La calcification rénale est un dépôt diffus de sels de calcium dans le tissu rénal, accompagné par la croissance du tissu conjonctif, une inflammation et une insuffisance rénale.

Pathogenèse de la maladie

Il existe deux types de calcification rénale:

  • primaire (développement du processus pathologique dans du tissu rénal auparavant sain);
  • secondaire (dommage déjà tissu nécrotique).

La néphrocalcinose primitive (néphro - rein; calcification - dépôt de sels de calcium) se développe suite à une altération du métabolisme phosphate - calcium. La calcification rénale peut gambader en raison de maladies rénales congénitales ou acquises, dans lesquelles le travail principal des tubules (diverses tubolopathies) est altéré.

Le plus souvent, ce type de pathologie se rencontre dans l’hypervitaminose, l’ostéoporose, le cistanosis et l’hyperparathyroïdie à la vitamine D.

La néphrocalcinose secondaire se développe avec une nécrose ischémique, une sclérose rénale, une intoxication par les sels de mercure, l'utilisation d'amphotéricine B et de diurétiques à base d'éthacrine. En outre, le développement de la calcification secondaire contribue à la violation de l'équilibre acido-basique.

Une grande quantité de calcium fournie aux reins s'accumule dans les cellules de l'épithélium rénal. Une certaine quantité de cette substance est dépassée, une dystrophie cellulaire se produit et ce calcium commence à se déplacer dans la lumière du tubule ou l'espace interstitiel pendant la période de calcium. Les cylindres obtenus masquent la lumière des tubules, contribuant ainsi au développement de l'atrophie et de la dilatation. Un tel processus s'accompagne en outre du développement de la sclérose des reins ou de la formation de calculs.

Dans la néphrocalcinose primaire, le calcium se dépose principalement dans le néphron proximal. Avec le développement ultérieur de la maladie, elle peut se déposer dans le distal et les glomérules. Mais en cas de néphrocalcinose secondaire, le calcium se dépose simultanément dans toutes les parties du néphron.

Symptomatologie et tableau clinique

Dans la plupart des cas de néphrocalcinose, les patients se plaignent de malaise général, de faiblesse, de fatigue, de démangeaisons, de douleurs aux articulations, de constipation fréquente, de crises convulsives et de troubles mentaux.

Lors de l'examen du patient et de l'évaluation des résultats de l'examen, le médecin peut détecter différents types de modifications:

  • raccourcissement de la durée de la systole sur l'ECG;
  • polyurie, isosténurie, polydipsie;
  • douleur dans la région lombaire lors de la palpation;
  • urolithiase;
  • protéinurie;
  • gonflement des membres;
  • l'hypertension;
  • insuffisance rénale.

Diagnostics

Le diagnostic de la calcification du rein est réalisé principalement lors de l'inspection et du questionnement du patient. Pour clarifier le diagnostic, le patient doit passer les tests nécessaires et passer un examen aux rayons X.

C'est important! À un stade précoce de la néphrocalcinose, un diagnostic précis est établi sur la base d'une biopsie rénale. La biopsie rénale est la méthode de diagnostic la plus rationnelle. Elle vous permet d’évaluer objectivement le degré de pathologie, de choisir la bonne méthode de traitement et d’éviter les effets secondaires.

Aux stades avancés de la localisation du calcium accumulé, on peut identifier une radiographie de contrôle des reins. Le diagnostic établi est basé sur les symptômes suivants:

  • la présence de sel de calcium dans le parenchyme;
  • diffusion diffuse de calcium intrarénal.

Afin de clarifier les causes du développement de cette pathologie, une analyse biochimique de l'urine et du sang est prescrite. À l'aide de ces analyses, la présence de calcium et de phosphore, l'hormone parathyroïdienne dans le sang, l'activité de la phosphatase alcaline, l'excrétion d'hydroxyproline dans les urines et l'équilibre acide-base sont déterminés.

Traitement

Le traitement de la calcification du rein en premier lieu devrait viser à éliminer la cause d'une altération du métabolisme phosphate-calcium dans le corps humain.

Aux premiers stades de la maladie, le traitement ne peut être effectué qu’avec un régime bien ajusté avec un apport limité en calcium et en vitamine B.

Le déséquilibre du calcium et du magnésium joue un rôle majeur dans le développement de la calcification du rein. Par conséquent, pour normaliser le processus d'assimilation de ces substances, les experts recommandent l'introduction d'une solution de sulfate de sodium et de magnésium.

L'hémodialyse ou la transplantation rénale est réalisée aux stades les plus sévères de la maladie. L'hémodialyse est la clairance extrarénale du sang, méthode efférente de désintoxication extracorporelle du corps.

Dans la forme sévère de déshydratation, les perfusions de solutions de bicarbonate de sodium ou de citrate de sodium sont indiquées, et dans l’alcalose, une solution d’ammonium est indiquée.

Le pronostic dépend du stade de la maladie et des méthodes de traitement. Le plus souvent, au tout début de la maladie, avec un traitement efficace, l'état du patient s'améliore et l'état fonctionnel des reins est restauré. Avec la progression de la calcification rénale, des complications graves et le développement de l'urémie sont possibles.

Calcification des reins: causes, symptômes, traitement

La néphrocalcinose ou calcification des reins est le dépôt de sels de calcium dans le parenchyme de l'organe, qui est diffus (répandu) et s'accompagne du développement de processus inflammatoires et sclérotiques dans le tissu rénal, pouvant éventuellement conduire à une insuffisance rénale chronique.

Causes de la néphrocalcinose

Selon les causes du développement, il existe 2 types de calcification rénale:

  • primaire, qui se développe dans un rein sain;
  • secondaire, qui affecte l'organe malade.

Néphrocalcinose primaire

Ce n'est pas une maladie indépendante, cet état pathologique est un symptôme de maladies accompagnées de troubles du métabolisme calcium-phosphore avec le développement d'une hypercalcémie (augmentation de la concentration de calcium dans le sang) et d'une hypercalciurie (excrétion active de calcium dans les urines). La cause la plus courante de calcification rénale primaire est:

  • apport excessif d'ions calcium dans le corps (régime enrichi en cet élément, médicaments contenant du calcium);
  • dommages aux os avec la libération de calcium de son dépôt (os) dans le sang (tumeurs osseuses, ostéoporose, métastases osseuses);
  • tumeurs malignes de localisation diverse, capables de synthétiser l'hormone parathyroïdienne;
  • violation de l'excrétion de calcium du corps (maladies hormonales, maladie rénale);
  • les maladies rénales dans lesquelles la fonction des tubules rénaux est altérée et qui sont responsables de la libération d'ions calcium dans les urines (tubulopathies congénitales et acquises);
  • hypervitaminose D (conduit à une hypercalcémie et aux conséquences correspondantes);
  • la sarcoïdose;
  • hyperparathyroïdie (augmentation de la libération de l'hormone parathyroïde par les glandes parathyroïdes), dans 90% des cas, la maladie est provoquée par une tumeur hormonale productrice de glandes.

Néphrocalcinose secondaire

Les raisons qui contribuent au développement de la calcification rénale secondaire incluent:

  • nécrose des tissus rénaux;
  • troubles circulatoires dans l'organe (athérosclérose, thrombose, embolie de l'artère rénale);
  • dommages aux reins par radiation;
  • intoxication par des composés du mercure;
  • utilisation continue de sulfamides, phénacétine, thiazidiques, anthraniliques, dihaétiques d’éthacrine, amphotéricine B.

Régulation du métabolisme du calcium dans le corps

Normalement, le métabolisme du calcium dans le corps est régulé par 3 hormones: la vitamine D, l'hormone parathyroïdienne et la calcitonine. Les réservoirs de cet élément sont les os, où le calcium est stocké et, si nécessaire - pénètre dans le sang.

La vitamine D pénètre dans le corps avec les aliments et se forme dans la peau par les rayons ultraviolets. Il augmente la concentration de calcium dans le sang en:

  • activation de l'absorption du calcium par la nourriture dans l'intestin;
  • augmenter la réabsorption des ions dans les reins;
  • améliorer la résorption du calcium par les os.

En conséquence, avec une pathologie telle que l'hypervitaminose D (excès de vitamine dans le corps), une hypercalcémie se développera avec une calcification des reins et d'autres organes.

L'hormone parathyroïde est produite dans les glandes parathyroïdes. Sa synthèse est régulée par la concentration de calcium dans le sang - avec une teneur élevée en calcium dans le sang, la synthèse de l'hormone parathyroïdienne diminue et inversement. L’hormone parathyroïdienne augmente la concentration de calcium dans le sang des manières suivantes:

  • élimine le calcium des os;
  • augmente la réabsorption de l'élément dans les reins;
  • active la synthèse de la vitamine D;
  • améliore l'absorption du calcium provenant des aliments dans les intestins.

En quittant les mécanismes physiologiques d'influence de la parathormone, avec une augmentation de sa concentration, se développent une hypercalcémie et une néphrocalcinose.

La calcitonine est une hormone produite dans la glande thyroïde. La fonction de l'hormone est de réduire la concentration de calcium dans le sang en:

  • supprimer le processus de résorption du calcium dans le tissu osseux;
  • dans les reins inhibe la réabsorption des ions, ce qui conduit à une augmentation de l'excrétion de calcium dans l'urine.

Qu'advient-il des reins atteints de néphrocalcinose?

Pour l'une des raisons ci-dessus, l'afflux d'ions calcium dans les reins augmente. Les organes ne font pas face à une charge accrue, ce qui entraîne une accumulation de calcium dans les cellules du parenchyme rénal. Lorsque la concentration de calcium dans les cellules épithéliales qui tapissent les tubules rénaux atteint la frontière, les processus dystrophiques commencent par la mort cellulaire et le dépôt de calcium dans les tubules rénaux.

À la suite de tels processus pathologiques, des cylindres de calcium se forment qui bloquent complètement la lumière du tubule, ce qui entraîne la perte de leur fonction. Les dépôts de calcium provoquent des réactions lymphoprolifératives, ce qui entraîne la prolifération du tissu conjonctif et le remplacement d'un parenchyme rénal fonctionnel par un tissu cicatriciel inutile. Cela conduit à une néphrosclérose et à des rides des reins, à une insuffisance rénale.

Dans le contexte de modifications des reins, la néphrocalcinose développe souvent une lithiase urinaire et des infections (pyélonéphrite), qui aggravent encore la situation et conduisent à des complications et à la progression de la défaillance d'organes.

Manifestations cliniques

En règle générale, le tableau clinique de cette pathologie est associé aux manifestations de la maladie sous-jacente (qu’il s’agisse d’une tumeur ou de l’hyperparathyroïdie), de symptômes d’hypercalcémie et de manifestations rénales.

  • faiblesse générale, fatigue, incapacité à concentrer son attention, somnolence, états dépressifs;
  • faiblesse des muscles squelettiques, douleurs musculaires et articulaires, douleurs osseuses;
  • nausées, vomissements, douleurs abdominales de nature spastique, constipation, manque d'appétit, pancréatite;
  • soif et bouche sèche;
  • arythmies cardiaques, douleurs dans la région du cœur, hypertension artérielle, lors de l'examen, ils trouvent sur le raccourcissement ECG de l'intervalle QT, à l'examen échographique - calcification des valvules du cœur et des vaisseaux sanguins, avec une hypercalcémie sévère - arrêt cardiaque;
  • signes de lithiase urinaire, pyélonéphrite fréquente, douleur dans la région lombaire, signes d'insuffisance rénale progressive.

Lorsque les dommages aux reins sont déjà irréversibles, un œdème, une augmentation de la pression artérielle, une protéinurie et d'autres signes d'insuffisance rénale au stade terminal apparaissent.

Comment établir un diagnostic?

C'est important! Plus tôt le diagnostic de néphrocalcinose est établi, plus les chances de sauver la fonction rénale sont grandes. Au stade précoce de la maladie, la seule méthode de diagnostic consiste à effectuer une biopsie du rein à la ponction, car les modifications ne sont pas encore visibles sur les rayons X ou les ultrasons.

Les signes radiographiques de néphrocalcinose n'apparaissent que dans les cas avancés, lorsque la majeure partie du parenchyme organique est pathologiquement modifiée. Une échographie permet de suspecter une calcification, mais en même temps, les examens sont très similaires à une pathologie congénitale, comme un rein spongieux, qui nécessite un diagnostic différentiel.

Des méthodes telles que la détermination de la concentration de calcium dans le sang et l'urine, la concentration en hormone parathyroïde, la vitamine D, l'analyse générale et biochimique du sang et de l'urine, un examen visant à rechercher la cause de l'hypercalcémie, aideront à établir le diagnostic.

Principes de traitement

Le traitement de la calcification rénale doit avant tout viser à éliminer les causes de cet état pathologique.

Pour ajuster le niveau de calcium dans le sang, on utilise:

  • l'introduction de solutions de citrate et de bicarbonate de sodium;
  • asparaginate et citrate de potassium dans l’acidose (le décalage de la balance acide du sang du côté acide) et du chlorure de sodium ou d’ammonium - dans l’alcalose (du côté alcalin);
  • un régime alimentaire limitant le calcium dans le corps;
  • Vitamines B;
  • l'abolition des médicaments contenant du calcium;
  • hémodialyse en cas de crise hypercalcémique et de menace d'arrêt cardiaque;
  • traitement de pyélonéphrite concomitante, lithiase urinaire, hypertension artérielle, insuffisance rénale;
  • En cas d'insuffisance rénale terminale, le traitement est effectué par programme d'hémodialyse ou par greffe de rein.

Le pronostic de la néphrocalcinose dépend du stade de la maladie et des méthodes de traitement utilisées. Le plus souvent, aux premiers stades de la pathologie, avec un diagnostic opportun et un traitement efficace et intensif, l'état du patient s'améliore, la fonction rénale est restaurée et l'organe peut être sauvé. Mais avec la progression de la calcification et le développement de l'insuffisance rénale, des complications graves sont possibles, lesquelles, si elles ne sont pas traitées par hémodialyse ou par greffe de rein, sont fatales.

Pourquoi les calcifications se forment-elles dans les reins: traitement et régime nécessaires?

Les reins sont un organe vulnérable susceptible à diverses infections, blessures et rhumes.

Par conséquent, il est nécessaire de surveiller en permanence leur état de santé et, en cas de problème, de suivre immédiatement un traitement.

Les reins excrètent dans l'urine tous les excès de substance, ce qui élimine les composés défavorables. La stabilité de leur travail est donc importante.

Les experts recommandent de subir périodiquement des tests de routine et une échographie des reins.

Caractéristiques du calcium

Lorsque les processus métaboliques sont perturbés, des sels de calcium - calcinats - se déposent dans le parenchyme rénal.

Ce sont les formations en forme de calcul les plus courantes, représentant des zones de tissu rénal nécrotique recouvertes d'un sédiment dense de sels de calcium.

Ils se forment dans la zone d'infiltration inflammatoire.

Le développement de calcifications se produit souvent avec des maladies concomitantes.

Les calculs rénaux peuvent être détectés chez les adultes et les nouveau-nés (indépendamment de l'âge et du sexe).

Les causes

Les sels sont éliminés du corps avec l'urine. Lorsque des processus métaboliques sont perturbés, des composants indésirables s'accumulent dans les reins, lesquels se transforment en calculs sans traitement approprié.

Ils peuvent se présenter sous forme de calcifications - des dépôts de sels de calcium, qui se déposent sur les parois des reins, perturbent leur fonction.

Un grand nombre de facteurs peuvent déclencher une calcification du rein. Cela se manifeste par un dysfonctionnement du système urinaire ou de son inflammation.

Souvent, l'éducation est détectée chez les femmes pendant la grossesse, dans le placenta. La raison de leur apparition peut être transférée infections intra-utérines. De plus, la présence de dépôts peut indiquer une circulation déficiente du placenta.

En d'autres termes, les pierres signalent des processus indésirables ou un traitement de mauvaise qualité des maladies.

En cas d'accumulation massive de calcifications, il convient de procéder à un diagnostic qualitatif et de consulter un médecin pour la prise de mesures thérapeutiques.

Maladies - provocateurs

Fondamentalement, les calcinats se développent dans l'inflammation des reins - glomérulonéphrite. Une pathologie similaire peut également survenir après une tuberculose rénale non traitée ou récemment atteinte.

Ce type de dépôts se forme en cas de tabulopathie, goiteline, cystinose, carence en vitamine D, insuffisance rénale, pyélonéphrite.

La calcification des reins est caractéristique des athlètes qui consomment des protéines en grande quantité.

En même temps, il n’ya aucun symptôme de lésion rénale, et la pathologie peut être identifiée à la suite d’un examen médical et d’une échographie.

Types de sédiments

Une affection qui caractérise l'apparition de calcifications dans l'urine est appelée néphrocalcinose, qui est primaire et secondaire:

  1. Lorsque le développement et les maladies congénitales des organes urinaires sont altérés, lorsque les tubules sont atteints (tubulopathie), le calcium précipite dans la région des papilles et les processus de filtration se détériorent. Ce phénomène est appelé néphrocalcinose primaire. Il se caractérise par des dépôts de calcium dans la région proximale du néphron.
  2. Une néphrocalcinose secondaire se forme pendant la sclérose, la nécrose ischémique des tissus rénaux à la suite d'un processus tumoral ou d'une pathologie vasculaire. Parfois, il se manifeste par une intoxication par le mercure ou un excès de médicaments (dihaetics éthacrine et amphotéricine B). Dans ce cas, le calcium s'accumule dans toutes les parties du néphron.

Caractéristiques de l'image clinique

La maladie peut être asymptomatique (si la calcification ne réduit pas la capacité de filtration des reins et qu'il n'y a pas d'obstruction de l'uretère).

Dans d'autres situations, les symptômes de la calcification du rein sont:

  • malaise général;
  • violation du tractus gastro-intestinal;
  • la constipation;
  • des démangeaisons;
  • douleur dans les articulations;
  • fatigue rapide;
  • des vertiges;
  • perte d'appétit et de sommeil.

Ces symptômes sont associés au blocage des calculs urinaires.

On peut également détecter dans l'urine de petites urates et du mucus. Une formation de grande taille peut obstruer la lumière dans l'uretère, provoquant une douleur intense et l'apparition de sang dans l'urine.

Avec un grand nombre de calcifications et une augmentation de leur taille, les symptômes suivants apparaissent:

  • miction abondante et fréquente;
  • douleur au bas du dos;
  • teint plus jaune;
  • gonflement des membres;
  • une odeur désagréable de la cavité buccale (lorsque les toxines urinaires s'accumulent dans le sang);
  • déshydratation, soif forte et inextinguible;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • une augmentation de la quantité de protéines dans l'urine.

Méthodes de diagnostic

Pour déterminer le dépôt de certains dépôts dans les reins, le médecin peut utiliser une radiographie.

Du fait que la consistance de la pierre est semblable à celle de l'os, une formation dense ressemblant à une pierre est clairement visible sur la radiographie.

Une étude plus détaillée peut être réalisée par résonance magnétique ou tomographie par ordinateur. Cela détermine les paramètres exacts et l'emplacement du calcinat.

Aux premiers stades, la biopsie par ponction est considérée comme une méthode de recherche efficace, car il n’est pas possible de détecter des modifications pathologiques à l’aide des rayons X et des ultrasons.

L'échographie des reins est généralement nécessaire pour détecter une maladie rénale associée.

Le médecin prescrit également des analyses de sang et d'urine pour déterminer la concentration de ce composant. Nécessite une étude de l'hormone parathyroïdienne et de la vitamine D.

Etude biochimique du sang et de l'urine, dans laquelle la présence de phosphore et de calcium, l'équilibre acido-basique, l'activité de la phosphatase alcaline et l'excrétion d'hydroxyproline avec l'urine sont détectés.

Calcifications IRM dans le parenchyme du rein droit

Que peut et devrait être fait?

L'objectif principal du traitement est d'éliminer les facteurs qui provoquent la calcification du rein.

Les méthodes suivantes sont utilisées pour normaliser la quantité de calcium:

  • le citrate et le bicarbonate de sodium sont introduits;
  • en cas d'alcalose, du chlorure de sodium (ammonium) est prescrit (pour changer la balance en un milieu alcalin) et de l'aspartine de potassium (citrate) est introduite en cas d'acidose (pour transformer la balance en un milieu acide);
  • Vitamines B;
  • nourriture avec apport limité en ions calcium.

Caractéristiques d'alimentation

Le régime alimentaire pour les reins calcinés est primordial.

Pour réduire l'apport en calcium dans l'organisme, la consommation de graines de tournesol, de moutarde, de sésame est limitée.

Vous ne devriez pas non plus manger:

  • fromages à pâte dure et fondue;
  • halva;
  • Brynza;
  • les amandes;
  • lait concentré;
  • levure;
  • farine de blé et son;
  • noix et noix de muscade;
  • l'aneth;
  • le persil;
  • coquelicot;
  • les légumineuses;
  • le lait;
  • l'ail;
  • la farine d'avoine;
  • crème sure;
  • fromage cottage;
  • pain noir et chou.

La puissance principale correspond à la table de traitement numéro 7 (pour réduire les composants d'extraction et accélérer l'élimination des toxines).

Le sel est exclu, la coriandre, la cannelle, l'acide citrique, le cumin sont ajoutés à l'alimentation.

Également pour l'élimination des sels, les mesures suivantes sont appliquées:

  • l'utilisation de diurétiques et d'herbes (mais le volume de liquide n'augmente pas);
  • l'utilisation d'anti-inflammatoires, car les sels excrétés provoquent une douleur irritant les muqueuses.

Mesures préventives

Il n'y a pas de principes de base pour la prévention de la calcification, car il y a de nombreuses raisons pour l'apparition du processus pathologique.

Mais les médecins conseillent d’effectuer un traitement rapide et complet des maladies inflammatoires et infectieuses.

Il est nécessaire de surveiller la nutrition, de consommer des produits de qualité et de contrôler la composition de l'eau de boisson. Vous devez également mener une vie active.

Le délai de récupération dépend du stade du processus pathologique.

Au début, la thérapie devient efficace, mais avec l'apparition de l'insuffisance et de la progression du rein, des complications graves peuvent se développer avec l'apparition de l'urémie, pouvant entraîner la mort sans intervention chirurgicale.

Calcification des reins: causes, symptômes, traitement

Le calcium est un nutriment essentiel, il rend les os durs et forts, mais son excès peut nuire aux cellules et au corps dans son ensemble.

Normalement, chez l’homme, les sels de calcium dans les liquides sont dissous. Toutefois, dans certaines conditions, les sels de calcium sont libérés de l’état dissous et se déposent dans les tissus et organes mous, où ils ne devraient pas se trouver. La calcification, un état pathologique qui nécessite des soins médicaux immédiats, se développe.

Causes de la calcinose

La calcification a d'autres noms: calcification, dystrophie calcaire ou calcification, mais l'essence ne change pas. La calcification est un processus pathologique complexe qui résulte d'une variété de facteurs affectant la régulation du métabolisme du calcium dans l'organisme. Ceci et la violation du système endocrinien, responsable de la production des hormones calcitonine et parathormone, ainsi que des modifications du pH et des taux de calcium sanguin, des réactions enzymatiques et non enzymatiques altérées, une production réduite de sulfate de chondroïtine, etc.

Dans certains cas, l’état pathologique est causé par la présence d’une maladie déjà présente dans le corps - myélome, tumeurs, maladie polykystique et néphrite chronique, maladies endocriniennes. Dans d'autres cas, la calcification est le résultat de facteurs extérieurs dommageables: en cas d'introduction excessive de vitamine D dans le corps, diverses lésions des tissus mous (par exemple, l'implantation de tout dispositif dans le corps humain). C'est également la cause de la calcification - une modification des tissus (immobilisation ou état de dystrophie profonde), qui entraîne la formation de conglomérats calcifiés de différentes tailles.

Le tissu cicatriciel, par exemple, les valves cardiaques pendant son défaut, le cartilage, les plaques athéroscléreuses, les parasites morts, les greffons et autres, est également soumis à une calcification.

Différentes causes déterminent le type de maladie: calcification dystrophique, calcification métastatique ou calcification métabolique.

Jusqu'à présent, les médecins n'ont pas étudié le fait de l'émergence d'une calcification métabolique, dans laquelle le calcium n'est pas retenu dans le fluide tissulaire ni dans le sang, même à faible concentration. Cette nature incompréhensible de la maladie peut être systémique (universelle) et limitée (locale) et causer beaucoup d'inquiétude au patient.

Symptômes principaux

  • La calcification peut être asymptomatique pendant une longue période. Mais pour certains types de calcification, certains signes sont caractéristiques. Dans la calcification systémique, la chaux se manifeste parfois dans l'épaisseur de la peau sous forme de petites bulles denses et douloureuses au toucher.
  • Pendant un certain temps, la peau au-dessus d'eux a une structure et une couleur normales, mais des fistules peuvent se former ultérieurement sur la peau au niveau du site de détection du nodule. Parfois, la chaux est déposée dans les tendons, ce qui affecte certainement la mobilité articulaire. Des formations de calcaire peuvent apparaître sur les dents ou les prothèses. dans les vaisseaux, les nerfs, les carapaces de muscles.
  • La calcification limitée (locale) est connue sous le nom de goutte calcaire. Dans ce cas, la chaux se dépose sous forme de plaques dans la peau des doigts, mais moins fréquemment des pieds.
  • Chez les enfants, on observe une dysrégulation hormonale, une intoxication à la vitamine D, une consommation excessive de lait et d'alcalis, ainsi qu'une calcification ultérieure des organes internes. On observe une augmentation de la concentration de calcium dans le plasma sanguin (hypercalcémie) et une calcification ultérieure des organes internes.
  • Un métabolisme inadéquat du calcium peut entraîner de graves troubles fonctionnels dans le corps. Ainsi, par exemple, la calcification dystrophique de la paroi artérielle la fragilise et peut entraîner de nombreuses complications dans l’athérosclérose (par exemple, la thrombose).
  • On sait que les femmes sont plus susceptibles que les hommes d'être calcifiées. La calcification limitée est caractéristique à la fois des jeunes et des personnes âgées. La calcification systémique (universelle) se produit principalement chez les jeunes.

Traitement de calcification

Pour normaliser le processus d'assimilation du calcium dans le corps humain, il est nécessaire d'établir un équilibre entre le magnésium et le calcium dans le sang. Si le magnésium ne pénètre pas dans l'organisme, l'équilibre entre ces deux composants est perturbé.

Le calcium ne peut pas être absorbé sans magnésium. Le magnésium équilibre l'apport en calcium, dissout les dépôts de calcium, élimine l'excès de celui-ci et l'aide à digérer correctement les os. En plus du magnésium prescrit par le médecin, le traitement de la calcification implique l'utilisation de diurétiques (diurétiques), ainsi que de nombreux autres médicaments.

Dans le traitement de la calcification diriger le rôle de la nutrition appropriée. Les patients sont priés d'éviter de consommer des aliments riches en calcium (lait, légumes) et en vitamine D.

La méthode la plus efficace de traitement des grands foyers individuels de calcification de la peau et de la graisse sous-cutanée est leur élimination chirurgicale.

Calcification pendant la grossesse

Le dépôt d'une grande quantité de sels de calcium chez les femmes enceintes est observé à la semaine 36. En fin de grossesse, cela est tout à fait acceptable lorsque des modifications du placenta de nature échangeable se produisent pendant une grossesse normale.

Si de nombreuses calcifications apparaissent jusqu'à 36 semaines, cela peut indiquer une maturation prématurée du placenta. Parmi les raisons, les médecins indiquent: prééclampsie, excès de calcium dans le régime alimentaire, modifications après des maladies infectieuses, etc. Cependant, la calcification du placenta, en règle générale, n'est accompagnée d'aucune anomalie.

Pour que la grossesse se déroule sans complications, il est important de contrôler la quantité de calcium consommée, d'observer le schéma posologique journalier et de surveiller attentivement l'état du fœtus en cas de modification du placenta.

Les femmes enceintes ne devraient pas consommer trop d’aliments contenant du calcium, mais se baser sur des médicaments contenant du calcium sur les conseils de leurs amis. Tout risque pendant la grossesse doit être justifié, et prendre des médicaments au moment de la gestation est toujours une activité risquée.

Un excès de calcium dans le corps du fœtus et dans les os du bassin de la mère est dangereux sous la forme de blessures à la naissance. Dans le cas d'un crâne ossifié et d'une petite fontanelle, il est plus difficile pour un enfant de passer par le canal de naissance de la mère sans se blesser. Et pour maman, l’excès de calcium n’apportera rien de bon: l’accouchement sera beaucoup plus difficile et les tentatives dureront plus longtemps.

Mais si une femme s'inquiète de l'état de ses dents et de ses gencives, vous devriez aller chez le dentiste et non pas vous soigner elle-même. Le problème avec les dents n’est peut-être pas causé par un manque de calcium, mais par le développement intensif de micro-organismes pathogènes. Vous connaissez sûrement l'affirmation suivante que le corps de la future mère emprunte beaucoup de calcium à ses réserves pour la construction du squelette du bébé, en particulier des os et des dents. Cette déclaration appartient aux médecins russes.

Mais les experts français ne partagent pas cette opinion avec leurs collègues russes et affirment que la grossesse n’affecte pas la force des dents. Les dents sont saturées en calcium une fois pour toutes! Dans l'un, les spécialistes sont unis: des problèmes dentaires non résolus et une hygiène buccale insuffisante pendant la gestation contribuent à la perte précoce des dents.

Qu'est-ce qui est dangereux et comment se manifeste la calcification vasculaire?

La pathologie pendant longtemps peut être asymptomatique. Il peut affecter les parois d'un ou de plusieurs navires et peut être systémique. Les premiers signes de pathologie apparaissent souvent lorsque la lumière des vaisseaux calcifiés se rétrécit suffisamment pour provoquer une privation d'oxygène des organes qui s'en nourrissent.

Causes et mécanisme de développement

Les raisons menant au dépôt de sels de calcium dans les parois vasculaires n'ont pas été scientifiquement établies. Cependant, il existe des preuves scientifiques que le métabolisme des lipides aggrave ce processus et en provoque la progression. Les autres facteurs qui aggravent l'évolution de la maladie comprennent:

  • pathologies endocriniennes;
  • décalage du pH sanguin;
  • augmentation de la concentration de calcium dans le sang;
  • la fermentopathie;
  • maladie rénale chronique;
  • le myélome;
  • maladies oncologiques;
  • manque de sulfate de chondroïtine;
  • l'hypervitaminose D;
  • hypomagnésémie.

Selon les causes du développement de la pathologie et les mécanismes pathologiques qui y conduisent, on distingue la calcination vasculaire primitive (idiopathique), métabolique (universelle), dystrophique et métastatique. Les causes et les mécanismes du développement de la pathologie ont une incidence sur les tactiques de traitement des patients.

La calcification idiopathique est le résultat de malformations congénitales des vaisseaux et du cœur. Le plus souvent, ces pathologies sont détectées dans la petite enfance, car elles présentent des symptômes prononcés.

La calcination métabolique se produit chez les personnes présentant une sensibilité génétique aux sels de calcium. La calcification des vaisseaux de la genèse métabolique a tendance à progresser rapidement et se poursuit par une clinique prononcée.

La calcification dystrophique est le type de calcification vasculaire le plus courant. Il survient en cas de dommages aux vaisseaux sanguins ou aux valves du cœur, par exemple lors de l’installation de valves artificielles.

La calcification métastatique se développe sur le fond du déséquilibre calcium-phosphore, qui peut être causé par des pathologies endocriniennes, une insuffisance rénale, une dyscalcémie, une hypomagnésémie, une hypervitaminose D et d'autres maladies.

Clinique et diagnostic

En pratique clinique, la calcification la plus courante:

  • aorte;
  • vaisseaux cérébraux;
  • artères coronaires;
  • cardiopathie valvulaire.

Le tableau clinique de la pathologie dépend de la localisation du vaisseau affecté par la calcification, ainsi que du degré de chevauchement de sa lumière.

Il y a trois degrés de rétrécissement de la lumière du vaisseau (légère, modérée, sévère), qui se manifestent par des signes cliniques de gravité variable.

Calcification aortique

La calcification aortique est une maladie liée à l’âge, raison pour laquelle elle survient le plus souvent à un âge avancé. Avec la défaite de l'aorte thoracique, les patients se plaignent de:

  • douleur à la poitrine qui augmente avec l'effort physique;
  • sensation de brûlure derrière le sternum irradiant au bras, au cou, au dos;
  • hypertension artérielle;
  • enroué.

Des symptômes similaires sont typiques non seulement pour la calcification aortique, mais également pour les maladies coronariennes ou l'angine de poitrine; par conséquent, des méthodes de diagnostic supplémentaires sont nécessaires pour établir ou confirmer le diagnostic.

La déposition de sels de calcium dans l'aorte abdominale s'accompagne de douleurs abdominales, qui s'aggravent après un repas, constituent une violation de la vidange intestinale, une perte de poids, un météore. Les patients masculins peuvent se plaindre d'un dysfonctionnement sexuel.

Calcification des vaisseaux cérébraux

La calcification des vaisseaux cérébraux est une pathologie vasculaire souvent détectable. En raison du dépôt de sels de calcium et de cholestérol dans les parois des vaisseaux cérébraux, des artères carotides et vertébrales, leur lumière est rétrécie. Le cerveau, qui est très sensible au manque d'oxygène, reçoit moins de sang par unité de temps que la normale. En conséquence, moins d'oxygène pénètre dans la moelle, ce qui affecte son fonctionnement.

Avec un chevauchement partiel de la lumière des vaisseaux cérébraux chez les patients présentant des symptômes neurologiques:

  • maux de tête;
  • des vertiges;
  • troubles de la mémoire;
  • trouble du mouvement;
  • déficience visuelle et auditive;
  • troubles moteurs et sensoriels;
  • perturbation de la conscience jusqu'à l'évanouissement.

Avec le chevauchement complet des vaisseaux cérébraux chez les patients, il se produit une violation grave de la circulation cérébrale: un accident vasculaire cérébral ischémique.

Calcification des artères coronaires

Le dépôt de calcifications dans les parois des artères coronaires du cœur entraîne l'apparition des symptômes d'une attaque d'angine de poitrine et d'une ischémie du muscle cardiaque. Dans les cas graves, un infarctus aigu du myocarde, une maladie potentiellement mortelle, peut se développer en raison de la calcification des artères coronaires du cœur.

Diagnostic de calcification

Pour détecter rapidement la calcification des parois vasculaires, il est nécessaire de procéder à des procédures de diagnostic supplémentaires, notamment:

  • analyse biochimique du sang (profil lipidique, taux de calcium, de phosphore et de magnésium);
  • Échographie Doppler des vaisseaux sanguins;
  • échocardiographie;
  • électrocardiographie;
  • angiographie de contraste;
  • imagerie par résonance magnétique.

Après avoir effectué un ensemble de méthodes de diagnostic (enquête, examen, palpation, auscultation, recherches supplémentaires), le cardiologue établit le diagnostic, détermine la cause de la calcification et prescrit un traitement complet.

Tactique de traitement

Le traitement de la calcification vasculaire peut être non médicamenteux, conservateur (médicamenteux) et opératoire (chirurgical). Dans certains cas, recourir à un traitement combiné.

Les méthodes non médicamenteuses pour le traitement de la calcification vasculaire incluent la diététique, la phytothérapie, la physiothérapie, la balnéothérapie et la climatothérapie. La principale méthode non médicamenteuse pour le traitement de la calcification est l'adhésion à un régime thérapeutique.

Le régime alimentaire des patients atteints de calcification vasculaire exclut du menu tous les produits qui causent des troubles du métabolisme lipidique: limiter la consommation de graisses animales, réduire l'apport calorique, éliminer les aliments gras et frits, réduire l'utilisation de sel et d'aliments salés.

Toutes les méthodes non pharmacologiques de traitement de la calcification ne peuvent être utilisées que dans le cadre d'un traitement complet. Par eux-mêmes, ils ne produiront pas d'effet et leur utilisation prolongée injustifiée ne fera qu'aggraver le processus pathologique.

La pharmacothérapie de la calcification de la paroi vasculaire prévoit la nomination de:

  • Statines (simvastatine, fluvastatine, atorvastatine) - médicaments ayant des effets anti-athérosclérotiques et hypolipidémiants;
  • Vasodilatateurs (Papaverine, Dibazol, Niacine) - agents qui dilatent les vaisseaux périphériques;
  • Inhibiteurs de l'ECA (Captopril, Enalapril, Lisinopril) - médicaments antihypertenseurs ayant des effets angioprotecteurs;
  • Les moyens d'améliorer la circulation cérébrale (Piracetam, Glycine, Cerebrolysin);
  • Antiagrégants (aspirine, dipyridamole, tiklopidina) - médicaments réduisant la viscosité du sang.

En cas d'inefficacité du traitement médicamenteux, ainsi que du traitement médicamenteux, un rétrécissement prononcé de la lumière vasculaire en raison de son chevauchement avec des calcinats est prescrit.

Pour la sténose vasculaire, les méthodes opératoires suivantes sont utilisées:

  • endartériectomie carotidienne;
  • angioplastie par ballonnet;
  • stenting de la zone resserrée;
  • manœuvres

Le choix de la méthode d’intervention chirurgicale dépend de la localisation du vaisseau affecté et du degré d’occlusion (rétrécissement). Un traitement médicamenteux doit être prescrit avant et après le traitement chirurgical: sans cela, l’effet de l’opération ne durera pas longtemps.

La détection rapide des signes de calcification de la paroi vasculaire vous permet de prescrire un traitement adéquat pour arrêter la progression de la pathologie. L'autotraitement de la maladie est dangereux pour les patients avec une perte de temps précieux et la survenue de complications dangereuses. Plus le diagnostic de calcification vasculaire est établi tôt, plus le traitement sera efficace.

Calcium dans les reins: causes, symptômes et traitement de la calcification rénale

Publié par admin dans Pour tout le monde le 23/12/2017 0 645 vues

Pourquoi les calcifications se forment-elles dans les reins: traitement et régime nécessaires?

Les reins sont un organe vulnérable susceptible à diverses infections, blessures et rhumes.

Par conséquent, il est nécessaire de surveiller en permanence leur état de santé et, en cas de problème, de suivre immédiatement un traitement.

Les reins excrètent dans l'urine tous les excès de substance, ce qui élimine les composés défavorables. La stabilité de leur travail est donc importante.

Les experts recommandent de subir périodiquement des tests de routine et une échographie des reins.

Lorsque les processus métaboliques sont perturbés, des sels de calcium - calcinats - se déposent dans le parenchyme rénal.

Ce sont les formations en forme de calcul les plus courantes, représentant des zones de tissu rénal nécrotique recouvertes d'un sédiment dense de sels de calcium.

Ils se forment dans la zone d'infiltration inflammatoire.

Le développement de calcifications se produit souvent avec des maladies concomitantes.

Les calculs rénaux peuvent être détectés chez les adultes et les nouveau-nés (indépendamment de l'âge et du sexe).

Les sels sont éliminés du corps avec l'urine. Lorsque les processus métaboliques sont altérés, les reins s'accumulent de manière indésirable.

composants se transformant en pierres sans traitement approprié.

Ils peuvent se présenter sous forme de calcifications - des dépôts de sels de calcium, qui se déposent sur les parois des reins, perturbent leur fonction.

Un grand nombre de facteurs peuvent déclencher une calcification du rein. Cela se manifeste par un dysfonctionnement du système urinaire ou de son inflammation.

Souvent, l'éducation est détectée chez les femmes pendant la grossesse, dans le placenta. La raison de leur apparition peut être transférée infections intra-utérines. De plus, la présence de dépôts peut indiquer une circulation déficiente du placenta.

En d'autres termes, les pierres signalent des processus indésirables ou un traitement de mauvaise qualité des maladies.

En cas d'accumulation massive de calcifications, il convient de procéder à un diagnostic qualitatif et de consulter un médecin pour la prise de mesures thérapeutiques.

Fondamentalement, les calcinats se développent dans l'inflammation des reins - glomérulonéphrite. Une pathologie similaire peut également survenir après

Tuberculose rénale récente ou non traitée.

Ce type de dépôts se forme en cas de tabulopathie, goiteline, cystinose, carence en vitamine D, insuffisance rénale, pyélonéphrite.

La calcification des reins est caractéristique des athlètes qui consomment des protéines en grande quantité.

Pour le traitement des maladies rénales, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode Galina Savina.

En même temps, il n’ya aucun symptôme de lésion rénale, et la pathologie peut être identifiée à la suite d’un examen médical et d’une échographie.

Une affection qui caractérise l'apparition de calcifications dans l'urine est appelée néphrocalcinose, qui est primaire et secondaire:

  1. Lorsque le développement et les maladies congénitales des organes urinaires sont altérés, lorsque les tubules sont atteints (tubulopathie), le calcium précipite dans la région des papilles et les processus de filtration se détériorent. Ce phénomène est appelé néphrocalcinose primaire. Il se caractérise par des dépôts de calcium dans la région proximale du néphron.
  2. Une néphrocalcinose secondaire se forme pendant la sclérose, la nécrose ischémique des tissus rénaux à la suite d'un processus tumoral ou d'une pathologie vasculaire. Parfois, il se manifeste par une intoxication par le mercure ou un excès de médicaments (dihaetics éthacrine et amphotéricine B). Dans ce cas, le calcium s'accumule dans toutes les parties du néphron.

La maladie peut être asymptomatique (si la calcification ne réduit pas la capacité de filtration des reins et qu'il n'y a pas d'obstruction de l'uretère).

Dans d'autres situations, les symptômes de la calcification du rein sont:

  • malaise général;
  • violation du tractus gastro-intestinal;
  • la constipation;
  • des démangeaisons;
  • douleur dans les articulations;
  • fatigue rapide;
  • des vertiges;
  • perte d'appétit et de sommeil.

Ces symptômes sont associés au blocage des calculs urinaires.

On peut également détecter dans l'urine de petites urates et du mucus. Une formation de grande taille peut obstruer la lumière dans l'uretère, provoquant une douleur intense et l'apparition de sang dans l'urine.

Avec un grand nombre de calcifications et une augmentation de leur taille, les symptômes suivants apparaissent:

  • miction abondante et fréquente;

Pour déterminer le dépôt de certains dépôts dans les reins, le médecin peut utiliser une radiographie.

Du fait que la consistance de la pierre est semblable à celle de l'os, une formation dense ressemblant à une pierre est clairement visible sur la radiographie.

Une étude plus détaillée peut être réalisée par résonance magnétique ou tomographie par ordinateur. Cela détermine les paramètres exacts et l'emplacement du calcinat.

Aux premiers stades, la biopsie par ponction est considérée comme une méthode de recherche efficace, car il n’est pas possible de détecter des modifications pathologiques à l’aide des rayons X et des ultrasons.

L'échographie des reins est généralement nécessaire pour détecter une maladie rénale associée.

Le médecin prescrit également des analyses de sang et d'urine pour déterminer la concentration de ce composant. Nécessite une étude de l'hormone parathyroïdienne et de la vitamine D.

Etude biochimique du sang et de l'urine, dans laquelle la présence de phosphore et de calcium, l'équilibre acido-basique, l'activité de la phosphatase alcaline et l'excrétion d'hydroxyproline avec l'urine sont détectés.

Calcifications IRM dans le parenchyme du rein droit

L'objectif principal du traitement est d'éliminer les facteurs qui provoquent la calcification du rein.

Les méthodes suivantes sont utilisées pour normaliser la quantité de calcium:

  • le citrate et le bicarbonate de sodium sont introduits;
  • en cas d'alcalose, du chlorure de sodium (ammonium) est prescrit (pour changer la balance en un milieu alcalin) et de l'aspartine de potassium (citrate) est introduite en cas d'acidose (pour transformer la balance en un milieu acide);
  • Vitamines B;
  • nourriture avec apport limité en ions calcium.

Le régime alimentaire pour les reins calcinés est primordial.

Pour réduire l'apport en calcium dans l'organisme, la consommation de graines de tournesol, de moutarde, de sésame est limitée.

Vous ne devriez pas non plus manger:

  • fromages à pâte dure et fondue;
  • halva;
  • Brynza;
  • les amandes;
  • lait concentré;
  • levure;
  • farine de blé et son;
  • noix et noix de muscade;
  • l'aneth;
  • le persil;
  • coquelicot;
  • les légumineuses;
  • le lait;
  • l'ail;
  • la farine d'avoine;

La puissance principale correspond à la table de traitement numéro 7 (pour réduire les composants d'extraction et accélérer l'élimination des toxines).

Le sel est exclu, la coriandre, la cannelle, l'acide citrique, le cumin sont ajoutés à l'alimentation.

Également pour l'élimination des sels, les mesures suivantes sont appliquées:

  • l'utilisation de diurétiques et d'herbes (mais le volume de liquide n'augmente pas);
  • l'utilisation d'anti-inflammatoires, car les sels excrétés provoquent une douleur irritant les muqueuses.

Il n'y a pas de principes de base pour la prévention de la calcification, car il y a de nombreuses raisons pour l'apparition du processus pathologique.

Mais les médecins conseillent d’effectuer un traitement rapide et complet des maladies inflammatoires et infectieuses.

Il est nécessaire de surveiller la nutrition, de consommer des produits de qualité et de contrôler la composition de l'eau de boisson. Vous devez également mener une vie active.

Le délai de récupération dépend du stade du processus pathologique.

Au début, la thérapie devient efficace, mais avec l'apparition de l'insuffisance et de la progression du rein, des complications graves peuvent se développer avec l'apparition de l'urémie, pouvant entraîner la mort sans intervention chirurgicale.

Dépôts de calcium dans les reins

Laisser un commentaire 15.813

Néphrocalcinose (calcifications dans les reins) - dépôts de sels de calcium dans les tissus rénaux. La maladie se développe sur le fond des désordres métaboliques, qui affectent habituellement le travail d'autres organes. Les processus pathologiques sont diffus et se développent principalement dans les zones ayant souffert de certaines infections. Le traitement vise à enrayer la cause fondamentale de la pathologie - la normalisation des processus métaboliques dans le corps.

Description de la pathologie

Les reins font partie des organes les plus vulnérables. Ils ne souffrent pas seulement de maladies rénales, ils sont constamment affectés par les conditions environnementales, les mauvaises habitudes, les maladies infectieuses et le rhume. La santé de ce corps doit être surveillée très attentivement et, si une pathologie est décelée, commencer immédiatement le traitement. Les reins sont un organe vital. Ils filtrent et éliminent les substances nocives présentes dans l'organisme, de sorte que les problèmes de fonctionnement de cet organe sont extrêmement dangereux pour l'homme.

Si les processus métaboliques du corps échouent, des calcinats (sels de calcium) se déposent dans le parenchyme hépatique. Ils ressemblent à des plaques de tissu mort recouvertes de sédiments de sels de calcium. En règle générale, de tels dépôts se forment dans des endroits qui ont été exposés aux effets négatifs d’une autre maladie. La calcification est typique non seulement des adultes, mais aussi des nouveau-nés. En même temps, le sexe n'a pas d'importance.

Classification

La calcification des reins est principalement classée dans:

  • primaire;
  • secondaire.
L'accumulation de sel dans les reins peut aussi être une pathologie congénitale, asymptomatique, avec la défaite de différentes parties de l'organe.

La néphrocalcinose primitive est la conséquence de maladies congénitales, de concentrations élevées de vitamine D dans le corps de l’enfant ou lorsqu’il entre dans des aliments complémentaires lorsque le lait est remplacé par du produit adulte. Les causes de la néphrocalcinose secondaire sont la nécrose ischémique des tissus rénaux, qui survient dans le contexte de certains médicaments, l’intoxication par intoxication au mercure, la survenue de tumeurs.

Il existe 2 types de calcification:

  • asymptomatique;
  • avec symptomatologie prononcée.

Il existe 3 types de néphrocalcinose:

  • corticale (sur fond de nécrose aiguë);
  • médullaire (suite du premier);
  • indépendant (problèmes de processus métaboliques).
Retour à la table des matières

Causes de la maladie

Causes de la néphrocalcinose primaire:

  • la substance est disponible en grande quantité (régime alimentaire, utilisation prophylactique de la vitamine D);
  • des problèmes avec le système musculo-squelettique lorsque les sels de calcium sont injectés dans le sang (par exemple, l'ostéoporose);
  • maladie rénale, dans laquelle les tubules rénaux, responsables de l'élimination des ions calcium dans l'urine, fonctionnent mal;
  • tumeurs malignes (avec libération de para-hormone);
  • problèmes d'hormones qui affectent l'excrétion de substances du corps;
  • la sarcoïdose;
  • problèmes de thyroïde.
L'accumulation de sels dans les reins provoque des maladies de la glande thyroïde, du système musculo-squelettique, du système circulatoire et d'autres.

La maladie secondaire se développe pour ces raisons:

  • nécrose des tissus rénaux;
  • problèmes de circulation sanguine dans la région rénale (par exemple, athérosclérose);
  • empoisonnement au mercure;
  • l'exposition;
  • utilisation de produits pharmaceutiques (par exemple, thiazidiques, phénacétine).
Retour à la table des matières

Comment se fait le dépôt de sels de calcium?

Dans le métabolisme impliquant le calcium, 3 composants sont impliqués:

  • la calcitonine;
  • l'hormone parathyroïdienne;
  • vitamine D.
La violation de la sécrétion d'hormone parathyroïdienne est la principale cause de calcification du rein.

Le calcium est dans les os. Si nécessaire, il est libéré dans le sang. La vitamine D est fournie en la consommant dans les aliments. De plus, le corps est capable de synthétiser cette substance dans la peau. Cela nécessite une exposition au soleil ou aux rayons ultraviolets. La calcitonine est une hormone produite par la glande thyroïde. Elle réduit la concentration d'une substance dans le sang, car elle nuit à la réabsorption, favorise l'excrétion d'un composant dans l'urine.

L'hormone parathyroïde sécrète des glandes parathyroïdes. La quantité d'hormone sécrétée dépend directement de la concentration de calcium dans le sang: plus elle est importante, moins l'hormone parathyroïdienne est synthétisée. C'est cette hormone qui affecte la calcification et, dans certaines conditions, provoque une néphrocalcinose. Moyens de développement de la calcification:

  • meilleure réabsorption dans les reins;
  • lessivage de la substance du tissu osseux;
  • augmentation de la production de vitamine D;
  • absorption intestinale intensive.
Retour à la table des matières

Kyste du rein, formé avec des calcinats

Lorsque, en raison de l'influence de certains facteurs sur les reins, commence un afflux croissant de calcium, la charge sur l'organe augmente. Au fil du temps, il cesse de faire face, pourquoi ne pas l'élimination complète se produit. La substance s'accumule dans le parenchyme hépatique. Lorsque la substance s’accumule trop dans le tissu épithélial, la mort des cellules commence et les dépôts pénètrent dans les tubules, les obstruant. Les calcifications provoquent la croissance du tissu conjonctif. Il y a un remplacement du parenchyme du corps, ce qui affecte sa fonctionnalité. Un kyste est formé. Les kystes contribuent au développement de processus inflammatoires et d’infections pouvant aboutir à une insuffisance rénale. La taille des kystes ne dépasse généralement pas 5 mm. Le kyste provoque éventuellement une néphrosclérose ou une insuffisance de poix.

Symptômes de calcification dans le rein

Si les calcifications ne provoquent pas une diminution de la capacité de filtration de l'organe et que l'obstruction de l'uretère ne se développe pas, la maladie est asymptomatique. Toutes les autres variantes du développement de la maladie sont accompagnées de signes prononcés. Symptômes de calcification, qui s'accompagne d'un blocage des calculs des voies biliaires:

  • panne;
  • se sentir mal;
  • avoir le vertige;
  • le désir de manger est perdu;
  • difficulté à dormir;
  • des démangeaisons;
  • douleurs articulaires;
  • la présence de mucus dans l'urine;
  • problèmes de fonctionnement du tractus gastro-intestinal.

Si les calcifications dans les reins de grandes tailles ou avec un grand nombre de calcifications développent les signes suivants:

  • douleur dans le bas du dos;
  • constamment soif;
  • couleur jaune de la peau (surtout chez les enfants);
  • veulent souvent aller aux toilettes;
  • la quantité d'urine est augmentée;
  • gonflement des bras et des jambes;
  • la mauvaise haleine s'aggrave (sent l'acétone);
  • haute pression.
Retour à la table des matières

Quels sont dangereux?

Le calcium dans les reins est dangereux car il peut perturber le fonctionnement du corps. La néphrocalcinose en elle-même n'est pas dangereuse pour la santé ou la vie du patient. Le problème est que la calcification provoque des problèmes dans le travail des reins, mais aussi des organes urinaires. Ils peuvent migrer et être détectés dans la vessie. L'équilibre eau-sel en souffre également. Les calcifications multiples sont souvent le signe qu'une tumeur maligne est apparue dans le corps (rarement bénigne). Une calcification unique accompagne rarement les processus oncologiques.

Diagnostics

La calcification rénale est facilement diagnostiquée par des tests de laboratoire sur les urines. Par conséquent, après la collecte de l'anamnèse, la familiarisation avec les symptômes, l'examen visuel et la palpation de la cavité abdominale, toujours effectuer une analyse d'urine complète, ainsi qu'une numération globulaire biochimique et complète. En outre, une étude de la concentration en hormone parathyroïdienne et en vitamine D. Pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire de réaliser un diagnostic instrumental.

Méthodes de recherche instrumentales

Pour le diagnostic de la néphrocalcinose, des méthodes instrumentales sont utilisées:

  • diagnostic échographique du rein;
  • radiographie générale des deux lobes de l'organe;
  • IRM
  • biopsie;
  • CT

L'examen radiographique permet de visualiser les calcifications en raison de leur structure (semblable à celle de l'os), ce qui les rend nettement visibles sur l'arrière-plan du parenchyme rénal. Pour un examen plus détaillé utilisant la tomodensitométrie ou l'IRM. L'utilisation de l'échographie n'est pas toujours efficace. Les kystes et les calculs peuvent être visualisés dans les reins droit, gauche ou les deux. Les formations hyperéchogènes de petite taille passent souvent inaperçues. Cette méthode permet de voir d'autres pathologies de l'organe. Si ces méthodes ne permettent pas de déterminer le diagnostic final, une biopsie du tissu rénal est réalisée. Le diagnostic différentiel est réalisé avec un rein spongieux médullaire, une hyperparathyroïdie, une nécrose aiguë.

Traitement et prévention

Il est nécessaire de traiter un adulte et un enfant exactement de la même manière. Le traitement de la maladie dépend des symptômes, de l'étendue de la lésion et du stade. Le traitement vise principalement à réduire la concentration de calcium dans le sang, à l’origine des premiers signes de pathologie. Dans la première phase de la néphrocalcinose, la pathologie peut ne pas être traitée. Suffisamment pour suivre le bon régime et modifier son mode de vie. Si la maladie est associée à des troubles du tractus gastro-intestinal ou du système endocrinien, il est impératif de consulter un gastro-entérologue et un endocrinologue. Les dépôts nécessitent généralement un traitement médical, parfois une hémodialyse (lorsque la fonction rénale est gravement altérée).

Régime alimentaire

La nutrition pour les calcifications rénales est basée sur la réduction de la vitamine D provenant des aliments. Par conséquent, les médecins interdisent catégoriquement de manger des produits laitiers, des graines de tournesol, du chou, du sésame, du halva, des amandes, de l'ail, de l'aneth, des noix, des légumineuses, de la farine de blé et du pain noir Parallèlement, il est recommandé de manger des aliments contenant beaucoup de magnésium. Le régime est basé sur la table de traitement numéro 7.

Changement de mode de vie

Les médecins recommandent de faire de la thérapie physique et mener une vie active. Cela contribue à l'écoulement de l'urine, ce qui réduira la concentration de la substance dangereuse. Pendant le traitement devrait limiter le travail dans les industries dangereuses. Les médecins déconseillent vivement de travailler dans l'atelier car plusieurs substances toxiques peuvent souvent aggraver le problème.

Drogues

Le traitement de la néphrocalcinose doit souvent être traité avec des médicaments. Les préparations pharmaceutiques suivantes sont utilisées dans le calcinat ou le kyste:

  • citrate de sodium et bicarbonate de sodium (pour éliminer les substances dangereuses);
  • chlorure de sodium (pour la normalisation d'un environnement alcalin);
  • citrate de potassium (pour la normalisation de l'environnement acide);
  • vitamine B.
Retour à la table des matières

Prévention

Aujourd'hui, les mesures prophylactiques pour la calcification et ses symptômes ne sont pas dérivés pour la maladie, car il y a trop de causes. Il est recommandé de traiter rapidement les pathologies des reins et les maladies pouvant entraîner des troubles métaboliques. Il devrait surveiller la nutrition. Il doit être équilibré, tous les produits sont utiles avec modération. Il est nécessaire de surveiller la qualité de l'eau potable. Il est recommandé de mener une vie saine et active.

De Plus, Lisez Les Navires

Médicaments pour le traitement des vaisseaux cérébraux: 8 médicaments en comprimés et gélules

Dans cet article, vous apprendrez quelles préparations des vaisseaux cérébraux sont utilisées en pratique clinique.

Qu'est-ce qu'une augmentation de la RSE dans le sang?

La vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR) est un indicateur toujours important pour le diagnostic de l'organisme. La définition de l'ESR est activement utilisée pour le diagnostic des adultes et des enfants.

La veine du bras est cassée.

J'entends souvent des gens que je connais - la veine de mon bras a éclaté, ils ne voulaient pas d'une blessure. Qu'est-ce que c'est, comment traiter et d'autres problèmes qui roulent dans une vague.

Que montre une échographie du cou et comment s'y préparer?

Dans le corps humain, le cou occupe une place importante. C'est le lien entre le corps et la tête, les artères vitales le traversent. Dans le cou se trouvent le pharynx, le larynx, la trachée et le début de l'œsophage.

Violation de la circulation cérébrale

Violation de la circulation cérébrale - processus pathologique qui entraîne une obstruction de la circulation sanguine dans les vaisseaux cérébraux. Une telle violation est lourde de conséquences, pas une exception - une issue fatale.

Thromboembolie de l'artère pulmonaire

L'embolie pulmonaire (version abrégée - embolie pulmonaire) est une affection pathologique dans laquelle des caillots sanguins bouchent les branches de l'artère pulmonaire de façon dramatique.