Dans cet article, vous apprendrez ce qu’est une micro-infarctus et en quoi elle diffère d’une crise cardiaque classique. Causes, symptômes typiques. Traitement et pronostic.

La défaite du myocarde (muscle cardiaque) lors d'une crise cardiaque peut être différente. La micro-infarctus est un petit volume du site de nécrose (nécrose) du muscle cardiaque, résultant d'un apport sanguin insuffisant. Les symptômes de la micro-infarctus ressemblent à bien des égards à la clinique d'une crise cardiaque typique (à focale large, commune), cependant, c'est un peu plus facile, et dans certains cas, il peut être asymptomatique.

Mais toute crise cardiaque, même minime, représente toujours une menace sérieuse pour la santé et même la vie du patient. Par conséquent, les signes de pénurie aiguë de sang myocardique nécessitent toujours un examen urgent. En cas de confirmation d'un diagnostic d'infarctus, il est obligatoire de procéder à l'hospitalisation pour un traitement hospitalier et à une rééducation ultérieure à long terme.

Il est nécessaire d’éviter toute attitude frivole à l’égard du diagnostic, car le préfixe "micro" ne désigne que la zone de la lésion, mais n’indique pas toujours le même degré "léger" de la maladie. Le centre de la nécrose peut être localisé dans la zone des structures importantes du muscle cardiaque. Toute crise cardiaque est très dangereuse et nécessite un examen attentif, un traitement par un cardiologue et une observation.

Mais en général, l'évolution de la micro-infarctus est beaucoup plus facile et le pronostic relativement favorable - une fois le traitement et la réadaptation terminés, le patient peut retourner au travail et retrouver un style de vie actif (sous réserve de certaines recommandations et d'un petit nombre de restrictions).

Causes de la microinfarctus

La microinfarctus survient à la suite d'une ischémie ou d'un manque de débit sanguin (par rapport à la norme) dans la région du muscle cardiaque.

L'ischémie peut se développer avec:

blocage d'un vaisseau coronaire (traversant le myocarde) avec un caillot sanguin ou une plaque athéroscléreuse;

spasme aigu des vaisseaux coronaires.

Facteurs de risque d'ischémie myocardique et d'infarctus (à petite et grande focale):

L'angine de poitrine (une forme de maladie coronarienne chronique) a déjà souffert d'un infarctus du myocarde.

Hypertension artérielle (pression artérielle élevée).

L'athérosclérose et l'obésité, qui entraînent un déséquilibre lipidique - une augmentation de la concentration sanguine en acides gras saturés et une carence en acides gras polyinsaturés (acides gras oméga-3 et oméga-6). Avec l'athérosclérose et l'excès de poids, il existe également des conditions préalables au blocage de la lumière de l'artère coronaire avec une plaque d'athérosclérose détachée ou un embole adipeux (un morceau de tissu adipeux circulant librement).

Fumer, y compris passif - provoque souvent un spasme des vaisseaux coronaires.

Sexe masculin (après 50 ans, la probabilité d’une crise cardiaque chez les femmes augmente également). Chez les hommes de tout âge et les femmes ménopausées, les caractéristiques hormonales (faibles taux d'œstrogènes) entraînent une coagulation sanguine accrue et un risque de thrombose.

Faible forme physique et mode de vie inactif.

Stress émotionnel - peut provoquer un spasme des vaisseaux coronaires.

Activité physique importante - peut provoquer la séparation d'une plaque, d'un thrombus ou d'un embole graisseux, aggraver le spasme des vaisseaux coronaires.

Certaines maladies chroniques, telles que le diabète, dont souffre la paroi vasculaire.

Symptômes caractéristiques

Les principaux signes de microinfarctus dans la plupart des cas ne diffèrent pas des symptômes d'un infarctus de grande taille. La gravité de l'état du patient, les conséquences immédiates et séparées sont principalement déterminées par l'ampleur des lésions du muscle cardiaque.

Une petite nécrose focale du myocarde peut survenir dans quatre variantes:

Forme douloureuse (typique) - les symptômes ressemblent à une attaque de sténocardie: douleur brûlante derrière le sternum ou dans la moitié gauche de la poitrine, donnant (rayonnant) au bras gauche, à l'épaule, sous l'omoplate gauche, au cou. Cependant, contrairement à l'angine de poitrine, la nitroglycérine ne peut pas complètement arrêter la douleur et la sensation de brûlure dans la poitrine. À l'avenir, la pression artérielle diminue, il y a une faiblesse, une sueur «froide».

Forme asthmatique - se présente sous la forme d'une crise d'asthme bronchique et s'accompagne d'une sensation de manque d'air, d'essoufflement, de douleurs au coeur légères ou absentes.

Forme abdominale - avec des symptômes d '"abdomen aigu": douleur abdominale, souvent intolérable et douloureuse, nausées, vomissements, à la suite desquels des patients sont souvent hospitalisés à tort dans un service de chirurgie ou de gastroentérologie.

Forme arythmique dans laquelle les troubles du rythme et de la conduction cardiaque sont mis en avant - sous la forme de contractions cardiaques prématurées, de sensations de battements de coeur irréguliers.

Forme asymptomatique de microinfarctus

Les symptômes de la micro-infarctus peuvent être exprimés très faiblement (sous la forme d'une légère lourdeur à court terme dans la poitrine ou de l'essoufflement) - cette maladie est appelée asymptomatique. Une telle évolution de la maladie est possible chez les individus présentant un seuil de douleur réduit, ainsi que des dommages très limités. Mais, malgré le fait que les signes de micro-infarctus dans ce cas ne causent pas d'anxiété au patient, cette forme peut être plus dangereuse que cliniquement prononcée - parce que le patient ignore ses problèmes cardiaques et ne va donc pas chez le médecin ou n'est pas traité.

Une micro-infarctus avec une évolution asymptomatique se trouve souvent par hasard, des mois et des années après son apparition - avec un examen médical de routine ou un ECG à une autre occasion. Une telle «découverte» devrait constituer un motif de référence immédiate à un cardiologue - à un examen complet du système cardiovasculaire et à la mise en place d'un programme de réadaptation pour le patient, qui évitera la récurrence de l'ischémie myocardique et d'autres conséquences désagréables. N'oubliez pas qu'une crise cardiaque, qui a déjà été subie, augmente considérablement le risque d'une deuxième crise cardiaque, ce qui peut vous être fatal.

Diagnostics

L'électrocardiographie (ECG) est la principale méthode de diagnostic de la micro-infarctus.

En outre, un test sanguin biochimique est utilisé (déterminant les marqueurs des lésions du muscle cardiaque - créatine phosphokinase, troponine, lactate déshydrogénase).

L'échographie cardiaque (échocardiographie Doppler) permet de préciser la localisation et la taille de la nécrose.

Traitement de microinfarctus

Si la micro-infarctus a provoqué des symptômes typiques et a été diagnostiquée à temps (dans la phase aiguë ou aiguë, c'est-à-dire dans les 2 heures à 10 jours suivant son apparition), le traitement doit être effectué à l'hôpital, de préférence dans le service de cardiologie, où toutes les conditions sont réunies. examen et observation du patient jour et nuit.

Avec l'apparition des signes classiques d'une crise cardiaque - sous la forme d'une sensation de brûlure derrière le sternum irradiant vers la main gauche - vous devez immédiatement appeler une ambulance, vous allonger et prendre un comprimé de nitroglycérine sous la langue, vous pouvez également boire 1 à 2 comprimés d'aspirine. Une fois le diagnostic confirmé, le médecin suggérera l'hospitalisation et prendra les autres mesures nécessaires (introduction d'analgésiques, y compris narcotiques, début du traitement de la thrombolyse, correction de la pression artérielle, du rythme cardiaque, etc.).

Si des symptômes de micro-infarctus sont découverts, la nitroglycérine et l’aspirine doivent être prises.

À l’hôpital, continuer l’introduction d’analgésiques, de nitroglycérine, d’héparine et de streptokinase (afin de dissoudre les caillots sanguins et d’empêcher les caillots sanguins), utiliser d’autres médicaments en fonction des indications.

Si le micro-infarctus était asymptomatique et a été découvert par hasard, vous devez procéder à des mesures de réadaptation.

Rééducation après microinfarctus

La rééducation après un infarctus du myocarde permet d'éviter l'apparition d'effets indésirables, d'accélérer la période de récupération et de redonner aux patients leur activité et leur efficacité.

Traitement médicamenteux et traitement de la maladie sous-jacente contre laquelle une micro-infarctus est survenue, ainsi que prévention des complications médicamenteuses - prise d’aspirine, de nitroglycérine à action prolongée et d’autres médicaments.

Procédures régénératives - augmentation progressive de l'activité physique par la thérapie physique avec exercices spéciaux, massages, physiothérapie, psychothérapie.

Une bonne nutrition avec l'enrichissement du régime avec des aliments riches en vitamines, fibres végétales, acides gras polyinsaturés (poisson, légumes et fruits, huile végétale). Dans le même temps, il est recommandé de limiter la consommation de graisses réfractaires (beurre, saindoux, graisse animale) et de sel.

Enseigner au patient le mode de la journée, le repos, les techniques de relaxation et les moyens de soulager le stress.

Conséquences et pronostic

Un micro-infarctus avec diagnostic rapide et traitement complet a un pronostic relativement favorable. Le développement inversé n'affecte pas le foyer résultant de la nécrose: après une crise cardiaque, une cicatrice reste sur le tissu myocardique. Cependant, une alimentation équilibrée, un traitement médical adéquat et des mesures physiques aident le patient à traverser rapidement la période de récupération et à reprendre un mode de vie actif.

Aucune restriction significative après une micro-infarctus n’est imposée au patient: tout effort physique excessif est interdit, le stress nerveux et les médecins recommandent fortement d’arrêter de fumer. Un bilan régulier avec un cardiologue et un traitement médical permanent ou en cours seront nécessaires.

Symptômes et méthodes de traitement de la microinfarctus

Lorsque le cœur est touché, cette maladie affecte les hommes et les femmes. Il est important d’attraper les premiers signes. Le prochain degré de détérioration est une crise cardiaque étendue. Un micro-infarctus survient lorsque le myocarde est affecté par de petits foyers. Dans le même temps, la circulation sanguine est mauvaise et une partie du muscle cardiaque s’avère morte.

Auparavant, les scientifiques pensaient que c'est ainsi que le cœur n'est affecté que chez l'homme. Chez les femmes, avant l’apparition de la ménopause, des œstrogènes sont produits activement, ce qui a un effet positif sur le cœur et constitue un moyen naturel de prévenir les crises cardiaques. Mais on sait maintenant que 200 à 300 femmes dans le pays meurent des suites de la vaste crise cardiaque qui se développe dans le contexte de cette petite crise.

Signes de maladie

Microinfarct n’a pas beaucoup de signes évidents et ceux qui souffrent d’angine de poitrine et qui souffrent souvent de douleurs cardiaques peuvent l’ignorer. Ils pensent qu'il s'agit d'une autre attaque d'une maladie chronique et ne prennent même pas toutes les mesures nécessaires, tout le monde ne boit pas les bons pilules. Ni le patient lui-même ni ses proches ne soupçonnent qu'une micro-infarctus lui soit arrivée.

Permettez-nous de vous rappeler quels sont les symptômes de la micro-infarctus que vous pourriez rencontrer dans cette pathologie et qui indiqueront clairement une maladie. Si vous ressentez ces signes de maladie, vous devez contacter le médecin de famille de toute urgence ou rapidement.

  1. Il y avait des douleurs, elles ont une intensité différente. Si vous sentez que la douleur est comme un coup de poignard, cela peut être le symptôme d'une crise cardiaque massive, ainsi que d'une mini-lésion. La douleur est très forte, elle brûle et se presse. De la poitrine va brusquement aux omoplates et peut être ressenti dans l'estomac. Puis il se fait mal au cou et va même au visage et se fait sentir sur la mâchoire (le bas) ou le bras. Si vous avez un cas atypique, alors vous ne ressentirez peut-être pas de telles sensations douloureuses, elles seront moins intenses ou plutôt faibles. Dans de rares cas, mais il est constaté que la maladie disparaît sans ses symptômes caractéristiques. Vous êtes uniquement sur l'ECG et découvrez que vous avez transféré la micro-infarctus. Il est très grave que le patient ne soit pas traité et le porte debout.
  2. Si vous mettez habituellement de la nitroglycérine sous votre langue et que vous ne sentez pas un soulagement important, vous devez en être averti et consulter immédiatement un médecin. C'est l'un des symptômes d'une mini-crise cardiaque.
  3. Lorsque vous vous sentez faible et que vous souffrez d'une sueur froide si désagréable, comme un frisson après avoir été mouillé par la pluie, ce sera mauvais pour vous. Vous comprendrez qu'il existe de graves problèmes dans le corps et qu'il existe un risque de micro-infarctus.
  4. Mesurer la température Si elle dépasse 38 ° C, cela peut indiquer directement qu'il existe des zones mortes ou une nécrose dans la région du myocarde. Cela signifie que l'attaque est déjà passée, mais les conséquences restent.
  5. Il y a un essoufflement avec des vertiges soudains et une personne peut même perdre conscience.
  6. Une cyanose peut apparaître au niveau des lèvres ou d'un triangle nasolabial.
  7. Vous avez soudainement peur et vous ne voulez pas mourir, l'anxiété va apparaître. C’est comme une attaque de panique, mais il y a autre chose à vérifier. Cela ne vous semblera pas, le cœur s’abandonne vraiment et vous vous sentez mal. Le corps n'est même pas la personne la plus attentive qui le signalera.

Les premiers symptômes accompagnés de signes selon lesquels vous pouvez deviner que le cœur est endommagé peuvent être typiques des crises cardiaques mineures et étendues. Différent sera la zone touchée. Pour les plus petits, des manifestations atypiques de la maladie sont possibles et vous ne comprendrez pas toujours que vous avez eu un mini-infarctus sans traitement. Mais quand il est étendu, les symptômes sont beaucoup plus brillants et vous vous allongez, ce qui vous montrera à quel point votre cœur est endommagé. Il est important de déterminer la maladie à temps.

Certaines personnes pensent même qu’il s’agit d’une grippe forte et d’une complication du cœur, pas de problème, vous pouvez boire des antibiotiques et courir plus longtemps. Les hommes sont particulièrement sensibles aux relations frivoles. La microinfarctus, quand elle survient, dure alors entre 40 et 60 minutes. Les personnes dont le seuil de douleur est faible peuvent ne pas ressentir les signes typiques de douleur. Les personnes atteintes de diabète ne remarquent pas immédiatement les dommages au cœur. Selon les statistiques, 25% des personnes passent à côté des symptômes et de la maladie au stade aigu.

Les symptômes

Chez la femme, les signes de micro-infarctus sont plus subtils que chez l’homme. Écoutez attentivement votre corps et, si vous présentez des symptômes alarmants, consultez votre médecin de famille. Il vous dirigera vers un cardiologue pour un examen. Les femmes pensent souvent que ce n’est pas leur cœur, mais elles sont fatiguées au travail ou à la maison, ont subi un stress et n’ont besoin que de s’allonger, de dormir, comment tout va se passer. Et il y a des appels alarmants des muscles du cœur, ce qui est le moment de faire très attention à son état. Considérez les symptômes qui surviennent souvent chez les femmes:

  1. Vous sentirez que les doigts et les orteils ne sont généralement pas froids, même par temps chaud. Cela signifie que l'irrigation sanguine périphérique du corps sera perturbée, ce qui peut indiquer qu'une microinfarctus s'est produite.
  2. Regardez vos jambes le matin si elles sont enflées - c'est un mauvais signe. Il arrive que se sentir dans les mains d'une douleur, tord les articulations. La femme est inquiète, elle est couverte de sueur froide. Tout cela témoigne de dysfonctionnements dans le travail de votre corps.
  3. Chez la femme, la structure de l'organisme est telle que le diaphragme est plus haut que chez l'homme. Par conséquent, le cœur avec son bord inférieur est plus proche de l'estomac. Si vous vous sentez souvent nauséeux, et que vous n'êtes certainement pas enceinte, et que le pancréas est normal avec l'estomac, cela peut indiquer des anomalies du cœur.
  4. Avez-vous eu des maux de tête récemment et l'appareil montre-t-il une hypertension artérielle? Peut-être que c'est un coeur. Aller à la réception chez le cardiologue.

Un médecin expérimenté connaît tous ces symptômes et que le cœur est touché et sera en mesure d’assumer le diagnostic correct à temps, de prescrire un cardiogramme, une échographie du cœur et une pathologie visible. Vous allez suivre un traitement et vous rétablir, en évitant une crise cardiaque massive dans un proche avenir.

Les conséquences

L'essentiel est de reconnaître à temps une mini-crise cardiaque et de suivre une thérapie afin d'éviter une crise grave qui survient souvent peu de temps après. Vous ne serez peut-être pas trop dérangé par le micro-infarctus que vous continuez à courir, mais un échocardiogramme montrera sûrement ce que c'était. Dans le même temps, il reste le risque de 2 micro-infarctus, ou que le cœur soit gravement touché. Vous avez un besoin urgent d'être traité.

Les convulsions ont des conséquences. Il y aura des échecs dans le coeur. L'arythmie, la péricardite va augmenter, alors il peut y avoir une crise cardiaque massive et même une rupture soudaine du "moteur". Par conséquent, si vous suspectez un problème cardiaque, contactez immédiatement un médecin et passez un examen.

À quel point un micro-infarctus sera-t-il difficile? Ceci est influencé par divers facteurs:

  • Quelle zone est touchée?
  • Quel âge as-tu?
  • Quoi d'autre es-tu malade?

Il se trouve que le micro-infarctus manquant est pire qu’extensif. Ses conséquences sont:

  • Une seconde ou déjà une défaillance importante d'un organe;
  • L'apparition d'un caillot de sang dans le vaisseau;
  • Insuffisance cardiaque;
  • Arythmie.

Voulez-vous réduire le risque de microinfarctus? Suivez les règles:

  1. Essayez de bouger plus. Faites de l’exercice, faites ce que vous pouvez au moins promenez votre chien dehors régulièrement.
  2. Lorsque vous buvez en entreprise, ne fumez pas. Combattez d'autres mauvaises habitudes.
  3. Au besoin, allez à l'examen médical.
  4. Après 40 ans, examinez le cœur. En cas de problème, commencez à prendre les médicaments prescrits par votre médecin pour soutenir le muscle cardiaque.

Méthodes de traitement

Avez-vous remarqué un certain nombre de symptômes typiques chez une personne proche de vous? Donnez-lui les premiers soins. Donc, vous prévenez une crise cardiaque étendue. Appelez immédiatement une ambulance. Sans cela, ne peut pas faire. Un besoin urgent de commencer le traitement de la microinfarctus. Prenez des mesures qui faciliteront l'état du patient:

  • Lay ou assis confortablement dans la chaise du patient;
  • Il ne peut pas être physiquement surmené et nerveux;
  • Ouvrez la fenêtre grande ouverte, laissez-le respirer de l'air frais;
  • 45 min Vous pouvez consommer jusqu'à 3 comprimés de nitroglycérine. Donnez dans 10 ou 15 minutes. sur 1 pièce.

Le traitement est prescrit un semblable, comme avec une crise cardiaque étendue. Assurez-vous d'aller à l'hôpital et de ne pas arriver chez vous. De nombreuses fractures sont traitées à l'hôpital, mais notre cœur en est un et c'est le «moteur» du corps. Par conséquent, les proches doivent persuader le patient de prendre soin de lui-même pour le plaisir de tous et suivre un traitement à l'hôpital. Après tout, le cœur dans le cœur peut augmenter, capturant de nouvelles zones.

Le patient est prescrit le repos au lit. Le médecin prescrit souvent pour l'expansion des vaisseaux de l'organe coronarolytique. Injectez des médicaments qui contribuent à la dissolution des caillots sanguins, faites des injections d'analgésiques ou donnez des pilules. Les propriétés rhéologiques de votre sang vont s'améliorer. En cas de complications cardiaques dues à la micro-infarctus, des médicaments antiarythmiques et même une chirurgie peuvent être administrés.

Réhabilitation

Pour éliminer les effets de la maladie, commencez par suivre un traitement prescrit par un médecin. Immédiatement sous la langue, prenez un comprimé de nitroglycérine. Si vous n'en avez pas, demandez à vos voisins ou demandez à quelqu'un d'aller à la pharmacie. La rééducation est nécessaire pour vivre comme avant. Seul un médecin prendra correctement en compte toutes vos maladies chroniques et vous prescrira le traitement correct en fonction des doses et de la durée. Il tiendra compte des allergies à l’une des substances contenues dans les médicaments, s’il existe.

Pendant la période de réadaptation, vous pouvez également utiliser des remèdes populaires. Les pharmacies vendent des teintures sur des plantes médicinales, par exemple sur la valériane ou le muguet, l’air de mère ou la belladone, la pruche ou l’aubépine. Le médecin vous recommandera une série d'exercices spéciaux. L'essentiel est de ne pas trop s'entraîner et de regarder en arrière, en regardant vers le bien-être.

L'exercice recommande chacun son propre basé sur le complexe global. Même les escaliers quelques étages dans cet état est utile de marcher. Il est nécessaire de suivre le rythme pour que la respiration ne devienne pas plus fréquente. Et avec le temps, vous pourrez gravir rapidement les étages 3-4. Les médecins recommandent à de nombreux patients de pédaler sur le vélo stationnaire, de s’inscrire à la natation et de marcher davantage.

Pour commencer la charge sur le coeur est très dosée et économe, et peut être augmentée progressivement. Il est nécessaire de mesurer constamment la pression et de surveiller le pouls afin que le cœur ne sorte pas de la poitrine. Puis augmentez le rythme. Afin de ne pas avoir une deuxième crise cardiaque, vous devez éliminer les mauvaises habitudes, mesurer constamment la pression et la combattre avec des médicaments. Il est utile de connaître le niveau de cholestérol dans votre sang et de le réguler.

La collecte, qui comprend: menthe avec houblon, mère-mère avec valériane, réduit la pression. Les framboises aideront à fluidifier le sang. Il remplace dans une certaine mesure l'aspirine. Il existe des produits que vous utilisez pour récupérer rapidement après un micro-infarctus. Il s’agit notamment des noix à l’huile d’olive, du saumon aux bananes, des carottes à l’ail, des betteraves au céleri, du yaourt à la tomate, du fromage cottage au chou.

Certaines personnes pensent qu’après l’hôpital, il est possible de se rendre dans un sanatorium pour se réadapter. Malheureusement, il est préférable de se reposer et de prendre le montant total de la procédure, sans cette maladie. Une thérapie par exercice complet ne fonctionnera pas. Maintenant, quand vous remarquez des violations dans le travail du corps, la prévention est importante. Débarrassez-vous des mauvaises habitudes.

Travaillez-vous mentalement? Le soir, promenez-vous avec toute la famille ou faites des exercices à la maison, entraînez votre cœur. Essayez de manger modérément et correctement. Toutes ces mesures donnent des résultats positifs, car une vieillesse relativement saine et l'absence de problèmes cardiaques sont merveilleuses.

Les premiers signes et symptômes de microinfarctus

La microinfarctus est un phénomène désagréable, mais naturel, de problèmes cardiaques. Ses symptômes ne sont pas évidents, le diagnostic est donc difficile. Cette maladie n'entraîne pas toujours la mort, mais ses conséquences peuvent entraîner une détérioration significative de la vie du patient.

Reconnaître les symptômes

La maladie est "méconnaissable". Une personne peut se renseigner sur elle, par exemple lors d'un examen médical. Les symptômes de micro-infarctus durent environ une heure et peuvent être confondus avec un rhume. Les premiers signes ressemblent à des affections bénignes; cependant, il est préférable d’être en sécurité, appelez un médecin qui vous indiquera comment reconnaître une microinfarctus. Les symptômes sont flous, un traitement à long terme.

  • Faiblesse générale;
  • Brève chaleur;
  • Évanouissement;
  • Essoufflement;
  • Douleur thoracique sourde.

En plus de ces symptômes, il existe plusieurs autres signaux qui ne font pas peur à une personne. Ces signes de micro-infarctus sont assez graves et doivent être traités avec plus de soin. Les reconnaître n'est pas difficile, ils sont évidents.

  • Membres froids, lèvres bleues. Ils sont un dysfonctionnement de l'approvisionnement en sang périphérique;
  • La migraine Le mal de tête peut être un symptôme des perturbations initiales du système cardiovasculaire.

Quelle est la cause de la microinfarct

Les raisons sont nombreuses et peuvent être variées. Le «coupable» peut être trouvé à l'intérieur et à l'extérieur, mais il y en a de grands par lesquels les experts déterminent immédiatement le processus pathologique qui a commencé.

Un mode de vie sédentaire provoque souvent une gêne pour le corps. Au début, cela est imperceptible, mais à l'avenir, ce sera la micro-infarctus, portée aux pieds, qui sera la première «nouvelle» qu'une personne entendra se plaindre au médecin de son mauvais état de santé.

Un régime alimentaire riche en lipoprotéines provoque souvent la formation de plaques qui perturbent la fonctionnalité des vaisseaux. Cela inclut également le stress associé au syndrome de fatigue chronique. La raison la plus fréquente et apparemment la plus discrète est le tabagisme. La nicotine peut affecter de petites sections du myocarde chez les femmes.

Le développement de la pathologie est simple, étant donné que la base de la maladie est une défaillance du flux sanguin, une ischémie prolongée. Après cela, des changements irréversibles dans les cellules commencent, entraînant leur mort. L'ensemble du processus se termine par la formation de cicatrices.

À quoi s'attendre après un micro-infarct

Un infarctus du myocarde focal laisse des traces désagréables et invisibles - des cicatrices. Il est difficile de déterminer ce que c'est sans connaître la pathologie. Mais il y a des conséquences plus graves de microinfarctus.

  • Le cœur éclata;
  • Attaques soudaines d'essoufflement;
  • Péricardite;
  • Occlusion vasculaire;
  • Arythmies diverses;
  • Crise cardiaque répétée.

Que faire pendant une attaque

Afin de ne pas aggraver la situation, le patient doit assumer la position semi-assise. Pour que le patient soit calme, vous devez lui donner des médicaments, par exemple Valocordin, ce nom est familier à beaucoup. Le processus mesure la pression, le pouls et évalue l'état général. S'il y a des signes d'étouffement, il est utile de desserrer la ceinture et le col du vêtement.

Le médicament Aspirine fluidifie le sang, il devrait être administré à une personne en l'absence d'allergie. Ce médicament agira plus rapidement si la pilule est mâchée. Avant l'arrivée des médecins peuvent arrêter le coeur. Dans ce cas, vous avez besoin d'un massage ou d'un coup de poing court mais puissant dans le sternum. Ceci est le résultat normal des événements, n’ayez pas peur.

Traitement de la pathologie en clinique

Seul un spécialiste sait comment traiter et réhabiliter une personne après un microinfarctus. Les méthodes de traitement dépendent directement de la zone couverte par l'attaque, de l'âge de la personne, de la localisation du petit foyer, des processus inflammatoires et chroniques associés. Le patient pendant le traitement doit être à la clinique.

Toutes les actions des médecins visent à éliminer la douleur, la normalisation de la pression et du rythme cardiaque. Les personnes relativement jeunes ont un pronostic favorable, mais une intervention chirurgicale est probable.

Dans la vieillesse est plus difficile, le médecin traitant peut en parler. Il expliquera également que les rechutes sont possibles et que la rééducation et la guérison sont assez longues. Bien que la médecine et "est allé de l'avant" - le pronostic n'est pas toujours favorable.

Thérapie à domicile

À la maison, le traitement par micro-infarctus implique la phytothérapie. Des céréales, des décoctions avec des teintures sont utilisées. Cette méthode de traitement ne peut pas être appelée la principale, mais elle peut être utilisée à titre de mesure préventive ou de soutien supplémentaire pour le corps.

On utilise souvent le zeste de citron, l'ail, les abricots secs. Fondamentalement, il s’agit d’options traditionnelles, de mesures préventives.

Récupération après microinfarctus

Le régime alimentaire et les mauvaises habitudes constituent la première étape de la période de réadaptation. Il est recommandé d’arrêter de fumer, de boire de l’alcool et de bien manger. Il n’est pas nécessaire de suivre un régime strict, il suffit de ne pas «saisir» la mauvaise humeur, de boire plus de liquides et d’éliminer l’abondance des sauces. Il est souhaitable de manger de la nourriture souvent en petites quantités.

À la sortie de la clinique, il est conseillé d’acheter un billet pour un sanatorium. Un ensemble d’activités est axé sur l’activité physique mesurée, l’aide de psychologues et la prise de médicaments. Tous les traitements sont effectués sous la surveillance d'un médecin.

Après un repos et une récupération dans un centre de sanatorium, chez un patient ayant subi un micro-infarctus, il est conseillé de suivre une gymnastique de correction sur le lieu de résidence, de subir des tests sanguins et d’étudier les organes. Le traitement médicamenteux continuera. Quand une personne est à la maison, il est important d’alterner les charges et de se reposer. Ceci s’applique aux patients des pathologies des classes 1 et 2. Les 3e et 4e années sont observées à la maison, parce que leur état ne leur permet pas de vivre pleinement et de fréquenter de manière autonome les établissements médicaux.

La psyché du patient a également besoin du soutien et du contrôle de spécialistes. De nombreux parents de patients remarquent des changements de comportement après une microinfarctus.

  • L'irritabilité;
  • Sautes d'humeur;
  • Mauvais sommeil;
  • Phobies obsessionnelles.

Quels que soient les conseils des amis et des connaissances, les moyens à prendre et le comportement à adopter lors d'une micro-infarctus, il est utile de savoir qu'une assistance médicale ponctuelle peut sauver la vie d'une personne. Pour tous les maux, il est recommandé de contacter un spécialiste expérimenté.

Micro-infarctus: comment reconnaître, causer, aider, comment traiter

La micro-infarctusion apaise beaucoup de personnes avec son nom, mais dans ce cas, il est nécessaire de contrarier immédiatement les patients qui ont confiance en eux-mêmes: la maladie est dangereuse, elle nécessite une attention particulière. En général, cette terminologie n’est pas utilisée dans les milieux médicaux, elle est plus souvent utilisée par les patients eux-mêmes au lieu d’épithètes pour décrire les événements affectant leur muscle cardiaque. Les médecins sous ce concept impliquent un petit infarctus du myocarde focal ou quelque chose d'autre de moins, mais le fait qu'une catastrophe se soit produite dans le myocarde n'est pas niée et, sur cette base, ils développent des tactiques de traitement.

L'essentiel est de ne pas manquer

Les premiers signes de la soi-disant micro-infarctus sont très rares dans d'autres cas. Les personnes souffrant d'angine de poitrine et habituées à souffrir de douleurs cardiaques fréquentes risquent de ne pas y prêter attention et de percevoir les manifestations d'un petit infarctus du myocarde focal, une autre atteinte d'une maladie ancienne. En outre, il convient de garder à l’esprit que parfois un tel état peut ne donner aucun symptôme ou peut être atypique. Dans de tels cas, il est en effet difficile pour le patient et ses proches de suspecter immédiatement la présence d'un micro-infarctus.

En attendant, il convient probablement de rappeler une fois encore ce que l’on peut attendre de cette pathologie et comment une attaque appelée mini ou micro-infarctus peut se manifester:

  • Douleurs d'intensité variable. Une douleur aiguë au "poignard" est considérée non seulement comme un signe d'infarctus focal important, mais également comme un symptôme de microinfarctus, mais elle n'est pas toujours présente. Les douleurs typiques sont insupportables, brûlantes, pressantes, elles peuvent sortir de la poitrine entre les omoplates et l'estomac, se donner au bras, au cou, atteindre le visage et s'attarder dans la mâchoire inférieure. Avec un infarctus du myocarde atypique, la gravité des sensations douloureuses n’est pas aussi grave ou peut même être absente. En outre, cela est parfois possible et généralement asymptomatique lors de la crise et si la crise cardiaque est enregistrée est enregistrée sur l'ECG après un certain temps, puis le patient est informé qu'il souffrait d'un MI aux jambes.
  • Un comprimé de nitroglycérine à prendre d'urgence sous la langue et n'ayant pas d'effet adéquat est également, dans une certaine mesure, un symptôme de micro-infarctus ou de crise cardiaque en général.
  • Sueurs froides, traversant le corps, faiblesse dans tout le corps, le patient est malade, il comprend que quelque chose de grave est arrivé dans le corps.
  • Une augmentation de la température (généralement pas plus de 38 ° C), qui indique que des zones de nécrose (nécrose) sont apparues dans le myocarde, indique une période ultérieure d'infarctus du myocarde.
  • Une personne est submergée par la peur de la mort, l’anxiété, qui ressemble beaucoup à une attaque de panique, mais ce n’est pas son cas. Ici, le trouble est dû à des raisons objectives, le patient ne pense pas avoir une crise cardiaque, il est vraiment très malade et le corps signale le trouble survenu.

Les premiers signes et leurs variantes, en principe, peuvent ne pas différer de ceux présentant des lésions plus profondes. Cependant, dans d'autres cas, les manifestations atypiques sont plus typiques d'un infarctus focal de petite taille que d'un infarctus du myocarde de grande taille.

Les symptômes, forçant l'alerte

Comme nous l’avons déjà noté, parallèlement à la manifestation typique de l’infarctus du myocarde, accompagnée des symptômes susmentionnés, il arrive parfois qu’un infarctus du myocarde se produise. Cela n’est pas surprenant, car faiblesse, fatigue, étourdissements légers, battements de cœur légèrement rapides, baisse de la pression et augmentation de la température à court terme ont plus de chances d’être un peu malades et de n’avoir rien à voir avec un diagnostic terrible.

Encore plus d'erreurs sont dues à un infarctus du myocarde asymptomatique. En règle générale, cette option concerne les patients qui parlent d’une micro-infarctus qu’ils ont eu sur leurs pieds et ont appris accidentellement à ce sujet, après avoir reçu une transcription par électrocardiogramme avec les effets enregistrés (cicatrices dans le muscle cardiaque).

En outre, il existe une variante atypique de la maladie, qui induit souvent en erreur le patient, ses proches et le personnel médical. Les symptômes de la micro-infarctus peuvent ressembler à une autre pathologie, parfois non liée:

  1. La forme asthmatique est caractéristique des patients plus âgés qui ont déjà une cardiopathie coronarienne, une hypertension artérielle, des signes d'insuffisance cardiaque. Dans la plupart des cas, cette option ne provoque pas de douleur, mais s'accompagne d'essoufflement, de signes d'asthme cardiaque ou d'œdème pulmonaire. Bien sûr, dans une telle situation, où l'asphyxie est le principal symptôme de la micro-infarctus, il est difficile d'envisager des lésions du muscle cardiaque.
  2. La forme abdominale ou gastralgique a généralement lieu lors d’une crise cardiaque diaphragmatique. Tout commence par une douleur épigastrique intense, accompagnée de phénomènes dyspeptiques sévères: nausées, vomissements, flatulences, qui confondent, simulant la clinique «abdomen aigu». Le plus terrible, c’est que, dans de tels cas, le patient est traité de manière intensive contre les maladies de l’appareil digestif: il lave l’estomac, le prépare pour l’opération et le produit parfois. Bien sûr, une erreur dans le diagnostic d'un patient pauvre peut être coûteuse.
  3. La variante arythmique est caractérisée par une douleur modérée, parfois il n'y a pas de douleur du tout. Les données objectives reflètent les signes d'une perturbation apparente du rythme. Vous pouvez suspecter n'importe laquelle des arythmies, ce qui se produit souvent lors du diagnostic.
  4. La forme cérébrovasculaire cérébrale (apoplélectique) et ses manifestations sont très similaires aux symptômes d'un accident cérébrovasculaire dynamique (transitoire) ou d'un accident ischémique transitoire. Les premiers signes de troubles sont les maux de tête, les vertiges, les déficiences motrices et sensorielles, ainsi que les troubles ménagers.

Les formes atypiques d’infarctus du myocarde comprennent des variantes de la maladie, qui se manifestent lors de l’apparition de douleurs dans des endroits inhabituels (dos, bras, moitié droite du corps, etc.), mais elles peuvent aussi être des symptômes de micro-infarctus.

Pourquoi la microinfarctus se produit-il?

Les causes de micro-infarctus coïncident complètement avec celles de lésions de grande taille. Les médecins appellent toujours le principal responsable de la lésion athéroscléreuse myocardique des artères coronaires et de la thrombose ultérieure des artères coronaires, qui fournissent du sang à cette région. Un thrombus formé à l'intérieur de l'artère coronaire est considéré comme le principal précurseur de l'infarctus du myocarde. Elle est elle-même formée par une plaque d'athérosclérose apparue sur l'intima altérée ou par une hémorragie de la plaque elle-même.

En outre, parmi les causes de microinfarctus, notons:

  • Changements locaux dans les navires;
  • Hypercholestérolémie;
  • Le diabète sucré;
  • Augmentation de l'adhésion et de l'agrégation du lien plaquettaire des cellules sanguines;
  • L'hypertension;
  • Des charges excessives de divers types (physiques et mentaux) qui augmentent la demande en oxygène du muscle cardiaque;
  • Fumer;
  • Spasme des artères coronaires inchangées (en bonne santé), causé par la peur, l'agitation ou pour d'autres raisons.

La relation entre ces causes est évidente, à l'exception du spasme aigu des vaisseaux sanguins sains, tous les autres facteurs interagissent et s'aggravent.

Il convient de noter que les hommes sont plus sujets aux micro-infarctus et aux crises cardiaques accompagnées de lésions profondes. Ils ont des situations similaires se produisent plus souvent et plus tôt. Quant aux femmes, les hormones les protègent pendant longtemps, de sorte qu'une crise cardiaque «jeune» n'est pas typique d'une femme.

Où l'attaque s'est produite

Il est difficile, voire impossible dans la plupart des cas, de prévoir le désastre imminent. Mais si cela se produit à la maison, c’est bien si quelqu'un se trouve à proximité, à qui le moindre soupçon de crise cardiaque peut conduire à des actions décisives et correctes:

  1. Patient à poser, pour permettre l'accès à l'air frais;
  2. Mâchez une pilule d'aspirine et mettez 1-2 comprimés de nitroglycérine sous la langue de la personne à sauver, après avoir mesuré la tension artérielle, car l'hypotension initiale est une contre-indication à la nitroglycérine. En l'absence d'appareil de mesure de la pression artérielle, plus d'un comprimé n'est pas utilisé;
  3. Appelez immédiatement l'ambulance, expliquant de manière sensée au répartiteur l'essentiel de l'appel (crise cardiaque), afin que, si possible, une équipe spécialisée en cardio-training arrive au patient.

Chaque personne doit comprendre par elle-même combien il est important de connaître les premiers symptômes de l'infarctus du myocarde et de ne pas s'embrouiller si une telle chose lui arrivait ou en sa présence, car parfois la vie ne prend fin que parce que l'aide n'est pas arrivée à temps.

Important: le développement de l'ischémie dans la micro-infarctus et la crise cardiaque en l'absence d'assistance

La vie après la microinfarctus

Le traitement de la micro-infarctus n’est absolument pas différent d’une crise cardiaque avec des lésions profondes. Il s’agit simplement de savoir si le patient a subi un traitement hospitalier ou une maladie des pieds. Les questions de tactique de traitement sont décidées par le médecin et prescrivent les médicaments en fonction de l'état du patient. Cependant, les personnes qui ont eu un micro-infarctus devraient savoir que les anticoagulants et / ou les agents antiplaquettaires, tels que le cardiomagnyl ou l'aspirine cardio, devraient prendre toute leur vie pour prévenir une nouvelle crise cardiaque, qui peut ne pas avoir le préfixe "micro".

De plus, en tenant compte des maladies associées, d’autres médicaments peuvent être prescrits à une personne:

  • Statines en violation du spectre lipidique et pour lutter contre l'athérosclérose;
  • Médicaments anti-arythmiques;
  • Les médicaments qui réduisent la pression artérielle, y compris les diurétiques;
  • Autres médicaments en fonction des conséquences et des maladies associées.

La plupart des patients ayant des antécédents d’infarctus du myocarde prennent un grand nombre de médicaments différents et savent que le matériel d’urgence devrait toujours les accompagner en cas de circonstances imprévues sur la route, dans un café ou au théâtre.

Les conséquences de la micro-infarctus dépendent dans la plupart des cas de la maladie humaine. Cependant, étant donné que les lésions sont petites, même si la cicatrice s'est formée à la suite d'un infarctus du myocarde, le corps peut compenser les événements pendant une longue période (parfois pendant de nombreuses années) sans réduire la qualité de la vie. Les conséquences les plus fréquentes de la micro-infarctus sont l'apparition d'arythmies et d'insuffisance cardiaque chronique, avec lesquelles le patient devra se battre, en suivant toutes les recommandations du médecin.

Microinfarctus: symptômes et traitement

Microinfarction - les principaux symptômes:

  • Faiblesse
  • Vertige
  • Douleur à la poitrine
  • Difficulté respiratoire
  • Essoufflement
  • Perte de conscience
  • Anxiété
  • Triangle nasolabial bleu

La micro-infarctus (un type de maladie coronarienne) est une petite lésion myocardique focale qui se développe dans un contexte de circulation sanguine insuffisante et se caractérise par la nécrose de petites zones du muscle cardiaque. C'est l'une des maladies les plus courantes du système cardiovasculaire, qui annonce le développement d'une maladie cardiaque plus grave - une crise cardiaque.

Pendant longtemps, les scientifiques ont pensé que la micro-infarctus ne survient que chez les hommes, expliquant qu'avant la ménopause, les femmes produisaient de l'œstrogène, ce qui empêchait le développement de toute perturbation du cœur et ce n'était pas une exception. Cependant, les statistiques modernes montrent que 200 à 300 femmes meurent chaque jour dans le monde, en se développant sur le fond d'un infarctus du myocarde de petite taille ou de grande taille.

Étiologie et pathogenèse

Il peut y avoir beaucoup de raisons qui peuvent causer un micro-infarctus, et elles peuvent être à la fois externes et internes, mais les facteurs principaux pour le développement de la maladie incluent:

  • mode de vie inactif (conduit à une atrophie progressive du muscle cardiaque, à la suite de laquelle toute charge excessive peut constituer une menace pour la santé humaine);
  • régime alimentaire inapproprié (manger des aliments riches en lipoprotéines de basse densité provoque la formation de plaques d'athérosclérose qui perturbent le mouvement du sang dans les vaisseaux);
  • le tabagisme (la cause la plus courante de dommages causés à de petites zones du myocarde chez les femmes, même les œstrogènes ne peuvent pas faire face aux effets nocifs de la nicotine sur le corps humain);
  • l'hypertension;
  • stress fréquent et syndrome de fatigue chronique.

Le mécanisme du développement de la maladie est assez simple, étant donné qu’elle repose sur une circulation sanguine altérée, la micro-infarctus commence par le développement d’une ischémie à long terme provoquée par un rétrécissement partiel de la lumière de l’artère cardiaque. Après cela, dans un vaisseau pressé, commence le processus de nécrobiose (changements irréversibles et perturbations du fonctionnement des cellules cardiaques, qui entraînent par la suite leur mort), puis nécrose, et ces changements sont complétés par la formation d'une petite cicatrice.

Symptômes de la maladie

La particularité de cette maladie est que, dans la plupart des cas, une personne découvre une micro-infarctus survenue complètement par hasard (lors d'un examen physique annuel, par exemple). Les principaux symptômes de la micro-infarctus, qui durent de 40 à 60 minutes environ, peuvent facilement être confondus avec le développement d'un rhume - faiblesse dans tout le corps, augmentation à court terme de la température corporelle (apparition en réponse à la nécrose de la micro-particule du muscle cardiaque), vertiges (essoufflement occasionnel) et une douleur à la poitrine, il est donc extrêmement problématique de commencer un traitement au cours d’une attaque. Outre les principaux symptômes, il existe également d'autres signes de microinfarctus qui, lorsqu'ils sont examinés pour la première fois, ne posent aucun risque pour la vie ou la santé humaine, mais nécessitent en réalité une plus grande attention:

  • doigts et orteils constamment froids (indiquent des violations du système de circulation sanguine périphérique, ce qui peut ultérieurement causer une micro-infarctus);
  • maux de tête fréquents accompagnés d'hypertension grave (il est impossible d'affirmer avec certitude que le mal de tête signale le développement d'une micro-infarctus dont les symptômes sont décrits ci-dessus, mais il peut indiquer des troubles naissants du système cardiovasculaire susceptibles d'empêcher le développement de maladies graves);
  • gonflement des membres inférieurs le matin et augmentation de la transpiration;
  • douleur soudaine sur le côté gauche du sternum irradiant à l'épaule ou à l'omoplate;
  • triangle nasolabial bleu à court terme, accompagné d'une insuffisance respiratoire (ce symptôme indique que la microinfarctus se développe à un moment donné).

Parfois, la microinfarctus est presque asymptomatique. Au moment d'une attaque, une personne peut ressentir une douleur à court terme derrière le sternum, qui est ensuite remplacée par un sentiment d'anxiété et un léger inconfort. En raison du seuil bas de sensibilité à la douleur, les personnes âgées et les patients diabétiques ne ressentent presque pas les symptômes de la micro-infarctus, dont les conséquences peuvent être très différentes (débutant par l'apparition d'arythmies et se terminant par une insuffisance cardiaque), le diagnostic de ces patients est établi rétrospectivement (en fonction des complications).

Diagnostics

Tout signe de micro-infarctus devrait amener une personne à envisager d'aller à l'hôpital, car l'auto-traitement de cette maladie non seulement ne donnera aucun résultat, mais pourrait également causer une détérioration du muscle cardiaque. Les médecins diagnostiquent sur la base des données de l'électrocardiogramme (ECG), sur lesquelles l'onde Q ne se développe pas (pour cette raison, la micro-infarctus est parfois appelée «crise cardiaque sans onde Q»), une prise de sang et une échographie du coeur en couleur (aide à déterminer la lésion).

Principes de base du traitement par microinfarct

Le traitement de la maladie a lieu en milieu hospitalier, car peu importe le moment de l'attaque, le risque de lésion plus importante du muscle cardiaque est toujours présent. Les médecins prescrivent aux patients de rester au lit, prescrivent des vaisseaux cardiaques dilatés qui améliorent la viscosité et la fluidité du sang, ainsi que des traitements invasifs (compte-gouttes restaurant l'équilibre électrolytique). Si nécessaire, le médecin à l’aide d’une chirurgie ou d’un traitement médicamenteux (en fonction de la gravité des conséquences) traite les complications.

Il convient de rappeler que le traitement de cette maladie se poursuit à la maison et ne sera efficace que si le patient respecte scrupuleusement les recommandations du médecin, mange bien, prend beaucoup de repos et est moins nerveux.

Si vous pensez que vous avez une microinfarctus et les symptômes caractéristiques de cette maladie, votre cardiologue peut vous aider.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

La toux cardiaque est un type particulier de manifestation résultant d'une violation de la synchronicité de la contraction ventriculaire du cœur. Beaucoup sont habitués au fait qu'un phénomène tel que la toux ne peut se manifester que par un rhume ou une réaction allergique, mais pas par une maladie cardiaque. Le phénomène est provoqué par le fait que le ventricule droit remplit normalement le tissu pulmonaire de sang et que le gauche est un peu en retrait. Pour cette raison, la circulation sanguine est perturbée et la pression dans les poumons augmente. C'est ce processus qui provoque l'hypoxie. Le patient a constamment le désir de se racler la gorge et sa respiration devient plus lourde.

En tant que terme comme tachycardie, il est de coutume de percevoir un battement de coeur rapide pour toute spécificité de son origine. La moyenne pour ce montant à plus de 100 battements par minute. La tachycardie, dont les symptômes, même s’ils consistent en un battement de coeur rapide, se caractérise néanmoins par la justesse du rythme du battement de coeur, respectivement, la durée des intervalles entre les battements de coeur est également constante. La même affection, qui se caractérise par une tachycardie inattendue et sa fin soudaine, est définie comme une tachycardie paroxystique.

L'hypertension essentielle est un processus pathologique caractérisé par une augmentation chronique de la pression artérielle. Il convient de noter qu'avec cette maladie, une augmentation simultanée de l'indice systolique et diastolique est possible.

L'inflammation des poumons (officiellement - pneumonie) est un processus inflammatoire de l'un des organes respiratoires ou des deux, qui est généralement de nature infectieuse et qui est causé par divers virus, bactéries et champignons. Dans les temps anciens, cette maladie était considérée comme l'une des plus dangereuses et, bien que les moyens de traitement modernes puissent rapidement et sans conséquences enrayer l'infection, la maladie n'a pas perdu de sa pertinence. Selon les données officielles, chaque année dans notre pays, environ un million de personnes souffrent de pneumonie sous une forme ou une autre.

La myocardite est un nom générique pour les processus inflammatoires dans le muscle cardiaque, ou le myocarde. La maladie peut apparaître sur le fond de diverses infections et lésions auto-immunes, l'exposition à des toxines ou à des allergènes. Il existe une inflammation primaire du myocarde, qui se développe en tant que maladie indépendante, et secondaire, lorsque la pathologie cardiaque est l'une des principales manifestations d'une maladie systémique. Avec un diagnostic opportun et un traitement complexe de la myocardite et de ses causes, le pronostic de récupération est le plus réussi.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Qu'est-ce qu'un micro-infarctus et en quoi est-il dangereux?

Bien que le terme «micro-infarctus» soit absent de la littérature scientifique médicale, les médecins posent souvent formellement un tel diagnostic à leurs patients. Mais quelle est vraiment la microinfarctus du coeur? Le processus pathologique sous ce nom est une petite nécrose focale des cellules du tissu cardiaque. En pratique, les symptômes de micro-infarctus ne se manifestent pas aussi clairement que lors d’un décès prolongé du myocarde.

La maladie devient très rarement la cause de l'issue mortelle du patient, mais elle constitue presque toujours une condition préalable au développement dans le corps d'un malade de complications graves, qui aggravent considérablement la qualité de sa vie.

Selon les statistiques cardiologiques, les signes de micro-infarctus sont plus souvent détectés chez les hommes âgés de 45 à 65 ans.

Au cours des dernières années, les médecins se sont montrés quelque peu préoccupés par la tendance à rajeunir la maladie, la petite nécrose focale du myocarde ayant commencé à toucher des personnes plus jeunes qui n'avaient pas encore fêté leurs 40 ans. Le diagnostic de microinfarctus chez le beau sexe est beaucoup plus rare que chez l'homme, mais il a toujours sa place. Ces dynamiques sont associées aux particularités du fond hormonal chez la femme et à la production d'œstrogènes dans son corps, qui protègent le muscle cardiaque contre les dommages.

Pourquoi une petite nécrose focale se développe-t-elle?

A ce jour, les maladies de la sphère cardiovasculaire occupent la première place mondiale en termes de prévalence et constituent l'une des causes les plus importantes de mortalité des patients. Les médecins le mettent constamment en garde et imposent aux gens un mode de vie sain, ce qui permet d’améliorer le fonctionnement du cœur. Malgré cela, la plupart des habitants de notre planète ignorent les avertissements des spécialistes, s'exposant quotidiennement au risque d'apparition de conditions pathologiques associées à une altération du fonctionnement du muscle cardiaque, en particulier une micro-infarctus et ses conséquences.

Parmi les principales raisons du développement de la micro-infarctus figurent:

  • effort physique exténuant;
  • stress psycho-émotionnel, stress sévère, épuisement nerveux;
  • alimentation déséquilibrée, qui contribue au développement d'une athérosclérose prononcée avec atteinte des vaisseaux coronaires;
  • mauvaises habitudes, en particulier fumer;
  • augmentation persistante de la pression artérielle;
  • diabète sucré;
  • maladies cardiaques chroniques: cardiomyopathie, hypertrophie des cavités, insuffisance valvulaire, etc.

Les précurseurs de la maladie

Les médecins affirment qu'un grand nombre de patients qui cherchent de l'aide médicale dans les hôpitaux de cardiologie présentent des signes caractéristiques de la micro-infarctus passée sur l'électrocardiogramme. Ce phénomène est dû au fait que les patients souffrent souvent de symptômes de micro-infarctus dans les jambes, qu’ils considèrent comme une indisposition habituelle.

Les précurseurs de la future maladie:

  • augmentation de la température corporelle totale à un nombre subfébrile;
  • faiblesse et sentiment de faiblesse;
  • articulations douloureuses;
  • malaise à la poitrine à gauche.

En règle générale, les femmes font très rarement attention aux signes énumérés d'une catastrophe imminente. Elles s'adressent donc à des médecins déjà atteints de complications liées à la micro-infarctus, lorsque les symptômes de la maladie se manifestent.

Les patients présentant une altération du métabolisme du glucose et les personnes âgées, associées à un seuil de douleur faible, peuvent également ne pas prêter attention aux premiers signes de la maladie.

Les signes généraux de micro-infarctus dépendent des raisons du développement de l'état pathologique, de la localisation et de l'étendue de la zone de nécrose. Chez les patients présentant un infarctus du myocarde focal, une crise cardiaque survient pour la première fois:

  • douleur d'intensité modérée principalement dans la partie gauche de la poitrine, qui donne dans le bras gauche et l'omoplate;
  • des vertiges, parfois même des évanouissements;
  • cyanose labiale et triangle nasolabial bleu;
  • difficulté à respirer, essoufflement.

Après un certain temps, toutes les manifestations d'une micro-infarctus peuvent disparaître d'elles-mêmes, mais cela ne signifie pas que la maladie les emporte. La nécrose du tissu myocardique entraîne une diminution de la capacité de réduction totale du cœur, ce qui entraîne l'apparition de complications dans le système cardiovasculaire, accompagnées de signes d'insuffisance cardiaque.

Comment se manifeste la maladie chez l'homme?

Les symptômes de microinfarctus chez les hommes sont plus prononcés que les signes de petite nécrose focale du myocarde chez les femmes. L'évolution asymptomatique de la maladie chez les représentants du sexe fort est un phénomène rare. Par conséquent, le risque de développer les conséquences complexes de la maladie chez l'homme n'est pas élevé.

Pour la microinfarctus chez l'homme, les caractéristiques sont:

  • une attaque de douleur aiguë dans la région du cœur, qui se contracte et crée un sentiment de présence de coma dans la poitrine, ce qui rend la respiration difficile;
  • le syndrome douloureux persiste et dure plusieurs heures, indépendamment de l’utilisation d’analgésiques;
  • cyanose du triangle nasolabial;
  • augmentation de la température corporelle à 37,5 - 38 0 С;
  • l'apparition d'ambiances de panique accompagnées de la peur de la mort;
  • extrémités froides et l’impossibilité de sonder le pouls dans les veines des mains.

Qu'est-ce qui aidera à déterminer la maladie chez les femmes?

Le diagnostic des signes de micro-infarctus chez les femmes a ses propres caractéristiques associées au secret du tableau clinique de la maladie. Très souvent, la maladie chez les représentants du sexe faible est masquée par les conditions pathologiques que le patient considère comme une manifestation de rhume ou de fatigue ordinaire. La douleur causée par la micro-infarctus chez les femmes est légère et, dans certains cas, complètement absente.

Signes pathologiques chez les femmes:

  • douleur épigastrique, accompagnée de nausées, ressemblant à des symptômes de gastroduodénite;
  • malaise;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • hypertension artérielle;
  • maux de tête et vertiges.

Le microinfarctus chez les femmes est rarement diagnostiqué. Les médecins doivent souvent faire face à ses conséquences, l’état pathologique se caractérisant par une évolution asymptomatique.

Complications possibles

Même avec un traitement précoce du patient pour obtenir une aide qualifiée et un traitement approprié, il existe toujours des risques de complications qui nuisent considérablement à la santé humaine, en limitent les performances et nuisent à la qualité de la vie.

Les effets suivants de la micro-infarctus sont connus:

  • transformation de la petite nécrose focale du tissu musculaire du coeur en infarctus massif avec la mort d'une grande partie du myocarde;
  • développement de l'insuffisance cardiaque;
  • blocage des vaisseaux cardiaques ou des artères pulmonaires avec un caillot sanguin;
  • l'apparition d'arythmies cardiaques et de conduction.

Caractéristiques du traitement

Il est nécessaire de traiter la micro-infarctus exclusivement dans les conditions d'un hôpital cardiologique. Négliger les symptômes de la maladie et ignorer les événements pathologiques, ainsi que diverses méthodes traditionnelles de traitement, les pilules analgésiques à la maison, etc., contribueront non seulement à arrêter le processus de nécrose du myocarde, mais provoqueront également le développement de complications graves de la maladie pouvant coûter la vie à un malade. C'est pourquoi, si vous suspectez une micro-infarctus, vous devez immédiatement appeler la brigade des ambulances.

Une fois confirmé à l'hôpital, le patient présente une petite nécrose focale du muscle cardiaque. Le médecin décide de la tactique à suivre du patient, qui repose sur les principes suivants:

  • soulagement de la douleur;
  • reprise de la circulation coronaire;
  • l'amélioration des caractéristiques rhéologiques du sang;
  • prévention des complications;
  • rythme cardiaque normal;
  • contrôle de la pression artérielle.

Le traitement de la micro-infarctus est mis en pratique grâce à l’utilisation de médicaments appartenant au groupe des bêta-bloquants, des médicaments antiarythmiques, des analgésiques, des anticoagulants, des inhibiteurs de l’ECA et des antihypertenseurs.

Après traitement dans l'unité de soins intensifs et à l'hôpital cardiologique, le patient a encore un long processus de réadaptation qui permettra à la personne qui a subi une micro-infarctus de retrouver une vie active et des responsabilités professionnelles, ainsi que d'éviter les risques de complications du processus pathologique, sa transformation en formes plus complexes de nécrose myocardique et le même.

Mesures préventives

Les mesures de prévention des crises cardiaques à faible concentration du muscle cardiaque visent à prévenir la nécrose du myocarde et à normaliser la circulation coronaire, évitant ainsi l’ischémie tissulaire. Pour que votre cœur reste en bonne santé le plus longtemps possible, vous devez suivre les recommandations simples des médecins:

  • l'organisation du mode de travail normalisé et de l'horaire de travail, ainsi que la rationalisation de l'alimentation et du repos adéquat;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • contrôle du taux de cholestérol et de la glycémie, ainsi que de la pression artérielle;
  • maintenir un mode de vie sain;
  • éviter les situations stressantes et le stress psycho-émotionnel;
  • la mise en œuvre de toutes les recommandations des spécialistes en matière de prise de médicaments améliorant le travail du cœur;
  • visites périodiques au bureau du cardiologue et examen préventif par électrocardiographie;
  • Accès immédiat à des spécialistes en cas de moindre soupçon d'apparition de symptômes d'ischémie myocardique ou d'un trouble du rythme cardiaque.

Nous espérons que cet article vous a été utile. Si vous avez des questions, il est préférable de prendre rendez-vous et de les demander à un cardiologue professionnel. Nous trouverons le meilleur spécialiste pour vous!

De Plus, Lisez Les Navires

Quelle est l'insuffisance veineuse chronique

L'urgence du problème Environ 70% de la population adulte souffre de certains troubles du système veineux Sur ce montant, 25% des patients présentent des signes cliniques d’insuffisance veineuse chronique (IVC).<

Quel est le ROE dans le test sanguin

Le ROE dans le sang est la réaction ou le taux de sédimentation des érythrocytes.
Le retour sur investissement standard pour les femmes plus que pour les hommes.Cela est dû aux processus physiologiques du corps féminin.

La cardiosclérose du coeur: l’essence de la maladie, ses types, son diagnostic et son traitement

À partir de cet article, vous apprendrez quels sont les changements cardiaques qui causent la cardiosclérose, pourquoi ils se produisent, à quel point les symptômes perturbent l’état des patients.

Pourquoi les monocytes sont-ils élevés dans le sang, qu'est-ce que cela signifie?

Les monocytes sont de gros globules blancs matures ne contenant qu'un seul noyau. Ces cellules font partie des phagocytes les plus actifs du sang périphérique.

Hydrocéphalie interne du cerveau chez les enfants et les adultes

La perturbation des processus de formation, de mouvement et d'absorption du liquide céphalo-rachidien (liquide céphalo-rachidien) dans le corps humain provoque le développement d'une maladie neurologique - l'hydrocéphalie.

Augmentation de l'hématocrite sanguin chez un enfant

Dans le test sanguin des enfants, il existe des indicateurs compréhensibles pour les parents, par exemple le niveau d'hémoglobine ou le nombre de globules rouges.