour éliminer l'excès de liquide du corps.
    • Médicaments vasoactifs (Glevenol, sulfate de magnésium) - destinés à améliorer la circulation sanguine et à rétablir le tonus vasculaire.
    • Analgésiques (kétoprofène, Nimesil), comprimés anti-migraineux (Sumatriptan, Immren) - pour le soulagement des crises douloureuses et de nombreux symptômes neurologiques.
    • Glucocorticoïdes (prednisolone, bétaméthasone) - présentés dans des conditions sévères comme immunosuppresseurs et permettant de neutraliser les toxines.
    • Barbituriques (phénobarbital) - sédatifs qui inhibent le système nerveux central.

    Un traitement médicamenteux peut réduire la quantité de liquide dans les structures cérébrales et soulager les symptômes, mais une guérison complète avec son aide est impossible. Dans les cas aigus et avancés, en cas de risque élevé de coma ou de décès, le patient subit une intervention neurochirurgicale. Selon les indications et l'état du patient souffrant d'hydrocéphalie du cerveau chez un adulte, les types d'opérations suivants sont effectués:

    1. La dérivation consiste à retirer le liquide céphalo-rachidien à l'aide d'un outil spécial des structures du cerveau dans la cavité corporelle, qui absorbent naturellement le liquide sans obstruction. Il existe différents types de contournement:
    • ventriculo-péritonéal - écoulement de liquide dans la cavité abdominale;
    • ventriculaire-auriculaire - dans le département de l'oreillette droite;
    • ventriculo-citernes - à l’arrière de la tête, section d’un grand réservoir.
    1. Endoscopie - le fluide est extrait à travers un cathéter spécial inséré dans le trou pratiqué dans le crâne.
    2. Le drainage ventriculaire est une chirurgie ouverte impliquant l'installation d'un système de drainage externe. Ce type d'intervention est indiqué dans les cas où d'autres types d'opérations ne peuvent être effectués. Lors de son exécution, le risque de complications est élevé.

    Conséquences de l'hydrocéphalie

    Le pronostic des médecins dans le diagnostic de l'hydrocéphalie cérébrale chez l'adulte dépend de la forme et de la négligence de la maladie. La détection de la pathologie au stade initial augmente la probabilité de maintenir la santé, ainsi que l'orientation du patient dans la vie quotidienne et la société. Pour ce faire, dès les premiers symptômes de la maladie, vous devez consulter un médecin, être examiné régulièrement et suivre également les traitements et la rééducation recommandés.

    L'hydrocéphalie au stade avancé menace le patient de complications graves et d'un pronostic décevant pour les médecins. La raison en est les processus irréversibles dans le tissu cérébral qui se produisent avec une pression prolongée du LCR sur sa structure. Les conséquences de l'hydrocéphalie courante sont les suivantes:

    • réduction du tonus musculaire des membres;
    • déficience auditive et visuelle;
    • troubles mentaux, se manifestant par la réduction de la pensée, de la mémoire, de la concentration;
    • troubles des systèmes respiratoire et cardiaque;
    • déséquilibre eau-sel;
    • manque de coordination;
    • apparition de crises d'épilepsie;
    • signes de démence.

    En présence des complications décrites et de leur gravité sévère, le patient se voit attribuer un handicap dont le groupe dépend de la manière dont il s'oriente dans la société et dans la vie.

    N'hésitez pas à poser vos questions ici sur le site. Nous vous répondrons! Posez une question >>

    Si la maladie progresse rapidement ou si le cerveau a presque complètement perdu sa fonctionnalité en raison de l'atrophie de ses tissus, le risque de coma et de décès est élevé.

    Hydrocéphalie du cerveau chez un adulte

    L'hydrocéphalie cérébrale est une pathologie grave caractérisée par l'accumulation de liquide céphalo-rachidien dans la tête. Le plus souvent, il se développe chez les jeunes enfants, mais les adultes ne font pas exception. L’hydropisie est considérée comme acquise et aucun signe externe n’est visible.

    Si le temps ne révèle pas la maladie, la personne peut même mourir. L’efficacité de l’hydrocéphalie dépend du moment où elle a été détectée. Le liquide s’accumule dans les départements sous-arachnoïdiens, ainsi que dans le système ventriculaire.

    Qu'est ce que c'est

    Hydrocéphalie (hydropisie) du cerveau - maladie caractérisée par une augmentation du volume des ventricules cérébraux. La principale cause de cette pathologie est la production excessive de LCR et son accumulation dans la région des cavités du cerveau. La dropsie survient principalement chez les enfants du nouveau-né, mais peut aussi être caractéristique des groupes plus âgés.

    Facteurs de la maladie

    Certaines des causes les plus courantes d'hydrocéphalie cérébrale chez l'adulte sont:

    1. AVC ischémique ou hémorragique transféré;
    2. Hydrocéphalie congénitale
    3. Néoplasme (tumeur);
    4. Maladies infectieuses (méningite, encéphalite);
    5. Lésion cérébrale traumatique;
    6. Pathologie vasculaire;
    7. Encéphalopathies alcooliques, toxiques et autres;
    8. Hémorragie intraventriculaire. De plus, peu importe que l'hémorragie soit due à une blessure ou non;
    9. Violations du système nerveux central.

    Le plus souvent, la maladie survient chez le nourrisson mais se développe également chez l'adulte. À l'heure actuelle, des études montrent que pratiquement toutes les violations du système nerveux central peuvent déclencher une hydrocéphalie.

    Hydrocéphalie interne ou fermée

    Ce type d'hydrocéphalie est similaire au type précédent, mais dans ce cas, une grande quantité de liquide céphalo-rachidien est observée juste à l'intérieur des ventricules. La cause de la forme non occlusale est le blocage des voies conductrices de la liqueur résultant du processus d'adhérences inflammatoires. La cause peut également être une hémorragie intraventriculaire ou une tumeur.

    En cas de lésion ou de blocage de l'interventricule, une hydrocéphalie asymétrique du cerveau peut survenir. L'augmentation croissante des ventricules provoque la mort du tissu cérébral, conduisant à un aplatissement des convolutions.

    Hydrocéphalie extérieure ou ouverte

    Ce type de maladie se manifeste par une teneur excessive en liquide céphalo-rachidien dans l'HSA. Cependant, il est à noter que le liquide céphalo-rachidien directement dans les ventricules cérébraux est normal. L'athérosclérose, l'hypertension et les lésions cérébrales traumatiques sont à l'origine du développement de cette forme.

    Cette forme se caractérise par l'absence de divers symptômes, notamment des maux de tête ou une augmentation de la pression artérielle. Il convient également de noter que, dans ce cas, une hydrocéphalie latente se développe souvent, ce qui peut entraîner une diminution sensible du volume cérébral et un espace libre rempli de liquide céphalorachidien.

    Mixte

    Son nom montre clairement que le liquide céphalo-rachidien remplit à la fois le ventricule cérébral et l’espace sous-arachnoïdien. Il survient plus souvent chez les personnes âgées en raison d'une stabilité insuffisante de la vertèbre cervicale, de l'hypertension et de l'athérosclérose.

    Symptômes de l'hydrocéphalie photo

    Dans l'hydrocéphalie à développement aigu chez les adultes, les symptômes sont dus aux signes d'augmentation de la pression intracrânienne:

    1. Des nausées et des vomissements sont également observés le matin, après les vomissements, les maux de tête sont parfois soulagés.
    2. Les maux de tête sont particulièrement prononcés le matin au réveil, ce qui s’explique par une augmentation supplémentaire de la pression intracrânienne pendant le sommeil.
    3. Symptômes de luxation axiale du cerveau - dépression rapide de la conscience du patient jusqu’à un coma profond, tandis que le patient prend la position forcée de la tête, des troubles oculomoteurs apparaissent. Si la médulla oblongata est comprimée, les signes d'hydrocéphalie se manifestent par une inhibition de l'activité cardiovasculaire et de la respiration, pouvant être fatale.
    4. La somnolence est l’un des signes les plus dangereux d’augmentation de la pression intracrânienne. En cas de somnolence, cela signifie qu’une détérioration rapide et assez prononcée des symptômes neurologiques approche.
    5. La stagnation des disques du nerf optique - une violation du courant axoplasmique dans le nerf optique et une augmentation de la pression dans l'espace sous-arachnoïdien qui l'entoure, conduit à une déficience visuelle.

    En cas de formation d'une hydrocéphalie chronique, les symptômes et le tableau clinique sont nettement différents de ceux d'une hydrocéphalie aiguë chez l'adulte: Démence - les premiers symptômes surviennent 15 à 20 jours après une blessure, une hémorragie, une méningite ou une autre maladie:

    1. Diminution de l'activité générale du patient, il devient inerte, indifférent, indifférent, inerte.
    2. Une personne confond le jour avec la nuit, c’est-à-dire que le jour est assoupi et la nuit insomnie.
    3. La mémoire est altérée - tout d’abord, cette diminution de la mémoire numérique à court terme permet à la personne de nommer de manière incorrecte le mois, la date et d’oublier son âge.
    4. Aux derniers stades avancés de la maladie, des troubles grossiers intellectuels peuvent se développer. Lorsqu'une personne est incapable de se servir elle-même des questions qui lui sont posées, elle ne peut pas répondre ou répondre à une seule syllabe, insuffisante, longue à penser, à faire des pauses entre les mots.

    L’apraxie de la marche est un tel syndrome, quand une personne en position couchée peut facilement montrer comment marcher ou faire du vélo, et quand elle se lève, elle ne peut plus marcher normalement, elle marche les jambes écartées, se balance et mélange.

    L'incontinence urinaire n'est pas toujours un symptôme et constitue un signe tardif et inconstant d'hydrocéphalie chez l'adulte.

    Diagnostics

    Actuellement, les méthodes de recherche instrumentales suivantes sont utilisées pour confirmer et identifier la cause de l'hydrocéphalie:

    1. Examen du fond oculaire par un ophtalmologiste. Si les disques du nerf optique sont gonflés, cela indique une augmentation de la pression intracrânienne, ce qui peut être un signe d'hydrocéphalie.
    2. Mesurer la circonférence de la tête avec un ruban centimétrique (si la tête de l’enfant augmente de plus de 1,5 cm par mois, cela indique une hydrocéphalie; une augmentation de la taille de la tête chez un adulte, quelle que soit sa valeur, indique une hydrocéphalie).
    3. Imagerie par résonance magnétique (IRM) - est le "gold standard" dans le diagnostic de l'hydrocéphalie. La méthode permet non seulement de diagnostiquer l'hydrocéphalie, mais également d'identifier ses causes et les dommages existants dans la structure du tissu cérébral. Selon les résultats de l'IRM, les critères d'hydrocéphalie sont l'indice interventriculaire supérieur à 0,5 et l'œdème périventriculaire.
    4. Échographie du crâne (neurosonographie - NSG). La méthode est utilisée uniquement chez les enfants de la première année de vie, dans lesquels on peut examiner le cerveau à travers un ressort ouvert. Étant donné que chez les enfants de plus d'un an et chez les adultes, la fontanelle est envahie par la végétation et que les os du crâne sont trop denses, la méthode LSS ne leur convient pas. Cette méthode est très approximative et imprécise, de sorte que ses résultats peuvent être considérés comme la base de l'IRM et non pour le diagnostic de l'hydrocéphalie.
    5. L'échoencéphalographie (EEG) et la rhéoencéphalographie (REG) sont des méthodes non informatives, qui sont toutefois utilisées pour «diagnostiquer» l'hydrocéphalie. Les résultats des études REG et EEG peuvent être complètement ignorés pour décider si une personne a une hydrocéphalie ou non.
    6. La tomodensitométrie (TDM) est une méthode similaire à l'IRM, mais beaucoup moins précise, elle est donc utilisée relativement rarement.

    Afin d'identifier avec précision ou de rejeter les suspicions d'hydrocéphalie, il est nécessaire d'évaluer les symptômes, de réaliser une IRM et d'examiner le fond d'œil. Si toutes les études donnent le résultat «pour» l'hydrocéphalie, la suspicion de présence de la maladie est considérée comme confirmée. Si les données de l'une de ces trois études n'indiquent pas "pour" l'hydrocéphalie, alors la personne ne présente pas cette maladie et les symptômes existants ont été provoqués par une pathologie différente qui doit être identifiée.

    Traitement d'hydrocéphalie

    Les premiers stades de l'hydrocéphalie peuvent être traités avec des médicaments. Pour ce faire, utilisez les médicaments suivants:

    • pour réduire la pression intracrânienne et éliminer l'excès de liquide (à condition que la sortie du liquide céphalorachidien soit stockée) - diacarbe (acétazolamide), mannitol et mannitol en association avec le furosémide ou le lasix. La correction du taux de potassium dans le corps est obligatoire dans ce traitement, l’asparkam (panangin) est utilisé à cet effet;
    • Il a été démontré que Cavinton (Vinpocetine), Actovegin (Solcoseryl), Gliatilin, Choline, Cortexin, Cerebrolysin, Semax, Mecoplant, etc. amélioraient la nutrition du tissu cérébral.

    L'hydrocéphalie développée cliniquement fait l'objet d'un traitement chirurgical, tandis que les méthodes médicamenteuses améliorent l'état de la maladie pendant une courte période.

    L'hydrocéphalie chronique nécessite des opérations de dérivation de l'alcool. Ce type de traitement chirurgical consiste à prélever un excès de liquide céphalo-rachidien dans les cavités naturelles du corps humain à l'aide d'un système complexe de cathéters et de valves (cavité abdominale, cavité pelvienne, oreillette, etc.): dérivation ventriculopéritonéale, ventriculo-auriculaire, cystopéritonéale. Dans les cavités du corps, il y a une absorption non obstruée de l'excès de liqueur. Ces opérations sont assez traumatisantes, mais permettent aux patients de se rétablir, de travailler et de se rééduquer socialement.

    L'hydrocéphalie aiguë, qui met la vie en danger, nécessite un traitement neurochirurgical immédiat. Elle consiste à effectuer une trépanation du crâne et à imposer un drainage externe pour assurer la sortie du liquide en excès. C'est ce qu'on appelle le drainage ventriculaire externe. En outre, par le biais du système de drainage, il est possible d’injecter des médicaments qui fluidifient les caillots sanguins (l’hémorragie intraventriculaire étant l’une des causes les plus courantes d’hydrocéphalie aiguë).

    Jusqu'à présent, la technique neuroendoscopique moins traumatisante s'est imposée parmi les méthodes de traitement invasives. Il est encore plus souvent effectué à l'étranger en raison du coût élevé de l'opération elle-même. Cette méthode s'appelle ainsi: ventriculocystomie endoscopique du fond du troisième ventricule. L'opération ne dure que 20 minutes. Avec cette méthode de traitement, un instrument chirurgical doté d’un neuroendoscope (caméra) est inséré dans les ventricules cérébraux.

    La caméra vous permet d'afficher une image à l'aide d'un projecteur et de contrôler toutes les manipulations avec précision. Au bas du troisième ventricule, un trou supplémentaire est créé, qui se connecte aux citernes de la base du cerveau, ce qui explique l'élimination de l'hydrocéphalie. Ainsi, le liquide céphalo-rachidien physiologique est restauré entre les ventricules et les citernes.

    Complications de la maladie

    Les patients, soumis à un diagnostic opportun, qui suivent un traitement, peuvent très bien vivre sans complications significatives le reste de leur vie.

    Dans certains cas, il existe un trouble de la parole. Il peut y avoir des problèmes de rupture du shunt ou d’infection lors de son installation, ce qui implique sa réinstallation. Dans les cas particulièrement difficiles et négligés, l'invalidité est possible chez les adultes atteints d'hydrocéphalie.

    Prévisions

    Le pronostic de cette maladie dépend de la cause fondamentale et du temps nécessaire au diagnostic et à la désignation du traitement approprié. Il peut y avoir des restrictions sur la vie future. Dans certains cas, manifestation possible d'un dysfonctionnement de l'appareil vocal.

    Il est évident que le traitement de l'hydrocéphalie chez l'adulte doit être symptomatique, c'est-à-dire qu'il doit avoir un effet sur la maladie sous-jacente et ses symptômes. Les mesures thérapeutiques qui visent directement les manifestations cliniques d'une pathologie particulière sont déjà décrites dans des sections de notre site Web. Néanmoins, encore une fois, je tiens vraiment à avertir les patients et en particulier leurs proches du caractère inapproprié de l'auto-traitement:

    Seul un neurologue est en mesure de prévenir la progression du processus pathologique et l'aggravation de la gravité de la maladie, car il dispose des connaissances et des qualifications nécessaires.

    En ce qui concerne les enfants, cela nécessite une attention et une responsabilité particulières, ainsi que des médecins et, bien entendu, des parents. Il convient de rappeler qu'un diagnostic précoce et un traitement rapide peuvent donner au bébé un développement normal et une vie bien remplie. Vous ne pouvez en aucun cas abandonner, vous devez utiliser toutes les méthodes proposées par la médecine moderne. Et la maladie sera vaincue!

    Hydrocéphalie cérébrale - Ce que vous devez savoir sur la maladie

    L’hydrocéphalie cérébrale est une maladie grave du système nerveux qui entraîne des anomalies neurologiques et peut menacer la vie du patient. Cette condition est congénitale ou se développe à l'âge adulte. Le traitement le plus efficace est considéré comme une intervention chirurgicale.

    Causes et types

    Il existe plusieurs types d'hydropisie du cerveau, chacune ayant ses propres causes, caractéristiques de manifestation et degré de risque pour la vie du patient. Le mécanisme général du développement de la pathologie est associé à un écoulement altéré du liquide céphalo-rachidien des ventricules cérébraux. Chez les enfants, il forme une apparence caractéristique, chez les adultes, il entraîne une augmentation de la pression intracrânienne (PCI).

    Causes de l'hydrocéphalie congénitale:

    • pathologies développementales de la tête;
    • traumatisme à l'accouchement;
    • maladies héréditaires;
    • infection intra-utérine;
    • effets secondaires des médicaments pris par la mère;
    • mode de vie malsain des parents (alcool, tabac, drogues).

    L’hydropisie congénitale a un effet plus prononcé sur le développement du système nerveux, presque toujours accompagnée de processus atrophiques dans le cerveau. Causes de l'hydrocéphalie acquise:

    • méningite transférée, encéphalite;
    • effets des accidents vasculaires cérébraux;
    • tumeurs cérébrales;
    • blessures à la tête;
    • complications de maladies chroniques (diabète sucré, tuberculose, pathologies vasculaires).

    Les dommages causés au crâne sont particulièrement dangereux car leurs effets peuvent pendant longtemps rester hors de tout doute de la victime elle-même ou de ses proches. Après un coup ou une chute, il peut s'écouler beaucoup de temps avant qu'une personne s'aperçoive qu'il est devenu difficile pour elle de se concentrer et que sa tête fait trop souvent mal.

    Selon les causes, les symptômes et la gravité de la maladie, il existe plusieurs classifications de la maladie. Par origine, l'hydrocéphalie congénitale et acquise est isolée. Selon les particularités du cours, il est préférable

    • fermé (occlusif) - il existe un obstacle à la libération du liquide céphalo-rachidien;
    • communication ouverte (non occlusale) - normale entre les ventricules du cerveau et la circulation sanguine;
    • hypersécrétoire - résulte de la production excessive de boissons alcoolisées.

    La séparation dans l'hydrocéphalie interne (le liquide s'accumule dans les ventricules) et externe (dans l'espace sous-arachnoïdien) est également acceptée. Selon les signes cliniques, on peut distinguer les formes aiguës (jusqu’à 3 jours), subaiguës (jusqu’à un mois) et chroniques (plus de 30 jours). Selon la dynamique du développement de la pathologie:

    • progressive - les espèces les plus dangereuses, caractérisées par une augmentation progressive des symptômes;
    • régressif - type facile, la récupération est possible;
    • stable - aucun changement d'état significatif ne se produit.

    Si les ventricules sont affectés, une forme monoventriculaire est isolée, lorsqu'un seul d'entre eux est impliqué dans le processus pathologique. Des variantes plus rares de l'écoulement sont l'hydropisie biventriculaire et triventriculaire. Dans ce cas, plusieurs ventricules sont affectés et leur écoulement est impossible. De telles pathologies sont plus difficiles et plus dangereuses, plus difficiles à traiter.

    Symptômes de la maladie

    La clinique peut être divisée en une détérioration de l’état général, des symptômes cérébraux et des phénomènes focaux. Dans tous les cas, les principaux facteurs de dommage sont l’accumulation de liquide et une augmentation de la pression intracrânienne, ainsi que des modifications hypotrophiques et atrophiques du tissu nerveux adjacent.

    La détérioration de l'état général est un symptôme peu caractéristique et inexprimé, qui ne permet pas un diagnostic sans équivoque. Il se manifeste par de légers maux de tête, des nausées et, moins fréquemment, un inconfort oculaire paroxystique. L'hydrocéphalie interne est le signe le plus important et les signes externes ne sont pas significatifs.

    Symptômes cérébraux associés à la malnutrition du cerveau, dans les premiers stades sont accompagnés de signes communs, pour le diagnostic de grande valeur ne sont pas. Ces manifestations comprennent le syndrome convulsif, la photophobie, les acouphènes, les troubles de la mémoire, l'attention, la coordination des mouvements.

    Les événements focaux associés à l'expansion des ventricules cérébraux ont une plus grande valeur pour le diagnostic. Ils indiquent avec précision la zone touchée. Le plus souvent, se manifeste par une altération de la sensibilité des membres, une paralysie, des crises convulsives partielles (quand une région est touchée, par exemple un bras ou une jambe), peut être à la fois asymétrique et symétrique.

    Chez les enfants de la première année de vie, il se forme un syndrome hydrocéphalique: augmentation du volume de la tête, retard dans le développement physique et intellectuel, voire retard mental sévère. Avec une maladie bénigne, une récupération partielle de la fonction est possible et, avec une intervention chirurgicale rapide, l'hydrocéphalie devient curable. Si la genèse de la maladie est d'origine foetale, la mort d'une petite hydrocéphalie est possible pendant l'accouchement ou au cours de la première année de vie.

    Les signes caractéristiques de la pathologie chez les enfants sont une tête démesurée, une rétraction des globes oculaires. La source ne vibre pas, se dresse au dessus de la surface du crâne (hernie du printemps). Le bébé pleure constamment ou, au contraire, est lent et ne montre aucune émotion.

    Nous devrions également mentionner une autre forme de la maladie, le vikarnoy. Son autre nom est substitution. Il se développe principalement chez les personnes âgées. L'essence de la maladie est que les processus primaires sont atrophiques dans le tissu nerveux, ce qui augmente la quantité d'éducation dans laquelle le liquide céphalo-rachidien est collecté. L'ICP n'augmente pas, ce type de maladie s'appelle normotensive. C'est pratiquement incurable en soi, car c'est une conséquence et non une cause.

    Diagnostics

    La présence de l'hydrocéphalie chez l'adulte est déterminée par un neurologue ou un neurochirurgien, chez l'enfant par un neurologue pédiatrique et, lorsqu'il existe des signes évidents de modification de la forme du crâne, par un pédiatre. Le médecin commence à diagnostiquer avec l'inspection, qui révèle certaines violations, pathologies de la perception (vision, audition), des ballonnements des veines sur la tête, chez les jeunes enfants - une augmentation de la taille du crâne, une rétraction des globes oculaires. En cas d'hydrocéphalie acquise chez l'adulte, l'historique des blessures, des maladies inflammatoires, etc. devient important.

    Mais la première place dans le diagnostic de l'hydropisie appartient aux méthodes instrumentales. La plus informative est la tomodensitométrie multispirale. Il vous permet de voir les ventricules dilatés ou les réservoirs sous-arachnoïdiens, ainsi que les tumeurs, s'ils sont à l'origine de la maladie. La même méthode permet de distinguer les formes de pathologie fermées et ouvertes.

    L'échoencéphalographie (échographie du cerveau) clarifie l'état des vaisseaux sanguins, le risque éventuel de complications de leur part. La méthode est très importante si le médecin suppose que l’accident vasculaire cérébral hémorragique est devenu la cause de l’hydropisie. Chez les nouveau-nés, un examen similaire est utilisé: l'échographie, qui permet de détecter une hydrocéphalie due à des causes génétiques ou à un traumatisme lors de l'accouchement.

    L’ophtalmoscopie (une ICP accrue peut causer le glaucome), la ponction lombaire (montrant la composition et la pression du liquide céphalo-rachidien), le statut neurologique du patient et le diagnostic des troubles mentaux sont utilisés pour déterminer les effets de la maladie.

    Le diagnostic différentiel chez l'adulte est réalisé avec d'autres pathologies du système nerveux qui provoquent des processus dégénératifs dans le cerveau - démence cérébrale, maladie d'Alzheimer, tumeurs qui ne violent pas l'écoulement du liquide céphalo-rachidien.

    Une méthode précoce de détection des troubles congénitaux est la détermination intra-utérine de la taille et de la forme d'un septum transparent du cerveau. Cette structure est constituée de deux plaques de tissu cérébral et d'une petite cavité entre elles. Normalement, il contient de l'alcool. L'épaississement et la formation de kyste du septum transparent est un phénomène assez fréquent qui se transmet facilement après la naissance. Un symptôme beaucoup plus dangereux est le manque partiel ou complet de structure, ce qui entraîne des pathologies cérébrales importantes.

    Traitement chirurgical

    La chirurgie est le moyen le plus efficace de se débarrasser de l'hydropisie. Plusieurs types d'intervention sont utilisés pour le traitement:

    • élimination de la cause de la maladie sous forme fermée (thrombus, tumeurs, cloisons);
    • shunt avec une forme communicante (ouverte) ou hypersécrétoire, s'il est impossible d'éliminer la cause de la pathologie;
    • opérations combinées avec un type mixte.

    Dans la plupart des cas, le médecin décide de dériver le ventricule cérébral touché. L'opération consiste essentiellement à implanter un tube (shunt) dans le patient, qui élimine l'excès de liquide du nidus de la maladie. L'extrémité libre de l'implant est envoyée dans la cavité abdominale, au moins dans l'oreillette. Un message artificiel vous permet de vous débarrasser de toute boisson inutile et de l'amener à un endroit où l'absorption dans le sang n'est pas perturbée. Le résultat est la restauration de la circulation normale du liquide céphalo-rachidien, la fin de son accumulation dans la cavité crânienne. Si l'opération est réalisée chez un enfant, le shunt est réglé «pour la croissance» et est remplacé toutes les quelques années. Ainsi, en raison de la différence de pression, il n'y a pas d'écoulement inverse du fluide, il est équipé d'une vanne dont le circuit ne permet le mouvement de la liqueur que dans le bon sens.

    Si la maladie peut être guérie, éliminez les facteurs responsables: caillots de sang et caillots de sang, tumeurs, adhérences. De telles opérations peuvent prolonger la vie du patient. Si les mesures prises sont insuffisantes et que le fluide continue de s'accumuler, une dérivation peut également être effectuée.

    Il existe un certain nombre de contre-indications à l'opération:

    • processus inflammatoire actif dans le tissu nerveux - encéphalite, méningite, ventriculite;
    • forme stable ou régressive de l'hydropisie;
    • effets irréversibles de la maladie - cécité, troubles neurologiques, atrophie des hémisphères cérébraux;
    • épuisement, pathologies cardiaques graves, vaisseaux sanguins, système respiratoire.

    Les opérations endoscopiques sont largement utilisées pour réduire les risques: installation et révision du shunt, élimination des hématomes et des tumeurs de petite taille, destruction des adhérences et des cloisons. Cela est vrai pour la pathologie monoventriculaire. Dans les cas plus graves, on utilise des méthodes de craniotomie.

    Rééducation et traitement médicamenteux

    Les médicaments sont prescrits pour une forme stable ou régressive de la maladie, pour les contre-indications à la chirurgie ou pendant la période de récupération qui la suit. Le choix des médicaments dépend de l'état du patient et de la gravité de la maladie.

    Pour améliorer le flux de fluide à l'aide de mannitol ou de diacarbe, ils l'amènent dans la circulation sanguine. Outre les médicaments, les diurétiques du groupe thiazidique, par exemple le furosémide, sont pris. Il empêche une augmentation de la pression artérielle lors de la prise de diurétiques épargneurs de potassium.

    Detralex, Glycine et Piracetam sont prescrits pour améliorer la nutrition du tissu nerveux et son apport en sang. Les médicaments anticonvulsivants, anti-inflammatoires et sédatifs peuvent être utilisés comme agents symptomatiques. Un traitement précoce est possible à la maison, mais si la maladie évolue, il est nécessaire d'aller à l'hôpital. Le médecin décidera: un traitement médicamenteux suffit ou une intervention chirurgicale est nécessaire.

    Les mesures de réadaptation aident le patient à vivre avec les effets de la maladie ou d’un shunt après la chirurgie. Il doit limiter l'activité physique, suivre un régime avec un contrôle strict des liquides et du sel. Vous devez également vous soumettre régulièrement à un examen par un neurologue et suivre des procédures médicales.

    Complications et pronostic

    Qu'est-ce qu'une hydrocéphalie dangereuse? Le pronostic de la maladie doit être considéré séparément pour les enfants et les adultes. Les formes congénitales causées par une pathologie du développement prénatal sont considérées comme les plus graves. Le plus souvent, les petits patients naissent avec des lésions irréversibles du tissu nerveux qui entraînent la mort ou une déficience mentale grave.

    Les enfants blessés lors de l'accouchement ou de la première année de vie sont beaucoup plus susceptibles de corriger la situation si le traitement est commencé à temps. Sinon, le risque d'invalidité est élevé. En présence d'un shunt, le bébé se développe normalement, en raison de la plasticité du système nerveux, les fonctions cérébrales sont rapidement rétablies, mais des inspections régulières et le remplacement des implants sont nécessaires au fur et à mesure que l'enfant grandit.

    Chez l'adulte, le pronostic dépend de la forme de la maladie. L'hydrocéphalie aiguë peut passer sans conséquences si elle est traitée rapidement. La forme chronique se prête à un enlèvement médical ou chirurgical et nécessite une rééducation à long terme. Le plus difficile est avec le type de substitution, quand l'hydrocéphalie n'est qu'une conséquence de la maladie sous-jacente, il est donc inutile de la combattre.

    Les complications les plus dangereuses de l'œdème cérébral:

    • oligophrénie chez les enfants;
    • paralysie, parésie des membres;
    • crises d'épilepsie;
    • troubles mentaux;
    • glaucome et cécité.

    Le pronostic de la capacité de travail dépend du résultat des manipulations médicales. Avec un traitement réussi, les patients adultes peuvent retourner au travail et les enfants aller à l'école et se divertir. La seule limite est l'activité physique: les patients doivent faire preuve de prudence et cesser de faire de l'exercice lorsque des sensations désagréables se manifestent.

    Un traitement inopportun ou inefficace conduit à un handicap. Dans le même temps, le coût des mesures de réadaptation est assez élevé, malgré les avantages. Dans les cas les plus graves, la mort est possible. Les jeunes hommes en âge de porter les armes et équipés d'un shunt ne sont pas considérés comme éligibles au service militaire.

    Conclusion

    Dropsy du cerveau - une maladie grave qui nécessite une intervention chirurgicale précoce. L’opération est le moyen le plus fiable de guérir et d’éviter les complications. Les préparations médicales, et en particulier les remèdes populaires, ne peuvent être utilisées que comme mesures supplémentaires et complémentaires.

    Le coût de la rééducation, des médicaments et de la chirurgie peut être élevé, mais il est parfaitement justifié de permettre au patient de maintenir une qualité de vie proche de celle du patient. Les mesures prises par le temps peuvent sauver sa santé.

    De Plus, Lisez Les Navires

    Statines pour le cholestérol: les avantages et les inconvénients

    Derrière un examen approfondi et des tests. Après avoir examiné les résultats, le médecin traitant conclut que son patient doit prescrire des médicaments réduisant le cholestérol dans le sang.

    Mains engourdies

    Résumé: L'engourdissement des mains est généralement le symptôme d'une pathologie grave et nécessite une visite chez le médecin. Les causes les plus courantes sont la hernie discale de la colonne cervicale et le diabète décompensé.

    Manque d'oxygène dans le traitement des symptômes cérébraux

    Principales maladies générales Hypoxie et asphyxie du cerveau chez l'adulteHypoxie et asphyxie cérébrale chez l'adulteL’insuffisance en oxygène du cerveau (ou hypoxie) est une affection pathologique qui se développe en raison d’un apport insuffisant d’oxygène aux tissus nerveux.

    Anévrisme cérébral: symptômes et principales méthodes de traitement

    L'anévrisme vasculaire est une petite formation sur le vaisseau sanguin cérébral, qui augmente avec le temps et se remplit de sang. Un vaisseau bombé exerce une pression sur le nerf ou sur le tissu qui entoure le cerveau.

    Créatinine abaissée

    La créatinine est un métabolite, un effet secondaire du métabolisme des protéines acides aminés dans le corps humain. Il est produit par des molécules de créatine, qui jouent un rôle important dans le système musculaire.

    Vaisseaux faibles: causes et signes, quoi faire - méthodes de traitement et renforcement

    Les navires - l'un des points les plus faibles du corps de l'homme moderne. Les maladies vasculaires entraînent très souvent une invalidité et la mort des patients.