L'une des pathologies cardiaques les plus fréquentes est le prolapsus de la valve mitrale. Que signifie ce terme? Normalement, le travail du cœur ressemble à ceci. L'oreillette gauche est comprimée pour libérer le sang, la valve reste ouverte à ce moment-là et le sang passe dans le ventricule gauche. En outre, les valves se ferment et la contraction du ventricule provoque le passage du sang dans l'aorte.

Avec le prolapsus valvulaire, une partie du sang au moment de la contraction ventriculaire va de nouveau dans l'oreillette, car le prolapsus est une déviation qui empêche les portes de se fermer normalement. Il y a donc un reflux sanguin de retour (régurgitation) et une insuffisance mitrale se développe.

Pourquoi la pathologie se développe

Le prolapsus de la valve mitrale est un problème plus fréquent chez les jeunes. L'âge de 15-30 ans est le plus typique pour diagnostiquer ce problème. Les causes de la pathologie ne sont finalement pas claires. Dans la plupart des cas, le MVP se rencontre chez les personnes atteintes de pathologies du tissu conjonctif, par exemple, de la dysplasie. L'une de ses caractéristiques peut être une flexibilité accrue.

Par exemple, si une personne plie facilement le pouce dans la direction opposée et l'atteint à l'avant-bras, la probabilité de présence d'une des pathologies du tissu conjonctif et de la PMK est élevée.

Ainsi, l’une des causes du prolapsus de la valve mitrale est les troubles génétiques congénitaux. Cependant, le développement de cette pathologie est possible pour des causes acquises.

Causes acquises de PMK

  • Cardiopathie ischémique;
  • Myocardite;
  • Diverses myocardiopathies;
  • Infarctus du myocarde;
  • Dépôts de calcium sur l'anneau mitral.

En raison des processus douloureux, l’alimentation en sang des structures cardiaques est perturbée, ses tissus sont enflammés, les cellules meurent, elles sont remplacées par du tissu conjonctif, les tissus de la valve elle-même et ses structures environnantes s’épaississent.

Tout cela entraîne des modifications dans les tissus de la valvule, des dommages aux muscles qui la contrôlent, ce qui provoque la fermeture complète de la valvule, c'est-à-dire un prolapsus de ses valvules.

Le PMC est-il dangereux?

Bien que le prolapsus de la valve mitrale soit qualifié de pathologie cardiaque, dans la plupart des cas, le pronostic est positif et aucun symptôme n’est observé. Souvent, la PMK est diagnostiquée par hasard lors d'une échographie cardiaque lors d'examens prophylactiques.

Les manifestations de la PCME dépendent du degré de prolapsus. Les symptômes apparaissent si la régurgitation est grave, ce qui est possible en cas de déviation importante des valves de la valve.

La plupart des personnes atteintes de PMH ne souffrent pas de cela, la pathologie n’affecte pas leur vie et leurs performances. Cependant, aux deuxième et troisième degrés de prolapsus, des sensations désagréables sont possibles au niveau du cœur, des douleurs et des troubles du rythme.

Dans les cas les plus graves, des complications associées à une altération de la circulation sanguine et à une détérioration de l'état du muscle cardiaque due à un étirement lors du retour du flux sanguin se développent.

Complications de l'insuffisance mitrale

  • Rupture de corde cardiaque;
  • Endocardite infectieuse;
  • Changements myxomateux des cuspides de la valve;
  • Insuffisance cardiaque;
  • Mort subite.

Cette dernière complication est extrêmement rare et peut survenir si le MVP est associé à des arythmies ventriculaires menaçant le pronostic vital.

Le degré de prolapsus

  • 1 degré - les soupapes se plient de 3 à 6 mm,
  • 2 degrés - flèche non supérieure à 9 mm,
  • Grade 3 - plus de 9 mm.

Ainsi, le plus souvent, le prolapsus de la valve mitrale n’est pas dangereux, il n’est donc pas nécessaire de le traiter. Cependant, en cas de gravité significative de la pathologie, les personnes ont besoin d'un diagnostic et d'une assistance soignés.

Comment le problème se manifeste

Prolapsus de la valve mitrale se manifeste par des symptômes spécifiques avec une régurgitation importante Cependant, lors de l’interview des patients avec le MVP révélé, même le plus petit degré, il s’avère que les gens se plaignent de nombreuses plaintes de maux mineurs.

Ces plaintes sont similaires aux problèmes de dystonie végétative-vasculaire ou neurocirculatoire. Étant donné que ce trouble est souvent diagnostiqué simultanément avec une insuffisance mitrale, il n’est pas toujours possible de distinguer les symptômes, mais le rôle principal dans les changements du bien-être est attribué à la PCM.

Tous les problèmes, douleur ou inconfort résultant d'une insuffisance mitrale, sont associés à une détérioration de l'hémodynamique, c'est-à-dire du débit sanguin.

Comme dans cette pathologie, une partie du sang est rejetée dans l'oreillette et n'entre pas dans l'aorte, le cœur doit effectuer un travail supplémentaire pour assurer un flux sanguin normal. Un excès de charge n’est jamais bénéfique, il entraîne une usure plus rapide des tissus. De plus, la régurgitation entraîne une expansion de l'oreillette en raison de la présence d'une partie supplémentaire de sang dans celle-ci.

En raison d'un débordement de sang dans l'oreillette gauche, toutes les régions cardiaques gauches sont surchargées, la force de ses contractions augmente, car vous devez faire face à une portion supplémentaire de sang. Au fil du temps, une hypertrophie ventriculaire gauche peut se développer, de même que l’oreillette, ce qui entraîne une augmentation de la pression dans les vaisseaux traversant les poumons.

Si le processus pathologique continue à se développer, l'hypertension artérielle pulmonaire provoque une hypertrophie ventriculaire droite et une insuffisance de la valve tricuspide. Les symptômes d'insuffisance cardiaque apparaissent. L'image décrite est typique du prolapsus de la valve mitrale à 3 degrés. Dans d'autres cas, la maladie est beaucoup plus facile.

La majorité absolue des patients parmi les symptômes du prolapsus de la valve mitrale indiquent des périodes de battement de coeur, qui peuvent être de forces et de durées différentes.

Un tiers des patients ressentent périodiquement un manque d'air, ils veulent que la respiration soit plus profonde.

Parmi les symptômes les plus agressifs, on peut citer la perte de conscience et les états pré-inconscients.

Très souvent, le prolapsus de la valve mitrale est accompagné de performances réduites, d'irritabilité, une personne peut être émotionnellement instable, son sommeil peut être perturbé. Il peut y avoir des douleurs à la poitrine. Et ils n'ont rien à voir avec l'activité physique et la nitroglycérine ne les affecte pas.

Les symptômes les plus fréquents

  • Douleurs à la poitrine;
  • Manque d'air;
  • Essoufflement;
  • Palpitations ou insuffisance de rythme;
  • Évanouissement;
  • Humeur instable;
  • La fatigue;
  • Maux de tête le matin ou le soir.

Tous ces symptômes ne peuvent pas être qualifiés uniquement de prolapsus de la valve mitrale, ils peuvent être dus à d'autres problèmes. Cependant, lors de l'examen de patients présentant des symptômes similaires (en particulier à un jeune âge), un prolapsus de la valve mitrale du 1 er degré, voire 2 degrés, est souvent détecté.

Comment la pathologie est diagnostiquée

Avant de commencer le traitement, vous avez besoin d'un diagnostic précis. Quand est-il nécessaire de diagnostiquer le MVP?

  • Tout d'abord, le diagnostic peut être posé au hasard, lors d'un examen de routine avec échographie du coeur.
  • Deuxièmement, lors de tout examen d'un patient par un médecin généraliste, un souffle cardiaque peut être entendu, ce qui donnera lieu à un examen plus approfondi. Un son caractéristique, appelé bruit, lors de la déviation de la valvule mitrale est provoqué par une régurgitation, c'est-à-dire que le sang retourne dans l'oreillette.
  • Troisièmement, les plaintes du patient peuvent amener le médecin à suspecter PMH.

Si de tels soupçons se présentent, vous devez contacter un spécialiste, un cardiologue. Le diagnostic et le traitement doivent être effectués précisément par lui. Les principales méthodes de diagnostic sont l'auscultation et l'échographie cardiaque.

Lors de l'auscultation, le médecin peut entendre un bruit caractéristique. Cependant, chez les patients jeunes, le souffle cardiaque est déterminé assez souvent. Cela peut se produire en raison du mouvement très rapide du sang au cours duquel se forment des turbulences.

Un tel bruit n'est pas une pathologie, il fait référence aux manifestations physiologiques et n'affecte pas la condition d'une personne ou le travail de ses organes. Cependant, si du bruit est détecté, il convient de se réassurer et de procéder à des examens de diagnostic supplémentaires.

Seule la méthode de l'échocardiographie (échographie) peut identifier et confirmer de manière fiable la présence ou l'absence de PMH. Les résultats de l'examen sont visualisés à l'écran et le médecin voit comment fonctionne la valve. Il voit le mouvement de ses volets et sa déviation sous l'écoulement du sang. Le prolapsus de la valve mitrale peut ne pas toujours se manifester au repos. Par conséquent, dans certains cas, le patient est examiné à nouveau après l'exercice, par exemple après 20 squats.

En réponse à la charge, la pression artérielle augmente, la pression sur la valve augmente et le prolapsus, même petit, devient perceptible aux ultrasons.

Comment est le traitement?

Si la PMK ne présente pas de symptômes, aucun traitement n'est requis. En cas de pathologie révélée, le médecin vous recommande généralement de consulter un cardiologue et de faire une échographie du cœur chaque année. Cela donnera l'occasion de voir le processus en dynamique et de constater la détérioration de l'état et du fonctionnement de la vanne.

En outre, le cardiologue recommande généralement d’arrêter de fumer, de préparer du thé et du café forts et de limiter la consommation d’alcool. Des cours de physiothérapie ou toute autre activité physique, à l'exception des sports lourds, seront utiles.

Un prolapsus de la valvule mitrale à 2 degrés, et en particulier à 3 degrés, peut entraîner une régurgitation importante entraînant une détérioration de la santé et l'apparition de symptômes. Dans ces cas, effectuez un traitement médical. Cependant, aucun médicament ne peut affecter l'état de la valvule et du prolapsus lui-même. Pour cette raison, le traitement est symptomatique, c’est-à-dire que l’effet principal est de soulager une personne des symptômes désagréables.

Thérapie prescrite pour PMK

  • Antiarythmique;
  • Antihypertenseur;
  • Stabiliser le système nerveux;
  • Tonifiant.

Dans certains cas, les symptômes de l'arythmie prédominent, alors des médicaments appropriés sont nécessaires. Dans d'autres cas, les sédatifs sont nécessaires car le patient est très irritable. Ainsi, les médicaments sont prescrits conformément aux plaintes et aux problèmes identifiés.

Cela peut être une combinaison de symptômes, alors le traitement doit être complet. Il est recommandé à tous les patients présentant un prolapsus de la valve mitrale d’organiser un traitement de manière à ce que le sommeil dure suffisamment longtemps.

Parmi les médicaments prescrits, les bêta-bloquants sont des médicaments qui nourrissent le cœur et améliorent ses processus métaboliques. Parmi les sédatifs, les infusions de valériane et d’agripaume sont souvent très efficaces.

L'impact des médicaments peut ne pas avoir l'effet souhaité, car il n'affecte pas l'état de la valve. Une certaine amélioration peut survenir, mais elle ne peut pas être considérée comme stable dans l'évolution progressive aiguë de la maladie.

De plus, certaines complications peuvent nécessiter un traitement chirurgical. La raison la plus fréquente pour l'opération dans le MVP est le détachement des ligaments de la valve mitrale.

Dans ce cas, l'insuffisance cardiaque augmentera très rapidement car la valve ne peut pas se fermer du tout.

Le traitement chirurgical consiste à renforcer un anneau de valve ou à implanter une valve mitrale. Aujourd'hui, de telles opérations réussissent très bien et peuvent conduire le patient à une amélioration significative de sa santé et de son bien-être.

En général, le pronostic du prolapsus de la valve mitrale dépend de plusieurs facteurs:

  • le taux de développement du processus pathologique;
  • gravité de la pathologie valvulaire elle-même;
  • degré de régurgitation.

Bien entendu, le diagnostic rapide et le respect scrupuleux des rendez-vous chez le cardiologue jouent un rôle important dans la réussite du traitement. Si un patient est attentif à sa santé, il «sonnera l'alarme» à temps et se soumettra aux procédures de diagnostic nécessaires, ainsi qu'à un traitement.

En cas de développement incontrôlé de la pathologie et de l’absence de traitement, la maladie cardiaque peut se détériorer progressivement, entraînant ainsi des conséquences désagréables et éventuellement irréversibles.

La prévention est-elle possible?

Le prolapsus de la valve mitrale est principalement un problème congénital. Cependant, cela ne signifie pas que cela ne peut être empêché. Au moins, il est possible de réduire le risque de développer 2 et 3 degrés de prolapsus.

La prévention peut consister en des visites régulières chez un cardiologue, en un régime alimentaire adapté au repos et au repos, en un exercice physique régulier, en prévention et en un traitement opportun des maladies infectieuses.

Causes, symptômes du prolapsus de la valve mitrale, nécessité d'un traitement

Vous apprendrez de cet article: la pathologie caractéristique du prolapsus de la valve mitrale, ses causes, sa classification par gravité. Les principaux symptômes, les méthodes de traitement, comment il peut être dangereux, les restrictions possibles pour les patients et un pronostic pour l'avenir.

Une valve mitrale ou bicuspide est une valve qui sépare l'oreillette gauche du ventricule gauche. Au cours de la diastole (relaxation ventriculaire), la valve s'ouvre en faisant passer le sang enrichi en oxygène de la circulation pulmonaire à l'oreillette gauche, dans le ventricule gauche, d'où il passe ensuite par la grande circulation.

En cas de prolapsus de la valvule mitrale (PMK abrégée), il existe une déviation ou un prolapsus des feuillets de la valvule mitrale, qui, selon leur gravité, peuvent ne pas être accompagnés de symptômes et ne pas déranger le patient, ou conduire à des problèmes plutôt graves, des manifestations déplaisantes et des limitations significatives en termes d'activités professionnelles et sportives.

Dans la structure et la fonction normales de la valve mitrale, elle est étroitement fermée pendant la systole (contraction) du ventricule et ne permet pas au sang de retourner dans l'oreillette. Mais en présence de prolapsus, les valves de la valvule, sous la pression du sang, se plient vers l'oreillette gauche et s'ouvrent partiellement, permettant ainsi au sang de refluer dans l'oreillette - ce processus s'appelle une régurgitation. Plus la régurgitation sanguine est prononcée, plus les manifestations cliniques de la PMR sont prononcées.

La prévalence de cette pathologie dans la population est relativement faible - elle est retrouvée chez environ 2,5 à 3% des personnes. Cependant, au cours des dernières années, en rapport avec l'introduction de l'échographie cardiaque dans les examens de routine d'adolescents et d'enfants, le prolapsus de la valve mitrale est détecté plus souvent, ce qui est le cas chez les patients jeunes et les enfants.

Le diagnostic et le traitement du prolapsus sont effectués par des cardiologues. Ils déterminent également d'éventuelles restrictions pour les patients, notamment en ce qui concerne les études, le travail, le service militaire et les efforts physiques.

Raisons

Les causes exactes du prolapsus ne sont pas claires. On pense que les caractéristiques structurelles du tissu conjonctif - la dysplasie du tissu conjonctif - jouent un rôle principal. Dans la dysplasie du tissu conjonctif, la structure et les fonctions de ces organes, parmi lesquelles le tissu conjonctif (valves cardiaques, organes de la vision, articulations, cartilage, etc.), sont nombreuses et variées. Ainsi, avec le prolapsus, de nombreux patients retrouvent une myopie et mobilité (souplesse) des articulations, scoliose et troubles de la posture.

Les maladies de la valve mitrale peuvent également entraîner de telles maladies:

  • endocardite infectieuse et toxique transférée,
  • maux de gorge et scarlatine,
  • cardiopathie ischémique
  • troubles de l'échange.

Classification

Le prolapsus de la valve mitrale est classé en fonction du degré de flexion des valves:

Le degré de prolapsus n'est pas toujours directement lié à la gravité de l'évolution. La présence et la gravité de la régurgitation sont considérées comme plus significatives: plus elle est forte, plus le pronostic est grave et plus la pathologie est anxieuse pour le patient.

Types de prolapsus de la valve mitrale avec régurgitation

Les symptômes

Prolapsus de la valve mitrale n'a pas de symptômes spécifiques. En général, le premier degré de déviation en l'absence de régurgitation est complètement asymptomatique - il est découvert par hasard lors d'examens médicaux et d'une échographie du coeur.

Avec 2 et 3 degrés de prolapsus et la régurgitation, les patients peuvent présenter diverses affections, qui sont toutefois plus souvent associées non pas au prolapsus lui-même, mais à des antécédents ou à des comorbidités (dystonie végétative-vasculaire, névroses, etc.). Le plus souvent, les patients s'inquiètent de ces symptômes:

  1. Douleur dans la région du cœur provoquant des coups de couteau pouvant être associée à un effort physique ou à un stress nerveux.
  2. Attaques de tachycardie (palpitations), accompagnées de vertiges, faiblesse, nausée.
  3. Sentiment de perturbation du coeur.
  4. Augmentation de la fatigue, fatigue et faiblesse, même après un léger stress physique ou mental.
  5. Tendance à l'évanouissement et aux états pré-inconscients (faiblesse grave, vertiges) - dans des pièces bouchées, sur fond de stress émotionnel.
  6. La sensation de manque d'air, douleur à la poitrine lors de la respiration.
  7. Insomnie, cauchemars, réveil avec battement de coeur et douleur de coeur.

Diagnostics

S'il y a des plaintes et des symptômes cardiaques, un cardiologue doit ordonner l'examen et le traitement. En l'absence de signes spécifiques de prolapsus, après une enquête et un examen du patient, le médecin ne peut que suggérer un diagnostic et, pour le confirmer, il est nécessaire de mener une étude visualisant la structure et la fonction du cœur - échocardiographie Doppler (Echo CG) ou échographie du cœur.

En utilisant l'échocardiographie, le prolapsus de la valve mitrale peut être diagnostiqué.

Selon l'échographie, il est déterminé qu'il existe un prolapsus de la valve mitrale, il révèle son degré, la présence ou l'absence et la gravité de la régurgitation. En règle générale, d'autres études ne sont pas nécessaires pour clarifier le diagnostic, mais elles peuvent être nécessaires pour déterminer l'aptitude professionnelle ou sportive.

En tant que méthodes d’examen supplémentaires, divers tests sont effectués (test sur un vélo d’exercice doté de performances ECG et Echo KG avant et après exercice, tests de squat, mesure de la pression artérielle en position couchée et immédiatement après avoir accepté une position verticale, etc.). Vous aurez peut-être également besoin de tests sanguins (généraux et biochimiques) et de consultations de spécialistes (neurologues, rhumatologues, psychiatres, chirurgiens cardiaques).

Le test sur le vélo d'appartement avec performance d'un électrocardiogramme

Traitement

Dans les formes bénignes de la maladie, lorsque le prolapsus de la valve mitrale est exprimé légèrement et que la régurgitation est absente ou minime, le traitement n'est généralement pas prescrit. Cependant, un traitement peut s'avérer nécessaire chez les patients qui se plaignent de douleurs cardiaques, d'évanouissements et de vertiges.

Etant donné que ces plaintes entraînant des modifications modérées de la structure et du fonctionnement de la valvule ne sont le plus souvent causées pas par la pathologie cardiaque, mais par la neurasthénie, la névrose et d'autres problèmes neurologiques, le traitement est donc prescrit par les neurologues (en coopération étroite avec les cardiologues).

  1. Respect du régime - pour éviter le stress, la surcharge physique et mentale. Il est hautement souhaitable de consulter un psychothérapeute ou un psychologue, de se former aux méthodes de contrôle de soi (sur les émotions, le comportement), de relaxation. Vous avez besoin du mode de fonctionnement correct (pendant la journée, avec un temps de travail normalisé et une pause déjeuner complète). Composante obligatoire du traitement - une bonne nuit de sommeil. Lorsque les troubles du sommeil montrent des somnifères légers.
  2. Réaliser des activités avec un effet tonique - durcissement, marche à l'air frais, nager dans la piscine.
  3. Traitements médicamenteux - sédatifs (sédatifs) - tels que Agripaume, Valériane, Novopassit. Les tranquillisants puissants sont utilisés extrêmement rarement. Connectez également des médicaments qui normalisent le métabolisme (métabolisme) dans le myocarde - Kudesan, Elkar, etc.

En cas de prolapsus 2–3 degrés en association avec une régurgitation, lorsque les patients présentent souvent une augmentation de la pression artérielle et une arythmie, ils recommandent également de prendre des médicaments antihypertenseurs et antiarythmiques. Un traitement antibactérien est recommandé pour prévenir le développement d’une endocardite infectieuse avec prolapsus avec régurgitation de 2 degrés ou plus.

Dans les cas graves, peu sujet à un traitement conservateur, une chirurgie cardiaque peut être recommandée. Les principales indications d'une intervention chirurgicale sont l'apparition d'une insuffisance mitrale chronique et le risque de formation (ou déjà d'évolution) de malformations cardiaques.

Surveillance des patients

Les patients chez qui un prolapsus de la valve mitrale a été détecté, quels que soient leur gravité et la présence ou non de régurgitations, doivent être enregistrés auprès d'un cardiologue et subir régulièrement des examens. Il est recommandé de réaliser Echo KG au moins une fois par an pour évaluer la dynamique; ECG 2 fois par an - pour la détection précoce des arythmies.

Les patients présentant un prolapsus de la valve mitrale doivent subir un électrocardiogramme 2 fois par an.

Le cardiologue détermine les capacités du patient en termes d'activités professionnelles, de sports et d'aptitude au service militaire. Un prolapsus d'un degré sans régurgitation n'impose pas de restrictions sérieuses. Seules de lourdes charges physiques et la formation dans certains établissements d'enseignement supérieur à orientation militaire (écoles de pilotage, etc.) peuvent être contre-indiquées. La question de la possibilité de faire du sport est décidée individuellement (en fonction du sport et de la présence de plaintes).

Avec les prolapsus avec régurgitation, particulièrement prononcés, les restrictions sont beaucoup plus graves. Les sports professionnels sont généralement interdits. Le service militaire est contre-indiqué, il existe des contre-indications à une variété de métiers.

Des complications

Un prolapsus prononcé de la valve mitrale, en particulier en association avec une régurgitation, peut entraîner le développement de complications graves telles que:

  1. Insuffisance mitrale - augmentation de la régurgitation, entraînant le reflux de grandes quantités de sang dans l'oreillette gauche. Ses symptômes ressemblent à ceux de l'insuffisance cardiaque chronique: essoufflement, faiblesse, diminution des performances.
  2. Endocardite infectieuse - les structures anatomiquement modifiées des valves cardiaques sont toujours plus facilement affectées par l'infection. Endocardite - L'inflammation de la paroi interne du cœur (endocarde) entraîne à son tour une aggravation du problème et une augmentation des déformations de la valvule mitrale jusqu'à la formation d'une anomalie cardiaque.

  • Mort subite - possible avec une fonction cardiaque instable, la présence d'arythmies.
  • Prévisions

    Dans la plupart des cas, le prolapsus de la valve mitrale se déroule sans complications, pratiquement sans causer d'anxiété aux patients.

    Le pronostic à 1 ou 2 degrés avec une régurgitation minimale ou sans elle est favorable, il n'y a pratiquement aucune restriction et elles ne concernent que des efforts physiques importants.

    En cas de prolapsus de grade 3 ou de régurgitation sévère, le pronostic est beaucoup plus grave et l’évolution de la pathologie est instable et imprévisible. Elle est dangereuse pour ses complications. Par conséquent, une correction de l’anomalie par chirurgie cardiaque peut être recommandée pour améliorer la qualité de vie du patient et réduire les risques.

    Prolapsus de la valve mitrale

    Prolapsus de la valve mitrale (PMK) est une pathologie clinique dans laquelle une ou deux valves de cette formation anatomique prolapsus, c’est-à-dire qu’elles se plient dans la cavité de l’oreillette gauche pendant la systole (contraction cardiaque), ce qui ne devrait normalement pas se produire.

    Le diagnostic de PMH a été rendu possible grâce à l’utilisation de techniques à ultrasons. Le prolapsus de la valve mitrale est probablement la pathologie la plus courante dans cette région et se retrouve dans plus de six pour cent de la population. Chez les enfants, l'anomalie est détectée beaucoup plus souvent que chez les adultes, et chez les filles, elle est retrouvée plus souvent environ quatre fois. À l'adolescence, le ratio filles / garçons est de 3: 1 et celui des femmes et des hommes, de 2: 1. Chez les personnes âgées, la différence dans la fréquence d'apparition de la MVP chez les deux sexes est égalisée. Cette maladie survient également pendant la grossesse.

    Anatomie

    Le cœur peut être représenté comme une sorte de pompe qui fait circuler le sang dans les vaisseaux de tout l'organisme. Un tel mouvement de fluide devient possible grâce au maintien d'une pression adéquate dans la cavité cardiaque et au travail de l'appareil musculaire du corps. Le cœur humain est constitué de quatre cavités, appelées chambres (deux ventricules et deux oreillettes). Les chambres sont limitées les unes des autres par des "portes" spéciales ou vannes composées chacune de deux ou trois vantaux. En raison de cette structure anatomique du moteur principal du corps humain, chaque cellule du corps humain est alimentée en oxygène et en nutriments.

    Il y a quatre valves dans le coeur:

    1. Mitral. Il sépare la cavité de l'oreillette gauche et du ventricule et consiste en deux valves - antérieure et postérieure. Le prolapsus du feuillet de valve avant est beaucoup plus commun que le dos. Des filetages spéciaux, appelés cordes, sont associés à chacune des vannes. Ils assurent le contact des valves avec les fibres musculaires, appelées muscles papillaires ou papillaires. Pour un travail à part entière de cette formation anatomique, le travail conjoint coordonné de tous les composants est nécessaire. Pendant la contraction cardiaque - systole - la cavité du ventricule cardiaque musculaire diminue et, par conséquent, sa pression augmente. En même temps, les muscles papillaires, qui referment la sortie du sang dans l'oreillette gauche, d'où il est déversé hors de la circulation pulmonaire, sont enrichis en oxygène et, en conséquence, le sang pénètre dans l'aorte et est ensuite acheminé dans les vaisseaux artériels vers tous les organes et tissus.
    2. Valve tricuspide (tricuspide). Il se compose de trois ailes. Situé entre l'oreillette droite et le ventricule.
    3. Valve aortique. Comme décrit ci-dessus, il est situé entre le ventricule gauche et l'aorte et empêche le sang de retourner dans le ventricule gauche. Pendant la systole, il s'ouvre, libérant du sang artériel dans l'aorte sous haute pression et pendant la diastole, il est fermé, ce qui empêche le reflux de sang vers le cœur.
    4. Valve artère pulmonaire. Il est situé entre le ventricule droit et l'artère pulmonaire. Comme la valve aortique, il ne permet pas au sang de retourner dans le cœur (ventricule droit) pendant la période de diastole.

    Normalement, le travail du cœur peut être représenté comme suit. Dans les poumons, le sang est enrichi en oxygène et pénètre dans le cœur, ou plutôt dans l’oreillette gauche (ses parois musculaires sont minces et n’est qu’un «réservoir»). De l'oreillette gauche, il se déverse dans le ventricule gauche (représenté par un «muscle puissant» capable d'extraire tout le volume de sang reçu), d'où il s'écoule à travers l'aorte vers tous les organes de la grande circulation (foie, cerveau, membres et autres) au cours de la systole. En transférant de l'oxygène aux cellules, le sang absorbe du dioxyde de carbone et retourne au cœur, cette fois dans l'oreillette droite. De sa cavité, le liquide pénètre dans le ventricule droit et, lors de la systole, est expulsé dans l'artère pulmonaire, puis dans les poumons (circulation pulmonaire). Le cycle est répété.

    Qu'est-ce que le prolapsus et en quoi est-il dangereux? Il s’agit d’un état de fonctionnement inadéquat de l’appareil valvulaire, dans lequel, lors d’une contraction musculaire, les voies de sortie du sang ne se ferment pas complètement et, par conséquent, une partie du sang lors de la systole retourne au cœur. Donc, avec le prolapsus de la valve mitrale, le liquide pendant la systole entre partiellement dans l'aorte et partiellement du ventricule est repoussé dans l'oreillette. Ce retour de sang s'appelle une régurgitation. Habituellement, dans la pathologie de la valvule mitrale, les modifications sont exprimées légèrement. Cette condition est donc souvent considérée comme une variante de la norme.

    Causes du prolapsus de la valve mitrale

    Il y a deux causes principales de cette pathologie. L’un d’eux est un trouble congénital de la structure du tissu conjonctif des valves cardiaques et le second est la conséquence de maladies ou de blessures antérieures.

    1. Le prolapsus congénital de la valvule mitrale est assez courant et est associé à un défaut transmis de manière héréditaire dans la structure des fibres du tissu conjonctif, qui servent de base aux cuspides. Dans ce cas, les pathologistes étendent les fils reliant la valve au muscle (corde) et les valves elles-mêmes deviennent plus souples, plus souples et plus faciles à étirer, ce qui explique leur fermeture serrée au moment de la systole du cœur. Dans la plupart des cas, la MVP congénitale évolue favorablement, sans causer de complications ni d’insuffisance cardiaque. Elle est donc considérée le plus souvent comme une caractéristique du corps plutôt que comme une maladie.
    2. Maladies cardiaques pouvant entraîner des modifications de l'anatomie normale des valves:
      • Rhumatisme (maladie cardiaque rhumatismale). En règle générale, l'insuffisance cardiaque est précédée d'un mal de gorge, quelques semaines après la survenue d'une crise de rhumatisme (lésion des articulations). Cependant, en plus de l'inflammation visible des éléments du système musculo-squelettique, des valves cardiaques sont impliquées dans le processus, lesquelles sont exposées à un effet destructeur beaucoup plus important du streptocoque.
      • Coronaropathie, infarctus du myocarde (muscle cardiaque). Dans ces maladies, il y a une détérioration de l'apport sanguin ou son arrêt complet (dans le cas d'un infarctus du myocarde), y compris les muscles papillaires. Des coupures d'accord peuvent se produire.
      • Blessure à la poitrine. De forts coups dans la région thoracique peuvent provoquer un détachement soudain des cordes de la valve, ce qui peut entraîner de graves complications si l’assistance n’est pas fournie à temps.

    Classification du prolapsus de la valve mitrale

    Il existe une classification du prolapsus de la valve mitrale en fonction de la gravité de la régurgitation.

    • Le grade I se caractérise par une flèche de la guillotine de trois à six millimètres;
    • Le degré II est caractérisé par une augmentation de l'amplitude de la déflexion jusqu'à neuf millimètres;
    • Le grade III se caractérise par une flèche prononcée supérieure à neuf millimètres.

    Symptômes du prolapsus de la valve mitrale

    Comme mentionné ci-dessus, le prolapsus de la valve mitrale est dans la majorité des cas presque asymptomatique et est diagnostiqué au hasard lors d'un examen médical préventif.

    Les symptômes les plus courants du prolapsus de la valve mitrale incluent:

    • Cardialgie (douleur au coeur). Ce symptôme se produit dans environ 50% des cas de MVP. La douleur est généralement localisée dans la moitié gauche de la poitrine. Ils peuvent être à court terme et durer plusieurs heures. La douleur peut également survenir au repos ou en cas de stress émotionnel grave. Cependant, il est souvent impossible d'associer l'apparition d'un symptôme cardiaque à un facteur provoquant. Il est important de noter que la nitroglycérine, qui survient en cas de maladie coronarienne, ne permet pas d’enrayer la douleur.
    • Sensation de manque d'air. Les patientes ont un désir irrésistible de prendre une profonde respiration en «poitrine tendue»;
    • Sensation d'interruption du travail du cœur (soit un battement de coeur très rare, soit au contraire rapide (tachycardie);
    • Vertiges et évanouissements. Ils sont causés par des arythmies cardiaques (avec une diminution à court terme du flux sanguin vers le cerveau);
    • Maux de tête matin et soir;
    • Augmentation de la température, sans raison.

    Diagnostic du prolapsus de la valve mitrale

    En règle générale, le thérapeute ou le cardiologue diagnostique les prolapsus valvulaires au cours d'une auscultation (écoute du cœur à l'aide d'un stétofonendoscope), qu'ils conduisent à chaque patient lors d'un examen médical de routine. Les souffles cardiaques dus aux phénomènes sonores lors de l'ouverture et de la fermeture des valves. Si vous suspectez une malformation cardiaque, le médecin vous indiquera le diagnostic par ultrasons (ultrasons), ce qui vous permettra de visualiser la valve, de déterminer la présence de défauts anatomiques et le degré de régurgitation. L'électrocardiographie (ECG) ne reflète pas les changements du coeur dans cette pathologie des valves de valvule

    Traitement et contre-indications

    La tactique de traitement du prolapsus de la valve mitrale est déterminée par le degré de prolapsus des feuillets de la valve et le volume de régurgitation, ainsi que par la nature des troubles psycho-émotionnels et cardiovasculaires.

    Un point important de la thérapie est la normalisation des régimes de travail et de repos des patients et le respect de la routine quotidienne. Assurez-vous de faire attention au sommeil prolongé (suffisant). La question de la culture physique et du sport devrait être décidée individuellement par le médecin traitant après avoir évalué les indicateurs de la condition physique. Les patients, en l'absence de régurgitation sévère, ont présenté un exercice modéré et un mode de vie actif sans aucune restriction. Les plus préférés sont les skis, la natation, les patins, le cyclisme. Mais les activités liées à des mouvements saccadés ne sont pas recommandées (boxe, saut). En cas de régurgitation mitrale prononcée, les sports sont contre-indiqués.

    Il est possible de recommander un traitement de renforcement général aux patients lors de visites dans des stations thermales, de séances d’eau, de massages de la colonne vertébrale, en particulier de la région du cou, de l’acupuncture et de vitamines.

    Un élément important dans le traitement du prolapsus de la valve mitrale est la phytothérapie, notamment à base de plantes sédatives (valérianes): valériane, amarante, aubépine, romarin sauvage, sauge, millepertuis, etc.

    Pour la prévention du développement de lésions rhumatoïdes des valves cardiaques, une amygdalectomie (élimination des amygdales) est indiquée dans le cas d'une amygdalite chronique (amygdalite).

    Le traitement médicamenteux du MVP vise à traiter des complications telles que l'arythmie, l'insuffisance cardiaque ainsi que le traitement symptomatique des manifestations de prolapsus (sédation).

    En cas de régurgitation sévère, ainsi que d’apparition d’une insuffisance circulatoire, il est possible de pratiquer une intervention chirurgicale. En règle générale, la valvule mitrale touchée est suturée, c'est-à-dire qu'une valvuloplastie est effectuée. Avec son inefficacité ou son impraticabilité pour un certain nombre de raisons, l’implantation d’un analogue artificiel est possible.

    Complications du prolapsus de la valve mitrale

    1. Insuffisance de la valve mitrale. Cette condition est une complication fréquente de la maladie cardiaque rhumatismale. Dans ce cas, en raison de la fermeture incomplète des valves et de leur défaut anatomique, un important retour de sang dans l'oreillette gauche se produit. Le patient est préoccupé par la faiblesse, l'essoufflement, la toux et bien d'autres. En cas de développement d'une complication similaire, une prothèse valvulaire est indiquée.
    2. Attaques d'angine et d'arythmie. Cette condition s'accompagne d'un rythme cardiaque anormal, d'une faiblesse, de vertiges, d'une sensation d'insuffisance cardiaque, de ramper devant les yeux, d'évanouissements. Cette pathologie nécessite un traitement médical sérieux.
    3. Endocardite infectieuse. Dans cette maladie, l'inflammation de la valve cardiaque se produit.

    Prévention du prolapsus de la valve mitrale

    Tout d'abord, pour prévenir cette maladie, il est nécessaire d'assainir tous les foyers d'infection chroniques - dents carieuses, amygdalite (éventuellement en enlevant les amygdales selon les indications) et autres. Assurez-vous de subir en temps utile des examens médicaux annuels réguliers pour traiter les rhumes, en particulier les maux de gorge.

    Prolapsus de la valve mitrale

    Prolapsus de la valve mitrale - Prolapsus systolique des valves mitrales dans l'oreillette gauche. Le prolapsus de la valve mitrale peut se manifester par une fatigue accrue, des maux de tête et des vertiges, un essoufflement, des douleurs cardiaques, des évanouissements, des palpitations et un sentiment d'interruption. Le diagnostic instrumental du prolapsus de la valve mitrale est basé sur les méthodes EchoCG, ECG, phonocardiographie, surveillance de Holter, rayons X. Le traitement du prolapsus de la valve mitrale est principalement symptomatique (antiarythmique, sédatif, anticoagulant); en cas de régurgitation sévère, le remplacement de la valve mitrale est indiqué.

    Prolapsus de la valve mitrale

    Le prolapsus de la valve mitrale est un défaut valvulaire caractérisé par la saillie d'une ou des deux valves de la valve auriculo-ventriculaire gauche dans la cavité auriculaire pendant la systole. En cardiologie, le prolapsus de la valve mitrale utilisant diverses méthodes (auscultation, échocardiographie, phonocardiographie) est détecté chez 2 à 16% des enfants, généralement âgés de 7 à 15 ans. L'incidence du prolapsus de la valve mitrale dans diverses lésions cardiaques est significativement plus élevée que chez les individus en bonne santé: malformations cardiaques congénitales - 37%, rhumatismes - 30-47% et cardiopathies héréditaires - 60-100%. Dans la population adulte, la fréquence du prolapsus de la valve mitrale est de 5-10%; défaut de la valve est principalement diagnostiqué chez les femmes de 35 à 40 ans.

    Causes du prolapsus de la valve mitrale

    Strictement parlant, le prolapsus de la valve mitrale n'est pas une maladie indépendante, mais un syndrome clinique et anatomique, se présentant sous diverses formes nosologiques. Compte tenu de l'étiologie, on distingue les prolapsus de la valve mitrale primaire (idiopathique, congénital) et secondaire.

    Le prolapsus idiopathique de la valvule mitrale est provoqué par une dysplasie congénitale du tissu conjonctif, à la base de laquelle d’autres anomalies de l’appareil valvulaire sont également notées (allongement ou raccourcissement des cordes, leur fixation incorrecte, présence de cordes supplémentaires, etc.). Un défaut congénital du tissu conjonctif est accompagné d'une dégénérescence structurelle myxomateuse des valves mitrales et de leur ductilité accrue. La dysplasie du tissu conjonctif est causée par divers facteurs pathologiques agissant sur le fœtus - SRAS d’une femme enceinte, gestose, risques professionnels, conditions environnementales défavorables, etc. Dans 10 à 20% des cas, le prolapsus de la valve mitrale congénitale est transmis par la lignée maternelle.

    Le prolapsus de la valve mitrale est inclus dans la structure de certains syndromes héréditaires (syndrome d'Ehlers-Danlos, syndrome de Marfan, arachnodactylie par contracture congénitale, ostéogenèse imparfaite et pseudoxantomie élastique).

    L'origine du prolapsus de la cloison peut être associée Dans ces cas, le prolapsus de la valve mitrale est le résultat de dommages acquis aux structures de la valve, aux muscles papillaires, au dysfonctionnement du myocarde. À son tour, la présence de prolapsus de la valve mitrale peut provoquer le développement d'une insuffisance mitrale.

    Dans la pathogenèse du prolapsus de la valve mitrale, le dysfonctionnement du système nerveux autonome, des troubles métaboliques et une déficience en ions magnésium jouent un rôle important.

    Caractéristiques de l'hémodynamique dans le prolapsus de la valve mitrale

    La valve mitrale est une cavité de division à deux feuilles de l'oreillette gauche et du ventricule. À l'aide des cordes, les valves de la valve sont attachées aux muscles papillaires partant du bas du ventricule gauche. Normale dans la phase diastolique, les valves mitrales se relâchent, permettant un écoulement sanguin libre de l'oreillette gauche au ventricule gauche; pendant la systole, sous pression sanguine, les valves s'ouvrent en fermant l'ouverture auriculo-ventriculaire gauche.

    Avec le prolapsus de la valve mitrale dû à une infériorité structurelle et fonctionnelle de l'appareil valvulaire dans la phase systolique, les plis de la valve mitrale se plient dans la cavité de l'oreillette gauche. Dans ce cas, l'orifice auriculo-ventriculaire peut se chevaucher complètement ou partiellement - avec la formation d'un défaut par lequel se produit un écoulement sanguin inverse du ventricule gauche à l'oreillette gauche, c'est-à-dire qu'une régurgitation mitrale se développe.

    Au cours de la formation de l'insuffisance mitrale, la contractilité du myocarde diminue, ce qui prédétermine le développement de l'insuffisance circulatoire. Dans 70% des cas, le prolapsus primaire de la valve mitrale est accompagné d'une hypertension pulmonaire limite. De la part de l'hémodynamique systémique, une hypotension est notée.

    Classification du prolapsus de la valve mitrale

    Du point de vue de l’approche étiologique, faites la distinction entre le prolapsus de la valve mitrale primaire et secondaire. En fonction de la localisation du prolapsus, le prolapsus antérieur, postérieur et les deux cuspides de la valve mitrale est isolé. Compte tenu de la présence ou de l'absence des phénomènes sonores audibles, ils parlent d'une forme "silencieuse" et auscultatoire du syndrome.

    Sur la base des données EchoCG, il existe 3 degrés de gravité du prolapsus de la valve mitrale:

    • Grade I - Folioles de la valve mitrale prolabées de 3-6 mm;
    • Grade II - folioles de la valve mitrale prolabées à 6-9 mm;
    • Grade III - Prolapsus de la valve mitrale de plus de 9 mm.

    En prenant en compte le moment où se produit le prolapsus de la valve mitrale par rapport à la systole, on distingue un prolapsus holosystolique précoce, plus tardif. Le degré de régurgitation mitrale ne correspond pas toujours à la gravité du prolapsus de la valve mitrale; il est donc classé séparément, selon l'échocardiographie Doppler:

    • Grade I - la régurgitation mitrale se produit au niveau de la feuille;
    • Grade II - la vague de régurgitation atteint le milieu de l'oreillette gauche;
    • Grade III - la vague de régurgitation atteint l'extrémité opposée de l'atrium.

    Symptômes du prolapsus de la valve mitrale

    La gravité des symptômes cliniques du prolapsus de la valve mitrale varie de minime à significative. Elle est déterminée par le degré de dysplasie du tissu conjonctif, la présence de régurgitation et des anomalies de l'autonomie. Chez certains patients, il n'y a pas de plaintes, et le prolapsus de la valve mitrale est une découverte accidentelle lors d'une échocardiographie.

    Chez les enfants atteints de prolapsus primaire de la valve mitrale, hernie ombilicale et inguinale, dysplasie de la hanche, hypermobilité des articulations, scoliose, pied plat, déformation de la poitrine, myopie, strabisme, néphroptose, varicocèle, indiquant une violation du développement des structures des tissus conjonctifs. De nombreux enfants sont sujets à des rhumes fréquents, des maux de gorge, des exacerbations d'amygdalite chronique.

    Très souvent, le prolapsus de la valve mitrale s'accompagne de symptômes de dystonie neurocirculatoire: cardialgie, tachycardie et insuffisance cardiaque, vertiges et évanouissements, crises végétatives, transpiration excessive, nausée, sensation de "gorge" et manque d'air, maux de tête de type migraine. Avec des troubles hémodynamiques importants, essoufflement, fatigue. L'évolution du prolapsus de la valve mitrale est caractérisée par des troubles affectifs: états dépressifs, sénesthopathie, complexe de symptômes asthéniques (asthénie).

    Les manifestations cliniques du prolapsus de la valve mitrale secondaire sont associées à des symptômes de la maladie sous-jacente (cardiopathie rhumatismale, cardiopathie congénitale, syndrome de Marfan, etc.). Parmi les complications possibles du prolapsus de la valve mitrale, des arythmies menaçant le pronostic vital, une endocardite infectieuse, un syndrome thromboembolique (y compris un accident vasculaire cérébral, PE), la mort subite se produisent.

    Diagnostic du prolapsus de la valve mitrale

    Dans la forme "muette" du prolapsus de la valve mitrale, les signes auscultatifs sont absents La variante d'urgence du prolapsus de la valve mitrale est caractérisée par des clics isolés, des murmures systoliques tardives et des murmures voco-systoliques. La phonocardiographie documente les phénomènes sonores à entendre.

    La méthode la plus efficace pour détecter le prolapsus de la valve mitrale est l’échographie cardiaque, qui permet de déterminer le degré de prolapsus des valves et le volume de régurgitation. La dysplasie généralisée du tissu conjonctif, la dilatation de l'aorte et de l'artère pulmonaire, le prolapsus tricuspide et la fenêtre ovale ouverte peuvent être détectés.

    En radiographie, en règle générale, une taille réduite ou normale du cœur, un gonflement de l'artère pulmonaire est détectée. L'ECG et la surveillance quotidienne de l'ECG enregistrent des troubles persistants ou transitoires de la repolarisation du myocarde ventriculaire, des troubles du rythme (tachycardie sinusale, extrasystole, tachycardie paroxystique, bradycardie sinusale, syndrome de WPW, fibrillation auriculaire et flutter auriculaire). Avec une régurgitation mitrale II-III, des troubles du rythme cardiaque, des signes d'insuffisance cardiaque, une étude électrophysiologique du cœur est réalisée, une veloergometrie.

    Le prolapsus de la valve mitrale doit être différencié des malformations cardiaques congénitales et acquises, des anévrismes du septum interaural, de la myocardite, de l’endocardite bactérienne, de la cardiomyopathie. Il est conseillé d’impliquer divers spécialistes dans le diagnostic et le traitement du prolapsus de la valve mitrale: un cardiologue, un neurologue, un rhumatologue.

    Traitement du prolapsus de la valve mitrale

    La tactique de gestion du prolapsus de la valve mitrale tient compte de la gravité des symptômes cliniques du spectre végétatif et cardiovasculaire, en particulier de l'évolution de la maladie sous-jacente. Les conditions obligatoires sont la normalisation de la routine quotidienne, le travail et le repos, un sommeil suffisant, une activité physique mesurée. Les activités non médicamenteuses comprennent l’auto-entraînement, la psychothérapie, la physiothérapie (électrophorèse avec brome, magnésium sur la région du cou), l’acupuncture, les procédures hydriques et le massage de la colonne vertébrale.

    Le traitement médicamenteux du prolapsus de la valve mitrale vise à éliminer les manifestations végétatives, à prévenir le développement de la dystrophie du myocarde et à prévenir l’endocardite infectieuse. Les patients présentant des symptômes graves de prolapsus de la valve mitrale se voient prescrire des sédatifs, des cardiotrophes (inosine, asparaginate de potassium et de magnésium, vitamines, carnitine), des bêta-bloquants (propranolol, aténolol) et des anticoagulants. Lors de la planification d'interventions chirurgicales mineures (extraction dentaire, amygdalectomie, etc.), des traitements antibiotiques préventifs sont indiqués.

    Avec le développement de la régurgitation mitrale hémodynamiquement significative, la progression de l'insuffisance cardiaque, il est nécessaire de remplacer la valvule mitrale.

    Prévision et prévention du prolapsus de la valve mitrale

    Le prolapsus asymptomatique de la valve mitrale est caractérisé par un pronostic favorable. Ces patients présentaient un suivi et une échocardiographie dynamique tous les 2-3 ans. La grossesse n'est pas contre-indiquée, cependant, la gestion de la grossesse chez les femmes présentant un prolapsus de la valve mitrale est effectuée par un obstétricien-gynécologue et un cardiologue. Le pronostic du prolapsus de la valve mitrale secondaire dépend en grande partie de l'évolution de la maladie sous-jacente.

    La prévention du prolapsus de la valve mitrale implique l’élimination des effets néfastes sur le fœtus en développement, la détection rapide de maladies qui endommagent l’appareil valvulaire cardiaque.

    Prolapsus de la valve mitrale - qu'est-ce que c'est et qu'est-ce qui est dangereux

    Le prolapsus valvulaire mitral ou maladie de Barlow est un processus pathologique qui provoque un dysfonctionnement de la valve située entre l'oreillette gauche et le ventricule. Auparavant, on croyait que cette pathologie ne se retrouvait que chez les jeunes ou chez les enfants - des études ont montré le contraire. L'affaissement de la valve gauche peut se développer à tout âge.

    Le prolapsus de la valve mitrale survient chez des personnes de différents âges.

    Prolapsus de la valve mitrale - qu'est-ce que c'est?

    Prolapsus ou prolapsus (comme on peut le voir sur la photo) - affaissement ou renflement d’une ou des deux valves de la valve au moment de la libération de sang du ventricule gauche dans l’oreillette gauche. Ensuite, le lambeau se ferme et du sang pénètre dans l'aorte.

    Prolapsus cardiaque normal et de la valve mitrale

    En raison d'une perturbation de la structure musculaire de la valve, une déviation se produit et celle-ci ne se ferme pas complètement. Par conséquent, une partie du sang retourne dans le ventricule. Le volume du flux inverse est jugé par la gravité des dommages cardiaques. Avec un léger prolapsus, le patient ne ressent pas les signes d’un dysfonctionnement du système valvulaire. Le traitement dans ce cas n'est pas nécessaire.

    Causes de la PMK

    Ce processus pathologique peut être primaire ou inné ou acquis.

    Causes génétiques de la maladie:

    • violations de la structure anatomique des cordes, des valves, de la structure musculaire de la valve;
    • violation de la fonction contractile des muscles du ventricule gauche.

    L'affaissement secondaire des tissus est une conséquence d'autres processus pathologiques qui capturent le système cardiaque.

    Causes de prolapsus secondaire:

    • Syndromes de Marfan et Ehlers-Danlow - modifications du tissu conjonctif;
    • altération de l'apport sanguin aux muscles cardiaques;
    • intoxication maternelle dans le dernier tiers de la période de gestation;
    • maladie ischémique;
    • une histoire de rhumatisme;
    • épaississement et augmentation du muscle ventriculaire;
    • malformations cardiaques;
    • VSD;
    • blessures graves à la poitrine.

    Prolapsus de la valve mitrale peut se développer en raison de la maladie coronarienne.

    Degrés de pathologie

    La classification est basée sur la magnitude de la déviation de la feuille dans la cavité auriculaire.

    Les degrés suivants de maladie cardiaque sont distingués:

    1. PMK 1 - plus souvent congénitale que acquise. Le degré d'affaissement ne dépasse pas 5 mm. Cette pathologie est diagnostiquée chez 25% des patients. Il est principalement asymptomatique, il est diagnostiqué de manière aléatoire au cours de l'examen. En conclusion, le cardiologue notera que la flexion systolique est insignifiante du point de vue hépatique.
    2. PMK 2 - saillie n’excède pas 9 mm. L’évolution de la maladie est bénigne et asymptomatique, l’état du système valvulaire reste stable tout au long de la vie du patient.
    3. PMK 3 - le gonflement atteint plus de 10 mm. Il existe des symptômes d'insuffisance cardiaque. Ce degré de prolapsus est une indication pour un traitement chirurgical.

    Prolapsus de la valve mitrale I degré

    De plus, déterminez le degré de reflux sanguin inverse - régurgitation.

    Allouer:

    • I degree - Inversion au niveau du rabat avant;
    • II - le sang atteint le milieu de l'oreillette;
    • III - La vague du lancer retour revient au mur opposé de l'atrium.

    Symptômes du prolapsus de la valve mitrale

    Lorsque I et II degré de déviation de la valve chez la grande majorité des patients, la maladie évolue sans symptômes. Une pathologie congénitale soupçonnée peut être liée à l'apparence du patient. Ce sont une forte croissance et des membres longs, une mobilité excessive des articulations, souvent des problèmes de vision.

    Les patients présentent les plaintes suivantes:

    • l'arythmie;
    • des interruptions dans le travail du coeur;
    • sensation périodique de décoloration;
    • douleur dans le sternum sur le fond du stress, d'autres états psycho-émotionnels. N'arrêtez pas de prendre de la nitroglycérine;
    • fatigue accrue;
    • vertiges et prédisposition à l'évanouissement;
    • essoufflement;
    • attaques de panique;
    • intolérance à l'effort physique.

    En outre, il peut y avoir des crises végétatives, une sensation de manque d'air.

    Un essoufflement fréquent indique un prolapsus de la valve mitrale

    Quel est dangereux PMC?

    La déviation de la valve mitrale, bien qu’il s’agisse d’une maladie cardiaque, se caractérise par une évolution bénigne et est souvent détectée au cours des examens de routine. Aux stades I et II, les performances ne sont pas altérées et le patient continue à mener une vie normale.

    Lorsque le degré III avec régurgitation sévère - un retour de sang dans le ventricule - la maladie se manifeste des symptômes caractéristiques. Dans les cas graves, altération de la circulation sanguine associée à un étirement excessif des tissus musculaires.

    Effets possibles de la PMK:

    • déchirer les cordes du coeur;
    • endocardite de genèse infectieuse;
    • accident vasculaire cérébral ischémique;
    • sceller les valves de la valve cardiaque;
    • insuffisance cardiaque;
    • issue fatale.

    Accident vasculaire cérébral ischémique peut résulter de MVP.

    Est-ce qu'ils prennent à l'armée avec le prolapsus?

    La déviation de la valve mitrale et l'armée sont des concepts compatibles. Ainsi, pour les patients présentant un degré de la maladie, les limitations d'activité physique ne sont pas montrées, elles ne constituent pas un danger pour les autres.

    Au degré II, en tenant compte de la présence d'essoufflement, de fatigue, d'autres symptômes et du degré de retour du jet de sang. Un conscrit peut être considéré comme apte conditionnellement. Ces recrues serviront dans les troupes d'ingénierie radio.

    Quel médecin contacter?

    Un patient chez qui on a diagnostiqué une déviation de la valve devrait être observé par un cardiologue. Dans les cas graves - pour déterminer les indications et la portée de l'intervention - avec un chirurgien cardiaque.

    De plus, en présence de signes de dysfonctionnement autonome, la surveillance par un neurologue est indiquée.

    Diagnostic de PMK

    Un médecin peut suggérer une violation du système de valvule lors d'un examen de routine ou en s'appuyant sur les plaintes du patient. Lors de la réception lors de l'auscultation, le thérapeute entend de soi-disant bruits. Ils se produisent lorsque le sang est renvoyé dans le ventricule.

    Dans certains cas, le bruit n'est pas un signe de pathologie, mais nécessite des examens supplémentaires.

    Le médecin vous prescrira:

    1. L'échographie du coeur est une procédure simple et non invasive. Vous permet de déterminer le degré de jeu de la valve et de régurgitation. Avec une dysplasie tissulaire importante, un défaut peut se développer, endommageant la valve cardiaque droite.
    2. Rayon X - pour déterminer les dimensions linéaires du cœur.
    3. ECG et surveillance quotidienne de l'activité cardiaque - pour déterminer les modifications persistantes du rythme des contractions.
    4. Vélo ergométrie - avec degré de prolapsus II et III pour détecter une réaction à un effort physique accru.

    Identifier le degré de PMK aide à l'échographie du cœur

    Traitement de prolapsus

    Si les symptômes objectifs (modification du rythme cardiaque, essoufflement, douleur) ne gênent pas le patient, aucun traitement médicamenteux ou chirurgical n'est indiqué.

    Drogues

    En cas de signes prononcés de prolapsus au début du traitement, le médecin vous prescrira des médicaments dans les groupes suivants:

    1. Sédatifs - extrait de racine de valériane, Fitoed, Persen, Novo-Passit.
    2. Cardiotrophiques - La riboxine ou l’asparaginate de potassium et de magnésium - ont un effet antiarythmique et contribuent à la saturation en oxygène des tissus cardiaques. Les complexes de vitamines sont présentés.
    3. Bêta-bloquants - médicaments bloquant les récepteurs adrénergiques. Pour cette raison, la fréquence et la force des contractions cardiaques au cours de l'arythmie sont réduites. En cardiologie utilisé Propranolol, Atenolol, Tenolol. Les dosages sont choisis individuellement et peuvent différer de ceux recommandés par le fabricant. Parmi les effets indésirables les plus fréquents, on note une forte diminution du rythme cardiaque, une baisse de la pression artérielle, l'apparition de paresthésies et une sensation de froideur dans les membres.

    Herbalant - sédatif

    Prothèses

    Les indications d'un traitement chirurgical sont une insuffisance marquée du système valvulaire, avec des modifications marquées du tissu fibreux, l'apparition de sites de calcification. Elle est considérée comme une opération de désespoir et n’est pratiquée que lorsque l’impossibilité ou l’inefficacité d’un traitement médicamenteux.

    Lors de la préparation à l'opération, un ECG, des examens aux rayons X, une phonocardiographie pour évaluer l'intensité des bruits et des bruits du coeur, des ultrasons de l'organe sont réalisés. Une antibiothérapie préventive est indiquée.

    Le but de la chirurgie est de remplacer la valve mitrale par une prothèse artificielle ou naturelle. Il s’agit d’une opération à large bande avec un patient connecté à un système de survie. Cela permet au moment de l'excision et de l'installation de l'équipement médical d'exclure les cœurs du système circulatoire.

    Le chirurgien travaille sur un cœur glacé. Après révision et installation de la valve dans la position anatomiquement correcte, l'air est éliminé des cavités cardiaques, le tissu est suturé en couches et le patient est déconnecté du système de dérivation cardiopulmonaire.

    Remèdes populaires

    Les moyens de la médecine traditionnelle dans le traitement de la déviation de la valve mitrale sont utilisés uniquement en consultation avec le cardiologue. Ils ne guérissent pas la maladie, mais ont un effet sédatif, soulagent les crises d'anxiété, améliorent le trophisme du muscle cardiaque.

    1. Décoction à la menthe - achetez des matières premières végétales dans les pharmacies, mais vous pouvez les cultiver dans votre propre chalet d'été. Pour 5 g de feuilles sèches, vous aurez besoin de 300 ml d'eau bouillante. Verser, insister pendant 2 heures. Lors d'une réception, vous aurez besoin d'une tasse de décoction prête à l'emploi. Prendre 3 fois par jour.
    2. Un mélange de fleurs d’aubépine, d’agripaume et de veres en proportions égales verse de l’eau bouillante à raison de 1 cuillerée à thé de matière première sèche pour 250 ml. Prenez un verre de bouillon en petites portions tout au long de la journée.
    3. Décoction Hypericum - les proportions du classique - 5 g de matières végétales 250 ml d’eau bouillante. Prendre 100 ml 3 fois par jour 30 minutes avant les repas.
    4. Motherwort grass - apaise, normalise l'activité cardiaque. 4 cuillères à café de matières premières auront besoin d'une tasse d'eau bouillante. Cuire au bain-marie pendant 15 minutes. Prendre 100 ml 3 fois par jour avant les repas.

    Le bouillon Motherwort normalise l'activité cardiaque

    Activité physique

    L'affaissement de la valvule mitrale n'est pas une contre-indication à l'effort physique. L'exercice modéré, les jeux actifs, au contraire, améliorent la condition de l'enfant et de l'adulte.

    Un patient avec les stades I et II peut pratiquer des sports sans restrictions en l'absence des situations suivantes:

    • épisodes d'arythmie, perte de conscience due à une modification du rythme de l'activité cardiaque;
    • la présence d'épisodes de tachycardie, de flutter, d'autres changements lors d'un test d'effort ou de surveillance quotidienne de l'ECG;
    • insuffisance mitrale avec reflux de sang;
    • histoire de thromboembolie;
    • décès d'un parent avec un diagnostic similaire au cours d'un effort physique.

    Permis de faire du sport avec I et II degré de PMH

    Avec 3 degrés de prolapsus, les sports, à l'exception de la thérapie par l'exercice sous la direction d'un instructeur, sont interdits jusqu'à la correction chirurgicale de l'état.

    La valve prolapsus n'est pas une contre-indication à la grossesse et à l'accouchement naturel. Mais vous devriez informer le gynécologue de votre état.

    Régime alimentaire

    Il n’existe pas de régime alimentaire spécialisé pour les patients présentant un affaissement du système de valve cardiaque.

    Les médecins recommandent d’introduire dans le régime alimentaire des aliments riches en magnésium:

    Gruau riche en magnésium

    La réception des complexes vitaminiques désignés par le cardiologue est obligatoire.

    Pour les patients adultes, il est recommandé d'exclure les boissons alcoolisées et le tabac.

    Prévention du prolapsus de la valve mitrale

    La principale méthode de prévention consiste à éviter l'aggravation du processus pathologique diagnostiqué. Le contrôle dynamique par un cardiologue est montré, des examens réguliers - ECG, échographie du coeur. Les patients atteints de cette maladie doivent être surveillés par un rhumatologue et un neuropathologiste.

    Ne faites pas vous-même un diagnostic et ne déchiffrez pas vous-même l'ECG ou l'échographie. La phrase dans le rapport d’inspection «présence d’antiphase» signifie qu’aucun signe d’anomalie dans le fonctionnement du cœur n’a été décelé.

    Noter cet article
    (2 évaluations, moyenne 5.00 sur 5)

    De Plus, Lisez Les Navires

    Hémorragie oculaire: types, causes, symptômes et traitement

    Vous apprendrez de cet article: que peut être une hémorragie dans l’œil, les causes de son apparition, les symptômes et les méthodes de diagnostic, que faire dans cette situation.

    Hémorragie sous la peau

    Les hémorragies sous la peau sont généralement faciles à reconnaître. Par exemple, si vous vous blessez et que du sang de vaisseaux sanguins endommagés s'infiltre dans les tissus environnants, vous verrez une ecchymose.

    Sang épais: causes et traitement

    Tout le monde sait que la prévention des pathologies du système cardiovasculaire peut prévenir de nombreuses maladies dangereuses, mais ils accordent peu d’attention à un point aussi important que celui des indicateurs de la viscosité du sang.

    Signes et symptômes du VSD

    La dystonie végétative-vasculaire est une maladie causée par des défaillances du système nerveux autonome (autonome), responsable de la régulation du système cardiovasculaire.

    Thrombocytopénie: régime alimentaire et traitement

    La thrombocytopénie est une maladie accompagnée d'une diminution du nombre de plaquettes dans le sang - cellules sanguines responsables de sa coagulation.

    Qu'est-ce que cela signifie si l'ESR est de 40 pour une femme?

    Le contenu

    Une question telle que ESR 40, ce que cela signifie chez une femme est la plus courante. L'un des indicateurs de l'état de santé d'un adulte et d'un enfant est le niveau de RSE, dont les valeurs augmentées ou sous-estimées signifient la présence d'une maladie particulière dans le corps.