De cet article, vous apprendrez: l’essence de la maladie, la tachycardie sinusale, les causes et les types de pathologie. Symptômes, méthodes de traitement.

Avec la tachycardie sinusale, la fréquence du rythme sinusal du cœur est supérieure à 100 battements par minute. La fréquence normale des contractions est comprise entre 65 et 80 battements par minute. De 80 à 100 battements par minute sont des indicateurs acceptables, mais ces chiffres sont déjà supérieurs à la norme. Dans de telles situations, les médecins recommandent de faire attention au pouls et de les examiner.

Une augmentation de la fréquence des contractions cardiaques est une réaction physiologique normale d'une personne au stress et au cours de l'effort physique, lorsque le corps réagit aux besoins accrus de l'organisme en nutriments, en oxygène. De telles situations passent sans laisser de trace, ne sont pas accompagnées des symptômes caractéristiques d'une forme stable de tachycardie sinusale. Ils ne dépendent pas du sexe, de l'âge d'une personne.

Lorsque les perturbations du rythme telles que les attaques de tachycardie sinusale sont retardées de plusieurs heures ou de plusieurs jours, elles sont gênantes et limitent le mode de vie habituel. Il faut ensuite un diagnostic, un traitement de ces affections.

Le problème est un cardiologue, un arythmiste, un neurologue.

Types et causes de tachycardie sinusale

Dans de rares cas, la tachycardie sinusale est primaire (ou idiopathique), c’est-à-dire «seule», sans pathologies ni maladies. Cette variante de la norme est associée à une hypotension (tendance à l'hypotension).

Cependant, la tachycardie est plus souvent secondaire et survient dans le contexte d'autres maladies:

  1. Hypertension ou hypotension (haute ou basse pression).
  2. Maladie cardiaque, maladie cardiaque inflammatoire.
  3. Maladie pulmonaire chronique.
  4. Maladies de la glande thyroïde.
  5. Infections, température corporelle élevée.
  6. L'obésité.
  7. Abus de boissons énergisantes, alcool, tabac.
  8. Perte de sang sur fond de saignement gastro-intestinal ou de blessure.
  9. Cachexie (perte de poids sévère) dans l'insuffisance cardiaque ou en oncologie.
  10. Maladies du système nerveux.
  11. Consommation incontrôlée de médicaments diurétiques. C'est extrêmement dangereux! Abus par les jeunes pour correspondre aux données du modèle. En plus de la tachycardie sinusale, qui revêt un caractère permanent et grave, une telle admission de diurétiques provoque un œdème et un essoufflement. Une pathologie rénale se forme progressivement et de manière irréversible très lentement. Cela conduira inévitablement une personne à la nécessité d'un rein artificiel.

Symptômes de tachycardie sinusale

Les symptômes sont les mêmes pour différentes causes de tachycardie sinusale. Les symptômes sont les mêmes pour les hommes et les femmes:

  • Augmentation soutenue et soutenue de la fréquence cardiaque.
  • Le sentiment du travail du coeur même au repos, dans un rêve.
  • Vertiges.
  • Baisse de la pression artérielle (inférieure à 100/60 mm Hg, ce qui est mauvais pour une personne vivant avec une pression de 130/70 mm Hg).
  • Faiblesse, malaise avec crises de tachycardie prolongées (plus d'une heure).
  • Les douleurs thoraciques sont accompagnées d'une forte augmentation de la fréquence cardiaque et sont caractéristiques des patients présentant une maladie cardiaque combinée (angine de poitrine, maladie cardiaque).
  • Peur, anxiété, anxiété inexpliquées et terribles (les symptômes surviennent chez des patients émotionnels ou lors de crises de panique). Ces conditions sont très dangereuses pour la psyché humaine.

Cinq groupes de traitements

Dans certains cas, la tachycardie peut être guérie complètement, en partie - non; cela dépend de la vraie cause de l'affliction.

L'élimination des symptômes de la tachycardie sinusale est un processus long qui prend d'un mois (si, par exemple, la cause est une infection) à un an. En pathologie primaire, le traitement est effectué tout au long de la vie.

Toutes les méthodes peuvent être divisées en cinq grands groupes:

  1. Le traitement de la maladie sous-jacente - la véritable cause de la tachycardie.
  2. Recommandations de style de vie générales.
  3. Des médicaments pour réduire le rythme cardiaque.
  4. Traitement chirurgical.
  5. Méthodes folkloriques.

L'importance et la signification du traitement sont par ordre décroissant.

1. Traitement de la maladie sous-jacente - la véritable cause de la tachycardie

  • Si la tachycardie sinusale est une maladie du cœur et des vaisseaux sanguins, il est nécessaire de choisir un médicament (afin de réduire la pression) ou une chirurgie cardiaque pour éliminer les anomalies cardiaques.
  • Si la raison en est la consommation de boissons alcoolisées ou énergisantes, vous devez cesser de les prendre. Avec la dépendance à l'alcool, la tachycardie sinusale est lourde de développement d'une cardiomyopathie (cette expansion et cet affaiblissement des parois du cœur), car le muscle cardiaque fonctionne en mode «élevé» en raison de la tachycardie. Une des causes de décès chez les alcooliques - les arrêts cardiaques soudains - survient généralement à l’origine d’une cardiomyopathie non diagnostiquée.
  • Pour les infections qui s'accompagnent d'une intoxication corporelle, il est important de choisir le bon médicament antibactérien et de mener un traitement de désintoxication (par exemple, une consommation excessive d'alcool).
  • Si une tachycardie accompagne une maladie pulmonaire (bronchite chronique chez les fumeurs), il est nécessaire d'arrêter l'insuffisance respiratoire, car c'est ce qui provoque le travail accru du cœur.
  • Les attaques de battement de coeur soudain sont caractéristiques des attaques de panique. Attaques de panique - il s’agit d’une peur forte, d’une panique accompagnée d’un battement de coeur, de transpiration, d’un sentiment d’anxiété grave. Les États se dressent dans le contexte de diverses phobies (la peur de quelque chose - la mort, «deviennent fous», la persécution). Il s’agit d’une condition incontrôlée et très grave, la pathologie impliquant un psychiatre (neurologue).

2. Lignes de vie générales

Habituellement, en l'absence d'une maladie grave, les changements de mode de vie suffisent pour éliminer la tachycardie. Cela peut souvent être remarqué pendant les vacances, lorsqu'il n'y a pas de facteurs négatifs, d'expériences.

Recommandations de ce bloc:

  1. Correction du jour: bonne nutrition régulière, la composition des aliments doit être variée (légumes, fruits, viande, céréales, légumes verts).
  2. Exclure les aliments qui provoquent une tachycardie: café, épicé, gras, fumé.
  3. Promenades quotidiennes.
  4. Repos de nuit complet (au moins 8 heures).

3. Médicaments pour réduire le rythme cardiaque

Dans les cas où aucune pathologie concomitante n'a été identifiée lors de la tachycardie sinusale, ou si le traitement de la pathologie sous-jacente est effectué, le médecin peut inclure des médicaments supplémentaires pour réduire la fréquence cardiaque:

Comment traiter la tachycardie sinusale

Comment traiter la tachycardie sinusale?

En médecine, sous tachycardie sinusale, comprenez l’augmentation du rythme cardiaque à des valeurs allant de 90 à 180 par minute. Cela maintient le rythme sinusal correct. La raison de cette condition est l'augmentation de l'automatisme du nœud sino-auriculaire, qui est le stimulateur principal.

Pourquoi cela se produit-il?

L’apparition d’une tachycardie sinusale chez des personnes en bonne santé est associée à un stress émotionnel ou physique, à la chaleur, au fait qu’il se trouve à l’intérieur à une température élevée et au manque d’oxygène dans l’air. En outre, des battements de cœur fréquents peuvent être dus à l'action de l'adrénaline, de la caféine, de la nicotine et de l'alcool. Le traitement de la tachycardie sinusale dans ce cas, en règle générale, n’est pas indiqué.

La tachycardie sinusale pathologique est associée à la maladie et se divise en deux formes: adéquate et inadéquate. Dans le premier cas, des palpitations cardiaques sont observées dans les maladies infectieuses avec une température corporelle élevée, de fortes douleurs, une hypotension, une asthénie, une hyperthyroïdie, une hypoxémie, un phéochromocytome, des troubles cardiovasculaires.

La tachycardie sinusale inadéquate est un phénomène plutôt rare qui se produit pendant trois mois ou plus et n’a aucune raison évidente de l’apparaître. Il se caractérise par une augmentation persistante de la fréquence cardiaque (plus de 100 par minute) au repos ou sous de légères charges. Peut être accompagné de vertiges, de faiblesse, d'essoufflement.

Comment traiter la tachycardie sinusale

L'option du traitement et sa durée sont choisies par le médecin individuellement, en fonction du type de tachycardie sinusale et des raisons de son apparition. Il existe un traitement médicamenteux et non médicamenteux.

La tachycardie physiologique associée à des pathologies ne nécessite le plus souvent pas de traitement. Dans certaines circonstances, par exemple, lorsque la fréquence cardiaque change de manière significative, des préparations apaisantes légères peuvent être prescrites: comprimés de valériane, teinture d’aubépine ou de mère. En outre, le médecin peut recommander un traitement de la tachycardie physiologique avec des méthodes non médicamenteuses. Pour ce faire, vous devez modifier votre régime alimentaire, vous débarrasser de vos mauvaises habitudes, éliminer votre consommation d'alcool, de chocolat, de thé fort et de café, afin d'éviter un effort excessif. Les personnes éprouvant une excitation émotionnelle pour la moindre raison peuvent bénéficier de l'aide d'un psychothérapeute.

En cas de tachycardie pathologique provoquée par la maladie, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente, ainsi que le symptôme - rythme cardiaque rapide.

Traitement de la toxicomanie

La pharmacothérapie est un moyen efficace de réduire la fréquence cardiaque. Pour de meilleurs résultats, il est recommandé de prendre divers médicaments dans le complexe.

Les principaux médicaments pour la tachycardie sinusale sont les bêta-bloquants, la neutralisation de l'adrénaline, les antagonistes du calcium, la réduction du rythme cardiaque et les sédatifs. Dans l'insuffisance cardiaque, les glycosides sont prescrits.

Aujourd'hui, il existe divers médicaments pour le traitement de la tachycardie. Le médecin choisira la meilleure option, en tenant compte des contre-indications du médicament et des maladies du patient.

Méthodes folkloriques

Un traitement traditionnel est autorisé pour la tachycardie sinusale en complément du traitement traditionnel. Il a longtemps été utilisé pour cette décoction et teinture d'herbes.

Teinture à base de Valériane et Agripaume. Vous aurez besoin de billettes séchées: herbe de mélèze et racine de valériane (200 grammes), anis et achillée millefeuille (100 grammes). Broyer et mélanger tous les ingrédients. Une cuillère à soupe du mélange verser de l'eau bouillante (300 ml) et insister dans un thermos pendant environ une heure. Pendant la journée, boire en petites portions.

Teinture au calendula et à la valériane. Fleurs de calendula séchées et racines de valériane (une cuillère à soupe), versez de l'eau chaude et maintenez dans un thermos pendant trois heures. Filtrer et boire cent grammes quatre fois par jour.

Teinture à la mélisse. Vous devez prendre de la mélisse séchée (100 grammes) et verser de l’alcool (200 ml). Laisser reposer pendant 10 jours sous un couvercle étanche, puis filtrer. Une cuillère à café de teinture mélangée à de l'eau (50 ml) et boire quatre fois par jour. La mélisse a longtemps été utilisée pour traiter la tachycardie. Il calme et normalise l'état émotionnel.

De plus, vous pouvez lire quels médicaments aident à augmenter le rythme cardiaque.

Tachycardie sinusale pendant la grossesse et chez l'enfant: symptômes et traitement

Chez une personne ordinaire, le cœur fait 60 à 80 battements par minute, ce dont le nœud sinusal est responsable. Il génère des impulsions transmises par le muscle cardiaque, mais dans certaines conditions, la fréquence de ces contractions commence à augmenter. Si la fréquence cardiaque dépasse 90 battements par minute, on parle de tachycardie sinusale. Une telle déviation est souvent ignorée par une personne et la maladie est découverte par hasard au cours d'un ECG (électrocardiographie).

Quelle est la tachycardie sinusale du coeur

Toutes les personnes ne seront pas en mesure de déterminer la cause des palpitations cardiaques, en l’attribuant à l’anxiété ou à la fatigue. Pour éviter les complications, il est utile de savoir ce qu'est la tachycardie sinusale du cœur: il s'agit d'une augmentation de la fréquence cardiaque (fréquence cardiaque) jusqu'à 100 battements ou plus. Ce symptôme est un signe de tachycardie, qui est une forme de tachyarythmie supraventriculaire. En médecine internationale, la tachycardie a l’abréviation ICD-10. Les médecins distinguent deux types de cette maladie: physiologique et pathologique.

  1. Le premier type de maladie peut être aussi congénitale, que l'on retrouve souvent chez les filles de tout âge et chez les garçons adolescents, ainsi que contracté tout au long de la vie. La tachycardie acquise survient pendant un effort physique actif, après eux, dans un état de grande excitation, de stress. Une telle réaction du coeur est une réponse normale de notre corps, elle est temporaire.
  2. La tachycardie pathologique est divisée en adéquate et inadéquate. Ce dernier est caractérisé par une augmentation symptomatique persistante de la fréquence cardiaque de plus de cent battements par minute, quand une personne est réveillée et est au repos ou pendant un effort physique modéré. Le diagnostic est correct si les attaques de palpitations se poursuivent pendant trois mois sans raison apparente. Une tachycardie sinusale adéquate (ST) est appelée augmentation du rythme cardiaque avec:
    • l'hypotension;
    • l'anémie;
    • l'hypoxémie;
    • phéochromocytome;
    • thyréotoxicose.

Les symptômes évidents d'une attaque de tachycardie sont des changements de la fréquence cardiaque et de la fréquence cardiaque. La fréquence cardiaque est un symptôme important des problèmes de nœud sinusal. Dans le même temps, la tachycardie modérée est une réaction typique du corps au stress ou au stress. La préservation du rythme cardiaque est caractéristique de cette maladie et, si elle est perturbée, il s'agit déjà d'une arythmie. Vous devriez avoir un électrocardiogramme si vous avez:

  • sensation de "battement" du cœur, rythme de battement de coeur fréquent;
  • faiblesse et vertiges;
  • faiblesse générale, baisse des performances;
  • augmentation du rythme cardiaque lors du passage d'une position horizontale à une position verticale du corps;
  • douleur à la poitrine.

Le décodage du cardiogramme ne doit être effectué que par le médecin, après quoi il écrit la conclusion, prescrit le traitement approprié pour la tachycardie. Si vous voulez comprendre ce que votre ECG a montré, vous devez comprendre une terminologie. Important pour établir un diagnostic correct, les rendez-vous de traitement ultérieur des palpitations cardiaques sont les indicateurs suivants:

  1. EOS (axe électrique du coeur) indique la position du coeur pendant la cardiographie. Cela peut être normal, avec une déviation à droite ou à gauche, horizontale, verticale.
  2. Fréquence cardiaque. La déviation est considérée comme une fréquence cardiaque supérieure à 90 battements par minute.
  3. Lors de la stimulation du cœur, des sources secondaires de potentiels cardiaques électriques indiquent qu'il s'agit d'un rythme non sinusal. L'indicateur parle de maladie cardiaque.
  4. Hypertrophie du ventricule droit ou gauche. Parle de la croissance de la taille du ventricule du coeur ou de l’épaississement de sa paroi.
  5. Fibrillation auriculaire. Parle de la violation du rythme cardiaque, caractéristique des personnes âgées de plus de 60 ans. Il existe un risque d'insuffisance cardiaque, d'accident cérébrovasculaire.
  6. Paroxysme de la fibrillation auriculaire. Il s’agit d’une attaque aiguë de la fibrillation auriculaire, retrouvée sur un cardiogramme, qui nécessite un traitement immédiat.
  7. Extrasystole - impulsion anormale sur le cardiogramme due à une contraction extraordinaire du muscle cardiaque. Il existe une extrasystole auriculaire, ventriculaire, auriculo-ventriculaire.

Raisons

  1. L'hypovolémie.
  2. L'hypoxie.
  3. Médicaments adrénergiques.
  4. Hypotension.
  5. Augmentation de la température due à une inflammation ou une infection systémique.
  6. Thyrotoxicose.
  7. Cardiomyopathie avec dysfonction ventriculaire gauche concomitante.
  8. Insuffisance respiratoire.
  9. La fièvre
  10. Insuffisance vasculaire aiguë.
  11. L'hyperthyroïdie.
  12. Utilisation de nombreux médicaments (aminophylline, inhibiteurs lents des canaux calciques, caféine).

La tachycardie est-elle dangereuse?

La tachycardie sinusoïdale est le travail anormal du muscle cardiaque en cas d'usure. Une telle charge peut provoquer le développement d'une insuffisance cardiaque, d'autres troubles du rythme, une diminution de la pression artérielle. La tachycardie perturbe l'apport sanguin au cœur, ce qui augmente le risque de développer une maladie coronarienne et une crise cardiaque. La possibilité de thromboembolie des vaisseaux cérébraux, de l'artère pulmonaire et dans le contexte de l'infarctus du myocarde - fibrillation ventriculaire, entraînant la mort subite, est particulièrement dangereuse. Par conséquent, dans l'armée avec des accès de tachycardie ne prenez pas.

Pour la tachycardie sinusale, ou comme on l'appelle patients «sinusoïdaux», un traitement est prescrit en fonction des raisons qui l'ont provoquée. Avec le développement de CT sur le fond d'une maladie aiguë ou chronique, la maladie primaire est d'abord traitée. En cas d'anémie, commencez par normaliser le taux de globules rouges et d'hémoglobine, ainsi que par l'hyperthyroïdie - choisissez la posologie appropriée. Lorsque la tachycardie est utilisée comme traitement médicamenteux et comme traitement des remèdes populaires. Dans le cas d'une cause neurogène de la maladie, faites appel à un psychologue.

Drogues

  1. Valériane Développe les vaisseaux sanguins, ralentit le rythme cardiaque.
  2. Teinture d'aubépine. Utilisé pour la tachycardie paroxystique ou la fibrillation auriculaire.
  3. Le médicament "Persen". Sédatif facile, vous permet de faire face à l'anxiété, la nervosité, ralentit le rythme cardiaque.
  4. Motherwort. La sédation, aide à faire face à l'insomnie et à normaliser le rythme cardiaque, provoque rarement des effets secondaires.
  5. Le médicament "Diazepam". Élimine le sentiment d'anxiété ou de peur, le remède a un effet sédatif amnésique, réduit le nombre de crises de tachycardie.
  6. Le médicament "Phénobarbital." L'outil est utilisé à petites doses comme médicament sédatif, ralentit le rythme cardiaque.
  7. Les médicaments antiarythmiques ("Verapamine", "Adénosine", "Anapriline") sont pris uniquement sur ordonnance.

Remèdes populaires

  1. Thé à l'aubépine avec tachycardie. Prenez une demi-cuillère à soupe de cynorrhodons, d’aubépine, d’agripaume, de thé vert. Mettez tout dans un verre, versez de l'eau bouillante dessus, laissez infuser. Utilisez l'infusion comme infuseur de thé et buvez-la de la tachycardie tout au long de la journée.
  2. Mélangez 500 g de citrons broyés, la même quantité de miel, ajoutez 20 noyaux d'amandes en purée. Accepter signifie le matin, le soir sur 1 cuillère à soupe dans les 3 semaines. Pour se débarrasser de la tachycardie, il faudra environ 3 cours.
  3. Miel et radis avec des palpitations. Mélanger dans un rapport 1: 1 jus de radis noir et miel. Utilisez l'outil un par un. l 2-3 fois par jour. Cours de réception - 1 mois.
  4. Infusion d'elecampane avec des palpitations. Mélangez 0,5 litre d’alcool (70%) et 100 g de racine d’élécampane séchée, infusée pendant 14 jours. Utilisez le remède 3 fois 1 c. À thé par jour pendant 15 minutes avant les repas.

Caractéristiques du traitement

Les attaques de tachycardie chez les femmes enceintes et les enfants sont considérées séparément. En raison des caractéristiques physiologiques du corps de la femme pendant la gestation et chez les enfants à l'adolescence, les attaques de tachycardie sinusale se produisent plus souvent, mais dans la plupart des cas ne constituent pas une menace. Pour éliminer les palpitations cardiaques, vous devez effectuer certaines actions thérapeutiques ou prendre des sédatifs légers.

Avoir un enfant

Chez les enfants, le rythme cardiaque se produit plus rapidement, ce qui est associé à la croissance du corps, au métabolisme accéléré, à la demande accrue en oxygène. La tachycardie sinusale chez un enfant peut être modérée, modérée, exprimée par un mouvement constant ou des jeux en plein air. Si le bébé a une attaque, alors:

  • Il est nécessaire de le porter à la fenêtre ouverte ou de le sortir au grand air en enlevant le foulard et les vêtements de plein air.
  • Ensuite, mettez l’enfant au lit, reposez-vous complètement, placez un objet froid sur le front, par exemple une serviette humide (déconseillé aux nouveau-nés).
  • Demandez à l'enfant de retenir son souffle et de forcer tous les muscles du corps pendant 15 à 20 secondes. Après 2 minutes de repos, répétez la procédure.
  • Faites-le avant la normalisation du rythme cardiaque de l'enfant. Ces méthodes sont applicables si les attaques de tachycardie sont périodiques, sinon vous devez vous rendre à l'hôpital.

Pendant la grossesse

Une tachycardie sinusale légère pendant la grossesse se développe souvent en raison d'une augmentation du taux d'hormones. Dans ce cas, il n'y a aucune menace pour la mère et l'enfant, mais pour un rythme cardiaque de 120-150 battements par minute au repos, vous devriez consulter un médecin. Pendant une crise de battement de coeur rapide, donnez à une femme la paix et le confort maximum. Au cours du premier trimestre, des sédatifs légers suffisent pour arrêter la tachycardie.

Au troisième trimestre, des sédatifs plus puissants peuvent être nécessaires. Avec une fréquence cardiaque accrue, il est autorisé d’utiliser Persen, Novopassit sous forme liquide ou Materna, Vitrum, Elevit. Si la tachycardie survient régulièrement, alors vous devriez aller à l'hôpital, car cela peut avoir des conséquences graves pour le fœtus.

Voir aussi: tachycardie - symptômes et traitement de la maladie à la maison.

Vidéo sur la tachycardie chez les enfants

La tachycardie est dans la plupart des cas le résultat d'une autre maladie. Il est donc important d'établir la cause des attaques. Chez les enfants, la fréquence cardiaque rapide est devenue l'un des problèmes les plus urgents dans le domaine de la cardiologie. Si vous ne commencez pas à traiter la tachycardie à temps, il est possible que d'autres maladies plus graves se développent. Ci-dessous, vous pouvez regarder une vidéo sur la tachycardie chez les enfants pour pouvoir l'identifier avec votre enfant.

Le traitement de la tachycardie sinusale est traditionnellement un remède traditionnel - la tachycardie sinusale pendant la grossesse

La tachycardie est une augmentation du rythme cardiaque (HR) due à l'exposition à des facteurs associés et non cardiovasculaires.

Par tachycardie sinusale, augmentation de la fréquence cardiaque de plus de 100 battements par minute, au cours de laquelle la forme de contractions cardiaques par électrocardiogramme reste normale, le stimulateur cardiaque (c.-à-d. une minute.

Tachycardie physiologique et pathologique

Il existe une tachycardie physiologique et pathologique.

L'augmentation physiologique de la fréquence des contractions cardiaques (tachycardie sinusale physiologique) est exclusivement associée à l'augmentation normale du besoin du corps en flux sanguin vers les principaux organes de travail. Cela se produit pendant l'exercice, avec le stress.

Une telle réaction de l'organisme est absolument naturelle et garantit le fonctionnement normal du corps humain dans les conditions modifiées.

Un phénomène complètement différent - la tachycardie sinusale pathologique. Cela peut être dû à diverses raisons. Parmi les plus courants:

  • Hypoxie progressive aiguë ou chronique - dans ce cas, la tachycardie sinusale est également protectrice, mais contrairement à la tachycardie sinusale physiologique, la raison pour laquelle elle a provoqué constitue une menace pour la santé ou même la vie du patient;
  • Diminution aiguë ou progressive de la pression artérielle. Dans le même temps, la tachycardie est également de nature compensatoire;
  • Diminution du volume sanguin circulant (CBC). Une diminution progressive ou marquée de la Cci est un grave déséquilibre hémodynamique et conduit à une altération de l'oxygénation de tous les organes et systèmes. L'augmentation de la fréquence des contractions du cœur permet dans une certaine mesure de fournir aux organes et aux tissus un certain minimum d'apport sanguin et donc d'oxygène.

Réponse inflammatoire systémique - un changement de la fréquence cardiaque fait partie intégrante de la réponse globale du corps à l'inflammation. La cause de l'inflammation est le plus souvent un agent infectieux (bactérie, virus, champignon). Une augmentation de la température et une accélération du rythme cardiaque sont des signes obligatoires d'inflammation.

  • Thyrotoxicose - l’effet des hormones thyroïdiennes sur la fonction cardiaque et l’état du système nerveux autonome est bien connu. Lorsque la thyréotoxicose augmente le niveau d'hormones thyroïdiennes dans le sang. Cela s'accompagne de transpiration, d'anxiété et de l'accélération obligatoire du rythme cardiaque.
  • Acceptation de certains médicaments (dans ce cas, la possibilité de développer une tachycardie en tant qu'effet indésirable doit être indiquée dans les instructions)
  • Dysfonctionnement du ventricule gauche. Les causes de telles violations peuvent être massives. Par conséquent, en cas de suspicion du développement de la tachycardie, le patient doit faire l’objet d’un examen approfondi.
  • Ainsi, les causes de la tachycardie peuvent être divisées en deux grands groupes:

    1. Intracardique - ceux qui sont plus ou moins associés à la pathologie du système cardiovasculaire.
    2. Extracardiaque

    Causes extracardiaques de la tachycardie sinusale

  • Augmentation de la température corporelle d'étiologies diverses
  • La tachycardie pendant la grossesse est assez courante. Dans le même temps, il est important que le médecin et la patiente se souviennent qu'une augmentation du rythme cardiaque pendant la grossesse est tout à fait normale et ne nécessite pas de traitement spécial.
  • Anémie d'étiologies diverses
  • Insuffisance respiratoire - qui, à son tour, peut également être provoquée par diverses causes, mais conduit sans faute à une hypoxie tissulaire
  • Dystonie neurocirculatoire - est un trouble assez fréquent associé à l'activation du système sympatho-surrénalien.
  • L'utilisation de sympathomimétique, aminophylline
  • Recevoir de grandes quantités de caféine (café, produits contenant de la caféine ou caféine préformée)
  • Causes intracardiaques de la tachycardie

    Le plus souvent, le développement de la tachycardie sinusale est associé davantage à la pathologie du ventricule gauche.

    Le principal trouble hémodynamique auquel conduit cette pathologie est une diminution de la fraction d'éjection et, par conséquent, un débit sanguin insuffisant vers les organes et les tissus.

    En d'autres termes, le muscle cardiaque commence à se contracter très rapidement (plus de 100 battements par minute). Par conséquent, les cavités cardiaques n'ont pas suffisamment de temps pour se remplir de sang pendant la diastole, tandis que beaucoup moins de sang est jeté dans la circulation sanguine.

    Les causes de tachycardie associée à une maladie cardiaque peuvent être:

    • L'insuffisance cardiaque chronique est la cause même qui entraîne directement un dysfonctionnement du nœud sinusal.
    • Infarctus du myocarde
    • Cardiopathie ischémique avec angine sévère
    • Maladies inflammatoires du muscle cardiaque (en particulier la myocardite)
    • Cardiomyopathies d'étiologies diverses (y compris les cardiomyopathies héréditaires)

    Traitement de la tachycardie sinusale

    Traitement de la toxicomanie. Le plus souvent, les patients souffrant de tachycardie sinusale, ont montré des médicaments.

    Le traitement est construit conformément aux normes de traitement acceptées sur le plan international pour cette maladie et est ajusté en fonction de la nature de la réponse du patient à la combinaison et à la posologie proposées du médicament.

    Le principe de base du traitement de la tachycardie sinusale avec causes extracardiaques est étiologique. En termes simples, tous les efforts sont dirigés vers le traitement de la maladie sous-jacente, ce qui a entraîné une augmentation du rythme cardiaque.

    Dans l'étiologie intracardiaque de la tachycardie sinusale, les antagonistes des récepteurs bêta-adrénergiques sont le plus souvent prescrits, ainsi que le traitement de la pathologie cardiaque, dans la mesure du possible.

    Traitement des remèdes populaires

    Le traitement de la tachycardie sinusale par des méthodes traditionnelles est répandu. Toutefois, il convient de préciser que ce traitement est uniquement justifié en tant qu'élément du traitement complexe de la tachycardie et sous réserve de sa consultation préalable avec votre médecin.

    Il a longtemps été utilisé pour le traitement de la fréquence cardiaque accrue utilisé divers types de teintures, décoctions, à base de plantes. Vous trouverez ci-dessous certains des remèdes les plus largement utilisés pour le traitement des méthodes traditionnelles de la tachycardie.

    Collection d'herbes sur la base de la valériane et de Motherwort

    Pour collecter, vous devez prendre: 200 g de racines de valériane séchées, 200 g d'herbe d’armée séchée, 100 g d’herbe d’achillée millefeuille séchée, 100 g de fruits anisés. Tous les ingrédients hacher, mélanger.

    Conservez la collection dans un endroit protégé de l'humidité et des parasites. Pour l'utilisation: 1 cuillère à soupe de la collection verser dans un thermos 300 ml d'eau bouillante et infuser en infusion pendant environ une heure.

    La perfusion doit être prise en petites portions égales tout au long de la journée. Cet outil peut être utilisé pendant la grossesse.

    Teinture à base de mélisse

    La mélisse est également un remède connu depuis longtemps pour le traitement de la tachycardie, améliorant ainsi l'état émotionnel. Son effet sédatif est largement connu.

    Pour préparer la teinture, prenez 100 g de mélisse séchée, versez 200 ml d’alcool, couvrez d’un couvercle et laissez reposer pendant 10 jours. Ensuite, la teinture doit être filtrée. Prendre 1 cuillerée à thé de teinture diluée dans 50 ml d’eau et prendre ce dosage 4 fois par jour.

    Infusion à la coriandre

    La coriandre était également connue comme un moyen de tachycardie même par nos ancêtres. Pour préparer la perfusion, prenez 1 cuillère à soupe de coriandre séchée, versez-y 200 ml d’eau bouillante.

    Ensuite, laissez la perfusion pendant 2 heures. Prenez le médicament préparé doit être de 50 ml 2 fois par jour, pré-filtrer. Le traitement doit être effectué des cours pas plus de 1 mois. Ensuite, vous devriez prendre des pauses pendant 10-14 jours.

    Bouillon à base de valériane et de calendula

    Pour faire une décoction, vous aurez besoin de: racines de valériane séchées et fleurs de calendula. Vous pouvez stocker les herbes ensemble et séparément, sans mélange. Il est important que l’endroit où vous stockez les herbes soit protégé de la lumière et des parasites.

    Pour préparer la perfusion, prenez 1 cuillère à soupe de racines de valériane et 1 cuillère à soupe de calendula, versez 400 ml d’eau dans un thermos. Laisser le médicament infuser pendant 3 heures. Puis filtrer la perfusion et prendre 100 ml 4 fois par jour. Pendant la grossesse, cette perfusion aidera non seulement à éliminer la tachycardie, mais également à rétablir l'équilibre émotionnel de la femme.

    Le traitement doit également être effectué des cours ne dure pas plus de 20 jours. À la fin du traitement, une pause de 10 jours est nécessaire.

    Vous pouvez également faire du thé pour améliorer les performances du muscle cardiaque. Pour préparer un tel thé, mélangez en proportions égales des feuilles de menthe séchées, des fruits d’aubépine, des racines de valériane, de l’herbe d’aisselle, des fruits de la rose sauvage et de l’origan.

    Faire ce mélange, laisser infuser et filtrer. Le thé à base de ce mélange sera agréable au goût et vous aidera à restaurer non seulement le travail du système nerveux, mais également votre équilibre mental. L'utilisation de ce thé est particulièrement indiquée pour les patientes souffrant de tachycardie au cours de la grossesse.

    Comment reconnaître et guérir la tachycardie sinusale?

    Vous êtes en train de subir une étude ECG qui montre une accélération du rythme cardiaque, mais il n'y a pas de déviation des autres indicateurs. Que pourrait-il être?

    Un grand nombre de battements de coeur par minute en médecine s'appellent tachycardie sinusale.

    Pourquoi la tachycardie sinusale se développe-t-elle?

    Nœud sinusal - un générateur d'impulsions cardiaques, à la suite de laquelle le cœur est réduit. Les pulsations peuvent être normales ou dépassées. Avec une alimentation accrue, le nombre de battements de coeur est de 180 battements par minute. Ceci est un indicateur de tachycardie sinusale.

    Les palpitations cardiaques sont également possibles chez les personnes en bonne santé: avec une agitation prolongée, un stress prolongé ou un effort physique accru.

    Les types de tachycardie suivants sont connus:

    Physiologique à son tour peut être congénitale et acquise. Les tachycardies congénitales sont plus sensibles aux filles. La dystonie végétative-vasculaire provoque une tachycardie, dans ce cas, elle est acquise.

    La maladie provoque l'environnement interne du corps et les facteurs suivants:

    Les cas suivants entraînent également une augmentation du nombre de contractions cardiaques:

    1. Médicaments. Les médicaments qui augmentent le rythme cardiaque comprennent: les antidépresseurs, les diurétiques et les hormones, les médicaments,

    ECG du patient souffrant de tachycardie sinusale

    contenant de la caféine, ainsi que dans le traitement de l'asthme bronchique.

  • Maladie du sang ou du système respiratoire. La privation d'oxygène augmente le nombre de contractions du cœur. Des pertes de sang accrues ou une anémie stimulent également son travail.
  • Maladie du système cardiovasculaire. Des exemples de telles maladies peuvent être la myocardite, les malformations, l’inflammation et les maladies coronaires. Avec de telles maladies, il y a de grandes émissions de sang, afin de compenser pour le cœur, celui-ci commence à fonctionner de manière accélérée.
  • Augmentation de l'acidité du corps, hypoxémie. L'acidité du corps entraîne une diminution de l'oxygène, ce qui entraîne une augmentation du rythme cardiaque.
  • La grossesse La charge sur le corps pendant une période où une femme porte un enfant augmente, le rythme cardiaque en raison de cela augmente également. Mais ce type de tachycardie est considéré comme acceptable.
  • Comment reconnaître la maladie?

    Les symptômes de la tachycardie sinusale sont les suivants:

    1. Palpitations cardiaques. Il semble que le moteur fonctionne dans la poitrine.
    2. Oppression thoracique avec aucune contrainte sur le corps. Après l'exercice ou le travail, il devient difficile de respirer, comme si on pressait la poitrine.
    3. Dyspnée, vertiges, faiblesse.
    4. Perte de conscience

    Si la tachycardie sinusale se développe simultanément avec une maladie coronarienne, des symptômes supplémentaires apparaissent:

    • Douleur à la poitrine
    • Dégradation de la performance
    • Se sentir mal pendant le travail actif

    Si vous prenez des médicaments qui provoquent une tachycardie et que vous en avez, vous ne devriez rien faire. Terminez le traitement, tout passera par lui-même.

    Si, néanmoins, un diagnostic est établi et qu'un traitement est prescrit, il convient de mener une vie tranquille, d'éviter la surcharge et les situations stressantes.

    Souvent, les gens peuvent même ne pas être conscients de leur tachycardie. Vous pouvez le trouver vous-même à la maison, il vous suffit de vérifier le pouls, de le calculer. Si le nombre de battements de coeur par minute dans un état calme dépasse 100, c'est un signe alarmant. Il suffit de ne pas avoir à être traité de manière indépendante, il est nécessaire de faire appel à des spécialistes et de se soumettre à une étude ECG, après quoi tout deviendra clair.

    Prévention et traitement

    La prévention de la tachycardie sinusale n'est possible que si vous effectuez la prévention de la maladie sous-jacente qui l'a provoquée.

    Les principales recommandations en matière de prévention sont les suivantes:

    1. Mode de vie sain. Cesser de fumer.
    2. Bonne nutrition. Produits contenant des fibres, évitant l'alcool, les aliments épicés et gras. Éliminer les excès alimentaires.

    L'alcool et la nicotine conduisent à la tachycardie

  • Huit heures de sommeil. Dormir ne devrait pas être plus tard que 23 heures.
  • Exercice régulier, sport. Il est nécessaire de contrôler le poids, de surveiller ses changements.
  • Natation Piscine au moins une ou deux fois par semaine.
  • Massages Autres traitements relaxants.
  • Voyages Ils contribueront à éviter le stress et d’autres situations désagréables, à normaliser l’état mental général du corps.
  • Eviter les conflits. Ne vous concentrez pas sur les problèmes. Prendre des décisions rapidement.
  • En ce qui concerne le traitement, des médicaments appropriés sont habituellement prescrits aux patients présentant des symptômes similaires. Ils sont directement liés aux normes adoptées dans le traitement de cette maladie et dépendent également des caractéristiques individuelles et de la tolérabilité des médicaments.

    Le principe utilisé dans le traitement est étiologique, traduit en langage simple, ce qui signifie que le traitement est dirigé contre la maladie sous-jacente à l'origine de la fréquence des contractions cardiaques.

    Les antagonistes des bêta-bloquants sont habituellement prescrits aux patients. Les pathologies cardiaques sont éliminées autant que possible par tous les moyens disponibles.

    Si le patient ne tolère pas la maladie, des médicaments tels que prescrits:

    Les nomme uniquement cardiologue après toutes les recherches et analyses.

    Méthodes traditionnelles de traitement de la tachycardie

    Aucune personne en traitement ne peut se passer des remèdes populaires. Les méthodes traditionnelles ne peuvent être appliquées que si elles sont préalablement convenues avec votre médecin.

    Teintures, décoctions, préparations à base de plantes - le moyen le plus efficace de traiter les palpitations cardiaques, utilisées depuis l'Antiquité.

    Outre le traitement médicamenteux de la tachycardie, des méthodes traditionnelles sont également utilisées.

    Par exemple, une teinture à base de mélisse. Son effet sédatif est largement connu. Cuisiner n'est pas difficile.

    Pour cela, vous aurez besoin de:

    • 100 grammes de mélisse séchée
    • 200 ml d'alcool

    La mélisse séchée est versée avec de l'alcool et infusée pendant 10 jours sous un couvercle étanche. Ensuite, vous devez filtrer la teinture. Accepter 4 fois par jour dans le look dilué: 1 cuillère à café sur 50 ml. de l'eau

    Ou une autre infusion, déjà à base de coriandre. Même nos lointains ancêtres utilisaient la coriandre comme remède contre la tachycardie.

    Préparer cette infusion devrait être comme suit: verser 200 ml. eau bouillante 1 cuillère à soupe de coriandre séchée. Laissez-le tenir. Vous pouvez le prendre en deux heures dans 50 ml. 2 fois par jour.

    Il est nécessaire de se rappeler et de suivre les recommandations suivantes: dans un mois, interrompre le traitement pendant 2 semaines.

    Pour améliorer le travail du muscle cardiaque, vous pouvez préparer un thé spécial. La composition du thé comprend:

    • Rose Hanches
    • L'origan
    • Feuilles de menthe
    • Fruit d'aubépine
    • Racines de valériane
    • Herbe Agripaume

    Tous les ingrédients ci-dessus sont mélangés dans des proportions égales, brasser et laisser reposer. Ensuite, le thé résultant doit être filtré et peut être consommé.

    Ce thé a un goût et une odeur agréables, restaure le système nerveux et apporte la tranquillité d'esprit.

    Peut-être l'utilisation de ce thé chez les femmes enceintes.

    De telles décoctions, infusions, thés ne feront pas de mal au corps, et même le contraire. Tous sont fabriqués à partir de produits naturels, leur utilisation est sans danger.

    En suivant toutes les recommandations nécessaires et en sachant tout ce dont vous avez besoin à propos de votre maladie, vous pouvez la vaincre et prévenir de nouvelles occurrences.

    Un spécialiste de cette vidéo vous expliquera comment aider une personne atteinte de tachycardie:

    Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

    Vous aimez ça? Laykni et économisez sur votre page!

    Tachycardie sinusale du coeur: qu'est-ce que c'est, les principaux symptômes et la prescription de traitement

    Palpitations cardiaques - est-ce dangereux ou non? Tout dépend de la cause de l'augmentation du rythme cardiaque. C'est une chose si l'attaque a commencé après une peur, et une autre quand il y a une maladie chronique.

    Alors voyons ce que c'est - la tachycardie sinusale du coeur, est-ce dangereux et quoi, quels sont ses symptômes et quel est le traitement.

    Caractéristiques principales

    La tachycardie sinusale est une forme d'arythmie, qu'est-ce que cela signifie? Ce type de tachycardie est causé par une violation de:

    • génération d'impulsions par un nœud sinusal, qui contrôle le rythme cardiaque;
    • impulsions de conduction du nœud sinusal aux ventricules.

    Chez l'adulte, le taux maximum est considéré comme une fréquence cardiaque (FC) de 100 battements par minute. Pour les enfants, cet indicateur est calculé en fonction de l'âge et l'écart est considéré comme un excès de rythme cardiaque de 10% de la norme d'âge.

    Avec la tachycardie sinusale, la fréquence cardiaque est de 95–130 battements par minute (sans exercice), 150–160 - avec une charge. Chez les athlètes, ce chiffre peut atteindre 180-240 coups.

    Les formulaires

    Il existe une forme fonctionnelle et pathologique (ou longue).

    Fonctionnel

    Sous la fonction fonctionnelle comprendre l'accélération du rythme sinusal en réponse à la charge (physique ou émotionnelle), la fièvre. La fréquence cardiaque revient à la normale dès que la cause est éliminée.

    Pathologique

    La forme pathologique est au repos. Elle est causée par des facteurs extracardiaques et intracardiques.

    Différences avec d'autres espèces

    La tachycardie paroxystique et la fibrillation ventriculaire sont également distinguées.

    La tachycardie sinusale diffère de la forme paroxystique en ce que, dans le premier cas, la crise commence soudainement, le rythme cardiaque est de 120–250 battements par minute, tout en maintenant le rythme correct pendant la crise.

    Avec la tachycardie sinusale physiologique, la fréquence cardiaque augmente progressivement. Pour les formes paroxystiques, la soudaineté est caractéristique.

    La fibrillation ventriculaire est une maladie mortelle dans laquelle le sang n'est pas éjecté du cœur et l'organe cesse de fonctionner. Dans ce cas, il se produit une contraction chaotique des fibres du myocarde (250 à 480 battements par minute).

    Un symptôme survient généralement à la suite d'une complication d'infarctus du myocarde transmural étendu, ainsi que d'un choc et d'une carence sévère en potassium dans le sang.

    Mécanisme de développement

    La tachycardie sinusale se développe dans l'un des scénarios suivants:

    • Activation du système symptomatique, qui fait partie du système nerveux. La substance norépinéphrine des fibres nerveuses active le nœud sinusal.
    • Diminution de l'activité du système parasympathique. Sa substance, l'acétylcholine, inhibe la génération de légumineuses, ce qui entraîne une diminution du rythme cardiaque. Lorsque l'activité du système parasympathique diminue, le rôle du système sympathique augmente, entraînant une augmentation du rythme cardiaque.
    • Impact direct des facteurs d'influence sur le nœud sino-auriculaire pendant le fonctionnement normal du système nerveux sympathique et parasympathique. Les substances actives agissent sur les cellules génératrices d’impulsions et les excitent.

    Raisons

    Le symptôme survient souvent chez les jeunes. La raison en est l'immaturité du système nerveux. Le corps a besoin d'un équilibre du système nerveux sympathique et parasympathique. Mais à un jeune âge, l'équilibre est mal entretenu, il y a donc des gains, ce qui provoque une attaque (cardionévrose).

    Les facteurs extracardiaques comprennent:

    • Neurogène - se développe chez les individus (plus souvent chez les jeunes femmes) dont le système nerveux est instable, avec une tendance à la névrose, à la dépression, etc., en raison de la grande sensibilité des récepteurs cardiaques aux hormones du stress.
    • Toxique - provoqué par des substances toxiques - alcool, tabac, ainsi que des facteurs internes (thyrotoxicose, tumeurs surrénaliennes - phéochromocytome, surviennent souvent chez la femme), infections chroniques (tuberculose, amygdalite).
    • Médicinal - est dû à une activité ou à un surdosage. Ainsi, les médicaments hormonaux, les médicaments pour le traitement des affections pulmonaires, de l'hypertension et des antidépresseurs affectent le corps.
    • Hypoxique - le corps réagit ainsi au manque d’oxygène. À leur tour, les causes de l'hypoxie sont des maladies du système respiratoire et du sang, qui perturbent l'apport de gaz aux organes et aux systèmes (anémie, leucémie, saignements chroniques, etc.).

    Les facteurs intracardiaques sont causés par une maladie cardiaque. Le développement de la tachycardie sinusale chez les patients cardiaques indique souvent une insuffisance cardiaque ou un dysfonctionnement du ventricule gauche, ce qui entraîne une diminution de la fraction d'éjection ou une détérioration cliniquement significative de l'hémodynamique à l'intérieur du cœur.

    Le plus souvent, la forme intracardiaque de ST se développe dans les pathologies suivantes:

    En savoir plus sur la maladie à partir de la vidéo:

    Les symptômes

    Lors d'une attaque de tachycardie sinusale, le patient peut présenter les symptômes suivants:

    • Battements cardiaques, fréquence cardiaque rapide;
    • essoufflement;
    • lourdeur, "oppression" dans la poitrine (se produit lorsqu'il n'y a pas de charge);
    • vertige, perte de conscience;
    • douleur thoracique compressive (pas plus de 5 minutes) - pour maladie coronarienne;
    • faiblesse générale, diminution des performances, intolérance à l'activité physique (avec une forme pathologique).

    Diagnostics

    Une image complète de la gravité de l'état est obtenue après l'examen. Les activités de diagnostic comprennent:

    • analyse de l'anamnèse - il est demandé au patient de décrire les sensations, les relations de causalité possibles, la présence de maladies chroniques, les conditions de vie, les mauvaises habitudes, etc.
    • examen physique - examiner la peau, étudier l'état des cheveux, des ongles;
    • auscultation - la fréquence respiratoire, la respiration sifflante et les souffles cardiaques sont déterminés, ce qui permet d'identifier la cause de la pathologie;
    • test sanguin total - montre l'anémie, le nombre de globules blancs (augmente avec la maladie chronique);
    • test sanguin biochimique - donne une idée du niveau de cholestérol (basse et haute densité), glucose, potassium, créatine, urée, élimine le diabète, les maladies du rein, les modifications de la composition chimique du sang;
    • analyse d'urine (général) - élimine les maladies des voies urinaires;
    • analyse hormonale - pour déterminer le niveau d'hormones produites par la glande thyroïde;
    • echoCG (échocardiographie) - détecte les changements structurels.

    L’étude principale et la plus informative est l’électrocardiographie, ou ECG, ainsi que l’électrocardiogramme de Holter (l’enregistrement est effectué en continu pendant 24 à 72 heures, au repos et sous charge).

    Les signes ECG de tachycardie sinusale sont présentés dans cette illustration:

    Un psychothérapeute, un oto-rhino-laryngologiste et d'autres spécialistes lui prescrivent des conseils.

    Comment et quoi traiter

    L'objectif principal du traitement est d'éliminer la cause des crises d'épilepsie, puisque l'angine de poitrine est un symptôme d'autres maux. Le traitement est sélectionné et prescrit par un cardiologue.

    Correction de la routine et des habitudes quotidiennes

    Ce bloc d'événements comprend:

    • rejet d'habitudes pernicieuses - boire de l'alcool, des drogues, fumer;
    • correction du régime - il est conseillé aux patients de manger des aliments riches en fibres et de renoncer à des plats gras, chauds et épicés, de réduire la quantité de café et de thé;
    • respect du sommeil et du repos.

    Elimination des maladies chroniques

    Si l'examen révèle que la tachycardie est une infection, le traitement est envoyé pour l'éliminer. Une réorganisation est prescrite au patient en cas de maladie de la cavité buccale, d'ablation d'une dent malade ou d'amygdalite enflammée, de traitement antibiotique.

    En cas de pénurie de fer et d’anémie, la prise de médicaments contenant cet élément est indiquée et, en cas de saignement, l’administration de solutions pour rétablir le volume de sang.

    Médicaments prescrits

    Les médicaments pour éliminer la tachycardie elle-même sont prescrits lorsque le patient ne tolère pas un rythme cardiaque rapide. Lorsque tachycardie sinusale en utilisant les médicaments suivants:

    • bêta-bloquants - bloquent les récepteurs qui réagissent aux hormones du stress que sont l'adrénaline et la noradrénaline;
    • inhibiteurs du canal if - contrôlent le degré d'excitation dans le nœud sinusal, la fréquence cardiaque;
    • sédatifs à base de plantes médicinales - Agripaume, racine de valériane, aubépine.

    Récupération

    Un patient peut être traité avec un traitement de spa à Kislovodsk, dans d’autres centres de santé, si la cause en est un facteur intracardiaque. Dans d'autres cas, les mesures de réadaptation dépendent de la maladie sous-jacente.

    Il est recommandé de suivre ces règles:

    • éliminer le stress émotionnel intense - à la maison et au travail;
    • dormir 8 heures par jour;
    • mange bien, en abandonnant le tranchant et le gras;
    • tous les jours pour manger des légumes, des herbes, du poisson (surtout de la mer);
    • abandonner les mauvaises habitudes;
    • faire de la gymnastique (au moins 30 minutes par jour);
    • contrôler le poids corporel.

    Méthodes controversées

    Les médecins se demandent s'il est possible de prendre des glycosides cardiaques avec une tachycardie sinusale. En particulier, il s'agit de digoxine. Selon la méthode russe, une combinaison de bêta-bloquants et de digoxine, parfois avec des antagonistes du calcium, permet un contrôle précis de la fréquence cardiaque.

    La gamme de médicaments pour le traitement de la tachycardie est limitée car elle peut avoir des effets secondaires avec un traitement à long terme. Si un traitement médicamenteux n’est pas possible, résistez à l’électrostimulation du myocarde.

    Prévisions

    Le pronostic est suffisamment grave si la tachycardie sinusale est un symptôme d'insuffisance cardiaque ou de dysfonctionnement ventriculaire gauche. Ensuite, l'évolution de la maladie est aggravée.

    Il est important de se rappeler que la tachycardie sinusale peut être une manifestation d'autres maux. Mais dans l’enfance, pendant la grossesse et chez les adolescentes, c’est souvent la norme. Alors la drogue peut nuire.

    Par conséquent, toute action de votre part est interdite. Déterminer le degré de danger, l'opportunité de prescrire des médicaments ne peut être spécialiste qu'après un examen approfondi.

    Tachycardie sinusale: causes, symptômes et signes, quand et comment traiter

    La tachycardie sinusale est considérée comme un type d’arythmie assez commun, lorsque le pouls dépasse 100 battements par minute. Il peut s'agir d'une variante de la norme ou d'un signe de la pathologie du cœur, des vaisseaux sanguins, du système endocrinien et d'autres organes.

    Chacun de nous est familier avec le sentiment de battement de coeur accéléré, qui apparaît pendant l'excitation, l'effort physique, après une tasse de café fort ou un festin riche. Dans un corps en bonne santé, une telle réflexion de conditions extérieures qui ne sont pas toujours favorables ou de réactions émotionnelles est considérée comme une variante de la norme, car après un court laps de temps, le cœur lui-même rétablit le rythme correct sans perturber le flux sanguin dans les organes.

    Physiologique est considérée comme une tachycardie, accompagnant des expériences émotionnelles, l'exercice, le manque d'oxygène, le fait d'être dans une pièce bouchée ou brûlante. Chez les enfants de moins de 7 ans, un pouls rapide est considéré comme normal, même au repos.

    En fait, la tachycardie chez une personne en bonne santé est un mécanisme compensatoire conçu pour renforcer le travail du cœur en fournissant du sang aux tissus quand ils en ont plus besoin que d'habitude. L'activation du système nerveux sympathique, la libération d'hormones de la médullosurrénale dans le sang fournissent un pouls rapide et lorsque les conditions extérieures se normalisent, il redevient rapidement normal.

    Cependant, la tachycardie n'est pas toujours temporaire et sans danger. Souvent, il accompagne des maladies graves du cœur, de la thyroïde, du cerveau et ne doit donc pas être ignoré. Un diagnostic opportun et la recherche de la cause d'une tachycardie inexpliquée sont la clé du succès du traitement et de la prévention des complications graves.

    Causes et types de tachycardie sinusale

    Le terme «sinus» signifie que les impulsions pour la contraction du cœur procèdent comme prévu - à partir du nœud principal, du sinus, de sorte que le rythme reste régulier et que les oreillettes et les ventricules se contractent à la même fréquence. L'arythmie augmente progressivement et dans certains cas, le pouls atteint 220 par minute (généralement entre 110 et 120 battements / min).

    Selon la raison, il y a:

    • Tachycardie sinusale pathologique;
    • Tachycardie physiologique.

    La tachycardie physiologique, telle que mentionnée ci-dessus, est la norme, c'est-à-dire l'adaptation de l'organisme à des conditions extérieures changeantes. C'est une réponse adéquate à un trouble, qui ne s'accompagne pas de troubles de l'hémodynamique et de changements myocardiques dus à une courte durée. C'est dangereux quand la tachycardie acquiert les caractéristiques d'un pathologique ou complique une autre pathologie.

    La tachycardie sinusale pathologique accompagne de nombreuses maladies et entraîne inévitablement des modifications du cœur et de la circulation systémique. Travaillant à grande vitesse et en fait, le cœur ne parvient pas à délivrer le volume de sang requis dans un grand et petit cercle, car la contraction accélérée de sa chambre n'est pas complètement remplie. Au fil du temps, une cardiomyopathie se développe, le cœur se dilate, la contractilité du myocarde diminue et les organes reçoivent une nutrition moindre.

    Dans le contexte de la tachycardie pathologique, l'ischémie du myocarde progresse en raison du manque de circulation sanguine dans les artères coronaires. Si ces dernières sont également touchées par l'athérosclérose, une détérioration et même une crise cardiaque peuvent survenir très rapidement.

    Les causes de la tachycardie sinusale peuvent être classées en facteurs cardiaques, c’est-à-dire associés à des modifications du cœur même, et en troubles extracardiaques d’autres organes.

    Causes cardiaques de la tachycardie sinusale:

    Parmi les causes non cardiaques, la tachycardie est le plus souvent provoquée par des troubles endocriniens et des troubles neurogènes. La tachycardie neurogène des sinus est de plus en plus fréquente en raison du niveau croissant de stress dans la population. Ce type de trouble du rythme est très caractéristique de la névrose, de la dystonie végétative-vasculaire, de la psychose et est généralement diagnostiqué chez des sujets jeunes et émotionnellement labiles.

    Parmi les troubles endocriniens, la tachycardie sinusale peut entraîner une augmentation de la fonction thyroïdienne (thyrotoxicose), une tumeur surrénalienne produisant des hormones. Avec une perte de sang, une anémie sévère, une douleur intense, une augmentation de la température corporelle dans le contexte d'infections, une tachycardie se développe également.

    L'hypoxie provoque l'activation du nœud sinusal et, en conséquence, une augmentation du rythme cardiaque. Cela se produit lors de maladies pulmonaires (emphysème, bronchite chronique, asthme), d'anémie et de manque d'oxygène dans l'air inhalé.

    Avec la prise de certains médicaments, une tachycardie sinusale se développe. Il peut causer des diurétiques, des hormones, des antihypertenseurs, de l'aminophylline, des adrénergiques, des antidépresseurs, des médicaments contenant de la caféine.

    Ainsi, selon la cause, la tachycardie sinusale pathologique peut être médicamenteuse, neurogène, toxique, hypoxique, cardiaque.

    La tachycardie sinusale peut survenir pendant la grossesse, même chez les femmes sans pathologie antérieure du système circulatoire. Ce phénomène n’est pas considéré comme une variante de la norme, mais comporte des conditions préalables naturelles:

    • Augmentation du flux sanguin périphérique en raison de la croissance de l'utérus et du fœtus;
    • Prise de poids pendant la grossesse;
    • Caractéristiques hormonales;
    • Augmentation de la pression à l'intérieur de la cavité abdominale due à une augmentation de l'utérus, qui appuie sur le diaphragme par le bas, ce qui peut modifier la position du cœur dans la cavité thoracique.

    Au fur et à mesure que la grossesse avance, la charge cardiaque augmente, entraînant une tachycardie au cours du dernier trimestre. Les perturbations du rythme chez les femmes enceintes nécessitent une attention particulière et une correction en raison du risque de développement du fœtus et du déroulement de la gestation et de l'accouchement.

    Manifestations de tachycardie sinusale

    La gravité des manifestations cliniques et des sensations subjectives du patient dépend du degré de tachycardie, de la nature de la pathologie sous-jacente, de la présence ou de l'absence de lésion du muscle cardiaque, des valves et des vaisseaux.

    Certains patients peuvent ne pas se plaindre du tout ou ne pas ressentir un léger inconfort à la poitrine, une sensation de palpitations et des douleurs cardiaques occasionnelles qui n'ont pas d'effet significatif sur leur style de vie et leur activité professionnelle.

    Dans d'autres cas, les symptômes deviennent si évidents et désagréables que le patient ne peut ni travailler ni effectuer ses tâches ménagères habituelles. Apparaître:

    • Battement de coeur résistant et bien palpable;
    • Le sentiment qu'il n'y a pas assez d'air, la dyspnée même au repos;
    • Faiblesse, fatigue lors d'activités physiques non intensives;
    • Vertiges et même épisodes de perte de conscience;
    • La douleur cardiaque est un symptôme courant chez les patients atteints d'ischémie myocardique chronique, lorsque l'arythmie contribue à une obstruction encore plus grande du flux sanguin dans les artères coronaires.
    • Anxiété, insomnie, labilité émotionnelle, irritabilité.

    Si un patient atteint de tachycardie a des artères coronaires atteintes d'athérosclérose, une crise d'arythmie provoquera un manque d'oxygène encore plus important et, parmi les symptômes, l'angine de poitrine sera caractéristique. En règle générale, la douleur dans le cœur ne dure pas plus de cinq minutes, au cours desquelles le patient prend lui-même de la nitroglycérine pour soulager la douleur.

    Contrairement à la tachycardie paroxystique, caractérisée par une apparition soudaine et la même fin soudaine, une attaque de tachycardie sinusale se développe progressivement, de sorte que le patient ne peut pas indiquer l'heure exacte de son apparition.

    Lorsque la fréquence cardiaque est élevée, une sensation distincte de battement de coeur devient apparente, ce que certains patients appellent «palpiter» dans la poitrine. Le cœur qui travaille intensément ne parvient pas à fournir aux organes internes le volume de sang nécessaire, auquel sont associés évanouissements, vertiges et même des symptômes neurologiques, convulsions et manque important de sang dans le cerveau. L'âge et l'athérosclérose concomitante des artères cérébrales exacerbent les symptômes cérébraux.

    Avec une attaque prolongée de tachycardie sinusale avec un nombre élevé d'impulsions, le patient peut devenir pâle, agité, la quantité d'urine est réduite, la pression sanguine diminue.

    Dans la forme neurogène de la pathologie, les symptômes incluent la labilité émotionnelle, l'irritabilité, les troubles du sommeil et les attaques de panique. La tachycardie sinusale sur fond d'anomalies psycho-émotionnelles survient particulièrement chez les jeunes femmes, qui vivent des situations extrêmement stressantes même.

    La tachycardie sinusale avec thyrotoxicose peut gêner les patients non seulement pendant la journée mais aussi la nuit, bien qu'il soit connu que, la nuit, le pouls est quelque peu réduit sous l'influence de l'activité du nerf vague. Bien entendu, le sommeil de ces patients est le plus susceptible d'être perturbé, suivi d'irritabilité et de fatigue.

    Chez un enfant, une tachycardie sinusale peut être enregistrée lors d’une fièvre accompagnant une grande variété d’infections, en particulier chez les bébés au cours des premières années de la vie. Une maturité insuffisante du système nerveux autonome, des malformations cardiaques congénitales et des troubles du développement du cerveau peuvent également entraîner des crises cardiaques.

    Avec la fièvre, jusqu’à 10-15 battements de coeur sont ajoutés pour chaque degré d’augmentation de la température. Ainsi, si un enfant avec une température élevée est accompagné d’infections respiratoires, la mère note des palpitations cardiaques et une respiration fréquente (mais libre, sans obstruction!). intoxication et passera indépendamment lorsque la température diminue.

    Il est important d'évaluer le pouls d'un bébé en fonction de son âge. Chez les nouveau-nés, il peut atteindre 120-140 par minute, ce qui n’est pas considéré comme un signe de tachycardie sinusale, et chaque mère est au courant du rythme cardiaque aussi fréquent d’un petit cœur. Le pouls fréquent jusqu’à l’âge de sept ans est un phénomène physiologique, mais son augmentation de plus de 10% par rapport à la norme d’âge est un signe de tachycardie sinusale.

    Tableau: pouls par âge

    Chez les adolescents, la tachycardie sinusale est généralement de nature neurogène et se développe chez des sujets émotionnellement labiles présentant un dysfonctionnement végétatif. Toute expérience peut leur causer une crise cardiaque, une faiblesse, une anxiété, ainsi que divers signes d’altération du tonus du système nerveux autonome - transpiration, miction excessive, tremblements, vertiges. En règle générale, ces symptômes apparaissent comme les principales plaintes des adolescents et de leurs parents.

    Avec l'âge, avec la maturation du cerveau et la régulation végétative, les symptômes de la tachycardie sinusale peuvent disparaître ou disparaître complètement, mais s'ils sont ignorés et ne sont pas suffisamment pris en compte des particularités des réactions émotionnelles aux événements externes, la tachycardie peut persister, se manifestant périodiquement même pendant les expériences nerveuses les plus insignifiantes manque de sommeil, charges en cours d'étude.

    Les complications surviennent avec une tachycardie pathologique accompagnée de crises fréquentes et prolongées. Les cavités cardiaques se dilatent progressivement, le myocarde s'affaiblit et des signes de stagnation apparaissent dans les cercles sanguins. Possibilité d'insuffisance circulatoire aiguë sous forme d'œdème pulmonaire, d'insuffisance cardiaque chronique congestive avec atteinte des organes internes, d'insuffisance aiguë du flux sanguin coronaire avec crise cardiaque, d'angine de poitrine progressive. L'insuffisance cardiaque aiguë et chronique est le plus souvent la cause de décès chez les patients présentant des troubles du rythme.

    Diagnostic et traitement de la tachycardie sinusale

    Le diagnostic de tachycardie sinusale est établi sur la base d'un examen détaillé du patient. Tout d'abord, le médecin recherche l'heure approximative du début de l'attaque, la durée, la fréquence des épisodes d'accélération du rythme, les circonstances dans lesquelles le rythme a été perturbé, y compris la nature du travail (avec des substances nocives, des surcharges physiques).

    Un examen complet vise non seulement à confirmer la présence d'une arythmie sinusale, mais également à en déterminer la cause. À cette fin, des analyses de sang générales et biochimiques, des analyses d’urine, le statut hormonal, selon les indications - des ultrasons du cœur et d’autres organes sont prescrits.

    La place principale dans le diagnostic de l'arythmie sinusale appartient bien entendu à l'électrocardiographie - surveillance simultanée ou quotidienne.

    tachycardie sinusale sur ECG

    Sur un ECG, les signes de tachycardie sinusale sont pris en compte:

    1. Augmentation des contractions de plus de 90 par minute;
    2. La préservation du rythme sinusal régulier, lorsque l’onde P précède toujours le complexe ventriculaire;
    3. Le bon complexe QRS;
    4. Raccourcir la distance entre les dents de P;
    5. Augmenter ou diminuer la hauteur des ondes T;
    6. L'axe électrique peut être dirigé vers la droite, la gauche (en fonction de l'état initial du cœur) ou vertical (chez la femme enceinte ou le jeune homme mince).

    Pour la confirmation finale de l'arythmie, par exemple dans l'armée, des tests de charge sont effectués (squats, vélo d'exercice, tapis de course, puis retrait de l'ECG). S'il n'est pas possible de réparer les attaques à court terme sur un cardiogramme ordinaire, effectuez une surveillance quotidienne.

    Le traitement de la tachycardie sinusale est déterminé en premier lieu par la cause première de la pathologie. Les cas de tomodensitométrie physiologique ne nécessitent pas de traitement spécial et, en cas d'arythmie pathologique, le traitement est prescrit par un cardiologue en collaboration avec des spécialistes d'autres profils (endocrinologue, psychothérapeute, neurologue).

    Si on diagnostique une tachycardie sinusale, la première chose à faire est de revoir le régime, le régime alimentaire et le mode de vie. Dans de nombreux cas, des mesures générales peuvent améliorer considérablement le bien-être et réduire la fréquence des contractions cardiaques. Un patient souffrant de tachycardie sinusale devrait:

    • Arrêtez de fumer et de boire de l'alcool;
    • Exclure le café, les boissons contenant de la caféine, le chocolat, le thé fort, abandonner les plats trop chauds et épicés au profit des légumes, des fruits et des légumes verts;
    • Ne pas trop manger, manger de la nourriture dans 5-6 réceptions et de petits volumes;
    • Fournir un sommeil complet et assez long;
    • Pour marcher plus souvent en plein air, faites des promenades et pratiquez un sport dans des limites raisonnables;
    • Évitez le stress, les situations stressantes, les efforts physiques excessifs (au travail et au gymnase).

    Lorsque la tachycardie sinusale physiologique des mesures ci-dessus est généralement suffisante pour normaliser le rythme cardiaque. Si l'arythmie est une complication d'une autre maladie, le traitement doit d'abord lui être administré, sinon toute tentative de réduction du pouls uniquement avec des médicaments antiarythmiques peut affecter négativement le muscle cardiaque, provoquer une insuffisance circulatoire et une exacerbation de l'arythmie.

    Si la tachycardie sinusale est associée à une fonction accrue de la glande thyroïde, des thyréostatiques sont prescrits (mercazole) et des bêta-bloquants (pindolol, oxprénolol) peuvent être ajoutés pour corriger le rythme. Si les bêta-bloquants sont contre-indiqués pour une raison quelconque, les antagonistes du calcium (vérapamil, diltiazem) peuvent être utilisés.

    Lorsque la tachycardie sinusale sur le fond de l'anémie montre la nomination de préparations à base de fer (ferrum-lek), ainsi que de vitamines et d'oligo-éléments. Les antiarythmiques de cette catégorie de patients sont nommés très rarement.

    La perte de sang, accompagnée de tachycardie, nécessite de reconstituer le volume sanguin en circulation (plasma frais congelé, masse de globules rouges, perfusion de solution saline) et, naturellement, d'arrêter le saignement.

    En plus des bêta-bloquants et d'autres antiarythmiques, des glycosides cardiaques (célanure, digoxine) sont prescrits aux patients atteints de tachycardie sinusale dans le contexte d'insuffisance cardiaque chronique.

    La forme neurogène de l'arythmie sinusale, comme l'une des plus fréquentes, est traitée par un neurologue ou un psychothérapeute. S’agissant de stress, de détresse émotionnelle, de troubles de la régulation végétative, le traitement consiste à prescrire des tranquillisants, des sédatifs (Relanium, Luminale, etc.) et une psychothérapie.

    En plus des médicaments d'ordonnance apaisants, vous pouvez utiliser tous les thés à base de plantes de la valériane, de l'aubépine, de l'héroïne des mères, de l'adaptol, de l'afobazole et divers tisanes pour réduire le rythme cardiaque.

    Le traitement non médicamenteux de la tachycardie sinusale psychogène comprend la thérapie physique, les traitements à l’eau (piscine, bains relaxants), les massages, c’est-à-dire qui ont un effet apaisant général. Un bon résultat est obtenu en travaillant avec un psychothérapeute, maîtrisant l'auto-entraînement, visant à améliorer le contrôle de vos émotions et de votre humeur. Ces mesures sont particulièrement utiles lorsque, en plus de l’arythmie, le patient se plaint d’attaques de panique, de peurs.

    Face à l'inefficacité des médicaments antiarythmiques, à la progression des troubles circulatoires et à une détérioration significative de l'état du patient, les cardiologues recommandent un traitement chirurgical - l'ablation par radiofréquence et l'installation d'un stimulateur cardiaque. La première méthode consiste à détruire le foyer des impulsions excessives, la seconde est indiquée en cas de complications potentiellement mortelles sur fond de tachycardie sinusale insoluble.

    Les femmes enceintes atteintes de tachycardie sinusale sans pathologie cardiaque doivent être reposantes et non nerveuses et abandonner le travail physique. Le médecin peut vous prescrire des sédatifs, des oligo-éléments. De nombreux médicaments sont contre-indiqués pour les femmes enceintes, mais si la tachycardie devient sévère et menace le cours normal de la grossesse, il n’ya aucune issue, des médicaments antiarythmiques sont utilisés.

    La prévention des troubles du rythme en fonction du type de tachycardie revêt une importance considérable non seulement pour le caractère fonctionnel de la pathologie, mais également, en particulier pour les modifications déjà existantes du cœur. Dans ce dernier cas, l’absence de contrôle du rythme cardiaque entraînera rapidement une augmentation de l’insuffisance cardiaque avec divers effets indésirables.

    À titre préventif, il est recommandé de suivre les principes d'un mode de vie sain, de suivre les conseils de nutrition et de régime énumérés ci-dessus (bonne nuit de sommeil et de repos, normalisation du poids et de la nutrition, activité physique).

    Le pronostic de la tachycardie sinusale est déterminé par les causes de la pathologie. Si l'arythmie n'est pas associée à des modifications du cœur, mais est de nature fonctionnelle ou physiologique, alors, même en cas de symptômes subjectifs négatifs, elle est tout à fait satisfaisante. Bien pire si une arythmie est apparue chez un patient souffrant de maladie coronarienne, vice, insuffisance cardiaque congestive. Ces patients ont un risque élevé de complications et leur pronostic est donc plutôt grave.

    De Plus, Lisez Les Navires

    Pourquoi l'hématocrite est-il élevé dans le sang, qu'est-ce que cela signifie?

    L'hématocrite est appelé numération des érythrocytes, des leucocytes et des plaquettes.En règle générale, cet indicateur est représenté sous forme de pourcentage, moins souvent - sous forme de nombre fractionnaire.

    Prothrombine de Kvik: transcription, valeurs normales

    L’étude de la prothrombine est prescrite par le médecin afin de déterminer la vitesse de formation de caillots sanguins. La protrombine de Kvik permet très souvent d'identifier une pathologie grave dans le corps.

    Symptômes et traitement du syndrome de l'artère vertébrale

    À partir de cet article, vous apprendrez ce qu’est le syndrome de l’artère vertébrale. Quelles maladies conduisent à l'apparition d'une pathologie.

    Qu'est-ce qu'une augmentation de la RSE dans le sang?

    La vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR) est un indicateur toujours important pour le diagnostic de l'organisme. La définition de l'ESR est activement utilisée pour le diagnostic des adultes et des enfants.

    Pourquoi les lipoprotéines de basse densité peuvent-elles être élevées?

    Les lipoprotéines de faible densité sont nécessaires à l'organisme. Ils sont impliqués dans de nombreuses réactions, mais les LDL sont appelées «mauvaises graisses», car avec une quantité accrue, elles entraînent diverses complications.

    L'indice de prothrombine, les déviations

    Le test de coagulation du sang est une étude assez importante qui permet de déterminer la cause d’un certain nombre de maladies graves. Il aide à prévenir les caillots sanguins ou les saignements.