La tachycardie est un type d’arythmie caractérisé par une fréquence cardiaque supérieure à 90 battements par minute. Une variante de la tachycardie normale est considérée avec un stress physique ou émotionnel croissant. La tachycardie pathologique est une conséquence de maladies du système cardiovasculaire ou autres. Il se manifeste par des palpitations, des pulsations des vaisseaux du cou, de l'anxiété, des vertiges, des évanouissements. Peut conduire au développement d'une insuffisance cardiaque aiguë, d'un infarctus du myocarde, d'une cardiopathie ischémique, d'un arrêt cardiaque.

Tachycardie

La tachycardie est un type d’arythmie caractérisé par une fréquence cardiaque supérieure à 90 battements par minute. Une variante de la tachycardie normale est considérée avec un stress physique ou émotionnel croissant. La tachycardie pathologique est une conséquence de maladies du système cardiovasculaire ou autres. Il se manifeste par des palpitations, des pulsations des vaisseaux du cou, de l'anxiété, des vertiges, des évanouissements. Peut conduire au développement d'une insuffisance cardiaque aiguë, d'un infarctus du myocarde, d'une cardiopathie ischémique, d'un arrêt cardiaque.

La base du développement de la tachycardie est l'automatisme accru du nœud sinusal, qui détermine normalement le rythme et le rythme des contractions cardiaques, ou les centres ectopiques de l'automatisme.

Le fait qu'une personne ressente son rythme cardiaque (augmentation et augmentation du rythme cardiaque) n'indique pas toujours une maladie. Tachycardie apparaît chez les personnes en bonne santé au cours de l'exercice, le stress et l'excitabilité nerveuse, avec un manque d'oxygène et d'air élevé de température, sous l'influence de certains médicaments, l'alcool, le café, avec un brusque changement de position du corps à l'horizontale à la verticale, et ainsi de suite. D. Tachycardie chez les enfants de 7 ans est considéré comme une norme physiologique.

L'apparition de la tachycardie chez les personnes en bonne santé en raison des mécanismes de compensation physiologiques: l'activation du système nerveux sympathique, la libération d'adrénaline dans le sang, ce qui conduit à une augmentation de la fréquence cardiaque en réponse à un facteur externe. Dès que l'action du facteur externe cesse, la fréquence cardiaque revient progressivement à la normale. Cependant, la tachycardie accompagne souvent une série de conditions pathologiques.

Classification de la tachycardie

Considérant les causes de l'accélération de la fréquence cardiaque, tachycardie sécréter physiologique résultant pendant le fonctionnement normal du cœur comme une réponse du corps suffisant à certains facteurs, et pathologique, le développement seul en raison de la maladie cardiaque ou autre congénitale ou acquise.

La tachycardie pathologique est un symptôme dangereux, car elle entraîne une diminution du flux sanguin et d'autres troubles de l'hémodynamique intracardiaque. Si le rythme cardiaque est trop fréquent, les ventricules n'ont pas le temps de se remplir de sang, le débit cardiaque diminue, la pression artérielle diminue et l'afflux de sang et d'oxygène vers les organes s'affaiblit, y compris vers le cœur même. Une diminution à long terme de l'efficacité du cœur entraîne une cardiopathie arythmogène, une altération de la contractilité cardiaque et une augmentation de son volume. Un mauvais apport sanguin au coeur augmente le risque de maladie coronarienne et d'infarctus du myocarde.

Selon la source qui génère des impulsions électriques dans le cœur, une tachycardie est libérée:

  • sinus - se développe avec une augmentation de l'activité du nœud sinusal (sino-auriculaire), qui est la principale source d'impulsions électriques, qui règle normalement la fréquence cardiaque;
  • extra-utérine (paroxystique) Taux de tachycardie auquel le générateur est situé en dehors du noeud sino-auriculaire - auriculaire (supraventriculaire) ou ventricules (ventriculaire). procède généralement sous la forme d'attaques (paroxystique), qui démarre et arrête soudainement de prolonger plusieurs minutes à plusieurs jours, alors que le rythme cardiaque reste toujours élevé.

Pour la tachycardie sinusale, une augmentation de la fréquence cardiaque à 120–220 battements par minute, un début progressif et un rythme cardiaque correct des sinus sont caractéristiques.

Causes de la tachycardie sinusale

La tachycardie sinusale survient dans différents groupes d’âge, plus souvent chez les personnes en bonne santé, ainsi que chez les patients souffrant de maladies cardiaques ou autres. Des facteurs étiologiques intracardiaques (cardiaques) ou extracardiaques (extracardiaques) contribuent à l'apparition d'une tachycardie sinusale.

La tachycardie sinusale chez les patients atteints de maladies cardiovasculaires est le plus souvent un symptôme précoce d’insuffisance cardiaque ou de dysfonctionnement ventriculaire gauche. Pour les causes intracardiaques de tachycardie sinusale comprennent: l'insuffisance cardiaque chronique aiguë et congestive, l'infarctus du myocarde, l'angine de poitrine grave, la myocardite rhumatismale, les origines toxiques, infectieuses et les autres, la cardiomyopathie, cardio, les maladies cardiaques, l'endocardite bactérienne, péricardique et la péricardite adhésives.

Parmi les causes physiologiques extracardiaques de la tachycardie sinusale, on peut citer l’activité physique, le stress émotionnel, les caractéristiques congénitales. tachycardie neurogènes constituent les arythmies majoritaires et extracardiaques associés à un dysfonctionnement primaire du cortex cérébral et des noyaux gris centraux, ainsi que les troubles du système nerveux autonome: les névroses, les psychoses, affectif (tachycardie émotionnelle), neuro dystonie. Les tachycardies neurogènes touchent le plus souvent les jeunes ayant un système nerveux labile.

Parmi d'autres facteurs tachycardie extracardiaques surviennent des troubles endocriniens (hyperthyroïdie, une production accrue d'adrénaline dans le phéochromocytome), l'anémie, insuffisance circulatoire aiguë (effondrement de choc, la perte de sang aiguë, syncope), l'hypoxémie, les attaques douloureuses aiguës (par exemple, la colique rénale).

L’apparition d’une tachycardie peut provoquer une fièvre, qui se développe dans diverses maladies infectieuses et inflammatoires (pneumonie, mal de gorge, tuberculose, sepsis, infection focale). Une augmentation de la température corporelle de 1 ° C entraîne une augmentation du rythme cardiaque, par rapport à la normale, de 10-15 battements par minute chez l'enfant et de 8 à 9 battements par minute chez l'adulte.

Pharmacologique (médicament) et une tachycardie sinusale toxiques se produisent à l'impact sur la fonction des médicaments sinusal et produits chimiques: sympathomimétiques (adrénaline et noradrénaline) vagolitikov (atropine), aminophylline, les corticostéroïdes, les hormones stimulant la thyroïde, les diurétiques, les médicaments gipotenzivyh, la caféine (café, thé), l'alcool, la nicotine, les poisons (nitrates) et d'autres. Certaines substances ont aucune action directe sur la fonction du nœud sinusal et provoquer la soi-disant tachycardie réflexe en augmentant le tonus agréable yo matique du système nerveux.

La tachycardie sinusale peut être adéquate et inadéquate. Une tachycardie sinusale inadéquate peut être maintenue au repos, ne dépendant pas de la charge, de la prise de médicaments, accompagnée de palpitations et d'un manque d'air. C'est une maladie rare et peu étudiée d'origine inconnue. Vraisemblablement, il est associé à une lésion primaire du nœud sinusal.

Symptômes de tachycardie sinusale

La présence de symptômes cliniques de tachycardie sinusale dépend de sa gravité, de sa durée et de la nature de la maladie sous-jacente. Avec la tachycardie sinusale, les symptômes subjectifs peuvent être absents ou insignifiants: palpitations, inconfort, sensation de lourdeur ou douleur dans la région du cœur. Une tachycardie sinusale inadéquate peut entraîner des palpitations persistantes, une sensation de manque d'air, un essoufflement, une faiblesse, des vertiges fréquents. Il peut y avoir fatigue, insomnie, perte d'appétit, performance, détérioration de l'humeur.

Le degré de symptômes subjectifs est dicté par la maladie sous-jacente et le seuil de sensibilité du système nerveux. En cas de maladies cardiaques (par exemple, l'athérosclérose coronaire), une augmentation du nombre de contractions cardiaques peut provoquer des crises d'angine, aggravant les symptômes de l'insuffisance cardiaque.

Avec la tachycardie sinusale, il y a un début et une fin graduels. En cas de tachycardie sévère, les symptômes peuvent refléter une diminution de l'apport sanguin dans divers organes et tissus en raison d'une diminution du débit cardiaque. Vertiges, parfois des évanouissements; avec des dommages aux vaisseaux cérébraux - troubles neurologiques focaux, convulsions. Avec la tachycardie prolongée, on observe une diminution de la pression artérielle (hypotension), une diminution de la diurèse et un refroidissement des membres.

Diagnostic de la tachycardie sinusale

Des mesures diagnostiques sont effectuées pour identifier la cause (dommage cardiaque ou facteurs extracardiaques) et différencier la tachycardie sinusale et ectopique. L'ECG joue un rôle de premier plan dans le diagnostic différentiel du type de tachycardie en déterminant la fréquence et le rythme des contractions cardiaques. La surveillance quotidienne de l'ECG selon Holter est extrêmement informative et absolument sûre pour le patient. Elle identifie et analyse tous les types de perturbations du rythme cardiaque, ainsi que les modifications de l'activité cardiaque lors de l'activité normale du patient.

L'échocardiographie (échographie), l'IRM cardiaque (imagerie par résonance magnétique) a été réalisée pour détecter la pathologie intracardiaque provoquant une tachycardie pathologique EFI (étude électrophysiologique) cardiaque, l'étude de la propagation de l'impulsion électrique du muscle cardiaque, pour déterminer le mécanisme de troubles de la tachycardie et de la conduction cardiaque. Méthodes d'études supplémentaires (numération globulaire complète, la détermination de l'hormone stimulant la thyroïde dans le sang, le cerveau et EEG al.) permettent d'exclure les maladies du sang, des troubles endocriniens, l'activité pathologique du système nerveux central et m. P.

Traitement de la tachycardie sinusale

Les principes de traitement de la tachycardie sinusale sont déterminés en premier lieu par les causes de sa survenue. Le traitement doit être effectué par un cardiologue en collaboration avec d'autres spécialistes. Il est nécessaire d’éliminer les facteurs contribuant à l’augmentation du rythme cardiaque: exclure les boissons contenant de la caféine (thé, café), la nicotine, l’alcool, les aliments épicés, le chocolat; protégez-vous de la surcharge psycho-émotionnelle et physique. Avec la tachycardie sinusale physiologique, le traitement n'est pas nécessaire.

Le traitement de la tachycardie pathologique doit viser à éliminer la maladie sous-jacente. En cas de tachycardie sinusale extracardiaque de nature neurogène, le patient doit consulter un neurologue. Le traitement utilise une psychothérapie et des sédatifs (luminal, tranquillisants et antipsychotiques: mebicar, diazépam). En cas de tachycardie réflexe (avec hypovolémie) et de tachycardie compensatoire (avec anémie, hyperthyroïdie), il est nécessaire d'éliminer les causes qui les ont provoquées. Sinon, une thérapie visant à réduire la fréquence cardiaque peut entraîner une forte diminution de la pression artérielle et aggraver les troubles hémodynamiques.

En cas de tachycardie sinusale provoquée par une thyrotoxicose, en plus des préparations thyréostatiques prescrites par l'endocrinologue, des bloqueurs β-adrénergiques sont utilisés. La préférence est donnée aux β-bloquants des groupes hydroxyprénolol et pindolol. S'il existe des contre-indications aux β-adrénobloquants, des médicaments alternatifs sont utilisés - les antagonistes du calcium de la série non hydropyridine (vérapamil, diltiazem).

En cas de tachycardie sinusale provoquée par une insuffisance cardiaque, des glycosides cardiaques (digoxine) sont prescrits en association avec des bloqueurs β-adrénergiques. La fréquence cardiaque cible doit être sélectionnée individuellement, en fonction de l'état du patient et de sa maladie principale. La fréquence cardiaque cible de l'angine de repos au repos est généralement de 55 à 60 battements par minute; avec dystonie neurocirculatoire - 60 - 90 battements par minute, en fonction de la tolérance subjective.

Avec la tachycardie paraxystique, le nerf vague peut être élevé à un massage spécial - pression sur les globes oculaires. En l'absence d'effet, un agent antiarythmique est administré par voie intraveineuse (vérapamil, amiodarone, etc.). Les patients atteints de tachycardie ventriculaire ont besoin de soins d'urgence, d'une hospitalisation d'urgence et d'un traitement antiarythmique antiarythmique.

En cas de tachycardie sinusale insuffisante, d’inefficacité des bloqueurs b-adrénergiques et de détérioration significative de l’état du patient, on a recours à une RF du cœur transveineuse (rétablissement du rythme cardiaque normal en brûlant la partie affectée du cœur). En l'absence d'un effet ou d'un patient mettant la vie en danger, une opération chirurgicale est réalisée lors de l'implantation d'un stimulateur cardiaque (EX), un stimulateur artificiel.

Pronostic et prévention de la tachycardie sinusale

La tachycardie sinusale chez les patients cardiaques est le plus souvent une manifestation d'insuffisance cardiaque ou de dysfonctionnement ventriculaire gauche. Dans ces cas, le pronostic peut être assez grave, car la tachycardie sinusale est le reflet de la réponse du système cardiovasculaire à la réduction de la fraction d'éjection et au trouble de l'hémodynamique intracardiaque. En cas de tachycardie sinusale physiologique, même avec des manifestations subjectives prononcées, le pronostic est généralement satisfaisant.

La prévention de la tachycardie sinusale consiste en un diagnostic précoce et en un traitement rapide de la pathologie cardiaque, en une élimination des facteurs extracardiaques contribuant au développement de violations de la fréquence cardiaque et de la fonction du nœud sinusal. Afin d'éviter de graves conséquences de la tachycardie, il est nécessaire de suivre les recommandations pour un mode de vie sain.

Tachycardie cardiaque - Description, causes, signes, symptômes, traitement, convulsions et prévention de la tachycardie

La tachycardie est une augmentation pathologique de la fréquence cardiaque de 90 battements par minute. En tant que signe de maladie, la tachycardie est visible au repos. La base du développement est l'automatisme accru du nœud sinusal, qui définit normalement le rythme et le rythme des battements de coeur, ou centres ectopiques de l'automatisme.

Les médecins considèrent la tachycardie comme un symptôme, dont la cause principale est souvent les expériences émotionnelles fortes, l'augmentation de l'activité physique d'une personne, l'utilisation de certains aliments et drogues, ainsi que de nombreuses maladies des systèmes cardiovasculaire, endocrinien et autre.

Qu'est-ce que la tachycardie cardiaque?

La tachycardie cardiaque n’est pas une maladie distincte, mais un symptôme ou une affection dans laquelle d’autres manifestations désagréables sont possibles de la part du corps, à l’exception du rythme cardiaque rapide.

La tachycardie se réfère généralement à des anomalies telles que des arythmies ou des rythmes cardiaques anormaux. Le plus souvent, les patients souffrant de crises convulsives ont plus de 90 battements par minute, alors qu'une personne peut ressentir une augmentation des battements cardiaques, des pulsations dans les tempes, des vertiges. Les évanouissements sont moins fréquents et des pulsations peuvent se produire dans les vaisseaux du cou.

Le fait qu'une personne ressente son rythme cardiaque (augmentation et augmentation du rythme cardiaque) n'indique pas toujours une maladie.

La tachycardie survient chez les personnes en bonne santé pendant l'exercice, lors de situations stressantes et d'excitabilité nerveuse, avec un manque d'oxygène et une température de l'air élevée, sous l'influence de certaines drogues, alcool, café, avec un changement brusque de la position du corps d'un horizontal à un autre vertical.

Classification

En raison de:

  • physiologiques - les processus qui stimulent l’augmentation du rythme cardiaque sont des processus de l’organisme et des réactions à des stimuli externes;
  • pathologique - lorsque la tachycardie est causée par une maladie des organes et des systèmes; est un état assez négatif.

Pour la durée des symptômes:

  • aigu - cette forme d'arythmie se produit de temps en temps, paroxystique, peut durer quelques instants et plusieurs jours;
  • chronique - accélération du rythme cardiaque accompagne constamment la personne.

En fonction des caractéristiques du rythme cardiaque accéléré pathologiquement, la tachycardie peut être divisée en fibrillation sinusale, paroxystique et ventriculaire.

Tachycardie sinusale

Ceci est une condition dans laquelle l'augmentation de la fréquence cardiaque se produit en raison de manifestations externes. Il peut donc s'agir d'un stress intense, d'un effort physique, etc. Dans ce cas, il est très important de savoir quelle est la cause de cette affection.

Est une réponse normale au stress. Il apparaît lorsque vous marchez vite, montez des escaliers ou toute autre activité physique. La tachycardie peut être causée par de fortes émotions négatives et positives. Après la cessation du stress, une telle tachycardie disparaît rapidement (en quelques minutes).

La tachycardie sinusale se caractérise par un début et une fin graduels. La réduction du débit cardiaque s'accompagne d'une altération de l'apport sanguin aux tissus et à divers organes.

Tachycardie ectopique (paroxystique)

Qu'est ce que c'est Le générateur de rythme est situé à l'extérieur du nœud sinusal, dans les ventricules ou les oreillettes. Le plus souvent, la maladie se présente sous la forme d'attaques débutantes et terminales, allant de quelques minutes à plusieurs jours, avec un rythme cardiaque élevé et constant.

La tachycardie paroxystique comprend 3 formes:

  • Tachycardie auriculaire (supraventriculaire ou supraventriculaire) - le plus souvent, la cause des palpitations est l’activation du système nerveux sympathique, qui survient généralement en présence de - peurs, stress, états de choc, etc.
  • La tachycardie ventriculaire (VT) - la cause la plus fréquente est une altération dystrophique du muscle cardiaque - par exemple, environ 85 à 95% de cette forme de fréquence cardiaque est observée chez les patients présentant une cardiopathie ischémique ou une myocardite;
  • Nodal. Ce type d’augmentation de la fréquence cardiaque est attribué à la physiologie. Il se produit pendant un effort physique et de fortes explosions psycho-émotionnelles.

Problème cardiaque normal à l'ECG

Tachycardie sinusale à l'ECG

Tachycardie supraventriculaire

Raisons

La tachycardie sinusale survient dans différents groupes d’âge, plus souvent chez les personnes en bonne santé, ainsi que chez les patients souffrant de maladies cardiaques ou autres. Des facteurs étiologiques intracardiaques (cardiaques) ou extracardiaques (extracardiaques) contribuent à l'occurrence.

Chez environ 30% des patients présentant une fréquence cardiaque rapide, cette maladie était due à des attaques de panique et à d'autres causes psychopathologiques.

Les causes de la tachycardie sont:

  • stress psycho-émotionnel;
  • excitation physique;
  • consommation de drogue;
  • un changement brusque de la position du corps;
  • boissons contenant de la caféine;
  • consommation d'alcool;
  • fumer;
  • carence en potassium et magnésium.

Les causes de la tachycardie peuvent distinguer 2 formes de la maladie:

L'accélération physiologique de la fréquence des contractions cardiaques se produit chez les jeunes lors d'un ajustement hormonal.

La tachycardie pathologique est un syndrome dangereux qui entraîne une perturbation du cœur. La nosologie entraîne une accélération de l'hémodynamique, une augmentation du débit cardiaque, un affaiblissement du flux sanguin vers les tissus. Dans le contexte de la pathologie, les organes internes ne reçoivent pas d'oxygène. Un mauvais apport sanguin provoque une maladie coronarienne, un accident vasculaire cérébral, un infarctus du myocarde.

Symptômes de la tachycardie

Le plus souvent, une attaque de tachycardie se développe très rapidement et sans précurseurs. Une personne peut même ne pas le remarquer jusqu'à ce que la fréquence cardiaque atteigne des valeurs extrêmement élevées. La majorité écrasante des gens ressent une certaine maladie à 110 battements par minute.

La sensation d’un battement de cœur effrayant ne permet pas de se concentrer sur le travail et, au moindre effort, on observe un essoufflement important et des vertiges.

Les autres symptômes communs caractéristiques de différents types de tachycardie sont:

  • vertiges, perte de coordination motrice, évanouissements et évanouissements;
  • essoufflement, sensation d'essoufflement, incapacité à respirer profondément;
  • sensation générale de nausée et de faiblesse;
  • transpiration accrue;
  • douleur dans le coeur, ainsi que derrière le sternum; lourdeur dans la poitrine;
  • des nausées;
  • problèmes d'appétit;
  • l'insomnie;
  • flatulences et autres problèmes du tractus gastro-intestinal;
  • sautes d'humeur.
  • perte d'appétit;
  • étourdissements (le symptôme se produit souvent);
  • fatigue accrue, diminution des performances;
  • troubles du sommeil;
  • essoufflement;
  • rythme cardiaque permanent élevé.

La gravité des symptômes dépend de la sensibilité du système nerveux et de la maladie sous-jacente de la personne.

  • Un bon départ ("push" dans le coeur) et la fin d'une attaque, permettant de définir son cadre temporel
  • Durée variable - de quelques secondes à plusieurs jours
  • Fréquence cardiaque élevée - jusqu'à 220-250 battements / min
  • Troubles végétatifs: nausée, surexcitation, transpiration
  • Augmentation de la température corporelle à 38 ° C
  • battement de coeur,
  • douleur et malaise au coeur,
  • difficulté à respirer
  • vertige
  • anxiété ou panique,
  • hypotension artérielle.
  • pression thoracique;
  • sensation de lourdeur dans le coeur;
  • des vertiges;
  • perte de conscience quelques secondes après le début de l'attaque.

Des complications

En plus de la fatigue, des sensations désagréables, parfois douloureuses, toute tachycardie provoque une insuffisance cardiaque - le cœur s'use. En plus des troubles de la conduction, la tachycardie du rythme cardiaque peut entraîner des complications telles que:

  • asthme cardiaque
  • choc arythmique,
  • œdème pulmonaire
  • thromboembolie vasculaire cérébrale,
  • insuffisance circulatoire aiguë du cerveau,
  • embolie pulmonaire.

La tachycardie ventriculaire associée à un infarctus aigu du myocarde peut provoquer la mort.

Tachycardie chez la femme enceinte

La tachycardie est l'une des pathologies les plus courantes chez la femme enceinte. La principale cause de cette affection est la modification du système cardiovasculaire.

En outre, il existe un certain nombre de causes principales:

  • surpoids;
  • asthme bronchique;
  • maladies associées à des modifications de la composition du sang (anémie);
  • surdosage de complexes vitaminiques et minéraux;
  • infections dans le tractus pulmonaire;
  • des anomalies de la glande thyroïde;
  • la déshydratation;
  • insuffisance cardiaque;
  • grossesse extra-utérine;
  • décollement placentaire;
  • la septicémie;
  • blessures diverses;
  • saignements abondants.

Les symptômes de tachycardie chez les femmes dans une position autre que le malaise général, les troubles du sommeil, la douleur au sternum et les vertiges, comprennent les troubles du tube digestif, un engourdissement de différentes parties du corps, une augmentation de la nervosité / anxiété.

L'augmentation du rythme cardiaque chez les femmes enceintes est considérée comme la norme physiologique, mais vous devriez consulter un médecin si vous présentez les symptômes suivants:

  • douleur dans le coeur ou la poitrine;
  • nausée, vomissement;
  • vertiges fréquents, évanouissements;
  • fatigue déraisonnable;
  • anxiété excessive.

Un engourdissement de parties du corps peut également se produire.

En l'absence de causes organiques de la maladie, le repos est recommandé à une femme enceinte. La restriction de l'exercice physique prend des sédatifs à base de plantes, ainsi que des médicaments contenant du potassium et du magnésium.

Diagnostics

Lors du diagnostic, il est important de commencer à travailler avec le patient en lui posant des questions minutieuses. Le médecin écoute toujours le patient avec un stéthoscope, déterminant qu'il a un souffle cardiaque. Pour poser un diagnostic correctement, il est important pour un spécialiste de déterminer en relation avec quelle tachycardie se produit, combien de temps dure une crise, si elle apparaît soudainement.

Pour la détection des pathologies cardiaques provoquant la tachycardie, un diagnostic approfondi est réalisé, qui comprend:

  • échocardiographie
  • IRM du coeur
  • étude électrophysiologique de la migration des impulsions dans le muscle cardiaque
  • test de charge.

Comme la tachycardie n'est pas nécessairement une conséquence de la pathologie cardiaque, en présence d'une incertitude quant au diagnostic, des études supplémentaires sont menées, notamment:

  • Test sanguin
  • Analyse d'hormones thyroïdiennes
  • Électroencéphalogramme du cerveau.

Dans quel cas vous devez consulter un médecin?

  • Un ou plusieurs épisodes de perte de conscience (évanouissement)
  • Présence de douleur thoracique
  • Bouts de vertige, assombrissement des yeux
  • Si le rythme cardiaque rapide apparaît sans raison apparente et ne passe pas dans les 5 minutes
  • Si la tachycardie s'est produite dans le contexte d'autres maladies cardiaques existantes.

Un plan d'examen individuel sera désigné par le médecin traitant lors d'une admission en face à face; il n'est pas possible de procéder à un autodiagnostic en présence de plaintes de palpitations.

Traitement de la tachycardie chez l'adulte

Dans le traitement de la tachycardie, il est important de considérer les raisons pour lesquelles cette maladie se développe, ainsi que le type de tachycardie. Il existe un certain nombre de conditions pour lesquelles aucun traitement n'est requis. Pour normaliser le rythme cardiaque, vous avez besoin d'un bon repos, d'un changement de mode de vie pour un autre plus correct. Souvent, une personne a juste besoin de se calmer.

Les principales méthodes de lutte sont:

  • maintenir un régime alimentaire;
  • s'abstenir de fumer et de boire de l'alcool;
  • rendre visite à un spécialiste et prendre des sédatifs;
  • prendre des médicaments;
  • effectuer un massage sous la forme de mouvements de pression sur les globes oculaires;
  • intervention chirurgicale.

En cas de tachycardie ventriculaire, le patient nécessite une hospitalisation immédiate et des soins médicaux de qualité. Les mesures prophylactiques comprennent le diagnostic de la maladie à ses débuts et le traitement rapide de la pathologie.

Les médicaments suivants sont utilisés dans le traitement de la tachycardie:

  1. Des médicaments apaisants à base d'herbes (Novo-Passit, Valériane, Persen, etc.) et d'agents synthétiques (Diazépam, Phénobarbital, etc.) sont utilisés pour traiter la tachycardie dans la dystonie végétative-vasculaire (VVD). Ces agents normalisent le travail du système nerveux en réduisant la fréquence des attaques.
  2. Antiarythmiques - un grand groupe de médicaments, y compris des médicaments ayant différents mécanismes d’action. La désignation d'un antiarythmique est effectuée uniquement par le médecin traitant sur la base des données dont il dispose.

Les médicaments remplissent les fonctions suivantes:

  • rétablir un rythme cardiaque normal;
  • contrôler la fréquence cardiaque;
  • rétablir un rythme cardiaque normal;
  • contrôler la fréquence cardiaque.

Le choix du médicament antiarythmique pour le traitement de la tachycardie dépend des facteurs suivants:

  • type de tachycardie;
  • autres maladies du patient;
  • effets secondaires du médicament sélectionné; réponse du patient au traitement.

Dans certains cas, plusieurs médicaments antiarythmiques sont indiqués.

Mode de vie

Tout type de tachycardie, en particulier ventriculaire, associé à une maladie cardiaque, nécessite une approche plus prudente de l'organisation du mode de vie. Ce concept comprend:

  • respect des principes de nutrition rationnelle - exclusion des aliments gras, salés et épicés, utilisation de céréales et de produits à base de céréales, produits à base d'acide lactique, variétés de viande faibles en gras, poisson et volaille, jus naturels, fruits et légumes.
  • le respect du régime de travail et de repos avec la limitation du stress psycho-émotionnel et physique important, long séjour à l'air frais.
  • l'observance du traitement est la clé de la prévention des attaques fréquentes et des complications.

Il est nécessaire de consulter un médecin rapidement avec des méthodes de recherche supplémentaires, de prendre régulièrement des médicaments antiarythmiques et d'autres médicaments prescrits par un médecin pour d'autres maladies cardiaques.

Traitement chirurgical

Une intervention chirurgicale est indiquée pour les tachycardies ventriculaires fréquentes (plus de 2 paroxysmes par mois), ainsi que dans tous les autres cas où les méthodes de traitement conservatrices n'ont pas été efficaces. Le but de la chirurgie - la destruction des voies d’impulsion fermées dans le cœur - est atteint par la résection de la cicatrice du myocarde et la reconstruction de la cavité ventriculaire gauche. Dans certains cas, la localisation de la cicatrice nécessite une prothèse valvulaire mitrale du cœur.

Une attaque de tachycardie cardiaque: quel danger et que faire?

Une attaque de tachycardie commence toujours de manière inattendue. Reconnaître ce phénomène peut être une forte augmentation du nombre de contractions du coeur. La durée de l'attaque varie de quelques minutes à quelques heures.

Les attaques de tachycardie nuisent au travail du système cardiovasculaire car, en raison de l’accélération du rythme cardiaque, le rythme cardiaque ne permet pas un apport de sang suffisant. En conséquence, l'apport sanguin aux ventricules est réduit, ce qui affecte négativement le fonctionnement du muscle cardiaque et peut entraîner un infarctus du myocarde.

Il existe plusieurs techniques simples permettant de normaliser les battements cardiaques et de réduire leur intensité. Ces techniques peuvent être faites indépendamment.

  • Commencez à tousser fort en vous raclant la gorge.
  • Lavez votre visage et vos mains avec de l'eau très froide.
  • Appuyez doucement sur les globes oculaires et massez-les.
  • Retenez votre souffle et expirez avec effort.
  • Essayez de forcer tous les muscles du corps, puis détendez-les. Répétez l'exercice plusieurs fois. Lorsque vous essayez, il est souhaitable de retenir votre souffle.
  • Les vomissements difficiles peuvent réduire le nombre de battements de coeur.

Remèdes populaires

  1. Mélange de guérison de la tachycardie. Écraser 2 noix, mélanger avec 1 cuillère à soupe. l miel, ajoutez le zeste de citron. Consommez chaque jour pendant un mois une portion de cette boue avant de vous coucher, puis faites une pause de 10 jours et recommencez le cours.
  2. Une décoction de mélisse et de menthe est également recommandée pour les attaques de tachycardie. Pour sa préparation 2 c. l les herbes sèches sont remplies d’eau bouillante et infusées pendant plusieurs heures. Après cela, il est nécessaire de filtrer le bouillon, vous pouvez ajouter 1 c. chérie Buvez un demi-verre de 2-3 par jour.
  3. Médicament apaisant, préparé à partir des herbes suivantes: Agripaume - 50 grammes; menthe poivrée - 100 grammes; lavande - 50 grammes; Mélisse - 100 grammes. Mélanger tous les ingrédients. Versez la collecte d'eau froide (litre de liquide par cuillère à soupe de matières premières). Mettez à feu doux et laissez reposer 8 minutes après l'ébullition. Strain après refroidissement. Le jour où vous devez boire trois verres de bouillon. Les herboristes disent qu'avec de tels remèdes populaires, il est possible de guérir la tachycardie en quelques mois.
  4. Nous prenons une cuillère à café d'herbe de chrysanthème, une cuillère à soupe de fruits d'aubépine et une cuillère à soupe de fruits d'églantier. une cuillère à café de thé vert grossièrement feuillu. Nous versons l'herbe dans un thermos, versons 500 ml d'eau bouillante dans un thermos, partons pendant environ 30 minutes. Ensuite, nous filtrons, nous buvons ce thé en deux étapes, matin et soir, en divisant la quantité par deux. Prenez 20 jours, puis 10 jours de pause.
  5. Il faut hacher les racines de chicorée et verser une cuillère à soupe avec un verre d'eau bouillie déjà broyée. Après qu'il insiste une heure, vous pouvez le prendre trois fois par jour après les repas dans une cuillère à soupe.

Les remèdes populaires peuvent constituer un complément efficace au traitement médicamenteux, accélérant le processus de guérison.

Prévisions

Pour un corps en bonne santé, l’apparition d’une tachycardie physiologique ne représente pas une menace sérieuse pour la vie du patient. Chez les personnes cardiaques, les prévisions peuvent être sérieuses, car la forme sinusale de la maladie peut aggraver l'évolution de l'insuffisance cardiaque chronique.

Tachycardie - symptômes et traitement à domicile. Causes de la tachycardie et comment arrêter une attaque

Si la fréquence cardiaque du patient augmente à 90 battements ou plus par minute sans raison, le médecin diagnostiquera une tachycardie. Cela indique qu'une personne a des violations, par exemple une défaillance de la géodynamique ou la fonction du système nerveux autonome ou du système endocrinien.

Quelle est la tachycardie et ses symptômes

Cet état pathologique se caractérise par des battements cardiaques rapides, dans lesquels les ventricules / oreillettes se contractent plus rapidement que 100 battements par minute. La tachycardie, dont les symptômes sont les étourdissements, la perte de conscience, l'essoufflement, n'est traitée qu'après détermination de la cause de cette pathologie et de son type. Chez environ 30% des patients présentant une fréquence cardiaque rapide, cette maladie était due à des attaques de panique et à d'autres causes psychopathologiques.

La contraction fréquente du cœur résulte d'une surexcitation de certaines parties du corps. Dans l'état normal, une impulsion électrique est formée dans le nœud sinusal, après quoi il bascule vers le myocarde. Chez les personnes atteintes de pathologie, les cellules nerveuses de l'oreillette ou des ventricules constituent la principale source d'impulsion. La classification de la pathologie est basée sur la détermination des sources de contractions cardiaques.

Tachycardie sinusale

Ce type de pathologie est caractérisé par une accélération progressive du pouls jusqu'à 220 battements par minute. La tachycardie sinusale est divisée en insuffisance ou insuffisance. Ce dernier est diagnostiqué extrêmement rarement et indique la présence d'une maladie d'origine inconnue se manifestant par un état de repos. Le principal symptôme de la maladie est le manque d'air. Les autres signes possibles de tachycardie sinusale sont:

  • perte d'appétit;
  • étourdissements (le symptôme se produit souvent);
  • fatigue accrue, diminution des performances;
  • troubles du sommeil;
  • essoufflement;
  • rythme cardiaque permanent élevé.

La gravité des symptômes dépend de la sensibilité du système nerveux et de la maladie sous-jacente de la personne. Ainsi, en cas d'insuffisance cardiaque ou d'autres pathologies de cet organe, la fréquence cardiaque est la cause de l'exacerbation des symptômes de la maladie primaire et peut provoquer une attaque d'angine de poitrine. La tachycardie sinusale, dont le traitement est choisi par le médecin en fonction de la cause de l'état pathologique, est caractérisée par un début graduel et le même aboutissement.

L'évolution prolongée de la maladie s'accompagne souvent d'une diminution de la diurèse, du développement d'une hypotension (pression réduite), d'un refroidissement des membres, de convulsions, de lésions neurologiques locales. Avant de commencer à traiter une pathologie, le médecin détermine les facteurs qui stimulent la croissance du rythme cardiaque (caféine, alcool, chocolat, aliments épicés, tabagisme). De tels aliments, boissons et mauvaises habitudes, le patient doit être abandonné. En outre, vous devez éviter les efforts physiques excessifs et le stress.

Tachycardie paroxystique

Cette affection se caractérise par une contraction soudaine et soudaine du muscle cardiaque. En règle générale, la fréquence cardiaque chez les personnes atteintes de tachycardie paroxystique est de 100 à 250 battements tout en maintenant un état de calme. Une caractéristique distinctive de ce type de pathologie est la régularité de la fréquence et du rythme des contractions cardiaques pendant toute la durée de l'attaque, dont la durée peut être différente (de quelques jours à plusieurs secondes). En règle générale, l'extrasystole est le déclencheur. Symptômes de tachycardie paroxystique:

  • malaise général;
  • des vertiges;
  • la faiblesse;
  • tremblement;
  • mal de tête ou mal au cœur;
  • perte de conscience;
  • difficulté à respirer.

Ayant appris la raison de l'apparition de l'état pathologique, le cardiologue prescrit un traitement adéquat, qui n'implique souvent pas l'administration de médicaments. En règle générale, aider lors d'une crise consiste à se détendre, ce qui place le patient en position horizontale. Dans certains cas, le médecin prescrit un sédatif. La tachycardie paroxystique, dont les symptômes et le traitement diffère peu des sinus, constitue rarement une menace pour la vie humaine.

Tachycardie supraventriculaire

La pathologie est également appelée tachycardie auriculaire, une arythmie qui affecte la région auriculaire du myocarde. La maladie fait partie des très dangereuses car elle provoque souvent la mort subite. Il se caractérise par des fluctuations de la fréquence cardiaque, tandis que chez la plupart des patients, il est maintenu dans les limites de 160 à 190 battements. Souvent, la pathologie supraventriculaire est asymptomatique: une personne ne ressent qu'un rythme cardiaque accéléré. Cependant, certains patients se plaignent des symptômes suivants de la tachycardie supraventriculaire:

  • tendresse de la poitrine;
  • des vertiges;
  • essoufflement.

Comment traiter la tachycardie? Cette question ne peut être répondue que par un cardiologue spécialiste. En règle générale, la tachycardie supraventriculaire, dont les symptômes et le traitement sont spécifiques, nécessite l'utilisation de certains médicaments ou l'ablation par cathéter. Comment supprimer la tachycardie à la maison? Afin de mettre fin à une attaque, ils retiennent leur souffle, après quoi ils libèrent brusquement l'air du diaphragme, sollicitant ainsi la presse (comme lors d'une selle). Si nécessaire, le processus décrit est répété.

Tachycardie ventriculaire

Avec cette pathologie, la fréquence cardiaque peut atteindre 220 battements par minute. Un tel travail non économique du cœur peut conduire à l'apparition d'une défaillance d'organe et servir de stimulant à la fibrillation ventriculaire (désorganisation des fonctions du muscle cardiaque, arrêt de l'apport sanguin au corps). Cela mène parfois à la mort. Les symptômes incluent:

  • pression thoracique;
  • sensation de lourdeur dans le coeur;
  • des vertiges;
  • perte de conscience quelques secondes après le début de l'attaque.

La tachycardie ventriculaire, dont les symptômes et le traitement ne peuvent être déterminés que par un cardiologue, se manifeste soudainement. Le traitement de cette pathologie repose sur des mesures préventives et l’élimination de la maladie sous-jacente. Comment traiter la tachycardie? Pour se débarrasser de la tachycardie, utilisez la méthode de l'ablation par cathéter (cautérisation). Prendre des médicaments ne donne pas un effet thérapeutique stable, un défibrillateur automatique est parfois implanté chez les patients.

Tachycardie pendant la grossesse, traitement

Un tel état pathologique affecte négativement le développement de l'enfant à l'intérieur de l'utérus, il peut provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée et, par conséquent, nécessite un traitement complet, en temps opportun. Les causes de la maladie sont:

  • l'anémie;
  • asthme de type bronchique;
  • l'obésité;
  • allergique aux vitamines pour les femmes enceintes ou aux médicaments;
  • la présence d'infections dans les organes du système respiratoire;
  • maladie de la thyroïde;
  • grossesse extra-utérine;
  • déplacement des organes péritonéaux avec une pression ultérieure sur le diaphragme;
  • forte augmentation de la température corporelle;
  • épuisement / déshydratation, etc.

Les symptômes de tachycardie chez les femmes dans une position autre que le malaise général, les troubles du sommeil, la douleur au sternum et les vertiges, comprennent les troubles du tube digestif, un engourdissement de différentes parties du corps, une augmentation de la nervosité / anxiété. Comment traiter la tachycardie pendant la grossesse? Une légère augmentation de la fréquence cardiaque est sûre pour l'enfant et la future mère. Toutefois, si les crises se produisent régulièrement et durent plus longtemps, une consultation avec le médecin est obligatoire. Traitement choisi par le cardiologue, en fonction du type de pathologie. Les cas non graves ne nécessitent pas de prendre des pilules, mais seulement un bon repos.

Tachycardie chez les enfants symptômes et traitement

Chez les enfants de moins de 10 ans, la maladie est souvent diagnostiquée. Avec des angoisses / sentiments, un stress physique, les palpitations sont normales, mais si le rythme cardiaque augmente fréquemment et sans raison apparente, l'enfant doit être présenté au médecin. La présence de tachycardie indique une augmentation de la fréquence cardiaque de 20-30 unités. Les autres symptômes de la maladie sont:

  • transpiration;
  • peau pâle;
  • essoufflement;
  • léthargie / somnolence;
  • perte de conscience;
  • des nausées;
  • syndrome douloureux localisé dans le sternum.

La tachycardie chez les enfants présente les mêmes symptômes et le même traitement que les adultes. L'exception est faite par les nouveau-nés, dans lesquels la pathologie se manifeste par une détérioration de l'appétit / sommeil, des caprices, de l'anxiété. Et si un enfant a des symptômes? La première mesure consiste à éliminer les causes des palpitations cardiaques. Les parents ne sont pas autorisés à choisir des comprimés et d’autres médicaments pour traiter les enfants atteints de tachycardie. Cependant, à la maison l'attaque peut être arrêtée. Pour cela:

  • dans la chambre des enfants, les fenêtres sont ouvertes pour permettre à l'enfant de respirer de l'air frais;
  • le bébé est mis au lit;
  • sur le front, appliquez une écharpe froide et humide sur le cou.

Comment guérir la tachycardie? Pour réduire la fréquence des crises, utilisez le régime journalier correct, le régime, les médicaments prescrits par le médecin. Les sucreries, les aliments épicés, les boissons contenant de la caféine et les aliments salés doivent être exclus du régime alimentaire de l’enfant. Si nécessaire, le cardiologue conseille au patient de prendre des comprimés Luminal, du Seduxen et des remèdes homéopathiques. Si un enfant a des modifications cardiaques, on lui prescrit des médicaments plus graves - les glycosides cardiaques.

Tachycardie, traitement à domicile

Les méthodes thérapeutiques traditionnelles ne sont parfois pas moins efficaces que l’utilisation de médicaments puissants. Comment traiter la tachycardie cardiaque à la maison:

  1. Massage des yeux. Appuyez sur les orbites avec vos doigts, en appuyant pendant quelques secondes. Reposez vos yeux et répétez le massage. L'intensité de la pression ne doit être ni faible ni excessive.
  2. Souffle de yogis. Rétablir le rythme cardiaque normal si, pendant une minute, inspirez l'air d'une narine et expirez par l'autre. Pour ce faire, fermez alternativement les narines avec un doigt.
  3. Mélange de guérison de la tachycardie. Écraser 2 noix, mélanger avec 1 cuillère à soupe. l miel, ajoutez le zeste de citron. Consommez chaque jour pendant un mois une portion de cette boue avant de vous coucher, puis faites une pause de 10 jours et recommencez le cours.

Vidéo: que faire avec la tachycardie

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Tachycardie soudaine: provoque un paroxysme

La tachycardie paroxystique est un type de maladie cardiaque dans laquelle la fréquence des contractions du myocarde atteint un maximum de 240 battements par minute. Une impulsion aussi élevée est déclenchée par des impulsions ectopiques.

Lorsqu'une tachycardie soudaine se manifeste, les raisons qui stimulent la formation d'une situation dangereuse doivent être neutralisées. Vous devez savoir quelles mesures prendre pour éliminer l'attaque.

Quelle est la tachycardie paroxystique

Une attaque de tachycardie soudaine peut durer de quelques secondes à plusieurs jours.

Les accès spontanés de palpitations cardiaques sont appelés paroxysmes. Ces derniers se présentent soudainement et se calment aussi brutalement. Les périodes du déroulement d'une attaque ne diffèrent pas par la constance, elles ont une durée différente, en plus de maintenir un rythme constant.

L'attaque ne peut durer que quelques secondes ou quelques minutes. Mais il existe des situations où les palpitations cardiaques durent plusieurs heures et s'écoulent en une journée.

Des violations du rythme cardiaque se produisent, car des obstacles se forment ou de nouvelles voies d'impulsions se développent sur les voies du mouvement du signal électrique vers le myocarde.

Le processus provoque la contraction musculaire dans les zones de formation d'obstacles, parce que l'impulsion tend à revenir à sa position initiale. La clôture conduit au développement d’un foyer ectopique.

De nouvelles méthodes de conduction impulsionnelle font rétrécir le myocarde plusieurs fois plus souvent que d'habitude. L'essentiel est que les ventricules du muscle cardiaque se contractent plus souvent. À ce stade, il y a un manque de temps pour la relaxation normale du cœur, ce qui conduit à des émissions négatives de plasma dans l'aorte.

Le processus de fonctionnement incorrect du coeur affecte tous les organes internes d'une personne, ce qui affecte principalement le cerveau.

Causes de tachycardie soudaine

L'inhalation d'air glacé et une hypothermie sévère peuvent provoquer une attaque soudaine de tachycardie.

La tachycardie paroxystique survient à la fois chez les personnes âgées et les jeunes. Si les patients âgés de plus de 50 ans souffrent de changements organiques, les jeunes membres de l’humanité sont sujets aux dysfonctionnements du myocarde à caractère fonctionnel.

Les facteurs qui influencent la survenue de crises sont les suivants:

  • Mouvement rapide
  • Inhalation d'air givré
  • Hypothermie sévère
  • Situations stressantes permanentes
  • Expériences et excitation excessive
  • Manger plus de nourriture.
  • Renforcement du stress physique sur le corps

La tachycardie paroxystique est divisée en différents types: supraventriculaire et ventriculaire.

Ce dernier se manifeste généralement chez les hommes ayant dépassé l'âge de 60 ans. Cela est dû à la présence de modifications structurelles du cœur, telles que la sclérose en plaques, la nécrose des tissus myocardiques (état d'infarctus), la dégénérescence et l'inflammation.

Les principales causes de tachycardie ventriculaire d’origine paroxystique sont les suivantes:

Une réaction allergique, une intervention chirurgicale sur le cœur, un teriotoksikoz, la mise en place de cathéters sur certaines cavités sont parmi les rares raisons pouvant provoquer la survenue d'une situation.

Les médicaments constituent un facteur distinct influant sur la formation de la tachycardie. Les glycosides sont prescrits aux patients présentant des modifications pathologiques chroniques du myocarde. Mais lorsqu'ils sont appliqués, ils provoquent souvent une intoxication, ce qui provoque des convulsions d'une tachycardie sévère. Ces derniers sont souvent fatals.

Pour plus d'informations sur les causes de la tachycardie, voir la vidéo:

Types de tachycardie paroxystique

Dans la tachycardie paroxystique chronique, les crises accompagnent souvent une personne pour le reste de sa vie.

La tachycardie paroxystique est indépendamment subdivisée en forme ventriculaire et supraventriculaire.

Le type ventriculaire n'a pas de variétés. Il est provoqué par les causes de la nature organique. Dans ce cas, les ventricules et les oreillettes se contractent à un rythme différent.

Supraventricular est subdivisé sous les formes suivantes:

  1. Atrioventriculaire - la survenue d'une contraction anormale est enregistrée de l'extérieur, sans toucher le muscle cardiaque ni le système conducteur des ventricules du myocarde.
  2. Atrial - Les impulsions descendent dans les ventricules du cœur par des voies.

En fonction du stade de l'écoulement, on distingue les formes suivantes de maladie cardiaque:

  • Degré aigu - est caractérisé par la manifestation d'attaques.
  • Stade chronique - Les crises surviennent avec une périodicité enviable et se reproduisent souvent. La forme dure souvent tout le reste de la vie, provoquant une insuffisance circulatoire de nature grave et une cardiomyopathie dilatée.
  • Récidive - L’élimination des attaques provoque un effet légèrement durable et une récurrence de la tachycardie.

Ainsi, le diagnostic révèle un type de tachycardie, ce qui vous permet de prescrire un traitement efficace. Une thérapie appropriée permettra longtemps de se débarrasser des attaques. Dans le cas de l'apparition d'impulsions, l'attaque sera plus facile.

Symptômes de la tachycardie

En cas de tachycardie soudaine, le médecin ambulancier diagnostique le patient avec les symptômes de sueurs froides pénétrantes parmi les symptômes.

Les signes de tachycardie paroxystique sont faciles à identifier. Ils se manifestent par les symptômes suivants:

  • Type d'angine douloureuse dans la région du myocarde, s'étendant à la main gauche ou à la mâchoire.
  • Augmentation soudaine de la fréquence cardiaque.
  • La manifestation du tableau clinique sous la forme de "syndrome urinaire spastique" - pendant le paroxysme, un grand nombre d'urètre est sécrété.
  • Les patients qui ont subi à maintes reprises de telles impulsions ectopiques ressentent l'aura de l'attaque imminente. Souvent, les patients peuvent remarquer des battements de mains dans la poitrine, une faiblesse des membres, de graves vertiges et une accélération du rythme cardiaque.

Lorsqu’il appelle une ambulance, le médecin enregistre les signes suivants de son état dangereux imminent ou dangereux:

  • Briser les sueurs froides
  • Peau pâle
  • Couleur des lèvres bleuâtre
  • Les veines cervicales gonflent
  • Foie - élargi
  • Diminution fixe du débit urinaire (avec forme ventriculaire)
  • Compter le nombre de battements par minute échoue
  • Les appareils enregistrent une forte baisse de la pression artérielle.
  • Le paroxysme provoque souvent un état d'évanouissement. Cela dépend directement des modifications du débit sanguin vers le cerveau. La détérioration est enregistrée avec de graves modifications pathologiques du myocarde.

Diagnostic de la tachycardie paroxystique

Pour diagnostiquer le type de tachycardie, un électrocardiogramme est enregistré.

Avant de commencer à diagnostiquer la maladie, vous devez consulter un médecin. Il collectera une enquête complète sur le patient, tentera d'identifier les causes possibles de manifestations d'agressions et assignera également les éléments nécessaires à un diagnostic précis.

Les procédures de diagnostic déterminent le type de tachycardie en effectuant un électrocardiogramme. Les signes qui aident à identifier les troubles cardiaques:

  1. La tachycardie auriculaire est le pouls correct, la fréquence des contractions atteint 250. Le taux de transformation du pouls le long des oreillettes (onde P) réduit son amplitude avant le prochain complexe ventriculaire. Le complexe gastrique n'a pas changé, agit sans augmentation de volume.
  2. Paroxysme de tachycardie de type auriculo-ventriculaire - l'onde P est détectée négative, située derrière le complexe gastrique ou complètement absente. Complexe gastrique - pas de détérioration.
  3. Paroxysme ventriculaire - une contraction distincte de l’oreillette et des ventricules se produit, l’onde P existe, mais elle est difficile à déterminer. Le complexe gastrique a une structure déformée, considérablement élargie (plus de 0,12 s).

Pour compléter le diagnostic et identifier le diagnostic correct et le type de tachycardie, des instructions supplémentaires pour l'examen sont écrites:

  • Échographie du myocarde
  • Angiographie coronaire
  • Suivi quotidien et enregistrement de l'électrocardiogramme
  • Échantillons après l'exercice
  • Imagerie par résonance magnétique
  • Examen électrophysiologique effectué par l'oesophage

Sur la base de la recherche a révélé le nom exact de la maladie. Ayant tous les tests en main, le médecin prescrit un traitement efficace pour soulager les crises et bloquer la réapparition d'une situation dangereuse.

Comment faire face à l'attaque de début

Si une attaque de tachycardie commence devant une personne en bonne santé, des mesures doivent être prises immédiatement pour aider le patient avant l'arrivée de l'ambulance. Tout d'abord, les recommandations suivantes doivent être suivies:

  • Asseyez le patient dans un fauteuil confortable ou allongez-vous sur un lit moelleux.
  • Pour déboutonner une chemise moulante, écarter le col du cou et laisser le patient respirer à fond.
  • Supprimez tout ce qui peut trop tirer le corps, tout en empêchant l'oxygène de haute qualité de circuler dans tous les coins du corps.
  • En cas de douleur cardiaque, demandez au patient de sucer la nitroglycérine sous la langue.
  • Mesurer la pression sanguine sur l'avant-bras et surveiller le pouls en le palpant au poignet.

Un tel impact aidera à réduire l'attaque de départ ou à la neutraliser complètement. Par conséquent, un patient qui est souvent sujet à une activité accrue des impulsions ectopiques est tenu de connaître les mesures à prendre pour éliminer l'augmentation de la fréquence cardiaque.

Recommandations pour l'auto-assistance et l'entraide dans la tachycardie paroxystique

Si la tachycardie supraventriculaire est utilisée, l'utilisation de médicaments ne produit pas d'effet et le décès clinique est également diagnostiqué. Les médecins doivent immédiatement commencer la réanimation avec un défibrillateur.

Lors des premiers soins avant l’arrivée des médecins, des tests vagaux doivent être appliqués. Ils réduisent efficacement une attaque en éliminant la tachycardie auriculaire. Dans d'autres situations, ces recommandations n'ont pas l'effet souhaité. Les exercices suivants sont distingués:

  1. Le patient doit être tendu.
  2. Inspirez autant que possible et essayez de ne pas respirer pendant quelques secondes.
  3. Appuyez sur les globes oculaires avec les pouces des deux mains de chaque côté et massez-les pendant 3 minutes maximum.
  4. Provoquer l'envie de vomir en appuyant sur la racine de la langue.
  5. Entre le processus osseux derrière l'oreille et la clavicule, passe l'artère carotide, exerce une pression dessus.
  6. Il n'est pas recommandé de prendre d'autres mesures pour éviter toute détérioration grave. Vous devez attendre un médecin capable d’éliminer complètement une maladie mortelle.

Les premières actions du médecin visent à déterminer la cause de la tachycardie. Si une telle situation est la première fois dans la vie d’un patient, une telle procédure est très importante. Sur la base d'un électrocardiogramme réalisé sur site, un diagnostic préliminaire est détecté.

L'assistance médicale comprend certaines actions basées sur le type de tachycardie identifié:

  • Ventriculaire - traitement de nature électropulse, si le pouls n'est pas revenu à la normale - injection intraveineuse de jet Lidocaine, Cordaron et Mezaton + Novocainamide Si vous n'observez pas de tendance positive, reprenez le traitement par électropulse.
  • Supraventriculaire - après un électrocardiogramme, l’acide adénosine triphosphorique (ATP), le Mezaton + Novocainamide et la Digoxine sont injectés dans une veine. En l'absence d'effet, le décès clinique est urgent et des actions de réanimation doivent être menées à l'aide d'un traitement par électropulse, comprenant des défibrillateurs.

Après l'élimination du paroxysme, les médicaments d'un effet antiarythmique de soutien sont prescrits. Parallèlement à cela, les vitamines et les médicaments, y compris le magnésium et le potassium, doivent être consommés. Ces derniers sont nécessaires pour éliminer les causes possibles du développement des impulsions ectopiques.

Lorsque la tachycardie ventriculaire est nécessaire, l'hospitalisation de l'hôpital à l'hôpital est requise. Dans le cas de supraventriculaire - seulement dans un état grave du patient, s'il y a une probabilité de conséquences graves ou de complications, avec un essoufflement, une douleur dans le myocarde. Si un état stable et satisfaisant est enregistré, le patient est laissé sous la surveillance constante du médecin de district.

Lorsqu'un patient est admis à l'hôpital, des injections d'antiarythmiques à l'intérieur de la veine sont prescrites. Il est recommandé de subir un examen complet pour identifier les causes du paroxysme et attribuer un traitement efficace. Le conseil des médecins décide de la nécessité de relier la chirurgie cardiaque.

La chirurgie cardiaque est nécessaire en cas d'attaque fréquente de tachycardie ventriculaire, ainsi que pour un risque accru de résultats désastreux. Ce traitement est guidé par l’introduction d’un stimulateur artificiel dans le corps.

Conseils de mode de vie

Pour prévenir et éliminer les causes d'attaques de tachycardie soudaine, il est recommandé de mener une vie saine.

Pour éliminer les causes qui stimulent la survenue d’impulsions ectopiques, il est nécessaire de mener une vie saine.

Il est impératif d'exclure les mauvaises habitudes de fumer de grandes quantités de produits du tabac, l'utilisation d'alcool en grande quantité et le café du matin. Avec l'augmentation des charges du plan physique est de réduire l'exercice.

La santé des vaisseaux sanguins et du cœur reçoit une nutrition adéquate. Pour ce faire, vous devez exclure de l'utilisation des aliments gras, acides, trop assaisonnés et frits. Plus manger des fruits frais et des légumes verts, des produits laitiers.

Tous les patients ne souffrant pas de problèmes de fonctionnement du muscle cardiaque doivent surveiller leur propre poids et surveiller les augmentations de pression artérielle. Il est nécessaire de mesurer en permanence l'indicateur de cholestérol dans le plasma, d'administrer les médicaments prescrits par le médecin traitant.

Les patients qui souffrent souvent de tachycardie ventriculaire paroxystique doivent prendre des médicaments à vie prescrits spécifiquement pour bloquer le développement des impulsions ectopiques.

Ainsi, la tachycardie soudaine est détectée comme une maladie cardiaque assez dangereuse. La maladie peut non seulement provoquer une attaque, mais aussi être fatale. Par conséquent, il est recommandé de connaître les exercices pour faire face au paroxysme qui approche.

De Plus, Lisez Les Navires

Révision de la rhéovasographie: l’essence de la recherche, quand et qui en a besoin

Vous apprendrez de cet article: quel est le but de la réovasographie, de quoi s'agit-il, si vous soupçonnez quelles maladies il est montré.

Caractéristiques du prolapsus de la valve mitrale 2 degrés

La valve mitrale du cœur, constituée des cuspides antérieure et postérieure, sépare le ventricule gauche de l'oreillette gauche. Lorsque le ventricule est réduit, la ceinture se ferme complètement, empêchant ainsi le reflux de sang.

Causes de l'hématocrite dans le sang

Sous l'hématocrite, comprenez le rapport entre le volume de la fraction d'érythrocytes (ou de tous les éléments formés) et le volume sanguin total, exprimé en pourcentage.

SHEIA.RU

Vaisseaux du cou et de la tête: anatomie, maladies, symptômes Vaisseaux du cou: symptômes anatomiques et pathologiquesLe cou est la partie du corps humain qui relie le corps et la tête. Malgré sa petite taille, il contient de nombreuses structures importantes sans lesquelles le cerveau ne recevrait pas le sang nécessaire à son fonctionnement.

Embolisation de l’artère utérine (EMA): l’essence, les prix, le cas échéant, les critiques

L'embolisation de l'artère utérine (EMA) est une procédure moderne qui permet de se débarrasser des fibromes (tumeurs bénignes) sans intervention chirurgicale.

Qu'est-ce que l'angine de poitrine et comment le traiter?

L'angine est traduite du grec ancien par «cœur serré» (l'ancien nom est «angine de poitrine»). Il s'agit d'un syndrome clinique dans lequel le patient ressent une gêne thoracique causée par un apport sanguin insuffisant au cœur.