La paralysie, résultant de la mort des cellules du cerveau lors d'un accident vasculaire cérébral, peut toucher différentes parties du corps. En même temps, il y a une perte des fonctions motrices de ce côté du corps, qui est opposé à l'hémisphère cérébral touché. Le traitement du problème est assez long et nécessite une approche individuelle, en fonction de la complexité de la paralysie.

Types de paralysie

La paralysie peut se manifester de différentes manières, en fonction de la localisation de la lésion. La paralysie après un AVC est classée en fonction du nombre de membres affectés, du niveau de lésion du neurone moteur et d'autres facteurs.

Lorsqu'une personne se voit refuser un membre, la paralysie est appelée en fonction du nombre de membres affectés.

  • Monoplégie - affecte un membre du côté droit ou gauche.
  • Paraplégie - la défaite de deux membres du même type, par exemple, seulement les jambes ou seulement les mains.
  • Triplegia - la défaite des trois membres.
  • Tétraplégie - quatre membres affectés.

Selon la localisation de la lésion cérébrale, il existe deux types de paralysie:

  • central (spastique) - se produit en raison de la mort cellulaire ou d'une inflammation de la voie corticale-spinale, et la fonction motrice est affectée;
  • périphérique (lent) - est appelé en cas de violations du motoneurone périphérique, et en même temps les réflexes et la sensibilité disparaissent dans les parties du corps touchées, une hypotension musculaire peut être observée.

Causes de la paralysie

Accident vasculaire cérébral - la mort de cellules cérébrales due à une thrombose ou une hémorragie cérébrale. Le degré de paralysie après un AVC est déterminé par la localisation des troubles et la taille du tissu cérébral endommagé. La rapidité de l'assistance à la victime immédiatement après un accident vasculaire cérébral est également importante.

Le système nerveux, partiellement détruit par un AVC, est étroitement lié à tout le corps et est responsable du travail des muscles, des articulations et des organes. Un hémisphère du cerveau contrôle les fonctions motrices du côté opposé du corps et, avec la mort cellulaire dans l'un des hémisphères, une paralysie partielle ou totale peut survenir.

Symptômes de paralysie

L'un des symptômes les plus visibles et les plus compréhensibles de la paralysie est la perte de réflexes, le manque de sensibilité des bras ou des jambes. Le patient peut ne pas sentir les membres. En outre, la paralysie peut avoir les symptômes suivants:

  • frissonnant;
  • les bras ou les jambes ne peuvent pas effectuer de mouvements prédéterminés, par exemple, tenir à un angle de 90 ° pendant 10 secondes;
  • pas de douleur;
  • troubles de la parole;
  • senti la léthargie dans les muscles;
  • un ou plusieurs membres deviennent engourdis.

Attention! L'apparition de tels signes est une raison pour appeler d'urgence une ambulance. Il ne faut pas oublier que l'aide rapide des agents de santé permettra de commencer le traitement et d'en réduire la durée.

Paralysie du côté gauche après un accident vasculaire cérébral

La mort des cellules du cerveau droit peut entraîner une paralysie du côté gauche du corps. Le gyrus central antérieur est une partie du cortex responsable de l'activité motrice. Ce sont des violations de son intégrité qui entraînent des problèmes de membres, y compris une paralysie du côté gauche.

Selon les statistiques, la paralysie du côté gauche du corps est chargée d'un traitement plus long que la paralysie du côté droit. Dans ce cas, le patient ne sent pas ses membres gauches, ne peut pas estimer leur taille et effectuer des mouvements simples. En outre, la vision dans l'œil gauche peut être refusée et la perception auditive pose des problèmes. Cela est dû au fait que dans l'hémisphère droit, il existe de nombreux centres responsables de diverses fonctions du corps.

C'est important! Le pronostic de la paralysie gauche dépend de la rapidité du traitement initié.

Paralysie du côté droit après un accident vasculaire cérébral

Ce type de paralysie se produit plus souvent que le côté gauche, mais il est également plus facile à tolérer pour les patients. Le traitement de cette paralysie prend moins de temps et les médecins donnent un pronostic plus favorable. Cela est dû au fait qu'il y a moins d'organes vitaux du côté droit du corps (en particulier du cœur, situé du côté gauche de la poitrine).

Le plus souvent, la paralysie du côté droit est accompagnée de problèmes d'élocution et d'expressions faciales - ce symptôme permet aux médecins de poser rapidement un diagnostic. Un traitement précoce vous permettra de vous débarrasser de la paralysie dans les six mois, mais ces périodes diffèrent pour chaque cas individuellement. La réhabilitation dépend de la taille de la zone touchée.

Peut-on guérir de la paralysie?

La question "la paralysie après un accident vasculaire cérébral passe ou reste pour toujours?" Impossible d'obtenir une réponse précise. En définitive, les méthodes de traitement modernes permettent à de nombreux patients de récupérer en 6 à 12 mois. Toutefois, en cas de lésion cérébrale grave, la paralysie peut devenir permanente.

Tout comme le cerveau est connecté à la périphérie, la périphérie affecte les hémisphères. Par conséquent, les scientifiques développent depuis longtemps une méthode de traitement de la paralysie en affectant les cellules cérébrales endommagées par les méthodes suivantes:

  • massages;
  • acupuncture;
  • physiothérapie;
  • diverses méthodes de médecine traditionnelle.

La prise de médicaments, combinée à d’autres méthodes de rééducation, permet d’accélérer le processus de guérison. Il est très important que le patient abandonne ses mauvaises habitudes, mange bien et reçoive un bon soutien psychologique de la part de parents et d’amis.

Le patient est situé à l'hôpital, où il est surveillé en permanence par des agents médicaux. Dès que l'état se stabilise et commence à s'améliorer, le patient est renvoyé chez lui pour traitement ou dans des sanatoriums spéciaux.

Traitement médicamenteux

Un traitement médicamenteux est prescrit pour chaque cas individuellement. Au tout début de la rééducation, les médicaments peuvent être injectés avec des injecteurs et des compte-gouttes, puis sous forme de comprimés.

Ces médicaments peuvent être hémostatiques, neurostimulateurs, neuroprotecteurs, médicaments qui améliorent la puissance du tissu nerveux et conduisent les impulsions. En outre, les médecins prescrivent des injections de vitamine B1. Pour la normalisation de la pression artérielle, des médicaments antihypertenseurs sont prescrits.

Nourriture diététique

Après un accident vasculaire cérébral, le patient paralysé doit surveiller son alimentation. La première étape consiste à renoncer à l'alcool et au tabac.

Pour éviter l'épaississement du sang, vous devez exclure du régime des plats à base de pomme de terre - il contient de l'amidon, qui contribue à la concentration. Assurez-vous de renoncer aux aliments trop gras. Il est interdit d'utiliser:

  • viande grasse;
  • les fromages;
  • des bonbons;
  • beurre et produits qui en contiennent;
  • la margarine.

Les graisses que le corps reçoit habituellement de ces aliments peuvent être reconstituées en mangeant du poisson.

Vous pouvez vous protéger des pointes de pression en refusant le café et le thé, en les remplaçant par des compotes et des jus de fruits frais.

Méthodes de médecine traditionnelle

L'aide Quelle que soit la fiabilité des méthodes traditionnelles de traitement de la paralysie, il est bon de rappeler que, sans consulter un spécialiste, il n’est pas nécessaire de recourir à elles. Elles peuvent non seulement retarder la guérison, mais aussi aggraver la situation.

Un grand nombre de fruits, qui donne la nature, peuvent être utilisés pour le traitement de la paralysie par des méthodes traditionnelles. Considérez plusieurs options.

  1. Broyer les petits pois en poudre, prendre 1 c. 3 fois par jour avant les repas. La farine de pois aide à améliorer la nutrition des cellules du cortex cérébral.
  2. Faites cuire une infusion de proportions égales de racines de valériane, d'herbes d'origan, de gui et d'achillée millefeuille. Les patients atteints de paralysie après un AVC sont invités à boire environ 3 cuillères à café par jour, divisées en 3 doses, chacune avant le repas.
  3. Exigez 100 grammes de sauge dans 200 ml d’eau pendant au moins 8 heures. Mangez après avoir mangé 1 c. Vous pouvez boire du lait ou de la compote de fruits.
  4. 1 cuillère à café racines de pivoine sèches infuser dans 3 tasses d'eau bouillante. Insister et forcer. Prendre 1 cuillère à soupe. l trois fois par jour peu de temps avant les repas.
  5. Préparer une infusion de jeunes noix sur du kérosène. Prendre 10 fruits et tordre dans un hachoir à viande. Le mélange obtenu verse trois verres de kérosène purifié. Il est nécessaire d'insister au moins un mois et demi ou dans un endroit sombre et frais pendant environ deux semaines. La teinture est filtrée à l'aide d'une gaze.

Si le patient souhaite être traité par des méthodes traditionnelles, il est préférable de préciser le plus approprié chez le médecin - seul le médecin pourra donner des conseils pratiques en fonction de l'âge du patient, du degré de lésion cérébrale et de la dynamique du traitement.

Massages

Le but principal du massage pour la paralysie est le développement des muscles, l'amélioration de la circulation sanguine. Ce dernier est très utile, car le sang est saturé en oxygène et empêche l’apparition de caillots sanguins. Il est conseillé d'assister à la procédure de massages tous les jours et de les combiner avec des frottements et des compresses.

Lorsque vous effectuez des massages, vous pouvez appliquer la crème, qui comprend des plantes médicinales.

Le massage devrait être un spécialiste qualifié, et le meilleur de tous - de confier cette procédure à des professionnels des centres de rééducation. Les personnels médicaux de ces établissements luttent depuis longtemps contre la paralysie et connaissent les principaux moyens d’affecter le cerveau en massant les membres.

Les escarres avec la paralysie

Une des conséquences désagréables de la paralysie sont les escarres. Il s’agit de la mort des tissus mous due à des troubles circulatoires dus à:

  • long séjour dans une position;
  • pression continue sur certaines zones de la peau, en particulier dans les endroits où elle adhère aux saillies cutanées;
  • manque d'hygiène.

Pensez à prévenir l'apparition d'escarres devrait être immédiatement. Si une personne paralysée ne peut pas changer de position de manière indépendante, elle a besoin d'aide pour cela. Une fois toutes les 3-4 heures, il est nécessaire de changer de position - allumez l'un ou l'autre côté, plantez. De plus, veillez à respecter les règles d'hygiène: une humidité excessive ou un dessèchement excessif de la peau sont inacceptables. Il est également souhaitable de nourrir le patient avec des aliments contenant des protéines.

Rééducation après une paralysie

Les mesures de rééducation dépendent directement des capacités motrices du patient. Le traitement est effectué selon des programmes individuels, dont la déviation est hautement indésirable.

L’efficacité des méthodes de réadaptation dépend directement de l’ensemble des mesures assignées au début de la période de relèvement. En fonction de la dynamique reçue, les médecins corrigent les mesures, en modifiant les exercices physiques, les types de procédures de physiothérapie et la régularité des massages.

Un facteur important dans les activités de réadaptation devrait être la prévention des désordres d'organes - le patient devrait être aidé par les proches.

Toute la période de rééducation est divisée en périodes précoce, intermédiaire et tardive.

Au début, il est nécessaire de stabiliser les fonctions vitales de base et de placer le patient en position verticale. Dans le même temps, les exercices actifs sont très importants - flexion et extension des membres, des doigts et développement des réflexes moteurs.

La période intermédiaire devrait être caractérisée par la fixation des principales fonctions motrices, rétablies au début de la période.

À la fin de la période, les derniers obstacles à la guérison sont éliminés - contractures articulaires et syndrome spastique.

Les méthodes de récupération correctes pour chaque période sont prescrites par un médecin ou une équipe de médecins en sanatorium de rééducation.

Prévention des rechutes

Les mesures préventives comprennent les suivantes:

  • traitement rapide des maladies, notamment infectieuses;
  • respect d'un mode de vie sain, éviter l'alcool et le tabagisme;
  • accès rapide à des médecins en cas de maladie ou d’autres problèmes;
  • contrôle de la pression artérielle.

La paralysie récurrente est une maladie qui nécessite une attention accrue du patient. Pour sa prévention, il est important de ne pas arrêter l'exercice, en le transformant en exercices du matin.

En outre, la prévention de la récurrence de la paralysie sera la prévention des maladies qui l'ont provoquée, dans ce cas, la rechute d'un accident vasculaire cérébral. Pour cela, vous avez besoin de:

  • suivre un régime en refusant la viande fumée, les légumes marinés, en réduisant la quantité de beurre comestible, de viande grasse et d'œufs consommés;
  • réduire l'apport calorique;
  • exercice physique, comme la natation, le jogging, le cyclisme;
  • utilisation en temps opportun de médicaments, en particulier en cas d'hypertension.

Prévisions

Chaque cas de paralysie est unique et les prévisions dépendent du degré de lésion cérébrale, ainsi que du temps écoulé entre le début d'un accident vasculaire cérébral et les premiers secours. Les prévisions pour une lésion dans l'hémisphère gauche sont toujours plus favorables que pour les dommages cellulaires dans le droit, mais tout dépend du degré de dommage.

En conclusion, il convient de noter qu'un problème tel que la paralysie est plutôt compliqué à la fois pour le patient et pour ses proches. Par conséquent, lors de la convalescence, non seulement les méthodes prescrites par le médecin sont importantes, mais également un soutien psychologique. Aider les membres de la famille en phase de rééducation, leur capacité à prendre des médicaments, leur régime alimentaire et d’autres aspects du traitement aideront le patient à se lever plus rapidement que les tentatives de guérison indépendantes. Une visite dans les centres de rééducation, où le personnel médical vous aidera à vous lever beaucoup plus rapidement, sera également utile.

Traitement des patients atteints d'hémiparésie gauche après un AVC

Les conséquences les plus fréquentes d'un accident vasculaire cérébral sont les troubles du mouvement. Le volume et la zone de dommage dépendent de la localisation de la catastrophe vasculaire. La paralysie et la parésie réduisent la qualité de la vie et deviennent un obstacle sérieux à la mise en œuvre des actions de la vie quotidienne. Des troubles du mouvement persistants entraînent une invalidité.

Rééducation du patient atteint d'hémiparésie gauche

Le pronostic dépend des capacités du corps du patient (âge, comorbidités), ainsi que de la gravité de l’accident vasculaire cérébral (nombre de neurones morts; nombre de cellules encore capables de régénération; localisation de la lésion). La récupération n'est pas toujours possible. Cependant, un traitement sans délai augmente les chances de retrouver des capacités perdues.

En bref sur la physiologie du mouvement

Une personne accomplit des actions conscientes en raison du fonctionnement de neurones qui forment un chemin pyramidal par lequel le signal du cortex cérébral est transmis aux muscles des extrémités. Trois types de neurones sont impliqués dans la transmission de l'influx nerveux. Les motoneurones centraux sont situés dans le gyrus précentral des hémisphères cérébraux. Leurs processus sont dirigés vers les noyaux des nerfs crâniens, participant à l'innervation des muscles mimiques, et dans la moelle épinière par le biais des structures réunies par le concept du tronc cérébral. Grâce au système de neurones intercalaires, l'impulsion se propage aux motoneurones périphériques situés dans les cornes antérieures de la moelle épinière. Et leurs processus le transmettent directement aux muscles squelettiques.

La plupart des fibres nerveuses qui composent le chemin pyramidal, au niveau de la médulla oblongate, vont du côté opposé. Par conséquent, il s'avère que le gyrus précentral gauche est responsable des mouvements de la moitié droite du corps et de la droite - la gauche.

Comment se produisent les troubles du mouvement?

La paralysie peut survenir avec la défaite du chemin pyramidal à n'importe quel niveau. Il existe des troubles du mouvement périphériques et centraux. Les premiers sont dus à la destruction des fibres nerveuses de la moelle épinière et des nerfs périphériques. La paralysie centrale se développe en raison de dommages aux neurones du cortex cérébral, ainsi que de leurs processus traversant le tronc cérébral.

L'AVC est la principale cause de paralysie de type central.

En cas d'accident vasculaire cérébral, les neurones du gyrus précentral sont affectés. C'est pourquoi la paralysie après un AVC est appelée centrale.

Terminologie

Ces concepts sont importants à connaître et à distinguer pour comprendre la pathologie décrite:

  • Plegia (paralysie) - l'absence totale de mobilité dans le membre affecté.
  • La parésie est un affaiblissement du mouvement, parfois important.
  • Hémiparésie (hémiplégie) - développement de troubles du mouvement d'un côté du corps.

Caractéristiques des symptômes d'un accident vasculaire cérébral du côté droit

Avec cette forme d'accident vasculaire cérébral, la lésion est localisée dans la moitié droite du cerveau, les corps des motoneurones centraux ou leurs processus formant le tractus pyramidal sont détruits. La cause du dommage peut être une hémorragie ou la survenue d'une obstruction du flux sanguin. Le résultat est un site de nécrose, violant l'intégrité des voies nerveuses. L'impulsion de transmission est sérieusement affectée ou devient impossible.

Après un accident vasculaire cérébral qui a frappé l'hémisphère droit du cerveau, il ne s'est jamais produit de troubles de la parole, car les centres qui contrôlent cette fonction sont situés à gauche. Et il y a un inconvénient, car la probabilité d'un diagnostic tardif d'accident vasculaire cérébral est grande (après tout, les troubles de la parole sont généralement les premiers symptômes et les plus remarquables).

Zones de spécialisation des hémisphères gauche et droit du cerveau

La défaite du côté droit du cerveau s'accompagne de l'apparition de troubles du mouvement et d'une perte de sensibilité de la moitié gauche du corps. Souffrir du bras et / ou de la jambe gauche. Souvent, les muscles mimiques du côté gauche du visage sont affectés. Cliniquement, cela se manifeste par l’omission de l’angle de la bouche à gauche. Il convient également de noter l'incapacité de cette partie à participer aux expressions faciales.

L'hémisphère droit est responsable de la pensée figurative, de la créativité, de l'intuition et de la capacité de résoudre plusieurs problèmes simultanément; régule les émotions et l'imagination. Par conséquent, après un accident vasculaire cérébral, des manifestations telles que l’absence de conscience, la dépression, l’anxiété, une agression non motivée, un comportement inadéquat apparaissent (pour cette raison, en passant, le traitement ne doit pas être effectué sans la participation d’un psychothérapeute). Un accident vasculaire cérébral du côté droit se caractérise également par une déficience auditive et une perte de champ visuel.

Après un accident vasculaire cérébral dans l'hémisphère droit, des troubles du mouvement apparaissent du côté gauche.

Caractéristiques du traitement de l'AVC avec hémiparésie gauche (hémiplégie)

Le traitement de l'AVC est constitué de mesures générales et de méthodes spécifiques de traitement de l'AVC lui-même, en fonction de sa nature.

Le traitement comprend les principes de base appliqués à toutes les formes d'accident vasculaire cérébral:

  • Thérapie indifférenciée (de base). Ce traitement implique la correction des fonctions vitales (respiration et rythme cardiaque), l'élimination des symptômes individuels (convulsions, vomissements), la stabilisation de la pression, la neuroprotection.
  • Traitement spécifique. Ses caractéristiques sont dues au type d'accident vasculaire cérébral. Ainsi, l'hémorragie est appliquée aux médicaments hémostatiques, ce qui signifie que renforcer la paroi vasculaire, ainsi que des médicaments pour prévenir l'ischémie secondaire. En cas d’infarctus cérébral, le traitement antiplaquettaire et la thrombolyse revêtent une grande importance.

Dans cet article, nous examinons de plus près le traitement des troubles du mouvement, en particulier l'hémiparésie du côté gauche.

Correction des troubles du mouvement

Le traitement en cas de paralysie du côté gauche du corps après un accident vasculaire cérébral comprend la thérapie physique, les massages et la physiothérapie. Commencez à effectuer ces activités le plus tôt possible. Bien sûr, en tenant compte de l'état du patient.

Dans les premiers jours après un AVC, le repos au lit est nécessaire. Il est important de prendre des mesures pour prévenir les escarres et la stagnation des vaisseaux des membres paralysés. Le patient ne doit pas rester dans la même position pendant longtemps. Il est important qu'il repose non seulement sur le côté sain, mais aussi sur le côté paralysé. Les membres affectés doivent être placés dans la bonne position. Ceci est fait pour empêcher la compression des vaisseaux sanguins et des nerfs, ainsi que pour prévenir le développement de contractures. La paralysie centrale est caractérisée par une hypertonicité des muscles, qui doivent être traités, sinon le pronostic pour le retour des fonctions motrices sera défavorable.

  • Allongé sur le dos La main gauche est prise à part, sans plis, les doigts écartés. La position de la jambe gauche est différente: le membre est légèrement plié au genou, le pied par rapport à la jambe est à angle droit.
  • En bonne santé. Le bras est plié aux articulations du coude et de l'épaule et la jambe est pliée à la hanche et au genou. Les oreillers sont sous les membres.

Donner au patient une position spéciale au lit

  • Du côté de la paralysie. La position de la main gauche: tendue vers l'avant, étendue. La jambe gauche est légèrement pliée au genou.

La position correcte du patient au lit doit être constamment surveillée et modifiée toutes les 2 heures.

En cas de spasticité grave, un traitement par relaxants musculaires est prescrit (Mydocalm, Sirdalud, toxine botulique).

La paralysie du côté gauche est également corrigée à l'aide de la thérapie par l'exercice et du massage. Vous devriez commencer par la gymnastique passive, lorsque tous les mouvements sont effectués non pas par le patient, mais par l'instructeur. Plus tard, lorsque le patient reviendra sur l’opportunité de bouger, vous devrez le stimuler pour qu’il effectue des exercices indépendants.

Le traitement de la paralysie du côté gauche du corps après un accident vasculaire cérébral implique que le patient se familiarise avec les techniques de mouvement et d’auto-soins. Commencez généralement progressivement. On commence par apprendre au patient à s'asseoir dans son lit, puis à se lever et ensuite seulement à marcher.

La restauration du mouvement des membres du côté gauche est inégale. La motricité fine est difficile à récupérer et il n'est pas toujours possible d'obtenir le même volume et la même dextérité des mouvements. Après un accident vasculaire cérébral, il est nécessaire que le patient fasse des exercices spéciaux avec la main gauche: collecte de mosaïques, énigmes; doigts petits objets.

Simulateur sensomoteur pour la rééducation après un accident vasculaire cérébral

Le massage est un autre élément important sans lequel le traitement des effets d'un AVC serait inefficace. Il vous permet d'améliorer le flux sanguin dans les membres paralysés et de réduire le tonus musculaire, ce qui est très important pour la prévention des contractures.

Les principales méthodes de traitement de la paralysie ou de la parésie sont la thérapie physique, le massage, la physiothérapie (thérapie magnétique, ozokérite, électrophorèse, stimulation électrique, biomécanique).

Perspectives de traitement

Il n'est pas toujours possible d'éliminer les effets d'un accident vasculaire cérébral. Le patient doit comprendre que toutes les violations ne peuvent pas être corrigées. Mais ce n'est pas une raison pour abandonner. Les activités de rééducation doivent être prises au sérieux. Un démarrage précoce et une approche intégrée permettent de restaurer les fonctions perdues, si pas complètement, puis partiellement. En cas de violations persistantes, les mesures prises faciliteront le processus d'adaptation.

Paralysie après AVC: comment restaurer la fonction du côté gauche du corps?

Depuis l'Antiquité, l'homme connaissait une condition douloureuse, qui était comparée à un "tonnerre sorti d'un ciel dégagé". À différents moments, on l'appelait différemment: choc, apoplexie et maintenant - accident vasculaire cérébral.

Un accident vasculaire cérébral est un trouble aigu de la circulation sanguine cérébrale, qui s'accompagne de conséquences du système nerveux central.

Elle est causée par l'étouffement d'un vaisseau avec un bouchon de cholestérol, une embole ou un thrombus. Ce type s'appelle ischémique. Un autre mécanisme d'accident vasculaire cérébral est la rupture artérielle (accident vasculaire cérébral hémorragique).

Le tissu nerveux est très sensible au manque d'oxygène et de glucose que lui fournit le sang. Par conséquent, dans de telles conditions, la mort d'une partie des cellules est inévitable. Cela entraîne les conséquences typiques d'un accident vasculaire cérébral: paralysie du côté gauche ou droit du corps, troubles de la vision, de l'ouïe, de l'équilibre, de la motilité, de la parole et de la conscience.

Une personne vivant en Russie - un pays qui se classe au deuxième rang en ce qui concerne l'incidence d'un accident vasculaire cérébral - doit au moins connaître les principes élémentaires de prévention et de traitement des conséquences de cette urgence.

Une telle connaissance peut être utile pour sauver la vie d'un parent, d'un ami ou même simplement d'un inconnu. Un accident vasculaire cérébral survient soudainement et n’épargne personne - il se produit aussi bien chez les jeunes que chez les personnes âgées. Chaque cinquième qui devient sa victime a un âge de 40 ans.

Cette information devrait également appartenir aux parents du patient qui a eu cette maladie. Malheureusement, en Russie, les fonds budgétaires alloués à la réadaptation et à l'adaptation de tels patients sont bien moins importants que dans les pays développés (aux États-Unis, 15 à 20 milliards de dollars sont dépensés chaque année pour cela). Dans ces conditions, la responsabilité du rétablissement des fonctions perdues du patient repose également sur les épaules de ses proches.

La cause la plus fréquente d'invalidité après un AVC est la paralysie unilatérale, qui touche la moitié gauche ou droite du corps. Cette complication survient chez au moins un tiers des patients victimes d'un AVC.

Sous le concept de "paralysie unilatérale" devrait être considéré 2 types de violation des mouvements du corps:

  • L'hémiparésie est une paralysie incomplète d'un côté, qui maintient la possibilité d'un faible mouvement des membres, mais elle est considérablement affaiblie.
  • L'hémiplégie est une paralysie complète d'un côté sans possibilité de mouvement.

Dans la terminologie médicale, il est plus correct d'utiliser le mot «paralysie» uniquement pour désigner une hémiplégie. Toutefois, par commodité, ce terme désigne souvent les deux types de troubles moteurs.

Le pronostic est plus favorable pour les patients atteints d'hémiparésie, car ils sont réhabilités plus rapidement et le pourcentage de récupération de leurs mouvements est plus élevé. Toutefois, les patients atteints de paralysie complète ont la possibilité de se rétablir s’ils sont bien adaptés au traitement et à la réadaptation.

Pourquoi y a-t-il des troubles dans la partie gauche du corps?

Les hémisphères contrôlent les mouvements du côté opposé: par exemple, l'hémisphère droit contrôle le côté gauche et inversement. En effet, les voies nerveuses descendantes du cortex des hémisphères se croisent. En cas de violation aiguë de la circulation sanguine dans l'hémisphère du cerveau, une partie des cellules responsable du mouvement meurt. En conséquence, l’un des côtés du corps est complètement ou partiellement paralysé.

Le plus souvent, la paralysie du côté gauche se produit lors d'un AVC hémorragique, lorsqu'une rupture survient dans l'une des branches de l'artère carotide interne droite. Avec l'artère vertébrale droite, ils constituent le principal réservoir de sang dans l'hémisphère droit.

Le côté gauche du corps peut être paralysé après un AVC ischémique, mais les lésions locales en sont plus caractéristiques. Un tel AVC affecte rarement l’ensemble de l’hémisphère droit.

L'œdème cérébral est l'un des facteurs qui aggravent l'évolution de la paralysie. Il se produit comme une réponse du tissu nerveux au manque d'oxygène. Dans ce cas, la pression intracrânienne augmente et la matière grise est quelque peu déformée, ce qui entraîne une plus grande sévérité des conséquences.

Quelles méthodes de traitement sont utilisées dans cette condition?

Les principes de l'approche médicale sont les mêmes pour tous les cas de paralysie post-AVC:

  1. Traitement médicamenteux ou chirurgical.
  2. Réhabilitation et adaptation.
  3. Prévention secondaire - prévention des rechutes.

Après confirmation du diagnostic "d'AVC", un traitement médicamenteux général est prescrit. Cela inclut l’utilisation de moyens symptomatiques - antiémétique, anticonvulsivant, antipyrétique, analgésique. L'objectif principal de ce traitement est d'améliorer l'état général du patient et de le préparer à d'autres types d'interventions médicales.

Thérapie spécifique - utilisation de médicaments destinés à aider avec des types spécifiques d’AVC. Ainsi, pour les accidents ischémiques provoqués par la fermeture d'un vaisseau avec un caillot de sang, un traitement antiplaquettaire ou thrombolytique est prescrit.

Antiplatelet utilise des médicaments qui empêchent le développement de facteurs de coagulation du sang - il s'agit des médicaments suivants: aspirine, dipyridamole, klopidogrel, warfarine. Thrombolytique est l'administration au patient de substances absorbant le caillot de sang déjà formé. Le plus souvent, il s'agit de préparations d'enzymes de thrombolyse (fibrinolysine, prourokinase, etc.)

En cas d'accident hémorragique, aucun traitement spécifique n'est prescrit, car l'utilisation d'antiplaquettaires et d'anticoagulants peut augmenter l'hémorragie cérébrale, principale cause de ce type d'accident vasculaire cérébral.

Le traitement chirurgical des accidents vasculaires cérébraux comprend 2 opérations principales:

  • La pose d'artères consiste à installer un shunt. Une sonde est insérée dans l'artère rétrécie ischimiquement, à la fin de laquelle se trouve un ballon gonflé à l'air. Il dilate la lumière du vaisseau, après quoi un tube en plastique spécial (shunt) est placé à cet endroit. Il ne permet pas à la lumière prolongée de tomber.
  • Thrombendartériectomie - la paroi interne de l'artère est enlevée avec le thrombus qui interfère avec le flux sanguin. L'opération est réalisée par voie endoscopique (à travers une sonde).
  • La craniotomie est une opération extrêmement rare, prescrite pour les cas d'accident vasculaire cérébral hémorragique les plus difficiles. Au cours de son parcours, le crâne s’ouvre pour éliminer les caillots sanguins et réduire la pression intracrânienne.

Toutes ces opérations ont des limites, des contre-indications et des risques pour la santé du patient. Actuellement, il n'y a pas d'études cliniques approfondies qui pourraient clairement prouver la plus grande efficacité des méthodes chirurgicales par rapport au traitement conservateur.

Le point le plus controversé est le traitement neuroprotecteur. Le neuroprotecteur est un outil qui devrait, en théorie, empêcher la destruction ultérieure du tissu nerveux. Malheureusement, dans la pratique, la plupart des neuroprotecteurs ne se sont pas révélés efficaces. Les recommandations européennes et américaines aux médecins n'approuvent pas l'utilisation de neuroprotecteurs en raison de preuves non concluantes de l'efficacité et des effets secondaires graves de ce groupe de médicaments.

Les neuroprotecteurs tels que Cerebrolysin, Pentoxifylline, Vinpocetine, Clométhiazole, Labeluzol et Piracetam n'ont aucun effet positif dans le traitement des victimes d'accident vasculaire cérébral, selon les essais cliniques.

Les autres neuroprotecteurs sont généralement dangereux - Aptiganel, Selfhotel, Tirilazat, Endimolab. Leur toxicité et leurs effets secondaires dépassent de loin leurs avantages.

Certains médicaments n'ont pas fait l'objet d'études cliniques. Parmi eux, Mildronat, Actovegil, Gliatilin, Istenon, Mexidol, Reamberin. Pour d’autres, le test a été effectué, mais il n’a pas été mené à terme avec des violations des normes internationales - ceci s’applique aux neuroprotecteurs Semax et Cytoflavin.

Il est donc préférable d’abandonner l’utilisation de ces médicaments, cela vous aidera à économiser de l’argent pour davantage de médicaments nécessaires, à éviter les effets secondaires, mais aura peu d’effet sur l’efficacité du traitement.

À l’état post-AVC, les mesures visant à réduire la tension artérielle sont essentielles - traitement antihypertenseur. Il commence 7 à 10 jours après un accident vasculaire cérébral. L'objectif principal est d'atteindre des valeurs inférieures à 140/90 mm Hg.

Pour les patients diabétiques, une valeur de 130/80 est préférable. Réduire la pression sur ces indicateurs réduit la fréquence de retour de course de 40%.

La combinaison optimale de médicaments pour le traitement antihypertenseur n'a pas encore été clarifiée. L'utilisation de diurétiques en association avec des inhibiteurs de l'ECA est supposée. Ils devraient être appliqués selon les mêmes schémas que ceux généralement acceptés dans le traitement de l'hypertension.

Les vitamines et les micro-éléments sont utilisés comme aide. Les plus importants pour le tissu nerveux sont les vitamines B1, B6, B12 et les minéraux magnésium, phosphore, calcium. Peut-être la nomination de ces drogues injectables ou sous forme de pilule.

Combinaison particulièrement bien éprouvée de magnésium et de vitamine B6 - il existe des preuves fiables qu'un tel médicament contribue à réduire la gravité des complications après un AVC, à prévenir les états dépressifs et à réduire le risque de nombreuses maladies du cerveau.

Comment récupérer des fonctions perdues?

La pharmacothérapie est importante, mais la phase de réhabilitation est la plus importante. La personne qui l'a transféré doit tout de même être réconciliée avec celles ou d'autres restrictions des capacités physiques. Cependant, il peut tenter de rétablir la liberté de mouvement - deux types d’évènements l’aideront dans cette tâche.

Les mesures d'adaptation vous permettent de compenser la fonction perdue en «mettant en service» sa partie saine du corps. Ainsi, un gaucher, dont le côté gauche a été paralysé après un accident vasculaire cérébral, sera obligé de réapprendre à travailler avec sa main droite.

Les mesures de réhabilitation visent principalement à maximiser la récupération de la capacité utilisée. Ceci est réalisé grâce à un entraînement et à une gymnastique spéciale.

L'exercice précoce dans la paralysie du côté gauche conduit à la restauration des fonctions perdues dans 40% des cas!

Les 3 principaux domaines de rééducation pour la paralysie du côté gauche:

  • La restauration de la parole se fait à l'aide d'exercices choisis individuellement par un orthophoniste ou un neuropsychologue.
  • Restaurer les fonctions de la main.
  • Restauration de la mobilité des jambes.

La restauration de la parole devrait avoir lieu avec la participation d'un spécialiste. Il vous prescrira des exercices d'orthophonie. Indépendamment essayer de restaurer ce n'est pas la peine.

Pour que les autres fonctions motrices puissent être rétablies avec succès, les instructions d'un médecin en réadaptation sont nécessaires. Cependant, il existe des exercices simples, accessibles à tous et sans ordonnance du médecin.

L'exercice le plus simple est la flexion des membres:

  • L'assistant prend le membre du patient de part et d'autre de l'articulation: ainsi, s'il s'agit d'une jambe, une main tient le tibia, l'autre par la cuisse; si c'est une main, alors il faut la prendre par l'épaule et l'avant-bras. Vous pouvez plier l'articulation de la hanche - une main soutenant le sacrum et l'autre se trouvant sous le genou. De même, l'articulation de l'épaule est pliée. L'exercice est parfaitement applicable au poignet et au pied.
  • L'assistant fléchit doucement le membre tout en le soutenant.
  • Répétez cet exercice 10 fois, en augmentant progressivement le rythme. Le nombre de répétitions peut alors être augmenté.
  • Il est préférable d’utiliser l’exercice sur les articulations, en se déplaçant par ordre de retrait du torse. Par exemple, une telle séquence serait la meilleure sur le bras - l'épaule, le coude et l'articulation du poignet.

La charge devrait être augmentée progressivement. Donc, dans les premiers jours après un accident vasculaire cérébral, il est nécessaire de pratiquer pendant 1,5 à 3 minutes 2 à 3 fois par jour. Au 10e jour, la session devrait durer déjà 5 à 6 minutes et au 20e jour - environ 10 minutes.

En cas de paralysie de la moitié gauche du corps, l'exercice du côté affecté est effectué en premier, mais le côté droit en bonne santé doit également être entraîné.

Cela peut inclure le phénomène de «mouvements de miroir», lorsque le membre paralysé commence involontairement à répéter les mouvements d'un membre en bonne santé et entre lui-même dans le travail.

Il existe également des techniques plus avancées - mécanothérapie, poignets et corsets spéciaux pour prévenir la raideur articulaire, techniques de gymnastique. Pour leur rendez-vous, vous devez contacter un spécialiste en réadaptation.

Dès que le patient se sent mieux, il faut lui donner une position verticale au moins plusieurs fois par jour. Au début, c'est juste assis sur le lit, alors il devrait rester debout pendant un moment, s'il le peut.

Quand il est un peu à l'aise, vous devez commencer par de courtes promenades dans la salle. À ce moment-là, son assistant devrait le soutenir. Si tout va bien, vous pourrez bientôt essayer de marcher dans le couloir ou même de sortir.

La rééducation dure jusqu'à 12 mois. Après un an, environ 60% des fonctions pouvant être restaurées sont restaurées. Les 40% restants reviennent progressivement d'une année à trois. Pendant tout ce temps, le patient doit effectuer une gymnastique, désignée par le thérapeute en réadaptation et des exercices d’orthophonie, ainsi qu’observée régulièrement par ces médecins.

Comment prévenir un AVC?

La prévention de la récurrence des accidents vasculaires cérébraux est d’une grande importance. Le risque de son retour est maximal au cours des six premiers mois suivant le transfert (3,5 fois plus élevé que celui des autres personnes), après quoi les risques diminuent progressivement.

Il est essentiel d'éliminer ou de corriger les maladies qui contribuent aux accidents vasculaires cérébraux - l'hypertension, la fibrillation auriculaire, les maladies coronariennes, l'athérosclérose, le diabète, l'obésité.

Sans cela, le risque de récidive de l'AVC est encore trop élevé et prendre d'autres mesures préventives importe peu.

Les anticoagulants de type aspirine ont permis de réduire d'un quart le risque de retour d'un AVC ischémique. À cette fin, la "Société des chercheurs en thérapie antiplaquettaire" recommande une posologie de 75 à 325 mg d'aspirine par jour. Le rapport effet / sécurité le plus efficace est la posologie quotidienne de 75 mg.

L'aspirine est prise une fois par jour le soir après le dîner. Lavez-le avec du lait - cela est nécessaire pour réduire l'irritation de la muqueuse gastrique.

L'aspirine est plus efficace en association avec le dipyridamole - un autre anticoagulant, similaire à l'aspirine en action. L'apport conjoint de ces médicaments est 2 fois plus efficace que la réception de chacun d'eux séparément. Cet effet permet de réduire le dosage. Ils sont pris simultanément 2 fois par jour - 25 mg d’aspirine et 200 mg de dipyridamole.

Le clopidogrel est le médicament le plus coûteux mais également le plus coûteux en matière de prévention des accidents vasculaires cérébraux. Il vous permet d'éviter 5 fois plus de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux que l'aspirine. Il est prescrit pour une intolérance individuelle à l’aspirine ou au dipyridamole. Prenez-le 1 fois par jour, 1 comprimé.

En conclusion

La combinaison de la prévention, des premiers soins, du traitement médical et chirurgical permet d’éliminer de nombreuses manifestations de l’accident vasculaire cérébral, mais le point clé reste la rééducation et l’adaptation sociale.

Les proches doivent traiter le patient avec compréhension et compassion, l'aider et faire de la gymnastique avec lui tous les jours, et ce, pendant plusieurs mois. Si une personne est gauchère, elle sera particulièrement difficile après une paralysie du côté gauche de son corps, car elle ne pourra pas contrôler sa main principale pendant longtemps.

Les membres de la famille doivent non seulement s’engager dans la restauration des fonctions du patient, mais aussi lui inculquer la certitude que le succès viendra chaque jour. C’est l’essentiel dans le traitement de toute maladie, pas seulement la paralysie du côté gauche ou du côté droit. Sans cela, tous les efforts des médecins ne valent rien.

Nous traitons la paralysie du côté gauche après un accident vasculaire cérébral à la maison.

Les cas d'accident vasculaire cérébral gauche augmentent d'année en année. Il s'agit du cœur et du système nerveux du corps. Par conséquent, la question est assez compliquée et grave, nous devons aborder de manière responsable le traitement de la maladie. Le processus de récupération après la paralysie du côté gauche est long et compliqué, il nécessite un maximum de patience et d’efforts. Dans ce cas, trois facteurs sont indispensables: un diagnostic précoce, un traitement complet rapide et l’attitude positive du patient!

Un accident vasculaire cérébral affecte le système nerveux central en raison d'une grave violation de la circulation cérébrale. La paralysie du côté gauche du corps après un accident vasculaire cérébral est due à:

  • AVC ischémique. Sa particularité est qu'il se produit en cas de thrombose ou de vaisseaux bouchés. Les hypertendus souffrent d'un accident vasculaire cérébral. Il peut apparaître avec des arythmies et de l'athérosclérose. Un accident vasculaire cérébral gauche peut survenir en raison d'un stress prolongé. À cause de cela, les vaisseaux entrent dans le spasme, une autre raison est le blocage du vaisseau avec un morceau de graisse;
  • AVC hémorragique. Il s'agit d'un type grave d'accident vasculaire cérébral, accompagné d'une hémorragie cérébrale due à la rupture de vaisseaux sanguins. Pour les personnes en bonne santé, les accidents vasculaires cérébraux hémorragiques sont caractéristiques.

Les symptômes

Si les maux de tête deviennent plus forts, il s'agit d'un précurseur d'un accident vasculaire cérébral hémorragique. Cette condition disparaît dans la soirée avec des nausées et des vomissements. La capacité de parler, de bouger, de toucher peut être altérée. Le sang vient rarement au visage, la sueur commence à ressortir plus souvent, le pouls est plus difficile à détecter.

AVC hémorragique rattrape rapidement. Ischémique peut se développer en une seule journée. Douleur dans la tête, nausée, engourdissement dans les bras, les jambes, une condition faible - ce sont des précurseurs de l'AVC ischémique. Une personne se sent instable.

Les précurseurs des troubles cérébraux comprennent:

  • mal de tête intense et douloureux qui ne disparaît pas après avoir pris des analgésiques;
  • sauts brusques de la pression artérielle;
  • troubles des selles;
  • les acouphènes;
  • altération partielle ou totale de la conscience, perte d'orientation dans l'espace;
  • perte de vision;
  • palpitations cardiaques;
  • bouche sèche et beaucoup d'autres.

La paralysie du côté gauche du corps après un AVC représente 57% de tous les cas cliniques de la maladie. Elle se manifeste par des symptômes bien connus - altération de la parole, perception des couleurs, personne ne peut bouger, écrire, lire normalement, mémoire est perdue, les articulations sont perturbées, le patient se referme, arrête de réaliser l’arrêt avoisinant, entre dans une longue dépression.

Causes de paralysie du côté gauche du visage

Les causes organiques de la maladie comprennent un état traumatique, des maladies infectieuses, des troubles métaboliques graves, des troubles de l'alimentation, un mode de vie malsain, des tensions et des tensions fréquentes, des maladies vasculaires et le cancer.

Il peut également s'agir de troubles congénitaux du système nerveux central. Manque de vitamines B, d'acide nicotinique. Intoxication du corps avec des sels de métaux lourds.

Conséquences des violations

La pire chose qui puisse déclencher un accident vasculaire cérébral est la paralysie. Le développement lent d'un accident vasculaire cérébral peut protéger contre les conséquences négatives.

Attention! C'est une erreur de penser qu'un accident vasculaire cérébral est une maladie qui touche les adultes et les personnes âgées. Les jeunes peuvent être à risque d'accident vasculaire cérébral. Cela est particulièrement vrai pour les personnes souffrant de névrose du coeur et de dystonie vasculaire. Ces maladies sont le premier signal d'alarme pour le suivi spécial de leur santé.

Les personnes qui n'ont pas subi d'accident vasculaire cérébral peuvent ne pas y penser et ses conséquences. Mais il dépasse de façon inattendue l'indépendance des maladies associées. Considérons un accident vasculaire cérébral si:

  • Il y a une prédisposition génétique. Un des parents a souffert de cette affliction;
  • la pression augmente avec une certaine fréquence;
  • douleurs dans la région du coeur;
  • souffrant de diabète;
  • avoir un excès de poids;
  • avoir de mauvaises habitudes: fumer ou boire de l'alcool;
  • le corps a un taux de cholestérol élevé;
  • souffrez d'arythmie.

Les personnes qui ont constaté au moins un facteur observé devraient penser et commencer à se comporter différemment.

Conséquences chez les hommes après avoir paralysé le côté gauche du corps:

  • développement d'un kyste de l'ovaire gauche;
  • troubles de la circulation cérébrale;
  • diabète sucré;
  • l'obésité;
  • l'hypertension

De telles violations entraînent une invalidité et la mortalité chez les hommes âgés de plus de quarante ans.

Attention! Au premier signe d'un accident vasculaire cérébral, vous devez appeler une ambulance!

Faites attention à la condition humaine, les difficultés d'élocution, le manque de compréhension des autres, une forte faiblesse de tout le corps parlent d'un accident vasculaire cérébral. Avec un accident vasculaire cérébral, il est presque impossible d'éviter de paralyser le côté gauche. Pendant que l'ambulance est en route, vous devez aider le patient. Mets-le sur ton dos.

Le traitement de l'AVC ne devrait avoir lieu que dans un établissement médical. Là, le patient sera surveillé et examiné régulièrement par des médecins. Il est important de faire attention à la période où le patient sera à la maison. À la maison devrait être une rééducation de haute qualité, car elle peut durer plusieurs mois et années.

Que faire en cas de paralysie partielle ou complète du côté gauche du corps après un AVC?

Au début, il est important que le patient adhère au repos au lit. Après la thérapie primaire, procéder au développement de la zone paralysée, suivre les normes et le régime alimentaire, faire des exercices simples pour ramener l'activité motrice aux membres.

Le patient est sélectionné pour un traitement individuel, les médicaments sont attribués à la fois à la médecine traditionnelle et à la médecine traditionnelle. L'état du patient est strictement contrôlé par des spécialistes.

La récupération de tous les systèmes humains après un AVC prendra plusieurs mois, voire plusieurs années. Les proches du patient doivent être patients, espérer un résultat positif à la situation et être optimistes - seule une énergie saine et le sourire des autres aideront le patient à se relever plus rapidement et à continuer à vivre et à se développer!

Régime alimentaire

Le traitement populaire implique des schémas nutritionnels. Il est nécessaire de donner la préférence aux produits laitiers et aux produits végétaux. Introduisez des fruits et des baies, du fromage cottage, du kéfir, du porridge aux céréales sans traitement thermique, cuits à la vapeur dans l’eau, sont parfaits.

Avec l'amélioration de l'état, vous pouvez ajouter de la viande et du poisson bouillis maigres à votre régime. L'acide ascorbique aidera à améliorer l'immunité et donnera au corps les vitamines perdues. L'alimentation doit être strictement suivie.

Loisirs

Faites attention à l'état du patient, de nombreux sentiments peuvent être perdus. Laissez le patient écouter plus de radio ou regarder la télévision. Essayez de ne pas le laisser seul et de communiquer davantage.

Il est important dans quel état sont les mains et les pieds du patient. La paralysie implique les mains pliées et le pied affaissé. Ces positions peuvent entraîner des muscles raides. Après la récupération complète du muscle sera difficile à restaurer.

Attention! Afin d'éviter de telles conséquences, des exercices thérapeutiques ou des massages doivent être effectués.

Il est nécessaire de frotter le corps du patient et de le masser au bout de trois semaines après un accident vasculaire cérébral. On pense alors que le corps est prêt pour la récupération.

Phytothérapie

Les recommandations ci-dessus doivent être strictement suivies. Pour un processus de récupération accéléré, vous pouvez également prendre des herbes. La médecine traditionnelle connaît de nombreuses recettes qui aident à la restauration du corps après.

La première recette est la racine de Marin sous forme séchée. Un couple de cuillères à café a versé deux cents grammes d'eau bouillie. Dans cet état, le mélange devrait rester environ cinq heures.

Une infusion de deux cuillères à soupe par jour aidera à mettre de l'ordre dans le corps.

Mumie viendra à la rescousse. Il est dilué dans de l'eau à cent grammes. Buvez ce mélange devrait être une fois.

Toutes les maisons ont des feuilles de laurier, elles sont curatives dans la lutte contre les accidents vasculaires cérébraux. Parmi ceux-ci, préparer la perfusion. Au début, les feuilles sont broyées. Ils prennent 200 grammes d'huile de tournesol et versent trois cuillères de feuilles sur elle. Cette infusion n'est pas prise de manière interne, elle est tachée d'un endroit affecté par un accident vasculaire cérébral. Le mélange doit être perfusé chaque semaine et utilisé deux fois par jour.

Une recette simple - citron et ail. Si vous leur ajoutez du miel, le résultat dépassera toutes les attentes. Tous ces fonds doivent prendre une centaine de grammes et se mélanger les uns aux autres. Le mélange est infusé chaque semaine et administré plusieurs fois par jour. Il est préférable d'administrer la perfusion après les repas et une cuillère.

Pour aider - chélidoine. Il est broyé dans la quantité de dix grammes et rempli avec un verre d'eau bouillante. Quinze minutes sont nécessaires pour la perfusion. Ensuite, il est filtré et consommé à l'intérieur avant le repas trois fois par jour.

Les haricots vous aideront à récupérer plus rapidement après un accident vasculaire cérébral. La méthode est largement utilisée à l'est et est populaire pour son miracle. Pas besoin de séparer la plante. Il doit être pris complètement et rempli d'eau. L'essentiel est de bien couvrir l'infusion avec un couvercle et de la placer dans un endroit caractérisé par la chaleur. Boire une infusion en n'importe quelle quantité. Son effet sera perceptible quelques semaines après son utilisation.

Le traitement des pommes de pin est efficace. C'est une plante mature. Vous devez prendre six cônes et verser pré-dilué avec de l'alcool. Forteresse alcool devrait être de trente-cinq pour cent. Sous cette forme, le mélange devrait rester environ trois semaines. Après cela, la perfusion doit être filtrée et administrée au patient sous forme de thé une fois par jour, en y ajoutant une cuillère à thé.

Les oranges et les citrons aident. Le jus est fait d'eux. Il doit insister un jour. Pour améliorer l'effet, ajoutez du miel. Rincez la perfusion avec un liquide et buvez une ou deux fois par jour, une cuillerée à soupe. Les citrons et les oranges sont utilisés dans les mêmes proportions.

Lutte contre les escarres

Pendant la paralysie du patient d'être dans une position. Cela peut provoquer des plaies de pression. La peau commence à s'estomper, formant des plaies, apportant une douleur au patient. Empêcher le patient de l'apparition des escarres peut être en utilisant des matelas spéciaux. Vous pouvez les faire vous-même. En épaisseur, ils doivent être supérieurs à un centimètre. Un matelas plein de foin est idéal.

Souviens toi! Un traitement à domicile pour un accident vasculaire cérébral peut être efficace. Pour cela, il convient d'écouter tous les conseils en même temps. L'utilisation d'une méthode ne mènera pas à des résultats rapides et positifs.

Masser en paralysant le côté gauche

L'objectif principal du massage pour accident vasculaire cérébral est la normalisation du flux sanguin du côté paralysé, l'élimination de la douleur et la restauration du tonus musculaire, l'élimination des spasmes du membre, la prévention des plaies de pression.

Si le massage est effectué correctement, la circulation sanguine s'améliore, l'état du patient redevient normal, le tractus gastro-intestinal est stimulé et la constipation et les flatulences gastriques sont évitées.

La récupération après un AVC à l'aide d'un massage améliore l'activité, le patient devient alors capable de contrôler l'activité motrice des membres de la partie paralysée. Le processus de récupération ne doit être effectué que sur la recommandation du médecin.

Caractéristiques du massage

  1. Le corps du patient doit être détendu, les membres doivent avoir une position physiologique moyenne.
  2. Le massage doit être un spécialiste qui connaît bien la technique de la procédure et connaît tous les détails de sa conduite à l'égard des personnes après un accident vasculaire cérébral.
  3. La salle où se déroulera le massage doit être bien ventilée, propre et dégagée d’une atmosphère calme.
  4. Dirigez une séance au plus tôt deux heures après les repas.
  5. La procédure ne devrait pas causer de douleur.
  6. Les principaux mouvements sont effectués le long de la sortie lymphatique.
  7. La durée du massage est régie par l'état du patient.
  8. Après le massage, le patient doit se reposer et ne pas manger pendant une demi-heure.

Action en phase pendant le massage

Vous devez commencer par des actions de réchauffement, en premier lieu, vous devez éviter les mouvements trop actifs, les tapotements, la pression des zones massées. Tous les mouvements doivent être lisses et légers.

Une fois réchauffé, vous devez commencer à malaxer les fibres musculaires. Si vous apportez des changements positifs, vous devez procéder aux mouvements de vibration. Vous devez masser toutes les parties du corps, en accordant une attention particulière aux extrémités.

Tous les mouvements doivent être effectués dans le sens de la lymphe, des côtes aux aisselles, des mains aux épaules, des oreilles au menton, des côtes aux cuisses. Sur le dos, vous devez faire des mouvements caressants dans différentes directions, en évitant la colonne vertébrale.

Il est important que le massage ne surcharge pas le corps, ce qui pourrait nuire à l'état du patient.

Dans l’ensemble, le massage, les onguents, les infusions aux herbes et les prescriptions du médecin seront en mesure de mettre le patient sur ses pieds. La rééducation sera accélérée par la gymnastique médicale, qui tonifie les muscles et permet de rétablir rapidement le corps après un accident vasculaire cérébral.

Bonne santé et bien-être!

De Plus, Lisez Les Navires

Traitement de l'athérosclérose des vaisseaux de la jambe

Périodiquement, chacun de nous ressent une légère douleur aux jambes mais, en règle générale, nous n'y prêtons aucune attention. Et nous le faisons complètement en vain, car nous pouvons parler non de la fatigue ou de l'indisposition habituelle, mais d'une maladie grave.

Causes, symptômes et traitement de la tachycardie paroxystique, les conséquences

Vous apprendrez de cet article: qu'est-ce que la tachycardie paroxystique, qu'est-ce qui peut la provoquer, comment elle se manifeste?

Quel est le ROE dans le test sanguin

Le ROE dans le sang est la réaction ou le taux de sédimentation des érythrocytes.
Le retour sur investissement standard pour les femmes plus que pour les hommes.Cela est dû aux processus physiologiques du corps féminin.

Augmentation de la créatinine et de l'urée sanguine

Si une personne présente une augmentation des taux d'urée et de créatinine au cours d'un test sanguin, cela indique un dérèglement de l'alimentation et signifie parfois la présence de pathologies graves dans le corps.

Le stade initial des varices - les premiers symptômes

À ce jour, les varices - une des maladies dangereuses les plus courantes, à la fois chez les femmes et les hommes. Selon les statistiques de l'OMS, une maladie variqueuse des membres inférieurs peut entraîner la mort par thrombophlébite, ulcères trophiques et le cancer qui leur est associé.

Symptômes et traitement de la calcification de la valve aortique

Bien que le calcium soit un élément nécessaire au fonctionnement normal du corps humain, sa surabondance affecte non seulement l’état de santé général, mais peut également être fatale.