L’artère carotide est l’une des routes les plus importantes. Elle a pour fonction de diriger et d’acheminer le sang enrichi en oxygène vers le cerveau. Les caractéristiques qualitatives de l'apport en nutriments aux cellules du système nerveux central dépendent de l'état de sa perméabilité. Dans la région de la cavité crânienne, il est divisé en artères cérébrales antérieure (externe) et interne (moyenne).

La thrombose de l'artère carotide interne est un état pathologique dans lequel on observe la formation de dépôts formant un caillot sanguin (un caillot de plaquettes et de protéines de fibrine) qui interfère avec le flux sanguin normal et se transmet dans le cerveau. En raison d'un apport insuffisant de nutriments sur la base des cellules nerveuses affectées, un processus d'hypoxie, ou manque d'oxygène, se développe, ce qui conduit en outre à une ischémie et à une crise cardiaque.

La pathologie est répandue, plus fréquente chez les personnes âgées. Ceci est principalement dû aux changements liés à l'âge observés dans le corps de chaque personne. Directement, le développement de la maladie peut progresser rapidement ou lentement, en fonction de l'influence de facteurs externes.

Facteurs de risque et causes de pathologie

La formation d'un caillot sanguin est un processus complexe composé de plusieurs étapes pathogènes: la formation d'un défaut sur la paroi de l'artère, la stase de la masse sanguine et l'épaississement des dépôts. Les facteurs qui augmentent le risque de formation de caillots sanguins sont les suivants:

  • dommages au corps causés par des pathologies de nature oncologique;
  • violation de la fréquence normale de contraction des fibres musculaires individuelles du cœur (fibrillation auriculaire);
  • la progression des maladies du système endocrinien (diabète sucré);
  • la progression de l'athérosclérose;
  • dommages aux muscles et aux os, comme les effets des fractures;
  • développement de vascularite;
  • surpoids et obésité;
  • perturbation des processus métaboliques et de l'équilibre hormonal;
  • violation des fonctions des organes internes.

Les principales raisons qui conduisent au développement de la lésion thrombotique de l'artère carotide sont:

  • fumer;
  • symptômes d'hypercoagulation - coagulation sanguine accrue;
  • dommages aux parois des vaisseaux sanguins;
  • la stase du sang;
  • progression de la thrombocytose;
  • développement de la fibrillation auriculaire;
  • cardiopathie valvulaire;
  • écarts dans la structure des vaisseaux sanguins par rapport à leur norme anatomique (hypoplasie, tortuosité).

Pas dans tous les cas, un caillot de sang peut se former dans la cavité de l'artère carotide, il peut également être transporté avec une masse de sang provenant d'autres vaisseaux du corps humain, où des dépôts se sont formés pendant de nombreuses années. Pour cette raison, les spécialistes qui diagnostiquent une thrombose carotidienne tiennent compte non seulement du processus de formation directe de caillots sanguins sur cette ligne importante, mais également de l'affaissement d'autres formations thrombotiques sur celle-ci.

Les principales manifestations et symptômes de la pathologie

Outre les signes caractéristiques, la pathologie se manifeste par des symptômes similaires à ceux de la plupart des maladies des organes du système cardiovasculaire. On observe en particulier un essoufflement, des évanouissements, des sensations de vertige et de fatigue, des troubles du sommeil et de la conscience, des douleurs thoraciques, un affaiblissement des muscles masticateurs. Cependant, dans la plupart des cas, la maladie aux premiers stades de développement est asymptomatique, il est possible de la détecter rapidement en utilisant uniquement un équipement médical spécial et en effectuant des études spécialisées de la circulation cérébrale.

Cependant, outre le général, il existe également des signes caractéristiques indiquant le développement de cette maladie particulière. Ainsi, au stade de la forme chronique, des troubles des fonctions cérébrales et une augmentation des syndromes neurologiques peuvent être observés. Dans la forme subaiguë, il y a une oblitération prononcée (prolifération) de l'artère et une circulation sanguine altérée. Dans la forme aiguë de la maladie, la maladie se manifeste clairement par une altération importante de la circulation sanguine et un blocage du grand vaisseau, ce qui aggrave considérablement l’état du patient et peut entraîner sa mort prématurée.

En outre, la pathologie est caractérisée par une altération des fonctions visuelles due à une atrophie du nerf optique et de la rétine, à un manque de clarté de la vision, au développement de la cataracte et à la cécité périodique.

Brève description de l'effet de la pathologie sur le corps

La maladie a un effet extrêmement négatif sur le corps. L'artère carotide interne assure le transport des nutriments vers les lobes temporaux, pariétaux et frontaux du cerveau, ainsi que vers l'hypophyse, les orbites et les globes oculaires.

Dans les formes sévères, la pathologie est la principale cause d'infarctus cérébral, ainsi que d'attaque ischémique, qui se manifestent par une altération rapide des fonctions du système nerveux central. Les dommages surviennent principalement la nuit, pendant le sommeil, les centres moteurs et les voies du cerveau en souffrent. Souvent, les patients qui se réveillent le matin constatent un affaiblissement des extrémités supérieures ou inférieures, des expressions faciales et d’autres troubles des fonctions motrices.

De plus, la perturbation de l'apport normal de sang aux cellules du cerveau, enrichies en oxygène et en nutriments, conduit au développement progressif de divers syndromes neurologiques et à des manifestations externes de troubles de l'activité nerveuse. En particulier, on peut observer:

  • troubles et troubles de la parole cohérente;
  • altération de la conscience et de la concentration;
  • hémiplégie - perte totale de la possibilité de mouvements volontaires;
  • hémianesthésie - perte de sensation;
  • altération de la mobilité des éléments du corps;
  • altération de la sensibilité des parties du corps.

Vous devez surveiller de près la manifestation de signes de maladies des organes du système cardiovasculaire et de manière opportune pour rechercher de l'aide médicale, se soumettre à un examen médical régulier. Il est possible d'identifier la lésion de l'artère carotide avec des dépôts thrombotiques uniquement si les études instrumentales et matérielles nécessaires sont effectuées.

Méthodes de diagnostic de base

Pour étudier l'état du patient, des médecins spécialistes de cliniques spécialisées procèdent à un examen du patient à l'aide d'études instrumentales et matérielles. Il est obligatoire de rechercher la présence de bruit dans l'artère carotide: lors du transport d'une masse de sang à travers une section étroite, en cas d'occlusion partielle de la lumière interne du vaisseau, l'artère carotide commence à vibrer, produisant un son haute ou basse fréquence.

Pour étudier le stade de développement de la maladie, le degré de lésion carotidienne et l'état de l'apport sanguin au cerveau, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  • études de laboratoire sur la composition chimique du sang;
  • balayage duplex de la lumière interne de grands vaisseaux;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • examens radiographiques utilisant des agents de contraste;
  • tomodensitométrie et angiographie;
  • méthode innovante - thromboélastographie;
  • introduction de radionucléides dans le corps et balayage pour détecter l'emplacement du thrombus.

En fonction de l'état du patient, d'autres études spécialisées peuvent être menées dans le but d'étudier l'état de santé général du patient, la possibilité d'un transfert adéquat de traitement médical ou chirurgical.

Brève description de la pharmacothérapie

Le traitement est effectué par la méthode médicale et la méthode chirurgicale, cette dernière est la plus efficace, mais pas toujours possible.

Au stade de développement de la maladie dans la forme subaiguë et aiguë d'hospitalisation du patient est un événement obligatoire. Dans les cliniques modernes pour les patients souffrant de lésions thrombotiques des grands vaisseaux, une surveillance permanente du personnel médical est organisée, ce qui garantit la rapidité des soins médicaux.

Le traitement médicamenteux implique l’utilisation d’anticoagulants, de fibrinolitikov, de thrombolytiques et d’agents antiplaquettaires qui arrêtent la formation de caillots sanguins et fluidifient le sang, améliorant ainsi son transport. L'utilisation de l'héparine, qui, lorsqu'elle est administrée au corps, provoque la destruction des caillots de sang est une activité populaire. Les antihypertenseurs et divers bloqueurs de réactions chimiques sont également populaires. La grande efficacité de l'effet thérapeutique dans les derniers stades du développement de la maladie est démontrée par l'utilisation de tactiques de traitement, appelées thrombolyse. L’essence de cette méthode réside dans l’introduction d’un médicament thrombolytique directement dans la zone d’un caillot sanguin (caillot sanguin), ce qui conduit à sa résorption dans les plus brefs délais. Cette méthode de traitement est souvent utilisée pour éliminer les gros caillots sanguins, dont l'emplacement exact est établi. Très efficacement réfléchi sur l'état du régime alimentaire du corps.

La mise en œuvre réussie d'un traitement médicamenteux n'est possible que sous la surveillance d'un spécialiste! L'auto-traitement peut nuire à la santé du patient, car il n'est pas toujours adapté au stade et aux caractéristiques de la maladie.

Brève description de la méthode chirurgicale

Les caillots sanguins au stade de développement de la maladie sous une forme chronique sont difficiles à influencer de manière médicamenteuse. Si les méthodes conservatrices de traitement au cours de la thérapie n’ont pas été couronnées de succès, les médecins spécialistes envisagent la possibilité d’une intervention chirurgicale - thrombectomie.

L’essentiel de l’opération consiste à retirer le thrombus de l’artère carotide et les prothèses du segment affecté. Les matériaux artificiels et organiques sont utilisés comme prothèse. Une méthode tout aussi efficace pour traiter la formation et le mouvement des caillots sanguins consiste à installer des filtres à cava qui retiennent les caillots sanguins qui se déplacent avec le sang et ne les transmettent pas aux zones des vaisseaux sanguins où ils peuvent créer une obstruction ou provoquer une sténose (rétrécissement). De plus, de telles méthodes chirurgicales sont mises en œuvre comme le scintillement des vaisseaux, l'imposition de shunts et la ligature des veines.

Les caractéristiques et les tactiques des interventions chirurgicales sont déterminées par un spécialiste, en tenant compte des caractéristiques de la maladie et de la santé générale du patient.

La formation d'un caillot de sang dans l'artère carotide: causes, danger, diagnostic et traitement

La thrombose est l’une des pathologies insidieuses du système circulatoire, caractérisée par la formation de caillots sanguins - des caillots sanguins se forment dans les vaisseaux superficiels ou profonds. Ils perturbent considérablement l'apport sanguin à certains organes, ce qui peut avoir des conséquences très graves. L'un des types de thrombose dangereux est un thrombus de l'artère carotide. Nous étudions ci-dessous ce qui menace le patient et comment le gérer.

Qu'est-ce qu'une thrombose de l'artère carotide?

La thrombose carotidienne est une pathologie extrêmement dangereuse pour l'homme. Le fait est que l’artère carotide s’étire de l’artère thoracique et dirige le flux sanguin directement vers toutes les parties du cerveau. C'est-à-dire qu'il s'agit de son principal vaisseau sanguin. Par conséquent, si un caillot (embole) est localisé dans l'artère carotide, il risque à terme de se rompre et d'atteindre le cerveau dans les meilleurs délais. Et c'est une mort soudaine et inévitable.

C'est l'artère carotide la plus sujette au dépôt de lipides sur ses parois. En conséquence, l’athérosclérose se développe - le dépôt de plaques de cholestérol qui entravent la circulation sanguine. Plus tard, les plaquettes adhèrent aux lipides et aux plaques, ce qui forme un caillot de sang. Sa croissance dans le temps peut conduire à un blocage complet du navire. Le code de la maladie pour la CIM-10 est I70-I79.

Qu'est-ce qu'une thrombose dangereuse?

Le principal danger d'obstruction des gros vaisseaux réside dans le fait que l'irrigation sanguine du cerveau est gravement altérée. Tôt ou tard, un tel dysfonctionnement de l'irrigation sanguine entraînera un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque du cerveau. Dans le pire des cas, la séparation d'un caillot sanguin peut entraîner une issue fatale.

Danger de thrombose des SA internes droite et gauche

Les artères carotides internes sont responsables de l'apport sanguin au cortex des lobes temporaux / pariétaux et au cerveau lui-même. C’est pourquoi une thrombose de l’artère carotide interne, en fonction de l’emplacement de l’embole sur le mur de l’artère, peut éventuellement avoir des conséquences si pires:

  1. Déficience visuelle grave, y compris la cécité.
  2. Aphasie (perte totale / partielle de la capacité de parler).
  3. Graves perturbations de l'activité motrice des membres supérieurs.
  4. Saisies involontaires.
  5. Évanouissement
  6. Paralysie d'un ou des deux côtés du visage.

Complications de la thrombose de l'AC externe

L'artère externe est responsable de l'alimentation du sang du cortex cérébral et de tous les tissus du visage et du cou. De plus, l'AS externe est responsable de l'irrigation sanguine des muqueuses du visage (nez, bouche, yeux). Lorsqu'un thrombus est situé dans l'artère externe, le patient peut rencontrer les conditions dangereuses suivantes:

  1. Sécheresse de toutes les muqueuses.
  2. Douleur dans le cou.
  3. Affaiblissement ou paralysie des muscles du visage.
  4. Évanouissements fréquents.
  5. Troubles de la parole.
  6. Maux de tête fréquents comme la migraine.

Causes d'un caillot sanguin

L'étiologie des caillots sanguins dans l'artère carotide dépend directement de plusieurs facteurs - une violation des parois des vaisseaux sanguins et une violation de la coagulation sanguine. Les raisons et les facteurs provoquant la formation de caillots sanguins dans ce cas sont les suivants:

  • structure anatomiquement anormale du vaisseau;
  • dommages aux parois vasculaires;
  • alcoolisme et tabagisme;
  • fibrillation auriculaire;
  • défauts de la valve;
  • la stase du sang et sa coagulation accrue;
  • formations oncologiques dans le corps du patient;
  • vascularite;
  • poids corporel excessif du patient;
  • diabète sucré de type 1 et 2;
  • l'athérosclérose;
  • perturbations des processus métaboliques;
  • défaillance de l'un des organes internes;
  • déséquilibre hormonal.

Important: Les patients atteints de pathologies chroniques doivent surveiller particulièrement l’état de leur santé vasculaire.

Diagnostics

Pour le diagnostic d'un état pathologique, les méthodes d'examen de base suivantes sont prescrites:

  • Échographie en duplex. Il vous permet de déterminer avec précision le nombre, la taille et l'emplacement des emboles, ainsi que de mesurer la vitesse de la circulation sanguine dans les vaisseaux.
  • Angiographie par résonance magnétique. Donne au médecin l’occasion d’évaluer la taille de la lumière des vaisseaux sanguins et l’intensité globale de la circulation sanguine dans un vaisseau étranglé.
  • Scanner ou IRM du cou et des vaisseaux céphaliques. Vous permet d'obtenir une image en trois dimensions de l'ensemble du système vasculaire de la tête et du cou, avec une nette différence de zones pathologiques dans l'image par couleur.

Important: retarder une visite chez le médecin si vous soupçonnez un caillot de sang dans l’AS (présentant des signes caractéristiques évidents) n’en vaut pas la peine. Ceci est lourd de conséquences graves.

Traitement de la thrombose carotidienne

La pathologie vasculaire sous forme de thrombose de SA nécessite un traitement urgent et compétent. Sinon, la situation ne fera qu'empirer à l'avenir.

Traitement thérapeutique

En général, toute pharmacothérapie vise à dissoudre le caillot sanguin formé et à prévenir la formation de nouveaux caillots. Pour ce faire, on prescrit au patient de tels groupes de médicaments:

  1. Thrombolytiques pour la dissolution active de l'embole. La streptokinase, la fibrinolysine ou l'urokinase sont efficaces à cet égard.
  2. Anticoagulants. Médicaments qui empêchent la coagulation du sang et la formation de nouveaux caillots sanguins. Ils peuvent prescrire "Heparin" et "Warfarin", "Dicoumarin" et "Fenilin".

Important: tout traitement médicamenteux ne doit être prescrit que par un médecin, car il vaut toujours la peine de prendre en compte les autres conditions du patient dans lesquelles des saignements internes peuvent survenir.

Traitement chirurgical de la thrombose CA

Si le traitement médicamenteux prescrit ne donne pas l'effet thérapeutique souhaité ou, pour une raison quelconque, il ne peut pas être appliqué au patient, une intervention chirurgicale est prescrite. S'il y a un caillot de sang dans l'artère carotide, l'opération est réalisée dans une clinique spécialisée. Différentes méthodes peuvent être utilisées:

  • Pontage coronarien. Le principe de fonctionnement consiste à établir de nouvelles voies d'approvisionnement en sang autour de l'artère thrombosée à l'aide de shunts prothétiques spéciaux. En cas de thrombose étendue, cette technique n’est pas utilisée pour éviter la thromboembolie pulmonaire.
  • Endartériectomie La technique la plus difficile et la plus fastidieuse dans laquelle le chirurgien réalise l'excision de l'artère avec un caillot sanguin. Attribuer une telle opération au patient dans les conditions les plus sévères.
  • Dilatation du ballon (expansion). Dans ce cas, un ballon spécial est introduit dans la cavité de l'artère, qui se gonfle et élargit ainsi la lumière de l'artère. Fixez le résultat du stent et tous les caillots de sang en parallèle sont retirés à travers un filtre piège spécial.

Important: la chirurgie moderne fait des merveilles. Par conséquent, il est extrêmement important de faire confiance aux mains d’un chirurgien expérimenté.

Méthodes traditionnelles de traitement (y compris prophylactique)

En tant que thérapie de soutien et préventive peut être appliquée et les méthodes de traitement traditionnelles. Excellent prouvé tel:

  • Fleurs d'acacia. D'eux préparer la teinture d'alcool. Prenez trois cuillères à soupe de fleurs et versez 0,3 litre d'alcool. Résister à 25 jours dans un endroit sombre. Ensuite, il est filtré et utilisé comme un léger frottement sur la peau dans les zones de formation de thrombus.
  • Châtaigne. À partir de cela préparent également la teinture à l'alcool. Prenez des fruits écrasés et des fleurs de châtaignier dans la quantité de 1 tasse. Versez 0,5 litre de vodka et insistez 20 jours. Ensuite, ils pressent et boivent 20 gouttes avant les repas deux fois par jour.
  • Highlander, prêle et fleurs d'aubépine. Toutes les plantes sont mélangées à parts égales. Ensuite, une cuillère à soupe du mélange est versée avec de l'eau bouillante à 0,35 l et maintenue pendant une heure. Le produit fini tseedyat et boire 80 ml par jour.
  • Mélisse, cônes de houblon, agripaume et racine de valériane. Toutes les herbes sont mélangées. Une cuillère à soupe du mélange cuit à la vapeur avec de l'eau bouillante 200 ml. Insistez et puis tsedyat. Il faut boire des moyens sur 70 ml par jour.
  • Propolis. Il peut simplement être mâché plusieurs fois par jour pendant 1 g. La durée de ce traitement est d'un mois. Ensuite, ils prennent une pause de trois mois et répètent le traitement.

Des complications

Si la thrombose de l'artère carotide n'est pas traitée, il peut en résulter des troubles graves du système nerveux central, des accidents vasculaires cérébraux et de l'infarctus cérébral, ainsi que d'autres pathologies du domaine de la neurologie. Dans ce cas, tous les troubles pathologiques graves surviennent la nuit, lorsque la personne dort. Déjà le matin, le patient se réveille avec un affaiblissement des muscles faciaux, une activité de la parole, une diminution de la sensibilité et une activité motrice des muscles du visage et du haut du corps, une paralysie d'un côté du visage et d'autres troubles.

Prévention

Pour éviter la formation de caillots sanguins, il est souhaitable de prendre soin de la santé des vaisseaux sanguins dès leur plus jeune âge. Pour ce faire, il est très important de mener une vie saine et de bien manger. Tous les aliments gras, les aliments frits, l’alcool et les cigarettes devraient être interdits dans la vie d’une personne. Les personnes souffrant de pathologies chroniques doivent toujours rester au compte du dispensaire et contrôler leur état de santé avec l'aide d'un spécialiste.

N'oubliez pas que votre santé est uniquement entre vos mains. Prendre soin de la santé des vaisseaux sanguins - c'est la bonne façon de mener une vie longue et dynamique.

SHEIA.RU

Thrombus Dans L'artère Carotide: Symptômes D'occlusion Et De Traitement

Symptômes de thrombus carotidien et traitement

Les artères carotides externes et internes font partie des vaisseaux les plus importants qui alimentent les organes de la tête en oxygène et en nutriments. Comme les autres vaisseaux sanguins, ils sont sujets aux lésions de différentes pathologies. L'anomalie la plus courante est un thrombus dans l'artère carotide, conséquence des modifications athéroscléreuses des parois vasculaires.

Un flux sanguin insuffisant entraîne des lésions de différentes parties du cerveau et réduit les fonctions des organes internes de la tête. En plus de bloquer l'approvisionnement en sang libre, la formation de caillots sanguins est dangereuse dans la mesure où ils peuvent se détacher de la paroi des artères carotides à tout moment et atteindre les centres du cerveau importants dès que possible.

Un thrombus apparaît à la surface de la plaque sclérotique et peut bloquer complètement la lumière de l'artère, entraînant un accident vasculaire cérébral ischémique ou la mort instantanée. La majorité de la population souffre de thrombose après 60 ans. Mais, dans certaines circonstances, telles que des blessures à la tête, une crise cardiaque ou des hématomes internes, un thrombus peut également se former chez un patient relativement jeune. La thrombose en développement de l'artère carotide doit être éliminée de manière obligatoire à l'aide de diverses techniques médicales pratiquées dans le centre médical concerné.

Raisons

La cause la plus fréquente de thrombose dans les vaisseaux cérébraux est l’athérosclérose progressive, caractérisée en ce que des croissances caractéristiques constituées de cholestérol ou de tissu adipeux apparaissent sur les parois des artères. Les particules de calcium sont souvent incluses dans ces plaques. Avec le temps, la surface d'un tel lipide peut devenir rugueuse et le corps commence à percevoir ce changement comme une blessure et inclut des corps sanguins dans les irrégularités de la plaque. Un caillot de sang se forme à partir des caillots de sang formés, qui se dilatent et commencent à interférer avec le flux sanguin normal dans la lumière de l'artère rétrécie.

Parmi les autres causes pouvant provoquer un blocage des artères, citons ces changements douloureux:

  • Hypertension maligne dans laquelle les valeurs de pression cardiaque et diastolique sont supérieures à 180/120 mm Hg. st.
  • La formation de caillots sanguins dans l'artère sous-clavière ou pulmonaire, les caillots sanguins dans les veines du cœur
  • Sténose artérielle avec diminution de plus de la moitié de la lumière entre les parois du vaisseau
  • Violations du sang dans la vieillesse
  • Tabac
  • Des situations stressantes constantes dans la vie conduisant à un spasme aigu des vaisseaux sanguins

En présence de formations sclérotiques, des caillots sanguins dans les artères carotides se forment dans 90% du nombre total de cas cliniques. L'aspect sans cause de caillots sanguins, dans lequel l'artère carotide est bouchée plus des deux tiers, ne représente pas plus de 2% des cas.

Dans d'autres cas, l'obstruction des artères dans les caillots sanguins peut être liée au développement de maladies telles que:

  • Le syndrome de Horton;
  • dysplasie;
  • thrombocytose;
  • maladie cardiaque;
  • le diabète.

Souvent, un traumatisme avec un hématome sous-intime à l'intérieur du vaisseau conduit à la formation d'un caillot sanguin. Le traitement de la thrombose commence par un examen approfondi au moyen d'instruments, qui aide le spécialiste à se faire une idée de l'image de la maladie.

Diagnostics

Les premiers stades de la thrombose ne présentent pratiquement aucun signe et il est très difficile de diagnostiquer la présence de caillots sanguins dans les artères. Le patient a recours à un spécialiste qui se trouve déjà à des stades critiques de la maladie, lorsqu'un débit sanguin gravement altéré ne lui permet pas d'accomplir ses activités habituelles et a un effet important sur le bien-être d'une personne. Pour détecter la présence de caillots sanguins dans les artères cérébrales, les médecins utilisent divers équipements de diagnostic utilisés dans les établissements médicaux modernes.

Les principales méthodes de diagnostic de la thrombose dans le SA comprennent:

  1. Angiographie. Lors de l'utilisation de cette technique, un spécialiste évalue la taille des formations externes dans les vaisseaux, mesure le degré de rétrécissement de l'artère et obtient des informations sur l'intensité de l'irrigation sanguine.
  2. Rayons X. Cette méthode de diagnostic de la thrombose est la plus courante et vous permet de localiser l'emplacement d'un caillot sanguin dans l'artère et sa taille.
  3. IRM Cela donne une idée de l'état de tous les vaisseaux cérébraux et de la présence de diverses pathologies. Cette méthode est souvent utilisée pour vérifier le diagnostic, déterminé à l'aide d'autres méthodes.
  4. Doppler. À l'aide de l'enquête, on calcule le débit sanguin dans la zone touchée par un thrombus, ses dimensions et sa longueur.

Outre les recherches utilisant des équipements de diagnostic, l'étude des symptômes de la maladie et les résultats des tests occupent une place importante. Une numération globulaire complète aidera donc à déterminer la présence d’une inflammation dans les artères et, avec cette aide, le médecin ajustera la prescription des médicaments.

Les symptômes

La thrombose peut se développer sur les parois des artères communes ou internes, et les symptômes de cette anomalie varieront considérablement. Le traitement de la pathologie sera également différent.

Dans les cas de thrombose de l'artère carotide interne, le patient présente les symptômes suivants:

  • la survenue d'un évanouissement chez un patient en essayant de s'asseoir ou en changeant la position du corps d'horizontale à verticale;
  • perte de conscience soudaine, pouvant survenir spontanément;
  • épisodes de maux de tête graves qui ne sont pas associés à une augmentation de la pression ou à un effort physique accru;
  • anémie et faiblesse des groupes musculaires masticateurs.

En outre, une diminution du débit sanguin dans l'artère carotide interne peut être reflétée dans la perception visuelle.

Dans certaines conditions, une déficience visuelle importante se produit pour les raisons suivantes:

  • atrophie naissante des nerfs optiques;
  • la cataracte;
  • changements dans la structure de la rétine de l'œil;
  • augmentation de la pression intraoculaire.

Le symptôme le plus caractéristique de la perméabilité insuffisante de la SA commune est une cécité complète périodique, qui survient dans les deux yeux et passe au repos. Lors de l'examen visuel, un spécialiste peut distinguer les bruits internes dus à la forte vibration de la partie rétrécie de l'artère.

Les bruits peuvent être différents dans le ton et la fréquence - avec une haute fréquence sonore, les bruits sont appelés "souffler", et à faible, ils sont définis comme "cri de mouette". Avant que le moment de la fermeture complète de la lumière de l'artère avec un caillot de sang n'arrive, le bruit disparaît. Cet indicateur est d’une grande importance pour évaluer le tableau clinique de l’évolution de la maladie.

En cas de zones rétrécies en raison de l'apparition de caillots sanguins dans l'artère carotide interne, les symptômes suivants sont observés:

  1. maux de tête avec attaques constantes, accompagnés de crampes d'estomac sévères;
  2. aphasie partielle ou complète, accompagnée d'une perte de la possibilité d'exprimer ses pensées, à la fois oralement et par écrit;
  3. convulsions de muscles faciaux individuels, se manifestant par une forte contraction des muscles faciaux;
  4. perte de sensation dans les membres;
  5. perte d'orientation dans l'espace environnant;
  6. troubles mentaux qui se manifestent par une excitation excessive, un sentiment d’euphorie ou, inversement, une dépression. Il y a des cas fréquents de changements dramatiques de l'humeur du patient, d'apparition d'hallucinations visuelles et tactiles;
  7. altération visuelle d'un œil, qui peut être exprimée en affaiblissant la capacité de distinguer à la périphérie des objets, rendant flou et flou l'image observée.

En outre, la thrombose de l'artère cérébrale interne se manifeste par tous les signes d'œdème cérébral. Pour détecter la présence d'une diminution du débit sanguin dans les artères carotides, il suffit parfois de mesurer le pouls et la pression dans les deux branches des vaisseaux et d'évaluer la différence de performance.

Assistance médicale

En fonction de l'état général du patient atteint de thrombose grave dans les artères carotides communes ou internes, un spécialiste peut appliquer un traitement conservateur et une intervention chirurgicale. Les techniques d'aide médicale conservatrice sont réduites au soulagement des symptômes de la maladie et à un traitement de soutien supplémentaire. Pour ce faire, le médecin prescrit des médicaments qui empêchent la formation de caillots sanguins et réduisent la coagulation sanguine.

Après élimination des principaux symptômes de la maladie, un complexe de thérapie de restauration de la paroi artérielle est réalisé, dont la technique est sélectionnée en tenant compte des facteurs suivants:

  • l'emplacement et la taille d'un caillot de sang;
  • le temps écoulé depuis l'apparition d'un caillot sanguin dans l'artère jusqu'au début des mesures thérapeutiques;
  • composition biochimique générale du sang;
  • principe d'action de médicaments individuels.

Les contre-indications du traitement médicamenteux lorsque l'occlusion complète des artères carotides est survenue sont les suivantes:

  • la présence d'une hypertension maligne chronique;
  • ulcère gastrique en période d'exacerbation;
  • maladies associées des organes internes et du sang;
  • anévrisme cardiaque.

En l'absence d'effet de la prise de médicaments, un traitement neurochirurgical de la thrombose est prescrit, qui est effectué à l'hôpital de cliniques spécialisées.

Au cours de l'opération, le chirurgien exerce les activités suivantes:

  • Effectue le retrait de la zone du vaisseau touchée par le thrombus en installant une prothèse artérielle. Les prothèses des artères utilisant des matériaux de haute qualité donnent un excellent résultat dans le traitement de la thrombose.
  • Effectue l'excision des parois artérielles avec élimination simultanée d'un caillot sanguin. Cette technique s'appelle l'endartériectomie et est utilisée dans les cas les plus graves. Lorsqu'il est effectué, un pourcentage assez élevé de décès de patients
  • Laisse de nouvelles zones d'approvisionnement en sang avec des shunts spéciaux

En cas de thrombose multiple, la chirurgie est contre-indiquée en raison du risque élevé de thromboembolie.

Prévisions

Les prévisions des soins donnés à un patient atteint de thrombose cérébrale dépendent de facteurs tels que:

  • groupe d'âge des patients;
  • état de santé général, présence de comorbidités;
  • le temps écoulé depuis le développement d'un caillot de sang;
  • l'état des vaisseaux sanguins cérébraux restants;
  • l'absence ou la présence de changements irréversibles dans le cerveau.

Le résultat positif de l'assistance à un patient thrombotique dépend en grande partie du moment du début des mesures thérapeutiques: plus une opération est effectuée rapidement ou un médicament efficace est prescrit, plus la probabilité d'un résultat favorable en termes de suppression de l'obstruction des artères carotiennes est grande.

Prévention

Les principales mesures visant à prévenir l'apparition de caillots sanguins sont des actions visant à éliminer les facteurs affectant le développement de l'athérosclérose existante des artères carotides. Une consultation complète peut être fournie par un neurologue dans une clinique ordinaire. En suivant ses conseils et en révisant son propre mode de vie, un patient atteint d'athérosclérose peut éviter une thrombose des artères vitales vitales.

Caillot de sang carotidien: symptômes, traitement, pronostic

Un thrombus carotidien est extrêmement dangereux pour la vie car il s’agit d’un vaisseau sanguin important dans le corps. Ces vaisseaux partent de l'artère dans la région thoracique et vont du cerveau au cerveau. Il est donc extrêmement important de surveiller votre santé, car un caillot sanguin dans l'artère carotide est fatal. L'athérosclérose et la formation de plaquettes sur les parois des vaisseaux sanguins entraînent la formation de caillots sanguins. Si la maladie n'est pas traitée, un blocage complet de l'artère se produit avec le temps.

Causes et symptômes

Selon l'emplacement de la thrombose des artères carotides peuvent être internes et externes. Les principales causes de cette maladie sont:

  • caillots de sang dans l'artère sous la clavicule;
  • des caillots de sang dans les vaisseaux du coeur;
  • thromboembolie veineuse pulmonaire;
  • âge supérieur à 60 ans;
  • athérosclérose vasculaire;
  • fumer;
  • sténose vasculaire;
  • prédisposition génétique;
  • diabète sucré.

Dans 90% des cas, une thrombose est formée en raison de l'athérosclérose.

Un caillot de sang peut se rompre dans les veines et atteindre les vaisseaux cérébraux en quelques secondes, ce qui sera fatal.

La symptomatologie de la thrombose carotidienne dépend des vaisseaux dans lesquels des caillots sanguins se sont formés.

Les artères internes carotides droite et gauche fournissent du sang aux nœuds sous-corticaux du cerveau, à la substance blanche sous-corticale, aux organes de la vision, au cortex des lobes pariétal, frontal et temporal. Les symptômes de caillots sanguins dans les artères carotides internes sont les suivants:

  • problèmes de vision, même cécité;
  • troubles mentaux;
  • atrophie du nerf optique;
  • maux de tête graves;
  • paralysie partielle des membres opposés;
  • des crampes dans les membres;
  • perte de conscience;
  • vomissements.

Les tissus du visage et de la tête, les muqueuses et le cortex dur du cerveau sont alimentés en sang par l'artère carotide externe. Les symptômes de thrombose de l'artère carotide externe sont:

  • affaiblissement des muscles du visage;
  • perte de conscience périodique;
  • accès de migraine sévère;
  • troubles de la parole;
  • bouche sèche;
  • changer la couleur de la peau du cou et du visage;
  • douleur au cou.

La maladie peut survenir sans symptômes évidents de troubles circulatoires dans le cerveau. Cela peut se produire pendant plusieurs semaines, après quoi l'état de santé de l'homme se dégrade fortement et la maladie devient aiguë avec des signes évidents d'anomalies cérébrales. En raison de la forme aiguë, il y a un blocage complet des vaisseaux et une crise cardiaque. Si vous ne commencez pas à traiter la thrombose de l'artère carotide à temps, la mort peut survenir en quelques heures.

Diagnostic de la maladie

La présence de caillots sanguins ne peut être déterminée que dans des conditions spécifiques de l'hôpital à l'aide des méthodes de diagnostic suivantes:

  1. Angiographie par résonance magnétique - cette méthode permet de déterminer le rétrécissement des parois des vaisseaux sanguins et l'intensité de la circulation sanguine.
  2. Échographie en duplex - aidera à déterminer où se trouvent les caillots sanguins et leur nombre. Au cours de l'examen, il est possible de mesurer la vitesse à laquelle le sang se déplace dans les vaisseaux.
  3. La tomodensitométrie, qui permet d'obtenir des informations sur l'état de tous les vaisseaux du cou et de la tête.

Si vous soupçonnez la formation de caillots sanguins dans les artères carotides et la manifestation de symptômes, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin. Il est important de passer tous les examens nécessaires à la prise du traitement antithrombotique.

Traitement de la thrombose carotidienne

Si l'examen aboutit au diagnostic de thrombose carotidienne, seul un médecin peut prescrire un traitement. L'autotraitement dans une telle situation est strictement interdit afin d'éviter des problèmes de santé encore plus graves. Le traitement de la thrombose dépend de la gravité de la maladie et du degré d’occlusion vasculaire. Un traitement médicamenteux est nécessaire pour rétablir une circulation sanguine de haute qualité dans le cortex cérébral. La thérapie consiste en la nomination des groupes de médicaments suivants:

  1. Trombolitiki contribue à la résorption des caillots sanguins déjà formés dans les vaisseaux. Les médecins prescrivent le plus souvent l’urokinase, la fibrinolysine et la streptokinase.
  2. Les médicaments qui favorisent l’éclaircie du sang sont des anticoagulants. Avec ces médicaments, la qualité du flux sanguin est améliorée. Le traitement aux anticoagulants peut durer plusieurs jours ou plusieurs années. Les médicaments les plus populaires pour la thrombose des artères carotides sont l'héparine, la warfarine, la féniline et la dicoumarine.

Lorsqu'un médecin prescrit un plan de traitement conservateur, il convient de prendre en compte les aspects individuels de la santé du patient. Il est nécessaire de prescrire soigneusement les médicaments pour la thrombose en présence de maladie rénale humaine et du tractus gastro-intestinal, en raison de leur réception peut développer un saignement. Il est important que le patient reconsidère son mode de vie et renonce à ses mauvaises habitudes. Nous devrons suivre un régime et cesser de manger des aliments riches en graisses et en cholestérol.

Si le traitement médicamenteux ne donne pas un résultat positif et que la maladie progresse, vous aurez peut-être besoin d'une chirurgie. L'endartériectomie carotidienne est l'une des opérations les plus efficaces pour retirer les plaques et les caillots sanguins des vaisseaux sanguins.

Pendant l'opération, la paroi interne endommagée du vaisseau est retirée, ce qui permet de rétablir un flux sanguin sanguin de haute qualité vers le cerveau. L'intervention chirurgicale se produit sous anesthésie générale ou locale. L'accès à la zone endommagée du vaisseau se fait par une petite incision dans le cou. Après quoi, le thrombus est retiré de l'artère et l'incision est suturée. La durée de l'opération est d'environ 2 heures.

Après cette procédure, la période de récupération dure jusqu'à 3 semaines.

Pendant ce temps, le patient doit être sous la surveillance constante du médecin traitant dans un hôpital. L'opération est assez coûteuse, mais avec son aide, vous pouvez vous débarrasser complètement des caillots de sang et des plaques dans les artères carotides.

Dilatation du ballon et opérations neurochirurgicales

Une autre intervention chirurgicale peut être réalisée - dilatation du ballon. Cette opération est réalisée sous anesthésie locale. Un filtre spécial est installé dans le vaisseau endommagé qui piège les caillots sanguins et les plaques. Un cathéter à ballonnet est inséré dans le vaisseau, ce qui déplace les caillots sanguins dans la direction du filtre par pression. Le processus prend environ une heure. La durée de la rééducation après l'opération dépend de la complexité de l'opération et de l'état de santé du patient après celle-ci. En moyenne, la durée de 2 semaines à 1 mois.

Le type de chirurgie le plus fiable consiste à remplacer les zones endommagées des vaisseaux sanguins par des prothèses. Pour le flux sanguin, l'opération crée une dérivation à l'aide d'un shunt installé situé au-dessus des zones endommagées. Parfois, des opérations neurochirurgicales sont utilisées, à la suite desquelles des nœuds, des vaisseaux et des plexus obstrués sont enlevés.

Après la chirurgie, la circulation sanguine vers le cerveau est nettement améliorée et le processus athérosclérotique ralentit. Le résultat le plus efficace après l'opération est possible s'il existe une lésion vasculaire de forme embolique. Tout traitement de la thrombose carotidienne doit être effectué sous la surveillance du médecin traitant, après avoir passé tous les examens nécessaires.

Le contenu

Avec l'athérosclérose progressive, un caillot sanguin peut se former dans l'artère carotide.

Étant l'un des vaisseaux les plus importants du corps humain, il est responsable de la circulation du sang du cœur au cerveau.

Le développement du processus pathologique qui cause une altération de la circulation sanguine entraîne une grave pénurie de nutriments et d'oxygène pour les vaisseaux cérébraux.

En cas de traitement tardif, sans traitement spécifique, une telle lésion vasculaire entraîne des conséquences irréversibles.

Le sang s'écoule du cœur vers les vaisseaux du cou et du cerveau par les artères carotides. Dans le fonctionnement normal du système cardiovasculaire, les cellules des organes et du cerveau sont entièrement alimentés en tous les éléments nécessaires.

Sous l'influence de l'un ou l'autre facteur défavorable, des changements pathologiques commencent à se produire sur les parois des vaisseaux de l'artère carotide.

Ils sont causés par la formation de dépôts graisseux (lipides) formant une plaque sclérotique. Le sang, associé au dépôt de cholestérol, se transforme en un caillot - un caillot de sang qui rétrécit la lumière du vaisseau ou le bouche complètement. Une augmentation des caillots sanguins est dangereuse par leur séparation soudaine, ce qui entraîne le développement d'un accident vasculaire cérébral ou la mort.

Deux artères carotides sont sensibles à divers degrés de thrombose:

  1. Artère carotide externe. Il est plus susceptible aux lésions vasculaires, associées à une pression élevée dans la région de la bifurcation de l'artère commune. Donne du sang aux tissus du visage et de la tête, y compris les méninges.
  2. Artère carotide interne. Il est responsable de l'irrigation sanguine des lobes cérébraux suivants: le fundus frontal, pariétal, temporal ainsi que l'hypophyse et l'oculaire. La thrombose de l'artère carotide interne se forme le plus souvent dans le cou ou la cavité crânienne.

La maladie dans la plupart des cas est observée chez la moitié masculine de la population de plus de 50 ans. Avec l'âge, une grande quantité de cholestérol se dépose sur les parois artérielles, de sorte que le thrombus résultant peut bloquer complètement la lumière du vaisseau.

Cependant, la pathologie ne concerne pas toujours uniquement les hommes de ce groupe d'âge. Le groupe à risque comprend également les femmes, les jeunes et même les enfants.

Une pathologie dangereuse - l'athérosclérose vasculaire - occupe une place prépondérante parmi toutes les causes possibles de la formation de thrombus dans les artères cérébrales. Il existe également un pourcentage élevé de cas de thrombose diagnostiqués chez des personnes souffrant d'hypertension. Il existe des cas où ces deux complications se développent en parallèle, ce qui augmente considérablement le risque de développer une obstruction des gros vaisseaux.

Les autres facteurs provoquant le développement de la maladie comprennent:

  • des dommages aux vaisseaux cardiaques, ainsi qu'aux artères sous-clavières ou pulmonaires, entraînant la formation de caillots sanguins dans ces zones;
  • l'apparition d'une sténose aiguë, caractérisée par un rétrécissement important de la lumière entre les vaisseaux des artères (deux tiers ou plus);
  • changements liés aux paramètres biochimiques sanguins liés à l'âge;
  • prédisposition génétique;
  • abus de mauvaises habitudes;
  • stress et fatigue causés par un stress physique ou mental intense;
  • régime alimentaire malsain associé à l'utilisation de produits qui augmentent le taux de cholestérol dans le sang;
  • lésion cérébrale;
  • hématomes internes.

Les maladies causées par des anomalies dans le fonctionnement des systèmes et des organes internes peuvent également déclencher le développement d'une thrombose.

Parmi eux se trouvent:

  • diabète sucré;
  • malformations cardiaques congénitales et acquises;
  • l'arythmie;
  • tumeurs malignes;
  • thrombocytose;
  • dysplasie musculaire;
  • l'anémie;
  • artérite.

Selon des données statistiques, la thrombose de l'artère carotide dans plus de 85% des cas diagnostiqués se développe dans le contexte de la pathologie primitive - l'athérosclérose vasculaire. Dans le même temps, la survenue d'un caillot sanguin sans cause ne représente que 2% de tous les cas.

Les symptômes de la thrombose dépendent de la localisation du thrombus, de l'évolution de la maladie ainsi que de la présence de comorbidités.

Comme indiqué précédemment, un blocage du vaisseau peut être observé dans la zone de l'artère carotide externe ou interne.

Artère carotide externe (CA)

Avec la défaite de la partie externe de l'artère carotide, le patient présente les signes suivants de la maladie:

  1. Forte douleur au cou et à la tête.
  2. Engourdissement maxillo-facial.
  3. Vertiges et évanouissements.
  4. Perte de conscience soudaine.
Le processus pathologique affecte également les organes de la vision, entraînant les troubles suivants:
  • le développement de la cataracte;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • l'apparition de changements atrophiques dans le nerf optique;
  • vision floue, surtout pendant l'effort physique;
  • modifications structurelles de la rétine;
  • perte temporaire partielle ou complète de la vision causée par l'exercice.

CA interne

En cas de lésion des vaisseaux de l'artère carotide interne, le patient peut présenter les symptômes suivants:

  • troubles de la parole;
  • mal de tête paroxystique;
  • crampes d'estomac, déclenchées par des maux de tête;
  • sautes d'humeur, lorsque, par exemple, une agitation excessive est remplacée par un état dépressif;
  • troubles de la mémoire;
  • l'apparition d'hallucinations;
  • crampes musculaires sur le visage;
  • engourdissement des bras et des jambes;
  • la survenue de difficultés à sonder l'artère du cou;
  • fonction nerveuse optique réduite du côté affecté.

Pour diagnostiquer une thrombose interne de l'artère, il suffit qu'un médecin établisse une diminution de la vision et de la tension artérielle du côté affecté, ainsi que l'état du patient inconscient lorsqu'une artère saine est pressée.

Formes de la maladie

La thrombose peut se présenter sous différentes formes, dont dépendront les symptômes et l'objectif d'un traitement particulier.

Ainsi, la maladie peut se développer dans l'un des scénarios suivants:

  1. Progression asymptomatique de la maladie.
  2. Cours chronique.
  3. Période subaiguë.
  4. Période aiguë.
  5. Le cours rapide de la maladie.

Il est important de se rappeler que souvent les patients ne se précipitent pas pour demander de l'aide médicale lors du développement d'une thrombose. Cela est dû au fait que la maladie est asymptomatique pendant longtemps. Même les manifestations bénignes d'une circulation sanguine altérée dans le cerveau ne sont souvent pas remarquées par les gens.

La pathologie chronique se caractérise par l'apparition des premiers symptômes prononcés, auxquels une personne commence à faire attention. Cette période dure plusieurs semaines.

La période aiguë se développe dans le contexte d'un blocage important du vaisseau, ainsi que d'une violation prononcée de la circulation sanguine. Une telle condition pathologique peut entraîner une mort subite.

Avec l'évolution rapide de la maladie, le caillot sanguin augmente en taille et en longueur, tout en obstruant l'artère. Il est capable de se déplacer vers les artères antérieures et moyennes du cerveau.

Une bonne nutrition et un mode de vie sain jouent un rôle important dans la prévention de la thrombose.

De Plus, Lisez Les Navires

Pourquoi les ecchymoses apparaissent-elles par elles-mêmes et sans raison?

Le contenu

Chez une personne en bonne santé, les hématomes se forment après des effets mécaniques suffisamment importants, tels que des coups, des ecchymoses ou une compression, et pourquoi des ecchymoses apparaissent-elles sans raison?

Dystonie des vaisseaux cérébraux

La circulation sanguine systémique est une composante importante de l'activité vitale du corps. Si une violation survient dans la circulation sanguine, par exemple en raison d'une vasoconstriction, une maladie grave se déclare.

Infarctus du myocarde

L'infarctus du myocarde est un centre de nécrose ischémique du muscle cardiaque, se développant à la suite d'une violation aiguë de la circulation coronaire. Il se manifeste cliniquement par des douleurs de brûlure, de compression ou de pression derrière le sternum, qui s'étendent à la main gauche, à la clavicule, à l'omoplate, à la mâchoire, à l'essoufflement, à la peur et à la transpiration.

Augmentation des protéines dans le sang: ce que cela signifie, les causes et le traitement

Vous devez savoir que l'indicateur de la quantité de protéines dans la réalisation des analyses de sang est un élément important du diagnostic d'une personne ainsi que de la détermination de l'efficacité du traitement prescrit.

Coeur OAP chez le nouveau-né

Le cœur OAP chez le nouveau-né est l’une des anomalies cardiaques. Son nom complet est le canal artériel ouvert, ou botallovy. Selon les statistiques, il survient chez la moitié des bébés prématurés, ainsi que sur 2 000 bébés à terme.

L'HME dans le sang

La MCH est un indicateur de la teneur moyenne en hémoglobine dans les globules rouges. Une telle analyse permettra au médecin d’obtenir des informations plus précises sur le fait que la patiente souffre ou non d’anémie (anémie) et sur sa forme.