L'hypoxie désigne l'état du corps dans lequel les cellules et les tissus ne sont pas saturés en oxygène. Il survient chez les adultes, les enfants et même un enfant dans l'utérus. Cette condition est considérée comme pathologique. Cela entraîne des modifications graves et parfois irréversibles des organes vitaux, notamment du cœur, du cerveau, du système nerveux central, des reins et du foie. Des méthodes pharmacologiques spéciales et des remèdes aident à prévenir les complications. Ils visent à augmenter la quantité d'oxygène délivrée aux tissus et à en réduire le besoin.

Quelle est l'hypoxie

La médecine définit ce concept comme une condition pathologique dans laquelle il y a une pénurie d'oxygène dans le corps. Cela se produit lorsqu'il y a une interruption dans l'utilisation de cette substance au niveau cellulaire ou en cas de manque d'air inhalé. Le terme est formé de deux mots grecs - hypo et oxigenium, qui se traduisent par «petit» et «oxygène». Au niveau des ménages, l'hypoxie est une privation d'oxygène, car toutes les cellules du corps souffrent de sa carence.

Raisons

Une cause fréquente de manque d’oxygène peut être le manque d’oxygène dans le corps ou la fin de son absorption par les tissus corporels. Ceci est facilité par des facteurs externes indésirables ou par certaines maladies et conditions. Si la privation d'oxygène se développe à la suite d'un manque d'oxygène dans l'air inhalé, la forme de la pathologie est dite exogène. Ses causes sont:

  • rester dans des puits, des mines, des sous-marins ou d'autres espaces fermés qui ne communiquent pas avec l'environnement extérieur;
  • smog dans la ville, fort gazé;
  • mauvaise ventilation de la pièce;
  • dysfonctionnement de l'anesthésie et des appareils respiratoires;
  • être dans une pièce où il y a beaucoup de monde;
  • atmosphère déchargée en altitude (maladie du pilote, maladie des montagnes et de l'altitude).

Si la pathologie est le résultat d'une maladie ou d'un état du corps, on parle alors d'endogène. Les causes de ce type de manque d’oxygène sont:

  • les maladies du système respiratoire, telles que l'asbestose (poussière d'amiante se déposant dans les poumons), le pneumothorax, l'hémothorax (obturation d'air ou de sang dans la cavité pleurale), le bronchospasme, la bronchite, la pneumonie;
  • la présence de corps étrangers dans les bronches, par exemple après une ingestion accidentelle;
  • malformations cardiaques acquises ou congénitales;
  • fractures et déplacement des os de la poitrine;
  • les maladies ou pathologies du coeur, telles que crise cardiaque, insuffisance cardiaque, oblitération du péricarde, cardiosclérose (remplacement du muscle cardiaque par du tissu conjonctif);
  • blessures, tumeurs et autres maladies du cerveau qui endommagent le centre respiratoire du système nerveux central;
  • hyperhémie veineuse (pléthore);
  • congestion du système de la veine cave supérieure ou inférieure;
  • perte de sang aiguë;
  • asphyxie (asphyxie) de toute nature;
  • rétrécissement marqué des vaisseaux sanguins dans différents organes.

Hypoxie fœtale

Pour un bébé à naître, une insuffisance en oxygène est très dangereuse. Elle provoque de graves complications: à un stade précoce de la grossesse, un ralentissement ou une pathologie du développement du fœtus, à un stade ultérieur, une atteinte du système nerveux central. La privation d'oxygène par un enfant est causée par certaines maladies systémiques d'une femme enceinte, notamment:

  • les pathologies du système cardiovasculaire, qui entraînent des vasospasmes et une détérioration de l'apport sanguin du fœtus;
  • les maladies des organes internes, telles que la pyélonéphrite et l'inflammation du système urinaire;
  • anémie ferriprive, qui interfère avec le flux d'oxygène dans les tissus;
  • les maladies chroniques des organes respiratoires, par exemple l'asthme bronchique ou la bronchite asthmatique;
  • perturbation endocrinienne.

L'hypoxie pendant la grossesse est souvent associée aux mauvaises habitudes des femmes. Il est strictement interdit aux femmes enceintes de fumer et de boire de l'alcool. Toutes les toxines pénètrent dans le sang du bébé et entraînent de graves complications. L'hypoxie fœtale peut être associée à d'autres troubles:

  • des anomalies dans le développement du placenta ou du cordon ombilical;
  • grossesse après la grossesse;
  • augmentation du tonus utérin;
  • décollement prématuré du placenta;
  • infection du fœtus;
  • l'incompatibilité du sang fœtal avec le sang de la mère par le facteur Rh;
  • compression prolongée de la tête dans le canal de naissance;
  • enchevêtrement du cordon autour du cou;
  • frappé dans le mucus des voies respiratoires ou le liquide amniotique.

Signes de

Pour déterminer l'hypoxie chez l'homme peut être sur certains motifs. Il existe des symptômes communs à tous les types de manque d'oxygène. Ils apparaissent lorsque le cerveau absorbe moins de l'oxygène dont il a besoin. Avec une telle violation, les symptômes suivants sont observés:

  1. Inhibition du système nerveux. Il a un caractère prononcé. Le patient se plaint de nausées, de maux de tête et de vertiges. Parfois, il y a une déficience visuelle et même une perte de conscience.
  2. Excitabilité accrue. La personne cesse de contrôler la parole et le mouvement, se sent dans un état d'euphorie.
  3. Changer le teint. Le visage d'une personne commence à pâlir, puis devient bleu ou devient rouge. Des sueurs froides indiquent que le cerveau tente de faire face à l'état de façon indépendante.
  4. Dommages au cerveau. Développé avec une grave privation d'oxygène, peut entraîner un gonflement du cerveau. Cette condition s'accompagne de la perte de tous les réflexes et de la perturbation du travail et de la structure des organes. Le patient tombe dans le coma.

Hypoxie aiguë

Les symptômes du manque d'oxygène sont quelque peu différents pour les formes aiguës et chroniques. Dans le cas du jeûne éclair, pas un seul symptôme ne se manifeste car dans les 2-3 minutes qui suivent, la mort survient. Cette condition est très dangereuse et nécessite une assistance d'urgence. La forme aiguë de l'hypoxie se développe en 2-3 heures et se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  • diminution de la fréquence cardiaque;
  • baisse de la pression artérielle;
  • modification du volume sanguin total;
  • la respiration devient non rythmique;
  • coma et agonie avec la mort ultérieure, si l'hypoxie n'a pas été éliminée au stade initial.

Chronique

Cette forme d'hypoxie se manifeste par le syndrome hypoxique. Dans ce cas, il y a des symptômes du système nerveux central. Le cerveau est sensible à la privation d'oxygène. Des foyers d'hémorragie, de nécrose et d'autres signes de destruction cellulaire se développent dans les tissus de l'organe. À un stade précoce, ces changements provoquent un état d'euphorie et d'anxiété motrice.

Avec la progression de l'hypoxie, le cortex cérébral est inhibé. Les symptômes ressemblent à une intoxication. Le patient ressent les sensations suivantes:

  • des convulsions;
  • somnolence;
  • nausée, vomissement;
  • écoulement involontaire d'urine, de matières fécales;
  • perturbation de la conscience;
  • les acouphènes;
  • la léthargie;
  • mal de tête;
  • des vertiges;
  • manque de coordination des mouvements;
  • léthargie

Des convulsions peuvent provoquer un opisthotonus, c’est-à-dire qu’une personne est courbée par un arc, ses muscles de la nuque et du dos sont fléchis, sa tête est rejetée en arrière et ses bras sont pliés aux coudes. La pose ressemble à la figure «pont». Outre les signes de dépression du cortex cérébral, au cours de l'hypoxie, il existe:

  • douleur dans le coeur;
  • une forte diminution du tonus vasculaire;
  • la tachycardie;
  • basse température corporelle;
  • essoufflement;
  • la dépression;
  • baisse de la pression artérielle;
  • cyanose - cyanose de la peau;
  • respiration irrégulière;
  • delirium - “delirium tremens”;
  • Syndrome de Korsakovsky - perte d'orientation, amnésie, remplacement d'événements réels par des événements fictifs.

Types d'hypoxie

Selon le type de prévalence de manque d’oxygène, l’hypoxie est courante ou locale. La classification la plus large divise cet état en espèce en fonction de l'étiologie, c'est-à-dire causes. Alors, l'hypoxie arrive:

  1. Exogène. Aussi appelé hypoxie hypoxique, qui est causée par des facteurs environnementaux. La pathologie se développe en raison d'un manque d'oxygène dans le corps.
  2. Endogène. Associé à des maladies ou troubles tiers.

L'hypoxie endogène est divisée en plusieurs sous-types en fonction de l'étiologie. Chaque type a une cause spécifique:

  1. Respiratoire (pulmonaire, respiratoire). Il se développe en raison d'obstructions au niveau des alvéoles pulmonaires, ce qui empêche l'hémoglobine d'entrer en contact avec l'oxygène immédiatement.
  2. Circulatoire. Se produit en raison de troubles circulatoires. Selon le mécanisme de développement, il est divisé en ischémique et stagnant.
  3. Hemic. Observé avec la diminution rapide de l'hémoglobine. L'hypoxie hémique est anémique ou provoquée par une détérioration de la qualité de l'hémoglobine.
  4. Tissu. Associé à la fin de l'absorption d'oxygène due à la suppression de l'activité des enzymes. Une hypoxie tissulaire est observée lors de radiations, d'empoisonnement de microbes par des substances toxiques, du monoxyde de carbone ou des sels de métaux lourds.
  5. Substrat. Dans le contexte du transport normal de l'oxygène, il y a une pénurie d'éléments nutritifs. Souvent célébré avec le diabète ou le jeûne long.
  6. Rechargement. Se produit après un effort physique intense.
  7. Mixte C'est le type le plus grave, il est observé en cas de pathologies graves mettant la vie en danger, par exemple en cas de coma ou d'empoisonnement.

La classification suivante divise l'hypoxie en espèce, en tenant compte du taux de développement du manque d'oxygène. Le plus dangereux est celui qui se manifeste très rapidement, car il entraîne souvent la mort. En général, il existe les types d'hypoxie suivants:

  • chronique - dure de plusieurs semaines à quelques années;
  • subaiguë - se développe dans les 5 heures;
  • aiguë - ne dure pas plus de 2 heures;
  • foudre rapide - dure 2-3 minutes.

Degrés

La classification de l'hypoxie est distinguée en fonction du degré de gravité de ses symptômes et de la gravité du manque en oxygène. Compte tenu de ces facteurs, le déficit en oxygène présente les degrés suivants:

  1. Critique Le syndrome hypoxique conduit au coma ou au choc, peut entraîner une agonie, la mort.
  2. Lourd Le manque d'oxygène est fortement prononcé, le risque de développer un coma est élevé.
  3. Modéré. Les signes cliniques d'hypoxie se manifestent au repos.
  4. Facile L'insuffisance d'oxygène n'est observée que pendant l'effort physique.

Les conséquences

La carence en oxygène affecte le fonctionnement de tous les organes et systèmes. Les conséquences dépendent de la durée d'élimination de la pathologie et de sa durée. Si les mécanismes de compensation ne sont pas encore épuisés et que le déficit en oxygène est éliminé, aucune conséquence négative ne se produira. Lorsque la pathologie est apparue pendant la période de décompensation, les complications sont déterminées par la durée d'inanition de l'oxygène.

Le cerveau souffre plus fortement de cette maladie, car sans oxygène, il ne peut supporter que 3-4 minutes. Ensuite, les cellules peuvent mourir. Le foie, les reins et le cœur peuvent supporter environ 30 à 40 minutes. Les principaux effets du manque d'oxygène:

  • épuisement des réserves d'adaptation;
  • l'affaiblissement de la protection antitumorale;
  • immunité réduite;
  • altération de la mémoire et vitesse de réaction;
  • syndrome neuropsychiatrique;
  • la psychose;
  • la démence;
  • parkinsonisme (paralysie tremblante);
  • intolérance à l'effort physique;
  • dégénérescence graisseuse des cellules musculaires, du myocarde, du foie.

Implications pour l'enfant

La carence en oxygène est l’une des causes fréquentes de mortalité fœtale, mais aussi d’apparition de malformations. Les conséquences dépendent du trimestre de la grossesse et du degré de manque d'oxygène:

  1. Premier trimestre Pendant cette période, la ponte d'organes a lieu. Par conséquent, en raison du manque d'oxygène, le développement de l'embryon peut être ralenti et des anomalies peuvent se former.
  2. Deuxième trimestre A ce stade, il existe des problèmes d'adaptation du bébé et de pathologie du système nerveux central. Sous forme chronique, l'enfant peut mourir.
  3. Troisième trimestre Le manque d'oxygène provoque un retard dans le développement de la grossesse. Des dommages graves au système nerveux du bébé sont également possibles. Pendant l'accouchement, le manque d'oxygène provoque l'asphyxie.

Conséquences de l'hypoxie fœtale chez l'enfant après la naissance

La privation d'oxygène différée après la naissance d'un bébé affecte sérieusement sa santé. L'enfant devient agité, facilement excitable, souffre d'un tonus musculaire élevé. Ce dernier est exprimé par des contractions fréquentes avec les jambes ou les bras, des crampes, des tremblements du menton. La léthargie, des régurgitations fréquentes et le refus de prendre le sein sont d'autres symptômes. Une liste de conséquences plus graves comprend:

  • mortinaissance
  • mort précoce après l'accouchement;
  • développement psychomoteur et intellectuel altéré ou retardé;
  • lésions des vaisseaux sanguins et du coeur;
  • maladies du système nerveux;
  • problèmes avec les organes urinaires;
  • maladie grave des yeux.

Comment déterminer l'hypoxie fœtale

Vous pouvez suspecter le manque d'oxygène d'un bébé en raison d'une activité motrice élevée. C'est un réflexe avec lequel l'enfant tente de rétablir un flux sanguin normal et d'augmenter l'apport sanguin. Une femme enceinte ressent ce qui suit:

  • mouvement rapide du bébé;
  • chocs violents et forts provoquant douleur et inconfort;
  • en augmentant le déficit en oxygène - un affaiblissement progressif des chocs qui peuvent disparaître complètement.

Au dernier signe, une femme devrait être alertée. En général, l'activité fœtale lors des consultations chez la femme est observée à partir de la 28e semaine du terme. Pour déterminer le déficit en oxygène intra-utérin, les médecins utilisent les méthodes suivantes:

  1. Écouter les sons du coeur. À cette fin, un stéthoscope est utilisé - un dispositif obstétrique spécial. Il vous permet d’évaluer la tonalité, le rythme et la fréquence cardiaque et de détecter les bruits parasites.
  2. Cardiotocographie. Il s'agit d'une fixation de la fréquence cardiaque sur le papier à l'aide d'un capteur à ultrasons spécial.
  3. Doppler. Elle consiste en l'étude des écarts de débit sanguin entre le fœtus et la femme. La méthode permet de déterminer la gravité de la privation d'oxygène.

En plus des méthodes de base, des tests sanguins de laboratoire pour les niveaux d'hormones et la composition biochimique sont utilisés. Pour confirmer l'hypoxie, une étude du liquide amniotique est prescrite pour la présence de cala-méconium original en eux. Il insiste sur le relâchement des muscles du rectum du bébé, dû au manque d'oxygène. Cette méthode de diagnostic joue un rôle important dans l'augmentation de l'activité de travail. Tout le processus de l'accouchement en dépendra.

Traitement

Dans la plupart des cas, il existe une forme mixte de déficit en oxygène. Pour cette raison, l’approche thérapeutique doit être complète. L'oxygénation hyperbare est utilisée pour maintenir l'alimentation en oxygène des cellules. Cette procédure consiste à injecter ce gaz dans les poumons sous pression. Il fournit:

  • la dissolution de l'oxygène directement dans le sang sans se lier aux globules rouges;
  • apport d'oxygène à tous les tissus et organes;
  • dilatation du coeur et des vaisseaux cérébraux;
  • le travail des corps en pleine force.

Pour la forme circulatoire, la prise de médicaments pour le cœur et ceux augmentant la pression artérielle est indiquée. En cas de perte de sang incompatible avec la vie, des transfusions sanguines sont nécessaires. L'hypoxie hémique, en plus de l'oxygénation hyperbare, est traitée selon les procédures suivantes:

  • transfusions sanguines ou de globules rouges;
  • l'introduction de médicaments qui remplissent les fonctions d'enzymes;
  • échange plasmatique et hémosorption (purification du sang);
  • l'introduction de transporteurs d'oxygène, de glucose ou d'hormones stéroïdes.

Pendant la grossesse, le traitement de la carence en oxygène vise à normaliser la circulation sanguine dans le placenta. Cela aide à garantir que les nutriments et l'oxygène sont fournis au fœtus. Drogues usagées et méthodes:

  • détendre myomètre;
  • améliorer les paramètres rhéologiques du sang;
  • dilater les vaisseaux utéroplacentaires;
  • stimuler le métabolisme dans le placenta et le myomètre.

Chaque jour, une femme a besoin de respirer un mélange d'oxygène et d'air. Les médicaments prescrits uniquement par un médecin. Le spécialiste peut prescrire les médicaments suivants:

  • Sigetin;
  • Trental;
  • La méthionine;
  • L'héparine;
  • Curantil;
  • Vitamines E et C;
  • l'acide glutamique;
  • Galoscarbin;
  • Lipostabil.

En cas de manque d'oxygène entre 28 et 32 ​​semaines, une distribution d'urgence est nécessaire. Il en va de même pour la détérioration des paramètres biochimiques du sang, l'apparition dans le méconium du liquide amniotique, le manque d'eau. En préparation à la résolution obstétricale ou chirurgicale de l’accouchement:

  • respirer de l'oxygène humidifié;
  • glucose intraveineux;
  • administration de Sigetin, Cocarboxylase et d’acide ascorbique, Euphyllinum.

Si, à la naissance, le bébé était suspecté d'une insuffisance en oxygène, il recevait immédiatement des soins médicaux. Le mucus et le liquide sont retirés des voies respiratoires, l'enfant est réchauffé et, si nécessaire, une réanimation est effectuée, garantissant ainsi que le danger pour la vie soit éliminé. Lorsque l'état du nouveau-né est stabilisé, il est placé dans la chambre de pression. Là, il s'avère que des solutions nutritives. En vieillissant, l'excitabilité, les convulsions, les contractions des bras et des jambes cessent progressivement, mais une rechute de pathologie est possible à 5-6 mois.

Prévention de l'hypoxie

Les mesures de prévention de la privation d'oxygène ont pour but d'empêcher les conditions qui y conduisent. Une personne devrait mener une vie active, souvent marcher, faire du sport et bien manger. Les maladies chroniques doivent être traitées à temps. Lorsque vous travaillez dans des pièces encombrées, vous devez les diffuser régulièrement. La prévention pendant la grossesse est la suivante:

  • l'utilisation de cocktails à l'oxygène;
  • la natation;
  • chanter (produit une respiration correcte);
  • effectuer des tâches ménagères régulières (un régime comportant un effort physique mineur fournit de l'oxygène aux muscles);
  • fournir un environnement calme;
  • marcher dans l'air frais;
  • plein sommeil sain;
  • régime équilibré avec des aliments riches en potassium, fer, iode;
  • suivi des mouvements du fœtus (normalement, le bébé bouge environ 10 fois par jour);
  • visites régulières chez le médecin.

Vidéo

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Méthodes de lutte contre l'hypoxie (manque d'oxygène dans le cerveau)

Une hypoxie se développe lorsque l'apport en oxygène au cerveau est insuffisant. Le jeûne des tissus est dû à un manque d'oxygène dans le sang, à une violation de son utilisation par les tissus périphériques ou à l'arrêt du flux sanguin vers le cerveau. La maladie entraîne des modifications irréversibles des cellules cérébrales, une perturbation du système nerveux central et d’autres conséquences graves.

Causes de manque d'oxygène

Au début, il existe un dysfonctionnement de la microcirculation du cerveau, des modifications de l'état des parois des vaisseaux sanguins, des neurocytes, une dystrophie des zones du tissu cérébral. À l'avenir, les cellules se ramollissent ou se rétablissent progressivement avec un traitement rapide.

Les principales causes d'hypoxie aiguë du cerveau:

  • insuffisance cardiaque aiguë;
  • l'asphyxie;
  • bloc cardiaque transversal;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • l'athérosclérose;
  • chirurgie cardiaque;
  • intoxication au monoxyde de carbone;
  • thromboembolie des vaisseaux cérébraux;
  • maladie ischémique;
  • accident vasculaire cérébral;
  • maladies du système respiratoire;
  • l'anémie.

L’hypoxie chronique se développe lorsqu’on travaille dans des conditions défavorables, dans des zones montagneuses, où l’air est raréfié. Le dépôt progressif de plaques athérosclérotiques sur les parois des vaisseaux sanguins entraîne une diminution de la lumière des artères, ce qui ralentit le flux sanguin. En cas de blocage complet du vaisseau, les tissus cérébraux meurent, une crise cardiaque se développe, ce qui peut entraîner de graves complications et la mort.

Symptômes d'hypoxie

Les signes de manque d’oxygène varient en fonction de la forme de la pathologie. Chez les patients souffrant d'hypoxie aiguë, on observe une excitation motrice et psychoémotionnelle, des palpitations et une respiration plus fréquente, une peau pâle, une sudation accrue et des mouches qui clignotent sous leurs yeux. Progressivement, l'état change, le patient se calme, devient inhibé, somnolent, ses yeux s'assombrissent, il y a du bruit dans les oreilles.

Au stade suivant, la personne perd conscience, des convulsions cloniques et des contractions musculaires chaotiques peuvent survenir. Les troubles du mouvement s'accompagnent d'une paralysie spastique, d'augmentation, puis d'extinction des réflexes musculaires. L'attaque se développe très rapidement, un coma peut survenir en 1 à 2 minutes et le patient a donc besoin de soins médicaux urgents.

L'hypoxie chronique du cerveau est lente. Il se caractérise par une fatigue constante, des vertiges, une apathie et un état dépressif. L'ouïe et la vue se détériorent souvent et la performance diminue.

Signes neurologiques d'hypoxie chez l'adulte:

  • Lorsque des lésions organiques diffuses du cerveau se développent, entraînent une encéphalopathie post-hypoxique, accompagnée de troubles visuels et du langage, d'une coordination altérée des mouvements, de tremblements des membres, de contractions des globes oculaires et d'une hypotension musculaire.
  • Avec une altération partielle de la conscience, les symptômes de l'hypoxie se manifestent par léthargie, stupeur, étourdissement. La personne est dans un état dépressif, d'où elle peut être retirée avec un traitement persistant. Les patients restent des réflexes protecteurs.
  • État asthénique: fatigue, épuisement, détérioration des capacités intellectuelles, agitation motrice, performances médiocres.

L'hypoxie du cerveau est fulgurante, aiguë et chronique. Au stade aigu, les signes de manque d’oxygène se développent rapidement et les maladies chroniques évoluent progressivement, avec des signes moins prononcés d’indisposition.

L'hypoxie aiguë s'accompagne d'un gonflement du cerveau et de modifications dystrophiques des neurones. Même après la normalisation de l'apport en oxygène aux cellules cérébrales, des processus dégénératifs persistent et progressent, conduisant à la formation de foyers adoucis. L'hypoxie chronique du tissu cérébral ne provoque pas de modifications prononcées des cellules nerveuses. Ainsi, lorsque les causes de la pathologie sont éliminées, les patients sont complètement restaurés.

Types d'hypoxie

Selon les causes de la privation d'oxygène, l'hypoxie cérébrale est classée:

  • La forme exogène de la maladie se développe avec un manque d'oxygène dans l'air.
  • L'hypoxie respiratoire du tissu cérébral survient en violation des voies respiratoires supérieures (asthme, pneumonie, tumeurs), d'une surdose de stupéfiants, de lésions mécaniques de la poitrine.
  • L'hypoxie hémicytique du cerveau est diagnostiquée en violation du transport de l'oxygène par les cellules sanguines. La pathologie se développe avec un manque d'hémoglobine, des globules rouges.
  • Circulatoire se développe en violation de la circulation sanguine cérébrale en raison d’une insuffisance cardiaque, d’une thromboembolie, d’une athérosclérose.
  • L'hypoxie tissulaire provoque une violation du processus d'utilisation de l'oxygène par les cellules. Cela peut entraîner un blocage des systèmes enzymatiques, une intoxication par des poisons et des médicaments.

Coma

Lorsque la nutrition en O₂ est arrêtée, les tissus cérébraux peuvent vivre pendant 4 secondes. Après 8 à 10 secondes, la personne perd conscience. Au bout d'une demi-minute, l'activité du cortex cérébral disparaît et le patient tombe dans le coma. Si la circulation sanguine n'est pas rétablie dans les 4 à 5 minutes, les tissus meurent.

Symptômes de manque aigu d'oxygène du cerveau, à savoir le coma:

  • Le coma sous-cortical provoque une inhibition du travail du cortex cérébral et des structures sous-corticales. Le patient est désorienté dans l'espace et dans le temps, réagit mal à la parole, aux stimuli externes, ne contrôle pas la miction et la défécation, il a augmenté le tonus musculaire, les réflexes sont affaiblis et son rythme cardiaque devient plus fréquent. Respiration indépendante, la réaction des pupilles à la lumière sauvée.
  • Un coma hyperactif provoque un dysfonctionnement des parties antérieures du cerveau: symptômes tels que convulsions, manque de parole, réflexes, hyperthermie, tension artérielle irrégulière, dépression respiratoire, faible réponse des pupilles à la lumière.
  • Lorsque "coma léthargique" affecte la moelle. Les réactions aux stimuli externes disparaissent complètement, il n'y a pas de réflexes, diminution du tonus musculaire, respiration superficielle, abaissement des indices de pression artérielle, dilatation des pupilles et absence de réaction à la lumière, apparition périodique de convulsions.
  • Le coma terminal est une cessation complète de la fonction cérébrale. Une personne ne peut pas respirer seule, la pression artérielle chute de façon spectaculaire, la température corporelle, les réflexes sont absents, une atonie musculaire est observée. Le patient est sur le maintien artificiel des processus vitaux.

Manque d'oxygène à long terme du cerveau, le stade 4 du coma présente un risque élevé de décès, celui-ci se produisant dans plus de 90% des cas.

Forme hypoxique de l'hypoxie

Une hypoxie hypoxique se développe avec une faible pression d'oxygène dans l'air. La cause de la pathologie est:

  • respirer dans des espaces confinés: réservoirs, sous-marins, bunkers;
  • avec la montée rapide des avions;
  • avec une longue montée ou rester dans les montagnes.

Le manque d'oxygène dans l'air entraîne une diminution de sa concentration dans les alvéoles des poumons, du sang et des tissus périphériques. En conséquence, le niveau d'hémoglobine diminue, les chimiorécepteurs sont irrités, l'excitabilité du centre respiratoire augmente, de l'hyperventilation et de l'alcalose se développent.

L'équilibre eau-sel est perturbé, le tonus vasculaire diminue, la circulation sanguine dans le cœur, le cerveau et d'autres organes vitaux se détériore.

Symptômes de l'hypoxie hypoxique:

  • Un regain d'énergie, une accélération du mouvement et de la parole.
  • Tachycardie et essoufflement à l'effort.
  • Violation de la coordination des mouvements.
  • Respiration rapide, essoufflement au repos.
  • Baisse des performances.
  • La détérioration de la mémoire à court terme.
  • Inhibition, somnolence
  • Parésie, paresthésies.

À la dernière étape, l'hypoxie cérébrale est caractérisée par une perte de conscience, l'apparition de convulsions, une rigidité musculaire, une miction involontaire, une défécation et un coma. En montant à une altitude de 9 à 11 km au-dessus du niveau de la mer, l'activité cardiaque est fortement perturbée, la respiration est inhibée, puis la respiration disparaît complètement, le coma et la mort clinique se produisent.

Méthodes de thérapie

Si un patient a reçu un diagnostic d'hypoxie cérébrale aiguë, il est important que le médecin traitant maintienne les systèmes cardiovasculaire et respiratoire, normalise les processus métaboliques et prévienne l'acidose, qui aggrave l'état du tissu cérébral.

Comment traiter l'hypoxie en violation de la circulation cérébrale? Les patients se voient prescrire des vasodilatateurs, des anticoagulants et des anticoagulants. Les médicaments sont sélectionnés en fonction des causes du développement de la pathologie.

Pour le traitement de l'hypoxie, utilisez également des méthodes:

  • hypothermie cranio-cérébrale;
  • oxygénation hyperbare;
  • circulation extracorporelle.

Les neuroprotecteurs, les médicaments nootropes et les antihypoxants protègent les cellules nerveuses et contribuent à leur rétablissement. Les décongestionnants sont utilisés pour gonfler le cerveau. Le traitement des effets de l'hypoxie est réalisée avec des stupéfiants, des neuroleptiques.

Si l'hypoxie cérébrale a entraîné un coma, le patient est connecté à un ventilateur, à des agents injectés par voie intraveineuse qui augmentent la pression artérielle, normalisent le rythme cardiaque et le volume sanguin en circulation. Et aussi appliqué un traitement symptomatique, élimine les causes du manque d'oxygène.

Une hypoxie aiguë ou chronique du cerveau survient lorsque l’apport en oxygène des structures cérébrales est perturbé. La maladie peut entraîner des modifications irréversibles des cellules de l'organe, des troncs nerveux, une invalidité grave et la mort du patient. Avec une assistance rapide, il est possible de minimiser le processus pathologique et de restaurer la fonction cérébrale.

Traitement du coeur

annuaire en ligne

Quel médecin traite l'hypoxie?

La privation d'oxygène ou l'hypoxie du cerveau est une pathologie grave du corps humain, caractérisée par le fait qu'une quantité insuffisante d'oxygène pénètre dans les cellules.

En ce qui concerne le taux de développement de l'hypoxie est:

Foudre rapide

Il se développe de quelques secondes à quelques minutes.

Pointu

Peut survenir à la suite d'une crise cardiaque, d'un empoisonnement, d'une perte de sang importante, lorsque la capacité du sang de fournir de l'oxygène aux tissus est perdue.

Chronique

Observé avec cardiosclérose, insuffisance cardiaque, malformations cardiaques

La privation d'oxygène - la cause de pathologies graves du cerveau, du coeur, du foie, des reins. Une hypoxie sévère peut mener au coma ou à la mort. Par conséquent, il est important de prendre soin de sa santé et, afin de prévenir ou de traiter l'hypoxie cérébrale, ne retardez pas la visite chez le médecin.

Qu'est-ce que la privation d'oxygène?

L'oxygène est un élément vital pour notre corps. Il participe à des processus biochimiques complexes au niveau cellulaire. En bref, ce processus peut être décrit comme une synthèse d’énergie. Et nous avons besoin d'énergie pour tout: pour le fonctionnement des organes et des systèmes (par exemple, le travail du cœur, la contraction des parois intestinales), pour notre activité mentale et physique.

En cas de manque d’oxygène, notre corps perd de l’énergie - c’est une hypoxie chronique des tissus. La fonction de l'organe affecté est altérée. Et dans les cas graves, le tissu ne reçoit aucune énergie - avec empoisonnement, asphyxie.

Que se passe-t-il pendant le manque d'oxygène?

Les experts n’appellent pas en vain le cerveau «organe critique» pendant l’hypoxie. Après l'arrêt de l'apport sanguin, la dynamique de la fonction cérébrale altérée est la suivante:

Seules 4 secondes avec un déficit aigu en oxygène peuvent supporter les tissus cérébraux sans perturber l'activité.

Avec des soins rapides et qualifiés, le coma peut être réversible.

Conséquences d'une privation temporaire d'oxygène

  • changement de la pression artérielle
  • arythmie
  • mal de coeur et de tête
  • diminution de la vision et de l'audition
  • diminution des fonctions de protection du corps

Complications de l'hypoxie cérébrale prolongée

  • états comateux et végétatifs
  • troubles neuropsychiatriques et somatiques
  • violation des processus métaboliques (diabète, maladie du foie, obésité, etc.)
  • pneumonie
  • escarres
  • thrombose

Signes d'hypoxie

Les signes de manque d’oxygène dépendent du type et des causes de l’hypoxie. À un stade précoce, les signes d'hypoxie sont à peine perceptibles, mais peuvent avoir des conséquences irréversibles.

Classification des types de manque d'oxygène pour des raisons:

Signes généraux de manque d'oxygène.

Avec des soins médicaux appropriés et en temps opportun, toutes les fonctions du corps sont restaurées.

Symptômes de manque d'oxygène

Ils sont assez divers et typiques:

  1. Maux de tête aigus résultant d'une chute de pression ou d'un manque d'oxygène dans la pièce.
  2. Distraction et désorientation après une altération soudaine de la mémoire. Souvent, le patient ne peut pas comprendre où il se trouve. Impossible de se rappeler où il allait. Cette condition ne dure pas longtemps. Quand il passe, la personne se calme, écrasant ces symptômes pour le surmenage ou la famine.
  3. Une transition brutale d'un état d'excitation, d'euphorie, d'une montée d'adrénaline vers un état de léthargie et de léthargie. Palpitations cardiaques observées, vertiges, sueurs froides, convulsions.
  4. Actions involontaires et incontrôlables des membres, violation de la sensibilité de la peau, léthargie, sensation de douleur dans les bras et les jambes.
  5. Changements fréquents d'humeur, allant aux extrêmes, envie de rire et de pleurer sans raison particulière.
  6. Troubles du sommeil, insomnie, réveil au milieu de la nuit.
  7. Agression, irritabilité, faiblesse dans le contexte de fatigue générale du corps. Une personne ne peut pas se concentrer sur un travail particulier.
  8. Troubles de la parole et de la vision.
  9. Diminution des capacités mentales, difficultés à maîtriser de nouvelles informations.

En ignorant les symptômes de manque d’oxygène dans le cerveau, vous mettez gravement en péril votre santé. Un accès rapide à des spécialistes, un diagnostic précoce et un traitement approprié aideront à prévenir les complications graves.

Méthodes d'étude de l'hypoxie:

1. Oxymétrie de pouls. La méthode est disponible et simple - il suffit de mettre un oxymètre de pouls sur votre doigt. La saturation en oxygène du sang est déterminée en quelques secondes. Norme - pas moins de 95%.

2. Détermination de l'équilibre acido-basique (CSR) et de la composition des gaz sanguins.

3. Capnographie, CO-métrie - Etude des gaz de l'air expiré.

4. Les méthodes de recherche de laboratoire et instrumentales peuvent établir le fait de l'hypoxie, mais pour en déterminer les causes, un examen supplémentaire est nécessaire, individuel pour chaque patient.

Traitement de privation d'oxygène

L'hypoxie cérébrale étant une pathologie grave du corps, un traitement doit être mis en place dès les premiers symptômes. Un traitement opportun permettra d'éviter les conséquences négatives et d'éviter les complications.

Le traitement de la privation d’oxygène dépend des causes de la maladie, ce qui permet d’éliminer toute dynamique positive.

Aide d'urgence avec hypoxie.

S'il y a des signes d'hypoxie, il est important de garantir au patient un courant d'air frais avant l'arrivée du médecin et, si nécessaire,

  • décompressez les vêtements;
  • éliminer l'eau des poumons;
  • ventiler la pièce enfumée ou enfumée;
  • amener le patient à l'air frais;
  • faire la respiration artificielle.

Les médecins assurent la thérapie, l'oxygénation, les transfusions sanguines, la réanimation.

Les méthodes de traitement dépendent des causes et des types d'hypoxie. Dans certains cas, il est suffisant d'aérer la pièce et de marcher à l'air frais.

Selon la gravité de l'état du patient, le traitement peut être effectué à l'hôpital ou à domicile. Pour normaliser l'état du patient, prescrire des médicaments, prendre des vitamines.

Un traitement sérieux sera nécessaire si les causes de manque d’oxygène sont les problèmes de cœur, de reins, de sang et de poumons. Par conséquent, l'établissement du travail du système cardiovasculaire, de la respiration, de la correction de l'état acido-basique du sang, de l'équilibre eau-sel est d'une grande importance.

  1. En cas d'hypoxie exogène, un équipement à oxygène sera nécessaire.
  2. En cas d'hypoxie respiratoire, il est impossible de se passer de médicaments bronchodilatateurs, d'analeptiques respiratoires et d'antihypoxants.
  3. Dans certains cas, en utilisant la respiration artificielle, des concentrateurs d'oxygène.
  4. Le traitement de l'hypoxie hémique nécessite une transfusion sanguine.
  5. Dans le traitement de l'hypoxie circulatoire, des opérations correctives du cœur et des vaisseaux sont utilisées.

Une privation prolongée d'oxygène peut provoquer un œdème cérébral, nécessitant l'utilisation de médicaments anti-œdème. Avec des soins de réanimation retardés, une hypoxie aiguë et fulminante conduit souvent à la mort. Par conséquent, les mesures préventives, le diagnostic précoce et le traitement complexe rapide de l'hypoxie sont si importants.

Prévention

Pour prévenir l'hypoxie, il est nécessaire d'éliminer toutes les causes pouvant entraîner un manque d'oxygène.

Quel genre de docteur contacter avec manque d'oxygène?

Tout dépend du déroulement du processus. S'il s'agit d'une privation chronique d'oxygène, la cause en est généralement une maladie cardiaque ou une maladie du sang. En conséquence, la correction est un cardiologue ou un thérapeute. Et si le cerveau en souffre, un neurologue est associé au traitement.

L'hypoxie aiguë ou fulminante, ainsi qu'un degré grave d'hypoxie chronique nécessitent une réanimation urgente. Par conséquent, dans ces cas, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

  • Oxymétrie de pouls La méthode est disponible et simple - il suffit de mettre un oxymètre de pouls sur votre doigt. La saturation en oxygène du sang est déterminée en quelques secondes. Norme - pas moins de 95%.
  • Détermination de l'équilibre acido-basique (CSR) et de la composition des gaz sanguins.
  • Capnographie, CO-métrie - étude des gaz d’air exhalé.
  • Les méthodes de recherche de laboratoire et instrumentales peuvent établir le fait de l'hypoxie, mais pour en déterminer les causes, un examen supplémentaire sera nécessaire, individuel pour chaque patient.

Oxygène - c'est quelque chose sans lequel notre corps ne peut pas vivre quelques minutes. Tous les organes humains, sans exception, sont sensibles à sa déficience. Mais le plus sensible est le cerveau. Une privation d'oxygène ou une hypoxie au bout de quelques secondes endommagent ses cellules, au bout de 20 secondes, une personne tombe dans le coma et, au bout de 4 minutes, à une mort cérébrale. Par conséquent, il est si important de comprendre pourquoi le manque d'oxygène dans le cerveau se produit et à quoi l'hypoxie peut conduire.

Types de manque d'oxygène

Une hypoxie survient en fonction de la rapidité avec laquelle l'oxygène se forme,

  • Épicé L’apparition d’obstacles à l’approvisionnement en sang des tissus cérébraux. Peut survenir à la suite d'une perte de sang importante, d'une intoxication ou d'une crise cardiaque.
  • Chronique. Peut survenir chez les patients atteints de cardiosclérose, d'insuffisance cardiaque et d'autres maladies cardiaques.
  • Foudre rapide. Il se développe rapidement. La durée d'une telle phase d'hypoxie peut durer plusieurs secondes ou minutes.

Selon la cause de la violation, ces formes d'hypoxie sont distinguées:

  1. Exogène. Cela se produit lorsqu'une personne inhale de l'air avec une faible quantité d'oxygène.
  2. Respiratoire. La raison en est les diverses perturbations dans le corps qui empêchent l'apport de la quantité nécessaire d'oxygène pour le cerveau.
  3. Circulatoire. Cette forme peut causer des violations du cœur ou des vaisseaux sanguins. Caractérisé par le développement rapide.
  4. Tissu. Il semble être dû à une violation de l'absorption d'oxygène par les tissus de notre corps.

L'hypoxie des tissus cellulaires est caractérisée par une certaine nature cyclique. Vous pouvez comprendre cela en lisant ce diagramme.

  1. Hemic. C'est une conséquence de la réduction de la quantité d'oxygène dissous dans le sang.
  2. Rechargement. Il se produit chez les personnes lorsque la quantité d'oxygène qui pénètre dans le corps ne satisfait pas pleinement ses besoins. Peut survenir lors d'efforts physiques intenses.
  3. Mixte Le plus souvent, il se développe progressivement et peut avoir de graves conséquences. Il résulte d'une série de facteurs négatifs.

Causes de privation d'oxygène du cerveau

La cause la plus fréquente d'hypoxie chez les adultes est:

  • Accident vasculaire cérébral (AVC), qui entraîne une insuffisance aiguë en oxygène dans l'un des hémisphères du cerveau.
  • Situations stressantes accompagnées d'une diminution de la pression artérielle.
  • L'anémie
  • Ostéochondrose.
  • Séjour prolongé dans une pièce fermée, non ventilée ou surélevée (en montagne).
  • Intoxication au gaz.
  • Un arrêt cardiaque, qui conduit à la cessation de l'oxygène dans les tissus du cerveau.
  • Insuffisance cardiaque.
  • Paralysie ou maladie respiratoire.
  • Étouffement.

Comment fournir les premiers secours à une personne asphyxiée. Dans de tels cas, il ne sera pas possible d'attendre l'arrivée des médecins, vous devez agir immédiatement

  • Divers troubles circulatoires du corps.
  • Réaction à l'alcool.
  • Complications après la chirurgie.
  • Maladies du système nerveux.
  • Réaction allergique qui a contribué au développement de l'œdème laryngé.

Symptômes de la maladie

La privation d'oxygène dans le cerveau chez l'adulte présente des symptômes standard qui aident souvent au diagnostic. Ceux-ci comprennent:

  1. Excitabilité accrue non observée auparavant. Une légère privation d'oxygène du cerveau provoque un état d'euphorie, une personne ne peut pas contrôler son comportement. L'excitabilité cède le pas à la léthargie et à un sentiment de dépression.
  2. Maux de tête aigus. Le plus souvent, il a un caractère pressant.
  3. Arythmie et tachycardie.

En savoir plus sur les causes et les symptômes de la maladie auprès du docteur en sciences médicales, professeur au Département de cardiologie de l’Institut d’état de Novokouznetsk, Vladimir Matveevich Podkhomutnikov:

  1. Changement de couleur de peau. Il devient pâle, peut-être trop rouge ou bleuâtre. Dans une telle situation, le cerveau tente de rétablir un apport sanguin normal, ce qui peut provoquer une transpiration excessive.
  2. Inhibition du système nerveux, qui est une manifestation de lésions cérébrales posthypoxiques. Dans ce cas, le patient note des vertiges, des nausées ou des vomissements indomptables. En plus de cela, la vision peut être altérée, il y a un assombrissement des yeux. L'hypoxie entraîne une perte de conscience.
  3. Lésions cérébrales périnatales résultant de son manque d'oxygène. Cet état provoque un gonflement du cerveau, le patient disparaît réflexes conditionnés et inconditionnés. Si l'apport sanguin au cerveau n'est pas rétabli, le fonctionnement de tous les organes internes est perturbé, la peau cesse de répondre aux stimuli externes.

Il faut se rappeler que le manque d’oxygène se manifeste différemment pour tous. Par conséquent, après avoir noté certains des symptômes, il est nécessaire de consulter un médecin qui peut poser un diagnostic précis et prescrire un traitement.

Diagnostic d'hypoxie

Pour le diagnostic effectué en laboratoire et études instrumentales:

  • Oxymétrie de pouls Cette méthode de diagnostic est appelée à juste titre la méthode la plus accessible pour déterminer l'hypoxie du cerveau. Pour cela, un appareil spécial est placé sur le doigt du patient - un oxymètre de pouls.
  • L'étude de l'équilibre acido-basique. La méthode est basée sur une analyse de la composition du sang, ce qui permet d'évaluer les indicateurs quantitatifs de nombreuses fonctions du corps.
  • Prise de sang générale (si vous résidez à Saint-Pétersbourg, vous pouvez prendre rendez-vous).

Pour comprendre les résultats des analyses que vous avez reçues, vous devez connaître les règles. Les principales normes pour les indicateurs de l'analyse générale du sang chez les hommes et les femmes sont données dans ce tableau.

  • Électroencéphalogramme.
  • Imagerie par résonance magnétique et calculée du cerveau.
  • Électrocardiogramme.
  • Rhéovasographie.

Comment est la procédure d'obtention des données de l'électrocardiogramme, vous pouvez voir dans cette figure

En fonction de l'état de santé du patient, du degré d'hypoxie et de la cause présumée du manque d'oxygène dans le cerveau, le médecin vous prescrira un programme de diagnostic individuel.

Traitement de manque d'oxygène du cerveau

Avant de commencer le traitement de manque d’oxygène chez les adultes, il est nécessaire d’établir la cause exacte qui a provoqué cette affection. Par conséquent, il est important que le patient formule clairement les facteurs qui pourraient y conduire. Le plus souvent chez un adulte est le tabagisme, l'alcoolisme, le long séjour dans une pièce mal ventilée.

En évaluant la gravité de la privation d'oxygène, le médecin vous recommandera un traitement à l'hôpital ou à la maison. On prescrit au patient des médicaments qui stabilisent le fonctionnement normal du corps. Des médicaments sont également nécessaires, dont l’action vise à rétablir un apport sanguin normal dans les tissus cérébraux.

Parfois, un adulte peut soulager la pièce dans laquelle il se trouve ou sortir pour soulager les symptômes d’une légère privation d’oxygène. La situation est différente si la cause était une maladie ou un dysfonctionnement du corps.

Si le manque d'oxygène provoquait une maladie du sang, des systèmes cardiovasculaire ou respiratoire, le patient aurait besoin de mesures plus sérieuses pour l'éliminer.

  1. Pour l'hypoxie exogène, un équipement à oxygène est utilisé (masques, oreillers, etc.).
  2. Pour le traitement de l'hypoxie respiratoire, des analgésiques, des antihypoxanes et des médicaments qui dilatent les bronches sont utilisés. Parfois, une ventilation artificielle des poumons est effectuée.

N'oubliez pas que certains analgésiques ont un effet négatif sur le corps et créent une dépendance. Il est important de pouvoir distinguer ceux qui sont narcotiques et ceux qui ne le sont pas.

  1. L'hypoxie hémicimétique nécessite une transfusion sanguine, qui contribue à la normalisation de la circulation sanguine.
  2. Avec une forme circulaire de manque d’oxygène, une intervention chirurgicale est nécessaire sur le cœur ou les vaisseaux.
  3. Les préparations antidotes sont utilisées pour traiter la forme histoxique.

Si un patient vient chez le médecin à temps et qu'un traitement efficace lui est prescrit, le pronostic de récupération sera favorable. Cependant, si la privation d'oxygène se poursuit pendant une longue période, des effets irréversibles peuvent se développer, qui ne peuvent être éliminés.

Le pédiatre, médecin de famille, Konstantin Borisovich Zabolotny, a appris des faits intéressants sur la maladie:

Remèdes populaires pour la maladie

Parallèlement aux méthodes traditionnelles de traitement, les remèdes populaires sont souvent prescrits pour aider à rétablir l'apport sanguin au tissu cérébral. Les bouillons de rowan, de prêle des prés, d’agripaume, de cloporte et de pervenche ont fait leurs preuves.

À titre d'exemple, on peut citer une recette de remède populaire à partir de feuilles de poux de bois broyées. Pour préparer une telle teinture doit être 1 cuillère à soupe d'herbes, verser 1 tasse d'eau bouillante, mélanger, couvrir avec un couvercle et laisser infuser pendant 7-8 heures. Prenez ce médicament dans 50 ml 30 minutes avant un repas.

Mais il convient de noter qu'avant de prendre un remède traditionnel, vous devez consulter votre médecin, car certains d'entre eux peuvent provoquer des réactions allergiques.

Les effets de l'hypoxie

En faisant une prédiction au patient, les médecins sont guidés par le degré d'endommagement du tissu cérébral, qui dépend de la durée pendant laquelle le cerveau a manqué d'oxygène.

Si le manque d'oxygène n'a pas duré longtemps, le pronostic est généralement favorable et le patient parvient à en éliminer les conséquences. Mais si l'hypoxie n'a pas été traitée pendant longtemps, elle peut conduire au développement d'un état végétatif. Dans cet état, le patient reste les principales fonctions du corps (respiration, tension artérielle, etc.), mais la personne ne réagit pas à ce qui l’entoure. En règle générale, ces patients vivent moins d'un an.

La privation d'oxygène chez certains patients entraîne une perte d'appétit, l'apparition de caillots sanguins et le développement d'infections pulmonaires.

Hypoxie chez les nouveau-nés

Une insuffisance en oxygène dans le tissu cérébral peut survenir chez un nouveau-né à n'importe quel stade de son développement: pendant le travail ou pendant le développement du fœtus. L'hypoxie est l'un des troubles les plus fréquemment diagnostiqués chez les nouveau-nés.

Dans certains cas, cette condition est dangereuse pour la vie de l'enfant. Lorsqu'une forme grave de la maladie survient, le bébé meurt ou devient gravement handicapé.

Les facteurs suivants peuvent influer sur l'apparition d'une privation d'oxygène:

  • Maladie maternelle, grossesse grave et accouchement. Le fœtus peut manquer d’oxygène en raison d’une anémie ou de malformations cardiaques chez la femme enceinte, d’un détachement prématuré du placenta ou de la présence de saignements dans ce dernier.
  • Pathologie du flux sanguin à travers le cordon ombilical et violation de la circulation placentaire-utérine. Cela inclut également l'enchevêtrement dans le cordon ombilical, les dommages à ses vaisseaux, les violations trophiques du placenta, les accouchements prolongés ou rapides, l'utilisation d'instruments médicaux spéciaux (forceps, etc.).

Dans cette vidéo, la gynécologue Raisa Zanitullina parle de l'hypoxie fœtale:

  • Anomalies génétiques chez le fœtus, anomalies de son développement, conflit Rh, maladies infectieuses, cardiopathie congénitale, traumatismes crâniens.
  • Asphyxie, à la suite de laquelle les voies respiratoires du fœtus se chevauchent partiellement ou complètement.

Après la naissance, le bébé est obligatoirement examiné par un néonatologiste, qui peut prêter attention aux symptômes de manque d’oxygène chez le nouveau-né. Dans le même temps, le bébé a une tachycardie. Par la suite, il se transforme en arythmie et en souffle cardiaque. Un enfant qui a souffert d'hypoxie peut former des caillots sanguins et de multiples hémorragies dans les tissus et les organes.

Traitement de la maladie chez le nouveau-né

Le traitement des enfants est significativement différent de celui des patients adultes. Si vous soupçonnez un manque d'oxygène chez le fœtus, les médecins tentent d'accélérer l'accouchement, mais cela ne nuit pas à la mère et au bébé. Pour cela, une césarienne ou une pince obstétricale peuvent être appliquées. Après avoir retiré l'enfant, tout est mis en œuvre pour lui fournir la quantité d'oxygène nécessaire.

Lors de l'accouchement, les médecins peuvent utiliser des médicaments spéciaux dont l'action est d'augmenter la circulation sanguine dans le placenta et le corps humain. Un ensemble de mesures de réanimation est également souvent utilisé, qui libère du mucus les voies respiratoires du nouveau-né et permet la respiration artificielle.

Jusqu'à ce que l'état de l'enfant soit stabilisé, il est montré l'introduction de tels médicaments: gluconate de sodium, solution de glucose, etizol. À l'avenir, les enfants souffrant d'hypoxie devraient être placés sous la surveillance d'un pédiatre et d'un neuropathologiste, qui en surveilleront l'évolution et, le cas échéant, corrigeront d'éventuels changements dans le fonctionnement du corps.

Cependant, les médecins ne sont pas toujours en mesure de mener une thérapie efficace qui aiderait le bébé à se débarrasser complètement des effets du manque d'oxygène. Dans ce cas, l'enfant reste désactivé. Cela conduit à son retard dans le développement physique ou mental. Par conséquent, les médecins recommandent toujours aux femmes enceintes d’effectuer une prophylaxie consistant en une alimentation équilibrée, des vitamines, des séjours fréquents en plein air, des exercices physiques légers correspondant à une période de grossesse spécifique.

L'hypoxie n'est pas une maladie, mais une affection traitée efficacement. Seulement pour cela, il est nécessaire d'identifier la pathologie à temps et de commencer le traitement correct.

L'hypoxie cérébrale est considérée comme une maladie assez grave du profil neurologique. C'est une déficience en oxygène du cerveau pour diverses raisons. Si aucune mesure médicale n'est prise pour l'éliminer, un coma ou la mort peut survenir. Les cellules cérébrales sont très sensibles au manque d'oxygène. Après 5 minutes d'hypoxie, elles commencent à mourir.

Types d'hypoxie cérébrale

L'hypoxie est classée en fonction des raisons qui l'ont provoquée:

  • Respiratoire - le résultat de ne pas entrer dans les poumons d'air avec bronchospasme, noyade, suffocation, œdème pulmonaire.
  • Circulatoire - se développe lorsque le dysfonctionnement du système cardiovasculaire.
  • Exogène - se forme à la suite du fait qu’une personne se trouve dans une pièce où il y a un manque d’air pur, dans les sommets de haute montagne, dans un sous-marin, sur un avion sans moteur, dans des mines.
  • Hemic - une diminution du niveau d'oxygène dans le sang (anémie, hémolyse des érythrocytes, monoxyde de carbone).
  • Tissu - se forme lors de troubles lors du processus d'assimilation de l'oxygène dans le corps au niveau tissulaire.
  • Surcharge - se développe avec des charges physiques excessives.
  • Mixte - se manifeste par les effets simultanés de plusieurs causes.

Raisons

Une hypoxie cérébrale peut être formée en fonction des facteurs de causalité suivants:

  • alcool en grande quantité;
  • taux d'oxygène réduit dans l'air;
  • chirurgie sévère;
  • pathologie des maladies cardiovasculaires (insuffisance vasculaire, bloc cardiaque, insuffisance cardiaque);
  • intoxication du corps (monoxyde de carbone);
  • période postopératoire;
  • corps étranger dans les voies respiratoires;
  • gonflement de la muqueuse respiratoire;
  • paralysie des muscles respiratoires.

Selon le type de volume de lésion cérébrale, on distingue ces types d'hypoxie:

  • multiple - manque d'oxygène dans le sang d'une personne dont les fonctions cérébrales sont altérées et dont la gravité est faible à moyenne;
  • ischémie centrale cérébrale - circulation sanguine anormale dans la région localisée (anévrisme, caillot sanguin);
  • ischémie globale cérébrale - absence totale d'oxygène dans le cerveau;
  • AVC ischémique - Les changements pathologiques affectent de nombreuses régions du cerveau.

Les symptômes

L'hypoxie du cerveau a un tableau clinique clair:

  • excitabilité excessive accrue (énergie, euphorie, démarche précaire);
  • les phanères deviennent soit pâles, ou rougis, soit ont une teinte bleuâtre;
  • sueurs froides;
  • inhibition de l'activité du système nerveux central (nausée, vertiges, vomissements sévères);
  • déficience visuelle;
  • perte de conscience;
  • gonflement du cerveau;
  • perte des réflexes conditionnés, et après ceux non conditionnés;
  • la disparition de la sensibilité cutanée;
  • la terminaison des organes internes;
  • en option, une personne peut tomber dans le coma avec des troubles cérébraux.

Compte tenu de la gravité de cette affection, des soins médicaux et des mesures correctives doivent être mis en place dès les premiers symptômes d'hypoxie cérébrale, ce qui évite les complications et les conséquences négatives. Le traitement commencé à l'heure est la clé d'un pronostic favorable dans ce cas.

Dans les formes chroniques d'hypoxie cérébrale, les symptômes seront les suivants:

  • labilité de l'humeur;
  • vomissements le matin;
  • des vertiges;
  • troubles de la mémoire;
  • incapacité à se concentrer;
  • fatigue (rapide);
  • problèmes d'élocution;
  • les acouphènes;
  • troubles de la coordination;
  • détérioration des fonctions mentales avec la progression (éventuellement la démence);
  • troubles du sommeil;
  • maux de tête fréquents;
  • nausée (transitoire);
  • la dépression;
  • irritabilité, larmoiement,
  • sensibilité accrue.

Une forme chronique de manque d’oxygène du cerveau se forme dans le contexte de telles pathologies:

  • encéphalopathie dyscirculatoire;
  • apnée du sommeil;
  • l'athérosclérose;
  • syndrome de l'artère vertébrale;
  • encéphalopathie hypertensive.

Hypoxie du cerveau chez les enfants

L'hypoxie chez les enfants provoque une privation d'oxygène du corps (système nerveux central, foie, cœur, reins, poumons). Selon leur gravité, les modifications du cerveau peuvent être irréversibles, provoquer des maladies neurologiques du nouveau-né ou une asphyxie.

Très souvent, cette condition est observée chez le fœtus pendant la période prénatale en raison de maladies maternelles (toxicose, empoisonnement, alcool, tabagisme, pathologies systémiques) et pendant l’accouchement (enchevêtrement du cordon, traumatismes, travail difficile). Pour évaluer l’état de l’enfant après la naissance, une échelle spéciale d’Apgar est utilisée. Si l'enfant a été exposé à une hypoxie, son score sera faible. L'hypoxie chez les nouveau-nés se forme plus souvent sur le fond de l'immaturité du système respiratoire, à la suite d'une grossesse multiple prématurée, post-terme.

La plupart des causes d'hypoxie chez les enfants peuvent être évitées. Par conséquent, la future mère devrait faire très attention à sa santé.

Les symptômes d'hypoxie chez les non-naissances sont déterminés même à l'hôpital immédiatement après la naissance. Ceux-ci comprennent:

  • cyanose de la peau;
  • tremblements des mains, des pieds, du menton en pleurant;
  • respiration lourde;
  • mauvais sommeil;
  • il n'y a pas de cri après la naissance;
  • l'adaptation primaire à l'environnement extérieur est altérée;
  • l'enfant tressaille souvent;
  • anxiété alimentaire.

L'hypoxie peut entraîner des maladies neurologiques (encéphalopathie, handicap) et même la mort. Les conséquences de l'hypoxie pendant l'accouchement peuvent se manifester quelques mois, voire un an, lorsqu'un diagnostic de retard du développement psychologique, de la parole, de l'agitation et d'une concentration insuffisante de l'enfant est diagnostiqué.

En cas d'hypoxie du nouveau-né, des mesures de réanimation sont prises:

  • nettoyer les voies respiratoires du mucus;
  • respiration artificielle;
  • massage cardiaque externe;
  • chaleur (bébé chaud);
  • infusions de solutions nutritives.

Complications de l'hypoxie cérébrale

Parmi les complications pouvant déclencher une privation d'oxygène du cerveau, émettent:

  • le coma;
  • état végétatif à long terme avec préservation des principales fonctions sans réaction aux stimuli externes (cachexie, thrombose, pneumonie, escarres);
  • troubles somatiques et neuropsychiatriques;
  • la thymomégalie;
  • pathologie de l'audition;
  • dystonie vasculaire.

Diagnostics

L'efficacité du traitement dépend de l'identification de la cause de l'hypoxie. Pour ce faire, effectuez un diagnostic approfondi.

Inspection

Le médecin procède à un examen primaire du patient, recueille l'anamnèse, évalue les signes de pathologie.

Diagnostic de laboratoire de l'hypoxie cérébrale

  • Test sanguin général.
  • Composition des gaz sanguins (détermination de l'état des tampons carbonaté et carbonaté, indicateurs de pression partielle de dioxyde de carbone, oxygène).

Méthodes d'enquête instrumentale

Au cours de l'hypoxie, les diagnostics matériels suivants sont utilisés:

  • Électroencéphalogramme - vous permet d'obtenir des informations sur le travail des cellules cérébrales.
  • La méthanométrie et la capnographie sont utilisées pour déterminer les gaz dans l'air expiré.
  • Échographie Doppler - diagnostic des caractéristiques de la circulation sanguine.
  • Échocardiogramme.
  • Tomodensitométrie de la tête.
  • Rhéovasographie.
  • Électrocardiogramme pour évaluer l'activité cardiaque.
  • Tête de MTP.
  • Angiographie (générale, sélective) - étude des vaisseaux cérébraux.
  • L'oxymétrie de pouls est utilisée pour estimer le niveau de saturation en oxygène dans le sang (> 95%).

Traitement de l'hypoxie cérébrale

La principale direction de traitement pendant l'hypoxie est l'élimination de la cause qui l'a provoquée, ainsi elle se remodellera de son type.

Traitement exogène

  • Coussin à oxygène, masque.

Traitement respiratoire

  • Antihypoxanes;
  • médicaments pour restaurer le fonctionnement du système respiratoire;
  • préparations pour l'expansion des bronches;
  • ventilation artificielle des poumons;
  • analeptiques respiratoires.

Traitement des formes hémiques d'hypoxie cérébrale

  • Transfusion sanguine;
  • coussin d'oxygène;
  • stimulation de la formation du sang.

Thérapie de forme de tissu

  • Préparations pour l'utilisation d'oxygène par les tissus;
  • ventilation des poumons;
  • thérapie de vitamine;
  • marcher dans l'air frais;
  • antidotes pour l'empoisonnement;
  • oxygénation hyperbare.

Traitement de la forme circulatoire de l'hypoxie cérébrale

  • Neuroleptiques;
  • hypothermie générale et cérébrale;
  • circulation extracorporelle;
  • agents à action cardiotrope;
  • oxygénation hyperbare;
  • les vasodilatateurs;
  • les anticoagulants;
  • les décongestionnants;
  • les antihypoxants;
  • nootropiques;
  • corriger la chirurgie vasculaire et cardiaque;
  • angioprotecteurs.

Mesures thérapeutiques dans la forme mixte de l'hypoxie cérébrale

Réalisée à la lumière des raisons qui l'ont provoquée.

Le traitement de l'hypoxie est effectué en ambulatoire ou en hospitalisation, en fonction de la gravité de l'état actuel du patient.

Prévention

Les mesures visant à empêcher le développement de la privation d'oxygène se résument aux recommandations suivantes:

  • promenades fréquentes dans l'air frais;
  • aérer les pièces de la maison;
  • manger des aliments avec suffisamment de vitamines;
  • éviter les situations stressantes.

Toute violation du corps humain peut entraîner une saturation insuffisante du cerveau en oxygène. En raison du manque d'oxygène à court terme, le cerveau retrouve rapidement son fonctionnement et les cellules nerveuses n'ont pas le temps de mourir. Si vous n'attachez pas d'importance au manque d'oxygène, une hypoxie chronique peut se développer et entraîner la mort cellulaire complète dans le cerveau et la mort. Une personne peut ressentir le manque d'oxygène dans le corps pendant de nombreuses années et ne peut même pas soupçonner qu'il ne s'agit pas d'une dépression nerveuse ou d'écologie, mais d'une maladie qui doit être traitée et mise en œuvre d'actions préventives dès les premiers symptômes. La privation d'oxygène dans le cerveau ou l'hypoxie du cerveau est une affection qui se développe en raison d'une quantité insuffisante d'oxygène dans les tissus nerveux, ce qui entraîne la mort et la cessation du système nerveux central.

Hypoxie du cerveau ou simplement fatigue: comment ne pas rater cette maladie

Les symptômes d'hypoxie cérébrale peuvent être confondus avec d'autres maladies ou simplement un malaise général aux stades initiaux.

Les principaux symptômes de manque d’oxygène ou d’hypoxie du cerveau:

  • Premièrement, il existe une forte excitabilité du système nerveux, une sensation de bonheur et d’euphorie, qui est remplacée par une inhibition, une fatigue intense et une léthargie. À cause d’une telle différence, le vertige commence, le rythme cardiaque s’accélère, il semble que la terre glisse sous vos pieds. Des sueurs froides commencent à apparaître, des convulsions apparaissent;
  • la mémoire commence à se détériorer, une désorientation peut survenir. Ce que je voulais faire, là où j'allais, cela reste inconnu du patient lui-même, il est en train de perdre son orientation dans la maison. Après un certain temps, cet état est normalisé, tout se met en place et le patient oublie ce cas.
  • un autre symptôme peut être un mal de tête aigu bordé de vomissements et de vertiges. Cela se produit souvent dans une pièce bouchée ou dans des endroits où se rassemblent un grand nombre de personnes;
  • les membres peuvent partiellement obéir, émousser la sensibilité des muscles du visage, un engourdissement. En cas de manque d'oxygène, la performance des membres est rétablie, ne laissant que douleur et incompréhension;
  • une personne devient nerveuse, on observe des sautes d'humeur non fondées: vous voulez pleurer maintenant ou rire;
  • un trouble notable du sommeil, une insomnie, des réveils fréquents au milieu de la nuit constituent également un symptôme notable de l'hypoxie;
  • le patient ressent une fatigue générale, une léthargie, un manque de concentration, une baisse brutale de la qualité de vie, de l'irritabilité et de l'agressivité;
  • Si l'hypoxie cérébrale survient pendant une longue période sous une forme chronique, des troubles de la parole ou de la vue peuvent survenir.

L'hypoxie du cerveau peut se développer rapidement et devenir aiguë, ce qui conduit souvent à la mort. Ou porter une forme chronique et pendant longtemps pour ne pas apparaître correctement.

Causes de privation d'oxygène du cerveau

L'hypoxie chez l'homme est possible à la suite du développement d'une autre maladie et d'un état pathologique. Une cause fréquente est un accident vasculaire cérébral, quand une partie du cerveau est touchée. De plus, lors d'un choc, le cerveau reçoit une quantité insuffisante d'oxygène, ce qui entraîne la famine. Une hypoxie cérébrale peut se développer pendant l'asphyxie avec du monoxyde de carbone: l'hémoglobine perd la capacité d'acheminer l'oxygène jusqu'au cerveau et le tissu meurt. En outre, le manque d'oxygène se développe avec l'anémie, diverses maladies du système respiratoire, une lésion athéroscléreuse des vaisseaux cérébraux. De plus, l'hypoxie du cerveau commence souvent aux hauteurs des montagnes, lorsque la pression atmosphérique est très basse.

Prévention et traitement

Si des symptômes de manque aigu d’oxygène sont observés, le patient doit immédiatement fournir un flux d’air frais, enlever les vêtements moulants et appeler une ambulance. Si une hypoxie chronique se développe, le médecin peut vous prescrire une série de médicaments qui favorisent une circulation sanguine normale et normalisent l’état général du patient, ce qui normalise l’écoulement du liquide. Prescrit également un traitement en fonction du stade et de l'évolution de la maladie. Le médecin peut recommander l'utilisation de la méthode d'oxygénation hyperbare - l'effet de l'oxygène sur une personne dans une chambre spéciale. Pour les actions préventives, des promenades fréquentes dans la forêt ainsi que des exercices de respiration sont prescrits.

De Plus, Lisez Les Navires

Pourquoi l'hématocrite est-il élevé dans le sang, qu'est-ce que cela signifie?

L'hématocrite est appelé numération des érythrocytes, des leucocytes et des plaquettes.En règle générale, cet indicateur est représenté sous forme de pourcentage, moins souvent - sous forme de nombre fractionnaire.

Types de céphalées: symptômes, causes possibles et caractéristiques du traitement

Céphalgie est le nom scientifique de l'affection la plus courante - le mal de tête. Il existe un certain nombre de raisons, le plus souvent la cause du stress et de la surmenage.

Examen de l'insuffisance vertébrale basilaire (VBI): causes et traitement

Vous apprendrez de cet article: qu'est-ce que l'insuffisance vertébrale basilaire: ses symptômes et son traitement, et avec quel médecin contacter.

Sang MCV

Les résultats de la prise de sang générale indiquent la composition du sang et d’autres indicateurs pouvant être considérés comme un symptôme d’une pathologie ou de son absence, en tant que telle.

Cardiosclérose post-infarctus et son traitement

L'infarctus du myocarde est la manifestation la plus grave de la maladie coronarienne. Dans le même temps, les tissus fournis par l'artère touchée ne reçoivent plus suffisamment d'oxygène et de nutriments.

L'hématocrite dans le sang et sa valeur

Avec diverses pathologies associées à des saignements, une perte de liquide avec vomissements ou diarrhée, une grande surface de brûlure, le médecin doit connaître le rapport entre la partie liquide du sang et les éléments formés.