L'utilisation du scanner dans la tuberculose respiratoire est conforme à la pratique moderne consistant à améliorer le diagnostic par rayons X des maladies respiratoires.

L'utilisation du scanner dans la clinique de la tuberculose chez l'enfant montre que l'utilisation de la diffraction des rayons X dans le diagnostic de la tuberculose VLHU entraîne d'importantes erreurs de diagnostic. Un hyperdiagnostic de VLHU tuberculosis est noté chez 66 à 70% des patients, principalement lors de l'examen d'enfants présentant des "petites" variantes diagnostiquées par des signes radiologiques indirects. Les erreurs de diagnostic clinique préliminaire résultent d'une évaluation subjective de l'image radiographique des structures des racines des poumons, de l'imprécision dynamique des vaisseaux et du thymus. Les diagnostics erronés de l'adénopathie comprennent une interprétation incorrecte des structures vasculaires normales et anormales des racines des poumons, une pathologie non tuberculeuse sous la forme de tumeurs et de kystes du médiastin, des tumeurs pleurales.

Un exemple de surdiagnostic chez les enfants atteints de mycobactérie tuberculeuse chez les enfants atteints de "petite" forme de tuberculose VLHU est un seul calcinat dans la région de la fenêtre aortique, qui est considéré comme un ganglion lymphatique calciné du canal artériel (Botallova) dans une radiographie planaire. En TDM, le calcinat est représenté par la calcification du ligament artériel - la formation d'une forme en forme de bande ou irrégulière, située entre l'aorte descendante et l'artère pulmonaire (Figure 15-3).

Avec le scanner, il était possible de diagnostiquer très tôt le processus tuberculeux - sous la forme de manifestations pulmonaires sans lésion des ganglions lymphatiques. Le complexe primaire incomplet apparaît comme un petit foyer unique, souvent sous-pleural, parfois accompagné d'une pleurésie (Fig. 15-4).

Dans le diagnostic de l'adénopathie intrathoracique, la contribution du scanner à l'analyse des ganglions lymphatiques affectés consiste à identifier les ganglions lymphatiques de tous les groupes, leur localisation exacte et leur taille. Le scanner permet de caractériser les ganglions lymphatiques sur la base de leur densité, de les identifier comme homogènes, nécrotiques, calcifiés, afin de déterminer la morphologie des ganglions lymphatiques, y compris les conséquences secondaires pour les organes et tissus médiastinaux adjacents. Lors du scanner, le VLHU basse densité est visualisé avec une taille minimale de 3 mm et calciné - 1 mm.

En tomodensitométrie, la classification anatomique de la VLHU est utilisée. Elle comprend 13 groupes: rétrosternal, parabasal, paratrachéal, rétrocaval, para-aortique, aortique, bifurcation, parasophagien, trachéobronchique, péribronchique, pulmonaire, pulmonaire, paracostal, diaphragmatique inférieur. Dans la tuberculose VLHU, les ganglions lymphatiques paravasal, rétrocaval et trachéobronchique sont plus souvent atteints.

Selon les données de CT, dans la tuberculose à VLHU, les ganglions lymphatiques altérés peuvent être identifiés dans un groupe ou dans plusieurs groupes, pouvant aller jusqu'à 13 groupes de ganglions. La taille des nœuds individuels est de 1 à 18 mm, les conglomérats de ganglions lymphatiques - jusqu'à 40 mm. Chez la plupart des enfants, la taille des ganglions lymphatiques affectés varie de 4 à 10 mm (Fig. 15-5).

En tomodensitométrie, la différenciation entre les ganglions normaux et les adénopathies de densité des tissus mous est effectuée en fonction de la multiplicité des ganglions lymphatiques dans un groupe, des dommages causés à plusieurs groupes, des anomalies de la structure des ganglions et du tissu périnodulaire.

L'évaluation objective de l'adénopathie en TDM permet de caractériser les variantes de la tuberculose du VLHU en fonction de la taille des ganglions:

- adénopathie grave - la taille des ganglions est supérieure à 10 mm ou à plusieurs conglomérats de petits ganglions lymphatiques (moins de 10 mm); sites d'infiltration frais, caséifiés (Fig. 15-6, a);

- adénopathie peu prononcée - la taille des nœuds est comprise entre 5 et 10 mm; les nœuds sont frais par infiltration ou avec une caséose compactée ou sont partiellement ou totalement calcinés (Fig. 15-6, b).

Nœuds d’une taille inférieure à 5 mm, c’est-à-dire dans les valeurs normales, les conglomérats et la multiplicité de groupes de nœuds sont évalués en tant que micropolyadénopathie. En tomodensitométrie, les nœuds homologues des tissus mous avec sceaux ponctuels, avec des foyers de calcification et entièrement calcinés, sont visualisés avec les nœuds homogènes des tissus mous (Fig. 15-6, c).

Une petite adénopathie et une micropolyadénopathie graves sont un processus actif de la tuberculose. La micropolyadénopathie sous la forme de petits ganglions lymphatiques homogènes de tissus mous, homogènes dans un ou plusieurs groupes n'exclut pas un processus non spécifique. En cas de chimioprophylaxie inefficace, il est possible de transférer une micropolyadénopathie à la tuberculose du VLHU. La micropolyadénopathie intra-buccale chez un enfant infecté par une mycobactérie tuberculeuse est considérée comme un reflet objectif de l'infection tuberculeuse latente (Fig. 15-7). La détection de micropolyadénopathies au cours du scanner contribue au diagnostic précoce de la tuberculose chez l'enfant et à une chimiothérapie adéquate.

Ligament artériel calciné

TOMOGRAPHIE INFORMATIQUE DANS LE DIAGNOSTIC DE LA LIAISON ARTÉRIELLE CALCINÉE CHEZ LES ENFANTS

Nous avons analysé rétrospectivement les tomographies des organes thoraciques de 86 enfants (âgés de 1 an à 14 ans) présentant un diagnostic de tuberculose primitive ou de tuberculose infectée par Mycobacterium. Les enfants ne présentaient aucune maladie du cœur ni des vaisseaux sanguins et ne présentaient pas de signes cliniques de non-fermeture du canal artériel (PA). Un ligament artériel calcifié (CAS) a été détecté chez 20 enfants (23,3%). Sur les tomogrammes informatiques, la CAM est visualisée dans la fibre de la fenêtre aortique. Calcination sous forme de formation homogène, densité +300 - +480 unités. H, en forme de bande, curviligne, ou moins souvent en forme de point, mesurant 1-2 x 4-6 mm, généralement situé dans le ligament aortique. En ce qui concerne la discussion dans la littérature sur la valeur de la calcification de PA dans la détermination de son oblitération, on peut supposer, sur la base de nos données, que la calcification de PA ne devrait pas être identifiée avec sa non-convergence, mais devrait plutôt être considérée comme un indicateur de destruction. Chez les enfants infectés par Mycobacterium tuberculosis, la CAM est généralement traitée comme un ganglion calcifié du PA lorsqu’elle est examinée par une tomographie à rayons X de routine; elle est donc diagnostiquée à tort comme une tuberculose des ganglions lymphatiques intrathoraciques.

Edition: Pédiatrie
Année de publication: 2001
Volume: 3s.
Informations complémentaires: 2001.-N 1.-С.44-46
Vues: 1054

Ligament artériel calciné

CT scan dans le diagnostic de tuberculose respiratoire chez l'enfant

Lazareva Ya.V., Shekhter A.I.

Moscou, Institut de phthisiopulmonologie MMA. I.M. Sechenov

Dans le diagnostic de la tuberculose primaire du système respiratoire chez les enfants en mettant l'accent sur la radiographie plane, un pourcentage élevé inévitable d'hyper-diagnostics et de sous-diagnostics de cette maladie.

246 enfants âgés de 3 à 12 ans ont été examinés à l'aide d'une tomodensitométrie: 125 enfants diagnostiqués avec VLHU et 121 enfants infectés par MBT présentant un risque de tuberculose.

Dans le groupe des enfants envoyés pour une tomodensitométrie pour ABTLU, le diagnostic a été confirmé dans 30 (24%). Chez 95 enfants (76,2%), la tuberculose VLHU en TDM n'est pas confirmée. Parmi eux, le groupe principal - 70 personnes - était constitué d'enfants qui avaient été observés avec la forme dite petite de tuberculose VLHU, diagnostiquée par imagerie par rayons X sur des signes indirects. Une adénopathie a été diagnostiquée sur 66 tomodensitogrammes (85,6%) chez 70 enfants présentant un diagnostic clinique d'une petite forme de VLHU de tuberculose. Les diagnostics cliniques préliminaires de petites formes d'adénopathie hilaire chez 16 enfants résultaient de la subjectivité de l'évaluation des structures des racines des poumons, du flou dynamique des vaisseaux des racines, de la luxation des gros vaisseaux du médiastin et de l'interprétation erronée de la représentation radiographique du thymus.

Chez 50 enfants (40%), le diagnostic d'une petite forme de TGHLU était basé sur la détection d'un seul calcinat dans la zone de la fenêtre aortique chez les enfants infectés avec un bureau de la fenêtre aortique, considéré à tort comme un ganglion lymphatique calcifié du conduit artériel (batal) dans un plan-rayon. Sur le scanner, le calcinat était représenté par un ligament artériel calcifié et était le seul sceau calcifié intrathoracique. Le CAS sur CTG présente l'apparence d'une formation homogène et plate de 1-2 sur 4-6 mm située dans la partie aortique du ligament selon sa direction. La forme CAS est droite, ou curviligne, ou plus rarement sous la forme d'un foyer calciné ponctuel.

Chez 23 enfants (18,4%) déjà observés avec un diagnostic de tuberculose VLHU et sans succès pendant 2 à 20 mois. sous chimiothérapie antituberculeuse, le scanner établit une pathologie du médiastin non tuberculeuse: tumeurs bénignes et malignes, kystes, pathologie vasculaire, tumeurs péricardiques.

Dans le groupe d'enfants MBT (121 enfants) présentant un risque accru de tuberculose avec une radiographie thoracique normale à la tomodensitométrie, le VLHU a montré une tuberculose dans 31% des cas. Les adénopathies intrathoraciques étaient multiples. Chez les enfants infectés depuis longtemps par la MBT, avec réaction hyperergique à la tuberculine dans les ganglions lymphatiques, foyers de caséose et calcification, des tissus périnodulaires compactés ont été détectés.

Sur la tomodensitométrie, la différenciation entre les nœuds normaux et les adénopathies de la densité des tissus mous a été réalisée en fonction de la taille, des anomalies de structure, de la multiplicité dans un groupe et de la détérioration de plusieurs groupes, par réaction de la cellulose périnodulaire. Sur la base de comparaisons des ganglions lymphatiques sur le scanner et dans les résections, des ganglions de pas plus de 5 mm ont été considérés comme étant de taille normale, avec une taille minimale de 2 à 3 mm détectée au scanner. Des ganglions lymphatiques anormaux présentant une caséose calcifiée ou compactée ont été visualisés sur un scanner de diamètre minimal 1-2 mm.

Chez les enfants atteints de tuberculose VLHU, les nœuds de 1 à 12 groupes anatomiques étaient affectés. Les adénopathies étaient multiples - avec une lésion de 2 à 9 groupes, généralement de 3 à 5 groupes de nœuds. En cas de lésions multiples, les ganglions lymphatiques avaient une densité différente - allant des tissus hauts aux tissus mous, qui, selon les paramètres densitométriques, allait de +14 à +1120 unités. N.

Chez 15 enfants (21%) infectés par le MBT et présentant un risque de tuberculose, le scanner a montré une augmentation du nombre de ganglions normaux, de moins de 5 mm dans le groupe et du nombre de groupes de ganglions visualisés. Les nœuds individuels avaient de petites zones de faible densité ou des joints ponctuels avec une densité caséeuse. Selon les anomalies de la structure, la multiplicité dans un groupe et la défaite de plusieurs groupes, nous les avons considérées comme des adénopathies. L'appartenance au groupe des nœuds affectés était similaire à celle de la tuberculose VLHU. Nous appelons de tels changements la micropolyadénopathie intrathoracique, qui caractérise l'infection tuberculeuse primitive latente cachée. La micropolyadénopathie a été détectée chez des enfants présentant une tournure de réaction tuberculinique, une réaction hyperergique ou une sensibilité croissante à la tuberculine, dans le MBT infecté depuis longtemps. Selon nos observations, les micropolyadénopathies intrathoraciques sont potentiellement dangereuses pour la propagation endogène de la tuberculose, ainsi que pour son évolution et ses complications progressives.

Ainsi, la tomodensitométrie en clinique de la tuberculose infantile est la seule méthode rationnelle et objective de détection de la VLHU. Elle évalue leur microstructure et les modifications secondaires des tissus environnants. Elle résout positivement le problème urgent du diagnostic précoce de la tuberculose respiratoire chez l'enfant.

Forum pour les parents sur la santé des enfants sur CHADO.RU

Nouvelles:

Bonne nouvelle pour les habitants de Moscou et de MO.
Dans la capitale, la clinique Dawn a récemment commencé ses travaux. La clinique, qui repose sur les principes de la médecine factuelle. Natalya Rashidovna Vasilyeva, pédiatre et fondatrice de notre projet, a répondu pendant de nombreuses années aux questions des visiteurs du forum CHADO.RU et était notre principal expert en matière de santé des enfants. Les membres du forum connaissent Natalia sous le surnom de DrNathalie
Félicitations à Natalia et à toute la merveilleuse équipe du Dawn!
Le site officiel de la clinique - www.klinikarassvet.ru
Groupe dans FB - www.facebook.com/klinikarassvet

  • Forum pour les parents sur la santé des enfants sur CHADO.RU "
  • Consultations de pédiatres et de spécialistes "
  • Consultation d'un cardiologue pédiatrique (modérée par Irushka, Natasha 53, Mariotta, Yu-Ki-Ba) "
  • calcification du ligament aortique

Auteur Sujet: calcification du ligament aortique (Lu 7,100 fois)

0 utilisateurs et 1 invité parcourent actuellement ce sujet.

Calcine

Publié par: Andy in Illness 01/12/2017 2 commentaires 5 564 vues

Lorsque des dépôts de sels de calcium se forment dans les tissus mous et les organes internes, ce qui ne devrait normalement pas être là, ce processus est appelé calcification, calcification ou calcification.

Les sels de calcium se déposent sur le site des tissus effondrés et se retrouvent donc dans des zones où il y avait une inflammation auparavant, pour toutes sortes de maladies, qu’il s’agisse d’un processus oncologique, de la tuberculose ou de toute autre cause, c’est-à-dire que les calcinés remplacent les cellules mortes ou altérées de manière irréversible. En outre, plusieurs calcinats communs peuvent se former si le métabolisme du calcium perturbe le corps.

Les calcinations peuvent apparaître dans tous les organes et tissus et sont le plus souvent un symptôme de la maladie sous-jacente. Les symptômes courants de la calcification comprennent des signes d'inflammation chronique (faiblesse, fièvre), un manque d'appétit, des troubles du sommeil (insomnie, somnolence diurne), des troubles neurologiques (vertiges et maux de tête, irritabilité). Les signes locaux apparaissent en fonction des organes et des tissus affectés par la calcification.

Calcium dans les poumons

La calcification dans les poumons survient généralement à la suite d'une tuberculose différée. Cependant, pour acquérir des calcifications dans les poumons, il n'est pas nécessaire de guérir directement de la tuberculose. Ils peuvent également survenir après un contact avec la baguette de Koch comme un enfant. Les calcinates se forment comme suit: si une personne a une forte immunité, le nodule tuberculeux est séparé des tissus sains et le lieu où il se trouve est calcifié. Dans des cas plus rares, des accumulations de sels de calcium surviennent après une pneumonie, un abcès du poumon et des lésions cancéreuses.

Les symptômes de la calcification du poumon comprennent une respiration rapide et superficielle (tachypnée), un essoufflement, une cyanose (visage, mains, pieds bleus). La dyspnée peut se développer à un stade où les mécanismes compensatoires ne peuvent plus faire face à la charge. L'apparition de la tachypnée est due au fait que le corps tente de rétablir la composition gazeuse normale du sang, perturbée par des lésions des tissus des poumons. En outre, au cours d'une longue évolution de la maladie, des «baguettes» et des «lunettes de montre» se forment: les doigts sont étendus, les ongles sont étendus.

Dans la plupart des cas, les calcifications dans les poumons sont détectées par hasard, lors d'un examen de routine. En règle générale, ils n'ont pas eux-mêmes besoin de traiter le calcium. Mais s'ils se retrouvent chez une personne, il doit subir un examen complet afin que le médecin puisse déterminer avec précision la cause de la calcification et s'assurer que le patient ne présente pas de tuberculose active.

Calcium dans les reins

Le tableau clinique le plus prononcé de la calcification est une calcification dans les reins. Le volume d'urine diminue fortement (la fonction de filtration des reins étant altérée); Les toxines urinaires s'accumulent dans le sang, ce qui provoque une odeur désagréable de la bouche (odeur de l'acétone) et la peau jaunit. Gonflement du visage et des jambes. L'œdème rénal est différent de la maladie cardiaque en ce qu'il n'a pas de teinte bleue et qu'il n'est pas froid au toucher. Des signes d'insuffisance rénale se développent (troubles de l'appétit, sommeil, faiblesse, vertiges).

Dans les reins, comme lors de la défaite d'autres organes, la calcification est le résultat d'une inflammation. La tuberculose est en tête de la liste des causes de calcification des régions des reins, comme dans le cas des poumons. Les calcinates peuvent également apparaître chez les personnes ayant subi une pyélonéphrite, en particulier si elles n’ont pas terminé le traitement au complet.

Calcium dans le foie

Dans certains cas, le dépôt de sels de calcium dans le foie se produit chez des patients atteints de paludisme ou de maladies parasitaires (amibiase, échinococcose, etc.). Après l'hépatite, ils apparaissent très rarement, sauf que si une personne souffre depuis longtemps d'une maladie chronique du foie.

La calcification du foie provoque une douleur dans l'hypochondre droit, car la capsule de glisson - la fine membrane fibreuse qui recouvre la surface du foie - se contracte ou, au contraire, s'étire. Les varices de la paroi abdominale antérieure (pour l’apparence spécifique que l’abdomen acquiert, cette manifestation est appelée «tête de méduse»), l’œsophage (provoquant des vomissements sanglants). Le liquide s’accumule dans la cavité abdominale, c’est-à-dire qu’une ascite se produit.

Calcium dans la prostate

La formation de calcifications dans la prostate, en plus du processus inflammatoire, peut être une altération de la circulation sanguine. Ils apparaissent également souvent chez les hommes qui ont eu des infections sexuellement transmissibles ou qui souffrent de prostatite chronique. Parfois, la calcification se développe si le patient présente un écoulement veineux altéré du tissu prostatique. Dans ce cas, certaines parties de la prostate pressent l'œdème et ne reçoivent pas suffisamment d'oxygène. En raison de l'action de tous ces facteurs (comme de nombreux autres), des modifications de la prostate apparaissent au niveau cellulaire et, par conséquent, des sites de calcification.

Si les sels de calcium s'accumulent dans la prostate, moins de spermatozoïdes sont produits et deviennent plus denses. En raison du fait que les calcifications recouvrent l'urètre, la miction est perturbée. En outre, le secret de la prostate cesse d'être sécrété et, par conséquent, la dysfonction érectile se développe.

Calcine dans d'autres organes

Le calcium dans la glande thyroïde apparaît le plus souvent avec un goitre diffus ou nodulaire, ainsi qu’après une thyroïdite ou une hypothyroïdie. Avec sa calcification, la quantité d'hormones thyroïdiennes sécrétées diminue avec le temps. En conséquence, une personne qui se sent faible, somnolente et retardée (à la fois sur le plan physique et mental) se fige constamment. Son métabolisme est perturbé: une personne grossit rapidement, même si elle mange très modérément. La glande thyroïde elle-même grossit et ressemble à un nœud avec beaucoup de rainures et de tubercules.

Une calcification myocardique peut survenir chez une personne victime d'une crise cardiaque, d'une myo, d'une endo ou d'une péricardite. Lorsque se produit une calcification du myocarde, des signes de troubles cardiovasculaires graves apparaissent: douleur dans la région cardiaque, troubles du rythme cardiaque, lèvres bleues, oreilles, doigts, bout du nez, œdème des jambes (en même temps, ils deviennent bleus et ont froid).

Le calcium dans les glandes mammaires peut être un signe de cancer. Par conséquent, la personne qui les a trouvés doit absolument réussir un examen complet pour la pathologie oncologique. Mais vous ne devriez pas paniquer à l'avance, les calcines dans la poitrine ne sont pas seulement un symptôme d'une tumeur maligne: elles peuvent également apparaître pendant la mastopathie ou après la mastite.

Diagnostics

La calcification est détectée par radiographie. Les calcinates ont une consistance semblable à celle des os, ils apparaissent donc sur la radiographie sous forme de structures denses ressemblant à des pierres. La tomodensitométrie ou l'IRM peuvent non seulement détecter les calcifications, mais aussi préciser leur taille et leur emplacement. Elles sont donc utilisées pour un examen détaillé. L'échographie est moins utilisée pour diagnostiquer la calcification que pour exclure d'autres pathologies. Si des calcinats sont trouvés dans plusieurs organes ou en l'absence de cause évidente de calcification, un test sanguin biochimique pour le calcium est effectué: la cause peut être une hypercalcémie et le médecin doit vérifier si c'est le cas ou non. Lors de la calcification des organes de la sécrétion interne (par exemple, la thyroïde ou la prostate), les taux hormonaux sont examinés. Cela est nécessaire pour déterminer si un traitement hormonal substitutif est nécessaire dans ce cas.

Traitement

Lors de la détection des calcifications, la première chose à faire est de traiter la maladie sous-jacente afin d'empêcher sa progression. Mais une fois le traitement terminé, les patients doivent régulièrement subir un examen clinique et radiologique.

Les calcinates sont rarement retirés par voie chirurgicale: la chirurgie n'élimine pas la cause de la calcification, mais aide simplement à éliminer les effets de son action. De plus, au cours de l'opération, leurs tissus sont endommagés et en bonne santé, ce qui explique pourquoi leur travail est encore plus perturbé.

Si les symptômes cliniques de la calcification sont évidents, le médecin prescrit un traitement symptomatique. Lequel dépend de quel organe est affecté: si les reins, on utilise une hémodialyse (matériel, nettoyage extrarénal du corps à partir de produits métaboliques toxiques); si le myocarde - prescrire des médicaments cardiotoniques et antiarythmiques; si le foie - mettre des compte-gouttes avec des solutions; si un traitement hormonal substitutif est prescrit à la glande thyroïde.

Les causes de la calcification - un grand nombre. Par conséquent, il n'y a pas de mesures préventives spéciales. Les médecins conseillent principalement d’adopter une approche responsable en ce qui concerne les examens de routine, de les subir et, à temps, de traiter les maladies inflammatoires de tous les organes, le cas échéant. Et bien sûr, rappelez-vous que l'article d'introduction ne remplacera jamais la consultation, l'examen par un médecin et ses prescriptions.

L'auto-guérison est beaucoup plus susceptible de nuire à votre santé que d'être guéri!

Si vous avez des symptômes suspects, soyez prudent - consultez votre médecin!

Calcification - qu'est-ce que c'est? Calcification dystrophique

La calcification est (synonyme: pétrification, calcinose) le dépôt de calculs calcaires dans des tissus profondément épuisés ou morts. Ce phénomène se développe pour diverses raisons: infections, blessures, troubles métaboliques, etc.

Mécanisme de développement

Ce processus est local, c'est-à-dire qu'il affecte un domaine spécifique. La principale cause de calcification est due à des modifications tissulaires qui entraînent une absorption accrue du calcium (chaux) par le liquide tissulaire et le sang. Le principal facteur à l'origine de ce processus est l'alcalinisation de l'environnement, ainsi que l'activité accrue des enzymes libérées par les tissus morts. En cas de calcification de type dystrophique, des pétrificats sont formés dans le tissu (grappes de chaux de différentes tailles et ayant une densité en pierre).

Les pétrifications se produisent dans:

  • foyers inflammatoires chroniques;
  • foyers nécrotiques tuberculeux;
  • sites de mort cellulaire;
  • gommes;
  • crises cardiaques.

En cas de pétrification sur la plèvre, des "poumons blindés" sont générés, sur le péricarde - le "cœur en coquille".

Classification

1. Conformément à l'étiologie:

  • traumatique;
  • dégénératif;
  • inflammatoire.

2. Par localisation:

  • calcification du cerveau;
  • pétrification des articulations, des ligaments;
  • calcification des vaisseaux sanguins et ainsi de suite.

3. En fonction du lieu de pétrification dans l'un ou l'autre des systèmes du corps:

  • calcifications dans les tissus / organes du cœur et des vaisseaux sanguins (sang et lymphatiques);
  • pétrification dans les organes / tissus du système nerveux;
  • organes respiratoires;
  • système musculo-squelettique;
  • système urinaire;
  • GI et les glandes;
  • système hématopoïétique et organes intrasécrétoires;
  • autres calcifications.

4. Conformément à l'image radiographique:

  • sous la forme de formations régionales massives, qui occupent souvent une partie de l'organe (calcification du péricarde ou de la plèvre) ou (moins souvent) des pétrifications multiples (avec une myosite progressive ossifiante);
  • les foyers individuels qui peuvent être multiples ou uniques, grands ou petits (foyers de tuberculose pulmonaire calcifiée, ganglions lymphatiques calcifiés, etc.);
  • pétrification sous forme de calculs (pancréatiques, biliaires, salivaires, etc.)

Il convient de noter que les calcifications régionales et focales peuvent être des organes (c'est-à-dire situés dans un seul organe) ou systémiques (c'est-à-dire présentes dans tout le système).

5. En outre, la calcification peut être:

  • physiologique, qui se développe en raison du vieillissement (involution);
  • pathologique, se développant dans des endroits de divers néoplasmes.

Les causes

La calcification dystrophique se développe à la suite:

  • les blessures;
  • radiothérapie;
  • opérations;
  • l'ischémie;
  • rachitisme;
  • avortement ectopique ou raté;
  • pathologies chroniques de longue date.

Calcification de la glande pinéale

La calcification est (comme mentionné ci-dessus) la formation de grappes de calcinats non dissous dans divers organes ou tissus dans lesquels de tels sels ne devraient pas être contenus dans la norme.

Des anomalies congénitales, diverses infections et des troubles métaboliques peuvent être à l'origine de la calcification du corps pinéal. La calcification physiologique de la glande pinéale est la plus fréquente (40%) chez les patients de moins de 20 ans. Dans ce cas, des néoplasmes compacts d'un diamètre allant jusqu'à 1 cm sont formés dans l'organe.

Dans le cas où les calcinats ont une taille considérable, il convient de les explorer en détail, car ils peuvent devenir la base de tumeurs malignes. La calcification dystrophique (pathologique) dans l'épiphyse est due à des blessures, à une chimiothérapie, à une ischémie, etc., et se caractérise par le dépôt de cholestérol et de calcaire dans les néoplasmes.

La calcification de l'épiphyse s'accompagne d'un dysfonctionnement de cette dernière pouvant provoquer l'apparition d'un cancer, d'une sclérose en plaques et d'une schizophrénie, en raison du blocage de la synthèse de mélatonine. Remplir la glande pinéale (calcification) avec des calcinés augmente le risque d'épuisement nerveux, d'anxiété, de dépression et de pathologies du tractus gastro-intestinal.

Calcification des ligaments

La calcification des ligaments est un phénomène assez fréquent associé à des modifications corporelles liées au vieillissement, à des blessures et à une inflammation. La calcification des ligaments est souvent asymptomatique et est détectée par hasard lors des examens radiologiques.

De tels processus involutifs dans le cartilage et les ligaments lors de la calcification des articulations s'accompagnent d'une perte des propriétés d'absorption des chocs, de la plasticité et de l'élasticité des articulations.

La calcification la plus courante des tendons se développe dans la colonne vertébrale (spondylose déformant la colonne cervicale / lombaire), en raison de déchirures dans la région de fixation de l'anneau fibreux et du ligament vertébral longitudinal au bord de la vertèbre, entraînant le déplacement du disque intervertébral de la vertèbre. Dans ce lieu, une calcification / ossification se développe.

En outre, de tels processus se rencontrent souvent dans les articulations vertébrales (9-10), les hanches et les phalanges (nœuds Eberden et Bouchard), ce qui est une démonstration locale du vieillissement du corps.

Éperons

Tendons Obyavanie dans les lieux de leur accession aux os, ayant la forme d'épines et de pointes, appelés éperons. Il existe des formations similaires dans les os du bassin, du coude, de l'occipital et du talon.

Les causes de la calcification dans ce cas sont les processus inflammatoires, l'activité physique et les changements liés à l'âge. L'éperon de talon est le plus souvent diagnostiqué (au point d'attache du tendon d'Achille).

La formation d'éperons s'accompagne souvent de douleur et de restriction des mouvements: les radiographies montrent des déformations du pied, le remplacement des tissus mous par des tissus adipeux et la transformation des tendons en tissus osseux.

Calcification des valves cardiaques

  • Calcification de la valve aortique. La cause de cette maladie est la valvulite rhumatismale, entraînant des modifications dégénératives des tissus. Les rabats sont déformés et soudés ensemble. En même temps, ils se forment des calcifications recouvrant la bouche aortique. Dans certains cas, le processus s'étend au septum interventriculaire, au feuillet de la valve mitrale et à la paroi du ventricule (à gauche). En conséquence, une insuffisance aortique se développe.
  • Calcification de la valvule mitrale. Il est plutôt difficile de diagnostiquer une telle pathologie, car ses symptômes ressemblent à ceux de la clinique de cardiosclérose, d’hypertension et de rhumatisme. Le plus souvent, cette maladie est détectée chez les patients âgés.

Calcification des vaisseaux sanguins

  • Calcification aortique. Développé chez les patients âgés de plus de 60 ans. La clinique de la maladie dépend du niveau d'endommagement du vaisseau.
  • Calcification des vaisseaux cérébraux. La calcification est dans ce cas synonyme d'athérosclérose. En raison de l'accumulation de lipides sur les parois, il y a un manque de circulation sanguine dans le cerveau, accompagné du développement des accidents vasculaires cérébraux, de la démence, etc.
  • Calcification des artères coronaires. Dans ce cas, le cholestérol et les graisses se déposent sur les parois de ces vaisseaux, c’est-à-dire que des plaques athérosclérotiques se forment, ce qui entraîne une perte d’élasticité et une modification de la forme des vaisseaux, entraînant un apport sanguin du myocarde et, en cas de chevauchement complet de la nécrose des tissus.

Calcification du cerveau

La calcification peut affecter diverses structures du cerveau:

  • écorce des grands hémisphères;
  • vaisseaux cérébraux;
  • coquille dure.

Ces changements se développent pour diverses raisons, dont les principales sont:

  • Infections transférées ou existantes (tuberculose, cysticercose, VIH).
  • Infections intra-utérines (congénitales) (TORCH).
  • Blessures.
  • Athérosclérose
  • L'inflammation.
  • Les tumeurs.
  • Troubles métaboliques et endocriniens.

Clinique

Les symptômes de la calcification dépendent de l'emplacement et de l'ampleur du processus.

Ainsi, la calcification de la glande pinéale est asymptomatique et le dépôt de chaux dans d'autres structures cérébrales est caractérisé par des symptômes neurologiques graves, des lésions des vaisseaux cérébraux entraînant des accidents vasculaires cérébraux et d'autres conséquences dangereuses.

Calcification: traitement

La calcification dépend de la localisation et de l’ampleur du processus, ainsi que de la gravité des symptômes et de l’âge du patient.

  • Pour normaliser le métabolisme du calcium, il est recommandé de rétablir l'équilibre du calcium et du magnésium dans le sang. Le magnésium contrôle l'apport en calcium, dissout les calcinats et contribue également à l'élimination des oligo-éléments en excès et à son absorption adéquate. C'est pourquoi il est recommandé au patient, en plus des diurétiques, de prendre des préparations de magnésium.
  • Suivre un régime. Le patient doit éviter les aliments enrichis en calcium (légumes, lait, etc.) et en vitamine D.
  • En cas de foyers massifs de calcification (en particulier sur la peau et les tissus sous-cutanés), leur traitement chirurgical est recommandé.
  • La détection précoce de la pathologie contribue au rétablissement rapide et à la prévention de complications terribles. Comme mentionné ci-dessus, la thérapie est l'envie de l'emplacement du site de calcification.
  • Dans certains cas, il est recommandé aux patients d'utiliser des remèdes populaires, mais cette thérapie doit être effectuée strictement sous la supervision du médecin traitant.
  • Le traitement de la calcification de la valve mitrale est réalisé avec l'utilisation de la commissurotomie mitrale, ainsi que la nomination d'un traitement médical préventif. Grâce à ces méthodes, l'activité cardiaque est rétablie et le patient peut mener une vie active habituelle.
  • Pour ralentir la calcification de l'aorte, un traitement avec des médicaments à base de statines, d'acide nicotonique, etc. est utilisé. Dans le cas d'un processus en cours, la chirurgie est utilisée.

Prévention

Les mesures préventives se réduisent à l'identification (diagnostic), au traitement adéquat et rapide des infections, des tumeurs et des lésions, à la correction des troubles métaboliques et endocriniens; bonne nutrition; don de sang régulier pour déterminer la quantité de calcium et, en cas de dépassement, pour déterminer la cause de cette affection et déterminer le traitement approprié.

Calcinates dans les vaisseaux - la cause de divers troubles circulatoires

Une proportion importante de toutes les pathologies du système circulatoire sont des maladies métaboliques. Ainsi, en violation du métabolisme du cholestérol, l'athérosclérose se développe, le glucose - diabète.

Et que se passe-t-il si un excès de calcium apparaît dans le corps? Comment les calcinats se manifestent-ils dans les vaisseaux du cœur, du cerveau, des reins et d'autres organes internes: essayez de comprendre notre critique et notre vidéo dans cet article.

Causes et mécanisme de développement

Avant d'en savoir plus sur l'étiologie et la pathogenèse de la maladie, vous devez connaître la nature de la calcination vasculaire. La calcification (calcination) en médecine est un processus pathologique dans lequel des sels de calcium insolubles se déposent sur la paroi interne des vaisseaux sanguins.

Dans ce cas, on observe leur calcification (calcification): les artères et les veines deviennent fragiles, comme celles de la porcelaine. Toute tension ou changement de tonus peut entraîner une rupture et un saignement.

C'est intéressant. Dans le corps d'une personne en bonne santé, il contient en moyenne 1000 g de calcium. Dans le même temps, les os contiennent jusqu'à 99% de la substance et seulement 1% - dans la partie liquide du sang sous forme dissoute.

Pourquoi les vaisseaux sont-ils calcinés?

Parmi les principales raisons de cette condition:

  • changement de l'équilibre acide-base dans le corps;
  • augmentation du taux de calcium dans le sang;
  • inhibition de la synthèse du sulfate de chondroïtine;
  • diverses violations des réactions enzymatiques.

L'instruction médicale implique la division de toutes les causes de troubles du métabolisme du calcium en trois grands groupes.

Tableau 1: Facteurs étiologiques de calcification:

Selon le principal facteur causal, la calcification des vaisseaux cardiaques et d'autres organes somatiques a quatre variétés:

  1. Métastatique - survient sur le fond des maladies des organes somatiques (reins, intestins), ainsi que de l'hypovitaminose D. En règle générale, cela prend longtemps sans signes cliniques marqués.
  2. Métabolique (universel) - se développe sur le fond d’une hypersensibilité du corps au calcium. Il progresse rapidement, a des symptômes prononcés.
  3. Dystrophique, à l'origine de modifications pathologiques des vaisseaux. Souvent compliqué de thrombose et de syndrome "cœur-coquillage".
  4. Idiopathique - le résultat d'anomalies congénitales. En règle générale, il est diagnostiqué dès la petite enfance.

Caractéristiques du cours clinique

La symptomatologie de la calcification dépend en grande partie de la localisation préférentielle de la lésion.

Valves cardiaques

Les sels se déposent souvent dans les valves cardiaques.

Dans ce cas, le mécanisme de développement de la maladie présente plusieurs caractéristiques importantes:

  • En règle générale, la calcification commence par la valve aortique située sur le site de la sortie aortique du VG;
  • ensuite, le processus pathologique s'étend à la valve mitrale et au coeur gauche;
  • la perte d'élasticité et le «collage» des valves de la valve entraînent des malformations cardiaques (sténoses, alternant avec une insuffisance), une hypertrophie du VG et une ICC.

Faites attention! Le plus souvent, une calcification de la valve mitrale, aortique ou tricuspide se développe chez les femmes de plus de 55 ans. Récemment, cependant, une pathologie a également été diagnostiquée chez de jeunes patients.

Pendant longtemps, les signes d'une lésion valvulaire peuvent ne pas se manifester, mais tôt ou tard, le patient développe des symptômes de maladie cardiaque:

  • douleur lancinante et douloureuse derrière le sternum;
  • essoufflement;
  • évanouissement;
  • des nausées;
  • fatigue, faiblesse;
  • crises d'asthme soudaines.

Artères coronaires

Zakaltsinirovannost vaisseaux du coeur se produit aussi assez souvent, provoquant des crises d'angor, mal arrêtés par l'utilisation d'analgésiques:

  • douleur pressante derrière le sternum, irradiant vers le bras gauche, l'omoplate, le cou;
  • essoufflement;
  • diminution de la tolérance à l'effort.

Tableau 2: Classes fonctionnelles de l'angine de poitrine:

Calcification du coeur et des vaisseaux sanguins: apparition, signes, diagnostic, traitement

À un âge avancé et dans certaines conditions pathologiques, une quantité excessive de calcium s’accumule dans le corps humain, qu’elle ne peut naturellement pas expulser. Il est libéré dans le sang. En conséquence, le calcium commence à se déposer sur les parois des vaisseaux sanguins, y compris de l'aorte. Il y a un chaulage de ses parois et de ses valves. Ce processus s'appelle la calcification (calcification, calcification). Dans le cas de la maladie aortique, la maladie représente une menace directe pour la vie du sujet, car des couches de calcium sur les parois les privent de leur élasticité.

L'aorte commence à ressembler à un vaisseau en porcelaine fragile qui peut se fissurer sous l'effet d'une charge accrue. Un tel facteur pour cette grande artère est la pression élevée. Il peut à tout moment casser le mur fragile et causer la mort instantanée. L'augmentation de la pression est causée par la prolifération de masses thrombotiques polypes sur les valvules de l'aorte provoquée par une calcification, entraînant un rétrécissement de la bouche.

Élimination de la calcification

La calcification aortique est l'une des raisons du développement d'une maladie grave - la sténose aortique (SA). Des méthodes spéciales de traitement médicamenteux de cette maladie ne sont pas. Il est nécessaire de suivre un cours de renforcement général visant à prévenir les maladies coronariennes et l'insuffisance cardiaque, ainsi qu'à éliminer les maladies existantes.

  • Le traitement de la calcification légère à modérée est effectué avec des préparations antagonistes du calcium avec une teneur élevée en magnésium. Ils dissolvent avec succès les dépôts calcaires sur les parois de l'aorte. Sous forme dissoute, certaines d'entre elles sont excrétées du corps et d'autres absorbent le tissu osseux.
  • Des médicaments sont prescrits pour normaliser la pression artérielle et la maintenir dans certaines limites.
  • La stagnation du sang dans le petit cercle est éliminée en prenant des diurétiques.
  • La digoxine est utilisée en cas de dysfonctionnement systolique et de fibrillation auriculaire dans le ventricule gauche.
  • Les formes sévères ne sont éliminées que par la chirurgie.
  • La valvuloplastie par ballonnet aortique est utilisée pour le traitement de la calcification aortique chez l'enfant. Il s'agit d'une procédure mini-invasive pour élargir la valvule cardiaque en insérant un cathéter dans l'aorte avec un ballonnet gonflant à la fin (la technologie est proche de l'angioplastie traditionnelle).

Calcification - la cause de la sténose aortique

L'une des causes courantes (jusqu'à 23%) du développement de malformations de la valve cardiaque est la sténose aortique (AK). Elle est causée par un processus inflammatoire (valvulite rhumatismale) ou une calcification. Cette maladie est considérée comme une vraie sténose. La calcification des cuspides de la valve aortique entraîne des modifications dégénératives des tissus. Ils se condensent progressivement et deviennent plus épais. Une superposition excessive de sels de chaux contribue à l'accrétion des cuspides le long des commissures, ce qui entraîne une diminution de la surface efficace de l'ouverture de l'aorte et une insuffisance valvulaire (sténose). Cela devient un obstacle sur le trajet du flux sanguin du ventricule gauche. En conséquence, dans la zone de transition du VG à l'aorte, une chute de la pression artérielle se produit: à l'intérieur du ventricule, il commence à monter brusquement et tombe à la bouche de l'aorte. En conséquence, la chambre ventriculaire gauche s’étire progressivement (se dilate) et les parois s’épaississent (hypertrophie). Cela affaiblit sa fonction contractile et réduit le débit cardiaque. En même temps, l'oreillette gauche subit une surcharge hémodynamique. Il va aux vaisseaux de la circulation pulmonaire.

Il convient de noter que le ventricule gauche possède une force puissante pouvant compenser les effets négatifs de la sténose. Son sang se remplit normalement par une contraction intense de l'oreillette gauche. Par conséquent, pendant longtemps, le défaut se développe sans troubles circulatoires perceptibles et les patients ne présentent aucun symptôme.

Développement de la calcification de la valve aortique

La calcification des valves cardiaques est un précurseur de maladies telles que l'insuffisance cardiaque, l'athérosclérose généralisée, les accidents vasculaires cérébraux, les crises cardiaques, etc. Habituellement, la calcification de la valvule aortique se développe à l’arrière-plan des processus dégénératifs survenant dans les tissus et provoqués par la valvulite rhumatismale. Les bords soudés et rétrécis des cuspides valvulaires forment des excroissances calcaires sans formes qui chevauchent l'orifice aortique. Dans certains cas, la calcification peut capturer situé dans le voisinage immédiat de la paroi du ventricule gauche, le feuillet antérieur de MK, la partition entre les ventricules.

La maladie a plusieurs étapes:

  1. Au stade initial, l'hyperfonction du ventricule gauche est notée. Il contribue à sa vidange complète. Par conséquent, la dilatation (étirement) de sa cavité ne se produit pas. Cette condition peut durer assez longtemps. Mais les possibilités d'hyperfonctionnement ne sont pas illimitées et l'étape suivante commence.
  2. De plus en plus de sang reste dans la cavité VG. De ce fait, son remplissage diastolique (pendant l'excitation) nécessite un volume plus important. Et le ventricule commence à se dilater, c'est-à-dire qu'il y a une dilatation fine. Et cela entraîne à son tour une augmentation de la contraction du VG.
  3. À l'étape suivante, il se produit une dilatation myogénique, provoquée par un affaiblissement du myocarde, qui est la cause de l'insuffisance aortique (sténose).

sténose sénile (en haut) et bicuspide (en bas) de la valve aortique due à une calcification

Le calcium AK est détecté pendant la radiographie. Il est clairement visible sur la projection oblique. Sur l'échocardiographie, la calcification est enregistrée sous la forme d'un grand nombre d'échos de haute intensité.

Comme il existe depuis longtemps une compensation pour l'insuffisance circulatoire aortique, la personne se sent très bien. Il n'a aucune manifestation clinique de la maladie. L'insuffisance cardiaque survient de manière inattendue (pour le patient) et commence à progresser rapidement. La mort survient en moyenne 6 ans et demi après l'apparition des symptômes. Le seul traitement efficace contre ce défaut est la chirurgie.

Calcification de la valve mitrale

La calcionose est très difficile à diagnostiquer, car ses manifestations cliniques ressemblent aux symptômes de la cardiosclérose, de l'hypertension, du rhumatisme. Par conséquent, le patient est souvent diagnostiqué à tort et la calcification continue de progresser, entraînant de graves malformations cardiaques, telles qu'une insuffisance de la valve mitrale ou une sténose mitrale.

calcification valvulaire mitrale

Les patients se plaignent d'une diminution des performances et de la fatigue. Ils ont le souffle court, des interruptions dans le travail du cœur, alternent avec des battements de cœur fréquents, des douleurs cardiaques. Dans de nombreux cas, il y a une toux avec du sang, la voix devient rauque. Le traitement opportun de la calcification de la valve mitrale, à l'aide d'un traitement médicamenteux mitral et prophylactique utilisant une commissurotomie, non seulement rétablira l'activité cardiaque, mais fournira également une opportunité de mener une vie active.

La capacité de détecter la calcination de ce type donne un balayage couleur Doppler. À l'examen, le médecin est frappé d'acrocyanose et de rougissement "mitral" sur le fond de pâleur de la peau. Avec un examen complet du patient, l'expansion de l'oreillette gauche et de sa paroi hypertrophiée est diagnostiquée, avec de petits caillots sanguins dans l'oreille. Dans le même temps, la taille du ventricule gauche reste inchangée. Dans le ventricule droit - les parois sont dilatées, avec un épaississement visible. Les veines pulmonaires et l'artère sont également dilatées.

Calcification des vaisseaux sanguins et de ses types

Les plaques calcifiées sur les parois des artères sont l’une des causes courantes d’infarctus du myocarde et d’attaques cérébrales, en raison du rétrécissement important de la lumière entre leurs parois. Il empêche la circulation du sang du coeur. Cela perturbe la circulation d'un grand cercle, entraînant un manque d'apport de sang au myocarde et au cerveau et ne satisfaisant pas leur demande en oxygène.

Selon le mécanisme de développement, la calcification vasculaire est divisée en les types suivants:

  • La calcification est métastatique et a pour cause une perturbation du travail (maladies) d'organes individuels, par exemple les reins, le colon, etc. Chez les personnes âgées et dans l’enfance, la calcification résulte d’une ingestion excessive de vitamine D. Le plus souvent, ce type de calcification ne présente aucun signe clinique.
  • Calcification interstitielle (universelle) ou calcification métabolique. Causée par la sensibilité accrue de l'organisme aux sels de calcium (calcification). Maladie progressive et grave.
  • Calcification dystrophique. Cette calcification du coeur conduit à la formation d'une "carapace du coeur" dans la péricardite ou d'une "carapace du poumon" dans la pleurésie, perturbe l'activité cardiaque et peut provoquer une thrombose.
  • Les enfants présentent souvent une calcification idiopathique (congénitale) qui se produit dans les pathologies du développement du cœur et des vaisseaux sanguins.

Calcification de l'aorte abdominale

L'anévrisme de l'aorte abdominale peut être fatal tout au long de l'année. Parfois, une personne meurt subitement d'un saignement interne de la cavité abdominale causé par la rupture d'un anévrisme. La cause de cette maladie est la calcification de l'aorte abdominale. Il est détecté lors de la fluoroscopie de l'enquête.

Les principaux symptômes de cette maladie sont des douleurs abdominales apparaissant après chaque repas, qui augmentent au fur et à mesure de l'évolution de la maladie, ainsi qu'une claudication intermittente.

Éliminé par chirurgie - résection de l'anévrisme. À l'avenir, prothèses de la région éloignée de l'aorte.

Calcification intracardiaque

Le processus pathologique du dépôt de sels de calcium sur les épaississements pariétaux sclérosés du myocarde et de ses fils du cordon, des cuspides et des bases de valvules (calcification intracardiaque) entraîne une modification des propriétés physico-chimiques des tissus. Ils accumulent des phosphatases alcalines, ce qui accélère la formation de sels de calcium et contribue à leur fixation dans les zones nécrotiques. Parfois, la calcification intracardiaque est accompagnée de manifestations rares et parfois inattendues, telles que des lésions de l'endothélium et son excoriation. Dans certains cas, il se produit une rupture de l'endothélium, qui provoque une thrombose valvulaire.

La thrombose est dangereuse car elle entraîne une septicémie et une thromboendocardite. En pratique médicale, de nombreux cas de thrombose recouvrent complètement l'anneau mitral. La méningite embolique staphylococcique, qui est presque toujours fatale, peut se développer sur la base d'une calcification intracardiaque. Avec la propagation de la calcification à de grandes surfaces de feuilles de valve, ses tissus se ramollissent et forment des masses caséeuses sur celles-ci. À partir du tubage valvulaire, la caséose peut se déplacer vers les régions myocardiques voisines.

Il existe deux types de calcification intracardiaque:

  1. Primaire (dégénératif, âge), dont l'origine n'est pas toujours connue. Le plus souvent observé avec le vieillissement du corps.
  2. Secondaire, apparaissant dans le contexte de maladies des systèmes cardiovasculaire et endocrinien, des reins, etc.

Le traitement de la calcification primaire est réduit à la prévention de l'apparition de changements dystrophiques associés au vieillissement du corps. Dans la calcification secondaire, la cause qui cause la formation de croissances calcaires sur les parois des vaisseaux sanguins et des valves est éliminée en premier lieu.

angioplastie - une méthode d'élimination de la calcification

L'angioplastie par ballonnet (restauration de la lumière du vaisseau au moyen d'un ballonnet gonflant) est une méthode courante de traitement de certaines maladies cardiaques, en particulier de l'infarctus du myocarde. De cette façon, les artères coronaires sont dilatées, comprimant et aplatissant les excroissances calciques sur leurs parois qui chevauchent les lacunes. Mais c'est assez difficile à faire, car dans les cylindres, il est nécessaire de créer une pression deux fois plus élevée que celle utilisée dans le traitement d'une crise cardiaque. Dans ce cas, il existe certains risques, par exemple, le système de pressurisation ou le ballon lui-même peut ne pas supporter une augmentation à 25 atm. pression et éclatement.

Signes cliniques

Le plus souvent, les symptômes de la calcification intracardiaque apparaissent aux stades avancés, lorsque les dépôts de calcaire ont déjà provoqué des modifications physiologiques importantes de la structure du cœur et des troubles circulatoires. Une personne ressent des interruptions du rythme cardiaque, des douleurs dans la région du cœur et une faiblesse constante. Il est souvent étourdi (surtout lors d'un changement de position brusque). Un essoufflement est un compagnon constant de la calcification. Au début, il diminue au repos, mais au fur et à mesure que la maladie progresse, on le constate même pendant la nuit. Des évanouissements courts et une perte de conscience à court terme sont possibles.

Les principales causes de calcification résident dans la violation de la régulation des processus métaboliques. Elle peut être provoquée par une perturbation du système endocrinien, ce qui entraîne une diminution de la production de parahormones et de calcitonine. Cela provoque une violation de l'équilibre acide-base du sang, à la suite de quoi les sels de calcium cessent de se dissoudre et se déposent sous une forme solide sur les parois des vaisseaux sanguins.

Assez souvent, la calcification est favorisée par les maladies rénales (néphrite chronique ou polykystique), les tumeurs et les maladies du myélome. Une calcification des artères peut survenir dans la période postopératoire, dans le contexte d'une lésion des tissus mous lors de l'implantation de dispositifs fonctionnels. Les conglomérats de chaux de grandes tailles se forment le plus souvent dans les zones présentant des tissus morts ou au cours de la dystrophie.

Méthodes de diagnostic modernes

Le taux de mortalité élevé chez les patients présentant un diagnostic de calcification du cœur ou de l'aorte incite les professionnels de la santé du monde entier à rechercher de nouvelles méthodes plus avancées de diagnostic de cette maladie. Les méthodes suivantes sont au stade des essais cliniques:

  • ELCG (tomographie par faisceau d'électrons), donnant une évaluation qualitative de la calcination.
  • Échocardiographie bidimensionnelle, à travers laquelle ils obtiennent la visualisation des calcifications. Ils sont détectés sous la forme d'échos multiples. Cette technique permet d'identifier les troubles anatomiques, mais ne quantifie pas la prévalence de la calcination.
  • Échographie. Il peut être utilisé pour détecter une calcification des parois du vaisseau, mais ne permet pas d'établir la présence et le degré de calcification des valves aortiques.
  • Densitométrie ultrasonique. Il est réalisé à l'aide de Nemio - un système de diagnostic de la société TOSHIBA. Il comprend un capteur cardiaque sous la forme d'un réseau phasé et un programme cardiaque pour ordinateur IHeartA. Cet appareil vous permet de diagnostiquer le degré de distribution de la calcification en termes de moyenne.
    1. Si la moyenne est inférieure à 10, la calcification de l'AK est absente;
    2. Si 10 17 indique une augmentation significative des dépôts de calcaire (3 degrés).

Il est particulièrement important de diagnostiquer correctement et en temps voulu le degré de calcification au cours de la grossesse. Avec un degré élevé de calcification, des problèmes surviennent souvent lors de l'accouchement, car le calcium peut se déposer non seulement sur les valves cardiaques, mais également sur le placenta. Si une calcification au premier degré est diagnostiquée, l'utilisation d'aliments riches en calcium doit être limitée. Recommandé de prendre des multivitamines et des médicaments avec une teneur élevée en magnésium.

Recettes folkloriques contre la calcification

On pense que vous pouvez arrêter le développement de la calcification en utilisant des remèdes populaires à base d'ail. La capacité unique de cette plante à dissoudre les dépôts de calcaire a été découverte par des scientifiques européens qui ont mené des recherches sur les effets de ses substances biologiquement actives sur les vaisseaux sanguins. À des fins prophylactiques, une journée suffit pour ne manger que deux clous de girofle.

Des guérisseurs chinois ont préparé de la teinture à l’ail 300 g de gousses d’ail pelées et hachées et 200 g d’alcool (vodka). Après une perfusion de 10 jours, il a été pris comme suit:

  • 5 jours, en commençant par une goutte pour 50 ml de lait froid, trois fois par jour, en ajoutant une goutte à chaque dose. Le soir du cinquième jour, vous devez boire 50 ml de lait avec 15 gouttes de teinture d'ail.
  • 5 jours, diminuant une goutte à chaque réception. Le 10e jour, vous devez boire 50 ml de lait avec une goutte de perfusion.
  • Ensuite, prenez 25 gouttes à chaque réception, jusqu'à ce que la teinture soit terminée.

La recette de «l'élixir de jeunesse» a été conservée. Elle était utilisée par les moines tibétains pour nettoyer les vaisseaux sanguins et prolonger la vie:

  • Il s’agit de 100 grammes d’herbe sèche de bourgeons de camomille, d’agripaume et de bouleau. Bien mélanger et broyer le mélange. Une cuillère à soupe de la collection cuite a été préparée avec 0,5 litre d’eau bouillante et infusée pendant 20 minutes. Un verre d'infusion chaude filtrée, avec l'ajout d'une cuillère à soupe de miel, doit être bu le soir avant le coucher. La deuxième portion se boit le matin à jeun.

Ces deux baumes nettoient efficacement les vaisseaux sanguins, éliminant les signes d'athérosclérose et de calcification des parois aortiques, rendant leur élasticité. Il est recommandé de les utiliser tous les cinq ans.

De Plus, Lisez Les Navires

Causes, symptômes et traitement de la dyspnée avec pneumonie

Tous les patients présentant un processus inflammatoire dans les poumons ne peuvent pas provoquer d’essoufflement. Mais de tels cas ne sont pas rares.

Complications après une pneumonie chez les enfants et les adultes

La pneumonie se réfère à des maladies dans la gravité desquelles il ne fait aucun doute ni les médecins ni les patients. Elle nécessite toujours une thérapie complexe opportune, mais même après cette dernière, vous pouvez faire face à un phénomène tel que des complications après une pneumonie.

Examen complet de la rupture aortique: causes, premiers secours, pronostic

Vous apprendrez de cet article: qu'est-ce qu'une rupture aortique, quelles maladies la provoquent? Symptômes de stratification, les chances de survivre à une rupture partielle ou complète.

Ce qui cause une crise cardiaque: découvrez les facteurs qui ont provoqué la crise

Une crise cardiaque est un processus pathologique paroxystique dans lequel la circulation sanguine dans le muscle cardiaque est perturbée.

Quelle est la différence entre la numérisation recto verso et l'IRM?

Lorsqu'il est nécessaire d'utiliser des méthodes de balayage des organes, une personne a souvent le choix entre deux options: IRM (imagerie par résonance magnétique) et imagerie par ultrasons (échographie duplex).

Uzi brain - effrayed diagnostics ((((((((((

Discussions intéressantesCommentairesNe t'inquiète pas. Rien de mal avec vous. Peut-être que tout partira tout seul, sans traitement. Trouvez un bon neurologue et surveillez sa dynamique.